Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 12:24

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VOYAGE LAOS 2016

 

 

 

 

 

2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

VIENTIANE

 

THAKEK

 

PAKSE

 

ILE DE DON KHONE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations générales

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visa

 

 

Visa touristique valable pour une entrée sur le territoire pendant 30 jours. Pour l'obtenir, nous avons effectué les formalités en France. Validité du visa tourisme. 1 mois. Entrée simple: 40€. 

 

Le passeport doit avoir une validité de 6 mois après le retour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vaccination

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucune vaccination obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe.

Vaccinations conseillées:

Hépatite A. Typhoïde. Rage. Encéphalite japonaise.

Traitement antipaludique fortement conseillé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question argent

 

 

 

 

 

Monnaie: le kip ou lak.

Taux au mois d'octobre 2016

1 euro = 9.000 kips

1 dollar = 8.100 kips

 

 

 

 

 

 

 

 

Question hébergement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vientiane

 

Mixok Inn hôtel.

188 Setthathirate Road.

 

 

Bien situé. Chambre propre. Bonne literie. Bon rapport qualité/prix. wifi. 150.000 k/n.

 

 

 

 

 

Thakek

 

Southida guest-house.

Kouvoravong. Ban Nabo.

 

 

Bien situé. Grande chambre. Près du Mékong, wifi. Pour dépanner. 120.000 k/n.

 

 

 

 

 

Paksé

 

Cheap Cheap hôtel.

N°13 South Road 133.

 

 

Accueil familial. Chambre propre, wifi. Thé et café offert à volonté. 70.000 k/n.

A recommander.

 

 

 

 

Ile de Don Khone 

 

Somphamit guest-house.

 

Bungalow face au Mékong. Cadre enchanteur. Très simple, wifi sur la terrasse, sommaire mais bien, eau froide. Moustiquaire. 50.000 k/n.

A recommander

 

 

Chez Fred et Léa. Restaurant.

Très bonne cuisine lao et française. Présentation soignée. Convivialité. Une très bonne adresse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question transport

 

 

 

 

Phonsavan - Vientiane :

11h de trajet. 400 kilomètres. Bus 120.000. k/p.

 

Vientiane - Non Kay (Thailande)

Bus 17.000 k/p.

 

 

Vientiane - Thakhek :

5h de trajet. 320 kilomètres. Bus 80.000 k/p.

 

 

Thakhek - Paksé :

8h de trajet. 330 kilomètres. Bus 60.000 k/p.

 

 

Paksé - Ban Nakassang - Ile de Don Khone. Bus + bateau :

2h30 de trajet. 65.000 k/p. 140 kilomètres.

30 minutes de bateau.

 

 

 

Ile Don Khone-frontière Cambodge-Stung Treng :

Bus 12 $/p.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question au quotidien

 

 

 

 

 

1 blle d'eau: 5.000 k. 1 litre d'essence moto: 8.000 k. 1 gâteau: 4.000 k.

1 pastèque: 5.000 k.  1 capuccino: 14000 k. 1 glace: 8.000 k.

1 carte postale: 15.000 k. 1 plat dans la rue: poulet grillé 20.000 k.

 

 

 

 

 

 

 

 

Itinéraire au Laos

 

 

 

 

 

En rouge:  bus

 

En bleu: bateau

 

En jaune: scooter

 

En noir: Thailande

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 18 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous n'avons pas percé le secret de la mystérieuse Plaine des Jarres située dans la province de Xieng Khouang, mais entre imagination et hypothèse d'un côté et le témoignage visuel des bombardements, cette étape est indispensable dans la connaissance du pays.

 

 

Phongsavang est le lieu de résidence d'organisations humanitaires qui travaillent au démantèlement des zones minées.

Dans une boulangerie, les occidentaux sont gâtés par les bons pains et viennoiseries fabriqués à la française. Pour le voyage, nous achetons de délicieux croissants croustillants.

 

Le bus local, pour Vientiane, la capitale, démarre à 6h30. Brouillard et température fraîche pour le début du trajet, cette étape va nous permettre de traverser le pays en diagonale.

 

D'en haut, confortablement installé sur notre siège, on regarde défiler les paysages. La route décrit de grands lacets dans une série de massifs montagneux recouverts d'un feuillage vert luxuriant. Notre petit-déjeuner est extra, les croissants sont aussi bons qu'à la maison, il ne manque que le café !

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Sur les bas-côtés, des champs de maïs, des rizières et des troupeaux de vaches qui paissent dans d'immenses pâturages d'herbes rases, mais les bovidés en liberté sont aussi sur la route... Un conducteur doit toujours être vigilant !

La terre est fertile dans les plaines, sur le bord de la route des paysans vendent des légumes et des fruits, posés sous des abris en toit de chaume, pour les protéger du soleil. 

 

Dans les cours et les jardins des maisons, des galettes de riz sont étalées sur des tréteaux pour être vendues ensuite au marché.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

La route bitumée serpente dans la plaine, dans les passages montagneux, elle se transforme en une seule voie sur des portions de terre cabossées, caillouteuses et poussiéreuses.

 

Le Laos est devenu une plaque tournante dans la région du Mékong. Le grand voisin chinois a investi sur les infrastructures routières pour améliorer les échanges économiques. Nous croisons des centaines de camions, sur deux files, dans les deux sens.

 

Ils crachent une fumée épaisse, noire et grasse. Les moteurs peinent dans les montées et les freins gémissent dans les descentes, la moyenne horaire du trafic est au plus bas... Comme celle du bus.

 

Nous avons largement le temps de profiter des paysages, la plaine s'étale à l'infini, la déforestation a repoussé les forêts, loin à l'horizon.

 

Le conducteur effectue deux arrêts pour cause d'effondrement de falaises. Les villages qui s'étirent le long de la route sont constitués de maisons en bois traditionnelles sur pilotis, les toits couverts de plaques de tôle. 

 

Le voyage est totalement dépaysant pour des voyageurs non pressés.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Pause repas dans la ville de Paksan. Après ce moment de détente, changement de paysage, la route devient rectiligne, à l'horizontale dans une plaine agricole importante.

 

On arrive à Vientiane à 16h à la gare Nord. Négociation à prévoir dès la récupération des sacs dans la soute. Une concurrence féroce oppose une escouade de conducteurs de tuk tuk et de chauffeurs de taxi. Le pilote de la moto a gagné, nous rejoignons le centre de la capitale en tuk-tuk (40.000k).

 

Nous posons nos sacs au Mixok Inn hôtel. Bien situé et confortable, le personnel est accueillant et sympathique. Il est uniquement occupé par des touristes étrangers.

 

Dehors, il fait très chaud, c'est la fournaise, noyé de transpiration, nous suivons les vientianais qui se dirigent vers les ombrages frais des berges du  Mékong. Le magnifique panorama prend des airs du fond du Bassin d'Arcachon.

 

 

Le long de l'esplanade, le marché de nuit s'est installé. Sérénité et calme lorsque les derniers rayons de soleil viennent se noyer à la surface de l'eau.

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 19 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit déjeuner à l'hôtel. Rassasié, nous nous dirigeons à pied vers l'Ambassade du Cambodge, pour obtenir le visa d'entrée dans ce pays.

 

La ville est devenue capitale en 1953. Elle ressemble à un gros village et pourtant elle est le siège du pouvoir. Authentique et paisible, on peut facilement la parcourir en marchant. 

 

Nous laissons derrière nous le quartier routard, le bruit de la circulation et son passé colonial. Le secteur des ambassades, plus aéré, est dans un quartier calme et agréable.

 

On passe devant le Palais Présidentiel. Impossible de le rater avec son immense et jolie façade blanche et dorée. Le bâtiment de l'époque coloniale française est entouré de pelouses et de jardins bien entretenus. L'ensemble est fermé au public. 

 

 

Dans le Parc Chao Anouvong, coeur central de la capitale, la statue du Roi Anouvon est édifiée en direction de la Thaïlande. C'est un symbole de la résistance. Son bras tendu vers le Mékong, prouve la détermination du peuple Lao à résister à ses puissants voisins.

 

 

La balade est agréable sur les berges du Mékong. Nous longeons le fleuve qui joue un rôle important dans la vie des laotiens. Il atteint ici sa plus grande largeur. A la surface des eaux boueuses, les maisons flottantes s'adaptent aux caprices de ce milieu naturel. 

 

Le Mékong permet de faire vivre les familles d'un grand nombre de pêcheurs.

 

 

 

 

 

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

A 10h, dans les locaux de l'ambassade du Cambodge, on dépose nos passeports avec 1 photo et 30$ chacun. On devrait pouvoir les récupérer cet après-midi...  Normalement les formalités prennent deux jours !

 

On se dirige ensuite vers le marché Khua Din. L'endroit, populaire et rustique est caché derrière la gare routière.

 

Toutes sortes de produits frais sont étalés sous des bâches.... Des abats et des morceaux de viande, des grenouilles vivantes voisinent avec des crevettes, en passant par des algues, des fruits et des légumes. Bon appétit...

 

Les étals sont bien fournis; mais attention sol glissant !

 

Le "coin" des fleurs est un moment de répit pour notre odorat sensible d'européen...Tout d'un coup, nous éprouvons de nouvelles et agréables émotions !

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Changement de lieu et d'atmosphère dans le parc du Vat Sisaket.

 

C'est le plus vieux temple de la capitale. Edifié en 1818, plusieurs bâtiments et un cloitre le compose, tous sont au milieu d'un superbe parc arboré. De magnifiques stûpas (monuments funéraires) sont érigés dans les jardins du monastère.

 

Les murs du cloître sont percés de niches, les alvéoles sont occupées par plus de 2000 bouddhas en porcelaine et en argent.

L'enceinte du Vat contient en tout 6840 statues de Bouddhas. Placées dans des niches, là, elles sont en bois et en bronze.

 

L'intérieur du Vat est un mélange de l'architecture thaïlandaise et laotienne. Les superbes fresques murales et les motifs floraux qui décorent le plafond à caisson sont d'une beauté remarquable. Dommage, il est interdit de prendre des photos.

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Notre "soif culturelle" nous mène tout à côté, au Vat Ho Phrat Keo. 

 

Le temple est ici aussi au centre d'un magnifique parc de verdure. Un havre de paix et de fraîcheur, à l'abri des bruits de la circulation et de l'agitation citadine. 

 

Temple royal, il est appelé également le Temple du Bouddha d'Emeraude. Aujourd'hui, il est reconverti en musée des arts religieux.

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Vientiane pourrait mériter le titre de capitale des temples et des stupas. Le Vat Haysok se caractérise par sa toiture élancée à pans multiples particulièrement remarquable de finesse.

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Pour terminer, à la porte sud-est du centre-ville, le Vat Si Muang est appelé aussi  Vat Si Muong, il est le deuxième le plus vénéré, après le Vat Pha That Luang.

 

Entièrement détruit par les thaïs, sa reconstruction est récente. Comme dans tous les temples, des dorures et des sculptures finement ciselées et colorées ornent les murs.

 

Selon une légende, Sao Si, une jeune fille se jeta sous un pilier pour apaiser la colère des dieux. Depuis, son esprit veille sur Vientiane.

 

De nombreux laos viennent accomplir divers rituels, porter des offrandes et recevoir la bonne parole des moines.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Le circuit des temples est terminé.Tous les centres d'intérêt touristiques sont regroupés et se concentre autour de trois grandes artères.

Nous pouvons poursuivre la flânerie dans les rues de la capitale

 

A 16h, nous sommes à l'heure du rendez-vous, dans les bureaux de l'Ambassade du Cambodge. Nous récupérons nos passeports munis du visa cambodgien, la validité est de 1 mois dans les 3 mois qui suivent.

 

 

La marche à pied n'a pas que bons effets pour la santé, elle permet d'assister à de paisibles scènes de la vie de la rue. Vientiane est la capitale des fleurs. Les magasins en sont tapissés, de superbes créations (beaucoup d'orchidées... très très belles) sont proposées aux fidèles pour les offrandes aux temples.

 

Dans une impasse, on assiste à un entraînement de coqs de combat. Le petit ring est caché de la vue de la police par des cartons.

Les volatiles s'observent et se jettent, l'un sur l'autre en un éclair. La tradition des combats de coqs est interdite depuis 1993. L'application de la loi est symbolique, comme celle sur les paris d'argent.  

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Dans les rues, pas de gratte-ciel, mais des édifices qui pour les plus vétustes sont en rénovation... Il faut être équilibriste pour travailler sur les échafaudages en bois et bambou.

 

Devant l'entrée des maisons et des entreprises, comme à Luang Prabang, les propriétaires ont installé des petits temples pour abriter les esprits terrestres.

En bois ou en mosaïque, un emplacement permet de recevoir de l'eau, du riz, des fleurs et de l'encens. Pour les laotiens, un esprit bien nourri ne provoque pas de problèmes.

 

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

En fin de journée, les abords du Palais Présidentiel sont envahis par la circulation. C'est le seul moment désagréable dans la ville, le bruit des motos et les fumées que crachotent de vieux véhicules qui ont connu des jours meilleurs.

 

Pour revenir à notre logis, nous faisons un détour devant le That Dam (Stupa Noir). Il doit son nom du fait de son manque d'entretien. Noirci par le temps et la pollution, mangé par la mousse et la végétation d'herbes folles.

Cette petite curiosité occupe le centre d'une petite place. Son charme réside du contraste que procure son état d'abandon au milieu des façades des magasins et des maisons modernes.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

On rentre à l'hôtel complètement "rincés", très fatigué. Iil fait encore, 35° sous abri, à 18h.

 

En début de soirée, on trouve un souffle d'air plus frais sur les quais. Le marché de nuit vient de s'installer et attend ses premiers clients. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 20 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin nous avons décidé de faire une petite incursion en Thaïlande. La ville de Nong Khai, est à la sortie du pont qui sépare les deux pays. Pas besoin de visa pour des séjours très courts. C'est le cas... nous y resterons seulement la journée.

 

En chemin pour rejoindre la station de bus, l'architecture d'anciennes belles maisons coloniales retiennent notre attention. La ville a pris le contrôle de ces propriétés un peu "fatiguées". 

En face de l'une, le luxueux Lao National Culture Hall est le témoignage du renouveau du patrimoine architectural.

 

Quelques enseignes d'anciens bâtiments publics sont encore traduites en langue française. Ancien protectorat français jusqu'en 1949, année de son indépendance, dans le cadre de l'Union française. Que se soit sur les panneaux de certains bâtiments administratifs ou pour signaler le nom d'un boulevard.

 

Se promener dans la capitale permet de se rendre compte à quel point la langue française est encore présente.

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous achetons les billets de bus au guichet de la station. Le trajet est rapidement effectué, le bus traverse le Mékong par le Pont Mittaphab Thai-Lao qui relie les deux pays, il a été inauguré seulement en 1994.

Au poste frontière de chaque pays, très rapidement, les formalités se passent sans souci.

 

Nous reprenons pour quelques minutes le bus jusqu'au centre ville de Nong Khai.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Les principaux centres d'intérêt de cette ville de 50.000 habitants sont concentrés dans le centre, heureusement, car nous ne disposons que de peu de temps.

Nous filons vers le Mékong, point de convergence de la ville. Sur les quais, c'est le choc des couleurs et des aménagements excentriques. Pas vraiment beau... Mais pas tout à fait laid non plus... Surprenant quand même !

Le pire côtoie le spirituel. Le Temple Wat Luan Duan avec son impressionnant Bouddha, qui rend hommage au fleuve, assis sur le toit du temple.

Chacun ses goûts !

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Le Marché Sadet Pier, se tient sur le port, il est bien organisé et propre. Comme de l'autre côté de la frontière, les étals regorgent de fruits juteux et multicolores et des légumes frais. De là, on se rend au Wat Pho Chai.

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

C'est le temple est le plus important de la ville. Il est célèbre dans toute la Thailande. Il abrite la statue sacrée de Bouddha appelé aussi Phra Sai Luang, une des plus vénérées du pays.

Elle a le corps en bronze et la tête en or. Des rubis décorent également la statue.

 

Sous les peintures murales qui décrivent les nombreuses histoires et croyances bouddhistes, de nombreux fidèles signent des registres et prient pour l'âme du Roi Bhumibol, mort la semaine dernière.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

On termine notre flânerie la tête en l'air : pour apprécier les couleurs et l'architecture des bâtiments, apercevoir au loin la tête d'un bouddha, rester discret devant un commerçant en phase de "récupération".

 

Pendant la durée du deuil, la Thaïlande est en noir et blanc pour rendre un dernier hommage au roi. De longues tentures habillent les murs et les façades des maisons.

Dans les rues, les thaïlandais ont déjà adopté des tenues noires ou sombres.

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Retour à la station de bus, l'employée du guichet refuse de nous vendre des billets pour Vientiane. Surprise et incompréhension, il nous est difficile de la comprendre, elle ne parle pas anglais.

 

Un conducteur de tuk-tuk assiste à nos déboires. Il nous signale que notre visa pour le Laos est à entrée unique, donc nous ne pouvons pas rentrer une seconde fois. Au début du séjour au Laos, nous avons traversé la frontière avec le Vietnam.

 

On s'installe dans son engin (3$) pour aller au poste frontière et se mettre en règle. Il nous dépose au poste thaïlandais, le passage s'effectue sans problème.

 

Nous sommes obligé de prendre un bus pour effectuer les 500 mètres qui séparent le poste frontière thaïlandais du laotien.

Côté Laos, un militaire nous fait un nouveau visa pour la "modique" somme de 30 $/p.

 

 

On rejoint Vientiane en bus (6.000 k/p). Nous avons la fin d'après-midi pour terminer la découverte du centre de la capitale. 

 

 

Le World Peace Gong vient à l'origine d'Indonésie. Recopié, on le retrouve dans de nombreux pays dont l'Inde, la Suisse, la Colombie, etc... Il est frappé lors d'évènements symboliques importants.

Il est situé à proximité du Patuxai (Porte de la Victoire) un monument influencé par l'architecture de l'Arc de Triomphe.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Le Patuxai est un Arc de Triomphe érigé entre 1957 et 1959 sur l'avenue principale. Il commémore les personnes ayant combattu la France pour l'indépendance et ceux qui ont péris, lors de la deuxième guerre mondiale.

Il est entouré d'un jardin et d'une fontaine. Il est trop tard pour nous pour monter sur la terrasse et bénéficier d'une vue sur la capitale.

 

 

La culture du sourire est présente dans les pays asiatiques et particulièrement au Laos. Associé à leur gentillesse, mais aussi une certaine réserve, leur amabilité fait partie de la caractéristique du pays.

 

 

Lors de la balade sur la promenade qui longe le fleuve, on achète des billets de bus pour Thakhek, notre prochaine étape.

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 21 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous grimpons à l'arrière d'une camionnette depuis notre hôtel, pour rejoindre la gare routière.

 

Quelques touristes, dont un couple de parisiens et leurs fils. Le départ est animé et folklorique... Des vendeurs ambulants montés dans le bus pour satisfaire l'appétit des voyageurs prennent tout leur temps, ce qui excède le conducteur. Enfin, il démarre à 10h30 pour Thakhek.

 

Nous, on a choisi la formule sandwich avec du bon pain "tradition française", beaucoup de choix, et de la qualité sur les étals des quais !

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Il fait très chaud, pas de clim, mais aération naturelle par les fenêtres. Pas de confort dans les rangées, nous sommes ballotés entre les sacs de riz et leurs propriétaires, assis sur des petites chaises alignées dans l'allée centrale.

 

Des personnes descendent et montent régulièrement, souvent sur de petites distances, dans des villages perdus. Ils sont reliés au modernisme uniquement par cette route.

 

On traverse un vaste et riche territoire assez plat. Un seul arrêt repas vers 13h. La route s'élève tranquillement, des troupeaux de bovins sont gardés dans les prairies par des vieux bergers. Pas de clôtures ni de barrières, la plaine n'a pas de fin. 

 

Enfin, près de notre destination, à l'horizon, se profilent les montagnes et les premiers pics karstiques.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Le conducteur nous dépose à la gare routière de la capitale de la Province de Khamouane. On rejoint le centre ville en tuk-tuk à 17h.

 

Notre choisissons le Southida, une chambre d'hôtes située près du Mékong.

Immédiatement, nous sommes sous le charme de cette grande bourgade. Les rues sont entourées de vieilles maisons coloniales, aux façades passées et fanées.

 

Dans l'assiette ce soir, des pâtes carbonara et du poulet/frites. Idéal pour oublier les heures de bus.

 

Au dessert, une crêpe à la banane dégustée au bord du fleuve. Face à la ville thaïlandaise de Nakhon Phanom, sur la rive opposée.

La population défile sur les berges du fleuve pour profiter d'un superbe coucher du soleil.

Les vacances !

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 22 octore 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès le petit-déjeuner avalé on se dirige sur la place centrale chez Wang Wang, un loueur de scooter (90.000k/j) nous avons repéré l'adresse sur le "Guide du Routard".

 

Muni d'une carte de la région, on s'engage sur la route nationale 12, appelée route des grottes, en direction de la ville de Mahaxay et les pics karstiques.

 

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Au milieux des paysages de montagnes calcaires, on abandonne la route provinciale pour s'engager dans un chemin de terre battue.

Un panneau signale la direction de la Grotte de Tham Xang (Eléphant's cave). 

 

Nous nous garons dans le village de Ban Tham. La grotte est sur l'autre rive d'un ruisseau, on le traverse sur un pont en bois. Après quelques dizaines de mètres, on atteint l'entrée de la grotte. Des statues et des sculptures représentent bouddha et des divinités. De nombreuses offrandes sont déposées sur des pierres.

D'un promontoire, le décor environnant est superbe.

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

La région recèle de nombreuses grottes, nous nous élançons sur la route bitumée. La conduite du scooter est plus sportive lorsque l'on s'engage dans une longue piste boueuse de 20 kilomètres. Nous roulons au milieu d'une plaine agricole, consacrée exclusivement à la riziculture. 

 

On arrive à la grotte de Tham Nong Pha Fa (Buddha's Cave), elle a été découverte récemment par des villageois, chasseurs de chauve-souris, une spécialité culinaire locale. 

 

L'entrée est à une dizaine de mètres de hauteur, sur la paroi d'une falaise. Le passage est étroit pour descendre dans la grotte qui cache une collection de 229 statues de bouddha.

L'origine des statues, qui vont de 15 centimètres à 1 mètre est flou... Khmère, Vietnamienne... Mystère ! et reste énigmatique à ce jour.

 

Photos interdites... pas pour Denise, mais une seule, elle appuie sur son smartphone... Imitant quelques touristes locaux !

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Impossible d'éviter les glissades sur la piste détrempée par les grosses intempéries de la saison des pluies qui démarre. Entre les mois de mai et octobre.

Il faut s'arrêter pour se nettoyer dans un cours d'eau.

 

Nous avons retrouvé la route bitumée, nous nous dirigeons en direction du Vietnam, distant de seulement 140 kilomètres.

 

Cette zone reste préservée parce que difficilement accessible au tourisme de masse.

Elle permet de jouir de superbes points de vues sur les massifs karstiques et des lacs qui pourrait-être sublimes, s'il y avait moins d'algues et de déchets plastiques

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

Les marchands de pastèques, à l'approche de Thakhek, se succèdent sur des kilomètres : des vertes, des vertes et jaunes, des striées, des longues et grosses. Nous en achetons une.

Immédiatement, nous la dégustons au bord du fleuve. Pas besoin d'assiette, un simple coup de couteau pour faire des tranches fraîches, craquantes et savoureuses.

 

 

Dans un temple, nous avons une discussion avec un jeune moine. Il est fan du PSG... Chose que je trouve impossible, je suis à fond pour les Girondins de Bordeaux !

 

Un dernier tour de scooter dans les rues avec un passage rapide devant une jolie église. La majeure partie de la minorité catholique du pays est concentrée dans la région. Elle est composée essentiellement de vietnamiens et d'autres ethnies minoritaires.

Nous avons effectué l'essentiel des visites, nous pouvons rendre les clés de notre engin.

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

En début de soirée, un repas champêtre est organisé sur la grande place de la ville.

Poulet/frites/mayo pour l'un et de succulentes crevettes façon laotienne pour l'autre. L'ambiance est détendue, l'endroit très sympathique.

 

A la nuit tombée, le coucher du coucher du soleil sur la Thaïlande est sublime... Toujours les vacances !

 

Souvenir de l'influence coloniale, la pétanque est  perpétuée par les anciens de la ville. Face à notre hôtel, dans la fraicheur de la soirée enfin retrouvée, je suis invité à participer à une partie.

Pas d'accent de mon sud-ouest, mais quelques réparties retentissantes... 13, carreau ! Un moment de détente et de partage très agréable. 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 23 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a plu toute la nuit Au petit matin, la température est douce et humide. Le soleil d'abord timide s'élève dans le ciel, la canicule s'annonce !

 

On se hisse dans un tuk-tuk, les sacs à dos sur les genoux pour aller à la gare routière. A la station, nous achetons les billets de bus pour Paksé.

 

C'est un vieux bus local surchargé de ballots et de bâches en plastique, les marchandises sont amarrées sur le toit et alignées dans la rangée centrale.

L'intérieur est décoré de rideaux, mais pas de climatisation et des fenêtres qui s'ouvrent... ou pas !

Exercice d'équilibre pour les passagers, s'installer sur les sièges au moment du départ n'est pas facile... Flegme inébranlable des laotiens, personne de râle ou s'énerve !

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

Le conducteur démarre, on se régale de voir son assistant interpeller des clients potentiels dès la sortie de la ville, puis plus loin, sur le bord de la route.

A chaque descente et montée des passagers, des vendeuses investissent le bus pour vendre de la nourriture. Du riz, du poulet grillé, des oeufs et des bouteilles d'eau. Il y a le choix !

 

Je teste du riz gluant sucré au lait de coco, cuit dans un tronc de bambou évidé. Appelé "khao lam", épluché comme une banane, c'est succulent.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous traversons une jolie région agricole. Où que le regard porte, il y a  des cultures de canne à sucre séparées par de nombreux bosquets verdoyants.

Dans les rizières, la récolte du riz bat son plein, pas de matériel motorisé, tout se fait à la main.

 

Quel plaisir d'assister et de découvrir à petite vitesse, des scènes de vie sur les bords des fleuves et de la campagne laotienne. Une expérience unique dans un pays qui reste très authentique.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Quelques brefs arrêts, juste pour le confort ou un intérêt particulier du conducteur. Achat d'un poisson pour lui... Achat de tickets de loterie pour son aide.

 

A un contrôle de police, le chauffeur descend, je remarque des billets de banque dans sa main. Petite discussion entre eux à l'arrière du véhicule et nous repartons quelques brefs instants plus tard... Bakchich = corruption !  

 

Notre chauffeur garde seul le volant durant les 7h de trajet.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous sommes en vue de Paksé à 16h. Le conducteur nous dépose à la station routière, à l'extérieur de la ville. Nous effectuons le trajet jusqu'au centre ville sur des bancs, à l'arrière d'une camionnette/taxi.

 

Paksé est le point de départ du réputé Plateau des Bolovens. Les hôtels sont complets. On pose nos sacs dans une chambre un peu excentrée, mais confortable, au Cheap Cheap Guesthouse, dans la rue principale.

L'accueil du propriétaire est familial et chaleureux.

 

En soirée, on se régale au Xuan Mai, un bon restaurant tenu par une Laotienne qui parle parfaitement le français. Elle a de la famille à Paris.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 24 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin, nous suivons les conseils du "routard": on petit déjeune au Daolin, le menu est excellent.

 

On se rend ensuite chez "Miss Noy" pour des informations sur la location d'un scooter (80.000k/j). Rendez-vous est pris à 18h, pour un "briefing". Nous avons bien compris... C'est pour avoir des renseignements précis...

 

On se rend ensuite à pied au Dao Heuang Market (le marché du matin) un des plus importants du Laos. Tellement grand qu'un plan serait nécessaire pour le parcourir et l'apprécier.

 

Sous une halle couverte on y trouve de tout. Des marchands, surtout des marchandes, sont regroupés par spécialité. Déambuler dans le secteur des fruits, des épices et des légumes est le plus charmant. Du pain, excellent et frais surtout le matin.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

L'odeur devient plus incommodante lorsque l'on approche des bouchers. La quasi-totalité des animaux de la ferme se mange. Tués dans la nuit, puis découpés en morceaux, ils sont disposés sur les étals directement. Pas de système de réfrigération, la tête, les organes, même les yeux du cochon sont vendus au dernier moment ! Tans pis pour l'hygiène...

 

Le rayon poissonnerie respecte les mêmes règles. Les poissons sont étalés sur le sol et dans d'énormes bassines. Les crevettes trop vieilles pour la vente sont découpées et mises à sécher au soleil, elles servent à fabriquer la pâte utilisée dans les sauces. Les poissons invendus, triés par les marchandes seront séchés... On en prend plein les yeux mais aussi plein les narines !

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Sous la grande halle, un artisan bijoutier est concentré devant son établi. Il prépare une bague, avec habileté et précision, à l'aide d'un chalumeau il réalise une soudure qui devra être invisible.

Les vendeurs sont très actifs au niveau des étals de vêtements et de joaillerie. Les marchands d'or ont deux activités. La première, la vente des bijoux, la deuxième, le prêt sur gage et le change de monnaie papier. Le cours est plus ou moins intéressant.

 

 

Au milieu de la nonchalance typique des laotiens, on déambule sans être en permanence sollicité. On n'est pas à Hanoï ou Istanbul.

 

Pas de mendicité non plus, la balade est tranquille au milieu d'une population locale chaleureuse. Étonnamment, nous n'avons pas croisé de touristes étrangers.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Autour de la halle, sur des petites places et le long des ruelles, des couleurs et des odeurs agréables, surtout autour des étals qui supportent de superbes compositions florales. 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

A l'extérieur, le parking est occupé le matin par des producteurs et des vendeurs qui pataugent au milieu de la saleté et des immondices nullement dérangés par les odeurs et des effluves particulièrement nauséabondes.

Les gens ne font pas de "chichi", ici on travaille dans le désordre. Des insectes et des poissons séchés, des barils où macèrent des petits poissons pimentés et celles des grenouilles vivantes qui voisinent avec les rats, étalés sur des bâches.

Les acheteurs repartent les bras chargés en bus collectifs, en taxis et en camionnettes, dans les villages des environs. Le marché est vital pour la vie quotidienne des habitants et non pour les touristes.

 

Malgré les dures conditions de vie des habitants, ici aussi, la bonne humeur des vendeuses et des clients est présente.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

On quitte à regret ce formidable lieu de vie en sachant que l'on y reviendra rapidement. Sur le parking, le marché du soir démarre à 16h.

 

Sur la route N°13, on se promène quelques instants dans le parc d'un Vat. Une architecture identique à toute les autres, mais quel calme dans les jardins qui jouxtent cette rue importante. 

 

Quelques pas plus loin, depuis le Pont français, la vue est plaisantesur la rivière Xe Don aux eaux boueuses, qui se jette ans le Mékong.

Sur la gauche, le  Vat Luang abrite une école de moinillons (jeunes bonzes).

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Toujours aussi curieux de l'architecture des temples, on se dirige vers le Vat Luang. Son intérieur est richement décoré de superbes peintures murales colorées.

Le parc attenant, abrite des stūpas et des tombes de différents styles, tous sont magnifiquement ornés de peintures représentant des divinités.

 

Une bâtisse en bois abrite le collège des novices, ils sont ravis de discuter avec des touristes. Certains sont très jeunes, entre 10 et 15 ans, curieux, ils s'avancent pour nous poser des questions dans les 3 ou 4 phrases en anglais qu'ils connaissent.

 

Le panorama et la sérénité des lieux mérite la flânerie. 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

La promenade naturelle qui longe les bords du Mékong est très longue avant d'arriver au Pont japonais.

De nombreux scènes de la vie courante attirent notre regard. La présence de la France qui a permit le développement de la ville est encore visible pour signaler un bâtiment public, le panneau est traduit en français.  

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Près de celui-ci, une magnifique et imposante bâtisse de style Second Empire détonne dans ce décor, c'est une lubie d'une riche planteuse de café. Dans ce quartier, il reste encore quelques vieux bâtiments coloniaux aux façades défraîchies.

 

Sur l'autre rive, au loin, on aperçoit le Golden Bouddha qui domine la vallée du Mékong.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous terminons la boucle pédestre par la visite du marché, celui du soir est moins important. Des étals se succèdent autour du parking offrant la possibilité de grignoter des samoussas et de se rafraîchir avec jus de fruit frais.

Nous nous laissons volontiers tenter : la marche nous a ouvert l'appétit.

 

L'activité dans une échoppe nous intrigue. Une jeune fille nettoie très patiemment les oreilles d'un patient à l'aide d'une tige en bambou et en métal. A la vue des passants et avec un grand sourire. Il est difficile de trouver un peuple plus gentil et souriant.

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

En début de soirée, les trottoirs sont envahis par de nombreuses vendeuses de billets de loterie et par des commerçants proposant une restauration rapide traditionnelle. 

Une spécialité est à l'honneur... Des oeufs reconstitués en brochettes. La coquilles est percée à l'aide d'une aiguille puis vidée, l'oeuf dans une casserole est mélangé à une sauce à base de poisson fermenté, le tout ensuite est versé dans la coquille. Pour terminer, l'oeuf  est placé sur un grill ! 

 

Toujours la discrétion et le sourire chez les jeunes filles.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

A 18h, Dans les bureaux de l'agence de scooters, nous sommes plusieurs touristes à écouter les conseils de Yves, le mari belge de Miss Noy. Il nous remet à chacun, un plan du circuit, pour effectuer la balade demain dans la région du Plateau des Bolovens.

 

Pas pressés, nous avons choisi de le faire en 4 jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

Circuit des Bolovens

 

 

 

 

 

1ère étape en rouge : Paksé-Tad Lo. 115 km.

 

2ème étape en bleu : Tad Lo-PS Garden. 110 km.

 

3ème étape en jaune : PS Garden-Pakson. 85 km.

 

4ème étape en violet : Paksong-Paksé. 55 km.

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

Dans un restaurant, nous sommes voisins de table la famille française rencontrée à Vientiane et à Thakhek. Ils se dirigent vers le Cambodge. Pour eux, le voyage est plus rapide, congés scolaires obligent.

 

 

Dans la chambre de la guesthouse, nous préparons un petit sac à dos. On allège notre "fardeau" en ne prenant que le strict nécessaire.

 

Le propriétaire, toujours aussi souriant est encore plus heureux lorsqu'on lui réserve une chambre (si possible la même) pour le retour. Demain matin nous laisserons nos gros sacs en consigne (gratuite) à la réception.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 25 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette nuit nous avons pu contacter nos enfants pour leur donner un aperçu du programme qui nous attend.

 

Le petit-déjeuner avalé rapidement, dès la dernière goutte de thé, munis de notre petit sac à dos, on se rend chez Miss Noy pour récupérer le scooter.

 

Dernières recommandations du gérant et dernière formalité à accomplir, nous laissons mon passeport au bureau de l'agence le temps de la location, c'est pour les gérants une garantie.

 

La météo nous fait la fête, après la pluie de la nuit, le ciel est tout dégagé.

 

 

Suite à la lecture de quelques blogs, explorer le Plateau des Bolovens est la promesse de belles découvertes. Des gens attachants, des paysages de rizières et de caféiers, les symboles du travail énorme et laborieux des hommes et des paysages naturels sublimes. 

A nous d'être chanceux et curieux pour les découvrir !

 

La longue ligne droite bitumée qui s'étire en direction du Vietnam est bordée de petits villages.

Les gens travaillent majoritairement dans les champs et les rizières. D'autres on choisis le travail du rotin, du bambou, de l'osier et du roseau.

Sur les bas-côtés de la route, les artisans ont étalés des paniers tressés, des nattes et des objets de la vie du quotidien.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Quelques kilomètres plus loin, les artisans du village de None Sa Vad sont spécialisés dans l'artisanat et la création de couteaux, de machettes, de faucilles ou encore de pioches.

Tout est fait à la main, le métier est épuisant, travailler le métal en frappant sur l'enclume, additionné à la chaleur du foyer ardent, exige énormément d'énergie.

 

Tous les gens sont souriants et fiers de montrer leur savoir-faire.

 

Au km 21, on bifurque vers le nord en direction de Tad Lo, notre village étape ce soir.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Il y a très peu de circulation sur la route, impeccable pour se familiariser avec notre "bécane". Les enfants qui vont à l'école, nous saluent avec de grands gestes, les "hellos" fusent joyeusement.

Le soleil nous brûle la peau, heureusement un petit vent dans la figure nous rafraîchit. On abandonne la route goudronnée pour s'engager dans un chemin en terre battue. 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

La Cascade Tad Pasuam est magnifique, proche de Paksé, c'est aussi la plus touristique. Nous réglons le prix de l'entrée. 5.000k/p et celui du parking, 2.000k.

 

Le cadre est enchanteur, dans les petites piscines naturelles des enfants jouent, la cascade en forme de U mérite le coup d'oeil.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

La région est entièrement agricole, les plantations se succèdent. Des champs de manioc, de thé, de maïs, de nombreuses parcelles de riz, d'immenses bananeraies et la richesse phare de la région, des exploitations de café très réputées.

 

A 1.200 mètres d'altitude, la température devient plus agréable, le scooter crachote et peine en arrivant au sommet des collines.

 

 

Nous faisons une halte chez Mr Vieng, un producteur de café.

 

Célèbre dans tous les guides touristiques, il fait partie de l'ethnie Katu et propose des visites de son exploitation. La culture du thé a été supplantée par celle du café à l'arrivée des français vers 1915.

Les arbustes de son domaine font partie de plusieurs familles : arabica, robusta et ibérica. 

Monsieur Vieng est un passionné. Tout le long de la promenade, Il nous donne de nombreuses explications sur les étapes de la transformation d'une graine de caféier en grain de café.

 

Il possède un grand jardin où il cultive du manioc, des cacahuètes, des piments et des pomelos.

 

Dans un grand élan de générosité, il nous invite à goûter une petite  gourmandise : des fourmis rouges. Il froisse une feuille bien verte, et se délecte avec les fourmis écrasées qui se trouvent dessous.

 

Pour lui, c'est un bon remède contre les maux d'estomac... Nous sommes ravis pour lui, mais nous, on se porte bien !

 

 

On partage une tasse de café en sa compagnie au katu Coffre and Homestay, une échoppe qu'il a aménagé pour vendre ses produits.

 Sous la maison familiale, sa fille confectionne des étoffes sur son métier à tisser, calé entre ses pieds.

 

La discussion et les nombreuses explication est terminée, nous reprenons notre périple.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

La balade réserve toujours des surprises, là, à gauche de la route, on aperçoit un panneau traduit en français d'un atelier mécanique, plus loin, on suit une "moto magasin" lourdement chargée. Son pilote approvisionne les villages Katu, inaccessibles et éloignés pour les gros véhicules motorisés.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous quittons la route goudronnée pour s'enfoncer dans la jungle. 

 

La piste mène dans un village Katu. Les maisons sont constituées en feuilles de palmiers et en chaume. Les habitants vivent toujours selon leurs coutumes ancestrales et culturelles. Sans connexion avec le reste du pays, ils préfèrent parler leur dialecte que le laotien.

 

Pas de chance cet après-midi, les villageois sont dans les champs.

A pied, on s'enfonce dans la forêt tropicale, au milieu des arbres géants et centenaires de la famille des "dipterocarpaceae", une information donnée par "l'ami Google".

 

Les troncs de ces arbres sont puissants. La forêt étend un colossal rempart, coiffée d'une immense canopée. Quel plaisir de se balader dans ce micro-climat ombragé, frais et humide.

 

Les Katu, de religion animiste habillent la base des arbres de bannières et de banderoles puis vont prier devant un bouddha immense.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Le ciel est très menaçant lorsque l'on arrive à Tad Lo en fin d'après-midi.

 

On s'installe en bord de rivière dans un bungalow, au Soleymen Guest-House. Le confort est très basique, mais quelle belle vue sur la rivière.

 

 

Nous arrivons à temps pour assister au bain des éléphants. Le Tadlo Lodge possède deux éléphants. Le rituel du bain, à 7h et 16h30 dans la rivière, près des cascades, est un spectacle fascinant organisé par le propriétaire du resort.

Privés de leurs défenses, ils paraissent fatigués.

 

Malheureusement, la sortie de ses mastodontes est courte, le reste de la journée ils sont enchainés... Nous partons rapidement en direction des cascades.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

La plus proche, appelée Tad Lo est très photogénique.

Pour atteindre la deuxième, il faut "crapahuter" pendant 10 minutes sur les rochers. Guidé par le grondement et le fracas de l'eau sur les rochers, nous sommes face aux chutes d'eau de Tad Hang.

 

Un orage violent se déclenche, à grandes enjambées nous partons nous réfugier dans notre bungalow.

 

 

En soirée, on s'installe dans la salle du restaurant "Chez Tim". Le patron parle français, l'ambiance est détendue et la cuisine excellente.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 26 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les allées de terre battue du village sont désertes à notre réveil. Seuls quelques cochons assurent le service de la voirie.

La population n'a aucune information sur le sujet de la pollution. Déchets organiques, papiers et plastiques jonchent le sol.

 

Le village est niché le long de la rivière, pudiques et discrets, les villageois investissent très tôt ses berges pour pratiquer leurs ablutions (en sarong pour les femmes), faire la vaisselle, laver le linge. Pour les enfants, se sont les joies de la baignade... Toutes les activités sont effectuées en commun.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous allons à pied au marché qui se tient sur une petite place. Occasion unique de voir la spécialité culinaire à cette période de l'année... Des criquets vivants, ils sont en vente dans des filets en plastiques bleus.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Vers 9h, le ciel est bien dégagé, on décide de revenir contempler et admirer les cascades... Un tableau aux mille couleurs.

 

 

 

Il est temps de quitter ce magnifique endroit. En scooter, on prend la direction de la cascade Tad Song, à une dizaine de kilomètres.

 

Petite déception, seulement un filet d'eau s'écoule de la falaise. Nous avons l'explication par un villageois... Une centrale hydraulique est en fonction en amont, les employés n'ouvrent les vannes que le soir. 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Au milieu de nulle part, un panneau, avec écrit en lao le nom d'un village qui ne figure pas sur notre plan est planté sur l'accotement herbeux.

 

 Nous quittons le macadam pour s'enfoncer sur une piste cahoteuse et boueuse, largement arrosée par les déluges saisonniers des jours précédents. 

 

Les roues patinent plusieurs fois sur le chemin couleur sang, il faut jouer aux équilibristes, mais ces petits désagréments ne gênent en rien d'apprécier le paysage, saisissant de beauté.

Finalement, nous découvrons Houay Houn Lanong, un minuscule village Katule chemin que nous venons de prendre est son seul accès possible.

 

Nous sommes loin du développement de Tad Lo. L'habitat est très pauvre, les cochons, la volaille et les chiens errent dans tous les sens entre les maisons aux murs en planches en bois disjoints. 

 

Les enfants viennent vers nous en criant "Sabaï dii", le bonjour laotien. Souriants, ils posent pour la photo.

 

Pour nos yeux d'occidentaux, c'est comme un retour dans le temps ! Les adultes sont accueillants et intrigués à la fois, mais ils restent sur une certaine réserve.

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous poursuivons notre étape N°2. La région du Plateau des Bolovens bénéficie idéalement des températures modérées. Les paysages sont essentiellement agricoles dans les environs des bourgades de Ban Beng et Thateng.

Le mode de vie traditionnel et les croyances religieuses et animistes sont propres à chaque ethnie, qu'ils soient Katu et Alak.

 

Un grand chemin argileux et boueux est dessiné à notre gauche, le long d'un champ. On s'y engage, notre curiosité est attisée. Quelques minutes plus tard, nous somme récompensés. Le hasard nous fait découvrir un village Katu. Ban Kan Dom Maye, il n'est pas signalé sur la carte touristique.


Dès la descente du scooter des adolescents nous font visiter l'école.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

L'échange avec les jeunes se poursuit au centre du village, simplement avec des gestes, des sourires... Et quelques mots d'anglais. Une vingtaine de maisons sont construites sur pilotis autour de la maison communale et son énorme toit de chaume.

 

C'est un village de tisserands, une jeune fille et sa grand-mère, chacune un métier à tisser calé par les doigts des pieds, fabriquent des tissus et des tapis aux couleurs chatoyantes.

La grand-mère, accroupie, pousse la navette à gauche et à droite du métier, composé de deux simples morceaux de bois.

 

Animistes, les habitants vouent une croyance profonde au culte des morts. Au moment du départ, une femme âgée passe devant nous en fumant une énorme pipe à eau en bambou... Une tradition déroutante.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Pause "casse croûte" dans la ville de Sékong, à un étal de rue. Le poulet grillé, cuit au barbecue, garni d'une multitude d'épices est succulent.

 

Fin de notre deuxième étape au PS Garden. Le site est luxuriant et calme.

 

Il n'y a pas de chambre, juste des tentes (possibilité de 6) posées sur une plateforme aménagée en hauteur, sur la rivière.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Dès la petite formalité remplie, nous reprenons la route en direction de la Cascade Tad Faek, à une poignée de kilomètres.

 

D'une hauteur de 5 mètres de haut, l'eau provient de la rivière Se Nam Noi. Nous avons la chance d'être les seuls visiteurs à profiter de ce lieu bucolique.

D'un pont, on aperçoit des enfants qui jouent dans l'eau. 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

Au PS Garden, nous prenons possession de notre tente. Le jeune propriétaire nous fait visiter son domaine et la flore exubérante qui l'entoure.

 

L'eau est omniprésente. Depuis une passerelle, nous marchons au-dessus d'une étendue d'eau entourée d'une multitude d'ilots. La nature sauvage est d'une exubérante beauté, mais savamment entretenue. Seul un léger clapotis, un grondement discret, trouble le silence. Nous sommes emballés par la très belle Cascade Tad Se Noy... Elle est Magnifique !   

 

Designer réputé à Vientiane, le propriétaire valorise et entretien lui-même sa propriété avec l'aide de sa femme et de ses employés.

 

Nous sommes extasiés. Une très belle surprise... C'est SUPERBE !

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

Lors du repas, la discussion se prolonge tard dans la soirée avec les sympathiques membres du staff. 

 

Nous redoutons le moment du coucher sous la tente, tellement la chaleur à l'extérieur est difficilement supportable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 27 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il a fait excessivement chaud toute la nuit, mais cette petite gêne a été compensée par le bruit des cascades et le chant des criquets.

Quelle vue dès notre réveil en ouvrant la glissière de notre tente !

 

Nous déjeunons en compagnie de français arrivés tard dans la nuit. On échange des bons plans, ils font le circuit à l'envers du nôtre.

 

Avant de quitter le site, retour à la grande cascade. La luminosité est généreuse grâce au ciel dégagé.

La nature est si belle que nous prenons tout notre temps. Photos, photos... 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous enfourchons le scooter pour le 3ème tronçon du périple. Nous prenons de l'altitude, le panorama dans ce décor montagneux porte aux rêves.

 

On quitte la route principale pour s'enfoncer sur une piste de terre ocrée. Pour notre bonheur et notre "équilibre" sur le deux-roues, cette région du plateau n'a pas subi de précipitations, la terre est bien sèche.

 

Cette partie de la boucle est annoncée être la plus belle. On atteint la Cascade Tad Tayicsua. Le site comprend cinq cascades numérotées dont 3 sont accessibles et visibles.

 

Un service de gardiennage est organisé pour les véhicules, pas de tracas pour la sécurité de notre scooter. La cascade n°1 est la première atteinte. La vue est déjà belle depuis un belvédère aménagé, mais nous voulons la voir de plus près, un chemin très abrupt et escarpé nous mène à sa base.

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

De retour au promontoire, nous avons une vue de la rivière avec les embruns qui proviennent des cascades 2 et 3. 

 

Nous descendons au fond d'un petit canyon pour aller patauger dans la cascade n°3. Des petits panneaux en bois se succèdent le long du sentier très pentu qui dévale au flanc d'une falaise.

A ce niveau, la rivière est étroite, son lit escarpé, c'est une suite de rapides où l'eau s'écrase sur des rochers. Le lieu est plein de charme et calme. Pour les adeptes de l'eau froide, il est possible de se baigner. 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous sommes récompensés de nos efforts par la cascade n°2. Pour nous, c'est la plus belle depuis le début du circuit... Un décor tropical, du bruit et le souffle des embruns sur le visage !.

Les conditions sont idéales pour former un magnifique arc en ciel. Photo Photo !

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

3 heures de "crapahut", mais aussi de bonheur, dans un environnement luxuriant, loin des hordes de la foule. Pas de touristes "chinoises" et de "japonaises" en bande qui squattent les promontoires pour envoyer le selfie aux amies.

 

On reprend la route en direction Pakson. Autour de nous s'étirent de nombreuses plantations de café. Nous traversons quelques villages fantomatiques, vidés de leur habitants occupés par les travaux des champs.  

 

Parfois l'improbable est possible, en cours de route, loin de tout, nous croisons des pilotes de motos lourdement chargés. Un cliché très local !

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Fin de l'étape, nous allons passer la nuit dans la ville de Pakson.

 

Nous garons le scooter dans le parking du Warn Chai Guest-House. Enfin de l'eau chaude ! 

 

On dîne dans un petit restaurant, le long de la rue principale. Pas d'attractions, pas de fêtes en soirée, retour à la chambre. Les soirées sont calmes sur le plateau... Tant mieux, les journées de scooter sont fatigantes sur les chemins de terre. 

 

On ressent la fraicheur du Plateau des Bolovens... Mais le soir seulement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 28 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin, le restaurant voisin ne sert que des repas locaux, du solide et du salé... Nous nous contentons de grignoter des gâteaux avec un café.

 

Après quelques plaques de brouillard au lever du jour, vite dispersées, le soleil s'annonce généreux pour cette dernière journée de balade.

 

Premier arrêt à la Cascade Tad Yuang. Le panorama depuis un belvédère, à l'abri des embruns, est exceptionnel. Nous descendons au pied de la chute d'eau grâce à des marches creusées dans la terre sur le sentier très pentu et rendu glissant par la vapeur d'eau. 

 

Proche de Paksé, le site fait partie des incontournables des Tours Opérateurs.

Un nombre important d'échoppes témoignent de la présence des touristes.

 

 

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous laissons le scooter au parking, il suffit de traverser la route pour découvrir la Cascade Tad Champi.

Elle a du charme, la balade est agréable dans un écrin de verdure en fleur, au milieu des caféiers. On peut aussi rencontrer de belles "bébêtes". La cascade est une des rares où il est possible de se baigner facilement.

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Des cascades et encore des cascades, nous terminons cette profusion de chutes d'eau sur la route de Paksé aux cascades appelées Tad Fane et Tad Itou. Cette dernière est gérée par un resort (complexe hôtelier).

 

Tad Fane est la plus grande et la plus haute du Laos. D'une hauteur de 120 mètres, ce sont deux cascades qui se déversent dans un bassin. Impossible de s'approcher, les lieux sont gérés par la direction d'un hôtel.

 

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

La Cascade Tad Itou quelques kilomètres plus loin, est plus difficile d'accès, donc bien plus sauvage. Sa chute d'eau est remarquable, nous descendons par un long escalier qui mène à la rivière. 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

La proximité de la ville est imminente, en bord de route, des étals sont submergés par des fruits exotiques, nous retrouvons les couleurs et les odeurs des marchés. 

Retour au Cheap Cheap. Le propriétaire, délicat, nous a réservé la chambre 21. On laisse la moto chez Yves, on la reprendra demain pour aller visiter le site de Champassak.

 

Repas à notre cantine habituelle. Pour terminer cette longue journée, je suis invité par des anciens à pousser quelques boules de pétanque sous un hangar.

 La vie est douce au Laos... malheureusement, plus facile pour les touristes.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 29 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit déjeuner rapide, 1 thé et un sandwich au Daluin. Nous avons rendez-vous chez "Miss Noy" pour récupérer le scooter.

 

On s'élance à 8h30 pour Champassak. A la sortie de la ville, la plaine verdoyante est belle. La route est plate et rectiligne jusqu'à l'horizon, elle longe le Mékong sur 45 kilomètres.

Dès le matin, la chaleur est intense dans cette immense vallée, quelques nuages semblent être figés au sommet des collines.

Les terres très fertiles ont été aménagées en rizières depuis des décennies. De la route, en surplomb, les petits rectangles sont morcelés géométriquement et rigoureusement.

 

Les paysans armés de faucilles s'activent depuis les premières heures du jour à couper les tiges de riz, d'autres travaillent dans les champs de blés.

Pas d'engins mécaniques, tout est fait à la main.   

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

Champassak, capitale de la région est une tranquille ville de 40.000 habitants. L'ancienne cité royale est composé de maisons coloniales vétustes et de maisons traditionnelles.

 

Nous prenons la seule route qui mène au Vat Phou, à 8 kilomètres du centre. 

 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Le Vat Phou (Temple des Montagnes) est un ancien Palais Royal de l'époque pré-angkorienne, d'architecture khmère et de religion hindouiste.

 

C'est un des joyaux du pays. Classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité, il est en constante rénovation.

 

Peu de monde en ce début de journée. Dès le seuil de l'entrée franchie, nous débutons la visite par le Musée, idéal pour avoir une vision globale des lieux.

En compagnie d'autres touristes, nous montons dans une une voiturette qui nous approche du sanctuaire.

 

On aborde le site par le passage devant 2 barays (lacs artificiels). Ils représentent l'océan qui entoure la terre.

Une longue allée nous mène aux deux grands palais principaux. Le Palais Nord (Palais des Hommes) et le Palais Sud (Palais des Femmes) qui se font face. Ces superbes et monumentaux édifices, autrefois lieux de culte, sont en ruine. De somptueuses sculptures hindoues ornent les murs.

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Une suite d'escaliers et de terrasses donnent accès à deux édifices du XIIIesiècle. 

Une source d'eau et des éléments sculptés sont visibles tout autour. La vue panoramique est incroyable sur l'ensemble du site archéologique et de la campagne environnante, à couper le souffle.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Tout en haut, le sanctuaire principal est atteint après avoir escaladé une nouvelle série d'escaliers.

Des sculptures et encore des sculptures de divinités: KrisnaIndraVishnou et de Shiva.

 

Le sanctuaire a été reconverti en temple bouddhiste et abrite des statues à l'effigie de Bouddha. Les fidèles viennent prier et y déposer des offrandes.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Impossible de se lasser du panorama exceptionnel qui nous est offert.

 

Sur des rochers, un éléphant, un crocodile et le serpent naga ont été sculptés.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

La balade nous a enchantée pendant 3 heures.

 

A l'approche de Paksé, on s'arrête sur le site du Golden Bouddha, il est bâtit au sommet d'une grande colline.

 

On gare la moto sur un parking, au pied de la colline et d'un escalier monumental de 480 marches, qui mène directement au sommet. 

 

Un petit sentier en parallèle sinue entre les bosquets. Nous choisissons l'effort physique.

Il faut du courage, nous sommes les seuls à faire l'ascension. Après quelques litres de sueur, nous faisons une pause sur une terrasse aménagée.

 

La deuxième partie est plus coriace, les marches sont détruites, le terrain est glissant. Il faut s'aider des mains pour escalader les dernières mètres.

 

 

Là haut, le panorama sur la région, la ville et le Mékong est spectaculaire.

Le Bouddha doré, haut de 25 mètres est assis sur une fleur de lotus.

Immobile, à l'allure débonnaire, il semble veiller sur le pays. A l'arrière, près d'un temple, une armée d'une centaine de petits bouddhas dorés sont alignés. Chacun est le fruit de la donation de fidèles.

 

Pour redescendre au parking, 4 km par la route, nous le faisons à l'arrière d'un pick-up.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

En début de soirée, nous rendons la moto à Yves. Nous lui achetons 2 billets, bus+bateau pour rejoindre Si Phan Don (les 4000 iles), à la frontière avec le Cambodge. Nous arrivons au terme de notre voyage au Laos.

 

Le repas pris au Sabaidee Paksé, près de notre guesthouse est bon et copieux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 30 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A la réception, le propriétaire boit une tasse de café en notre compagnie, nous prenons congé de notre hôte si gentil et prévenant.

 

Un taxi vient nous chercher pour nous amener à la gare routière. A 9h, nous quittons Paksé, des souvenirs plein la tête.

 

Assis à l'arrière du bus, nous avons une longue discussion avec un bordelais et des touristes espagnoles.

 

Le chauffeur fait un premier arrêt dans un village. Son aide alerte des passagers étrangers pour descendre du bus. Ici se trouve l'embarcadère pour l'Ile de Don Kong.

 

Le bus poursuit sa route. Vers 11h45, le conducteur nous dépose dans la ville de Ban Nakasang. Au guichet, nos billets de bus sont validés, en échange, l'employé de l'agence nous donne les tickets pour le bateau... Logique asiatique ! 

 

A pied, nous traversons un marché qui se tient le long de la rue principale.

Amarré près des bateaux des pêcheurs, le bateau/navette attend les passagers.

La traversée est rapide, nous déposons des touristes sur une ile, puis, quelques minutes plus tard, le pilote nous dépose à un ponton de l'Ile de Don Khone.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Pas de plage avec des cocotiers et d'eau d'un bleu turquoise au Laos. Le pays n'a pas d'accès à la mer.

 

Si Phan veut dire 4000 et Don, ile. Donc, Si Phan Don : les 4000 Iles. En réalité, le petit archipel compte une centaines d'iles.

 

 

Au sud du Laos, le Mékong est une immense étendue d'eau de 1 km de large, artère essentielle et vitale pour les six pays qu'il traverse, dont le Laos. A ce niveau, il est  parsemé de très nombreuses petites îles.

 

Sur l'unique chemin du village, nous posons nos sacs au Somphamit Guesthouse, une paillote face à la rivière.

 

Très rapidement on part à pied, à la découverte de l'ile, en empruntant le chemin qui traverse le village.

Nous ne sommes pas déçus, on ne ressent pas la fatigue du trajet. Immédiatement, l'ile nous emballe par son atmosphère pleine de calme et de sérénité, presque chimérique.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

On se rassasie avec un sandwich, énorme et délicieux, au Our Restaurant.

 

En soirée, spectacle assuré depuis la terrasse de notre bungalow... Nous sommes ébahi et admiratif face au splendide coucher de soleil qui rougit la surface de l'eau. 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 31 octobre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous louons 2 vélos (10.000 k/p) à notre logeur. Nous allons jouer aux explorateurs, mais à toute petite vitesse...

 

On se dirige vers le nord par le principal chemin de terre. Peu de monde, nous avons le sentiment de s'imprégner intimement dans la vie locale.

 

Les habitants sont soit pêcheurs ou agriculteurs, bien souvent les deux à la fois.

On traverse le village de Ban Khon Nua, il est vide de ses habitants à ce moment de la journée. Les villageois sont dans les rizières, nous sommes en pleine récolte.

 

Tous les enfants n'ont pas la même chance. Les privilégiés vont à l'école, bien habillés. Les moins riches et moins chanceux sont dehors. Les gosses ont des activités simples, pas de jeux électroniques, seulement le jeu de billes et la joie de s'amuser dans l'eau.

 

Les maisons en bois sont construites sur pilotis, d'autres plus anciennes datent de l'époque du protectorat. 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Sur le sentier qui mène au côté est de l'ile, nous suivons les indications d'un panneau qui signale Khonepasoi Waterfall, ce sont des chutes d'eau. 

La végétation luxuriante dense est composée de plantes aux feuilles gigantesques et de fleurs. Des petits ponts suspendus permettent de profiter des superbes vues, sur les éléments bruyants qui s'écrasent avec force et fracas sur les rochers.

 

Le site est spectaculaire, de gigantesques nasses en osier et en bambou piègent les poissons. Elles peuvent en contenir jusqu'à 500 kilos.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous traversons l'ile en direction de l'ouest. On suit l'ancienne voie ferrée construite par les français pour arriver aux Cascades de Li Phi.

 

Nous posons nos vélos à l'ombre, dans un parc ombragé, aménagé pour le tourisme.

 

A ce niveau, la vue sur un bras du  Mékong est impressionnante. Les eaux se ramifient en de nombreuses cascades qui s'écrasent sur les rochers.

Les chutes d'eau ont 21 mètres de hauteur et elles sont très larges.

 

 A cette époque, le débit est important et violent, nous restons derrière une barrière en bois qui empêche les plus téméraires de tomber dans les flots boueux et impétueux. 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous reprenons nos vélos pour atteindre l'extrémité sud de l'ile, à Ban Hang Khone. C'est le lieu de départ des bateaux sur le Mékong pour apercevoir les dauphins de l'Irrawaddy.

 

A l'écart d'un petit village, sur les rives du fleuve, nous négocions une balade aquatique avec un pêcheur (90.000 k/h). Sur son embarcation, affublé d'un chapeau conique pour nous protéger des rayons du soleil, on approche de la rive cambodgienne. Moteur coupé le "capitaine" laisse le bateau dériver.

 

Ces cétacés sont difficiles à voir, de temps en temps, une nageoire apparaît à la surface. 

 

En souvenir, Il n'y aura pas une photo exceptionnelle, trop difficile à saisir le moment opportun. Mais quelle chance de les apercevoir quelques secondes dans leur milieu naturel. L'espèce est en voie de disparition.

 

La balade est belle sur le fleuve et la mangrove.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Nous apprécions le retour à la chambre, le soleil a été généreux aujourd'hui.

 

Dan la soirée, nous achetons dans une agence, un tour pour les Chutes d'Eau de Phapheng (130.000 k), transport en tuk-tuk et bateau compris.

Sans être motorisé, il est impossible d'y aller seul.

 

Ce soir, c'est la réconciliation avec le "Lap au poulet" revisité pour moi et un poulet thaï pour Denise, chez Fred et Léa.

Ce bordelais et son épouse laotienne propose une excellente cuisine locale. Je me souviendrai de son remarquable gâteau à l'orange pour terminer .

 

Une super adresse à prix doux.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 1er novembre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit déjeuner chez Fred. Ses confitures maisons sont excellentes.

 

 

A 8h, nous sommes à l'embarcadère pour traverser le bras du Mékong. 15 mn de navigation et nous accostons sur le "continent" à Nakasang.

 

Au niveau de l'agence de voyage, dans la rue principale, on s'installe dans un tuk-tuk poussif et pétaradant. Il nous est difficile de profiter des paysages le long de la route, le décor est généreux, la flore exubérante magnifiée par de superbes fleurs, mais il faut s'accommoder de l'inconfort de notre pétrolette.

 

 Au bout de 30 minutes, le conducteur nous  dépose à l'entrée des chutes.

 

Dès l'entrée, un étourdissant bruit de fond nous guide vers les Chutes de Phapheng. Hautes de près de 20 mètres et longues de 12 kilomètres. Elles sont signalées dans les guides touristiques pour être les plus grandes chutes d'eau d'Asie

 

Le débit est un des plus importants au monde, le fleuve roule des eaux boueuses qui se cognent sur les rochers. Le phénomène, associé au grondement et à sa puissance, a donné pour ces raisons le surnom de "Chutes du Niagara d'Asie".

Elles abritent le poisson-chat géant du Mékong. Le "Tra Dau" est plus grand poisson d'eau douce, il peut atteindre 3 mètres de long et peser 300 kilos.

 

La vue depuis un promontoire est sublime. C'est vraiment très beau, la puissance des éléments, cette force et ce bruit assourdissant en continu.

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Soudain, une multitude de moines bouddhistes se joignent à nous sur le promontoire.

Crâne et sourcils rasés, ils sont vêtus de leur robe safran/orange appelée Kesa. Quel contraste avec les couleurs des cascades.

 

 

Nous les avons souvent vus employés à entretenir les parcs des temples, méditer, faire le Tak Bat dans les rues de Luang Prabang... mais jamais photographes !

 

Ils ont le doigt agile sur leur smartphone, rien à leur apprendre sur le selfie.

Novices ou moines confirmés, on ne le saura jamais...

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

Retour sur l'ile en fin de matinée. Après-midi relax, seulement perturbé par un orage de mousson, mais quel plaisir de voir la température baisser !

Nous achetons deux billets de bus pour la ville de Stung Treng au Cambodge.

 

Ce soir, Fred, nous donne des informations sur la vie culturelle et sociale laotienne.

Sur l'ile, les paysans qui payent en sacs de riz les gens qui les aident pour la récolte. Il nous signale les nombreuses taxes qui servent à payer l'armée et l'école.

L'endettement des familles est énorme, occasionné lors de certains achats et évènements : Scooter, voiture, mariage, etc... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 2 novembre 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le cocorico puissant, d'un coq très matinal nous réveille. C'est une des joies de la vie dans la campagne laotienne. Chaque maison à son poulailler.

 

Après un bon et copieux petit-déjeuner, on s'installe dans le bateau/navette pour Nakasang à 8h30.

 

 

 

Dans les bureaux de l'agence de voyage, il y a de l'effervescence. Pas assez de clients pour partir avec le bus prévu, le responsable fait le nécessaire pour récupérer un minibus.

Enfin, à 10h, en compagnie de quelques touristes, on quitte le village.

 

Le voyage est chaotique, les sièges et les amortisseurs du véhicule souffrent... nous aussi !

 

Tous les passagers descendent au poste frontière, il est 11h. Le chauffeur, un peu roublard, demande aux occidentaux leurs passeports et de l'argent pour s'occuper des formalités.

Nous, on refuse, nous avons déjà les visas. Première contrariété pour lui.

 

Les formalités pour quitter le pays sont rapides au poste laotien. A pied, on rejoint le poste cambodgien, distant de quelques dizaines de mètres. 

 

Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie
Voyage au LAOS en 2016. 2ème partie

 

 

 

 

 

 

Au revoir le Laos = Paï Kone deu

 

 

 

 

 

Bonjour le Cambodge = Sou sdey

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Souvenirs du voyage

 

 

 

 

 

 

Le Laos :

 

 

L'ambiance sereine et fraîche d'un oasis au milieu d'un un continent asiatique soumis à une perpétuelle agitation frénétique. 

Une atmosphère de douceur de vivre tout au long du périple dans le pays. 

 

 

Beauté des paysages montagneux du nord, délicatesse des temples et passé culturel du centre et l'omniprésence du Mékong et des cascades d'eau au sud. Le Laos a su préserver un charme exceptionnel.

 

 

 

 

 

Les laotiens :

 

 

Réservés, calmes, généreux, souriants mais peu démonstratifs. Les laotiens sont d'un abord sympathique.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les coups de coeur de la deuxième partie

 

 

 

 

Le Plateau des Bolovens. Les chutes d'eau et les différentes plantations (caféiers, théiers, bananiers, hévéas)...

 

 

 

Si Phan Don (4000 iles). Les rapides du Mékong, le calme des îles. L'eau omniprésente.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires