Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2018 2 10 /04 /avril /2018 13:01

VOYAGE GUATEMALA 2018

LE PETEN

LES GARIFUNAS

XELA

GUATEMALA CITY

 

Visa

 

 

Pas de visa à demander pour un séjour de moins de 3 mois.

Avoir le passeport valable 6 mois après la date du retour.

 

Question argent

 

 

1 $ = 7,20 quetzals. 1 € = 8,43 quetzals 

 

Employés de banque très "tatillons" sur l'état des billets de banque ( ex - taches ) et sur certaines valeurs. Les coupures de 50 € oui, mais pas les nouveaux billets de 50 € (pas encore habitués à en voir) -  (n'acceptent pas toujours les 20 €, car beaucoup de faux qui circulent).  

 

 

Le Guatémala est un pays abordable pour un voyageur, même en s'offrant des petits (parfois gros) plaisirs.

 

Le quotidien est très bon marché.

 

Le logement:

.Le choix est large pour trouver le confort qui convient à chacun. de basique, la nuit à 14 $ à confortable, 33 $ la nuit avec p/d.

 

 

La nourriture:

.Repas pour trois fois rien dans les marchés (attention à l'hygiène).

.Repas dans les restaurants, de meilleure qualité, à prix très abordable. Bons plats de 6 $ à 10 $. 

.Achat de provisions dans les épiceries à moindre coût.

 

 

Le transport:

.Le chicken bus, très bon marché, 1h00 de route = 1€. Très peu de touristes les utilisent, préférant les bus plus confortables.

.Le shuttle, pour plus de confort, plus cher, mais pas plus rapide. Ex: Copan (Honduras) à Antigua, 50 $ pour deux. 

 

 

Les activités:

Le poste de dépense peut-être important.

 

Les Parcs Nationaux et les lieux attractifs sont toujours payants. Souvent on vous recommandera un guide (en cause, la sécurité). Malgré tout, ils est possible d'effectuer des sorties par ses propres moyens.     

 

Exemples d'activités:

 

.Obligation de passer par une agence pour l'ascension des volcans + le droit d'entrée dans les Parcs Nationaux. Ex: volcan Acaténango, et entrée du parc: 86 $ pour deux.  

.Site Maya de Tikal et entrée du parc: 43 $ pour deux. 

 

           

                       

Vaccination

 

 

Pas de vaccination obligatoire.

 

 

Question hébergement 

 

 

Tous nos hébergements sont choisis sur place. Bien sur nous demandons à chaque fois à visiter la chambre avant de nous installer. Nous avons toujours fonctionné au "feeling" et n'avons jamais eu de problème.  

 

 

El Remate: 

Posada Dona Tonita : 150 qz/n. Rustique, chambre éclairée à l'étage. Face au lac, avec un superbe ponton privé. Bon restaurant. S/b à l'extérieur et pas du tout intimiste. Wifi faible à la chambre.

 

 

Livingston:

Hôtel Garifuna. 150 qz/n. Chambre avec s/b. Accueil chaleureux, propre. Bon wifi. Bonne adresse.

 

 

Antigua:

Casa Jacaranda. Face au Yellow. 180 qz. avec p/d. Joli jardin, chambre avec sdb partagée, du charme et de la propreté. Bon wifi. Adresse à recommander.

 

 

Quetzaltenango:

Casa San Bartolomé. 225 qz/n avec p/d (très léger). Vieille maison de famille transformée en B&B. Belle chambre avec s/b. Terrasse et jardin superbes. Cuisine à disposition. Bon wifi. Bien situé.

 

 

Guatémala City: 

Hôtel Hunapu. Zone 1. 198 qz/n avec p/d. Chambre avec s/b et p/d. Familial - accueil chaleureux, situé à proximité des stations de bus nationaux et du centre-historique. Bon wifi. Bonne adresse.

 

 

Question transport 

 

Bateau :

Rio Dulce - Livingston: 125 qz/p.

Livingston - Puerto - Barrios: 35 qz/p.

 

Shuttel :

Copan (Honduras) - Antigua (Guatémala): 50$ pour 2.  

 

Bus :

Melchior - El Remate, en combi : 30 qz/p.

El Remate - Santa Eléna, en combi : 20 qz/p.

Santa Eléna - Rio Dulce, bus 1ère classe : 100qz/p.

Puerto Barrios - Chiquimula- Zacala - El Florido, chiken bus et combis : 66qz/p.

Antigua -  Chimalténengo- Totonicapan - Quetzaltenango, chiken bus : 39 qz/p

Quetzaltenango - Guatémala City. Bus 1ère classe : 85 qz/p. 

 

 

Question au quotidien 

 

 

Décalage horaire : 7 heures entre la France et le Guatémala.

Moment idéal pour partir : pendant la saison sèche de novembre à avril.

1 bière: 15qz - 1blle d'eau de 2 l : 10qz -  3 bananes : 3qz -  1 plat correct : 55qz- 

1 p/d continental : 25qz -  1 gallon diésel ou d'essence (3,8l) : de 20 à 20qz - 

 

Bye bye le Bélize

---------------------

Hola le Guatémala

 

Itinéraire

 

En vert: 

Bus : Frontière du Bélize - El Remate - Tikal - Flores - Rio Dulce

En rouge: 

Bateau : Rio Dulce - Livingston - Puerto Barrios

 En bleu:

Bus : Puerto Barrios - Copan(Honduras) 

En noir: 

Bus : aller/ Copan - Guatémala City - Antigua - Quetzalténango

         retour/ Quetzalténango - Guatémala City 

 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Mercredi 7 mars 2018

 

 

Les formalités sont très rapides à la douane guatémaltèque.

 

On va retrouver avec plaisir les moments intenses des transports du Guatémala: les arrêts fréquents, les surcharges au mépris des règles de sécurité et du confort, les nombreux tumulos (les gendarmes couchés) présents partout et les routes parfois dangereuses (trous, animaux....). 

 

Mais aussi, du fait de cette promiscuité avec la population, l'exceptionnelle possibilité de communiquer par un sourire ou un commentaire.

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

A la ville frontière de Melchio de Mencos on s'installe dans un combi (30qz/1) pour rejoindre El Rémate sur les rives du lac Peten Itza. L'attente est assez longue sur la place centrale car il faut remplir le véhicule ; le chauffeur interpellant tous les passants qui cheminent près de son véhicule.

 

En 1h30 de route, on arrive enfin au carrefour Puente Ixlu à quelques kms du village d'El Rémate.

Cinq minutes d'attente et on monte dans un collectivo (5qz/p) qui nous dépose à l'embranchement de la route qui longe le lac en direction des guesthouses et des pensions.

 

On a retrouvé très rapidement les réflexes et les codes du transport du pays !!!.

 

On longe le lac à pied. Les 2 guesthouses (Alice et Mon Ami) tenues par des français sont complètes, on s'installe à côté d'elles, face au lac, à la pension Casa de Dona Tonita.

 Les chambres sont rustiques mais l'accueil est bien plus agréable que chez les français, peut-être que le succès n'est pas encore monté à la tête de notre gentille hôtesse.

Sa paillote au bout du ponton est une invitation au farniente et à la baignade : à tester plus tard.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Aussitôt posé les sacs, nous partons visiter la ville de Flores.  On prend un collectivo (30qz/p)  pour Santa Eléna distant de 30 km et reliée à Flores par un pont.

 

Les deux villes jumelles forment l'agglomération la plus importante du Péten, la région qui couvre un tiers de la superficie du Guatémala. Flores est la porte d'entrée de la jungle du Péten et des ruines Mayas.

 

C'est de Santa Eléna, au terminus des bus que nous partons à pied pour visiter les deux cités. Santa Eléna est une ville bruyante, commerçante. Nous cherchons à changer des dollars (les derniers).  

Affaire particulièrement difficile ici, les banques refusant les billets de 20 €, d'autres les acceptant mais en nombre limité, d'autres encore les refusant parce que, pliés ou très légèrement tachés.

 

Le centre historique de Flores se trouve sur l'île du même nom, on y découvre quelques maisons aux façades colorées, une promenade sur les rives du lac avec de nombreux restaurants pour touristes. Rien de très local.

 

Autour de la place, à part l'église, pas d'édifice exceptionnel. Nous cherchons longtemps le théâtre mentionné sur le Routard. Il n'existe plus depuis plusieurs années, (pas très à jour notre guide).

La vie semble bien plus zen que chez sa voisine, mais aussi très refermée.

 

On se félicite de notre choix de loger à El Rémate.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Le retour en combi est très animé avec un "borracho" (personne ivre) bruyant, qui fait rire l'ensemble des passagers, sauf le conducteur, car, arrivé à sa destination, il ne peut pas payer sa place n'ayant pas un quetzal en poche !!!. 

 

On dîne au resto de notre pension en compagnie de Marc et Sandra, un couple canadien très sympa originaire de  Montréal. La discussion, très animée, porte sur le Guatemala et le Quebec que nous connaissons, notre fils vivant à Montréal depuis quelques années.  

 

Demain matin, nous allons visiter le site Maya de Tikal.

 

 

Jeudi 8 mars 2018

 

 

La nuit sera bruyante dans le chalet. A 3h00 des touristes se préparent pour partir assister au lever du soleil sur le site de Tikal.

Pas besoin de réveil pour nous à 6h00.

 

A 7h00 nous sommes en attente d'un combi (25qz/p), sur la route qui mène au Parc. Il est à l'heure. Le trajet est agréable, la selva (forêt) semble intacte dans la Réserve de la Biosphère Maya, la faune et la flore sont protégées et les activités humaines réglementées.

 

Après 3/4 d'heure de route, on entre au Parc National. L'achat des billets, à l'entrée (150qz/p), ne peut se faire qu'avec le passeport original. Heureusement nous les gardons toujours cachés sur nous car, n'ayant pas l'information, nous aurions été obligés de repartir les chercher.

 

Cette formalité terminée on reprend le collectivo pour quelques kilomètres, avec l'oeil aux aguets après être passé devant les panneaux de danger qui signalent des pumas, chevreuils ou serpents.

 

 

Visite du site de Tikal

 

Tikal à la particularité de conjuguer un site archéologique maya de 1er plan (classé à l'UNESCO comme  patrimoine naturel et culturel) et une grande Réserve Naturelle.

Tikal, centre politique, économique et militaire, construit vers 600 avant J-C et pendant les1500 ans suivants,

Il est impossible de voir l'intégralité des ruines en quelques heures. Nous ne prendrons pas de guide et faisons confiance aux explications écrites de nos bouquins (Lonely et G.R) pour se diriger dans les différentes zones à notre rythme. 

 

Les employés de nettoyage du parc se font un plaisir de nous renseigner lors de nos hésitations, même de nous accompagner pour nous montrer un détail.

 

Dès notre entrée, par le chemin qui mène à la zone principale, on est conquis par l'ambiance presque mystique qui y règne : on pourrait se prendre pour des explorateurs à la recherche des ruines au milieu de la jungle avec, comme fond sonore, les cris des singes hurleurs et le chant des oiseaux exotiques.

 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

1 - Les Temples/Pyramides

 

2 - La faune

 

3 - La flore

 

 

1. Les Temples / Les Pyramides

La Gran Plaza

 

On débute la visite par le secteur de la Gran Plaza, le coeur cérémoniel religieux Maya, comporte de superbes temples et palais.

Le temple I, d'une hauteur de 47 mètres, connu aussi sous le nom de Temple du Grand Jaguar, le premier à la sortie du chemin et sûrement le plus photographié. Nous ne pourrons pas l'escalader car les marches ne sont pas sécurisées.

 

le Temple II, le Temple des Masques, (en face du Temple I). On accède à son sommet par un escalier en bois situé à l'arrière. De nombreuses sculptures, dont le visage d'une reine, agrémentent un linteau d'une porte.

 

L'Acropolis del Norte, antérieure aux Temples, comporte de nombreuses structures de différentes époques.

 

L'Acropolis Central, des pièces et des inscriptions font penser qu'il s'agissait d'un palais pour les nobles.

 

Le Temple IV, le plus haut 65 mètres. C'est l'incontournable du site. Il fait partie du groupe temples-pyramides de Tikal. On grimpe au sommet par un escalier : la vue panoramique sur la canopée, vaste et lointaine, est prodigieuse. Les temples émergent de la forêt. C'est 180° de vision à couper le souffle. 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Le Temple V, est le deuxième temple le plus élevé (59 mètres) mais aussi très escarpé. Des structures internes sont ornées de calendriers mayas.

 

La Plaza de los Siete Templos, sept petits Temples sont alignés sur une vaste plate-forme avec, tout à côté, un triple jeu de balle.

 

El Mundo Perdido, le plus éloigné dans la jungle, est un complexe cérémoniel de 38 structures. Organisé pour être un grand complexe astronomique.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

La faune

 

On a eu le plaisir et la chance de croiser de nombreux habitants de la jungle:

Des oiseaux : des toucans, des perroquets, des pics à tête rouge. 

Des animaux : des singes araignées, des singes hurleurs aux cris féroces, des dindons ocelés et des agoutis. 

Et tous ceux que l'on ne voient pas mais que l'on entend !!!.

Et aussi..... des MOUSTIQUES, voraces, belliqueux qui nous dévorent,  même protégés par une épaisse couche de crème répulsive.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

La Flore

 

Le ceiba (fromager) aux racines gigantesques : c'était l'arbre sacré des mayas. Il est aujourd'hui l'arbre national du pays.

Des cèdres, des palmiers, enfouis parfois dans la végétation très dense de la forêt tropicale.

D'immenses fougères. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Tikal - situé dans une forêt luxuriante - est le plus beau des sites Mayas que nous ayons vu depuis le début de notre périple. La météo nous a été favorable avec une chaleur tropicale très supportable.

 

Un souvenir dans notre mémoire qui rejoindra, dans la lignée, d'autres somptueux sites visités :  Angkor ou le Machu Picchu.

 

A 15h00, on monte dans la navette qui assure le trajet de Tikal à El Rémate.

A notre retour, on s'offre un moment de détente sur la rive du lac pour admirer le coucher du soleil.

 

Repas au resto de notre pension avec le couple montréalais. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Vendredi 9 mars 2018

 

 

Nous sommes debout aux aurores. La chaleur se fait déjà ressentir. 

A 7h00, nous nous présentons au bureau d'entrée (40qz/p) du Biotopo Cerro Cahui situé à cinq minutes à pied de notre logement.

 

Créé par l'état et un propriétaire privé, le parc - d'une superficie de 650 ha - est situé en grande partie sur les flancs d'une petite montagne, face au lac.

On s'engage dans un sentier bien balisé, qui permet de faire une randonnée sur deux parcours distincts. Le parcours est plat au début. On retrouve la même végétation que la veille à Tikal.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Plus tard, la montée est raide pour arriver aux miradors. De superbes vues sur le lac s'offrent à nous, nous sommes largement récompensés de nos efforts.

Au dernier belvédère, on aperçoit dans la végétation, des ruines mayas très dégradées, recouvertes de terre.

 

C'est le silence complet. Pas d'activités humaines proches (très peu de randonneurs, nous sommes quatre sur le parcours)  ce qui nous permettra d'avoir la chance, en étant très attentifs et à l'écoute du moindre bruit, de voir des singes araignées au sommet des arbres.

 Ils nous ont repérés, mais évoluent sans frayeur apparente: un grand moment de plaisir et de curiosité pour nous.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Au loin on entend les cris puissants, presque terrifiants, des singes hurleurs. Nous ne verrons que quelques perroquets bruyants et des pics-verts qui tambourinent sur des troncs d'arbres. On termine notre balade de 8 kilomètres en 3h30 de pur bonheur.

 

Seul désagrément, les moustiques, encore et toujours. Pas de répit, ils sont toujours d'attaque. Nous adoptons la même stratégie que la veille : la tenue de camouflage -  vêtements longs et plusieurs couches de lotion répulsive -.

 

A notre retour à notre guesthouse, on profite des hamacs sous la paillote et d'un bain dans l'eau chaude du lac.

Repas au village ce soir. On se régale de poissons du lac avec les couleurs du coucher de soleil en toile de fond.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Samedi 10 mars 2018

 

 

Départ rapide et de bonne heure ce matin dans le village d' El Remate encore endormi, où les cochons assurent le service de propreté. On prend le premier collectivo en direction de Santa Eléna. C'est l'heure des scolaires et on compte 28 passagers dans le pire moment (pour un van qui compte 16 places). Ils s'entassent sans un mot, c'est leur quotidien. 

 

A la gare routière, on est assailli par les "aboyeurs" des compagnies de bus. Les prix varient dans la minute : on est habitué et et on prend ces tractations comme un jeu.

 

On choisit un bus 1ère classe (100qz/p) pour rejoindre la ville de Rio Dulce sur les rives du lac Izabal.

 

La campagne est une grande zone de culture. De nombreuses fincas (propriétés agricoles) installées le long de la route pratiquent l'élevage, cultivent le maïs, la canne à sucre, l'huile de palme et les fruits.

Dans les villes traversées, toujours le même dispositif de sécurité à l'entrée des magasins avec un service armé assez dissuasif. 4h00 de route et nous arrivons à Rio Dulce.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Pas de route pour atteindre notre prochaine destination, la ville de Livingston sur la côte de la mer des Caraïbes. Ce sont des lanchas (pirogues locale à moteur) qui assurent le trajet.

 

On se rend au ponton à pied. Deux possibilités, la lancha à 125qz/p ou la location en groupe d'une embarcation.

Pour nous le problème ne se posera pas. A 13 h nous sommes les seuls touristes. Nous prenons les billets au guichet et à 14 h nous embarquons.      

Le capitaine fait un détour devant la forteresse El Castillo de San Felipe, construit en 1652 par les espagnols pour empêcher les pirates de piller les villages. On passe ensuite sous un immense pont en direction de la mer des Caraïbes.

 

Nous faisons plusieurs arrêts pour observer des colonies d'oiseaux sur de petites îles. On a un aperçu de la vie des pêcheurs. Parfois la rivière est étroite avec une végétation dense, parfois très large avec l'impression de traverser des gorges.

 

Au bout de 2h00 d'une très belle croisière nous accostons au ponton de Livingston.

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

C'est une ville à l'ambiance décontractée, très caraïbéenne. La majorité de sa population est issue du métissage entre les esclaves africains évadés et les autochtones, On les appelle les Garifunas ou Gariganus.  

 

On s'installe à l'hôtel Garifuna dans un quartier de la communauté noire. Une famille agréable et chaleureuse nous reçoit.

 

En soirée, on se balade dans les rues du petit port. Au restaurant Buga Mama on teste la spécialité locale, le Tapado : sorte de bouillabaisse à base de poisson/crabe/crustacés avec des bananes et de la crème de coco, assaisonnée de coriandre.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Dimanche 11 mars 2018

 

 

Grosse chaleur ce matin, pas de service de petit-déjeuner à notre hôtel. On va le prendre au centre-ville.

Pas de plage digne de ce nom en ville, mais la vie locale est active avec les pêcheurs transformés en ouvriers, préparant les paillotes pour la saison qui approche.

C'est étonnant et étrange. Les habitants, dans les maisons, dans les rues, vivent à un rythme fait de nonchalance et d'indolence.... la ville est différente du reste du pays.    

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

On se dirige vers le nord par le bord de la plage. Pas de dune de sable : simplement une plage étroite bordée de palmiers, de bateaux de pêche amarrés et quelques maisons de pêcheurs très simples dans une végétation aux couleurs éclatantes.

Nous arrivons à la plage Quehueche où de nombreux locaux pique-niquent ou déjeunent au restaurant avec la musique à fond.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

On croise de nombreux garifunas. Le contact est bien plus facile qu'au centre-ville. Des sourires, le "holà" bien distinct. Rien à voir avec ce sentiment de distance qu'ils entretiennent avec les touristes, mais il est vrai que nous ne croiserons pas de touristes en dehors de la ville.

 

Après 5 kilomètres d'une balade très agréable, on arrive à Los Siète, une série de cascades et de bassins d'eau douce. Le gardien nous signale qu'il n'y a que très peu d'eau et nous fait une ristourne (15qz/1).

 

Effectivement les trous d'eau sont presque à sec, mais nous sommes au frais. De jeunes locaux se baignent dans le seul bassin rempli.

Sur le chemin, j'immortalise un toucan au bec coloré au sommet d'un arbre. Magnifique. 

Nous terminons notre randonnée par un plongeon dans la mer, dans une eau à près de 30° sur une partie de plage sans déchet.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Repas pizza dans le centre-ville, face à nous,  un petit groupe, célèbre la fête d'une association en jouant de la musique traditionnelle garifuna avec tambours et maracas et des danses qui, suivant les percussions, sont plus ou moins frénétiques et entrainantes.

 

On prolonge l'instant bien sympathique en mangeant une énorme banana split.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Lundi 12 mars 2018

 

 

En raison du décalage horaire, skype avec Manue ce matin de bonne heure. Puis avec notre sac sur le dos, on rejoint l'embarcadère. Nous prenons une lancha  (45qz/p) pour Puerto Barrios, la grande ville de la région. Ce soir on dormira au Honduras à Copan Ruinas pour découvrir un important site Maya.

 

Comme les jours précédants, il fait beau avec une chaleur étouffante. 30 minutes de navigation le long de la côte et on arrive au débarcadère. Nous nous rendons à pied à la gare routière en 15 mn.

 

Face aux bureaux des grandes compagnies de bus, on grimpe dans un collectivo local (45qz/) pour la ville de Chiquimula. On démarre un petit marathon routier ce matin à 8h15.

 

On va battre des records de lenteur aujourd'hui : un vieux bus, de la petite montagne et beaucoup d'arrêts.... mais çà on ne le sait pas encore.

 

Itinéraire du voyage Livingston - Copan Ruinas

Lancha - en jaune

Bus - en rouge 

Itinéraire du voyage Copan Ruinas - Guatémala City - Antigua

Shuttle - en vert

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Premier arrêt long (halte repas) à Rio Hondo, carrefour routier avec une jonction pour certains, pour Guatémala City. Pour nous, changement de bus mais toujours avec notre billet initial, nous repartons pour la ville de Zacapa.

 

Vers 13h00, nous arrivons enfin à Chiquimula, près de 5h pour effectuer les 170 kms qui séparent les deux villes. Heureusement le parcours a été animé avec les nombreux arrêts, les vendeurs, et surtout un prédicateur ambulant à la voix très forte, qui après une brève prière générale pour captiver l'attention, fait des prédications individuelles à des passagers peut-être un peu naïfs, bien sûr contre des espèces sonnantes et trébuchantes.   

De nouveau, un collectivo à Chiquimula pour El Florido la ville frontière distante de 60 kms. 2 h00 de route de plus, avec un changement de collectivo dans la ville de Jocotan.

Miracle !!! la frontière du Honduras approche. Il est 16h00. On double des dizaines de camions qui attendent leur tour, garés sur le bord de la route.

 

En complément des nombreux formulaires administratifs, le contrôle des remorques et des marchandises effectué par les douaniers est très strict.  

 

Périple au Honduras

claudeniseenvoyage.over-blog.fr voyage au honduras 2018

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

 

Hasta luego le Guatémala

 

-----------------------------------------

 

Hola le Guatémala

 

Mercredi 14 mars 2018

 

 

Passage ultra rapide à la frontière guatémaltèque, notre shuttle est bien plus confortable pour faire ce long trajet. Même route qu'il y a 2 jours. A Rio Hondo, on laisse un touriste allemand qui se rend à Rio Dulce, nous on se dirige vers Guatémala City.

 

On traverse une grande région agricole (mangues, melons et élevage). Si la température est élevée, le ciel est couvert, on profite avec plaisir de la climatisation.

 

A l'approche de la Capitale de grands travaux (construction d'une autoroute commencée il y a 2 ans) créent de gros bouchons. Dans la banlieue de Guatémala City, notre conducteur bloque les portes du véhicule pour raison de sécurité, bonjour l'ambiance pour notre séjour prochain dans la plus grande métropole d'Amérique Centrale.

 

On arrive à Antigua à 19h30. Pour éviter une recherche fastidieuse ce soir, vu l'horaire, on s'installe au Luna Jade (1nuit passée en janvier) pour la nuit.

Nous nous rendons à l'église de la Merced pour manger des tortas (pain brioché avec viande/sauce/avocat/oignon) et retour à la chambre.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Jeudi 15 mars 2018

 

Bonne nuit dans la fraîcheur, sans ventilo ou air conditionné.

 

Deux raisons nous poussent à revenir dans cette région:

-Retrouver une météo tempérée, depuis notre entrée au Yucatan au Mexique, vers le 12 février, nous avons supporté de fortes chaleurs, de jour comme de nuit.

-Retrouver les traditions et les coutumes authentiques de cette partie du Guatémala. 

 

La première résolution dès le début de la matinée est de trouver un hôtel plus sympathique, on trouve notre bonheur à la Casa Jacaranda, une posada toute proche.

Antigua, on la connaît bien, on parcourt la ville sans but précis, juste pour profiter de bons moments.

 

Fascinés par l'ambiance frénétique, on se rend au marché pour retrouver l'abondance de la variété de produits locaux, les odeurs et les couleurs, prendre le pouls de la ville !!!.

 

On est intrigué par un stand. Une commerçante prépare une mixture avec des couleurs très vives. Elle nous explique qu'elle prépare de la sciure de bois colorée, pour créer des tapis de sol éphémères, lors des processions de la Semaine Sainte dont la date de célébration approche.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Balade ensuite dans la ville, on ne se lasse pas d'admirer l'architecture des monuments.

Du balcon du 1er étage du Palacio del Ayuntamiento (hôtel de ville) la vue est superbe sur la Plaza Mayor. 

La végétation a bien évoluée depuis le mois de janvier, les jacarandas aux fleurs mauves et les tulipiers égayent la Plaza Mayor.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

En soirée repas ceviche au marché.De retour à notre pension, on réserve, pour la première fois, par internet, une chambre dans la ville de Quetzaltenango, notre prochaine destination.

 

Vendredi 16 mars 2018

 

 

Dernier jour à Antigua dans cette ville/musée au charme fou, sûrement une des plus belles réalisations coloniales d'Amérique Centrale.

 

Nous prenons notre ptit déj dans le jardin de notre pension, sans obligation de se presser, aujourd'hui c'est une bonne journée de farniente.

Dans la matinée, on s'éloigne du centre-ville pour parcourir les rues de la périphérie. C'est toujours le même enchantement. 

 

On est invité par un particulier à visiter dans sa propriété, les ruines de l'église Santa Rosa, non répertorié par les guides. Le monument nous laisse émerveillé par cette beauté cachée. Pas très loin, deux femmes, aux superbes coiffes, papotent sur un banc, indifférentes aux touristes. Il règne une grande sérénité dans ce quartier.  

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

On consacre une partie de l'après-midi à préparer notre séjour à Quetzalténango (randos, visite des villages et des monuments).

Derniers regards sur les rues pavoisées, avec des tentures de couleur mauve, en prévision des festivités de la Semaine Sainte prochaine.

Dernier achats souvenirs au grand magasin Nim Po't, une immense halle qui mérite le détour pour découvrir une belle collection de vêtements mayas. Accrochés aux murs, les huipils sont regroupés par région et rendent la visite enrichissante. 

 

Devant les bâtiments privés (officines de pharmacie, banques, magasins de sport, d'alimentation, etc, on est toujours étonné de voir le grand nombre d'agents de sécurité fortement armés (mitraillettes, pistolets) avec souvent, le doigt sur la gâchette. 

La délinquance est présente, elle touche aussi bien les guatémaltèques que les touristes étrangers, pourtant lors de notre périple on n'a jamais été témoin d'un incident. 

 

On termine notre séjour au restaurant Picadilly à la carte internationale, enfin une viande rouge, façon française !!!!. 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Samedi 17 mars 2018

 

 

Dès le petit déj avalé, on se rend à la gare routière, l'occasion d'un dernier passage au marché, toujours aussi animé.

On quitte Antigua à 9h00 pour Chimalténango dans un chicken bus (5qz/p) qui semble bien poussif. Le temps est idéal pour cette étape.

 

On prend un nouveau bus dans cette ville pour Totonicapan (30qz/p). Deuxième et dernier changement de bus à la gare routière de cette ville pour Quetzalténango (4qz/p). Celui-ci est ultra rapide, nos sacs à dos sont déchargés du toit avant notre descente, petit moment de frayeur, il faut toujours avoir l'oeil aux aguets. 

 

On traverse une grande région de culture. Des producteurs dans des échoppes proposent à la vente, des légumes, des fruits et de l'artisanat local sur le bord de la route.

 

Les volcans sont très nombreux dans cette région très montagneuse, le Santa Maria (3772 mètres) est visible en permanence sur le côté gauche du bus.    

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Nous arrivons à Xéla, le nom Maya de Quetzalténango vers 12h30. De la station de bus La Rotonda on se rend à pied à notre hôtel. Il nous faut une vingtaine de minutes pour rejoindre  "La Casa San Bartolomé", une vieille demeure de famille superbement meublée et décorée.

 

Nous partons à la découverte de la Plaza Mayor et de la cathédrale Del Espiritu Santo, construite en 1532, détruite par deux séismes. La façade sculptée d'époque cache une cathédrale moderne.

 

On effectue quelques achats dans un supermarché pour se restaurer ensuite sur la magnifique terrasse de notre pension.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Dimanche 18 mars 2018

 

Petit déjeuner local pris à l'hôtel omelette/ frijoles volteados (haricots noirs) et on se rend à la station des bus de Minerva à pied. Nous découvrons les rues pavées et les maisons aux façades colorisées des différents quartiers au nord du centre-ville.

 

La gare routière se trouve près du Temple de Minerve, on trouve le départ des bus pour la ville de San Andres Xecul, après avoir un traversé un marché très actif et couleur locale.

 

Notre bus (5qz/p) nous dépose au carrefour de la Moreria. Dans ce petit village on monte à l'arrière d'un pick-up pour effectuer les derniers kilomètres qui nous séparent de San Andrès.

 

Au loin, on aperçoit en permanence les imposants volcans nous rappelant que nous sommes dans la région montagneuse des Hautes Terres, à 2300 mètres d'altitude .

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Nous sommes venus dans le village pour admirer l'église, une des plus célèbres du pays.

 

Elle témoigne du mélange d'influences catholique et maya. La façade, d'un jaune safran est merveilleuse, chargée de motifs divers et colorés: des saints, des anges mais aussi des animaux ( singes, tigres...) des plantes (vignes..) et des fruits.

 

L'ensemble offre un cocktail ahurissant, hypnotisant, d'un raffinement rare, loin des monuments austères des édifices religieux habituels. La place respire la gaieté, de nombreux fidèles se pressent pour entrer dans l'église.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

C'est dimanche, un mariage est célébré ainsi que le baptême d'un bébé. Les hommes en costumes, les femmes en habits traditionnels chamarrés et bariolés.

 

On reçoit un accueil très chaleureux de la population, de nombreuses questions nous sont posées : américano ?, d'où on vient ?. Est-ce que le Guatémala nous plaît ? est la question la plus souvent demandée, les guatémaltèques sont très sensibles aux réponses des touristes, tellement ils sont fiers de leurs traditions, de leur ville ou du pays.  

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

San Andres Xecul possède une chapelle, dans les hauteurs du village, au barrio "Calvairario". Plus petite que l'église, moins chargée mais la façade est du même jaune safran.

 

Du promontoire ou elle est située, nous jouissons d'une magnifique vue sur la ville et la campagne environnante.

 

A quelques mètres au-dessus de l'église, dans un renfoncement creusé dans le sol, une légère fumée se dégage d'un autel maya. Trois femmes marmonnent des incantations, l'une d'elles jette des morceaux de copal (encens) et des bougies dans le foyer. 

 

Si le catholicisme est la religion officielle, les traditions ancestrales dans les régions et les populations indiennes perdurent. Un fait nouveau est apparu, c'est la prolifération des sectes évangéliques qui parviennent facilement à convertir la population indigène.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

On s'offre une pause gourmande dans le petit marché sur la place de l'église. Au milieu de la population, on est frappé par leur gaieté. Un lien social et générationnel semblant fortement unir la population.

 

 Dans ce village de tisserand, pas de travail ce dimanche, on quitte ce petit havre de paix à regret.

 

On s'installe à l'arrière d'un pick-up jusqu'à la Moreria. De là on prend un chicken bus pour Salcaja.

La ville abrite l'église de San Jacinto. La plus ancienne construite en Amérique Centrale. La cité fut une des premières a être envahie par les espagnols. On passe par le marché, sur un étal on trouve les fleurs séchées de l'hibiscus qui servent à faire la boisson appelée "jamaïca", bue fraiche c'est excellent.

Sur la place Centrale, une église plus récente accueille les nombreux fidèles. 

 

Ici aussi  pas d'activité en raison du dimanche, on retourne en chicken bus à Xéla.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Le Parc Central est animé avec un petit marché artisanal. A L'issue de la messe de l'après-midi, sur le parvis de la cathédrale un attroupement se forme: des musiciens, des hommes en costumes et des femmes en tenues traditionnelles.

 

C'est une répétition pour les processions de la Semaine Sainte à venir à la fin du mois. Cette période de l'année est devenue une des principales attractions du pays. Un vrai spectacle grandeur nature.

 

Les cucuruchos (les pénitents) portent un char énorme sur l'épaule, au centre le Christ portant sa croix. Quelques hommes ont une expression de souffrance, les visages sûrement marqués aussi par le poids de la charge.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

En soirée, repas préparé par nos soins à la cuisine de notre pension: poulet/pâtes et pastèque, un régal.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Lundi 19 mars 2018

 

 

Direction la station de bus La Rotonda à pied ce matin. En attendant notre chicken bus on se délecte avec un grand verre d'orange pressé devant nous.

 

Le bus (5qz/p) nous emmène après de nombreux arrêts au village de Zunil. La station de bus est devant la belle église, d'un blanc immaculé, agrémentée de colonnes torsadées.

L'intérieur est orné de tentures mauves en prévision des festivités de la Semaine Sainte.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

La ville est dominée par la présence de l'imposant volcan Santa Maria. Par une petite rue en pente on se dirige vers le marché proche.

 

 Une halle accueille une population composée essentiellement d'indiennes quiché, vêtues de leurs superbes vêtements multicolores. Seuls des produits nécessaires à la subsistance quotidienne des villageois sont présentés sur les étals (fruits, légumes, tissus, quincaillerie...). Pas de souvenirs, mais aussi pas de touristes !!!.

 

L'activité est à son comble le matin, elle baisse rapidement vers midi, les paysans ayant écoulé leur produits plient bagages.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Dans une maison proche du marché, nous faisons connaissance avec San Simon appelé aussi Maximom.

 

Déjà vu à Santiago Atitlan, c'est une divinité mi-dieu mi-saint dans cette région.

Ce phénomène religieux s'est développé ces dernières années du fait de la fragilité des églises catholiques et protestantes et aussi d'une crise économique et sociale.

 

Une femme nous demande une petite rétribution (5qz) pour entrer dans la maison. Elle fait partie de la cofradia (confrérie), une organisation ancienne, importée d'Europe par les Franciscains. Les membres de la confrérie doivent tour à tour  prendre soin du saint pendant 1 an dans leur maison.

 

 Un homme offre des présents et parle à San Simon. Celui-ci, de la taille d'un homme, une sorte de poupée, est assis sur un trône. Il porte des lunettes de soleil et est habillé en tenue de cowboy, une cigarette dans la bouche. Au sol, quelques quetzals dans une corbeille et une bouteille d'alcool près de lui.

Synonyme de prospérité et de bonheur pour certains. Pour d'autres, il peut apporter le malheur sur des gens qui leur ont fait du mal. Le phénomène n'est pas  compris par toute la population (indiens catholiques).

Pour attirer, soit le bonheur ou le malheur, des bougies de couleurs différentes sont allumées.

 

La scène est surréaliste, on a un mélange de respect pour la croyance et de sourire avec l'accoutrement du sujet.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

A la sortie de la ville, une vaste zone maraichère assure la subsistance des villageois cultivateurs. Le décor reste superbe malgré la pollution visible sur les berges de la rivière.

Nous prenons un chicken bus (3qz/p) pour Almolonga, un village voisin réputé pour son marché.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

La région d'Almolonga est reconnue comme étant le verger de l'Amérique Centrale. De nombreuses parcelles et des champs sont cultivés dans cette belle vallée. Les cultures sont arrosées par un ingénieux système d'irrigation par gravité  à partir des sources des montagnes.

 

Des cultivateurs sont fiers de nous présenter la diversité de leurs récoltes (radis,carottes, patates, choux et des fleurs).

En ville, le marché immense est séparé en deux parties:

 

Le marché de gros, ou une grande partie de la production locale part au Salvador et au Honduras.

 Le marché local, près de l'église en pleine rénovation, dégage des odeurs aux parfums enivrants et est haut en couleurs. Les femmes en huipils (vêtements traditionnels) chamarrés s'occupent de la vente sur tous les étals.

 

On goûte à quelques spécialités salées et sucrées, on a un faible pour les "patatas fritas" !!!, parfaitement dorées. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

On rentre à Xela en chicken bus (3qz/p) à la station de la Rotonda. De là, nous nous rendons à pied à la gare routière privée de la compagnie Linéa Dorada pour acheter les billets (85qz) pour Guatémala City, le voyage va se terminer dans quelques jours.

On poursuit par une balade dans la ville. On rend visite aux sapeurs-pompiers. Ils nous donnent des renseignements sur leurs interventions et nous font visiter les locaux de la caserne.

On ressent dans leur attitude, la fierté de l'intérêt que porte les touristes, pour la vie du pays en général. Un écusson des pompiers de Bordeaux laissé en souvenir de notre passage, ornera une étagère de la salle de réception. 

 

Comme toujours, on effectue un passage dans un marché. Le Mercado La Démocracia est spécialisé surtout pour des achats pour les citadins. 

 

Sur la place principale, face à la cathédrale, on achète quelques souvenirs de la région.

Repas ce soir à la posada, où nous indiquons quelques adresses à un couple de français qui se rendent demain à Nebaj, dans la région Ixil.

 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Mardi 20 mars 2018

 

 

Il fait frisquet ce matin, on prend notre p/d à 7h00, s'il n'est pas copieux, il est servi avec le sourire et gentillesse par l'employée de maison.

 

Le programme de la journée est une randonnée à la Laguna Chicabal. Ce lac est dans le cratère d'un volcan. Dans la région il est considéré comme un centre spirituel Maya - Quiché.

 

Sur une petite place on prend un combi (2,5qz/p) pour le Marché La Démocracia. Dans une rue de ce quartier, on s'installe dans un combi (7qz/p) pour le village de San Martin Sacatepéquez. 1h00 de route au milieu d'une nature exubérante. Le chauffeur nous dépose au parking de Toj Mech, un petit hameau au pied de la montagne.

On remarque quelques belles maisons, construites par des gens qui travaillent ou ont travaillé aux USA.

 

La météo est superbe ce matin. La montée est rude, d'abord une route cimentée puis un chemin pierreux et poussiéreux. Près de deux heures pour arriver à l'entrée du Parc Naturel.

 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

Le gardien nous donne des infos sur le sentier et encaisse les 50qz/p de droit d'entrée.

Il nous reste à parcourir 3 kilomètres d'un chemin toujours en forte montée, puis en très forte montée, mais bien arboré, idéal pour nous protéger de la chaleur.

 

Depuis le 1er mirador, la vue est superbe. Côté forêt, le panorama est splendide sur le volcan Santa Maria, "la tête" au-dessus des nuages.

Côté lac, le décor est saisissant de beauté, au loin les volcans émergent par instant des nuages.

 

 Une opportunité que l'on apprécie encore plus, car nous sommes pour l'instant seuls. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

On s'engage sur un chemin de crête qui va à un deuxième mirador. La météo change rapidement, le brouillard nous enveloppe. Nous profitons seulement par intermittence de quelques vues sur le lac.

Au loin, dans le cratère, au bord de l'eau, on entend des voix fortes, comme des incantations.

 A l'aide des jumelles, on aperçoit un groupe d'une vingtaine de personnes, sur la rive du lac qui pratique une cérémonie maya.

On descend dans le cratère du volcan par un chemin étroit et abrupt.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Sur les rives du lac, de nombreux autels avec des croix servant aux rites Mayas, se succèdent aux quatre points cardinaux. Pour ne pas déranger les personnes qui accomplissent leur cérémonie, on s'arrête de longues minutes. La brume à la surface de l'eau ajoute un mystère au lieu.

 

Une fois terminé leurs incantations, souvent très bruyamment, après s'être lavés et avoir bu de l'eau du lac, ils quittent le site de recueillement, on reprend alors notre balade.

 

On monte les 615 marches très raides de la rive du lac jusqu'au premier mirador en leur compagnie. On discute un moment avec eux, ils viennent en famille d'une ville du sud du pays, on a droit aux questions habituelles. C'est pour nous une belle et inhabituelle rencontre. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

La descente est plus rapide, toujours dans le brouillard. Le quetzal, l'oiseau emblématique du Guatémala niche dans la montagne, on ne l'a pas vu, mais on croise un toucan dans un arbre et quelques colibris toujours aussi difficiles à photographier.

 

Sur le chemin on rencontre un homme en costume traditionnel qui revient d'un champ.

Il porte une grande tunique blanche à fines rayures rouges avec les manches brodées de rouge, d'orange et rose, resserrée par une large ceinture rouge et un pantalon orné de broderies identiques.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

A notre demande, il se laisse photographier. Curieux lui aussi, il nous pose des questions sur notre présence et d'où on vient.

Retour à Xéla et repos à notre pension, on a les jambes lourdes !!!.

 

En soirée, repas d'un autre continent, indien, au Sabor de la India, le cuisinier est généreux avec le thali (repas indien) .

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Mercredi 21 mars 2018

 

 

La température matinale est bien fraîche lorsque nous prenons notre petit déjeuner.

Dernière journée à Xéla, pas de découvertes particulières prévues aujourd'hui.

 

Nous prenons un chicken bus pour aller à Salcaja, nous sommes à la recherche de quelques souvenirs à ramener en France.

 

Deux boissons traditionnelles, sont élaborées dans la ville.

 

Le rompope appelé aussi rompopo, à base de rhum, de jaune d'oeuf, de sucre et des épices. Nous cherchons une fabrique, mais après une recherche poussée dans les rues, posé de nombreuses questions à des locaux, on ne trouve que des boutiques de vente. 

 

Le caldo de frutas, un genre de sangria très corsée, à base de fruits fermentés, là aussi pas de fabriques.

On se dirige sur la Place Centrale, moderne pour la région. Le marché se tient à côté, mais on ne trouve pas l'article de tissus que l'on recherche.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Retour à Xéla, on s'installe sur un banc du parc Central, pour observer l'animation qui y règne à toute heure de la journée, c'est le poumon de la ville.

 

Sur ses abords, le Passage Enriquez, à la belle structure architecturale concentre de nombreux bars et restaurants. Nous remontons dans le quartier animé et populeux de La Démocracia avec son marché et l'église San Nicolas.

 

Plus loin, surprise, le théâtre Municipal de style gréco-romain détonne. Découvrir la ville à pied est un vrai plaisir, à partir du centre, il suffit de 30 minutes pour atteindre n'importe quel point. 

 

Au détour d'une rue, on a une vue sur un incendie provoqué par des pyromanes sur un flanc du volcan Santa Maria, impressionnant par sa forme conique, les nombreux habitants, témoins de la scène sont offusqués.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Ce soir, on dîne au restaurant "La Casona", comme souvent je me régale avec un ceviche à la belle présentation.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Jeudi 22 mars 2018

 

 

Rangement des sacs à dos ce matin, puis un petit tour en ville pour profiter pleinement de cette belle halte à Xéla. La cité et sa région sont un lieu attachant, à la forte identité locale, où l'on se sent en sécurité. 

 

On prend un petit en-cas à la pension avant de prendre un taxi (25qz) pour rejoindre la station de bus Linéa Dorada.

Nous démarrons à 15h00, dans un bus de 1ère classe. Confortable, pas d'arrêts,  de beaux points de vues. On subit juste un gros embouteillage à l'approche de la Capitale.

 

Nous arrivons à 19h30, notre hôtel, le Hunapu réservé la veille par internet ( eh oui on s'embourgeoise, en plus du confort d'un bus 1ère classe !!!) est à une rue de la station de bus de la compagnie.

Le fils du propriétaire nous attend dans le hall.

On dépose nos sacs, et on va dîner dans un stand de rue. 

 

 

Vendredi 23 mars 2018

 

 

Le réveil est brutal, les avions qui décollent, passent au-dessus de notre quartier.

Notre logeur nous invite à déjeuner à 7h30. Bienvenue à Guatémala City !!!.

 

Nous partons à la découverte de la ville. Alerté par les recommandations officielles ou de quelques touristes sur des forums, on se tient sur nos gardes.

 

Les zones 1 et 2, sont le coeur historique de la ville. Une manifestation avec de la musique attire notre attention, c'est un défilé d'étudiants déguisés, qui paradent sur des chars en se moquant du gouvernement.

 

On questionne des passants qui nous expliquent cette tradition du vendredi précédent le vendredi Saint.

 

Appelé le Desfile de Bufos (défilé des bouffons), des milliers d'étudiants, dans une ambiance festive, mais aussi revendicative, dénoncent les excès des institutions et des politiques: corruption, fraude fiscale, scandales, situation des ethnies indigènes....etc.

 

La population participe en nombre en les encourageant bruyamment, c'est la seule façon dans l'année de revendiquer, sans être inquiété par les autorités. 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

 La population s'est appropriée les rues fermées à la circulation. Les gens se défoulent sans retenue. Un véritable commerce s'installe en parallèle avec le défilé:  des vendeurs d'eau, de gadgets, de glaces, c'est la fête !!!.

 

On remonte la 6ème avenue, piétonnière, remplie d'une foule et des familles représentant tous les milieux sociaux, qui déambule devant les magasins aux façades Art Déco.

Les rues du quartier regorgent de bâtiments décrépis aux architectures coloniales ou modernes. Le centre historique est caractérisé par un urbanisme varié, désordonné, voire chaotique. 

 

La Plaza Central est le coeur du centre historique, la foule est exubérante devant la cathédrale Saint Jacques et le Palacio Nacional.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Nous nous rendons dans les sous-sols du Mercado Central. Le magasin est dédié aux touristes, par la diversité de l'artisanat des différentes régions du pays.

 

 La partie, fruits, légumes et restauration locale est plus animée.

On déjeune dans la rue, avec des tortas, l'occasion de discuter avec le propriétaire du stand et des ouvriers qui se restaurent.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Nous changeons de quartier, pour aller à l'Office de tourisme situé au nord de la zone 14. L'architecture est différente, avec de nombreux bâtiments hauts et plus récents. 

 

La personne à l'accueil nous donne de bonnes informations sur les activités culturelles et les monuments à visiter.

 

On revient dans la zone touristique, en fin d'après-midi. Le défilé des étudiants s'est déplacé devant le Palais du Gouverneur, l'ambiance est différente, beaucoup de chants et de provocations d'un côté, de l'autre, les policiers sont  nombreux et sur leurs gardes, mais aucun débordement. 

 

Des stands de nourriture et de boisson sous des bâches, sont installés pour contenter cette foule gourmande.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Samedi 24 mars 2018

 

 

Pas de petit déjeuner à l'hôtel, à l'omelette/purée de haricots, on préfère de bons croissants repérés la veille dans une boulangerie. 

 

Dans certains quartiers, la préparation des processions de la Semaine Sainte qui débute demain occupe les habitants:

 

De grandes décorations multicolores, forment des sortes de tapis éphémères appelés "alphombras", toutes les décorations sont réalisées par des associations, des riverains en famille ou des fidèles de l'église.

 

A l'aide de sable comme base de support, à l'aide de pochoirs, des dessins sont réalisés avec de la sciure colorée, des fleurs ou des légumes et d'aiguilles de pin.

 

Ils représentent des motifs religieux, des représentations d'animaux ou des motifs d'inspirations mayas. Lorsque les alphombras sont terminées, elles sont arrosées minutieusement pour ne pas qu'elles soient dispersées par le vent.

 

Lors des processions, seuls les porteurs peuvent fouler les tapis colorés. Après le passage, une équipe de nettoyage, balaie le sol et fait place nette pour peut-être une nouvelle réalisation, si une autre procession passe dans les jours à venir.

Les rues sont un véritable enchantement, un Musée à ciel ouvert.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Nous entrons dans la zone 2, par une belle avenue bordée de flamboyants, tulipiers et jacarandas aux fleurs mauves, qui nous mène au Parc Minerva où se trouve La Mapa en Relieve (carte en relief du Guatémala) entrée 25qz/p.

 

Réalisée au début du XXe siècle, c'est une des réalisations les plus insolites au monde en matière de miniature.

 

Sans équivalent, Francisco Cela, un topographe réalisa en 1905, ce chef d'oeuvre d'une carte en relief. Deux promontoires furent construits plus tard pour observer en surplomb la carte.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Nous revenons vers le centre historique. Dans certaines rues des quartiers Nord, les murs révèlent l'histoire effroyable de la guerre civile que le pays a connu de 1960 à 1996.

Des centaines d'affiches, parfois en format A4, avec des listes de noms de personnes recherchées par leur famille. Des parents, des frères et soeurs cherchent toujours leurs proches.

Les victimes de l'armée guatémaltèque, étaient essentiellement, les populations les plus pauvres. Durant cette période, Amnesty International estimait que 50000 personnes étaient mortes.

Après cette séquence émotion, on reprend notre trajet vers le coeur de la capitale.

 

Nous croisons un antique bus rouge qui avance péniblement sur l'avenue, c'est le moyen de transport interdit aux voyageurs du fait de leur insécurité. 

 

L'environnement du Palais du Gouverneur à retrouvé sa sérénité, la cathédrale est décorée pour les processions qui vont démarrer.

 

Nous allons au Mercado Central chercher un souvenir commandé auprès d'un commerçant la veille. On prolonge notre visite pour déguster un dernier ceviche, accompagné d'une généreuse coupe de Pina Colada, bien sûr, bue avec modération !!!!. 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

En fin d'après midi, nous assistons à la première procession, celle des enfants. En premier les garçons, habillés de violet, la couleur de la pénitence. Comme leurs ainés, ils portent avec fierté, sur un char, le Christ.

 

La procession des filles habillées en blanc suit, portant elles aussi sur leur épaule, un genre de palanquin plus petit avec dessus, la vierge Marie.

 

La fanfare arrive derrière rythmant le cortège. La foule des parents et de la famille donne des couleurs multicolores et chamarrés à cette fête spirituelle.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Les abords de la cathédrale sont en effervescence, des équipes, souvent des jeunes, assurent une dernière touche aux tapis de sol. Un véritable Art de la rue.

 

Sur le parvis du monument, là aussi, les vendeuses rivalisent dans leur créations, elles réalisent de véritables chefs d'oeuvre.

A côté, une manifestation en faveur des droits de l'homme, les manifestants interpellent la population sur la recherche de la vérité de quelques affaires.

 

La procession des femmes a démarré près de l'église de la Merced, habillées en noir, mantilles sur la tête et gantées.

A l'avant du défilé, des hommes avec des perches relèvent les fils électriques qui peuvent gêner la cérémonie (il y en a énormément !!!). Le palanquin porté par les femmes (les dolorosas) supporte la Vierge Marie.

 

Cette fête est une bénédiction pour les petits métiers et le petit commerce. Tout se vend, tout s'achète !!!.

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

A 19h30, il fait nuit, c'est la procession des hommes, habillés en costumes noirs et cravates violettes.

 

Les cucuruchos, c'est le nom que se donne les pénitents portent à même l'épaule, un immense baldaquin avec le Christ sur un trône.

 

La charge semble énorme, certains porteurs ont une expression de peine. Ils sont une cinquantaine à porter le char. Au son d'une cloche, les hommes se remplacent toutes les dix minutes.

La fumée, provoquée par l'encens, donne une impression mystique, associée à la musique lugubre de la fanfare qui suit à l'arrière. Le char par instant donne l'impression d'un bateau pris dans une tempête.

 

Grand moment de ferveur pour la population, mais aussi, grande fête tout court. Ils nous semble par instant que pour certains, c'est vraiment un prétexte pour s'amuser.

 

On teste quelques douceurs dans les divers stands de restauration avant de rentrer à l'hôtel.

Cette journée a été riche en émotions.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Dimanche 25 mars 2018

 

On prend notre petit déjeuner à l'hôtel ce matin, puis on va faire à pied, le tour du quartier, c'est notre dernier jour du voyage.

 

A 10h15, le taxi (60qz) que nous avons réservé un peu plus tôt dans la rue est devant notre pension. La circulation est fluide ce matin, dans cette ville généralement encombrée et polluée. En 20 minutes nous sommes à l'aéroport. Le passage à l'enregistrement est très rapide.

 

A 14h00 notre avion décolle pour Panama City, le vol est effectué en 1h30, pas très haut, on profite de quelques belles vues sur des lacs et des volcans.
 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten.Les Garifunas. Xéla

 

Lundi 26 mars 2018

 

 

De Panama City à Amsterdam, 9h20 de vol.

On ne traîne pas dans l'aéroport Schiphol, notre avion Air France est prévu à 13h45. 

Gros retard, on décolle bien plus tard, à l'arrivée à Paris on a seulement 15 minutes pour récupérer les bagages et monter dans le TGV. Opération réussie avec succès.

Mais on retrouve rapidement les petits soucis des français, retard du TGV de 20 minutes à Paris, de 40 minutes à Bordeaux, le chef de bord peut toujours s'excuser !!!.

A Bordeaux on monte dans le dernier train qui va vers Agen, il est 21h. Quelques minutes et on est à la maison, dans la fraîcheur et la pluie !!! .

Eh voila, on râle, mais on relativise rapidement en pensant aux gros problèmes vécus par les habitants des pays que l'on vient de visiter.

 

Souvenirs du voyage

 

 

Que du plaisir à visiter le pays. Pas une fois on a éprouvé un sentiment d'insécurité que ce soit en ville (même en soirée dans la capitale), dans les transports (locaux uniquement, combis et chicken bus) et dans les randonnées (en individuel).

Bien entendu, il est important de prendre les précautions nécessaires, mais valables aussi dans beaucoup de pays (France comprise).

Le Guatémala nous a conquis par une culture traditionnelle authentique, très loin du tourisme de masse. On se souviendra de la gentillesse et des sourires le la population.

Nous avons découvert une civilisation bâtisseuse de Cités et de Monuments grandioses dans un environnement de montagnes et de forêts tropicales encore préservé. 

Les coups de coeur: 

Le site de Tikal, enfoui dans la jungle tropicale du Péten

La douceur de vivre de Livingstone, ambiance caribéenne garantie.

Xéla et la région des indiens Mayas Quichés et Mayas Mam, avec leurs coutumes et traditions fortement représentés et authentiques.

La Semaine Sainte avec les préparatifs et les processions, un spectacle qui mêle la foi et la fête païenne. Une chance d'avoir pu y assister à la fin de notre périple sans connaître à notre départ, les dates exactes de cette fête religieuse.

 

 

Les moins :

On peut déplorer la dégradation générale de l'environnement due aux pollutions des déchets industriels dans les cours d'eau, les gaz polluants des véhicules anciens, et les nombreuses décharges sur le bord des routes.

Ce fléau impacte malheureusement tous les pays d'Amérique Centrale et du Sud.

 

La pollution est malheureusement une catastrophe planétaire qui impacte généralement et socialement les pays et les populations les plus défavorisés.

Partager cet article

Repost0

commentaires