Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2015 1 20 /07 /juillet /2015 09:04

 

 

Je me souviens...... GASPESIE 2015

 

 

Informations générales

 

 

 

 

 

 

Visa

 

 

Pas de visa, validité du passeport 6 mois après le retour.

 

 

 

 

 

 

Vaccination

 

 

Pas de vaccination obligatoire.

 

 

 

 

 

 

 

Question argent

 

 

 

1 euro = 1,32 $c à la banque

 

1 euro = 1,38 $c au bureau de change

 

 

 

 

 

 

 

 

Question hébergement

 

 

 

4 premières nuits à Montréal réservées sur Airbnb.

Pas de réservation pour la suite de notre voyage.

 

Wifi gratuit dans tous les types d'hébergements.

 

 

 

Rimouski :

 

Gîte du Tailleur 

152, rue Lepage.

Tél : 418 723 2545

75 $c avec p/d.

A recommander.

 

 

 

Sainte-Anne-des-Monts :

 

Gîte l'Estran 

43, 1ère Avenue E.

70 $c avec p/d

Tél : 418 763 3261

monelle.pelletier@globettroter.net

A recommander.

 

 

L'Anse-au-Griffon :

 

Gîte Madame Alain 

732 boulevard du Griffon

75 $c avec p/d

cotfrance@gmail.com

A recommander.

 

 

Percé :

 

Gîte Chez Despard 

70 $c avec p/D

468 route 132 Ouest.

chezdespard@live.com

A recommander.

 

 

 

 

Campbellton :

 

B&B Aux Ti-Bo-Rêves 

Appt à 70 $c avec p/d

71 Andrew St.

rbt@nbnt.nb.ca

A recommander.

 

 

 

Saint-Léonard aux Nouveau-Brunswick :

 

Motel Maple Leaf 

85 $c pas de p/d

 

 

 

Saint-Jean-Port-Joli :

 

Gîte Au Boisé Joli 

90 $c avec p/d

41, De Gaspé Est.

auboisejoli@videotron.ca

A recommander.

 

 

 

 

 

Question transport

 

 

 

Air

 

 

Tarif: 1201,94 € pour deux. Réservation par internet à la cnie le 16/05/2015

Vols assurés par la compagnie Air Transat.

 

 

 

Voiture

 

 

Location chez Autoplateau (très sérieux) point d'information à l'O T de Montréal.

Contrat et départ depuis la station de métro Sherbrooke à Montréal.

23 jours de location. Toyota Yaris. 4000km effectués - 1322 $c

(environ 925 € - 0 franchise) . Essence consommée: 290 $c

 

 

 

 

Bus

 

Aéroport/centre-ville: formule bus n° 747+métro= 10 $c valable 24h.

(1 trajet en ville 3,25 $c/p.)

 

 

 

 

Métro:

 

3,25 $c/p.

 

 

 

 

Question au quotidien

 

 

 

 

1 baguette de pain: 2,40$c . 2 Melons: 4$c. Fromage babybel 120 gr: 3,50$c

Essence: 1,23$c le litre .  Eau 1l: 1,50$c

 

Courant électrique en 110 V et 60 hz, prévoir un adaptateur.

 

 

La préparation du voyage est différente des précédents. Le mode de déplacement va être facilité, location de véhicule oblige.

 

Le Québec fait trois fois la taille de la France, une fois les distances vérifiées, les étapes sont étudiées pour ne pas passer trop de temps sur la route.

La découverte de Montréal sera faite en compagnie de Benjamin en début et en fin de séjour.

Comme d'habitude l'hébergement sera improvisé en fonction de nos déplacements.

 

 

 

Itinéraire

 

 

 

L'itinéraire est planifié pour alterner les randonnées et les visites.

 

 

Flèche rouge: traversier Forrestville-Rimouski.

 

Flèche verte Gaspésie.

 

Flèche bleue: New-Brunswick.

 

Flèche rose: Bas-St-Laurent-Québec-Montréal

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

Suite de notre périple au Québec commencé le 24 juin. Après la visite de Montréal et le fjord Saint -Jean (/JE ME SOUVIENS......Montréal. Lac Saint-Jean. Québec 2015) nous partons à la découverte de la Gaspésie.

 

 

 

 

 

Dimanche 5 juillet

 

 

 

 

 

 

 

Départ ce matin des Bergeronnes pour la Gaspésie

 

 

 

 

Ce matin, Janine nous régale avec ses crêpes fourrées de confitures maison.

Nous la quittons avec émotion pour rejoindre Forestville, plus à l'Est, en empruntant la Route 138 - la Route des Baleines.

Longue de 1420 kilomètres, elle part de la frontière des Etats-Unis vers la Côte-Nord

 

La route 138 traverse plusieurs villages de pêcheurs dont Portneuf-sur-Mer.

Situé en bordure du fleuve Saint-Laurent, une longue plage et une immense barre sableuse permettent d'observer plusieurs espèces d'oiseaux marins.

La ville est réputée pour ses nombreux parcours de golf.

Nous nous contentons d'apprécier les points de vues magnifiques, sur le fleuve et les forêts de conifères.

 


 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Les écosystèmes forestiers et marins exceptionnels de Forestville en font le paradis des chasseurs et des pêcheurs. Forêts, lacs et étangs d'eau douce, les prés maritimes, etc... font partis d'un programme de protection national.

Forestville est le port de transit des ferries qui relient la rive Nord à la rive Sud du St-Laurent et la ville de Rimouski.

Notre passage est réservé pour 17h30, nous sommes au point de départ à 13h30. Un responsable de la société CNM Evolution nous donne la possibilité de prendre le catamaran de 14h. On saute sur l'occasion.

 

Le temps est clair, mais il fait "frette". Notre croisière se fera à l'intérieur de la grande cabine.

 

Les 48km séparant les deux rives sont effectués en 1h, c'est le traversier (bateau)  le plus rapide du Québec.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

Nous trouvons rapidement le "Gite du Tailleur" à Rimouski, il est situé à proximité de la cathédrale, au centre-ville.

Nous sommes accueilli par l'enthousiaste et convival Jean-Pierre.

 

La chambre est confortable et nous avons une cuisine à disposition. Nickel.

Nous sommes dans la région du Bas-St-Laurent. Rimouski est une ville industrielle, entourée de grandes forêts.

Elle est proche du Parc National du Bic, notre prochain lieu de randonnée.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

 

Lundi 6 juillet

 

 

 

 

 

 

Déjeuner copieux préparé par nous-mêmes. Jean-Pierre est absent, il a une seconde activité. Nous nous rendons à l'OT récupérer un ticket de stationnement gratuit, valable 3 jours, pour les touristes.

 

Nous nous dirigeons vers le sud de la ville, sous un beau soleil et une température agréable. 

 

Situé dans l'estuaire maritime du Saint-Laurent, le paysage du Parc du Bic est dessiné par la mer. On paye l'entrée du parc (les habituels 8,50 $c/p) et commençons la randonnée par le sentier du Cap Caribou.

Sur les rochers, des oiseaux marins y nichent et des phoques communs (emblèmes du parc) se prélassent au soleil, près du rivage. Bon début !

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

On poursuit par l'ascension du Mont Champlain (350m). Le dénivelé de ce sentier montagneux est important, sur une très petite distance.

Depuis des belvédères bien positionnés le long du chemin, la vue sur le St-Laurent est magnifique.

 

Le relief du parc est tourmenté, de nombreuses crêtes, anses, baies, falaises et ilots contrastent, au relief plus doux de la région de la rive sud du fleuve.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Un sentier de 7km, appelé Scoggan, nous mène à la plage déserte de la Fourche à Louison, permettant d'apprécier la majesté des murailles de la baie du Ha! Ha!

Les phoques chassent dans les flots et font la "bouteille".

 

La flore du parc est à la hauteur : des rosiers odoriférants et plus surprenant des orchidées en fleur. Le Québec abrite une cinquantaine d'espèces d'orchidées indigènes.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nouveau sentier, nouvelles vues du Cap Enragé et de la tranquille "Ile Aux Amours", accessible à pied à marée basse.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

18km de plaisir pour 6h de balade. Le parc est un incontournable pour les amoureux de la nature.

Nous garderons un excellent souvenir de cette journée.

 

Retour au gîte pour une douche bien méritée. Au-revoir et une photo avec Jean-Pierre, il ne sera pas présent demain matin, pour notre départ.

 

Skype avec Ben, mail avec photos pour la famille et les amis, puis resto dans la rue St-Germain toute proche.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 7 juillet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous déjeunons en compagnie de Kelvin, un touriste américain du Connecticut. Bon connaisseur de la France (il y est venu 7 fois) on discute évidemment de voyages.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Direction la route 132 E, appelée la "Route des Navigateurs", elle fait le tour intégral de la Gaspésie.

Le ciel est dégagé, idéal pour profiter des vues de la côte. La route ondule nous faisant découvrir des paysages très variés.

 

Rapidement on atteint Sainte-Flavie, c'est l'entrée de la Gaspésie. On prend l'option de la route du Nord pour faire le tour de la péninsule.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

Nous faisons une halte au Centre d'Art Marcel Gagnon, tenu par une famille d'artistes (peintres, sculpteurs, poètes).

Marcel Gagnon a réalisée en 1986, une oeuvre d'art-nature unique au monde, inspirée du mouvement de la mer et des marées, il intègre près de 100 sculptures dans les eaux du fleuve St-Laurent.

Depuis le parking, des dizaines de silhouettes filiformes en béton "le grand rassemblement" s'étirent vers l'estran, où la marée, les submerge journalièrement.

Une oeuvre assez énigmatique !

 

Dans la boutique, tout est bon pour faire des affaires. Les amateurs d'arts peuvent se restaurer et acheter des souvenirs.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nous traversons Métis-sur-Mer, Baie-des-Sables... aux noms évocateurs, certains, font partis des plus beaux villages du Québec.

 

 

Nous arrivons à Matane, la capitale de la crevette. Véritables sentinelles de la mer, les phares font partie de l'histoire et du patrimoine des villages. Celui de Matane, construit en béton armé, date de 1906.

 

Un petit cimetière surplombe la mer. Les tombes, bien entretenues en font un cimetière presque "gai". Décor et ambiance très gaspésien.

La route devient plus spectaculaire, les falaises s'écrasent dans le St-Laurent, avec aux pieds des plages de sable et de galets.

Les villages de pêcheurs qui se nichent au creux des petites baies, font le charme de la Gaspésie

C'est splendide, merveilleux.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nous posons nos sacs à Sainte-Anne-des-Monts.

 

La ville est connue pour son église majestueuse. Repéré sur le GDR, nous choisissons le "gîte de l'Estran" pour son emplacement, face au fleuve, près du port. 

 

Monelle, la propriétaire, réservée et touchante nous reçoit avec gentillesse dans sa jolie maison.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

Proche du Parc de la Gaspésie, le village est idéalement placé. On effectue quelques achats à l'IGA (grande surface), pour le repas du soir et l'en-cas de la randonnée, prévue demain dans le Parc.

 

 

En fin d'après-midi, on assiste au retour des chalutiers et au déchargement de leur cargaison de crevettes.

 

Depuis les quais, des pêcheurs à la ligne attrapent des petites morues et des maquereaux, la vie semble bien calme et sereine en Gaspésie.

 

La fraîcheur de la nuit nous ramène au gîte. Nous dinons en compagnie de notre hôtesse.

 

La discussion, ici aussi, se prolonge assez tard. Nos hôtes sont toujours très accueillants !

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

 

Mercredi 8 juillet

 

 

 

 

Nos différents logeurs, rivalisent dans les présentations et les divers mets proposés, toujours un régal, le petit-déjeuner préparé ce matin par Monelle est savoureux.

 

Le Parc National de la Gaspésie est distant de 30km environ. 

 

Au centre d'interprétation, un garde nous conseille divers sentiers; il exclut celui du Mont-Albert dont le sommet est caché dans le brouillard (18 km et dénivelé très glissant).

 

Dommage, il fait partie des plus belles randos du Québec : grosse déception, malgré tout on règle les 17 $.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

La météo est très capricieuse, la matinée est maussade, de gros nuages bas frôlent la cime des arbres et assombrissent le décor. La pluie soutenue et balayée par quelques rafales de vent, dégouline lorsque l'on s'engage dans le premier sentier.

 

On s'équipe pour se protéger un maximum de l'humidité et GO !

 

Le chemin vers la Chute du Diable est agréable mis, à part les maringouins "moustiques", très affamés, teigneux, ils résistent à la crème et au spray, mais beaucoup moins à une bonne claque !

 

Nous longeons la rivière Sainte-Anne dans la superbe forêt d'épinettes. Après avoir avoir traversé un petit pont en bois, qui surplombe le ruisseau du Diable, le sentier serpente jusqu'à un belvédère qui nous offre une belle vue sur la Chute du Diable.  

 

Retour vers la voiture, belle marche de 7km aller/retour, pour un petit dénivelé de 120 mètres.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nous poursuivons la randonnée en douceur, par le sentier du lac Aux Américains. Toute petite balade effectuée sous une pluie battante. La température a chutée, pour atteindre 12° environ.

Le brouillard sur le lac donne un aspect surréaliste, presque mystérieux à cet endroit emblématique du Parc.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Pas découragés, on prend la direction des lacs de la Cascapédia à 20km, toujours dans le Parc National.

 

Forêts d'épineux et de feuillus, sérénité et tranquillité tout le long de la route, pas de trace de touriste. 

 

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Arrivé à la destination, on se rend au Lac Paul et au Lac Noir avec l'espoir de voir un orignal.

 

Pas de "panache de bois" en vue. Ils doivent être à l'abri de la pluie dans la forêt, on les verra sûrement plus tard.

 

Réputé pour ses eaux poissonneuses, de nombreuses embarcations sont amarrées sur les rives.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

En fin de journée le soleil fait une apparition et illumine un peu les Monts Chic-Chocs, maigre consolation.

 

Retour à Sainte-Anne, un poulet grillé, acheté à l'IGA sera à notre menu ce soir, au gîte.

Petite balade digestive sur le port, le coucher de soleil sur le front de mer est magnifique.

 

 

 

 

 

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

 

 

 

Jeudi 9 juillet

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès la fin du lunch pris avec Monelle, on poursuit notre itinéraire vers l'Est, par la Route des Phares.

 

Avec ses caps escarpés, ses hauts-fonds, ses iles, le cours du Saint-Laurent constitue, depuis toujours, un danger pour les marins.

 

 

Dès 1876 est apparu le 1er phare. C'est sous un soleil radieux que l'on fait un arrêt à La Martre.

Construit en 1906, son phare en bois, toujours en fonction, octogonal et tout rouge, fait face à une superbe église, à bardeaux de cèdre.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Le paysage constitué de falaises et de montagnes marquent la fin de la chaîne des Appalaches. Elle fait partie des plus vieilles chaînes du monde. 

Peu de circulation sur cette belle route coincée entre le littoral et les falaises aux sommets arrondis par l'érosion.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

A l'embouchure des nombreuses rivières, s'élèvent le long de la côte de superbes baies bordée de jolis petits villages de pêcheurs.

A Ste-Maxime-du-Mont-Louis, on a la bonne idée de s'arréter faire une dégustation de poissons et de fruits de mer chez Atkins, une poissonnerie/fumoir, un artisan reconnu au-delà de la Gaspésie.

 

Notre panier pique-nique est assuré aujourd'hui avec quelques spécialités locales.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Brève halte à Petite-Vallée : un village côtier connu pour son festival de chansons et de théâtre, un pôle culturel du Québec.

 

Près de l'Anse-à-Valleau, le phare de la Pointe-à-la-Renommée fut ,il y a quelques années, déplacé dans le vieux port de Québec

 

Suite à de nombreuses protestations, celui-ci fut rapatrié sur son site originel en 1997.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Du sentier qui surplombe le phare, il est courant d'apercevoir des baleines. Pour nous, pas de chance, ce ne sera pas pour aujourd'hui.

 

 

Quelques kilomètres plus loin, arrêt collation dans une jolie crique. La marée basse découvre de nombreux rochers, où se dorent au soleil, plusieurs phoques communs.

 

Assez farouche, Il faut que je "ruse" pour les approcher.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

En début d'après-midi, nous arrivons à l'Anse-au-Griffon, à une dizaine de kilomètres du Parc National Forillon, lieu de nos prochaines randonnées.

 

L'accueil reçu au gîte "Chez Madame Alain" est égal aux précédants.

 

Un thé nous est offert immédiatement par France et Raymonde.

 

Elles nous conseillent, pour finir l'après-midi, de se rendre au parc où un guide donne des informations sur la vie des castors.

Au passage, le phare de Cap-des-Rosiers mérite une visite : il est le plus haut du Canada.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

A 17h30, nous sommes au rendez-vous. Un petit groupe de touristes est à l'écoute d'une jeune guide/naturaliste qui nous mène à la rencontre des castors, dans leur milieu naturel.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

D'une manière ludique, elle nous décrit la vie des plus gros rongeurs d'Amérique du Nord.

 

Elle parvient à tenir en haleine son auditoire.

 

Une famille de castors a érigé des barrages sur un petit cours d'eau et a créé un étang. Puis ils ont bâtit une hutte, dont les entrées se trouvent sous l'eau.

 

Les parents font d'incessants voyages souvent en apnée, entre la hutte et le rivage à la recherche de nourriture.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Fin de journée enrichissante sur la faune du pays, contrariée malgré tout par les attaques incessantes des pires animaux du Parc, les "Moustiques", bien organisés et furieux !

 

On rejoint le restaurant de Cap-des-Rosiers, face au phare. Sa cuisine est réputée pour sa soupe et ses pâtes aux fruits de mer. On confirme !

 

On termine la soirée au gîte avec France et un jeune couple de hollandais, la discussion évoque bien sûr, le thème des voyages

 

 

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

 

Vendredi 10 juillet

 

 

 

 

 

 

Le petit-déjeuner concocté par France est copieux et délicieux. Un bon moment de partage autour de la table.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

On se rend au dépanneur (épicier) du village pour acheter de quoi nous faire un casse-croûte pour la balade prévue au Parc Forillon.

 

 

On entre dans le Parc, par le secteur Nord. Une fois de plus on s'acquitte de notre  traditionnelle contribution, aujourd'hui 15,50 $c.

 

Les gardiens nous fournissent de la documentation sur les différents sentiers.

 

Munis de nos documents, on va garer la voiture près du Cap Bon-Ami. Un promontoire est aménagé avec plusieurs télescopes en libre accès pour observer les nombreux fous de Bassan, cormorans et pingouins qui nichent sur les pentes abruptes des falaises ainsi que les phoques qui nagent près des rochers.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Un escalier mène à une plage de galets en contre-bas. Un autre mène les randonneurs au départ d'un sentier rocailleux et très, très raide (dénivelé 17 à 18 %) pour débuter le tour du Mont St-Alban.

 

La boucle classique fait 8 km avec un stop, à la tour d'observation, d'où on a une vue à 360°.

En direction de l'ouest, la chaîne des Appalaches se termine dans les eaux du golfe.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

On devine, dans l'horizon embrumé, vers le sud, le Rocher Percé et l'île de Bonaventure et vers le nord la Côte-Nord du Québec. A ce niveau, la rive opposée est à plus de 100 km ; au premier plan le Cap Gaspé.

Il fait beau, mais un léger halo nous empêche de profiter pleinement de ce panorama. 

Des panneaux nous signalent la présence d'ours, on y croit, car les sentiers sont crottés, de telle sorte, qu'on ignore rien de leur régime alimentaire. 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

A une jonction, un chemin à flanc de falaise nous mène à l'extrémité orientale de la Gaspésie !

Tout au bout, le phare, peint en blanc et rouge, est de la dernière génération (en béton armé).

Du haut de la falaise, à 95 m du niveau de l'eau, pas loin de la côte, on entend le souffle de 4 baleines.

Grâce aux jumelles et au zoom de mon Sony, on aperçoit leur queue, lorsqu'elles effectuent des plongeons.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

Nous empruntons le Sentier des Graves qui serpente entre les galets et le bord de l'eau. Spectacle magnifique pour tous. Le Parc Forillon est moins étendu que les précédants, mais le paysage reste grandiose.

Par chance, où à la faveur de l'air marin du golfe du St-Laurent, pas un moustique durant toute notre randonnée de 20 km.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Retour à la voiture, sous un soleil éclatant de fin d'après-midi, le Cap-Bon-Ami, est paré de jolies couleurs ocrées de toute beauté, le spectacle est magnifique.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nous reprenons la route 132, on se rend au sentier de la Chute.

 

C'est une petite boucle, très accessible et bien aménagée avec une passerelle et un belvédère d'observation.

La cascade est jolie, minuscule et bien cachée au milieu des érables et des cèdres.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Sur le retour, on est "verni". Sur le côté gauche de la chaussée, dans le fossé, un ours noir, indifférent à notre présence, se régale de fougères et d'arbrisseaux. 

L'instant tant attendu et souhaité est excitant et palpitant.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

La pause souper se déroule sur les rochers d'une plage, près du phare de Cap-des-Rosiers, sur fond de coucher du soleil.

 

On termine les spécialités achetées chez Atkins la veille, maquereaux et saumon fumés, on apprécie l'instant.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 11 juillet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rien de meilleur qu'un brunch vitaminé pour débuter la journée. C'est du sérieux, celui de France !

 

Les assiettes sont gourmandes et la présentation colorée.

 

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

On le savoure avec notre hôtesse et un motard canadien de l'Ontario, en route pour les îles de la Madeleine.

Les échanges sont agréables et instructifs en prévision de possibles nouvelles découvertes du pays.

 

Ce matin, le ciel est légèrement couvert et frais. Nous poursuivons notre périple en direction du Parc National de l'île de Bonaventure-et-du-Rocher-Percé.

Au niveau du village de Cap-à-L'Os, on prend une jeune fille qui fait du "pouce" (expression canadienne) sur le bord de la route.

On la dépose à son lieu de travail, la Brûlerie du Café des Artistes à Gaspé.

 

 

Au centre de la salle du restaurant, trône une antique machine de torréfaction de café.

Ambiance bohème, avec une belle décoration hétéroclite et romantique. Le lieu est idéal pour boire un petit noir.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nous repartons, la Route 132 E serpente à travers des paysages vallonnés, boisés et des anses, des falaises et des caps rocheux. 

 

A St-Georges-de-Malbaie, nous effectuons une petite pause. Un sentier aménagé mène à une étonnante curiosité de la nature : un rocher au visage d'indien sculpté dans la roche par les éléments naturels, face rivée à la falaise.

Ua légende dit qu'une jeune princesse indienne fut capturée par des hommes blancs venus d'Europe.

Son amoureux, l'attend inlassablement, le dos tourné à la mer, tant que sa bien-aimée ne sera pas de retour.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Quelques kilomètres plus loin, à Malbaie, c'est un "barachois" (marais isolé de l'océan par une langue de sable et de gravier) qui nous interpelle.

Ce milieu naturel composé de marais salés et d'eau douce, procure un habitat essentiel pour de nombreux oiseaux migrateurs et espèces végétales.

La flèche de sable de Malbaie s'étend sur 6 kilomètres, la plus longue en Gaspésie.

Saumons, bars et morues y trouvent aussi refuge. Les couleurs sont saisissantes.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

La Gaspésie est un coin du Canada qui doit faire rêver les citoyens. 

 

Dans un paysage d'exception, de superbes maisons ancestrales et récentes, aux couleurs vives et colorées, bordent la route, le long de la mer. 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Quelques kilomètres avant le village de Percé, nouveau stop "balade".


 

Nous nous engageons dans un chemin qui mène à une carrière.

 

Depuis l'emplacement du parking, nous partons pour une belle randonnée de 12 km (A/R), le long de la rivière Portage, pour atteindre la Chute de la Rivière aux Emeraudes

 

Le parcours est superbe dans une forêt à l'aspect intriguant, désolé, sauvage, toujours changeant.

Les eaux de la cascade éclatent dans un bassin, couleur émeraude, idéal pour la baignade, mais la température de l'eau nous ramène rapidement à la réalité.

 

 

La Gaspésie cache des trésors, il faut prendre son temps pour profiter de ses nombreuses merveilles.

Dix personnes rencontrées, le lieu est encore préservé, un vrai bijou !

Dans la brume, depuis le route, nous avons un aperçu du Rocher Percé, notre prochaine halte.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nous voilà arrivé à Percé. La ville est reconnue mondialement pour ses paysages. Elle doit sin nom au Rocher Percé, mentionné dès 1603 par Samuel de Champlain.

La traversée de la petite bourgade n'échappe pas au "dieu tourisme" : restaurants et hôtels se succèdent le long de la rue principale.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

A trois kilomètres vers le sud, à Cap-Blanc, on trouve le "gîte Chez Despart".

 

La maison violette sort de l'ordinaire. Personne à notre arrivée, un petit mot accroché sur la porte d'entrée, signale la possibilité d'avoir une chambre.

Il suffit de la choisir au premier étage. La propriétaire indique son retour en fin d'après-midi ! 

La démarche nous plaît, on reviendra en début de soirée.

 

A notre retour, Lucille nous reçoit avec une tasse de thé et nous donnes quelques bons conseils de balades.

 

Ce soir, le temps est frisquet et venteux en bord de mer. Nous achetons des victuailles au seul magasin du centre-ville pour demain puis, on va diner au bistrot " Les Sacs à Vin", tenu par un français : beignets de morue et lasagnes au saumon.

 

Bonnes et copieuses portions.

 

 

 

 

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

 

Dimanche 12 juillet

 

 

 

 

 

 

 

Lucille nous fait goûter ses confitures maisons dans de bonnes crêpes.

Le petit-déjeuner en Gaspésie est un moment sacré !

Aujourd'hui, nous allons sur l'ile de Bonaventure.

 

Après avoir garé la voiture dans le seul parking gratuit du centre-ville, on passe chez le boulanger pour faire des sandwichs pour notre randonnée.  

 

 

A 10 h, nous achetons les billets (30$c/p) pour la traversée en bateau, et rejoindre l'ile de Bonaventure, à 3,5 km au large.

 

 

On appareille, le capitaine fait le tour du Rocher Percé et son arche naturelle et spectaculaire.

 

Symbole de la Gaspésie, avec l'Ile de Bonaventure, il fait partie du Parc National

 

 

A marée basse, relié à la terre ferme par une langue de graviers, c'est un repaire pour quantité d'oiseaux. Il est majestueux sous le soleil.

 

 

Difficile de quitter des yeux ce rocher de 430 m de long - 90 m de haut pour autant de largeur, son poids est estimé à 500 millions de tonnes.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Le bateau se dirige sur une mer d'huile vers l'ile, à l'extrémité de la péninsule gaspésienne.

 

L'ile, d'une superficie de 4km2, héberge la plus importante colonie de fous de Bassan au monde.

 

Près de 300 espèces d'oiseaux ont été répertoriés, qu'ils soient migrateurs ou permanents. A l'approche de l'appontement, des milliers d'oiseaux nichent sur les parois abruptes des falaises.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Désertée par les humains depuis que le site est classé, ce sont les oiseaux qui l'ont colonisé.

Seule trace humaine, il reste un maigre patrimoine bâti, dernier témoin de la vie des insulaires des années passées.

 

1 heure de "croisière" plus tard, on accoste au débarcadère. Les gardes réunissent les passagers, pour expliquer les consignes de sécurité et les différents chemins.

On s'acquitte des habituels 8,50 $c/p (Parc National).

 

4 sentiers sont signalés, 2 pour en faire le tour et 2 qui la coupe. Nous nous engageons dans le Sentier des Mousses, le plus à gauche, pour effectuer le tour complet.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Le soleil est lumineux, magnifiant les couleurs des arbres des forêts boréales qui succèdent aux forêts tempérées, des prairies, des zones de lichens, mousses et champignons : un paradis pour les botanistes, le long des 15 km de sentier !

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Encore sur le sentier, avant de les voir, nous les entendons, l'énorme colonie de fous de Bassan (140000) envahissent un plateau désertique au sol de grès rouge. 

Impressionnant, bruyant et ODORANT !

Je prend mon temps avant de les photographier, l'activité des oiseaux est permanente : ils se chamaillent, se poursuivent, se toilettent. Des couples sûrement, se font une sorte de révérence, étirent leur cou et tapotent leur bec l'un contre l'autre. A intervalle régulier, ils émettent des cris gutturaux.

Maladroits au décollage, patauds à l'atterrissage, ils semblent bien meilleurs plongeurs.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Au sol, ce sont des nuages blancs sur la rocaille : ça piaille, ça vole et surtout ça sent fort, (voire très fort) !

 

Un vrai tableau vivant, rien ne semble les gêner ; pas même les nombreux visiteurs qui les regardent derrière de simples barrières.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Si du fait de l'absence de lieux humides, il n'y a pas de moustiques, au contact des fientes des oiseaux, des milliers de mouches noires sont omniprésentes. 

Une horreur ! Nous sommes obligés de reculer quelque peu. C'est avec regret que l'on quitte ce formidable spectacle.

 

 

Nous poursuivons la balade par le Sentier du Roy. Deuis une corniche, on peut observer sur l'eau, des centaines oiseaux, des guillemots à miroir, de grands cormorans, etc....

Pas de baleine à l'horizon, lors de notre pause déjeuner nous apercevons quelques phoques gris dans les flots. 

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Dernière portion du sentier, à la baie des Marigots, d'anciennes maisons ancestrales de pêcheurs, venus habiter l'ile au XIX siècle, ont une vue splendide sur le Rocher Percé.

Certaines sont délabrées, d'autres rénovées, quelques-unes sont ouvertes à la visite.

 

Souvenirs du passé !

 

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Sur le trajet du retour vers 15 h, 2 baleines passent à proximité du bateau; des instants que l'on aimerait sans fin.

Le repas du soir est pris tranquillement au gîte.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

Lundi 13 juillet

 

 

Le ciel est d'un bleu azur ce matin. On engloutit avecgourmandise le brunch.

 

Lucille et son amie Marie nous conseillent une randonnée au Mont-Ste-Anne. Elément majeur du site patrimonial de Percé, il fait partie des Monts Chic-Chocs dans les Appalaches.

 

Son sommet, un vaste balcon, s'élève à 340 mètres d'altitude au-dessus de la baie. 

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nous garons la voiture sur le parking de l'église.

Le monument religieux construit au début des années 1900, est un mélange de style byzantin et roman. 

De petits clochetons de béton terminent les clochers. Le lieu de culte pour de nombreuses personnes évoque un château. Assez étrange !

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Le sentier qui mène au sommet du Mont est derrière l'église.

Nous prenons un peu de hauteur, des miradors jalonnent le sentier pentu mais sans difficulté.

Le panorama sur la ville, l'ile de Bonnaventure et du Rocher Percé est fabuleux.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

La végétation est différente suivant l'altitude.

 

On passe d'une forêt de cèdres à une forêt d'épinettes au sommet.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Depuis le sommet où un monument est dédié à Ste-Anne, l'ile d'Anticosti est discernable.

En descendant on prend le Sentier de la Grotte, un site naturel. L'eau des sources s'écoule le long d'une falaise, un bassin recueille l'onde qui donne naissance à un ruisseau, "la Coulée".

Les statues de la Vierge et de Bernadette Soubirous témoignent du patrimoine religieux des Percésiens.

Calme et silence dans ces lieux, oubliés des touristes.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

En début d'après-midi, on se rend au fumoir de saumon de Mr Emile censé pouvoir se visiter.

 

Pas possible, pour raison d'hygiène, seule la boutique de vente des produits est ouverte, dommage on souhaitait plus de détails.

 

Direction l'Anse-Beaufils : on marche le long d'une longue plage à la recherche d'agates et de jaspes, des pierres semi-précieuses.

Deux qualités demandées pour celà : chance et patience, on en a assez pour ramasser quelques jolis cailloux !

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Près du petit port de pêche on s'attable à la micro-brasserie du Pit Caribou qui propose des bières de leur fabrication (blanche, rousse, blonde, amère) la production est distribuée dans tout le Québec.

Instant rafraîchissant, agréable et reposant, le décor y contribue grandement.

 

Les couleurs du coucher de soleil sur le Rocher sont indescriptibles, on en prend plein les yeux.

 

 

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Retour au gîte pour revêtir une tenue plus chic ! Ce soir on va fêter mes 64 printemps !

 

On revient chez le français, que l'on trouve particulièrement impoli et désinvolte avec sa clientèle. 

 

Heureusement pour notre soirée, un couple de québécois forme une table avec nous : connaissant bien la France, la discussion est très animée et agréable.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 14 juillet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lucille et Marie se joignent à nous pour prendre notre petit-déjeuner, en compagnie d'un couple de jeunes suisses; pour eux le retour en Europe est proche. 

 

On gardera un bon souvenir de nos deux hôtesses et de leur bien jolie maison.

 

 

A Cap-de-L'Espoir, la poissonnerie Caron, en bord de route, attire notre attention et nos papilles, toujours en éveil.

On y fait un arrêt. Cet établissement possède la plus grande capacité de stockage de homards vivants du Québec... jusqu'à 170 T. 

 

 

Les viviers sont remplis par 20 pêcheurs de la région. L'accueil est très sympathique et commercial. (on nous fait déguster du homard à 10h du matin).

 

 L'employée nous fait visiter une partie de l'usine de transformation.

 

 

L'étal réfrigéré dans le magasin regorge de bons produits. On opte pour du homard cuit du matin, mis sous vide avec de la glace autour, au prix "exorbitant" de 13 $c la livre (sans carapace) !

 2 poches assureront nos prochains casse-croûtes. C'est le style de halte à ne pas manquer.

 

Au Québec on trouve le homard cuisiné dans les bons restaurants, dans la chaîne de fast food américaine présenté en Mc homard ou simplement en sandwich.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

Le temps est idéal pour profiter de la vue sur le golfe et les villages avec les maisons colorées, de véritables paysages de cartes postales où la nature et la mer sont en étroite communion.

 

Quelques marais avec des tours d'observation nous permettent d'approcher la faune locale.

Dans cette végétation herbacée et sauvage, nous apercevons des chevreuils, craintifs, ils s'enfuient au moindre bruit.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

A New Carlisle, le village aux somptueuses demeures, se situe le long de la Route 132. C'est la principale municipalité anglophone de la péninsule gaspésienne.

Tout le long de la grande avenue, les bornes à incendie sont transformées en oeuvre de street-art. Le thème des personnages de BD et de comics est en vogue, elles égayent la ville.

C'est une tradition qui est contraire malgré tout à la sécurité. 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nous entrons, toujours en Gaspésie, dans la région de la Baie des Chaleurs, nom donné par J. Cartier.

Finies les grandes falaises du littoral, le relief est moins spectaculaire : collines, vallons agricoles et petits cours d'eau se succèdent.

Nous arrivons à Bonaventure, une ville touristique.

Le drapeau acadien (identique au drapeau français avec une étoile dans la partie bleue) flotte au port de la ville. 

La majorité des habitants sont d'ascendance acadienne depuis la déportation de 1755.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

L'eau de la Baie des Chaleurs atteint et dépasse parfois les 20° l'été.

La Baie possède la deuxième plus longue bande naturelle de sable du monde. Durant la saison estivale, la villes accueille de nombreux estivants.

A notre passage, le toit de l'église, en acier inoxidable, étincelle au soleil. Il agit comme un miroir ;  cocasse et esthétique.

 

 

Nous passons aux choses sérieuses, il est l'heure de déjeuner : au menu, 500 g de homard avec des bagels et du fromage, face à la Baie, le pied !

 

Garé sur le parking, un attelage motorisé attire notre curiosité et notre admiration sur cette ingéniosité technique.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Plus au sud-ouest, nous effectuons un arrêt à Carleton-sur-Mer et ses plages.

 

Au port, la discussion avec des pêcheurs à la ligne est plus difficile.

La compréhension des phrases est plus compliquée ; en cause, un débit rapide et un accent très prononcé avec l'utilisation d'expressions en vieux français.

La rencontre est toujours chaleureuse, spontanée.

 

Nous allons marcher le long du barachois, formé entre deux bancs de sable, c'est le paradis des oiseaux migrateurs.​​

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

A La Pointe-à-la-Croix, on sort du Québec et on se dirige vers le New-Brunswick.

 

Non prévu au départ du périple, mais la curiosité et la liberté que procure le voyage en individuel nous pousse dans cette direction.

 

Le Nouveau-Brunswick est une des dix provinces qui composent le Canada. Il constitue un état fédéré, aussi grand que la Belgique et les Pays-Bas réunis. 

Francophone dans le nord et à l'est, anglophone dans le reste. 

On traverse le monumental pont J.C Van Horne qui surplombe la rivière Ristigouche pour atteindre Campbellton qui sera notre ville étape ce soir.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

La ville est connue pour Restigouche Sam, le plus grand saumon au monde qui orne l'impressionnante fontaine du centre-ville.

La cité à son festival du saumon.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nous changeons de fuseau horaire, il est 1 h de plus. 

 

A l'O.T, une employée à la gentillesse de nous trouver un appartement. 

 

L'accueil de Carmen, une ancienne enseignante, est très, très chaleureux : bons conseils, conteuse et connaisseuse de l'histoire de sa région.

Son appt est très confortable.

 

Pendant la période scolaire des étudiants y résident. C'est parfait pour ce soir.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

Au grand magasin de la ville, l'anglais domine dans les conversations. On va se promener sur les quais, un des attrait touristique, le long de la rivière.

 

L'architecture des rues et des maisons est différente de la Gaspésie: quartiers en damiers, béton, acier et couleurs plus austères.

 

Ce soir, homard au menu, hé oui, encore !

 

 

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

 

 

 

Mercredi 15 juillet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous ne sommes pas chanceux avec la météo ce matin, la pluie est tombée toute la nuit ; Il y a du brouillard et il fait frais.

 

Heureusement ce sont les vacances !

 

Bathurst

 

Tout est prévu pour se faire un bon breakfast dans la petite cuisine de l'appt.

Une fois celui-ci avalé, on quitte la ville par la route 134, sous les averses.

 

 

La Baie des Chaleurs en face, côté Gaspésie, est à peine visible, pourtant elle est distante de quelques kilomètres seulement. 

 

Nous nous arrêtons dans la ville de Dalhousie, située à l'embouchure de la Rivière Restigouche.

La ville est considérée comme faisant partie de l'Acadie.

 

Le phare Inch Arran construit eu 1870 fait partie des plus anciens phares de l'Etat. Faisant office de balise lumineuse, il surplombe la Baie des Chaleurs.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

Bathurst, la pause café/cappucino au Tim Hortons (chaine populaire de restaurants) nous rappelle la complexité linguistique du Canada.

 

 

L'anglais est la langue dominante dans les commerces. A nous de faire l'effort en passant la commande à l'employée.

 

Nous posons des questions sur l'itinéraire routier à des clients près de notre table : les réponses fusent dans les deux langues.

 

Le français est le plus dur à comprendre, l'accent, encore l'accent !

 

 

L'installation de panneaux d'avertissement de la présence d'orignal le long de la route, m'incite à être vigilant au volant et à regarder sur les bas-côtés.

 

Ce matin on a la chance d'en voir un, en bordure d'un bois. Peureux, il est difficile à apercevoir ; le zoom du sony fait la différence.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

La région Nord du Nouveau-Brunswick est peuplée d'acadiens. Regroupés dans cette zone côtière, elle fut la première colonie française en Amérique du Nord.

Le drapeau est bleu, blanc et rouge orné d'une étoile jaune. Il est présent tout le long de la route. La base des poteaux électriques, sont peints aux couleurs tricolores étoile comprise.

Dans les villages, le drapeau acadien flotte au vent. Les plaques d'immatriculation des voitures n'échappent pas au symbole.

La communauté acadienne est fière de sa culture francophone dans un charivari haut en couleurs.

Malgré la pluie qui redouble d'intensité, le phare de Grande-Anse doit-être le plus bel Office de Tourisme du Canada. Le drapeau acadien est peint sur sa façade.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

En direction de Caraquet, dégoûtés par la météo, nous prenons la décision de faire demi-tour en descendant vers le sud jusqu'à la ville de Mirachimi et, de là, rejoindre Plaster Rock par la route 108. 

On rentre à Montréal.

 

Cette route secondaire est très peu utilisée.

 

Circulation inexistante, le patrimoine forestier est exceptionnel, en permanence de grandes forêts d'épinettes, avec parfois quelques jolis lacs.

 

Au volant, je dois rester attentif et prudent, les chevreuils semblent figés en voyant les lumières des phares, un coup de Klaxon les fait s'éloigner.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

On arrive enfin à Grand-Sault au nord-ouest du Nouveau-Brunswick, une ville connue pour ses chutes d'eau. Il commence à être tard, plus de place dans les gîtes qui figurent dans le GDR.

 

On reprend la route pour St-Léonard, on trouve une chambre au "motel Maple Leaf", cher, pas top, mais avec toutes les heures passées dans la voiture, nous sommes fatigués.

 

Pas le moment de faire les difficiles.

 

Au crépuscule, nous allons dans une forêt proche, dans l'espoir de rencontrer un orignal, pas de chance ce soir.

Nous profitons de la beauté de la nature et d'un magnifique coucher de soleil !

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

 

 

Jeudi 16 juillet

 

 

 

 

 

 

 

 

Le thé est rapidement avalé, et nous reprenons la route en direction de la Gaspésie

Tout d'abord on s'engage sur la route touristique 185 puis l'autoroute.

 

On est à la jonction de trois frontières : les Etats-Unis représenté par le Maine, le Nouveau-Brunswick que l'on va quitter et bientôt la Gaspésie  .

Je me souviens ... GASPESIE 2015

On entre dans la région du Bas-St-Laurent par la ville de Degelis. Il faut remettre la montre à l'heure.

 

A l'O.T, un  jeune employé (très compétent, comme dans tous les OT du Québec) nous remet de la documentation sur le lac Témiscouata, le Bas-St-Laurent et la ville de Québec.

 

Sur son conseil, on fait une halte à la fromagerie Le Détour, à Témiscouata-sur-le-Lac.

Le personnel est accueillant et nous fait déguster toutes les variétés de leur production, primée régulièrement au niveau national et international : un régal.

Nous faisons quelques achats. Ben en profitera à notre retour à Montréal.

 

Pendant de longs km, on traverse le Parc National de Témiscouata, mariage harmonieux entre les forêts et le lac sur notre droite.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Nous effectuons un arrêt à Rivière-du-Loup, la grande ville est nichée au confluent de la Rivière du Loup et du fleuve Saint-Laurent

Le centre-ville est construit sur une série de plateaux jusqu'à une altitude de 200 mètres.

Nous allons faire une balade au Parc des Chutes de la Rivière. La masse d'eau tombe en cascade d'une hauteur de 33 m.

Ces chutes ont été exploitées pour la production d'énergie. Des aires de repos et de pique-nique invitent à la détente, dans ce parc bien ombragé.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Tout près, par un petit sentier, nous atteignons le Parc de la Croix, il se trouve au sommet d'un promontoire.

La vue est imprenable et exceptionnelle sur l'imposante Eglise Saint-Patrice et les iles du St-Laurent.

Une grande croix lumineuse domine le parc.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

La pause est terminée, on s'engage sur la route 132, dite Route des Navigateurs qui traverse le Bas-Saint-Laurent.

 

Très touristique elle est bordée d'une enfilade de petits villages. De belles demeures de style victorien surplombent le fleuve, rappelant les années fastes et glorieuses des stations balnéaires.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

On fait une pause-déjeuner à Notre-Dame-du-Portage, sur une aire de repos, face au fleuve et à l'Ile aux Lièvres.

Le panorama est remarquable, bucolique.

 

 

La ville de Saint-Jean-Port-Joli, dans la région de Chaudière-Appalaches, abrite de nombreux artisans (sculpture sur bois) et des musées.  Elle est la dernière ville traversée aujourd'hui.

 

On s'installe au gîte "Au boisé Joli" tenu par  Thierry, un français qui gère sa belle maison de main de maître : confortable, spacieuse, avec, à l'arrière un jardin privé et  une terrasse qui domine la rive du fleuve.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

On se rend au parc nautique où quelques artistes-peintres exposent et proposent leurs toiles à la vente. La marina abrite de nombreux voiliers.

 

Cette localité est un rendez-vous touristique d'importance dans la région.

On termine notre journée au restaurant St-Jean, face à l'étonnante église, faite de pierres roses avec une toiture rouge.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

 

 

 

 

 

Vendredi 17 juillet 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est une tablée cosmopolite qui est réunie autour du succulent petit déjeuner, concocté par Thierry.

 

L'ambiance est détendue, notre hôte est un parfait animateur.

Je me souviens ... GASPESIE 2015

Thierry nous a pris un rendez-vous à l'érablière de M. Deschênes (5 $c/p) dans la commune voisine de St-Aubert.

 

Le moment est fort agréable. Simon, le propriétaire, nous fait visiter sa cabane à sucre et partager son savoir :   

 

- Sur les conditions climatiques (gel,dégel, neige)

 

- La collecte d'eau d'érable par un réseau de tuyaux qui relie les arbres jusqu'à la cabane à sucre.

 

- L'utilisation d'un concentrateur par osmose inversée pour diminuer le volume d'eau à chauffer.

 

- L'évaporation de l'eau d'érable pour obtenir un sirop, selon le degré de chauffe choisi.

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

Actuellement, les cuves de cuisson sont à l'arrêt (fabrication du sirop au printemps).

Une séance dégustation suit avec des commentaires pertinents, puis passage à la boutique à des prix légèrement inférieurs au commerce, avec l'authenticité en prime.

 

Matinée agréable et instructive sur une activité agricole typique du Canada.

 

 

La route 132 nous réserve encore de belles surprises avec la beauté des villages traversés : Montmagny, St-Vallier et L'Islet-sur-Mer : jolis, pleins de caractère.

Dans les marais, des tours d'observation judicieusement installées nous permettent de profiter de la vue de nombreuses petites iles et surtout de la dernière, l'immense Ile d'Orléans qui allie Art/Culture et activités agricoles.

 

Je me souviens ... GASPESIE 2015
Je me souviens ... GASPESIE 2015

 

Fin du périple en Gaspésie et au Nouveau-Brunswick.

 

 

La visite de la ville de Québec est dans l'article.

 

 JE ME SOUVIENS...... MONTREAL. LAC SAINT-JEAN. QUEBEC 2015

 

Souvenirs du voyage

 

 

 

 

 

De Montréal à l'extrémité de la Gaspésie et une approche de l'Acadie, le Québec nous a dévoilé de nombreux visages. Que du plaisir.

 

Les coups de coeur.

 

La Gaspésie : entre le fleuve et le golfe, l'eau est omniprésente : avec sa côte découpée, ses barachois, l'ile de Bonaventure et son importante colonie de fous de Bassan, ses parcs nationaux riches en flore et faune.

 

Les spécialités, dégustées toujours avec gourmandise : fromages, sirop d'érable, homards, poissons fumés, etc...

 

Les québécois, attachés à la culture française, mais aussi à leurs coutumes, avec un grand sens de l'hospitalité et de la convivialité. 

 

 

 

Les particularités.

 

 

 

S'adapter avec les taxes et pourboires (important pour calculer son budget vacances) :

 

Prix affichés + taxes (15 %) + pourboire (quand nécessaire).

 

TPS. Taxe sur les produits et services = 5% sur le prix de vente

 

TVQ. Taxe de vente du Québec = 10% sur le prix de vente 

 

Pourboires:

loi de 1998, obligation de donner un pourboire dans :

 

-La restauration : 15% de l'addition.

 

-Les bars : 1 à 2$c par conso.

 

-Station-service : 0,50 à 2 $c.

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires