Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2018 3 27 /06 /juin /2018 09:54

 

Informations générales

 

Visa

 

Pas de visa, validité du passeport 6 mois après le retour

 

Vaccination

 

Pas de vaccination obligatoire

 

Question argent

 

1 euro = 1,32 $c à la banque

1 euro = 1,38 $c au bureau de change

 

Question hébergement

 

4 premières nuits réservées sur Airbnb.

Pas de réservation pour la suite de notre voyage.

Wifi gratuit dans tous les types d'hébergements.

 

Montréal:  Airbnb

4 nuits, rue de Bordeaux, bien situé près des quartiers animés du centre-ville.

30€x4 + 17€ frais Airbnb

3 nuits, 3866 rue H. Jullien, dans le quartier du Plateau Mont-Royal.

42€x3 + 20€ frais Airbnb

 

Baie-St-Paul: " gîte Chez Marie-Marthe"

72 $c avec p/d

bmarier@sympatico.ca

 

Anse-St-Jean: " gîte du capitaine "

85 $c avec p/d

giteducapitaine@derytele.com

 

Jonquières: " Motel Princesse "

89 $c sans p/d

 

Saint-Fulgence: " gîte de l'artisan "

85 $c avec p/d

gitedelartisan@gmail.com

 

Tadoussac: " Auberge Madeleine Fortier "

72 $c sans p/d

aubergemadeleinefortier@outlook.com

 

Les Bergeronnes: " gîte Chez Janine "

75 $c avec p/d

tante.janine@hotmail.com

 

Rimouski: " gîte du Tailleur "

75 $c avec p/d

 

Sainte-Anne-des-Monts: " gîte l'Estran "

70 $c avec p/d

monelle.pelletier@globettroter.net

 

L'Anse-au-Griffon: " gîte Madame Alain "

75 $c avec p/d

cotfrance@gmail.com

 

Percé: " gîte Chez Despard "

70 $c avec p/D

chezdespard@live.com

 

Campbellton: " B&B Aux Ti-Bo-Rêves "

Appt à 70 $c avec p/d

rbt@nbnt.nb.ca

 

Saint-Léonard aux N-B: " Motel Maple Leaf "

85 $c pas de p/d

 

Saint-Jean-Port-Joli: "gîte Au Boisé Joli "

90 $c avec p/d

auboisejoli@videotron.ca

 

Québec: Airbnb

3 nuits ,8ème rue, quartier Limoilou

37€x3 + 17€ frais Airbnb

 

 

Question transport

 

Air:

Tarif: 1201,94 € pour deux. Réservation par internet à la cnie le 16/05/2015

Vols assurés par la compagnie Air Transat.

 

Voiture:

Location chez Autoplateau (très sérieux) point d'information à l'O T de Montréal.

Contrat et départ depuis la station de métro Sherbrooke à Montréal.

23 jours de location. Toyota Yaris. 4000km effectués - 1322 $c

(environ 925 € - 0 franchise) . Essence consommée: 290 $c

 

Bus:

Aéroport/centre-ville: formule bus n° 747+métro= 10 $c valable 24h.

(1 trajet en ville 3,25 $c/p.)

 

Métro:

3,25 $c/p.

 

 

Question au quotidien

 

1 baguette de pain: 2,40$c .Melons: 2 = 4$c. Fromage babybel: 120 gr = 3,50$c

Essence: 1,23$c le litre .  Eau 1l: 1,50$c

Courant électrique en 110 V et 60 hz, prévoir un adaptateur.

 

La préparation du voyage est différente des précédents, le mode de déplacement va être facilité, location de véhicule oblige.

Le Québec fait trois fois la taille de la France, une fois les distances vérifiées, les étapes sont étudiées pour ne pas passer trop de temps sur la route. La découverte de Montréal sera faite en compagnie de Benjamin en début et en fin de séjour.

Comme d'habitude l'hébergement sera improvisé en fonction de nos déplacements.

 

Itinéraire

 

L'itinéraire est planifié pour alterner les randonnées et les visites.

Flèche rose: Montréal-Québec aller par route 138- Retour autoroute

Flèche noire: Québec-St-Siméon-Fjord rive sud-Lac St-Jean-Fjord rive nord

Flèche rouge: traversier Forrestville-Rimouski

Flèche orange: Gaspésie

Flèche jaune:New-Brunswick

Flèche bleue:Bas-St-Laurent-Québec

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Mercredi 24 juin

 

Départ de Bordeaux à 14h. Le vol est assuré par Air-Transat. Nous attérissons à l'aéroport de Montréal à 16h15 (6h de décalage avec la France).

Benjamin nous attend dans le hall d'arrivée. Moment d'émotion. Ca fait 6 mois que nous n'avons pas vu (physiquement) notre fils. On se laisse entrainer dans la ville, pavoisée aujourd'hui pour célébrer la fête Nationale du Québec.

On rejoint directement notre chambre réservée sur Airbnb. Dan et Maryse, nos hôtes, étudiants québécois nous accueillent dans leur confortable appartement rue de Bordeaux. Drôle de coincidence.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

Ben est impatient de nous faire goûter la "poutine", plat typique de cette région, dans sa cantine, un resto portugais du nom de "La Poule Mouillée" près du parc Lafontaine.

Roboratif, c'est un mélange de frites/poulet grillé/chorizo/cheddar, noyé sous une sauce brune. On peine à terminer l'assiette ; pour notre horloge biologique, il est 3h du matin.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Le petit-déjeuner pour le lendemain matin est prévu sur place. On se couche vers 23h pour un repos bien mérité.

 

Jeudi 25 juin

 

 

Benjamin ce matin est pressé de nous faire découvrir son nouvel univers. Le temps est agréable. Il nous entraîne dans une boulangerie réputée pour ses baguels (petits pains ronds emmenés par les immigrants juifs) et ses viennoiseries.

Chez Dan et Maryse la discussion se prolonge autour de la table, ils nous décrivent la vie quotidienne des québécois.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Vers 12h on se rend au Parc du Mont-Royal pour une vue panoramique de la mégapole qui, en fait, est une ile. Près du sommet, depuis le belvédère Kondiaronk aménagé devant un chalet de style Beaux-Arts, la vue est saisissante sur les gratte-ciels du centre-ville, du fleuve St-Laurent avec le pont J. Cartier et le Parc Olympique.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Il nous emmène ensuite au Lac des Castors. L'été: grand espace de détente et lieu de pique-nique. L'hiver: piste de patinage sur glace.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Toujours à pied, retour vers le centre en passant par la Place d'Armes.

Une visite s'impose à la Basilique Notre-Dame, chef d'oeuvre de l'art néo-gothique, mais l'accès à Dieu à un coût, 5$c/p. Véritable galerie d'art religieux: tableaux, sculptures, vitraux et boiseries illustrent les épisodes bibliques de la société montréalaise, magnifique.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

De superbes édifices, souvent de style néo-renaissance bordent grandes rues et avenues, abritant des banques et des hôtels de prestige.

De nombreuses scènes en plein air sont installées dans le quartier du centre-ville pour accueillir le Festival International de Jazz qui donne rendez-vous depuis 30 ans à tous les amateurs de musique. 

Notre découverte de la cité se prolonge vers les quais J.Cartier et sa promenade aménagée pour des animations récréo-touristiques.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Tout près on traverse le quartier chinois populeux et animé.

De nombreuses fresques géantes ornent les murs. Colorées, certaines avec une touche de poésie, jamais de mauvais goût.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

La soirée se termine dans une pizzéria en compagnie de Jean, un copain de Ben et de sa mère, elle aussi venue retrouver son fils quelques jours.

 

Place Gamelin, des artistes acrobates réalisent des performances aériennes depuis une tour. Sur une scène, Un magnifique numéro de jonglerie avec une dame en fauteuil roulant, des musiques originales et les jeux de lumières nous procurent beaucoup d'émotion.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Pour retourner à notre appartement, nous passons par le quartier du Village, haut-lieu en Amérique du Nord de la communauté gay.

L'été, la rue Ste-Catherine est très animée et illuminée, elle est fermée à la circulation.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Ultime tentative (sans succès) à notre arrivée à la chambre, de contacter la société Autoescape pour la location d'un véhicule samedi.

Après cette rude journée de marche, le sommeil est facile à trouver.

 

 

 

Vendredi 26 juin

 

 

Ce matin Benjamin travaille. On récupère chez lui 2 vélos et dès 10h cap sur le pont J. Cartier d'où on peut jouir d'une superbe vue sur la ville et les environs à près de 105 m de hauteur.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Par une des nombreuses pistes cyclables urbaines on se rend sur les quais.

Bordée par du sable fin, des chaises longues et des parasols, la plage de l'Horloge est située au pied de la Tour de l'Horloge, symbole du vieux-port, construite en 1922 pour commémorer les marins morts durant la première guerre mondiale.

La tour est coiffée d'une spectaculaire horloge et d'une lampe guidant les navires.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Une multitude d'animations divertissent les visiteurs sur les quais: aires de restaurations et de pique-nique, aires de jeux. Notre balade cyclotouristique nous conduit vers le canal Lachine et sa piste de 15km entièrement isolée de la circulation automobile.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Dans l'après-midi, direction le nord de la ville toujours par le réseau des pistes cyclables. On se rend au quartier appelé Petite Italie, lieu d'implantation de l'immigration italienne du début du 20ème siècle.

En son centre un grand marché bien achalandé y est implanté, le marché J. Talon.

De nombreuses églises sont construites dans ce secteur. En fin de journée, on retrouve Ben à son magasin. On dîne dans un resto asiatique puis on se dirige vers le quartier des Arts, le festival de jazz bat son plein. Enormément de monde.

Dans la rue, les scènes sont gratuites, le temps est idéal et l'ambiance conviviale.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Samedi 27 juin

 

 

Désagréable surprise ce matin. La centrale de réservation de Autoescape nous signale qu'ils n'ont pas enregistré notre demande pour un véhicule. On se dirige immédiatement à l'OT où la société Autoplateau location à une antenne.

On réserve immédiatement une Toyota Yaris pour cet après-midi à 16h. Ensuite on déambule dans les rues sans but précis, souvent étonné par l'architecture des maisons ou bâtiments (façades traditionnelles ou commerciales, juxtaposition de l'ancien et du nouveau).

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Il est 16h. On récupère notre véhicule au niveau de la station du métro Sherbrooke. (formalités et prise en compte de la voiture faite par du personnel sympathique et compétent). La prise en main de la boite à vitesse automatique est facile, on va la stationner devant notre appt.

Ce soir, on goûte enfin à la cuisine québécoise, isolée souvent entre les nombreux fast-foods, pizzérias et restos asiatiques.

Bonne soirée avec Ben autour de la table, avant de nous retrouver le 20 juillet après notre périple vers l'Est du Québec.

 

 

Dimanche 28 juin

 

 

7h du matin. Sous une légère pluie, on prend la rue Sherbrooke E, on passe devant le Parc Olympique.

On quitte l'île de Montréal pour récupérer la route 138, une des plus anciennes du Canada, située sur la rive nord du St-Laurent. Elle dessert les régions de Lanaudière, de la Mauricie, Québec et la Côte-Nord.

Touristique, locale, panoramique, elle porte le nom de Chemin du Roy (parfois aussi rue Notre-Dame dans de nombreux villages).

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

A l'abri dans l'habitacle, nous avons une pensée pour Benjamin parti pour la journée, à un concert de musique en plein air !!!. Après un arrêt petit-déjeuner bien copieux, on traverse quelques coquets villages, malheureusement sous la pluie.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Depuis la ville de Trois-Rivières on peut profiter d'une belle vue sur le lac St-Pierre. Une pause se justifie à Champlain et son église, décorée en trompe-l'oeil.

Bien aidé par un chauffeur routier, on se déjoue des problèmes de circulation dus aux travaux de réfection des chaussées des nombreuses rocades ou autoroutes, entrepris à la bonne saison à Québec ville.

A Ste-Anne-de-Beaupré, le long de la route, se dresse la basilique Ste-Anne, reconnue mondialement pour son sanctuaire catholique avec de nombreux éléments de décoration : mosaïques, sculptures, verrières.

Située dans la crypte, la chapelle consacrée à la Vierge Marie dégage une atmosphère de sérénité et de recueillement provoqués par les éclairages et les couleurs superbes.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Nous arrivons dans le Charlevoix, le fleuve s'élargit et devient salé. Le massif montagneux de la chaîne des Laurentines tombe à-pic dans le St-Laurent parsemé d'iles et ilots.

A l'entrée de Baie-St-Paul, une halte nous permet de prendre de la documentation à l'OT et surtout de profiter depuis un belvédère d'un exceptionnel point de vue.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Ce soir nous dormirons au gîte "Chez Marie-Marthe" dans la jolie rue St-Joseph bordée de maisons en bois mansardées. L'accueil, par la malicieuse Marie et son mari Albert à l'accent très, très prononcé, est des plus chaleureux.

Seuls clients, on passe la soirée avec eux dans le salon autour d'une tisane.

 

 

Lundi 29 juin

 

 

Le petit déjeuner est bon et copieux, pris avec une famille française arrivée tard dans la nuit.L'ambiance est assurée par la joviale Marie-Marthe.

On passe à la bibliothèque municipale pour capter le wi-fi et envoyer un message à Manue et Ben, puis on achète quelques victuailles pour le casse-croûte du midi et départ pour le Parc des Grands-Jardins à 35km au nord de la ville.

L'entrée de ce Parc National est réglée (8,50 $c/p) au centre d'accueil où il nous est remis un plan des différents sentiers. On démarre notre rando sous un léger crachin, mais la température est très agréable. Haut-plateau de 750 m, on s'engage dans le chemin, bien signalé du Mont-des-Cygnes.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Quelques petits lacs jalonnent le parcours, un épais brouillard nous gâche la vue de la Baie du St-Laurent depuis le sommet (1100 m).

Mélange de forêt boréale de cônifères sur un tapis de lichens, c'est un paysage de taïga, une première pour nous.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Le vent est frisquet. Par un sentier inondé, on se rend au lac du Pioui, la pluie redouble d'intensité. On abandonne à mi-chemin complètement mouillés et transis de froid. 

Malgré les conditions météo, c'est une belle balade : la forêt d'épinettes noires et de bouleaux est magnifique.

Marie-Marthe nous reçoit avec une bonne tasse de tisane. Dîner au café des Artistes pour fêter ces 12 premiers km de marche.

 

Mardi 30 juin

 

 

Autour de la table ce matin avec 1 couple de français et 1 de canadien de l'Ontario, la discussion est agréable. On fait une photo souvenir avec Albert et Marie-Marthe.

On effectue dernier tour en ville pour apprécier les fresques qui ornent le pont de la petite rivière.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Nous quittons la bourgade par la route 362, dites du bord de l'eau, pour nous rendre à St-Siméon.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Dès le départ, on fait une pause pour contempler et savourer la vue superbe sur la baie et l'Ile aux Coudres.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On traverse de jolis villages aux noms évocateurs :  St-Joseph-de-la-Rive, Les Eboulements, Ste-Irénée s'étirent le long de la route avec la particularité d'être sur une seule ligne, pas de rues ni de centre-ville.

Les maisons sont souvent superbes, bien entretenues, toujours colorées avec de magnifiques pelouses gazonnées.

L'absence de clôtures entre les habitations donne un sentiment d'espace, de liberté et de sécurité.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Pas d'arrêt à La Malbaie, lieu de villiégiature de la bourgeoisie canadienne. On préfère le petit village de Port-au-Persil, un minuscule port avec de gros rochers, une petite rivière et une chapelle de 1897 face au St-Laurent ; un endroit rêvé pour une halte.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

A St-Siméon, on s'engage par la route 170 dans la région du Parc Marin et du Fjord du Saguenay-Lac-St-Jean. La route offre de beaux paysages de forêts d'épinettes.

Depuis la jetée du village du Petit-Saguenay, blotti entre les montagnes, la vue sur le fjord est unique.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Vers 17h, on découvre un des plus beaux villages du Québec : l'Anse-Saint-Jean, étiré sur près de 10 km avec de nombreuses maisons d'époque et un pont couvert. C'est le seul village qui borde la rive sud du fjord.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Face à l'église et son toit d'argent, on passera la nuit au "gîte du Capitaine". L'accueil par Marielle la propriétaire, engagée dans l'humanitaire, est des plus sympathique. Ce soir on profite de la cuisine mise à la disposition des clients pour dîner.

 

Mercredi 1 juillet

 

 

Aujourd'hui deux fêtes sont célébrées:

- Fête Nationale du Canada, jour férié.  (il semble qu'il soit moins fêté au Québec que la St-Jean-Baptiste le 24 juin).

 

- Fête du déménagement pour les québécois : de nombreux citoyens changent de domicile à cette date parce que la majorité des locations prennent fin le 30 juin.

(La dernière semaine passée à Montréal nous en a donnée la preuve avec beaucoup de meubles ou objets abandonnés par leurs propriétaires sur les trottoirs).

 

Le lunch est copieux et fait maison (muffins, gauffres/confitures). On le dégustera en compagnie de la maîtresse de maison.

 

Puis directon la Montagne Blanche. On gare la voiture au départ du chemin pour faire la randonnée de la Chute d'Eau.

Sous un méchant crachin on s'engage dans un sentier en sous-bois et on atteint rapidement une jolie cascade.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Plus haut, d'une plate-forme, la vue sur le fjord est limitée par la météo capricieuse.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Par un chemin qui monte, qui monte encore, on arrive dans le Parc du Fjord du Saguenay en principe payant, mais jour férié + pluie = pas de contrôle.

Des bouleaux, des érables rouges et épinettes noires composent une forêt assez dense, l'eau du Lac Mort à l'air bien "frette" (adjectif du langage populaire québécois qui indique le temps glacial), pas de bain aujourd'hui.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Par un chemin pierreux on accède au sommet dans un brouillard complet. Par beau temps, la vue sur le fjord est à 360° ;  à l'instant c'est quelques centaines de mètres. Pas de chance avec la météo lors de nos balades.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Changement complet de vêtements à la voiture, notre collation est la bienvenue après ces 15km de marche.

Sur la route vers le lac St-Jean, on prend à notre bord un auto-stoppeur, moniteur de kayak, sa journée est terminée vu les éléments défavorables. 

 

On le dépose à la ville de La Baie. Pour nous le terminus sera Jonquières, une agglomération étendue où Manuéla notre fille, est venue il y a une quinzaine d'années passer un été dans le cadre d'un échange inter-communal d'étudiants.

 

Difficile de trouver un gîte dans cette grande ville, on pose notre sac au "motel Princesse", confortable et impersonnel, mais bien situé pour reprendre la route demain matin.

 

Jeudi 2 juillet

 

 

Sous un ciel nuageux, départ ce matin vers 7h pour St-Félicien, ville au nord du lac St-Jean. Le petit-déjeuner pris dans une chaîne de restauration rapide est un peu gras : bacon/oeuf dans un croissant ; heureusement la salade de fruits compense.

La vue du lac St-Jean est limitée par la pluie.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Vers 10 h nous arrivons au parc animalier de St-Félicien, divisé en deux parties. Un  zoo pour quelques animaux et un parc animalier (notre préféré) où plusieurs espèces vivent en liberté dans de grands espaces naturels.

Une fois réglé le prix d'entrée (86 $c pour 2) la visite débute par un visionnage de films puis découverte du zoo proposant les animaux issus de la Boréalie.

A l'extrémité nord de l'enceinte, c'est dans un petit train grillagé que les "humains" parcourent le parc par un sentier de 7km, approchant de nombreux animaux sauvages, ours, bisons, orignaux, loups dans un enclos, cerfs, etc..., sans être fan, bon moment, un moyen unique d'être sûr de voir la faune locale.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

La pluie nous a accompagnée pendant toute notre balade.

On continue notre trajet par la rive nord du lac. Des plaines fertiles alternent avec des plateaux vallonnés où sont cultivés, entre autres, les fameux bleuets du Québec (famille des myrtilles, utilisés en cuisine soit naturels ou en gelée).

Bien qu'à proximité du lac, on ne l'aperçoit qu'en de rares occasions. La seule possibilité de le longer est de prendre un vélo, une piste cyclable en fait le tour en totalité.

Vers 18h, dans la commune de St-Fulgence, à la porte d'entrée rive nord du fjord du Saguenay, on trouve notre bonheur au "gîte de l'Artisan" chez Pierre et Linda. 

Ancien menuisier, il peaufine la construction depuis  35 ans d'un magnifique chalet sur une colline dominant le fjord avec un point de vue formidable depuis la terrasse et les chambres.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Attentionnés,  ils nous réservent une table pour le diner dans une auberge proche.

 

 

Vendredi 3 juillet

 

 

On teste les qualités culinaires de Pierre ce matin : excellent son "oeuf bénédictine" (oeuf mollet/truite fumée/asperges sur toast).

Le couple est très sympathique, chaleureux, serviable ; encore de bons moments de convivialité. On quitte les lieux à regret.

A quelques kms de la route 172 en direction du sud sur les bords du Saguenay, on fait une relâche à Sainte-Rose-du-Nord. Un petit village de quelques maisons blanches le long de la rue principale adossées aux escarpements rocheux du fjord.

C'est ici que le fjord est le plus large. L'occasion de profiter d'un panorama époustouflant sur les eaux d'un bleu profond.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

La route est agréable jusqu'à Tadoussac :  pas d'habitation, très peu de circulation, l'asphalte irréprochable, la rivière Ste-Marguerite tantôt à droite, tantôt à gauche, la nature magnifique (lacs, forêts de conifères).

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Halte obligatoire à Sacré-Coeur, lieu emblématique pour l'observation des bélugas (petites baleines blanches). On quitte la route pour s'engager dans le Parc National du Fjord-Saguenay, passage obligé au guichet : 8,50 $c/p.

Par un agréable sentier en sous-bois, armés de nos jumelles et de patience, on atteint un belvédère d'observation des cétacés. Comme d'habitude le panorama est exceptionnel, mais pas de bélugas au rendez-vous.

On pénètre dans un sentier très escarpé sur quelques kms, depuis un pic rocheux ; on est récompensé de nos efforts par une vue splendide du fjord.

La balade est un enchantement, mais pour les peaux fragiles, il vaut mieux mettre des vêtements couvrant un maximum d'épiderme.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Retour au belvédère, toujours pas de bélugas. Une garde du parc nous assure que les jours précédents, ils étaient bien là. Pas de chance.

Elle nous assure que l'on peut les apercevoir depuis un sentier marin à Tadoussac, notre prochaine ville étape. On entre dans la région Côte-Nord par Tadoussac en empruntant la route dîte des baleines.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Tadoussac : sa splendide baie au confluent du St-Laurent et du Saguenay, ses maisons en bois colorées, sa vieille chapelle et ses nombreux touristes venus pour observer les baleines.

Carole, la responsable du gîte " Auberge Madeleine Fortier" nous reçoit gentiment. La chambre est agréable, la cuisine à disposition.

Le jeu des marées, les courants et le relief sous-marin sont propices à l'accumulation de krill et de capelans (petits poissons) attirant nombre de cétacés. 

Immédiatement on parcours le sentier de l'Islet qui longe la presqu'île, mais comme à Sacré-Coeur, pas de bélugas, mais des traversiers (bateaux) qui assurent le franchissement entre les deux rives du fleuve.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On retourne à l'auberge pour un skype avec Ben.

 

 

 

Samedi 4 juillet

 

 

Le breakfast est pris près de l'auberge dans la seule boulangerie du village (petit paté tout chaud, typique de cette région, et croissant bien croustillant).

On va flâner sur la promenade qui longe la superbe baie (signalée comme une des plus belles du monde). Près de la petite chapelle Ste-Anne en bois datant de 1750, nos regards se portent sur le prestigieux hôtel de Tadoussac, bâtisse rouge et blanche de style anglo-normand et quelques maisons d'époque en bois multicolores du plus bel effet.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

De nombreux touristes se pressent sur les quais d'embarquement pour aller observer les baleines.

Pour notre part, on a décidé que si nous n'avions pas la chance de les voir depuis le bord, nous irions les observer sur un bateau. Nous avons choisi comme base de départ Les Bergeronnes, un village un peu plus à l'Est.

On patiente un moment sur les rochers de la presqu'île à l'affut des bélugas. Comme hier soir sur l'eau, seulement le ballet incessant des ferries reliant le Charlevoix à la Côte-Nord.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Quelques minutes plus tard, on atteint Les Bergeronnes à 25km au nord-est. Accolée aux collines surplombant le St-Laurent, une fosse profonde est propice aux déplacements des grands mammifères marins.

 

Il est possible d'y voir la baleine bleue !!!. On se rend au "gîte Chez Tante Janine" (conseillée par Marie-Marthe de Baie-St-Paul) : la dame (80 ans) est dynamique, causante et curieuse de tout.

 

En l'espace de 5 mn, par téléphone, elle nous réserve :

.Un tour pour voir les baleines cet après-midi avec  la société Neptune (61 $c/p) aux Escoumins. 

.Une place pour le lendemain sur le ferry au départ de Forestville (94 $c) pour Rimouski pour nous deux et la voiture.

.Une réservation pour une nuit à Rimouski au "Gîte du Tailleur".  

Efficace et réactive.

 

Il fait frais sur le fleuve en ce début d'après-midi, c'est depuis un grand zodiak fermé que l'on va observer les baleines. L'embarcation se dirige vers l'amont à l'embouchure avec le Saguenay. On croise des phoques communs gris.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Puis des petits rorquals (la taille de notre bateau nous interdit d'être proche des cétacés) plus tard ce sont des rorquals communs (baleines) qui font notre bonheur : en premier le souffle puissant, leur dos arrondi, puis le plongeon dans les profondeurs la queue à la verticale.  Belle balade.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Ce soir on dîne en compagnie de Janine. Ayant beaucoup voyagée elle aussi, la conversation est bien souvent riche en souvenirs.

 

 

 

 

Dimanche 5 juillet

 

 

 

Ce matin Janine nous régale avec ses crèpes, fourrées de confitures maison. Nous la quittons avec émotion pour rejoindre Forestville plus à l'Est.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

La route 138 traverse plusieurs villages de pêcheurs dont Portneuf-sur-Mer, une longue plage et une immense barre sableuse permettent d'observer plusieurs espèces d'oiseaux marins.

Le coin est vraiment joli et tranquille, abandonné par les touristes.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Forestville est le paradis des chasseurs et des pêcheurs du fait d'un grand nombre de forêts et de lacs. C'est aussi le port de transit des ferries qui relient la rive Nord à la rive Sud du St-Laurent et la ville de Rimouski.

Notre passage est réservé pour 17h30, nous sommes au point de départ à 13h30.  Un responsable de la société CNM Evolution nous donne la possibilité de prendre le catamaran de 14h. On saute sur l'occasion.

Le temps est clair, mais il fait "frette". Notre croisière se fera à l'intérieur de la grande cabine. Les 48km séparant les deux rives sont effectués en 1h, c'est le traversier (bateau)  le plus rapide du Québec.

Le "Gite du Tailleur" est vite trouvé à Rimouski, il est situé à proximité de la cathédrale en centre-ville. On est accueilli par l'enthousiaste et convival Jean-Pierre. Chambre confortable et cuisine à disposition. Nickel.

Nous sommes dans la région du Bas-St-Laurent. Ville industrielle, entourée de grandes forêts. Elle est proche du Parc National du Bic, notre prochain lieu de randonnée.

 

 

Lundi 6 juillet

 

 

Déjeuner copieux préparé par nous-mêmes ; J-P a une deuxième activité et il est absent. Nous nous rendons ensuite à l'OT récupérer un ticket de stationnement gratuit valable 3 jours pour les touristes.

Direction le sud de la ville sous un beau soleil et une bonne température, une première pour une grande balade dans un parc. On paye l'entrée du parc ( les habituels 8,50 $c/p ) et commençons par le sentier du Cap Caribou. Sur les rochers des oiseaux marins et des phoques communs (emblèmes du parc)  se prélassent.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On poursuit par l'ascension du Mont Champlain (350m) le dénivelé est important sur une très petite distance. Depuis des belvédères bien positionnés le long du chemin, la vue sur le St-Laurent est magnifique.

 

Le relief du parc est tourmenté, de nombreuses crêtes, anses, baies, falaises et ilots contrastent au relief plus doux de la région de la rive sud du fleuve.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Un sentier de 7km, appelé Snoggan, nous mène à la plage déserte de la Fourche à Louison, permettant d'apprécier la majesté des murailles et de la baie du Ha! Ha!, ainsi que de quelques phoques chassant dans les flots.

La flore du parc est à la hauteur : rosiers odoriférants, quelques orchidées en fleur. Surprenant de les trouver sous ces latitudes.

Dernier sentier pour une vue du Cap Enragé et de la tranquille "île Aux Amours" accessible à marée basse.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

18km de plaisir pour 6h de balade. On gardera un excellent souvenir de cette journée. Retour au gîte pour une douche bien méritée, un au-revoir et une photo avec Jean-Pierre qui ne sera pas là demain matin pour notre départ ( travail oblige).

Skype avec Ben, mail avec photos pour la famille et les amis, puis resto dans la rue St-Germain toute proche.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Mardi 7 juillet

 

 

 

C'est avec un américain du Connecticut que l'on déjeune ce matin. Bon connaisseur de la France (il y est venu 7 fois) on discute évidemment de voyages.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Direction la route 132 E, le ciel est dégagé, idéal pour profiter des vues de la côte. Rapidement on atteint Ste-Flavie, c'est l'entrée de la Gaspésie. On prend l'option de la route du Nord pour faire le tour de la péninsule.

Sur le chemin on fait une halte au Centre d'Art Marcel Gagnon, tenu par une famille d'artistes (peintres, sculpteurs, poètes). Dans la boutique tout est bon pour faire des affaires. Marcel Gagnon a réalisée une oeuvre d'art-nature unique au monde, inspirée du mouvement de la mer et des marées, il intègre des personnages dans les eaux du fleuve St-Laurent.

Depuis le parking, des dizaines de silhouettes filiformes en béton "le grand rassemblement" s'étirent vers l'estran, où la marée les submerge journalièrement. Enigmatique!!!. 

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Nous traversons de jolis villages  avec des maisons superbes (Métis-sur-Mer, Baie-des-Sables), que des noms évocateurs.

Nous arrivons à Matane, capitale de la crevette. La route devient plus spectaculaire, les falaises s'écrasent dans le St-Laurent, plages de sable et de galets.

1 anse = 1 village de pêcheurs. C'est splendide, merveilleux.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

A Ste-Anne-des-Monts on choisit le "gîte de l'Estran" pour son emplacement, face au fleuve, près du port. 

Monelle, la propriétaire, réservée et touchante nous reçoit avec gentillesse.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Proche du Parc de la Gaspésie, le village est idéalement placé. On effectue quelques achats à l'Iga (grande surface), pour le repas du soir et l'en-cas de la randonnée prévue demain dans le parc.

En fin d'après-midi, on assiste au retour des chalutiers et au déchargement de leur cargaison de crevettes.

Depuis les quais, des pêcheurs à la ligne attrapent des petites morues et des maquereaux, la vie semble bien calme et sereine en Gaspésie.

La fraîcheur de la nuit nous ramène au gîte où on dine en compagnie de notre hôtesse.

La discussion, ici aussi, se prolonge assez tard.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Mercredi 8 juillet

 

 

Bon petit déjeuner. Nos différents logeurs, sans le savoir, rivalisent dans les présentations et les divers mets proposés, toujours un régal.

Le parc National est distant de 30km environ. Aujourd'hui encore, pas de chance avec la météo, gros nuages bas et pluie soutenue.

Au centre d'interprétation un garde nous conseille divers sentiers; il exclut celui du Mont-Albert dont le sommet est caché dans le brouillard. (18 km et dénivelé très glissant).

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Dommage, il fait partie des plus belles randos du Québec : grosse déception, malgré tout on règle les 17 $. On s'équipe pour se protéger un maximum de l'humidité et GO!!!.

Le chemin vers la Chute du Diable est agréable mis à part les moustiques, affamés, teigneux, résistants à la crème et au spray, moins à une bonne claque, l'honneur est sauf.

Forêts d'épinettes, petite rivière, mini-chute d'eau, dénivelé faible, une belle marche de 7km.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

De retour à la voiture, on se dirige vers le lac Aux Américains, toute petite balade avec de jolis lacs mais effectuée sous une pluie battante, la température a chutée pour atteindre 12° environ.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Pas découragés, on prend la direction des lacs de la Cascapédia à 20km toujours dans le Parc National. Forêts d'épineux et de feuillus, sérénité et tranquillité dans ces lieux, pas de trace de touriste. 

Plus loin, on se rend au Lac Paul et au Lac Noir dans l'espoir de voir un orignal ou un caribou. Rien.Eux aussi ils doivent être à l'abri de la pluie, on les verra sûrement plus tard.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

En fin de journée le soleil fait une apparition et illumine un peu les Monts Chic-Chocs, maigre consolation. Un poulet grillé acheté à l'Iga sera à notre menu ce soir au gîte.

 

 

 

 

Jeudi 9 juillet

 

 

Dès la fin du lunch pris avec Monelle, on poursuit notre itinéraire vers l'Est par la route des phares. Avec ses caps escarpés, ses hauts-fonds, ses iles, le cours du St-Laurent constitue, depuis toujours, un danger pour les marins.

Dès 1808 est apparu le 1er phare. C'est sous un soleil radieux que l'on fait un arrêt à La Martre et son phare toujours en fonction, en bois, octogonal et tout rouge. Il fait   face à une église à bardeaux de cèdre.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Le paysage constitué de falaises et de montagnes marquent la fin de la chaîne des Appalaches. Peu de circulation sur cette belle route coincée entre le littoral et les falaises.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

A l'embouchure des nombreuses rivières, s'élèvent le long de la côte de superbes baies bordée de jolis petits villages de pêcheurs.

A Ste-Maxime-du-Mont-Louis, on a la bonne idée de s'arréter faire une dégustation de poissons et de fruits de mer chez Atkins, une poissonnerie/fumoir, artisan reconnu au-delà de la Gaspésie.

Notre panier pique-nique est assuré aujourd'hui avec quelques spécialités locales.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Petite halte pour un aperçu de Petite-Vallée : un village côtier connu pour son festival de chansons et de théâtre, un pôle culturel du Québec.

Près de l'Anse-à-Valleau, le phare de la Pointe-à-la-Renommée fut ,il y a quelques années, déplacé dans le vieux port de Québec. Suite à de nombreuses protestations, celui-ci fut rapatrié sur son site originel en 1997.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Du sentier qui surplombe le phare, il est courant d'apercevoir des baleines et des phoques. Pour nous, ce ne sera pas pour aujourd'hui.

Quelques kilomètres plus loin, arrêt collation dans une jolie crique, la marée basse découvre de nombreux rochers où se dorent au soleil plusieurs phoques gris (photos-photos).

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Dans l'après-midi on arrive à l'Anse- au-Griffon, à une dizaine de km du Parc National Forillon, lieu de nos prochaines randonnées.

L'accueil reçu au "gîte Chez Madame Alain" est égal aux précédants. Un thé nous est offert immédiatement par France et Raymonde.

Elles nous conseillent, pour finir l'après-midi, de se rendre au parc où un guide donne des informations sur la vie des castors.

Au passage, le phare de Cap-des-Rosiers mérite une visite : il est le plus haut du Canada.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

A 17h30 un petit groupe de touristes est à l'écoute d'une jeune guide/naturaliste qui nous mène à la rencontre des castors dans leur milieu naturel.

D'une manière ludique, elle nous décrit la vie des plus gros rongeurs d'Amérique du Nord. Elle parvient à tenir en haleine son auditoire.

 

Une famille de castors a érigé des barrages sur un petit cours d'eau et a créé un étang, puis bâtit une hutte dont les entrées se trouvent sous l'eau.

 

Les parents font d'incessants voyages souvent en apnée, entre la hutte et le rivage à la recherche de nourriture.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Fin de journée enrichissante, contrariée malgré tout par les attaques incessantes des pires animaux du parc, les Moustiques, organisés et furieux.

On poursuit au restaurant de Cap-des-Rosiers, face au phare, réputé pour sa soupe et ses pâtes aux fruits de mer. On confirme.

On termine la soirée au gîte avec France et un jeune couple de hollandais.

 

 

 

 

Vendredi 10 juillet

 

 

Le petit-déjeuner concocté par France est copieux et délicieux. Un bon moment de partage autour de la table.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On se rend au dépanneur (épicier) du village pour acheter de quoi nous faire un casse-croûte pour la balade prévue au Parc Forillon.

On entre par le secteur Nord, une fois de plus on s'acquitte de notre  traditionnelle contribution, aujourd'hui 15,50 $c. On nous fournit de la documentation sur les différents sentiers.

Munis de nos documents, on va stationner la voiture près du Cap Bon-Ami. Un promontoire est aménagé avec plusieurs télescopes en libre accès pour observer les nombreux fous de Bassan, cormorans et pingouins qui nichent sur les pentes abruptes des falaises ainsi que les phoques qui nagent près des rochers.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Un escalier mène à une plage de galets en contre-bas. Un autre mène les randonneurs au départ d'un sentier rocailleux et très très raide (dénivelé 17 ou 18 %) pour débuter le tour du Mont St-Alban.

La boucle classique fait 8 km avec un stop à la tour d'observation d'où on a une vue à 360°. En direction de l'ouest, la chaîne des Appalaches se termine dans les eaux du golfe.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On devine, dans l'horizon embrumé vers le sud, le Rocher Percé et l'île de Bonaventure et vers le nord la Côte-Nord du Québec. A ce niveau, la rive opposée est à plus de 100 km ; au premier plan le Cap Gaspé.

Il fait beau, mais un léger halo nous empêche de profiter pleinement de ce panorama.  Des panneaux nous signalent la présence d'ours, on y croit car les sentiers sont crottés telle sorte qu'on ignore rien de leur régime alimentaire. 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

A une jonction, un chemin à flanc de falaise nous mène à l'extrémité orientale de la Gaspésie !!!!. Tout au bout le phare, peint en blanc et rouge, est de la dernière génération (en béton armé).

Du haut de la falaise, à 95 m du niveau de l'eau, pas loin de la côte on entend le souffle de 4 baleines. Grâce aux jumelles et au zoom de mon Sony, on aperçoit (photos-photos) leur queue lorsqu'elles effectuent des plongeons.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Spectacle magnifique pour tous. Le Parc Forillon est moins étendu que les précédants, mais le paysage reste grandiose. Par chance où à la faveur de l'air marin du golfe du St-Laurent, pas de moustique durant toute notre randonnée de 20 km.

De retour à la voiture et sous un soleil éclatant de fin d'après-midi, on en profite pour refaire une séance photos du Cap-Bon-Ami, paré de jolies couleurs ocrées de toute beauté.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Par la route 132 on se rend au sentier de la Chute. C'est une petite boucle bien aménagée avec une passerelle et un belvédère d'observation. La cascade est jolie mais minuscule.

Sur le retour, on est "verni". Sur le côté gauche de la chaussée, dans le fossé, un ours noir indifférent, à notre présence, se régale de fougères et d'arbrisseaux. L'instant est excitant et palpitant.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

La pause souper se déroule sur les rochers d'une plage près du phare de Cap-des-Rosiers, sur fond de coucher du soleil.

On termine les spécialités achetées chez Atkins la veille, maquereaux et saumon fumés, on apprécie l'instant.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Samedi 11 juillet

 

 

C'est par une photo que l'on immortalise notre petit-déjeuner : la présentation est superbe, le contenu aussi !!!.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On le savoure avec France et un motard canadien de l'Ontario en route pour les îles de la Madeleine. Les échanges sont instructifs et agréables.

 

Ce matin, le ciel est légèrement couvert et frais. Nous poursuivons notre périple pour le Parc National de l'île de Bonaventure-et-du-Rocher-Percé.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Au niveau de Cap-à-L'Os, on prend une jeune fille qui fait du pouce (expression canadienne). On la dépose sur son lieu de travail, la Brûlerie du Café des Artistes à Gaspé. On en profite pour boire un petit noir.

Une grosse machine qui sert à torréfier les grains de café trône au milieu de la salle, ambiance bohème avec une belle déco hétéroclite. 

Nous repartons. Le paysage est vallonné, boisé avec de mini-falaises. A St-Georges-de-Malbaie on ne manque pas une étonnante curiosité de la nature : un rocher au visage d'indien sculpté dans le roc, face à la falaise ( la légende dit qu'il tourne le dos à la mer tant que sa bien-aimée ne sera pas de retour).

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Plus loin à Malbaie, c'est un "barachois" (marais isolé de l'océan par une langue de sable et de gravier) qui nous interpelle. Ce milieu naturel procure un habitat pour de nombreux oiseaux migrateurs.

Saumons, bars et morues y trouvent aussi refuge. Les couleurs sont saisissantes.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Quelques kms avant le village de Percé, on effectue une marche de 12 km a/r  le long de la rivière Portage appelée aussi rivière aux Emeraudes à cause de sa couleur. Seulement 8 personnes rencontrées durant notre escapade.

Le parcours est superbe dans une forêt à l'aspect intriguant, désolé, sauvage, toujours changeant.

Les eaux de la cascade éclatent dans un bassin couleur émeraude, idéal pour la baignade mais la température de l'eau nous ramène rapidement à la réalité.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Le principal secteur d'activité de Percé est le tourisme. La traversée de la petite bourgade nous le confirme : restaurants et hôtels sont côte à côte le long de la rue principale.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Plus loin, à Cap-Blanc, on trouve le "gîte Chez Despart".

La maison violette sort de l'ordinaire. Lucille nous reçoit avec un thé et de bons conseils de balades. Le temps est frisquet et venteux.

On achète quelques victuailles au seul magasin du centre puis on va diner au bistrot " Les Sacs à Vin" tenu par un français: beignets de morue et lasagnes au saumon. Bonnes et copieuses portions.

 

 

 

 

Dimanche 12 juillet

 

 

Lucille nous fait goûter ses confitures dans de bonnes crèpes ; du déjà vu, mais toujours aussi délicieux. Aujourd'hui, nous allons sur l'ile de Bonaventure.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Après avoir garé la voiture au seul parking gratuit dans le centre-ville, on passe chez le boulanger pour faire des sandwichs pour notre randonnée.  

 

A 10 h, nos billets en poche (30$c/p) pour la traversée en bateau pour rejoindre l'ile de Bonaventure à 3,5 km au large. 

On appareille pour un tour du Rocher Percé et son arche naturelle et spectaculaire ; symbole de la Gaspésie, avec l'Ile de Bonaventure, il fait partie du Parc National

A marée basse, relié à la terre ferme par une langue de graviers, c'est un repaire pour quantité d'oiseaux, il est majestueux sous le soleil.

 

Difficile de quitter des yeux ce rocher de 430 m de long - 90 m de haut pour autant de largeur, son poids est estimé à 500 millions de tonnes.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Le bateau se dirige vers l'île à 4 km de là. Un premier aperçu de la faune nous est donné en la contournant : des milliers d'oiseaux nichent sur les falaises.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Désertée par les humains depuis que le site est classé, ce sont des milliers de fous de Bassan qui l'ont colonisé.

1 heure de "croisière" plus tard, on accoste au débarcadère. Une information par les gardes est donnée aux touristes. On s'acquitte des habituels 8,50 $c/p (Parc National) et on s'engage dans le sentier le plus à gauche pour effectuer le tour complet de l'île.

De petites forêts boréales succèdent aux forêts tempérées, prairies, lichens, mousses et champignons ; un paradis pour les botanistes le long des 15 km de sentier.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Sur les flancs des falaises et sur les plateaux, 140000 fous de Bassan en font la colonie la plus importante au monde.

 

Maladroits au décollage, patauds à l'atterrissage, ils semblent bien meilleurs plongeurs.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Au sol, on les entend avant de les voir.  Au détour des sentiers, ce sont des nuages blancs sur la rocaille : ça piaille, ça vole et surtout ça sent fort, (voire très fort) !!!!!.

Un vrai tableau vivant, rien ne semble les gêner ; pas même les nombreux visiteurs.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Si du fait de l'absence de lieux humides il n'y a pas de moustiques, au contact des oiseaux, surtout des fientes, des milliers de mouches noires sont omniprésentes. 

Une horreur !! Nous sommes obligés de reculer quelque peu. C'est avec regret que l'on quitte ce formidable spectacle.

Plus loin, depuis un sentier, on peut observer sur l'eau, des centaines d'autres oiseaux, (guillemots, cormorans etc), et des pingoins...

Pas de baleine à l'horizon, seuls quelques phoques gris aperçus lors de notre pause déjeuner.

A la baie des Marigots,d'anciennes maisons ancestrales, certaines délabrées, d'autres rénovées, sont ouvertes à la visite. Souvenirs du passé!!!.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Sur le trajet du retour vers 15 h00, 2 baleines passent à proximité du bateau; des instants que l'on aimerait sans fin.

Le repas du soir est pris tranquillement au gîte.

 

 

 

Lundi 13 juillet

 

 

Le ciel est d'un bleu azur ce matin. On engloutit avec plaisir le brunch.

Lucille et son amie Marie nous conseillent une rando vers le Mont-Ste-Anne. Elément majeur du site patrimonial de Percé, il fait partie des Monts Chic-Chocs.

Le début du sentier démarre derrière l'étrange église de style bysantin-romain (surnommé par les locaux "Le Château"), de petits clochetons de béton terminent les clochers. Etrange !!!.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

La végétation est différente suivant l'altitude pourtant pas très élevée (370 m). On passe d'une forêt de cèdres à une forêt d'épinettes au sommet.

Des miradors jalonnent le sentier pentu mais sans difficulté. Les vues de la ville, de l'ile, du Rocher Percé sont magnifiques.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Depuis le sommet où un monument est dédié à Ste-Anne, l'ile d'Anticosti est discernable. En descendant on prend le sentier de la Grotte, site naturel. L'eau des sources s'écoule le long d'une falaise, un bassin recueille l'onde qui donne naissance à un ruisseau "la Coulée".

Les statues de la Vierge et de Bernadette Soubirous témoignent du patrimoine religieux des Percésiens.

Calme et  silence dans ces lieux oubliés des touristes.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

En début d'après-midi on se rend au fumoir de saumon de Mr Emile censé pouvoir se visiter. Pas possible pour raison d'hygiène, seulement des produits à la vente, sûrement bons, mais on voulait plus de détails.

Direction l'Anse-Beaufils : on marche le long de la longue plage à la recherche d'agates et de jaspes, des pierres semi-précieuses.

Deux qualités demandées pour celà : chance et patience, on en a assez pour ramasser quelques jolis cailloux.

Près du petit port de pêche on s'attable à la micro-brasserie du Pit Caribou qui propose des bières de leur fabrication à la dégustation ( blanche, rousse, blonde, amère) la production est distribuée dans tout le Québec.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Instant rafraîchissant, agréable et reposant, le décor y contribue grandement.

Retour au gîte pour revêtir une tenue plus chic !!!, Ce soir on va fêter mes 64 printemps  !!!!.

On revient chez le français que l'on trouve particulièrement désagréable, impoli et désinvolte avec sa clientèle. Heureusement pour notre soirée, un couple de québécois forme une table avec nous: connaissant bien la france, la discussion est très animée.

 

 

 

 

Mardi 14 juillet

 

 

 

Lucille et Marie se relaient pour notre petit-déjeuner pris en compagnie d'un couple de jeunes suisses; pour eux le retour en Europe est proche. 

On gardera un bon souvenir de nos deux hôtesses et de leur bien jolie maison.

A Cap-de-L'Espoir, la poissonnerie Caron, en bord de route, attire notre attention et nos papilles toujours en éveil, on y fait un arrêt. Cet établissement possède la plus grande capacité de stockage de homards vivants du Québec... jusqu'à 170 T. 

Les viviers sont remplis par 20 pêcheurs de la région, l'accueil est très sympathique et commercial. (on nous fait déguster du homard à 10 h du matin).

 L'employée nous fait visiter une partie de l'usine de transformation.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

L'étal réfrigéré dans le magasin regorge de bons produits. On opte pour du homard cuit du matin, mis sous vide avec de la glace autour, au prix exorbitant de 13 $c la livre (sans carapace) !!!.

 2 poches assureront nos prochains casse-croûtes. C'est le style de halte à ne pas manquer.

Au Québec on trouve le homard cuisiné dans les bons restaurants, dans la chaîne de fast food américaine présenté en Mc homard ou simplement en sandwich.

Le temps est idéal pour profiter de la vue sur le golfe et les villages avec les maisons de toutes les couleurs. Quelques marais avec des tours d'observation bien placées nous permettent d'approcher la faune locale.

Ce sont des chevreuils qui, pendant quelques instants, attirent nos regards dans une prairie.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

A New Carlisle, village sur une seule ligne le long de la route, les bornes à incendie sont décorées des personnages de BD et de comics : de quoi faire plaisir aux enfants et aux grands.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Nous entrons, toujours en Gaspésie, dans la région de la Baie des Chaleurs, nom donné par J. Cartier. Finies les grandes falaises du littoral, le relief est moins spectaculaire : collines, vallons agricoles et petits cours d'eau se succèdent.

Nous arrivons à Bonaventure, ville touristique. Le drapeau acadien (identique au drapeau français avec une étoile dans la partie bleue) flotte au port de la ville.  La majorité des habitants sont d'ascendance acadienne depuis la déportation de 1755.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

L'eau de la Baie des Chaleurs atteint et dépasse parfois les 20° l'été. La Baie possède la deuxième plus longue bande naturelle de sable du monde. Le toit de l'église, en acier inoxidable, étincelle au soleil. Il agit comme un miroir ;  cocasse et esthétique.

C'est l'heure de déjeuner : au menu 500 g de  homard avec des bagels et du fromage, face à la Baie, le pied !!!!.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Plus au sud-ouest, c'est Carleton-sur-Mer et ses plages.

 

Son barachois et son phare, tout respire la sérénité. 

Au port, la discussion avec des pêcheurs à la ligne est plus difficile. La compréhension des phrases est plus compliquée ; en cause, un débit rapide et un accent très prononcé avec l'utilisation d'expressions en vieux français, mais la rencontre est toujours chaleureuse, spontanée.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

 

A La Pointe-à-la-Croix, on sort du Québec et on se dirige vers le New-Brunswick. Non prévu au départ du périple, mais la curiosité et la liberté que procure le voyage en individuel nous pousse dans cette direction.

Le N-B est une des dix provinces qui composent le Canada. Il constitue un état fédéré, aussi grand que la Belgique et les Pays-Bas réunis. Francophone dans le nord et l'est, anglophone dans le reste

On traverse le monumental pont J.C Van Horne qui surplombe la rivière Ristigouche pour atteindre Campbellton qui sera notre ville étape ce soir.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

La ville est connue pour Restigouche Sam, le plus grand saumon au monde qui orne l'impressionnante fontaine du centre-ville. La cité à son festival du saumon.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Nous changeons de fuseau horaire, il est 1 h de plus. 

A l'OT une employée à la gentillesse de nous trouver un appt. L'accueil de Carmen, une ancienne enseignante, est très très chaleureux: bons conseils, conteuse et connaisseuse de l'histoire de sa région. Son appt est très confortable.

Pendant la période scolaire des étudiants y résident. C'est parfait pour ce soir.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Au grand magasin de la ville, l'anglais domine dans les conversations. On va se promener sur les quais. L'architecture des rues et des maisons est différente de la Gaspésie: quartiers en damiers, béton, acier et couleurs plus austères pour les maisons. Ce soir, homard au menu, hé oui, encore !!!.

 

 

 

 

Mercredi 15 juillet

 

 

 

La météo est pourrie ce matin, la pluie est tombée toute la nuit ; Il y a du brouillard et il fait frais. Heureusement ce sont les vacances.

 

Tout est prévu pour se faire un bon breakfast. Une fois celui-ci avalé, on quitte la ville sous les averses. La Baie des Chaleurs côté Gaspésie est à peine visible, pourtant distante de quelques km seulement. 

 

La ville de Dalhousie fait partie de l'Acadie sur la route 134, on se rend sur le port pour un regard sur le phare.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

A Barthurst, la pause café/cappucino au Tim Hortons (Mac Do français mais en plus sain) nous rappelle la complexité du Canada. Le personnel utilise l'anglais automatiquement. 

On pose des questions sur la route à prendre à des clients près de notre table: les réponses fusent dans les deux langues, le français est le plus dur à comprendre, l'accent, encore l'accent !!!.

 

Depuis le début du voyage nous avons toujours vu l'orignal sur les panneaux de circulation.

 

Ce matin on a la chance d'en voir un en bordure de bois dans une prairie. Peureux, il est difficile à apercevoir ; le zoom du sony fait la différence.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Sur la voie publique, dans plusieurs petites villes le drapeau acadien flotte au vent ; même la base des poteaux électriques sont peints aux couleurs tricolores étoile comprise. Le phare de Grade-Anse en est la preuve parfaite.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

La pluie redouble de force à Caraquet. Dégoûtés, nous prenons la décision de faire demi-tour en descendant vers le sud jusqu'à la ville de Mirachimi et, de là, rejoindre Plaster Rock par la 108. On rentre à Montréal.

Cette route est très peu utilisée, peu de circulation, de grandes forêts d'épinettes des deux côtés de la chaussée, de jolis lacs.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Quelques animaux sont surpris à la vue de la voiture (chevreuils, renards).

On arrive enfin à Grand-Sault au nord-ouest du N-B, une ville connue pour ses chutes d'eau. Il commence à être tard, plus de place dans les gîtes.

On reprend la route pour St-Léonard, on trouve une chambre au "motel Maple Leaf", cher, pas top, mais toutes les heures passées dans la voiture nous ont fatigués. Pas le moment de faire les difficiles.

 

 

 

 

Jeudi 16 juillet

 

 

Un thé est avalé rapidement avant le retour pour la Gaspésie. On quitte le motel sans nostalgie.

Tout d'abord on s'engage sur la route touristique 185 puis l'autoroute. On est à la jonction de trois frontières : les Etats-Unis représenté par le Maine, le N-B que l'on vient de quitter et la Gaspésie que nous rejoignons.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On entre dans la région du Bas-St-Laurent par la ville de Degelis. Il faut remettre la montre à l'heure.

A l'OT, un  jeune empoyé (très compétent, comme dans tous les OT du Québec) nous remet de la documentation sur le lac Témiscouata, le Bas-St-Laurent et la ville de Québec.

Sur son conseil, on fait une halte à la fromagerie Le Détour, à Témiscouata-sur-le-Lac. On nous fera déguster toutes les variétés de leur production primée régulièrement au niveau national et international : un régal.

Nous faisons quelques achats. Ben en profitera à notre retour à Montréal.

Pendant de longs km, on traverse le Parc National de Témiscouata, mariage harmonieux entre les forêts et le lac sur notre droite. Par l'autoroute on arrive à Rivière-du-Loup; la grande ville est nichée à l'embouchure de la rivière éponyme.

Dans le centre-ville, on visite le Parc des Chutes de la Rivière. La masse d'eau tombe en cascade d'une hauteur de 33 m. Des aires de repos et de pique-nique invitent à la détente dans ce parc bien ombragé.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Tout près, le Parc de la Croix se trouve au sommet d'un promontoire, une vue imprenable sur la ville et les iles du St-Laurent. Une grande croix lumineuse domine le parc.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On s'engage sur la route 132, dite route des Navigateurs.

Touristique et bordée par de petits villages.

On fait une pause-déjeuner à Notre-Dame-du-Portage sur une aire de repos face au fleuve et l'ile aux Lièvres. Le panorama est remarquable, bucolique.

La ville de Saint-Jean-Port-Joli, dans la région de Chaudière-Appalaches, abrite de nombreux artisans (sculpture sur bois) et des musées.  Elle sera la dernière ville traversée aujourd'hui.

On s'installe au "gîte Au boisé Joli" tenu par  Thierry, un français qui gère sa belle maison de main de maître : confortable, spacieuse avec, à l'arrière, un jardin privé et  une terrasse qui domine la rive du fleuve.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On se rend au parc nautique où quelques artistes-peintres exposent et proposent leurs toiles à la vente. La marina abrite de nombreux voiliers.

Cette localité est un rendez-vous touristique d'importance dans la région.

On termine notre journée au restaurant St-Jean face à l'étonnante église, faite de pierres roses avec une toiture rouge.

 

 

 

 

Vendredi 17 juillet 

 

 

C'est une tablée cosmopolite réunie autour du succulent petit déjeuner concocté par Thierry.

L'ambiance, animée par notre hôte, est détendue.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Celui-ci nous a pris un rendez-vous à l'érablière de M. Deschênes (5 $c/p) dans la commune voisine de St-Aubert. Le moment est fort agréable. Simon, le propriétaire,  nous fait visiter sa cabane à sucre et partager son savoir :   

- Sur les conditions climatiques (gel,dégel, neige)

- La collecte d'eau d'érable par un réseau de tuyaux qui relie les arbres jusqu'à la cabane à sucre.

- L'utilisation d'un concentrateur par osmose inversée pour diminuer le volume d'eau à chauffer.

- L'évaporation de l'eau d'érable pour obtenir un sirop, selon le degré de chauffe choisi.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Actuellement, les cuves de cuisson sont à l'arrêt (fabrication du sirop au printemps). Une séance dégustation suit avec des commentaires pertinents puis passage à la boutique à des prix légèrement inférieurs au commerce avec l'authenticité en prime.

Matinée agréable et instructive sur une activité agricole typique du Canada.

La route 132 nous réserve encore de belles surprises avec la beauté des villages traversés : Montmagny, St-Vallier et L'Islet-sur-Mer : jolis, pleins de caractère, des tours d'observations judicieusement installées pour profiter de nombreuses petites iles et de la dernière, l'immense Ile d'Orléans qui allie Art/Culture et activités agricoles.

L'entrée dans la ville de Québec est facilitée par le plan fourni par l'employé de l'OT de Dégelis : la circulation est relativement fluide.

Sur la Grande Allée Ouest, on peut apprécier l'architecture des belles demeures et avoir un aperçu des sites à visiter dans la Haute-Ville et le Vieux Québec.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On gare la voiture dans le quartier Limoilou. Nous avons réservé, quelques jours auparavant, une chambre par Airbnb, avec un rendez-vous à 18h.

Il est 15 h. On en profite donc pour faire une visite de la Basse- Ville.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

L'accueil de Katleen est sympathique, l'appt est correct, le quartier agréable, situé à 20 mn à pied des sites historiques.

De nuit, les illuminations du Parlement et du Château Frontenac (magnifique et immense hôtel de plus de 600 chambres) mettent en valeur ces bâtiments. La soirée est agréable.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Les rues du centre sont fermées à la circulation. C'est le Festival d'ETE.

Des scènes, privées ou gratuites, sont installées sur les voies publiques. De nombreuses vedettes internationales ( Rolling Stones, Deep Purple, Bruel ou IAM) génèrent environ 1 million de festivaliers.

 

 

 

 

Samedi 18 juillet

 

 

Triste début de journée : pluie continue, ciel bas, rien d'encourageant pour la suite. On déjeune dans une boulangerie et, muni d'un plan, on s'engage dans le Vieux-Québec.

Par la Porte St-Jean, on peut admirer les belles maisons anciennes qui symbolisent l'élégance du quartier.

Le Château Frontenac, même sous la pluie, est la fierté de la ville. Depuis la Terrasse Dufferin (promenade aménagée au pied du batiment) il fait penser à un château de conte de fées.

Les kiosques aménagés sur la terrasse offrent aux nombreux touristes un point de vue imprenable sur le fleuve et ses alentours.

Des aménagements vitrés au sol permettent d'apercevoir les vestiges du Château St-Louis.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

On se rend ensuite dans le quartier du Vieux-Port. Maisons rénovées, cafés et  nombreux restos drainent une foule de visiteurs, appareil photo à la main.

 

Sur les quais, un marché : des produits locaux dans un décor aseptisé. Pas d'animations, d'odeurs et de couleurs.

Pas très vivant en fait. Sur un stand, on mange ce qui restera notre pire repas. A l'angle de la rue Notre-Dame sur la façade d'une maison, des fresques en trompe l'oeil retracent la vie de la cité.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Retour par la Place d'Armes et les rues excentrées : beaucoup plus calmes et authentiques. On rejoint la chambre, bien mouillés et fourbus.

 

 

 

 

Dimanche 19 juillet

 

 

Petit crachin encore ce matin et température fraîche. On prend notre déjeuner dans le quartier.

Des clients nous confirment la position de l'arrêt du bus qui doit nous mener au Parc de la Chute-de-Montmorency à environ 12 km. On s'installe dans le bus n° 800 (3,25 $c/p) qui en 20 mn nous dépose au terminus.

Par un sentier on arrive directement au pont qui permet de relier les deux rives au-dessus de la masse d'eau. Haute de 83m, la chute est à l'embouchure de la rivière du même nom. 

L'escalier panoramique (577 marches) avec ses paliers permettent de faire des pauses pour les plus essoufflés.

On atteint la base ou le bruit assourdissant et les embruns nous en mettent plein les yeux et les oreilles.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Pour les flemmard ou les moins alertes un téléphérique relie la base au sommet.

Belle balade dans les sentiers environnants, mais comme la majorité des touristes on est là seulement pour la visite de la chute d'eau.

Le panorama sur l'Ile d'Orléans depuis le sommet est superbe d'autant plus que le ciel c'est bien éclairçit.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Retour à Québec-ville, on passe à la chambre pour se délester de quelques vêtements, la température de l'air est bien agréable. Devant l'Hôtel du Parlement on prend un rendez-vous pour une visite commentée à 15h30, pour patienter on retourne au quartier du Petit Champlain en prenant l'escalier Casse-Cou.

On remonte vers la Haute-Ville. De la Terrasse Dufferin on accède à la Citadelle où on emprunte un sentier de l'enceinte fortifiée : la vue est remarquable malgré le ciel bouché.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Les gardes, avec leur tenue rouge écarlate et le bonnet à poils d'ours, sont les vedettes des photographes.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Il est l'heure de notre visite. Elle est commentée en français pour un groupe d'une vingtaine de personnes. L'Hôtel du Parlement abrite l'Assemblée Nationale.

A l'accueil nous laissons une pièce d'identité et subissons un contrôle de sécurité.

Un rappel sur l'histoire du Québec avec le fonctionnement des institutions parlementaires nous est donné dans les salles où les élus se réunissent.

De nombreuses oeuvres décorent les plafonds et les murs de la salle de l'Assemblée Nationale et de la salle du Conseil Législatif de ce bâtiment de style Second-Empire.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Au jeu de questions/réponses la jeune guide répond avec compétence et clarté.

Elle nous rappelle l'origine de la devise du Québec "Je Me Souviens" gravée par l'architecte E Taché qui établit les plans de l'édifice en 1877.

Visite intéressante, gratuite et les prises de photos acceptées.

On poursuit notre balade dans les environs de la rue Ste-Claire, oubliée des touristes. Des animations de rue avec spectacles de théâtre et musique, des décorations urbaines offrent un environnement des plus festif.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Pour notre diner, nous nous régalons d'un poulet grillé cuit façon bbq dans un resto portugais.

La température est très,très "frette" ce soir.  D'un pas rapide,  on retrouve notre chambre. 

 

 

 

 

 

Lundi 20 juillet

 

 

 

Départ de chez Katleen. Discrète ou prévenante, elle nous a laissé seuls dans son appartement pendant tout le séjour. 

 

On déjeune au T. Hortons tout proche, puis par la rue Charest E, on quitte la ville à 8h00. Direction Montréal par la rive Nord du fleuve.

Au bout de quelques kilomètres celle-ci devient l'autoroute 40.

 

Malgré le début des vacances de la Construction (au Québec les conventions collectives de l'industrie déterminent la date des congés annuels obligatoires - pour 2015 du 19/07 au 01/08 - et celle des congés fériés chomés) la circulation est relativement fluide.

 

Vers 11h30 on arrive chez Ben rue J. Mance dans le quartier du Plateau. Il fait très beau.

Nous déjeunons dans un restaurant de salades. Costauds les sandwichs!!!.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

En début d'après-midi, on prend possession de la chambre réservée sur Airbnb pour 3 nuits, rue H.Jullien.

On fait connaissance du colocataire de notre loueur, Thomas, un étudiant français établi à Montréal depuis un an et qui nous renseignera beaucoup sur tout ce qui a trait à l'enseignement au Québec.

 

Ensuite, on fait le plein d'essence et on ramène la voiture à l'agence de location : tout est ok.

 

La soirée se passe avec Ben. Nous lui racontons notre périple autour d'une énième "poutine". 

 

 

 

 

Mardi 21 juillet

 

 

 

Pas de chance avec la météo, le temps est pluvieux et frais. 

On déjeune dans la rue St-Denis, artère commerçante du quartier. On y effectue quelques achats puis on se balade sans but précis.

Simplement profiter de la tranquilité des rues bien arborées et des parcs publics, lieux de détente et de loisirs diversifiés.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

A pied on rejoint le marché J. Talon. En déambulant entre les étals, les prix affichés nous confirment la cherté de la vie dès que l'on consomme des produits non américanisés.

On y effectue des achats pour le bbq prévu demain soir chez Ben. Le retour vers notre appt se passe sous le soleil, en prenant le temps, c'est l'occasion de découvrir de nombreuses petites rues atypiques voire artistes ou bohèmes.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

C'est avec des spécialités grecques dégustées dans un restaurant à la décoration kitch que l'on termine notre soirée dans cette si jolie ville. On prolonge la discussion chez Ben autour d'un thé.

 

 

 

Mercredi 22 juillet

 

 

Grasse matinée aujourd'hui. En se promenant dans le quartier du Mont-Royal on rencontre Dan et Maryse, retrouvailles très chaleureuses avec ce jeune couple bien sympathique.

Au magasin de Ben, Denise a rendez-vous avec une optométriste pour un contrôle de la vue : RAS, seulement des recommandations. On profite d'un moment de baisse de fréquentation pour discuter avec notre fils.

On prend notre repas dans un des nombreux restaurants asiatiques de la ville puis on se rend à la station de métro pour acheter un pass de circulation (métro+bus- 10$c/p) valable 24h.

Depuis la station de métro Pie 9, on accède directement au Parc Olympique à l'Est de la ville. Depuis 1976, il accueille diverses manifestations et évènements. Son architecture est unique au monde avec sa célèbre tour inclinée : 165 mètres et un angle de 45°. Le sommet est accessible par un funiculaire vitré, la vue sur les environs saisissante.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015
JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

L'ancien vélodrome a été transformé en biodôme (très fréquenté par les touristes) : combinaison d'un zoo, d'un aquarium et d'un jardin botanique. 

On poursuit notre visite par le stade Sabuto dédié au soccer (football).

On termine par le fameux jardin botanique, un des plus grands au monde ( 75 ha). C'est un véritable poumon vert pour la ville.

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

Dernière soirée chez Benjamin avec son colocataire Florian (natif de Langon, notre lieu de résidence), chef de culture dans un domaine viticole près de Montréal et Jean un copain lyonnais.

Un vin grec accompagne le BBQ. On prolonge un maximum ces bons moments.

 

 

 

 

Jeudi 23 juillet

 

 

Matinée pleine d'émotion. On rejoint Ben sur son lieu de travail. II n'a pas pu se libérer pour notre dernier jour. Longues embrassades, moment de flottement atténuée par la possibilité de commmuniquer en skype (merci à la technologie).  

Nous sommes les premiers au comptoir d'embarquement, les formalités sont rapides. Notre avion décolle à 17h30. 

Au dessus de Bordeaux, le ciel se pare d'une  jolie couleur rouge.

 

JE ME SOUVIENS.....QUEBEC 2015

 

L'atterrissage s'effectue vendredi à 7h30.

 

 

 

Souvenirs du voyage

 

 

De Montréal à l'extrémité de la Gaspésie, le Québec nous a dévoilé de nombreux visages. Que du plaisir.

 

 

Les coups de coeur.

 

Montréal : ville multiculturelle, un centre moderne qui offre de nombreux festivals ou évènements culturels, des quartiers calmes, arborés, avec une architecture typique.

 

Québec : ville fortifiée, des quartiers historiques très touristiques.  Içi aussi de nombreuses animations culturelles.

 

Les paysages du fjord, le tombé des falaises et des forêts qui finissent dans les eaux.

 

La Gaspésie : entre le fleuve et le golfe, l'eau est omniprésente : avec sa côte découpée, ses barachois, l'ile de Bonaventure et son importante colonie de fous de Bassan, ses parcs nationaux riches en flore et faune.

 

Les spécialités dégustées toujours avec gourmandise : fromages, sirop d'érable, homard, poissons fumés, etc...

 

Les autochtones attachés à la culture française mais aussi à leurs coutumes, avec un grand sens de l'hospitalité et de la convivialité. 

 

Les particularités.

S'adapter avec les taxes et pourboires (important pour calculer son budget vacances) :

Prix affichés + taxes (15 %) + pourboire (quand nécessaire).

TPS. Taxe sur les produits et services = 5% sur le prix de vente

TVQ. Taxe de vente du Québec = 10% sur le prix de vente  

Pourboires: loi de 1998, obligation de donner un pourboire dans :

-La restauration : 15% de l'addition.

-Les bars : 1 à 2$c par conso

-Station-service : 0,50 à 2 $c.

 

 

Partager cet article

Repost0
23 avril 2018 1 23 /04 /avril /2018 10:12

VOYAGE MEXIQUE 2018

 

Péninsule du Yucatan

Visa

 

Passeport obligatoire avec validité de 6 mois après la durée du séjour.

 

Vaccination

 

Pas de vaccination obligatoire. Vaccin de l'hépatite A recommandé.

 

 

Question argent 

 

1 euro =  22.10 pesos mexicain ( pmx ) 

 

 

Question hébergement

 

Tous nos hébergements sont choisis sur place. Bien sur nous demandons à chaque fois à visiter la chambre avant de nous installer. Nous avons toujours fonctionné au "feeling" et n'avons jamais eu de problème.  

 

Campèche : Hôtel Campèche. 345 pmx/n avec AC. Face à la cathédrale. Avec s/b. Wifi à l'accueil. Sommaire.

 

Mérida : Maison d'hôte. Xunan Kab. 485 pmx/n. Excentrée, belles prestations, cuisine à disposition. Bon wifi. Bonne adresse.

 

Izamal : Posada Flory. 200 pmx/n. Centre historique, chambre avec s/b. Propre. Très simple. Bonne adresse. Pas de wifi.

 

Vallalodid : Hôtel Santa Maria. 450 pmx/n. AC et Ventilateur.  P/d inclus. Jardin. Vélo à 80 pmx/j. Bon wifi. Bon accueil.

 

Rio Lagartos : Posada Anette. 500 pmx/n. Face au lac. AC et Ventilateur. Très bon accueil. Bon wifi. Bonne adresse.

 

Playa Del Carmen : Hôtel Casa Palma. 500 pmx/n. 600 pmx AC, café offert le matin. Centre-ville. Belle chambre avec s/b. Bon wifi. Bonne adresse. 

 

Bacalar : Guesthouse El Refugio Maya. Posada/camping. 500 pmx/n. Chambre avec s/b, wifi, cuisine à disposition (à ne pas utiliser) ensemble assez sommaire, en dernier recours. Point positif : près de la lagune.

 

 

Question transport 

 

Bus

Palenque - Campèche: 260 pmx/p.

Campèche - Mérida: 115 pmx/p.

Mérida - Izamal: 29 pmx/p.

Izamal - Vallalodid: 66 pmx/p.

Vallalodid - Tizimin - Rio Lagartos: 75 pmx/p.

Rio Lagartos - Tizimin - Playa Del Carmen: 227 pmx/p.

Playa Del Carmen - Bacalar: 222 pmx/p.

Bacalar - Bélize City: 255 pmx/p.

 

 

Questions au quotidien 

 

1 melon : 10 pmx -  1 café con léché : 15 lmx -  2 croissants + 2 chocos : 60 pmx -

1 mangue : 20 pmx -  2 glaces : 36 pmx -  2 portions pizza : 40 pmx -

 

 

Itinéraire dans la péninsule du Yucatan

 

Etat de Campèche

 

Etat de Quintana Roo

 

La Péninsule du Yucatan est la région la plus touristique du Mexique.

A l'Est, Cancun est la destination phare toute l'année. En venant du Chiapas, Campèche, Mérida, Izamal et Valladolid sont des villes coloniales avec de nombreux sites mayas et des cénotes (excavation naturelle creusée dans le calcaire et alimentée par des sources. Les mayas les utilisaient comme réserve d'eau douce.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Mardi 13 février 2018

 

Dans la nuit nous entrons dans l'état de Campèche

Nous arrivons à 3h45 à la gare routière ADO de Campèche, la capitale de l'Etat. On attend le lever du jour à la cafétéria pour rejoindre le centre historique.

Vers 9h00, après une longue marche à pied on s'installe à l'hôtel Campèche sur le zocalo (parc central) face à la cathédrale. La chambre donne dans un jardin intérieur, au calme.

Inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 1999, le centre historique a subi un vaste programme de rénovation.

Nous profitons de l'atmosphère détendue ce matin pour déambuler dans les ruelles pavées le long de belles maisons coloniales aux façades peintes de couleurs pastels.

Il reste quelques 500 mètres de muraille, deux portes, deux forts et des bastions qui, jadis, ceinturaient entièrement la cité. Campèche est la seule ville fortifiée du Mexique

Nous passons retirer de l'argent à la banque Aztèca (où nous avons trouvé les meilleurs taux durant tout notre séjour)  située toujours dans le magasin d'une grande enseigne, peinte en jaune, d'électroménagers. Le taux est meilleur que précédemment : 1€=22,45 pmx.

 

 

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

Pour rejoindre le marché on fait un détour par le malecòn (la promenade du front de mer) face au golfe du Mexique : un lieu de retrouvailles des familles en soirée.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

Le marché est un immense hangar. Des dizaines d'échoppes avec des produits rangés par catégorie : boucheries, poissonneries, tripiers, légumes et fruits....etc.

Dans un des nombreux stands de restauration on s'attable pour déjeuner d'une tortilla à l'omelette. Sur les trottoirs de nombreux cireurs de chaussures se sont accaparés les lieux, il semble qu'ils aient des clients à toute heure.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

On consacre notre après-midi à la découverte des monuments religieux.

Dans les rues décorées, c'est le dernier jour du carnaval qui a démarré le 1er février. Des jeunes gens, grimés et joyeux, à l'arrière d'un pickup interpellent les passants à l'occasion de cette fête populaire et bon enfant.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

En soirée on revient sur le malecòn assister au coucher du soleil, au milieu des dizaines de joggers et de promeneurs.

Peu de touristes étrangers, pourtant Campèche a beaucoup de charme. L'illumination nocturne des édifices est un vrai enchantement, les monuments semblant encore plus imposants. 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

On termine notre journée de belle manière ; autour des stands de nourriture en mangeant des tortas (sandwich fourré de viande de porc effilé cuit sur un braséro, un régal) et des crêpes tout en appréciant l'animation de la ville.

Pas besoin de berceuse pour trouver le sommeil ce soir.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Mercredi 14 février 2018

 

Petit déjeuner typiquement mexicain dans un restaurant local au pied des remparts. Par la Puerta de la Tierra (porte de la terre) (15pmx/p) on monte sur les remparts pour avoir une vue globale de la ville.

Tout est coloré, la cité à l'urbanisme en damier respire le calme. D'en haut, on entre dans l'intimité des jolies cours intérieures.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

A l'office de tourisme, l'employée, très compétente et sympathique nous conseille la visite de la Réserve de la Biosphère Los Petenes à quelques kilomètres au nord.

 Du marché municipal on s'installe dans un combi (25pmx/p) en direction de la ville de Ténabo. Sur le trajet, le conducteur nous dépose à l'entrée du Parc de la Réserve. Hors des sentiers touristiques, il n'existe pas de documentation ni de carte pour cette balade. 

C'est une grande zone humide. On s'engage dans un sentier assez bien balisé, dans la mangrove. Il fait frais sous les palétuviers, acajous et autres arbres, la flore est exubérante avec de magnifiques et immenses fougères (et aussi beaucoup de moustiques !!!!).

Pour la faune, à part quelques oiseaux et des iguanes rien ; il fait très chaud, les gros animaux doivent être à l'abri.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Dans un cénote, de jeunes locaux se baignent bruyamment. 

Nous, on se contente de se faire picorer les pieds par des petits poissons. 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

On rentre à Campèche avec un bus local  (15pmx/p).

Au marché, les articles en vente pour la St Valentin s'arrachent : les fleurs sont les plus prisés mais aussi beaucoup de douceurs en chocolat ou sucreries. 

Repas rapide et repos à l'hôtel: les longues journées de balade se multiplient sous la chaleur.

 

Jeudi 15 février 2018

 

La température est déjà élevée avec un ciel couvert quand on quitte le centre-ville avec notre moyen de locomotion préféré, la marche à pied !!!  pour rejoindre le terminal des bus 2ème classe. Avant de démarrer on déjeune à l'Oxxo (chaîne de supérettes) du quartier, un déjeuner bien américanisé.

 

A 8h45, on monte dans un vieux bus (115pmx/p) pour Mérida. Le conducteur procède à de nombreux arrêts pour remplir son bus. Pour la première fois la campagne n'a aucun attrait, pas de culture, que des bosquets dans une espèce de jungle sèche. C'est très plat et le paysage y est ennuyeux au possible.

 

L'architecture de quelques maisons traditionnelles ainsi que les vêtements des femmes nous interpellent. On traverse de jolis villages, toujours animés près des églises ou des marchés. Vers 14h00 nous arrivons à destination.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

On pose nos sacs à dos à la maison d'hôtes Casa Xunan Kab, l'accueil de la  propriétaire est chaleureux. La maison est agréable avec une cuisine à disposition. La ville est très animée, commerçante et bruyante, les abords du marché sont grouillants de vie. 

 

Notre balade est facilitée par le numérotage des rues. Comme dans toute les villes du Yucatan, les rues Nord-Sud sont paires et celles Est-Ouest, impaires.

 

Nous débutons par le zocalo bordé de bâtiments coloniaux historiques : le Palais du Gouverneur, l'Hôtel de Ville et la Cathédrale San Idelfonso, la plus ancienne du continent américain ( ses "trésors" ont été pillés en 1910 lors de la révolution).

 

Nous nous renseignons à l'O.T, pour se rendre demain à la Zone Archéologique de Uxmal en combi, puis nous procédons à quelques achats au marché Lucas de Galvez, le plus grand du Yucatan : sur les étals et au sol des légumes, des fruits et des épices de toutes les couleurs.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Vendredi 16 février 2018

 

P/d sur la terrasse de notre chambre, le ciel est limpide avec une légère brise qui calme un peu les effets de la chaleur.

Nous partons vers le sud de la ville à l'angle des calles (rues) 69/68 pour rejoindre la gare routière de la compagnie "Sur". A 9h00 dans un vieux bus 2ème classe (65pmx/p) nous rejoindrons la région Puuc (colline en maya), une zone de collines et de vallons où l'agriculture domine. Le conducteur nous dépose après 1 h00 de trajet.

 

De la route on s'engage à pied dans un chemin ombragé sur quelques centaines de mètres jusqu'au bureau d'entrée. On règle deux taxes par personne - 164 pmx/p pour l'Etat du Yucatan et 70 pmx/p pour le Gouvernement Fédéral.

 

 

Fondé vers l'an 600, Uxmal un des plus beaux sites archéologiques du Mexique  connu son apogée en 950 ap.JC. Le site est assez compact. Nous le visiterons en 3 h.

 

 La pyramide du Devin, qui s'offre en premier à notre vue, est d'une forme inhabituelle ; les niveaux sont ovales. Cinq temples superposés composent l'édifice haut de 30 mètres. Dès l'entrée, nous sommes époustouflés par la bonne conservation de ce bâtiment.

 

Nous relevons de nombreuses frises finement sculptées au sommet des édifices et l'architecture pittoresque de certaines pyramides.  

 

Pyramide du Devin
Pyramide du Devin

Pyramide du Devin

 

Nous passons par le Juégo de Pelota, il mesure 34 m de long et 10 m de large. Deux équipes de chacune 7 joueurs s'affrontaient en essayant de passer une balle à travers un anneau. 

Juégo de Pelota ( jeu de balle)

Juégo de Pelota ( jeu de balle)

 

Le Palais du Gouverneur, supporté par une énorme terrasse incarne l'apogée de l'architecture Puuc. Le palais mesure 100 mètres de long, il est décoré de milliers de fresques, personnages, masques...etc. Magnifique monument.

Palais du Gouverneur
Palais du Gouverneur
Palais du Gouverneur

Palais du Gouverneur

 

Derrière le Palais, on découvre la plus grande pyramide de Uxmal appelée Grande Pyramide :  sur une façade la décoration est très riche avec des reliefs représentant des aras. La vue sur le site est sublime depuis le sommet.

La Grande Pyramide
La Grande Pyramide
La Grande Pyramide

La Grande Pyramide

 

Le Groupe des Pigeonniers est le complexe le plus ancien de Uxmal, il fait l'objet de nombreuses restaurations.

Les iguanes pullulent au soleil sur les rochers ou sur les temples à la recherche de l'ombre dans la végétation. Ils font partie du décor.

Groupe Palomar (Goupe des Pigeonniers)
Groupe Palomar (Goupe des Pigeonniers)

Groupe Palomar (Goupe des Pigeonniers)

 

Le Quadrilatère des Nonnes (Cuadrangulo de las Monjas) le plus décoré des bâtiments du site, est sûrement le plus beau.

Quadrilataire des Nonnes
Quadrilataire des Nonnes

Quadrilataire des Nonnes

 

De nombreux autres monuments  composent la cité. Les photos parlent d'elles mêmes.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Uxmal est un incontournable pour découvrir l'univers des Mayas. Peu de touristes sur ce site un peu éloigné des circuits habituels.

 

La chaleur caniculaire de cette journée (3 h à monter et descendre les marches - inégales - des pyramides) a été éprouvante, surtout pendant la très longue attente du bus de la compagnie "Sur" (la seule qui assure cette navette) pour le retour à Mérida.  

 

On prend notre repas au frais dans la cuisine de notre Casa.  

     

 

Samedi 17 février 2018

 

La climatisation a été la bienvenue cette nuit. Depuis notre arrivée à Mérida, la température oscille entre 22° la nuit et 36° le jour.

Nous prenons le p/d sur la terrasse puis on consacre cette journée à la découverte de la ville.

 

 

 

Nous nous engageons dans le Paséo Montejo, appelé ici les Champs-Elysées de Mérida. De superbes demeures sont construites des deux côtés du boulevard.

 

En direction du zocalo, nous repérons l'église El Jésus. L'intérieur est décoré pour célébrer un mariage dans la journée. Le petit jardin, à côté, incite à profiter de l'ombre.

                       Paséo Montéjo.                  Eglise El Jésus
                       Paséo Montéjo.                  Eglise El Jésus
                       Paséo Montéjo.                  Eglise El Jésus
                       Paséo Montéjo.                  Eglise El Jésus
                       Paséo Montéjo.                  Eglise El Jésus

Paséo Montéjo. Eglise El Jésus

 

Le zocalo est le coeur architectural colonial de Mérida.

 

 Le Palacio del Gobierno : dans la cour intérieure de grandes fresques murales retracent les faits marquants de l'invasion du Yucatan par les conquistadors. 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

La façade de la Casa de Montéjo, de style renaissance espagnole, est la plus ancienne du zocalo : avec ses sculptures de conquistadors foulant avec leurs pieds des têtes coupées. 

A l'intérieur des pièces, du mobilier, des peintures et de la vaisselle. L'Art français est bien représenté, cocorico !!!.

 

Dernier bâtiment, le Palais Municipal qui occupe l'emplacement d'une ancienne pyramide dont les pierres furent utilisées pour la construction de nombreux édifices.

 

Casa de Montéjo . Palais Municipal.
Casa de Montéjo . Palais Municipal.
Casa de Montéjo . Palais Municipal.

Casa de Montéjo . Palais Municipal.

Petit moment de répit au marché Galvez, dans un troquet, pour savourer un copieux ceviche (poisson cru mariné dans un jus de citron vert) bien frais. Le quartier populaire est animé en cette fin de semaine avec une circulation intense rarement vu ailleurs.

En se baladant, hors du secteur historique, on découvre plusieurs "portes" : vestiges de l'ancienne fortification.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Dimanche 18 février 2018

 

Nous quittons notre logement à pied ce matin pour la gare routière Nord-Est de la compagnie de bus "Oriente". Destination Izamal  que l'on rejoint rapidement en bus 2ème classe (29pmx/p).

 

Dans cette petite ville coloniale, on s'installe près du parc Central à la posada Flory tenue par une dame à l'accueil sympathique.

 

Toutes les maisons du centre sont peintes en jaune. Dans les rues pavées, des vélos et des motos, très peu de voitures, l'atmosphère est tranquille.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Izamal est construit sur une ancienne cité Maya. Des ruines préhispaniques sont encore enfouies sous des monticules de terre.

 

La pyramide Kinich Kak Moo qui est en plein centre-ville- calle 27- émerge d'un talus. Pas de clôture, pas de droit d'entrée !!!!. Sa base est conséquente et le  haut culmine à 30 mètres d'altitude. A l'état brut, pas rénovée, l'accès au sommet peut s'apparenter à de l'escalade, mais quelle belle vue de là-haut. 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Nous repartons ensuite en ville en direction du Convento San Antonio de Padua, le principal attrait touristique d'Izamal, bâtit par des franciscains.

 

Impossible de rater cet édifice. L'atrium est gigantesque, bordé par 75 arcades, l'ensemble est harmonieux et esthétique : le jaune du bâtiment contraste avec bonheur entre le vert du gazon et le bleu limpide du ciel. Très très beau.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Pour 5pmx/p nous visitons le Musée et la chapelle du Camarin qui abrite la Vierge au milieu des fleurs, des dorures et des chandeliers.

L'église est l'objet de nombreux pèlerinages.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Sous la canicule, on va se perdre dans les petites rues à l'architecture coloniale homogène. Parfois des maisons anciennes traditionnelles aux toitures en tôles ou en feuilles de palmiers viennent s'insérer avec beaucoup de charme.

Cette ville est faite pour les photographes.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

En soirée la température est plus clémente. Les conducteurs de calèches attendent les clients, mais le touriste se fait rare dans cette jolie ville, étonnant !!!!.

Au restaurant "les Arcos" on fait honneur au queso relleno (fromage/porc/boeuf/épices) et au poc chuc (lanières de porc mariné). On quitte avec regret la Place Centrale animée le soir par un petit marché artisanal.

Il n'y a pas d'eau chaude à la posada. Ce n'est pas un souci ce soir. 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Lundi 19 février 2018

 

On déjeune au marché devant le couvent puis nous nous rendons à la gare routière   de la compagnie "Centro". On monte dans un bus (66pmx/p) climatisé pour Valladolid. Un petit producteur emmène avec lui des articles en fibre de sisal. 

Toujours les mêmes paysages que les jours précédents, bosquets et taillis. On traverse quelques villages avec toujours une église sur le zocalo. 

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Vers 10h00 nous arrivons à Valladolid, on dépose nos sacs à la posada Santa Maria. Le propriétaire nous accueille chaleureusement et nous renseigne sur les visites à faire.

On ne change pas nos habitudes, direction le marché puis, sous un soleil de plomb on se dirige vers le cénote Zaci, le seul situé dans le centre d'une grande ville. Valladolid fut construite sur un site maya par un conquistador.

 Les espagnols profitèrent du cénote pour assurer leur approvisionnement en eau.

 

Taillé dans la pierre, le diamètre est d'environ 40 mètres, sa profondeur 30 mètres. L'endroit est calme, seulement quelques vendeurs de souvenirs à l'entrée. Des chanceux, locaux et deux ou trois étrangers, se baignent. On les regarde avec envie mais nous n'avons pas nos maillots sur nous.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

On emprunte quelques ruelles colorées pour arriver au zocalo. Qui dit parc central, dit église.

La cathédrale San Servacio est imposante sur les abords du Parc F. Canton ombragé par de nombreux arbres dont de superbes palmiers. On remarque les fines sculptures du porche du monument. Rien de très spectaculaire mais l'ambiance générale semble être très sympathique.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Sur le trottoir, dans une ruelle, une nombreuse clientèle attend pour des tortas (sandwich). On se met dans la file. On ne regrette pas notre intuition gustative, cette préparation au porc effilé "déchire"... succulent pour un prix dérisoire (18pmx/1 - 0,80 €).

Après cette bonne halte on reprend notre balade vers le Couvent San Bernardino de la Sierra.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

L'église et le Couvent de San Bernardino de la Sierra datent du XVIème siècle. Les monuments les plus importants de la ville. L'église recèle des fresques datant de sa construction.

Le couvent (30pmx/p) est bordé à l'arrière de superbes jardins et du cénote Sis-Ha. L'architecture est massive, les bâtiments austères, les salles vides mais quelques belles peintures du 16 ème siècle derrière les retables.

 

Balade le soir sur le zocalo et la jolie place de la Candélaria aux grands arbres fleuris.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Mardi 20 février 2018

 

On prend notre petit déj dans le jardin de notre hôtel. Valladolid est l'étape idéale pour explorer les cénotes mayas dispersés dans la campagne environnante. Nous louons des vélos (80pmx/1) à notre logeur.

 

 

Quelques kilomètres à pédaler sur une piste cyclable déserte et on arrive à l'hacienda Oxman. A l'intérieur de la propriété l'accès au cénote est gratuit. Quelques jeunes locaux, plongent et nagent dans un puit à l'eau d'un bleu profond. Suivant l'orientation et la hauteur du soleil, les jeux de lumière sont fantastiques. 

Oublié par les guides touristiques le cénote est peu fréquenté.

 

Cénote Oxman
Cénote Oxman
Cénote Oxman
Cénote Oxman

Cénote Oxman

 

On reprend nos "montures" pour quelques minutes pour atteindre les cénotes Samula et X'keken, distants l'un de l'autre de quelques mètres seulement. On pose nos vélos au parc Ecotouristique X'Keken, l'accueil est hyper touristique, nombreux touristes, vendeurs de souvenirs, contrôle...etc. Prix d'entrée : Un cénote - 80pmx/p. Les deux - 125pmx/p. On opte pour le cénote souterrain X'Keken. 

On descend sous terre par un petit escalier creusé dans la roche. On se faufile dans une étroite ouverture et on arrive dans une énorme cavité éclairée par un trou dans la voûte. On est complètement éblouis !. 

 

De grandes racines d'arbres pendent de la voûte au milieu des stalactites et des stalagmites. On se baigne dans une eau à la couleur bleue turquoise et à une température idéale. De nombreux poissons viennent taquiner nos orteils. Magique. 

 

 

 

Cénote X'Kéken
Cénote X'Kéken
Cénote X'Kéken

Cénote X'Kéken

 

Toutes les bonnes choses ont une fin et pour nous c'est le moment de reprendre notre balade. On s'enfonce dans la campagne vers le village de Dzitnup puis celui de Chichimila, avec un petit arrêt dans celui-ci.

 

Près de la Plaza de Toros, une fête foraine est installée avec de nombreux jeunes attroupés devant les attractions : la vie d'un village loin du tourisme.

 

Les panneaux d'interdiction de jeter les déchets ne changent pas les mauvaises habitudes des habitants. Les bords des routes du Mexique et surtout du Guatémala prennent souvent des allures de dépotoir. Pas de politique pour le traitement des déchets, pas d'information à la population sur les risques de pollution, il est vrai que les gouvernements ont d'autres préoccupations 'plus urgentes'.  

Ces    magnifiques paysages sont gâchés par ce fléau qui est le quotidien des habitants.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Retour à Valladolid vers 15h00. On retrouve avec plaisir notre marchand de tortas pour un petit en-cas. 

En soirée, sur les conseils de notre logeur, on goûte les spécialités locales : les huévos rellenos (oeufs/haricots noirs/sauce tomate/tortillas) et les papadzules (tortillas/oeufs durs/sauce tomate trempés dans une sauce de graines de citrouille). Je préfère largement la bière qui accompagne notre repas !!!.

 

Mercredi 21 février 2018

 

Après le p/d à l'hôtel nous nous rendons à pied à la gare routière "Oriente" toute proche.

On démarre à 8h30 en bus 2ème classe (30pmx/p) pour la ville de Tizimin, carrefour terrestre du nord du Yucatan.Dans cette ville on prend un billet de bus à la compagnie "Noreste" (50pmx/p) pour Rio Lagartos la ville de notre prochaine étape. Le long de la route de nombreuses haciendas pratiquent l'élevage de bovins.

On arrive dans la petite ville de pêcheurs de Rio Lagartos vers midi. On déambule un peu dans les rues fleuries et on trouve notre bonheur à la posada "Anette". Depuis la terrasse de notre chambre la vue est fabuleuse sur les bateaux amarrés dans la lagune.  

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Sur les quais du port on est interpellés par des agences ou des pêcheurs pour effectuer le tour en lancha (bateau à moteur) dans la Réserve du Parc National. Les prix vont de 750 à 1200 pmx. 

Notre logeuse à un ami qui nous le fait à 1000 pmx et elle nous fait un prix sur la location de la chambre. Banco, départ demain matin à 7h00.

A 14h30, on prend un bus (15 pmx/p) pour Las Coloradas" le "lac rose".

 

20 minutes de route et le conducteur nous dépose dans un tout petit village de pêcheurs. Le lac est un des plus grand marais salants du Mexique. C'est une merveille pour les yeux, le lagon à une couleur rose d'un côté, orange/marron de l'autre, avec en toile de fond le bleu de la mer.

 

Lagunas Coloradas
Lagunas Coloradas
Lagunas Coloradas
Lagunas Coloradas

Lagunas Coloradas

 

Seul point désagréable, les nombreux guides qui imposent leur loi dans une zone dite privée, écourtant de ce fait la visite du marais salant. Même si les plus belles couleurs sont visibles le matin nous avons bien apprécié cet endroit.

 

En attendant l'heure du bus pour le retour, on se délasse côté mer, rafraîchis par une bonne petite brise. Ici aussi on a la chance de profiter de superbes couleurs.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Jeudi 22 février 2018

 

Nuit super calme, pas un bruit, nous sommes les seuls clients : peu de touristes restent le soir à Rio Lagartos. Les tours opérateurs viennent à la journée depuis Cancun ou Valladolid.

Nous sommes au ponton à 7h00 face à la posada. La journée s'annonce belle, bonne température et ciel bleu.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

La balade dans la mangrove est agréable, notre capitaine (guide officiel du parc) est attentif à la faune, il nous énumère tous les oiseaux rencontrés, réduisant la vitesse du bateau pour respecter leur tranquillité.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

A hauteur de l'usine de sel, propriétaire du chemin qui nous permettrait  d'approcher les flamands, on accoste sur une rive pour les observer. Un gardien en moto fait la police pour que l'on reste à distance.

Merci au zoom de l'appareil photo et aux jumelles !!! pour profiter pleinement de la vue des volatiles. 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Sur la plage des limules (sorte de crabe préhistorique) à la carapace épaisse de couleur kaki sont échouées, le sang bleu de cet animal est utilisé dans le domaine médical. Sur le trajet du retour, on s'approche très près de deux énormes crocodiles pas du tout farouches.

On effectue un petit passage au large de la ville dans le golfe du Mexique pour terminer notre "croisière" de 3h00. 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Un ceviche (un de plus) savouré au restaurant Torreja sur la jetée du port et on se dirige le long du malecòn, animé avec le retour des pêcheurs, vers le petit sentier Péten Mac dans la mangrove.

Cette passerelle de 1 kilomètre seulement est aménagé au-dessus des marais. On y croisera, à un mètre de nos pieds, un crocodile et des tortues. 

Sur le retour, on est surpris par une averse tropicale bien soutenue. En soirée on assiste à un beau coucher de soleil. 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Vendredi 23 février 2018

 

On quitte avec nostalgie Rio Lagartos de très bonne heure, ses rues et ses maisons représentatives de la nature de la région.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Premier bus (45pmx/p) à 6 h 30 pour Tizimin.  Sur la route on prend de nombreuses personnes qui vont au travail, la plupart dans les haciendas.

A 8h00 à notre arrivée au terminus, on déjeune avec des panuchos ( tortilla frite/ poulet/haricots noirs/avocat), très gras. On est calé pour la journée.

 

On change de gare routière. A celle de "Mayab" on achète des billets (182pmx/p) pour Playa Del Carmen sur la Mer des Caraïbes. Grand confort et clim dans ce bus pourtant de 2ème classe.

On effectue un long arrêt à Cancun avec un changement de bus, compris dans le prix du billet au départ ce matin.

 

Changement de fuseau horaire dans l'Etat du Quintana Roo, nous allons profiter d'une heure de soleil supplémentaire.

Depuis le 1er février 2015, la Chambre des députés a adopté un fuseau horaire supplémentaire pour la zone des principales villes touristiques de cet Etat, tourisme oblige.

Les croisiéristes, avec les pays de la zone Caraïbes et les visiteurs aériens du Canada et des Etats-Unis sont choyés.   

On démarre à 14h00, trajet sans problème sur la 2X2 : voies très urbanisées et encombrées par la circulation, une première depuis le début du voyage.

On arrive au terminus de la compagnie "Ado" en plein centre touristique de Playa Del Carmen. Notre premier choix d'hôtel est le bon, on se pose au Casa Palma près de la gare routière. Premiers regards sur la plage encombrée par une "frange" marron. Des tonnes d'algues dérivent depuis la mer des Sargasses. Quelques employés, avec des moyens rudimentaires, font leur maximum pour rendre la plage agréable.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

La Quinta avenida (la 5ème avenue, clin d'oeil à New York) très longue rue piétonne qui longe la plage où se succèdent  bars, restos, magasins de luxe, etc, est envahie par les touristes, principalement des américains (nous ne sommes qu'à trois ou quatre heures de l'Amérique du Nord).

On dépose du linge dans une lavandéria puis direction le supermarché Walmart  faire des achats pour se restaurer à l'hôtel ce soir et demain matin.

Skype à 20h00 avec Ben. En soirée la température est toujours élevée avec un ciel nuageux.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Samedi 24 février 2018

 

La chaleur est étouffante, le ventilateur à bien de la peine à rafraîchir la chambre. P/d à l'hôtel et départ pour la plage centrale. Malgré les algues, le bain est agréable, l'eau à 28°, le soleil, les vacances quoi !!.

On quitte le sable vers 14h00 le "cuir" un peu rougit. C'est la première fois que nous nous mettons en maillot de bain sous le soleil.

Dans l'après-midi on va faire une réservation pour une plongée au Phocéa Mexico, un club tenu par des français. Dans la foulée, on va faire quelques achats souvenirs dans un grand magasin en prolongeant un peu à la cafétéria devant deux grands mochaccinos frappés (cappuccinos avec de la crème glacée) pour profiter surtout de l'air climatisé.  

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Dimanche 25 février 2018

 

On va prolonger notre séjour sur la côte, nous réservons 2 nuits supplémentaires à l'accueil de l'hôtel.

Rendez-vous ce matin au club de plongée. Denise, en compagnie d'un touriste niçois, fait un entrainement dans une piscine d'hôtel. La formation et les informations sont donnés avec sérieux.

Repas sandwich dans un resto français contigu. Une petite pluie s'invite à ce moment là nous laissant perplexe sur le programme.

 

A 14h00, la météo est idéale. Il y a de la place dans le bateau, la présence des conjoints est acceptée. Nous appareillons avec 9 plongeurs et 3 moniteurs. Celui de Denise, très gentiment, avec ma Gopro, prendra quelques photos et vidéos durant la plongée.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

On fait un passage à l'hôtel pour une petite toilette, puis on se balade dans l'avenue piétonnière ou on prend un repas léger.

Devant un petit monument, suivant une coutume, une jeune mariée vient poser pour quelques photos.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Lundi 26 février 2018

 

Bien meilleur sommeil, nous avons pris l'option A/C cette nuit, l'air est beaucoup plus respirable.

Dans la calle 2, lieu de départ des minibus petite distance, on monte dans un combi (40pmx/p) pour Akumal, une cité balnéaire au Sud. Il faut 30 mn pour être déposés près d'un pont qui enjambe la route.

De là, en quelques minutes, on rejoint la plage à pied. Sur le chemin, de nombreuses propositions sont faites aux touristes (location de gilet de sauvetage, guide) on refuse gentiment.

On va s'installer sur le sable à droite de l'entrée principale. Nous avons notre matériel de snorkelling pour nager avec les tortues de mer. Pour moi, c'était une étape évidente en préparant le voyage.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Il suffit de regarder où se forme un attroupement dans l'eau pour deviner où se trouve les tortues. Dans 3 mètres d'eau de profondeur, elles sont en train de brouter de l'herbe, tranquillement, avant de remonter à la surface pour respirer.  

Après quelques photos et vidéos, ma gopro sera inutilisable, j'ai oublié de la recharger après la plongée d'hier. Tant pis, les souvenirs seront dans la tête.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Au large, des rochers avec des coraux abritent de nombreux poissons multicolores.

Une pluie soudaine vide toute la plage des estivants. On profite du retour du soleil pour aller au fond de la baie vers la Caleta Yal Ku.

C'est un vrai bijou : des palmiers qui plongent dans l'eau, des rochers à fleur d'eau, même les algues participent à la palette de couleur.

La faune est présente, chacun semblant intéressé par son univers : l'oiseau par la mer, l'iguane par la terre.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Attente rapide au pont et prise d'un combi (25pmxp) pour le retour. Douche froide à l'hôtel sur les coups de soleil.

En soirée, on suit les indications du Guide du Routard qui conseille le resto El Fogon. L'accueil est excellent, le repas un peu moins, mais c'est tellement agréable de déguster une bière fraîche par cette chaleur. 

 

Mardi 27 février 2018

 

Départ à 8h30 avec un bus (220pmx/p) de la compagnie "Mayab" pour Bacalar. Impensable, nous sommes les seuls passagers pour ce long trajet.

Le Yucatan est le paradis des fruits tropicaux. En bord de route, ananas, mangues, papayes, bananes et cocos trônent sur les étals.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Le bus nous dépose sur la route principale du village. On se rend à pied sur les bords de la lagune : plus de chambre à la posada Arbol de la Vida, adresse que nous avions relevé sur un  blog.

On pose nos sacs à côté, au camping/posada "El Réfugio Maya". On se rend ensuite au mercado acheter des fruits et des légumes, puis on déjeune dans un petit resto proche.

Nous nous promenons ensuite le long de la Laguna de Bacalar. Surnommée la lagune aux 7 couleurs, c'est un des plus beaux plans d'eau du Mexique. Suivant l'ensoleillement et la profondeur, les couleurs passent du bleu turquoise au vert émeraude ou du bleu ciel au bleu foncé.

L'endroit est calme, typique, naturel, nous sommes sous le charme. On se rafraîchit avec un jus d'orange pressé ; parfois il faut peu de choses pour se faire plaisir.

En soirée, repas diététique (et léger) préparé dans la chambre de notre posada.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Mercredi 28 février 2018

 

Le ventilo a "des heures de vol", il est un peu bruyant mais la nuit a été calme. On se prépare le p/d dans la cuisine de la posada (omelette à base d'oignons frits et tomates).

C'est notre dernier jour au Mexique. On se rend au bureau de la compagnie "Ado" pour réserver des places de bus (255pmx/p) pour Bélize City demain. Ensuite on met nos tenues de bains et on longe la lagune pour trouver une plage. Tous les abords sont privatisés, soit par des hôtels soit par de belles demeures privées.

La vue sur la lagune est paradisiaque.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

On pose notre serviette au cénote Cocalitos (25 pmx/p). Près du bar, de la musique mais pas trop dérangeante.

 

Le cénote est un trou à quelques mètres de la berge. On se baigne, en passant devant ce qui ressemble à de grosses pierres :  ce sont des stromatolithes (des organismes calcaires vivants).

L'eau claire et chaude est tentante. Par endroit nous "avons pied" et pouvons aller très loin dans la lagune. C'est un endroit magnifique.  

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

Sur le chemin du retour, en passant dans une école on se rend au cénote "Négro" à l'eau très bleue foncée. On monte jusqu'au zocalo et le Fort San Felipe qui surplombe la lagune.

A Bacalar il y a de belles villas mais aussi quelques maisons traditionnelles qui ont énormément de charme. 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN
VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

En soirée  on reviens vers la route principale pour diner avec d'excellents burgers (façon mexicaine) et deux flans pour  93pmx.

 

Jeudi 1er mars 2018

 

Nous déjeunons au mercado ce matin où de nombreux mennonites viennent vendre leurs fruits et légumes ; toujours étonnant de voir cette communauté religieuse (chrétien évangéliste parallèle à la Réforme protestante) originaire de Russie et d'Allemagne, habillée et coiffée d'une manière tellement stricte.

 

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Péninsule du  YUCATAN

 

A 13h30, notre bus démarre, pas d'arrêt, tous les passagers vont au Bélize.

A la douane mexicaine on a l'impression de subir un racket. Il est demandé 533 pmx/p, même à des asiatiques qui on leur billet d'avion (donc dispensé de cette taxe puisque déjà payé dans le billet). Nous nous étions déjà renseignés sur cette taxe et tout le monde était d'accord pour dire qu'elle n'avait pas lieu d'être.

Personne ne râle à part nous. Mais, le douanier est inflexible et le chauffeur de bus, nous le pensons un peu complice et intéressé car nous voyons qu'il récupère un peu d'argent dans leur bureau.

 

 

Adios le Mexique

 

Hello le Bélize

claudeniseenvoyage.over-blog.fr voyage Bélize 2018

 

 

Souvenirs du voyage

 

Les coups de coeur:

Les couleurs vives des villes coloniales.

La tranquillité des sites mayas situés hors des circuits touristiques.

 

Les moins:

Comme dans de nombreux pays émergeants le manque d'éducation sur les problèmes de pollution, trop de déchets en plein air.

L'américanisation des stations balnéaires du Quintana Roo.

Les problèmes de surpoids de la population dus à la pauvreté et à "la malbouffe". Le Mexique est le premier consommateur au monde de boissons gazeuses type coca-cola et sodas.

 

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 07:17

Voyage MEXIQUE 2018

 

 

Le Chiapas

 

 

Visa

 

Passeport obligatoire valable 6 mois après la date de retour.

 

Vaccination

 

Pas de vaccination obligatoire. Vaccin de l'hépatite A recommandé.

 

Question argent 

 

1 euro =  22.10 pesos mexicains ( pmx ) 

 

 

Question hébergement

 

Chiapas

 

Comitan: hôtel Passage Morales- 350 pmx/n. Place Centrale. Agréable, propre, bon wifi. Belle chambre avec s/b. A recommander.

San Cristobal de las Casas: guesthouse Los Camelos- 400 pmx/nuit. Près du centre au calme. Propre, agréable.  Propriétaire français - Stéphane - bons conseils et renseignements, wifi. s/b partagée. 

Ocosingo: hôtel Margarita. 430 pmx/n. Près du parc central. Belle chambre claire avec s/b, bon wifi.

Palenque: Posada Nacha'n-n'ka'an. 350 pmx/n. Centre-ville. Chambre claire et propre avec s/b. Ventilateur, bon accueil. Consigne gratuite pour les sacs. Bon wifi. Très bonne adresse.

 

 

 

Question transport 

 

 

Taxi

Frontière Guatémala - Frontière du Mexique: 10 pmx/p.

Minibus

Frontière Mexique - Comitan : 50 pmx/p.

Comitan - San Cristobal de las Casas: 120 pmx/p.

San Cristobal de las Casas - Ocosingo: 90 pmx/p.

Ocosingo - Palenque: 50 pmx/p.

Bus

Palenque - Campèche: 260 pmx/p.

 

 

 

Questions au quotidien 

 

1 melon : 10 pmx -   1 café con lèche : 15 lmx -  2 croissants + 2 chocos : 60 pmx -

1 mangue : 20 pmx -   2 glaces :  36 pmx -   2 portions pizza : 40 pmx.

 

 

 

Itinéraire au Chiapas

 

 

 

 

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Dimanche 4 février 2018

 

Les formalités de sorties sont effectuées rapidement au poste des douanes guatémaltèques, on effectue quelques kilomètres en taxi (10pmxp) pour établir les formalités à la frontière du Mexique. Tampon d'entrée sur notre passeport, on s'installe dans un minibus confortable (50 pmx/p) pour Comitàn de Dominguez.

Le changement est radical du côté mexicain : si le prix du transport est sensiblement le même qu'au Guatémala, les bus sont beaucoup plus confortables avec un meilleur niveau de sécurité.  

Vers 12h30, nous nous installons à l'hôtel "Del Pajares Morales" (350 pmx/nuit) près du zocalo (la place principale). Un endroit populeux et coloré, dominé par l'église Santo Domingo et quelques bâtiments de style colonial.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Située en dehors des circuits touristiques classiques, Comitan est très animée avec quelques édifices intéressants, des rues pentues et colorées. Nous changeons des euros à la Banque Aztéqua (ouverte tous les jours de la semaine de 7 h à 22 h).

La météo est clémente. La ville, à 1600 mètres d'altitude, bénéficie d'une douce  température. Repas local ce soir avec des quesadillas (tortillas/poulet/fromage) et des nachos (chips tortillas/fromage/sauce).

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Lundi 5 février 2018

 

Excellente nuit au calme. Nous rejoignons, à 7 h 30, le dépôt des combis (vans) qui assurent le transport pour les Lagunes de Montebello.

En attendant le départ, pour 45 pmx/p, on déjeune d'une énorme omelette/fromage/jambon au stand restauration de la compagnie. Nous sommes parés pour passer la journée au Parc National des Lagunas de Montebello à 80 kilomètres de la ville en direction de la frontière du Guatémala.

Le ciel est parsemé de nuages ; pas idéal pour profiter des diverses tonalités de couleurs des lacs.

Notre combi nous dépose à hauteur de la Lagune de Montebello : petite erreur de notre part on aurait du demander à descendre à hauteur de l'entrée du parc.  Marche à pied en perspective pour revenir vers les premières lagunes !!!!!.

Si le Parc National abrite près de 60 lacs ( célèbres pour la variété des couleurs qu'ils offrent aux yeux des visiteurs ), seuls 15 d'entre eux sont accessibles par la route.

La météo est très instable et changeante, des bancs de brumes se forment généralement à mi-journée.

En rouge : la partie en véhicule

En jaune : la partie effectuée à pied. 

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

A l'entrée de la lagune de  Montebello, on achète notre billet  (25 pmx/p) valable sur l'ensemble du Parc. C'est un des lacs le plus étendu, aménagé en base de loisirs pour la baignade et les balades à cheval.

 Le temps clair est avec nous. L'eau est d'une belle couleur bleue.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Nous revenons en arrière, à pied, pour rejoindre les lagunes de Colores en prenant une petite route qui va vers le nord.

Dues à l'exposition au soleil, aux oxydes présents dans l'eau et à la nature du sol,  la palette de couleurs des lagunes varie du bleu turquoise à l'émeraude, du vert foncé au gris.  A mesure que l'on approche, le soleil joue à cache cache avec les nuages, pas très bon !!!!.   ​​​​​​

Nous abordons en premier la laguna  Esméralda d'un bleu émeraude puis la laguna Agua Tinta

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Sur la route, des panneaux nous indiquent  la présence et le nom des différentes lagunes. Bien sûr, des guides se proposent pour nous accompagner.

On atteint la laguna Ensueno - la montagne et les arbres se reflètent dans les eaux - puis la laguna Encantada aux eaux vertes.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

On termine par la grande laguna Bosque Azul, aux eaux azur bien sûr.

Sur un grand parking aménagé, on déguste un chocolat (produit par des petits producteurs locaux) chaud et préparé "comme à la maison"... sans chichi.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Sur le chemin du retour, on trouve un pick-up (50pmx/2) qui nous emmène jusqu'au lac Tzicao, distant de 13 km. C'est le lac le plus important : 300 ha de superficie, 45 mètres de profondeur.

Depuis le belvédère, installé en bord de route, on a une vue superbe sur la ville de Tzicao située en bordure de frontière.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Quelques minutes plus tard, c'est sous la pluie et le brouillard que l'on se rend à pied au lac Pojoj et plus loin aux 5 Lagos.

 

La météo est capricieuse, elle gâche un peu le plaisir de la visite des lacs, surtout pour les couleurs. Mais en revanche, cet excès d'humidité permet à une végétation luxuriante de s'épanouir pleinement.

 

Dans la forêt, les troncs d'arbres sont recouvert de nombreuses plantes épiphytes qui créent d'étonnants jardins suspendus :  des fougères, des mousses, et les plus connues, des orchidées. Magnifique.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Sous un abri on attend avec impatience un combi (25pmx/p) pour Comitan. Poulet et burritos au menu ce soir.

Skype avec Ben et coucher de bonne heure. Les 8h00 de marche pour faire cette belle balade nous ont coupé les jambes !!!. 

 

Mardi 6 février 2018

 

Nous prenons notre petit déjeuner dans un stand de restauration du marché  couvert près de l'église (gâteaux maisons/café/riz au lait extra) pour 40 pmx.

Puis direction l'avenue centrale où se trouve de nombreuses compagnies de collectivos.  

 

30 pmx/p pour rejoindre les cascades d'El Chiflon : 1h00 de route avec un panorama superbe sur les volcans du Guatémala et des petits villages traversés. 

 

11
11
11
11

11

 

El Chiflon est un centre écotouristique aménagé en complète harmonie avec la nature et son environnement.

On est loin de la fraîcheur de la veille. Vers 10h00, on s'engage dans le chemin d'accès aux cascades sous un soleil de plomb. Premier arrêt à la billetterie (30 pmx/p) on prend une photo, à l'entrée, du plan du site pour repérer les 5 cascades.

Quelques boutiques, un service d'hébergement, quelques offres de restauration dans les premiers mètres  et on commence notre balade le long de la rivière San Vicente, sur un chemin bien balisé et entretenu.

Quelques iguanes aux superbes couleurs paressent tranquillement. Il nous faudra beaucoup de patience pour immortaliser un des gros papillons verts qui pullulent sur le sentier.

 

Le chemin devient plus escarpé. On apprécie les piscines naturelles aux couleurs vert émeraude. On approche enfin au plus près des cascades, la première El Suspiro puis Ala De Angel

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

La montée est bien plus prononcée pour la plus spectaculaire, le Vélo de Novia (voile de la mariée) haute de 120 mètres. L'eau se déverse avec fracas dans une superbe piscine.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

On termine l'ascension par un chemin très abrupt et pierreux pour découvrir la cascade Arcoiris et la plus haute Quinceanéra.

On aperçoit, sur l'autre rive, un sentier différent. Le site est partagé entre deux municipalités qui ne s'entendent pas sur la gestion du patrimoine. Entrées indépendantes, même heure d'ouverture, même prix, mais circuits distincts.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Sur le chemin du retour on croise de nombreuses familles locales qui utilisent des barbecues mis à disposition dans un environnement de jungle tropicale rafraîchissante et qui profitent des joies de la baignade dans quelques bassins.

 

Vers 16 h, à la fin de notre randonnée, on s'attable dans un des restaurants à l'entrée du site, puis nous reprendrons un combi (30 pmx/p) qui assure le retour vers Comitan.

 

La soirée est douce pour apprécier le calme et le charme de cette jolie ville.

 

Excellente première étape au Mexique

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Mercredi 7 février 2018

 

Comme la veille on prend notre p/d au marché, toujours aux mêmes stands de restauration. Les locaux apprécient notre intérêt, depuis trois jours, pour leurs spécialités.

On rejoint à pied l'avenue principale pour prendre un minibus (60pmx/p) pour San Cristobal De Las Casas. Comme la veille, ciel et t° au top. 1h30 de route tranquille parsemée de quelques "topes" (gendarmes couchés) signalés.... ou pas, dur pour le dos !!!. Sur le bord de la route de nombreux stands d'artisanat proposent des souvenirs de la région (masques, vêtements, etc...).

On arrive à la superbe gare routière de la ville vers 11h00. 
 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

On prend un combi (7pmx/p) pour le centre historique. Nous nous installons à la guesthouse Los Camélos (400 pmx/nuit) tenue par un français, Stéphane.

 

Par la rue principale piétonnière, très touristique, on arrive au Zocalo (parc central) très animé. Il est bordé par des bâtiments avec des arcades, des restaurants et le Palais du Gouverneur. C'est un lieu de vie où les habitants viennent s'assoir pour discuter, boire un soda ou vendre des fleurs.

 

Au milieu trône la cathédrale San Cristobal (façade jaune et rouge). Cet édifice construit au XVIème siècle -  en cours de rénovation - est de style baroque avec des motifs floraux. Superbe.

 

Nous nous dirigeons vers le poumon de la ville, le marché alimentaire Castillo Tielemans populeux et actif. Aux abords, les minorités ethniques viennent vendre leur production.

 

Tout proche, le Convento Santo Domingo et son église teintée en rose à la façade rococo avec, en bas des marches et à découvert, un grand marché artisanal où les indigènes présentent leurs étals variés et colorés.  

 

.
.
.
.
.

.

 

Nous poursuivons la découverte de la ville par le Musée de l'ambre. Un petit film nous permet d'apprendre l'origine de cette résine fossile typique de la région.

Les employés nous indiquent comment reconnaître une vraie pierre (beaucoup de fausses en plastique). Visite rapide mais intéressante.

 

La Tour Del Carmen de style mudéjar (un mélange d'architecture chrétienne avec des techniques et matériaux musulmans). Cet arc enjambe la rue et permettait aux religieuses de passer d'un côté à l'autre de la rue sans sortir. 

Des travaux en cours de rénovation cachent une grande partie de l'édifice. Nous nous promenons, pour terminer, au Marché des douceurs et de l'artisanat, très prisé par les touristes.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Il fait frais à San Cristobal à 2100 mètres d'altitude et les soirées sont fraîches. On passe au Camélos pour se couvrir et on termine la journée au restaurant Maya Pakar (une belle découverte) à la cuisine traditionnelle. 

 

Pour revenir vers notre pension, on évite la rue piétonnière envahie par les touristes constamment sollicités par une population locale de femmes et d'enfants - en majorité indigène et en tenues traditionnelles - qui vendent leurs artisanats avec insistance. 

 

C'est un vrai plaisir de se promener au calme dans les rues pavées bordées par de  nombreux monuments religieux. 

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Jeudi 8 février 2018

 

Skype avec Manue ce matin, les nouvelles de la météo en France ne sont pas brillantes, de la pluie, toujours de la pluie !!!.

Nous avons décidé ce matin de nous rendre à San Juan Chamula. Direction donc le marché Tièlemans pour prendre un combi (18pmx/p). En général, pas d'agences pour les combis, tout se passe dans la rue avec le chauffeur. Le quartier est déjà bien actif, avec la présence des différents groupes ethniques aux habits chamarrés.

 

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

20 minutes de trajet au milieu des plantations de café et de cacao. Le véhicule nous dépose en haut de San Juan.

 

Une grande partie de la population locale arbore d'étonnantes tenues traditionnelles coupées dans des peaux de moutons ou de chèvres. Les peaux et les poils nécessaires à la confection de ces vêtements sont vendus sur le marché.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

L'attrait principal de la ville se trouve à l'intérieur de l'église où se côtoient les rites catholiques et croyances Mayas. Située en dehors des grands circuits classiques du Mexique, cette bourgade reste très authentique. 

Il y a foule sur la place devant la petite église blanche où se déroule le marché journalier.

 

On règle (25pmx/p) pour avoir accès à l'intérieur de l'église. Dès notre entrée, nous sommes hypnotisés, subjugués..., Il fait très sombre, pas de bancs, les fidèles sont agenouillés sur un sol jonché d'épines de pins.

Différentes invocations sont formulées par la disposition des centaines de cierges et de bougies, de couleurs et de tailles différentes, collés à même le sol. 

 

Ce lieu de culte est un lieu de vie et de rencontre étonnant : les fidèles Tzotziles (une des ethnies Mayas) réputés très conservateurs, entonnent des incantations sacrées, d'autres fument ou discutent, des femmes donnent le sein à leur bébé, les plus grands mangent.

Des hommes boivent directement au goulot des bouteilles d'alcool forts (du posh, une eau de vie locale à base de maïs, de blé et de canne à sucre) et surtout de coca-cola, l'absorption de la boisson gazeuse provoque des rots bruyants, destinés à prouver que les mauvais esprits  ont étés rejeté du corps en souffrance. 

 

Des personnes arrivent avec, dans des sacs, de la volaille qu'ils sacrifieront devant nous. En pratique, un chaman est censé transférer par exemple les maux d'un malade à une volaille, après il la tue, puis le propriétaire du volatile doit ensuite l'enterrer.

 Des groupes de musiciens, instruments de musique à la main, y vont de leur partition.

 

Interdit de prendre des photos ...et surtout de se faire prendre. En toute discrétion on photographie  2 ou 3 fois. Le village dispose de son administration et de sa police propre, l'Etat Mexicain leur ayant consenti une certaine autonomie.

 

Seuls touristes ce matin, on est envouté par cette ambiance calme et sereine, au milieu des volutes opaques dégagées par le copal; sentiment d'être privilégié de pouvoir assister à ces cérémonies traditionnelles, naturelles et culturelles.  

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Vers 12h00, un nombreux public se presse sur des bancs installés très rapidement devant une estrade. Un homme politique important vient "porter la bonne parole". Le service communication du parti politique n'a pas été avare de casquettes et tee- shirts (bien sûr à son effigie). 

 

Cette journée à San Juan restera inoubliable, une expérience rare dans un voyage.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Vers 13h00 on se dirige en taxi (80pmx/2) à Zinacantan un village de l'ethnie Tzotzil à 8 kilomètres.

Les vêtements traditionnels sont différents de la ville précédente. Les tissus sont chatoyants et colorés, les tenues reprennent la thématique des fleurs qui les distinguent des autres communautés.

Quelques femmes travaillent sur des métiers à tisser devant leur maison ou leur atelier.

Il est difficile de prendre des photos, on a "essuyé" quelques refus, mais toujours gentiment.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Vers 16h00 retour en combi (20pmx/p) pour San Cristobal. Lors de notre balade en ville, on achète du fromage et du pain pour notre repas à la guesthouse ce soir.

On emprunte l'Andanor Guadalupano, la rue piétonne envahie par les indigènes mayas et les hippies occidentaux qui proposent aux touristes leurs créations. On continue par la Calle Réal, la rue de notre guesthouse pour arriver à l'immense escalier qui mène à l'église de Guadalupe, située au sommet d'un cerro (colline) : la vue sur la ville est superbe.

 Sur le parvis de l'édifice un grand-père se prête au jeu de la photo avec plaisir.

 

Repas sandwich et surtout repos après une journée qui restera gravée dans nos mémoires.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Vendredi 9 février 2018

 

La météo est identique aux jours précédents : nuit très fraîche et matinée ensoleillée. On déjeune dans la cuisine de la guesthouse en discutant longuement avec Stéphane le propriétaire.

Vers 9h30 depuis la route centrale on prend un combi (55pmx/p) pour la ville de Chiapa Di Corzo. Il nous faut 1h30 pour être déposé au croisement de la route qui mène à Tuxtla Gutierrez la capitale de l'état du Chiapas.

Puis de nouveau un combi (8pmx/p) pour le centre ville  de Chiapa, nous nous rendons ensuite à pied à l'embarcadère du départ des lanchas (pirogues à moteur) pour la balade dans le canyon de Sumidero.

Creusé par le fleuve Grijalva qui poursuit sa route jusqu'au golfe du Mexique, il fait partie d'un Parc National. 

 

 

Peu de monde au ponton, il faut attendre 13h00 pour remplir la lancha (200pmx/p) 24 personnes en tout.

Le canyon est l'une des merveilles du Chiapas. Après quelques minutes de navigation on aperçoit deux crocodiles qui lézardent sur la berge, insensibles à notre présence. Plus loin ce sont des urubus (oiseaux charognards) qui se chauffent au soleil.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Le long des 32 kilomètres de gorges impressionnantes, les hautes falaises verticales mesurent jusqu'à 1000 mètres de hauteur. Notre capitaine nous signale les parois trouées de grottes. La lancha glisse tranquillement sur l'eau d'un beau vert émeraude.

Nous nous arrêtons devant une curiosité naturelle due au climat particulièrement humide : sur une paroi rocheuse, un mélange de concrétions calcaires et de mousse dénommé Arbol de Navidad (arbre de noël).... avec quand même un peu d'imagination !!!!. A la sortie des gorges le fleuve débouche dans un immense lac de retenue d'un barrage électrique.

Un petit arrêt commercial sur un ponton pour des achats de soda et autres puis notre capitaine passe sa casquette pour obtenir une propina (pourboire) qui sera très légère.. conséquence, le retour sera ultra rapide et sans commentaire.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Retour à Chiapas di Corzo et son superbe zocalo avec une fontaine du XVe siècle, La Pila, de style mauresque à l'ombre d'un immense ceiba (arbre majestueux).

 

L'église voisine de Santo Domingo mérite la visite. Depuis son parvis on a un aperçu de la ville. Les immeubles de style colonial abritent de nombreux commerces.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Seule possibilité pour le retour, un combi pour revenir sur la route principale, puis un deuxième pour rejoindre San Cristobal, mais comme toujours l'attente n'est jamais longue.

Dernière balade dans cette jolie ville qui ressemble étrangement à Antigua (Guatemala).  Repas au Maya Pakal pour clôturer cette étape.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Samedi 10 février 2018

 

Petit déjeuner rapide à la guesthouse, départ à pied pour la station des combis. Nous quittons San Cristobal (90pmx/p) à 7h45.

Destination Ocosingo, une ville dans les montagnes à 900 mètres d'altitude. Les tzeltal sont l'ethnie majoritaire de la région. 3 heures de route asphaltée puis de chemin pierreux dans une superbe zone montagneuse.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

On trouve une chambre à l'hôtel Margarita proche du zocalo et de l'église. Le site maya de Tonina est l'attrait culturel da la région, raison de notre présence. Hors des circuits majeurs, à l'écart des routes touristiques.

 

Vers midi, près du marché, on prend un combi (15pmx/p) pour le site situé à 13 kilomètres, dans la campagne.

 

C'est samedi et à l'entrée un employé  nous informe qu'il n'y a pas de guichetier le week end, donc c'est gratuit (Le billet coute 60 pmx/p). Dans une urne sur le comptoir, nous laisserons un peu de monnaie.

La balade sur le chemin qui mène aux ruines est agréable. Sur notre droite la pyramide du site domine le sommet des arbres.  

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Un grand jeu de pelote nous accueille à l'entrée ; un des plus grands du monde maya, 72 mètres. Des marqueurs à têtes de serpents ornent les murs latéraux.

On se dirige vers une importante superficie : la Gran Plaza où se situent de nombreuses petites structures.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Le monument le plus important :  l'Acropole.

Culminant à 75 mètres cette pyramide est un édifice complexe et imposant. 

Adossée à une colline elle comporte sept niveaux ; chaque plateforme a été aménagée pour abriter les différentes fonctions de la vie sociale, politique, économique et religieuse.

Du niveau du sol, en montant, on découvre des labyrinthes et des tunnels, puis le Palais de la Guerre. Un mur est orné de glyphes (ensemble de hiéroglyphes) avec encore des restes de pigments bleus et rouges.

Vers la sixième plate-forme ce sont des bas reliefs qui témoignent de la cruauté des rois mayas avec des têtes décapitées. La 7e et dernière plate-forme supporte le Temple du Miroir Fumant.

 

De là-haut la vue est majestueuse sur tout le site de Tonina, mais aussi sur la  grandiose vallée d'Ocosingo. 

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

La visite du Musée est le complément indispensable pour comprendre le site archéologique. Il abrite les plus belles pièces trouvées au fil des fouilles .

 

Il est temps de partir de ce magnifique site peu visité, impressionnant de calme (nous étions seulement 4 touristes occidentaux ce jour-là) et de sérénité, charmés par son immensité et sa pyramide à l'ascension sportive. 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Nous effectuons le retour à l'arrière d'un pick-up (13pmx/p). Sur la route on croise un moyen de transport normal pour la région, le cheval est utilisé pour la monte et pour les travaux dans les champs.

Promenade dans le marché très pittoresque et bariolé. Dans un stand on se restaure local.

 

Dans la rue on aperçoit quelques panneaux (EZNL) qui font référence à la révolte  menée par l'Armée Zapatiste de Libération Nationale au Chiapas, réprimée par l'état en 1994 avec de nombreuses victimes. Les zapatistes, de nos jours, se sont regroupés et organisent un système parallèle d'éducation, de santé, police...etc.

On est témoin de l'omniprésence des militaires et policiers qui contrôlent beaucoup de véhicules de jour comme de nuit.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Nous terminons notre journée tranquillement sur le zocalo, enchantés de notre première rencontre avec le monde Maya. Si les anciens Mayas étaient bâtisseurs et savants, ils étaient aussi de féroces guerriers.

 

Dimanche 11 février 2018

 

Petit-déjeuner sportif aujourd'hui à notre hôtel, yaourts et fruits. A pied on se rend à la station des bus pour Palenque notre prochaine destination.

A 9h00, c'est en minibus (80pmx/p) que l'on effectue les 3h00 de route. La météo est superbe, on laisse derrière nous les paysages de montagne pour entrer dans la plaine côtière.

Les costumes traditionnels portés dans la vie quotidienne dans les villages isolés nous rappellent avec plaisir les régions du Guatémala. La végétation devient plus exubérante et tropicale. On croise de nombreux points de contrôle de police aménagés sur le bord de la route. 

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

A 12h00 le bus nous dépose dans une gare routière spacieuse. Nous nous rendons à pied dans le centre-ville à la recherche d'un hôtel. Nous nous installons à la Posada Nacha'n-n'ka'an. Bonne trouvaille, c'est super propre et très clair.

Dans la rue, une bonne odeur de poulet rôti nous interpelle.

On s'installe dans la gargotte où nous serons servis comme des rois.   

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Une balade s'impose pour digérer notre poulet, le centre-ville ne possède ni monuments d'intérêt majeur, ni une architectures particulière. La ville de Palenque est une base idéale pour découvrir les charmes de la région.

 

On parcours quelques rues à la recherche d'un marché, mais il est tard et les indigènes quittent la ville. Dans un stand de rue, on remarque la dextérité d'un fabriquant de tortillas.

 

Nous nous rendons à la station de bus "Ado" (que nous utilisons pour la première fois et que nous recommandons) pour acheter des billets pour Campèche (260pmx/p), départ demain soir en bus de nuit.

En soirée l'animation est vive autour du zocalo, avec, plus tard, une fanfare dans les rues du centre, où des artistes présentent leurs créations. Nous achèterons un calendrier maya dessiné sur un morceau de nubuck (cuir).

Nous ne sommes plus en région montagneuse et cela se ressent : la chaleur est étouffante à une heure avancée de la nuit.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Lundi 12 février 2018

 

Le ventilateur a tourné plein pot cette nuit : chaleur tropicale et humidité. Nous libérons notre chambre et laissons nos sacs à dos à la consigne de la réception de l'hôtel.

On déjeune dans la rue : banane/café ...américain, vraiment pas bon. Le pays est producteur mais le café de qualité est réservé à l'exportation (pour les Starbucks notamment).

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

On prend à la station des minibus devant l'entrée de notre hôtel un combi (20 pmx/p) pour le site archéologique maya de Palenque à 10 kilomètres du centre-ville.

 

Sur la route 1er arrêt pour payer une taxe d'entrée au Parc National  (34 pmx/p). On parcoure 2 kilomètres pour arriver à l'entrée du site et on règle nos billets (70 pmx/p, accès au Musée compris mais nous sommes lundi et c'est son jour de fermeture !!!). Muni d'un "bracelet" au poignet certifiant le paiement on peut débuter notre visite.

Ce n'est pas le calme de Tonina :  plein de bus, plein de touristes et plein de vendeurs.

Des guides viennent nous proposer leur service, on décline gentiment ; la photo du plan de l'emplacement des principaux édifices et le G.R nous suffira.

 

Les ruines sont une merveille archéologique. Le trop plein de touristes que l'on redoutait ne se fait pas ressentir tant c'est immense. Le fait de visiter seuls nous permet de nous balader de temples en temples, à notre rythme et en fonction de la foule sans impératif de temps. 

 

Les temples principaux se trouvent dès l'entrée :

 

 -  Le temple XIII se dresse sur une plate-forme.  il servit de sépulture à une femme (la reine rouge) car recouvert d'un oxyde de mercure.

 

-   A côté, le temple des Inscriptions domine la Plaza avec ses 5 portes. Il est au sommet d'une pyramide de neuf étages. A l'intérieur, des tablettes forment un texte de 617 blocs glyphiques. L'accès de la pyramide est interdit pour des raisons de conservation et de sécurité.

 

 -  A l'Est de la Plaza, El Palacio ( Le Palais) est une plate-forme de 100 m sur 80, sur laquelle sont érigés des édifices peut-être destinés à des cérémonies ou à un complexe administratif. On y trouve des tunnels, des hiéroglyphes et des sculptures. La tour de quatre étages, peut-être un observatoire, domine l'ensemble du palais. Un aqueduc souterrain longe le bâtiment pour canaliser le ruisseau Otolum qui traverse la cité.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Nous traversons le ruisseau par un pont pour visiter Le Groupe de la Croix qui comprend plusieurs temples. La végétation est exubérante, les arbres envahissants.

 

-  Le Templo de los Guerreros, est l'exemple typique de l'architecture de Palenque. Un escalier permet de monter au sommet sans risque, les lichens et mousses recouvrent l'ensemble du monticule.

 

-  Le Temple de la Cruz Foliada (la Croix Foliée) est en mauvais état, l'accès au sanctuaire se fait par des marches hautes et très glissantes. On y aperçoit des représentations d'éléments symboliques. Du sommet, on a une belle vue de l'ensemble du groupe.

 

-  Le Temple du Soleil est celui qui a résisté le mieux à l'usure du temps. Tous ses éléments sont conservés, les glyphes représentent de nombreuses scènes se rapportant à la guerre.

 

-  Le Temple de la Croix couronné d'une crête faitière est surement le plus spectaculaire. Du sommet la vue sur le site est magnifique.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

L'environnement est exceptionnel, en plein coeur de la jungle. Au loin on entend les cris féroces des singes hurleurs. 

Nous nous dirigeons vers le nord par un sentier qui nous mène au Juégo de Pelota (jeu de pelote).  C'était un rituel religieux symbolisant la lutte entre les forces vitales du monde terrestre et le monde inférieur correspondant à la mort. 

 

Le groupe Nord comprend cinq temples dont celui appelé Temple Del Conde (Temple du Comte). Dans la partie supérieure un des temples a conservé l'intégralité de ses éléments architecturaux.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Les archéologues poursuivent les fouilles en permanence. Des ruines sont cachées sous la végétation à la flore exubérante et spectaculaire et une faune bien présente.

Le sentier qui mène à la sortie passe devant une belle petite cascade et des bassins à l'eau couleur émeraude. 

 

Nous terminons notre balade en toute tranquillité en appréciant le côté sauvage de cette partie du site.    

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Le musée ne pouvant se visiter, nous partons à pied (environ 4 kms) jusqu'à l'Ecoparque Aluxes (100 pmx/p) vu sur la route ce matin. Non mentionné dans les guides touristiques, c'est un centre de soin et de réinsertion où les animaux vivent pour la plupart en semi-liberté.

Le parc est en pleine forêt, au milieu de la nature. On a un bel échantillon de la faune locale et du Mexique en général. Crocodiles, pumas, tapirs, aras, perruches, singes, lamantins, toucans, coatis, etc.

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

Retour en combi (10 pmx/p) à Palenque sous un orage violent qui ne réussit pas à rafraichir l'atmosphère, la température est oppressante, étouffante. 

On se restaure au troquet de la veille avec un poulet entier pour 115 pmx (5€), Excellent.

On se balade en ville en recherchant l'ombre en priorité. Vers 18h30, retour à l'hôtel pour une douche rafraîchissante et la récupération des sacs. Ces deux services ne nous seront pas facturés. Nous recommandons cet hôtel pour leur gentillesse. 

 

On apprécie la climatisation de la gare routière. A 22h00, nous quittons la ville et le Chiapas

Enormément de camions et de bus sur cette route importante. La police est active avec de nombreux contrôles de véhicules de particuliers.

 

C'est à croire que l'activité ne s'arrête jamais, de nombreux restaurants et magasins d'artisanats sont ouverts. Au petit matin on entre dans l'Etat de Campèche dans la péninsule du Yucatan.

 

VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS
VOYAGE MEXIQUE 2018. Le CHIAPAS

 

 

Souvenirs de voyage au Chiapas

 

Coups de coeur: 

Le charme de la ville de San Cristobal, le mélange des différents édifices coloniaux, les rues pavées et colorées, la présence des indigènes qui viennent vendre leur produits au marché.

L'église de San Juan de Chamula avec ses rites traditionnels, à la croisée des croyances Catholiques et Mayas, inoubliable.

Les sites Mayas avec l'étape incontournable de Palenque et ses temples au coeur de la jungle tropicale. Tonina et la vue à 180° sur la campagne environnante depuis le sommet de la gigantesque pyramide.

La nature à l'état pur au Parc des Lagunes de Montebello, les cascades d'eau cristalline d'El Chiflon.

 

Les Chiapanèques: assez froid et distant dans la majorité, mais en faisant l'effort de parler espagnol, de fréquenter et se restaurer dans les marchés avec la population, de s'intéresser aux gens avec empathie, les relations sont excellentes. 

 

Partager cet article

Repost0
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 13:53

 

Les Provinces Maritimes du Canada

 

 

 

Montréal

2017

 

 

 

 

Visa

 

 

Pas de visa, validité du passeport 6 mois après le retour.

 

 

 

 

Vaccination

 

 

Pas de vaccination obligatoire.

 

 

 

 

Question argent

 

 

1 euro = 1,47 $c

Attention il existe deux taxes sur les services et les produits.

La taxe fédérale - TPS - qui s'élève à 5% et la taxe provinciale - TVQ - qui au Québec s'élève à 9,5%.

Les prix affichés chez les commerçants n'incluent pas ces taxes.

 

Au restaurant et dans les bars, le service n'est pas compris dans le prix, il convient de laisser 15% de la note (avant l'application des deux taxes).

 

 

 

 

 

Question hébergement

 

 

QUEBEC

 

 

Montréal : gîte 9 1/2 St Laurent, 4133 rue St Laurent. 90 $c/nuit avec petit déjeuner. Bon emplacement. Accueil convivial. Bon wi-fi. Bonne adresse pour Montréal.

le9etdemi@gmail.com

 

La Pocatière: motel Martinet, très confortable, accueil sympathique. Bon wi-fi. 131 $c avec un petit-déjeuner copieux.

 

 

Nouveau Brunswick

 

 

Frédéricton : hôtel Knights Inn, 1214 Lincoln Rd. 64 $c/j avec petit déjeuner. Emplacement excentré. Confortable. Bon wi-fi.

 

Cap Pelé: Hummingbird B&B, jolie maison dans les bois, confortable avec du charme. 90$c/j avec petit-déjeuner copieux et varié fait maison. Bon wi-fi. Adresse à recommander.

llebl51@rogers.com

 

 

Tracadie-Sheila: auberge centre-ville, motel face à la rivière, bien situé avec parking. Bon wi-fi. 110 $c/j avec petit-déjeuner.

aubergecentreville@hotmail.ca

 

Caraquet: chez Tante Estelle B&B, superbe maison confortable face au port. Accueil très chaleureux des propriétaires. Bon wi-fi. 80 $c/j avec petit-déjeuner. A recommander.

Tél: (506) 727-7879

 

 

 

Ile du Prince Edouard

 

 

Charlottetown :  Sherwood Inn And Motel, 281 Brackley Point Road. 306 $c pour 4 nuits avec bons petits déjeuners. Emplacement excentré, près de l'aéroport. Petite kitchenette dans la chambre. Bon wi-fi.

sherwoodmotel@gmail.com.   Tél: (902) 892-1622

 

 

 

Iles de la Madeleine

 

 

Etang-du-Nord : auberge Chez Sam, 1767 chemin de l'étang -du-Nord.  90 $c/j avec petit déjeuner. Accueil familial, ambiance sympathique lors des excellents petits-déjeuners pris en commun. Bon wi-fi. Adresse à recommander.

chezsam@tlb.sympatico.ca.      Téléph: 418-986-5780.

 

 

 

Nouvelle Ecosse

 

 

Margaree Harbour Inverness : Margaree Harbour View Inn, 4018 Shore Road.Cad 120 $c avec petit déjeuner. Accueil fébrile et intéressé des propriétaires. 

 

Chéticam: pilot wale chales, superbe chalet confortable avec cuisine. Pas de petit-déjeuner. 153 $c/j.

 

Ingonish Beach : The Island Beach, 37706 Cabot Trail. Bon accueil, 97 $c/j avec petit déjeuner. motel bien situé face à l'océan, confortable, petit-déjeuner convenable. Bonne adresse.

 

Sydney Forks : Lindentree B&B, 19 Edgewater Drive. 99 $c avec petit déjeuner. Confort cosy dans une belle maison. Accueil délicat de la propriétaire anglaise.

lindentreebb@resteasy.ca.

 

Halifax: Saint-Mary's University, 5865 Gorsebrook avenue. 93 $c/j avec petit déjeuner très copieux. Proche du centre-ville, place de parking, chambre étudiant avec 2 lits, accueil en anglais/français. Bon plan.

 

Middleton: Hannan House B&B, accueil chaleureux des propriétaires. Belle maison confortable. Bon petit-déjeuner, 65 $c/j. Adresse à recommander. hannamcharlene@hotmail.com.

 

Wolfville: Garden House B&B.  Belle maison d'hôtes avec du charme. Accueil chaleureux en français du propriétaire anglais. Bon petit-déjeuner. 100 $c. Adresse à recommander.

gardenhouse@ns.sympatico.ca

 

 

 

 

 

Question transport

 

 

 

Air : Réservation effectuée le 9 février chez Air France par mail. Bordeaux/Paris/Montréal/Paris/Bordeaux- 1073€/2 P.

 

Voiture : location chez Discount, 6690 avenue du Parc - Montréal, le 6 avril par mail.

Subaru SUV - véhicule tout neuf (36 km au compteur), confortable.

Tarif location sans franchise 562.92$ pour 22 jours,  (avec franchise   626.30 $c).

Distance effectuée: 6700 km. Consommation essence: 425  $c.

 

Traversier  (Ferry canadien)

Aller: Souris (ile Edouard) - Cap-aux-Meules (iles de la Madeleine) le 29/06 à 14h00. (181,90$c - 2 personnes + véhicule)

Cap-aux-Meules - île d'Entrée. Aller/retour:  62$c/2.

Retour: Cap-aux-Meules - Souris le 04/07/ à 8h00. (181,90 $c - 2 personnes + véhicule).

Réservation effectuée par mail sur internet le 29/04 avec acompte 100 $c par CB.

Wood Islands (ile Edouard) - Pictou (Nouvelle - Ecosse). 77 $c.

Englishtown (Nouvelle-Ecosse). 7$c.

 

 

 

 

Question au quotidien

 

 

Montréal

 

Essence : 1,08 $c/l- 1blle d'eau 600ml : 1,75 $c - 1 café + 1 cappuccino : 6,35 $c.

1 pho et une assiette de nems: 7,50$c

 

 

Ile du Prince Edouard

 

Essence : 1,03$c. café+cappuccino : 3,60$c. 1paquet de gâteaux 2,50$c

 

 

Nouvelle Ecosse

 

Essence : 1,05$c -  1 Timbre poste: 3$c   -  1 carte postale: 1,50$c. Resto fruits de mer 65$c. Glaces(2) 6$c.

 

 

Nouveau Brunswick

 

Essence : 1,03$c -  1 tomate : 2$c  -    Fraises 500gr: 5$c    -  2 glaces : 8$c.

2 cafés mocca: 4,75$c. 1 livre de homard décortiqué : 23$c.

 

 

Iles de la Madeleine

 

Pain: 3,50$c - 1 pastèque: 2,10$c. Resto le Couvent 70$c. Resto pizzéria 62 $c.

 

 

 

Itinéraires dans les Provinces Maritimes

 

 

En noir: trajet en voiture

En rouge: trajet en traversier (ferry canadien)

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

Mardi 20 juin 2017

 

 

 

 

 

Départ de Bordeaux Mérignac à 12h15 avec  Air France ; arrivée à Paris après une petite heure de vol.

A 16h30, départ pour Montréal. A bord, champagne et bon repas, déjà les vacances.On arrive au Québec vers 17h00, heure locale : les formalités d'entrée sont très rapides.

Dans le hall de l'aéroport on prend 2 tickets de bus (10$c/1), valable 24 heures sur le réseau du métro également.

Au quai du hall 2 nous hissons nos deux sacs dans le bus  n° 747. Vers 18h00, il nous dépose à l'angle de l'avenue Levesque et du boulevard St Laurent. Après quelques minutes d'attente nous montons dans le bus n°55 qui nous dépose devant notre gîte, le 9 1/2, où Benjamin et Silviana nous attendent.

 

Pour cette nuit nous serons les seuls clients. On part rapidement se restaurer avant de se coucher.

 

 

 

 

Mercredi 21 juin 2017

 

 

 

 

 

Petit-déjeuner, avec des bagels tout frais, en compagnie de Benjamin dans la cuisine du gite, puis on l'accompagne à son magasin de lunetterie. 

Le ciel est dégagé, la température fraîche mais agréable pour la marche à pied. Du haut du pont J.Cartier (navigateur malouin, sur commission de  François 1er, il revendiquât la région du Saint-Laurent en 1534) un symbole emblématique du paysage de la métropole qui relie la ville à sa banlieue sud, la vue est époustouflante sur le port, le Mont Royal,le Parc J.Drapeau, les grands bâtiments et les rues principales.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Une affiche géante attire notre attention, elle représente le maire de la ville affublé d'un chapeau de fête : les policiers manifestent leur mécontentement contre un projet d'une loi qui touche les régimes de retraite et le port obligatoire de l'uniforme. Un accord de principe sera trouvé dans les jours suivants.

Les manifestations semblent plus tranquilles et originales de ce côté de l'atlantique.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Dans le vieux Montréal, les rues s'animent avec de nombreux touristes; la ville offre une grande variété de festivals.

 

La rue Sainte-Catherine Est est décorée de guirlandes aux couleurs de l'arc-en-ciel durant l'été.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Place des Armes, on visite le plus grand complexe commercial souterrain au monde. Les tunnels abritent une large gamme de boutiques et de restaurants.

Ces galeries permettent de relier, de l'intérieur, le métro, des édifices à bureaux, universités, centres commerciaux, hôtels ou résidences de luxe en évitant, l'hiver, les intempéries.

De nombreuses oeuvres d'art éphémères décorent les 33 km de tunnels.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Dans le quartier chinois, quatre portes offertes par la Chine délimitent un quadrilatère dans le quartier St-Laurent.

On se balade dans la petite rue piétonne De La Gauchetière  qui comporte plusieurs épiceries, restaurants et magasins spécialisés dans l'alimentation et la gastronomie chinoise.

Au gré de notre balade, on se régale au Pho Bang New York, un resto vietnamien à l'ambiance cantine, d'un pho (soupe) et de nems excellents à un prix très doux.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Après cette pause, on se dirige vers le port où on a une belle vue sur le pont J.Cartier et l'horloge du Vieux-Port.

On redécouvre avec plaisir l'Hôtel de Ville, la basilique Notre-Dame, surprenante par la richesse de son décor néogothique, et le château Ramezay - ancienne résidence des gouverneurs de Montréal - qui abrite aujourd'hui des musées.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Encore présente dans nos mémoires lors de notre précédente visite en 2015, la découverte du centre de Montréal fait partie des villes qui méritent de longues balades à pied.

Montréal à son lot de très beaux graffitis muraux. Dessinés sur des murs lors d'évènements ou commandés à des artistes, ils sont tous très agréables à regarder. Le dernier en date représentant le chanteur/poète canadien Léonard Cohen décédé en novembre 2016.

Le 1er juillet est la journée annuelle de déménagement à Montréal. Le contrat de location (bail) expire le 30 juin de chaque année, c'est une coutume confirmée par une ordonnance qui remonte à  1750, puis "aménagée" dans les années 1970 par l'Assemblée Nationale du Québec.

La semaine précédent cette date les trottoirs se remplissent de meubles et d'électroménagers dont les locataires, appelés à changer d'habitation, ne veulent plus.

Pour beaucoup de personnes, c'est l'occasion de se meubler à peu de frais !!!!.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

En fin d'après-midi Benjamin et Silviana nous font découvrir la qualité des bières brassées à la microbrasserie "Réservoir" rue Duluth, une des adresses fétiches de la ville.

Pour terminer notre journée, dans la même rue, au Khiber Pass Restaurant à la surprenante façade en bois verni, on se régale d'une cuisine afghane avec des plats riches en saveurs, relevés par des épices typiquement orientales (coriandre, cardamone,etc.).

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Jeudi 22 juin 2017

 

 

 

 

 

Après le petit-déjeuner pris à notre gîte, on se rend chez Benjamin pour récupérer des vélos.

Le ciel est superbement bleu ce matin, c'est une journée idéale  pour découvrir Montréal avec ce moyen de locomotion ludique à peu de frais !!!

On dévale avec plaisir la longue rue St Urbain qui nous mène au vieux port. A partir des quais, on emprunte une piste cyclable qui longe les berges du canal Lachine sur 14 km.

Après quelques minutes seulement, on se retrouve dans un quartier en plein renouveau avec des passages sur des petits ponts et des écluses. Les cyclistes, les marcheurs et coureurs se partagent la piste dans le plus grand respect.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Les anciennes usines et silos, rappellent l'important passé industriel du canal. Petit à petit, ces vestiges sont transformés en complexes d'habitations.

Au niveau du marché Atwater on change de rive pour rejoindre les îles Notre-Dame et Sainte- Hélène. A hauteur du pont de la Concorde, la vue de la métropole et du pont J.Cartier, au loin, est superbe.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Véritable oasis de nature au milieu du fleuve St-Laurent, les deux îles forment le Parc J.Drapeau. Ces lieux ont accueillis l'Exposition Universelle en 1967. Les 50 ans sont célébrés cette année par diverses manifestations.

Sur l'île de Sainte-Hélène parmi les pavillons de l'expo conservés, le plus emblématique est la Biosphère. Une grande sphère avec un dôme composé de tubes d'acier cylindriques qui héberge, aujourd'hui, un musée sur l'environnement.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Sur l'île Notre-Dame, on pédale sur le circuit G.Villeneuve où a été organisé le 11 juin dernier le Grand Prix F1 du Canada. Des ouvriers démontent les gradins.

Ouvert au public jusqu'en septembre et fermé par la suite à cause des intempéries, il est divisé en deux : une piste à gauche pour les vélos (beaucoup de vélos de course, lieu idéal d'entrainement) et rollers, et à droite les voitures et bus.

Au milieu de l'île, avec une forme étrange, le Casino de Montréal, ancien pavillon de la France durant l'expo.

Tout près, un endroit apprécié de la population lors des journées ensoleillées, la plage Jean-Doré aux multiples activités nautiques (prix de l'entrée en 2017:  9 $c/p) .

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On s'offre un petite collation en discutant avec des cyclistes locaux.

Le retour dans le quartier du Plateau est plus ardu, le dénivelé est important. Dans le quartier anglais on visite une belle église anglicane entourée d'immenses tours d'habitations et bureaux.

Le quartier au sud du Mont Royal est d'architecture victorienne, habité par une population d'origine britannique. Au nord du quartier on trouve l'imposante université Mc Gill.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Après avoir déposé les vélos, on se dirige vers Mile End, un lieu qui fait partie de l'arrondissement du Plateau du Mont-Royal. Quartier des artistes, on y trouve des galeries d'art, des boutiques et des cafés.

Dans cet endroit, le soir, Benjamin nous amène dans un resto asiatique "Chez Arbin" qui offre de bons dumplings (raviolis chinois)  bouillis à la vapeur. Les portions sont généreuses et le service agréable.

 

 

 

Vendredi 23 juin 2017

 

 

 

 

 

Ciel nuageux au réveil ce matin. Nous partons à pied au centre-ville sous un léger crachin après le petit-déjeuner.

Sous un porche, à l'abri des intempéries, des sans-abri, appelés itinérants au Québec, détachés et imperturbables à l'activité touristique qui s'éveille jouent aux échecs sur le trottoir.

Dans la ville souterraine, aux décors baroques, rue St Antoine, on échange des euros en dollar canadien à un taux très intéressant. Dans une cafétéria on prend notre temps en buvant un cappucino.

De retour à notre gîte on discute un long moment avec notre logeur, amateur de voyages lointains.   

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Dans l'après-midi, on se rend avenue du Parc, chez Discount, le loueur de voitures. On s'assure de la confirmation de notre réservation pour demain matin.

 

A quelques pas de là, on retrouve avec plaisir les couleurs du marché J.Talon dans le joli quartier de la Petite Italie. Issus d'une vague importante d'immigrants italiens à la fin de la seconde guerre mondiale, ils forment le 3ème groupe d'origine européenne sur l'île de Montréal.

On apprécie les ruelles à l'ambiance sereine et intime.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Retour au gîte pour une bonne douche, la chaleur est moite et la météo en dents de scie depuis ce matin.  

On donne rendez-vous à notre hébergeur pour le 15 juillet, jour de notre retour de la visite des Provinces Maritimes.

 

Ce soir Benjamin et Silviana nous entrainent à " la Binerie ", un restaurant du Mont-Royal pour une cuisine traditionnelle du Québec. Assis au comptoir on se régale de plats simples, arrosés d'une bière à l'épinette.

Une photo ancienne de Alain Juppé - Maire de Bordeaux et accessoirement enseignant au Québec (2004-2006) et du propriétaire décore un pan de mur du bistro.

On termine la soirée dans un pub pour fêter notre départ.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Samedi 24 juin 2017

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui c'est la fête Nationale du Québec, une date incontournable depuis plus d'un siècle. De nombreuses rues sont fermées pour une grande parade.

Pour éviter quelques désagréments, on est les premiers à l'agence de location. Notre présence matinale est récompensée par le prêt d'une voiture toute récente (36 km au compteur) bien équipée et confortable, une Subaru SUV. Les formalités administratives sont rapides.

Au revoir à Ben, récupération des sacs au gîte et nous quittons le centre-ville sans encombre.

Nous empruntons l'A20. Dès la descente du pont J.Cartier, la circulation est  fluide sur le long ruban goudronné, bordé de forêts d'épinettes.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

La route 85 succède à l'A20 dans l'état du Nouveau-Brunswick. Au passage on change de fuseau horaire, il est 1 heure de plus qu'au Québec.

On fait quelques arrêts pour boire un café dans des Tim Hortons ( starbucks québécois) omniprésent au Québec même dans les stations services, avant d'arriver vers 19h à Frédéricton, capitale de la province, ville fondée par les acadiens en 1732. 

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On effectue une balade rapide dans le centre-ville. Depuis le pont qui enjambe la rivière St-Jean on peut admirer quelques bâtiments historiques et d'une architecture d'époque : La Maison de l'Assemblée Législative, la cathédrale et de superbes maisons.

Dans un parc, un musée avec des décorations pour fêter les 150 ans de la réunion des provinces canadiennes.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Au The Midsea, on se restaure avec de bonnes spécialités libanaises, puis on se dirige vers le Knights Inn, un motel à l'écart de la ville au bon rapport qualité/prix.

 

 

 

  • Dimanche 25 juin 2017

 

 

 

 

 

 

Le petit-déjeuner pris au motel est copieux. On démarre vers 8h30 sous un beau soleil. Avant de quitter la ville on prend des photos de très belles demeures en bordure de la rivière.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On profite de cette belle journée qui s'annonce pour prendre la route de St-John, au bord de la baie de Fundy ; on rejoindra l'ile du Prince Edouard en soirée. Toujours de l'autoroute avec très peu de circulation, dans une région vallonnée et boisée.

Les chutes réversibles (Reversing Falls), à St-John sont un phénomène rare qui se  produit quand les marées de la baie, les plus fortes au monde, renverse le flot du fleuve St-Jean.

Le personnel du chalet de l'office de tourisme, situé près du pont, nous indique les horaires de marée.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Le phénomène est visible, mais peu spectaculaire ce jour,  peut-être dû au coefficient de marée.

On se rend à quelques kilomètres de la ville dans une oasis de forêts, de marais, de plages et de sentiers, au Parc Naturel Irving, une péninsule de pierres volcaniques.

Accessible en voiture par une piste, on peut rencontrer des animaux  (et pour les plus chanceux des phoques...)

Pas de problème pour les moustiques et les mouches noires ; ils sont visibles et actifs en permanence.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Peu de temps après, nous repassons par le pont : le phénomène des marées est bien plus significatif.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Au centre-ville par un joli passage piétonnier on s'installe à la terrasse d'un restaurant pour savourer des produits de la mer. Comme nous, de nombreuses personnes profitent des rayons du soleil.

En fin d'après-midi on se dirige vers l'île (anglophone) du Prince-Edouard. On atteint le Pont de la Confédération en début de soirée.

 

Long de 13 km, il relie depuis 1997, le Nouveau-Brunswick à l'île du Prince- Edouard en enjambant le détroit de Northumberland. C'est le pont le plus long au monde au-dessus d'une étendue maritime prise par les glaces l'hiver.

Le péage de 46,50$c pour une automobile n'est dû que lorsque l'on quitte l'île.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Vers 20 h on arrive dans la capitale, Charlottetown. On s'installe pour quelques jours au Sherwood Inn And Motel, au voisinage immédiat de l'aéroport.

 

Lundi 26 juin 2017

 

 

 

Carte de l'ile du Prince Edouard

 

 

Orange : arrivée par le pont de la Confédération

Jaune : visite 1ère journée

Noir : visite 2ème journée

Vert : visite 3ème journée

Violet:  ferrys pour les iles de la Madeleine et la Nouvelle-Ecosse

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Excellent et copieux petit-déjeuner au motel dirigé par une famille chinoise. Le ciel est encore avec nous aujourd'hui tout comme la température agréable. Appel skype avec Manu ce matin de bonne heure.

Nous débutons la visite de l'île par le circuit côtier du centre.

 

Par la route 15, on atteint le Parc National Brackley-Dalvay. Notre itinéraire est signalé par des panneaux portant le logo de Green Gables (pignons verts), qui rappelle l'histoire d'une orpheline rousse des romans de Lucy Montgoméry, la créatrice du personnage d'Anne.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Le parc, avec ses marais salants et ses forêts, compte de nombreuses dunes bordant des plages de sable blanc et rose.

Par un des nombreux sentiers aménagés à l'ile de Robinson au nord-ouest du parc de Brackley, on découvre - aidés et renseignés par des panneaux explicatifs - les différents aspects de la faune et de la flore.

Des champs de lupins aux couleurs magnifiques poussent à l'état sauvage entre les nombreux bosquets.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

A quelques kilomètres de là en se dirigeant vers le nord, les vues sur les villages de North Rustico et plus loin French River sont magnifiques dans un cadre parmi les plus enchanteurs de l'île.

 

De nombreux phares, certains encore en activité, jalonnent notre parcours.

 

Dans les petits ports, les pêcheurs s'activent. La saison de pêche aux homards de printemps va se terminer. A bord des petits bateaux, c'est une pêche côtière qui se pratique à l'aide de casiers.

On prend un grand bol d'air iodé pendant quelques minutes sur une des grandes plages de sable rose.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On quitte la zone côtière et on traverse d'immenses prairies et champs cultivés et au milieu, on aperçoit un phare qui semble perdu !!!.

La ville de Kensington et l'église de Malpèque traversées, on suit le logo de la route côtière des Sables Rouges qui nous mène sur la rive sud de l'île.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On arrive dans la ville de Fernwood. Le phare - octogonal - de Seacow Head, le plus ancien de l'île, date de 1864 ; Il a été rénové depuis.

 

De hautes falaises dominent le détroit avec au loin la vue sur le pont de la Confédération, on découvre un panorama marin envoûtant, un havre de paix et de tranquillité.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Tel un serpent de mer, la vue du pont est superbe depuis Carleton Cove. On effectue un arrêt au port du petit village de Victoria et ses 2 phares. Plus loin, face à Charlottetown, ce sont les phares de Fort Aubert et Rocky Point.

Repas au motel ce soir, la journée a été bien remplie ; 250 km effectués pour ce circuit.

Skype avec Ben pour clore cette belle journée.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Mardi 27 juin 2017

 

 

 

 

 

 

Petit-déjeuner pris sur place et préparé avec soin par du personnel toujours souriant. Le début de matinée est ensoleillé.

Sur le parking un renard roux, bien téméraire, vient chercher son repas près des cuisines.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On démarre la journée vers 9 h. Direction l'ouest de l'île pour effectuer le circuit côtier North Cape.

Le logo de la région jalonne les petites routes touristiques et le drapeau Acadien nous signale "les places acadiennes". (maisons de français venus s'installer au Québec il y a bien longtemps).

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On effectue notre premier arrêt au Musée Acadien (9,20$c/2) de la ville de Miscouche. Un excellent film de 20 mn et une exposition de peintures et de photos retracent l'odyssée tragique des acadiens de l'île de 1720 à aujourd'hui.

L'employée de la réception répond avec gentillesse à nos questions relatives à la vie actuelle des acadiens.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Plus au nord l'activité est paisible au village de Grand River :  champs de patates et prairies côté terre - pêche dans le lac, moules et huitres dans la baie.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Lennox Island, notre arrêt suivant est une réserve Micmacs, une des premières nations sur l'île. 400 habitants environ perpétuent, en plus de la pêche, un artisanat autochtone traditionnel (tambours, pipes, mocassins,etc..).

 

On visite le petit centre d'interprétation expliquant la vie et l'histoire des indiens micmacs. Cette population semble un peu oubliée des autorités, l'entretien des maisons et des jardins est différent et un peu "bordélique" de l'habitât habituel canadien toujours propret.

 

Bilingues (anglais et parfois français) plus de la moitié des mi'kmaqs parlent leur langue d'origine, un panneau dans une rue nous permet de savoir dire "stop" dans le langage local.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Pour se rendre à North Cape à l'extrémité nord de l'île, on emprunte la grande route du centre.

 

Le phare utilisé comme balise de navigation surplombe un récif large fait de falaises de grès rouge. Tout près, une ferme éolienne fournit une part importante de l'électricité de l'île.

 

Le Wind & Reef, le restaurant situé sur la pointe, propose une bonne carte de poissons et fruits de mer. Nous,on se régalera d'un plat d'aiglefin avec des petits légumes avec en prime une vue superbe.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On essuiera une petite averse sur le chemin du retour vers le sud.

Dans la région Evangéline (principale région acadienne de l'île) quelques maisons sont pavoisées aux couleurs acadiennes.

 

Le phare de West Point - un des plus grands de l'ile en fonction depuis 1875 - offre un des sites les plus pittoresques : dunes et plages désertes avec une flore riche.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Il est trop tard pour visiter l'église de Mont-Carmel. Construite en briques de l'île, par sa splendeur elle dénote l'importance de la religion catholique chez les Acadiens. A côté, le cimetière abrite les âmes des pionniers de la présence Acadienne de 1720 à nos jours et des soldats morts lors des guerres mondiales.

 

Trop tard aussi pour visiter les Maisons de bouteilles, trois petits bâtiments construits avec 30000 bouteilles de couleurs différentes dans un parc fleuri par un particulier: on a une idée du travail par une réalisation qui sert de publicité en bord de route.

 

A Summerside avec sa baie très agréable, le soleil décline offrant de superbes couleurs sur la longue plage. Côté terre, certaines maisons sont magnifiques avec des pelouses parfaites mais toujours sans clôture, comme nous l'avions déjà constaté lors de notre précédent séjour en Gaspésie.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Retour au motel à 21h. La journée a été bonne et enrichissante malgré les 400 km effectués.

 

 

 

Mercredi 28 juin 2017

 

 

 

 

 

 

Le ciel est couvert et la température fraîche ce matin.

Après notre brunch matinal nous démarrons pour visiter le circuit côtier des Pointes de l'Est par la route touristique n°2 et son logo.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On effectue un premier arrêt au village de Scotchfort, une réserve indienne traversée par la rivière Hillsborough qui recèle les plus vastes marais salés et d'eau douce de l'île.

 

Le village possède de charmantes maisons centenaires très colorées.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Plus au nord, le Parc National de Greenwich est l'occasion de se dégourdir les

jambes. Pas de droit d'entrée cette année à l'occasion de la fête des 150 ans de la Confédération : les parcs nationaux de tout le Canada sont gratuits.

Par un très long sentier flottant aménagé pour préserver l'écosystème unique de ce territoire on arrive sur d'immenses dunes qui surplombent des plages de sable blanc. Si la végétation au sol est maigre, la forêt est composée de hêtres, épicéas, pins blancs et bouleaux.

 

Plus loin, depuis un point de vue aménagée, on aperçoit dans la baie, d'immenses parcs à huitres.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

A Naufrage Harbour c'est le moment pour les pêcheurs de ranger leur matériel de pêche aux homards : la prochaine saison se déroulera en automne (il y en a deux par an - ce crustacé est protégé par une loi).

Le site est joli avec ses petites cabanes en bois et le phare installé sur une falaise de grès rouge. 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On se dirige vers le sud par la route 4, à Panmure Island : le phare est l'attraction touristique de la baie.

On se régale dans un resto sympathique d'un plat de moules (produit local).

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

La route est jalonnée de nombreux petits ports sur la côte.

A l'intérieur des terres ce sont d'immenses champs de pommes de terres - LE produit vedette de l'Ile du Prince Edouard -,un secteur important de l'économie : 15% de la population active y est employée directement ou indirectement.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On termine notre balade par la capitale (et plus grande ville) Charlottetown. C'est ici en 1864 que se négocia la première étape du processus menant à la Confédération Canadienne.

Quelques maisons ancestrales colorées, d'autres plus vastes dans des rues résidentielles.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Retour au motel en soirée. 250 km aujourd'hui pour terminer la visite de l'ile.

 

 

 

 

Jeudi 29 juin 2017

 

 

 

 

 

 

Fraicheur et ciel couvert au menu ce matin. Dernier petit-déjeuner au motel, le personnel mérite une bonne note, serviable et attentifs aux désirs de leurs clients.

Le départ du traversier (ferry) au port de Souris pour les îles de la Madeleine est prévu à 14h, nous avons la matinée pour profiter des superbes points de vues de la côte Est de l'île.

On retrouve la route n°2, et ses champs de pommes de terre. On se dirige directement vers les petits ports si colorés. Les pêcheurs débarrassent les quais et les bateaux des casiers à homards.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Construit en 1867 sur la pointe est de l'ile, le phare de East Point est un des derniers habités, il assure une aide très active pour guider les bateaux.

Un peu plus loin, effet d'optique garantie : il semble que les éoliennes poussent sur la route.

Nous arrivons à Souris vers 12h30 en même temps que le traversier qui fait la navette avec les îles de la Madeleine, notre prochaine destination pour 4 jours - 5 nuits.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

A 13 h, les papiers de réservation à la main, on se dirige vers une file d'attente sur le quai d'embarquement du ferry. Le transfert (véhicules et voyageurs) est rapide et bien rodé. Le personnel, très professionnel, parle français alors que nous sommes sur une île anglophone.

Nous laissons sur bâbord le phare de East Point visité ce matin. S'il fait frais sur le pont, le soleil est radieux.

Des touristes canadiens et madelinots (habitants des Iles de la Madeleine) nous font la conversation et nous renseignent sur notre destination, mieux que le ferait un livre.

 

A l'intérieur, un orchestre est chargé d'animer la traversée et des passagers dansent sur des airs de country (très à la mode au Québec)  Le bateau est très confortable avec deux restaurants, deux bars, des boutiques.

 

Après avoir contourné l'île d'Entrée nous accostons à 19h à Cap aux Meules, la ville principale de l'archipel ; 5 h de traversée pour une distance de 130 km.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Nous arrivons rapidement à l'auberge "Chez Sam" à l'Etang du Nord où nous avons réservé une chambre par mail depuis plusieurs semaines. L'accueil est chaleureux.

Sur les conseils de notre hôtesse nous allons au port nous restaurer au "Café de la Côte", spécialisé dans les produits de la mer. On déguste une chaudrée (soupe avec des fruits de mer) et des ravioles au homard.

 

Depuis notre table, on contemple le coucher du soleil avec ses  couleurs flamboyantes au-dessus du port.

Retour à pied au gîte situé à côté. 

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Vendredi 30 juin 2017

 

 

 

 

 

 

Excellente nuit, très calme.

Un beau soleil. Malgré la température fraîche, la journée s'annonce agréable.

Le petit-déjeuner est copieux, varié avec des confitures maison et du pain perdu fait maison - nous le prenons en compagnie de Chantal, enseignante en littérature,  sa mère et sa fille.

Nous prolongeons la discussion jusqu'à 10h. Heureusement l'île s'étire sur seulement  80 km de long.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Les îles font partie de la région de la Gaspésie, donc de la province du Québec. 13000 personnes habitent l'archipel, la majorité des Madelinots et Madeliniennes sont de culture acadienne, plus de 90% de la population parle le français.

 

L'ile d'Entrée et l'ile de Grosse-Ile  sont habitées par des anglophones descendants d'écossais, surtout pêcheurs.

 

La pêche et le tourisme sont les activités principales. Une exploitation de sel emploie aussi quelques personnes. L'électricité est fournie par une grande centrale thermique. Les hydrocarbures sont acheminés par voie maritime.

 

 

Par la grande route 199 qui relie toutes les iles, nous nous dirigeons vers le nord.

Des hauteurs de l'Ile de Fatima on a un aperçu de la beauté des lieux.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Arrêt photo au niveau de l'ile du Havre aux Maisons ; les maisons colorées sur une butte dominant la baie sont superbes.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

En suivant, l'ile de la Pointe aux Loups est une véritable oasis au milieu des dunes de sable : la plage de Dune du Nord est surement la plus belle, désertée par les baigneurs car les courants y sont forts et dangereux.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

A l'entrée de Grosse-Ile, les "Mines Seleine" exploitent des gisements de sel à 300 mètres de profondeur, utilisé pour la table mais aussi sur la route pour le déglaçage des chaussées enneigées l'hiver.

Un centre d'interprétation donne des explications et des informations sur le gisement exploité. Pas de visite du complexe.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

L'ile de Grosse-Ile avec sa communauté anglophone est l'endroit où le mode de vie traditionnel pêche/agriculture est maintenu. On aperçoit au loin l'île Brion et le Rocher aux Oiseaux, non habités, il est possible de s'y rendre en excursions nautiques.

Pas de bois sur la grande butte qui descend vers le port et la mer. Du sommet, la vue est magnifique. La petite église du village mérite un arrêt.

La route panoramique nous réserve des surprises avec des criques aux eaux turquoises et de belles maisons récentes.. ou délabrées !!!!!.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

L'activité est intense au port, les bateaux reviennent de la pêche aux homards avec des casiers pleins.

Le repas à la bien nommée "La Cantine", un resto sans prétention face au port nous sert un sandwich aux homards et du fish and chips succulent accompagnés d'une barquette de frites bien dorées, à un prix dérisoire.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

En direction de l'ile de Grande Entrée on s'arrête à la Réserve Nationale de la Faune de la Pointe de l'Est. On gare la voiture dans un parking aménagé au bord de la 199.

 

Un sentier d'interprétation avec des panneaux explicatifs sur l'écosystème du parc nous permet d'apprécier cette nature à l'état pur. Cette immense réserve est composée d'éléments caractéristiques du paysage des îles : noyau rocheux rougeâtre, étangs d'eau douce, salée ou saumâtre, cordons littoraux dominés par des dunes, lagunes et landes.

 

Pour de nombreuses espèces d'oiseaux, la réserve représente une halte migratoire, certaines espèces en danger y nichent. 

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

A l'extrémité nord-est de l'ile depuis la falaise rougeâtre de la Pointe Old-Harry, la vue sur l'immense Plage de la Grande Echouerie est grandiose : 8 km de sable et de dunes.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Au terminus de la grande route nous arrivons au port de l'île de Grande Entrée, désignée capitale québécoise du homard.

Le port est rempli de bateaux aux couleurs vives, bien alignés le long des quais. L'activité reprendra demain matin : l'heure légale démarre à 5 h -  la saison de la pêche de ce crustacé et du crabe des neiges a débuté vers le 15 avril et doit se terminer le 14 juillet.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Dans la baie se trouve un important centre de mytiliculture : élevage de moule  bleue, autre richesse de l'ile.

On termine la visite des iles du nord de l'archipel par une randonnée à l'ile de Boudreau qui nous permet de découvrir un des plus beaux panorama des Iles de la Madeleine.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

De superbes maisons aux couleurs éclatantes,  "éparpillées",  illustrent l'habitation traditionnelle des Madelinots. C'est un festival de couleurs.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Au retour on s'arrête à la coop Ga pour se faire un repas.

Retour au gîte car la température est bien fraîche sous un ciel couvert, mais pas de pluie.

 

 

 

Samedi 1er juillet 2017

 

 

 

 

 

 

C'est la fête du Canada aujourd'hui. Quelques festivités auront lieu en soirée à Cap aux Meules. Jour férié pour quelques services, il semble que la fête nationale soit moins célébrée que la fête du Québec.

Le ciel est couvert ce matin, pas plus de 13° au thermomètre. La discussion au petit-déjeuner se prolonge en compagnie de touristes montréalais et nos hôtesses. On quitte la salle à manger du gîte vers 10h.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Havre aux Maisons, notre destination est facilement repérable. Pas d'arbres sur les buttes aux hautes falaises rouges, des dunes de part et d'autres de la route 199.

L'île a gardé un air champêtre avec des maisons éparses et colorées.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On s'arrête à la fromagerie du Pied-de-Vent, un incontournable de la gastronomie des îles : un petit film, la fabrication en direct, une dégustation des différents fromages et un achat assorti d'une baguette de pain pour le pique-nique de midi. Un accueil sympathique, bref une halte bienvenue.

Pas de trains pour divertir les vaches madeliniennes, les ferries compensent largement.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Au petit port de l'île on trouve des pêcheurs, heureux de leur campagne qui se termine, une des plus prolifiques de ces dernières années aussi bien en homards qu'en crabes des neiges. Le tri s'effectue directement sur le bateau, certains spécimens sont énormes.

L'activité ancienne et prospère du fumage du hareng revit avec de nouvelles recettes depuis quelques années au "Fumoir d'Antan" grâce à une famille. Dans un bâtiment contigü, les techniques de boucanage se perpétuent.

Dommage, la visite guidée vient juste de se terminer.

Ici aussi on achète à la boutique de quoi se restaurer ce midi.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On fait une petite halte ensuite au phare du cap Alright où on a une vue spectaculaire sur les falaises rouges colonisées par des cormorans qui semblent monter la garde.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

L'île du Havre aux Maisons compte aussi des artisans formés aux métiers d'art.

Si l'atelier de fabrication de verre soufflé est fermé pour cause de Fête Nationale, on achète, en souvenir, une belle pièce unique dans sa boutique "La Méduse" où des oeuvres originales  sont exposées, un vrai plaisir pour les yeux.   

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Avant de partir pour les îles du sud, on se dirige vers la butte Chez Mounette qui se distingue par de jolies maisons traditionnelles et de superbes panoramas.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Direction l'ile de Havre-Aubert, à l'extrémité sud de l'archipel. De nombreux ateliers-boutiques, restaurants et cafés dans la seule rue du village qui mène au port.

Beaucoup de touristes flânent dans une ambiance décontractée (Il y avait beaucoup moins de monde ce matin dans le Parc National de Grosse-Ile).

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Depuis le Musée de la Mer la vue est circulaire sur la bourgade.

 

A la butte de la Croix on organise un pique-nique léger mais rapide, le vent est vif et froid. La vue ici aussi est grandiose. De jolies maisons aux couleurs improbables ( la légende dit qu'elles servaient d'amers - points de repères -  pour les pécheurs dans les temps anciens).

Au loin, on aperçoit le Bout du Banc, une pointe constituée de plages et de dunes, un refuge pour les oiseaux. Elle se prolonge sous l'eau vers l'ile d'Entrée.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On se dirige, toujours sur l'ile du Havre-Aubert, vers le secteur du Bassin. Marécages, vallons et buttes boisées.

 

On fait une halte à "La Baraque", la boutique d'un sculpteur très créatif - assez onéreux toutefois.  D'autres artistes y exposent leurs oeuvres. Mérite un arrêt.

 

La balade au phare de l'Anse-à-la-Cabane érigé sur une falaise nous donne l'occasion de prendre un grand bol de vent iodé.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Au retour, la baie du Havre aux Basques est un immense plan d'eau. D'un côté de la route 199, joie de la baignade, de l'autre un spot reconnu par les kitesurfeurs.

Ce soir, on s'y balade bien couvert.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Achetés à la poissonnerie "La Madeleine" à l'Etang du Nord, près de notre gîte, du homard et du crabe des neiges décortiqués, (très bon marché sur les îles)  feront notre "ordinaire".

Skype avec Ben pour clôturer cette journée venteuse, iodée et fraîche.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Dimanche 2 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Poursuite du temps incertain ce matin, la température fraîche nous incite à jouer les prolongations à la salle à manger, la discussion avec les clients montréalais est des plus conviviale et joviale.

Nos trois hôtesses nous chouchoutent  et petit-déjeunent avec nous. Et bien sur, dans nos assiettes, toujours quelque chose de différent que la veille, toujours " fait maison ".

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Le secteur du port de l'Etang-du-Nord concentre les commerces et attractions touristiques. Par la route principale on tombe sur une belle sculpture de sept pêcheurs tirant un cordage.

On passe devant une belle maison, très photographiée, appartenant à une vedette de la télévision canadienne (Julie Snyder).

Au nord, au Cap Hérissé, on trouve un phare, entouré de falaises rouges.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Dans l'église très moderne, en forme de coquillage, de Fatima, autre île de l'archipel, est célébré le baptême de 2 enfants.  C'est un invité qui anime la cérémonie en jouant du violon.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

A Cap-aux-Meules on réserve 2 places pour le traversier (ferry) de l'Ile d'Entrée, notre balade de demain.

On se dirige ensuite vers la plage de la Martinique pour trouver des petits coquillages appelés dollar. Une légende chrétienne attribue à cette coquille la faculté de renfermer la vie et la mort du Christ....

Pas de coquillage, mais un grand bol d'air pur tout en profitant de l'amélioration de la météo. Le"dollar" on le trouvera plus tard, mais.... dans un magasin de souvenirs.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On peut souper de bonne heure aux iles. A 17h, nous sommes au Vieux Couvent, un restaurant chaudement recommandé. On y mangera des  moules au fromage pied-de-vent et de l'aiglefin aux asperges avec vue superbe sur l'eau et les versants verdoyants des buttes.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

En fin de journée, le ciel est limpide avec une jolie luminosité sur les îles et l'eau depuis le belvédère de Cap-aux-Meules.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

La commune de l'île de l'Etang -du-Nord possède la deuxième plus grande église en bois d'Amérique du Nord : l'église de Saint-Pierre-de-la-Vernière  - construite en 1876 avec du bois de naufrage -  classée Monument Historique et érigée sur la 199.  On s'y arrête un instant.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

En fin d'après-midi avec la marée descendante, retour sur la plage de la Martinique  : toujours pas de "dollar" (coquillage) en vue.

Tant pis, on profitera plus tard d'un superbe coucher de soleil sur la côte ouest de l'Etang-du-Nord. Magnifiques couleurs.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Lundi 3 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Chantal, toujours avec le sourire et bonne humeur, vient nous préparer le petit-déjeuner à 6h45.

Nous nous rendons au port de Cap-aux-Meules sous un ciel limpide et une bonne température, comme prévu par le bulletin météo. Nous sommes 9 touristes pour effectuer la rapide traversée jusqu'à l'Ile d'Entrée (45mn).

L'hiver pas de bateau, l'île est reliée à l'archipel si besoin par hélicoptère.

 

C'est la seule île habitée qui n'est pas reliée par voie terrestre au reste de l'archipel. 100 personnes, majoritairement anglophones, habitent l'île à la bonne saison, la moitié seulement l'hiver.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Dès la descente du bateau, la jeune et seule employée du centre d'interprétation (office de tourisme) nous indique les sentiers et les règles de civilité et de discrétion à suivre.

En suivant un chemin pierreux, on s'engage vers l'est de l'île d'une superficie de 7 kilomètres carrés seulement.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Les insulaires disposent d'une église, d'un centre de soins et d'un dépanneur (épicerie) avec un comptoir postal. L'été, un restaurant/bar et le Musée accueille les touristes.

Sur le sentier qui mène au mont Big Hill (174m), l'employée du Musée, à notre demande,  nous tamponne notre passeport d'un "visa spécifique", comme les pèlerins de St-Jacques.

 

La randonnée, assez douce au départ est plus ardue vers le sommet en raison du  vent qui souffle fort et que rien n'arrête car nous sommes sur une "boule de billard ". On escalade une clôture à l'aide d'un escabeau posé là pour faciliter le passage. Là haut, photos,photos !!!!.

La vue est magnifique, on passe des tons de bleu à vert en fonction des hauts fonds. On a une impression de bien-être dans cette atmosphère très plaisante.

Du sommet, la vue à 360 degrés est époustouflante.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Crabe des neiges et fromage au menu de notre casse-croûte dégusté sur un petit chemin à mi-hauteur de la butte.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Après ces bons moments de détente, descente vers le petit village. On s'arrête un instant à la petite église anglicane et au port.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Le caractère insulaire et la beauté des paysages des îles sont caractérisés par les falaises formées de grès rouge, colorées par l'oxyde de fer.

Le vent, les vagues, les marées et le dégel causent l'érosion des parois et sculptent des formes parfois surprenantes, lieux de nidification des nombreux oiseaux marins.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Stacey, la jeune employée de l'Office de Tourisme, anglophone mais amoureuse de la langue française répond à nos questions sur la vie des îliens et essaie de glaner, avec espoir et optimisme, des avis pour un développement plus accentué du tourisme qui permettrait aux jeunes de rester.

 

Nous quittons à regret ce petit paradis à 16h30, le traversier nous ramène au port de Cap-aux-Meules à 18h. A l'horizon, de gros nuages annonciateurs d'un gros orage se dessinent et qui nous obligeront, plus tard, à stopper la voiture sur le bas-côté de la route.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Après une douche réparatrice, on se rend à la "pizzéria de la Pointe" au Havre-aux-Maisons. La "spéciale" est au homard et fruits de mer, elle mérite vraiment sa réputation.

De retour au gîte, on discute longtemps avec Chantal, son mari Francis et les motards montréalais. Grand moment d'échange et de convivialité.

 

 

 

Mardi 4 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Jour de départ de ces merveilleuses îles. Chantal nous a préparé le petit-déjeuner la veille au soir, la gentillesse de la famille a contribué largement à l'excellent souvenir que nous laissera les îles de la Madeleine.

Il est 7 h et le passage dans le ferry est rapide sous l'autorité d'employés sympathiques. Nous quittons les quais à 8h précise.

Le mont Big Hill et les falaises de grès de l'île d'Entrée resplendissent sous le soleil lors de notre passage à proximité.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

A 12h45, nous voilà de nouveau à Souris sur l'ile du Prince-Edouard, pas de temps à perdre pour rejoindre Wood-Islands au sud.

 

A 14h15 nous sommes encore  dans la file d'attente d'un autre traversier pour Pictou en Nouvelle-Ecosse. C'est en anglais qu'il faut faire les formalités pour appareiller à 14h45.

 

Nous laissons les deux phares de Wood-Islands et les marais près du port derrière nous et on traverse le détroit de Northumberland rapidement en 45mn.

 

On retrouve rapidement les forêts d'épinettes et ici aussi un phare au port de Pictou.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On prend l'autoroute en direction du Cap-Breton, on se restaure rapidement dans un Tim Horton, la chaîne de restauration la plus répandue au Canada.

 

A Port-Hasting, la route touristique et côtière n° 19 au logo caractéristique Ceilidh Trail (circuit de la musique celtique) offrant une vue imprenable sur l'océan et le littoral nous mène jusqu'à Chéticamp.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Nous effectuons plusieurs arrêts pour trouver un logement.

C'est à Chéticamp, porte d'entrée du Parc National du Cap-Breton que l'on trouve un chalet très confortable au bord d'une falaise. On a droit dès notre arrivée à un superbe coucher de soleil.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Mercredi 5 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Bonne nuit de récupération. Nous sommes les premiers touristes au point d'informations de Chéticamp. Les renseignements nous sont fournis en français :  on est en pleine région francophone et acadienne.

Une employée nous donne les "pass" gratuits et de la documentation du Parc National du Cap-Breton.

Très sympathique, elle téléphone aux propriétaires du gîte prévu pour ce soir. Les maisons, les édifices publics, même les panneaux de signalisation des rues sont  aux couleurs du drapeau Acadien.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Sur la route touristique du parc au logo Cabot Trail, on s'arrête dans une boulangerie joliment décorée, pour prendre un petit-déjeuner bien "français", croissants/cafés.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On passe au centre d'accueil du parc et on débute notre balade sur l'époustouflante piste Cabot Trail, par le sentier skyline : une boucle de 7 km avec vue sur la côte et la forêt.

Trop de touristes (certains très bruyants) pour espérer voir des animaux, mais des paysages magnifiques, avec en point d'orgue un long escalier qui mène à un promontoire.

C'est un sentier assez facile, avec beaucoup d'aménagements pour une accessibilité à un maximum de personnes. On aperçoit à, l'aide des jumelles, 2 bateaux poursuivant 1 ou 2 baleines. 3 heures de balade et de plaisir.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Nous continuons par le sentier de La Tourbière, plus intimiste, avec un attrait particulier sur la forêt boréale et la taïga. Un trottoir en bois nous garde les pieds au sec et empêche de fouler cette végétation fragile.

De nombreux panneaux d'interprétation nous renseignent sur la vie dans les tourbières : orchidées, plantes insectivores, plantes boréales, la flore du parc est très riche.

Très belle marche de 20 mn.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Le 3ème sentier parcouru est le lac de Benjie's, sur le plateau des hautes-terres.

Dans un environnement de landes humides, la balade de 3 km nous emmène à un joli petit lac au milieu d'une belle forêt.

Venus dans l'espoir de voir des orignaux, on déchante rapidement : trop chaud et surtout trop tard. Il faut être très matinal pour les rencontrer.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

La route du Cabot Trail nous offre des points de vues remarquables avec parfois, au loin, des petits villages.

C'est superbe.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On termine par le Ruisseau MacIntosh : une petite cascade qui se jette dans un cours d'eau dans une forêt de feuillus. Nous effectuons la randonnée sans difficulté en moins d'une heure mais, avec la chaleur ambiante, on apprécie la fraîcheur.

 

Le dernier sentier proche du centre d'accueil est celui de l'acadien, effectué en partie seulement en raison de l'heure tardive, mais on profite ici aussi de superbes points de vues.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

De retour à Chéticamp, on s'arrête à l'église St-Pierre de style baroque.

En début de soirée on prend possession de notre chambre au gîte Margaree Harbour View Inn, dans le joli village de Margaree Harbour.

La balade au petit port et le pique-nique improvisé sur la plage avec un très beau coucher de soleil est très agréable. Journée bien remplie avec un temps magnifique toute la journée.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Jeudi 6 juillet 2107

 

 

 

 

 

 

On prend un petit-déjeuner correct en compagnie de deux montréalaises et de nos hôtes, plus chaleureux que la veille.

On laisse derrière nous de jolis villages acadiens aux maisons bien décorées et nous reprenons la route du Cabot Trail comme la veille. Le soleil et la chaleur sont au rendez-vous ce matin.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Nous effectuons un arrêt à la faille d'Aspy, créée il y a des millions d'années par la collision des continents.

Sur les plateaux, les forêts semblent tourmentées par l'air salin et le vent. La Cabot Trail, par ses hauts dénivelés, lance un véritable défi aux quelques cyclistes rencontrés.

A Cape North, à hauteur d'une église, on s'engage vers la pointe nord du Cap-Breton par une petite route.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On s'engage dans un chemin mi goudronné, mi pierreux et on arrive à Meat Cove, extrémité nord du Cap Breton, lieu de camping pour amoureux de calme et de grands espaces.

Un sentier bien pentu nous mène à un point de vue unique.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

A Bay St Lawrence, on fait quelques pas dans le port, oublié des touristes, hors du circuit habituel du Parc National ; mais quelle sérénité et beauté des lieux.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On reprend la route du Cabot Trail en direction de Ingonish sur la côte Est.

On effectue une randonnée de près de 3h au lac Jigging Cove, qui se termine par une plage de galets sur le sentier du littoral. Pas d'orignaux espérés, simplement une perdrix aussi surprise que nous de la rencontre.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Avant d'arriver à la ville d'Ingonish, on stationne à hauteur de Green Cove sur des promontoires de roches grises et roses façonnées par l'érosion due au froid des hivers.

A hauteur de Ingonish beach on effectue notre dernière randonnée dans le Parc National à Middle Head : un cap surplombant l'océan où on aperçoit, fugitivement, une baleine.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Près de notre motel au restaurant Main Street Bakery, on se régale avec deux salades (homard/crabe des neiges/crevettes/moules pour l'un), (homard/pétoncles/moules et spaghettis pour l'autre) au prix de 19 et 23 $c !.

Skype avec Ben en soirée, après cette excellente journée.

 

 

 

Vendredi 7 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Petit-déjeuner basique au motel, on est loin de la chaleur des gîtes.

On va se dégourdir les jambes au sentier aménagé du lac Freshwater où, malgré l'heure matinale, de nombreuses personnes viennent profiter de la sérénité du site.

Du sommet du belvédère du lac Freshwater atteint après une montée très abrupte, on a droit à une vue pittoresque d'Ingonish Beach, du cap Smokey et de Middle Head.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On reprend la dernière portion de route  de la Cabot Trail en direction de Sidney en longeant partiellement l'océan Atlantique avec toujours de superbes points de vues qui nous obligent à de nombreux arrêts.

Sur les bas-cotés de la chaussée de fréquents panneaux nous rappellent la sévérité des amendes en cas de pollution : 170 €  !!!! cher la boite de conserve jetée, et on approuve.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Dans la région du Bras d'Or Lake, classé Réserve Biosphère par l'Unesco, à Englishtown on traverse une rivière sur un petit ferry pendant 2 mn.

Au port, les pêcheurs sont fiers de nous montrer leurs prises de la matinée, certains homards sont énormes.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Nous arrivons à Louisbourg par la route panoramique au logo "Fleur-de-lis Trail".  Les villages sont charmants, les espaces très grands et sauvages.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

La Forteresse de Louisbourg est un lieu historique du canada. C'est la reconstruction - tout un symbole -  par le Québec d'une forteresse française détruite par les anglais en 1760.

Le fort était construit pour assurer les intérêts de la France au niveau de la pêche à la morue et défendre Québec et la vallée du St-Laurent d'une attaque navale.

Pas très fans des animations costumées, on préfère une grande randonnée sur le chemin du phare et admirer les belles maisons du village.

La vue au loin de la forteresse nous suffit.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On quitte Louisbourg pour prendre la route touristique au logo "Marconi Trail".

Elle débute au village de Main à Dieu et se termine à celui de Glace Bay qui marque la première transmission radio d'Amérique du Nord vers l'Europe, réalisée par G. Marconi en 1902.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Pas facile dans la grande ville de Sidney de trouver notre route pour aller au Lindentrée B&B à Sidney Forks.

Encore une fois, nous avons recours à Maps.Me, un logiciel installé sur notre téléphone et qui fait office de GPS.

L'accueil de notre hôtesse est très sympathique, la maison très agréable. En soirée le repas pris dans une zone commerciale n'est pas top, le choix est très américanisé !.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Samedi 8 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Le petit-déjeuner est pris dans la cuisine de la maison en compagnie de deux montréalaises ( Les femmes seules voyagent beaucoup, nous l'avons déjà constaté lors de précédents voyages en Asie).

Il pleut en continu depuis cette nuit. Suivre la route touristique sans rien voir ,ni pouvoir s'arrêter n'est pas des plus agréable. Du coup, la pluie redoublant d'intensité, on s'engage sur l'autoroute jusqu'à Halifax ; notre destination de la journée.

Le parcours est juste entrecoupé d'un arrêt essence/café.

 

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Le ciel est bien dégagé à notre arrivée dans la capitale de la province de la Nouvelle-Ecosse. Halifax est un des plus grands ports au monde, connue pour un évènement tragique en 1917.

Halifax est le site de la plus grande explosion créée par l'homme avant Hiroshima en 1945, et dû la collision du Mont Blanc, un navire français bourré de munitions avec un navire norvégien, tuant 2000 personnes et en blessant des milliers d'autres.

L'explosion fut entendue à 400 km de distance.

 

Difficile de trouver le chemin de l'Université Saint-Mary's, notre lieu de résidence pour la nuit, nous avons donc recours une fois de plus à Maps.Me qui nous y amène direct.  Les formalités sont rapides. On s'installe à la tour Vannier dans une chambre où nous sommes les seuls locataires du 3ème étage avec vue sur les installations sportives et la ville.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On se balade dans les quartiers résidentiels aux belles maisons.

Sur les flancs de la colline qui surplombe la ville, de nombreux cerfs-volants, aux couleurs bigarrées, flottent.

Au sommet, la Citadelle abrite une forteresse imposante qui veille sur le port et le centre-ville.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Dans le centre-ville, l'entrée imposante d'un bâtiment interpelle Denise. C'est un club privé de billards, le Locas Billiards. Un membre nous invite à le visiter ;  les boiseries sont superbes, l'atmosphère feutrée.

Dans le port, l'Acadia, un ancien navire de recherche hydrographique et cartographique du littoral est aménagé en Musée.

Sur les quais on se restaure à un troquet de plein air d'un fish and chips et d'une poutine/poulet. Pour terminer une énorme glace en dessert pour Claude. Pas très diététique mais l'atmosphère est familiale dans cet espace.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Le passage d'un immense porte-container à hauteur de l'ile Georges et de son phare confirme l'importance du port, pierre angulaire de l'activité économique de la ville et de la province.

Sur le chemin de retour vers l'Université on a un aperçu de l'architecture de la ville aux nombreux parcs arborés.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Dimanche 9 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Excellente nuit, aucun bruit - la salle d'eau est pour nous seuls. Le brunch pris dans la salle du restaurant est très complet et généreux. Cette résidence universitaire est le bon plan pour un séjour dans la ville, vu la proximité et le rapport qualité/prix.

 

Le ciel est couvert et la température fraîche à notre arrivée à Peggys Cove. C'est la destination touristique de toute la région, appréciée pour ses panoramas marins et son phare.

 

Les autorités municipales ont banni le développement commercial et résidentiel :  la communauté reste dans son état originel. De nombreux artistes-peintres en plein air permettent aux touristes de comprendre leur procédé pour développer un tableau.

En fin de matinée le ciel se découvre nous permettant d'apprécier plus largement les couleurs du village.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On quitte ce lieu avec regret. On suit la route touristique au logo dévolu pour la région.

De superbes paysages le long de la côte, on distingue quelques courageux baigneurs dans le brouillard puis une amélioration de la météo en début d'après-midi.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Vers 13h on arrive à Mahone Bay, située dans la baie au même nom. C'est la fin du marché aux puces qui a lieu tous les dimanches.

La ville aux trois églises (de confessions et styles différents) est très touristique. Mais les trop nombreuses boutiques et restaurants de la rue principale gâchent la vue des belles maisons colorées.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Quelques kilomètres plus loin on visite Lunenburg, la vieille ville est classée site du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1995 : de belles demeures aux couleurs vives faces au port, quelques églises, des galeries d'art local (verriers, peintres, forgerons,ébénistes, etc).

Eloignées du port, sur de petites collines, il n'y a pas beaucoup de monde pour apprécier le charme des petites rues aux pelouses bien alignées.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On effectue un arrêt-repas dans la ville de Bridgewater dans une zone commerciale sur la route n°10. On y rencontre  un moine orthodoxe français qui vit depuis 35 ans dans un couvent proche. Il semble vouloir prolonger la discussion au maximum, le français n'étant pas parlé dans ce district anglophone non touristique.

On a changé nos plans de visites, pas assez de temps pour aller au sud-ouest.

On va rejoindre la baie de Fundy en passant par le centre de la province. Le paysage est constitué de plateaux boisés avec quelques marais. Le panorama est plutôt monotone, des passages désertiques, aucune habitation.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

En soirée, sur la route Evangéline Trail après un moment de recherche on trouve à Middleton, le gîte Hannan House B&B.

On est accueilli par un couple  chaleureux, très heureux de nous donner des informations sur les endroits à visiter.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Lundi 10 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

La présentation du petit-déjeuner bien anglais est parfait, nous le prenons en compagnie d'un couple d'autrichien.

On effectue ensuite la visite du jardin à l'arrière de la maison, fierté du propriétaire. On les quitte en les remerciant de leur accueil, une bien belle halte.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On reprend la route Evangéline Trail pour aller, sur conseil de notre hôte, à Hall Harbour, dans la baie de Fundy. C'est un minuscule et pittoresque port touristique réputé pour ses homards.

Les effets de la marée sont visibles lors de notre bref passage. La forme en entonnoir de la baie, les courants dominants de l'Océan Atlantique et la rotation des planètes créent les plus fortes marées au monde : jusqu'à 16 mètres.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Tous les jours, une quantité astronomique d'eau (14 milliards de tonnes, l'équivalent de tous les fleuves et cours d'eau du monde) monte et descend deux fois par jour.

On rejoint le Cap Split en surplombant la partie orientale de la Vallée d'Annapolis dans le Bassin des Mines.

 

La présence des montagnes crées un micro-climat. Le sol fertile permet la culture des fruits (pommes, myrtilles, etc.) et des légumes. C'est aussi le coeur de la zone viticole en Nouvelle-Ecosse.

 

Du sommet des hautes collines les paysages de la campagne sont superbes.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Le Cap Split est une langue de terre et de roche sur des falaises de grès rouge de 7 km de long dans le Bassin des Mines face aux côtes du Nouveau-Brunswick.

Le temps de garer notre véhicule et on s'engage dans un sentier aménagé. Pas de difficulté pour gravir le léger dénivelé, la randonnée est agréable dans ce massif très boisé. La récompense est au bout des 7 km avec une vue incroyable de la baie de Fundy et du Bassin Minas.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On arrive en fin d'après-midi à Wolfville. La bourgade est séparée du Bassin de Minas par des digues agricoles et connaît tous les jours des records des marées.

 

Au point d'accueil de la ville, une employée nous trouve une chambre dans un gîte proche : le Garden House. Le propriétaire, anglais mais parlant très bien le français, nous reçoit avec chaleur dans sa belle maison datant de 1830.

Sur ses conseils on se restaure dans un resto grec de mezzés aux couleurs improbables et d'une salade épinards/agrumes très exotique.

Près du port on assiste, à la tombée de la nuit, à un superbe coucher de soleil sur les battures vaseuses.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Mardi 11 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

On prend notre brunch en compagnie d'un couple d'américains, le propriétaire sert d'interprète et anime, avec humour, la discussion.

On quitte Wolfville et ses maisons victoriennes pour le village acadien de Grand-Pré dans la vallée de Gaspereau qui est inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Là, on visite le domaine de Grand-Pré. Le propriétaire, originaire de Suisse, a acheté des terres et planté des vignes de plusieurs cépages produisant des vins de qualité ainsi que du cidre.

Des employés du vignoble nous donnent des renseignements techniques. La vallée d'Annnapolis doit son climat tempéré à la baie de Fundy, le vignoble de la région s'apparente à celui de certaines régions viticoles d'Allemagne.

 

 

A la boutique, une dégustation payante de 6 vins nous donne un aperçu de la qualité de leurs productions.

On achète une bouteille de rouge et une autre, vinifiée à la méthode champenoise,  à boire à notre retour à Montréal avec Ben et Sylviana.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On reprend la route ( logo à la tête d'indien et de la route des phares), en direction de Truro la grande ville au fond de la baie de Fundy.

Paysages de marais et lacs, de cultures (maïs) et de troupeaux de vaches pour la production laitière.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Pour entrer au Nouveau-Brunswick, on emprunte l'autoroute, "à contre-coeur", mais les distances sont importantes au Canada. Nous longeons le littoral par la route panoramique acadienne.

Au village de Cap-Pelé, l'employé du centre de l'OT nous indique une adresse où passer la nuit. Excentrée du village, la maison est située dans les bois avec de nombreux oiseaux (colibris) dans le jardin. Nous sommes accueillis très chaleureusement par Louise au Hummingbird B&B.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Vers 17 h, on se rend au port de l'Aboiteau.

A quai, des bateaux sont amarrés. Le homard, le hareng, le crabe et les pétoncles sont pêchés le long de la côte. Le restaurant voisin propose un grand choix de la pêche du jour. Un régal !.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Destination touristique, réputé pour ses plages d'eau chaude, Cap-Pelé possède des emplacements de camping sans trop d'espaces intimes.

Après renseignement auprès de notre hôtesse il s'avère que, la saison des vacances est très courte - les québécois n'ont, en majorité, droit qu'à deux ou trois semaines de congés par an -  d'où une rentabilité maximum.

Les jolies maisons pavoisées aux couleurs acadiennes sont dignes de figurer sur des cartes postales. 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

Mercredi 12 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Excellent nuit dans une chambre confortable. Le petit-déjeuner, fait entièrement maison, est varié, généreux et très bon. Une discussion animée prolonge la matinée chez Louise.

Depuis la salle à manger, il est difficile de prendre en photo les colibris en vol près des mangeoires.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

La remontée de la péninsule acadienne le long des petites falaises rouges en direction de Shédiac est très agréable.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

La ville de Shédiac est reconnue et proclamée capitale mondiale du homard. De nombreux touristes aiment à se faire prendre en photo près de la représentation du plus gros homard au monde situé près des nombreuses boutiques de souvenirs.

L'évènement marquant de la ville, le Festival qui honore le célèbre crustacé a eu lieu cette année du 5 au 9 juillet : au programme, concours du plus gros mangeur de...  homard, repas dédiés au.... homard,  spectacles divers.

 

On sacrifie au rituel et dans une poissonnerie on achète du ...homard frais et décortiqué à un prix défiant toute concurrence (500 g pour 16 euros).

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On poursuit notre chemin avec quelques arrêts photos dans des petits ports. On fait ensuite une halte chez un producteur de fruits et légumes pour notre repas du soir.

Dans un village une association caritative organise une exposition/vente de courtepointes magnifiques (tapisserie et broderie représentant l'art familial acadien) dans une église.

Une bénévole, avec gentillesse, est fière de nous faire découvrir le savoir-faire de ces traditions ancestrales.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On pose nos sacs vers 17h30 dans un motel de Tracadie-Sheila à l'Auberge du Centre-Ville face à la rivière. On se fait plaisir avec le homard et les tomates dans le coin cuisine de notre chambre.

Vers 19h on se rend en ville où un spectacle de plein air de musique country a lieu tous les mercredis soir.

 

Une animation bon enfant entraîne une poignée de danseurs sur une estrade devant un public chaleureux. Le coucher de soleil sur la rivière du Petit-Tracadie est éblouissant.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

Jeudi 13 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Après un copieux déjeuner on quitte la ville pour le nord de la péninsule Acadienne et l'ile de Miscou.

Shippagan est la capitale de la pêche commerciale de la province. La langue maternelle est le français à 95%.

 

Le long de la passerelle qui borde la baie, les maisons arborent le drapeau acadien. On se balade quelques instants devant le phare et le Musée Marin. Près de l'église St John, un cimetière sans aucune clôture et situé en plein centre-ville attire notre attention.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On accède plus tard à l'ile de Lamèque par un pont. La pêche et l'extraction de la tourbe sont les principales activités économiques de l'ile et de la région.

 

On fait une balade au Parc Ecologique de la Péninsule Acadienne. Passage obligatoire par le centre d'interprétation, puis par une passerelle de 500 mètres on accède à un sentier en boucle de 3 kilomètres.

 

De nombreux panneaux explicatifs sur la faune et la flore nous présentent les principaux écosystèmes de la péninsule :  un problème majeur à cette promenade, LES  MOUSTIQUES. Nous subissons une véritable agression. C'est déguisé en E.T que l'on rejoint la voiture.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

L'église en bois Sainte-Cécile dans le hameau de Petite-Rivière est très colorée du sol au plafond. Repeinte par le curé de l'époque en 1968 qui laissa libre court à son imagination créative.

C'est une explosion de couleurs. Hors des circuits habituels du grand tourisme, beaucoup de calme et de sérénité en ces lieux.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On arrive au nord de la péninsule, l'île de Miscou est reliée depuis 1986 par un pont à l'ile de Lamèque. L'activité économique principale est la pêche.

Pas de grande forêt, les arbres sont peu nombreux et rabougris, essentiellement des décors de marais et de lacs.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Le phare de Miscou, érigé en 1856 dans la baie des Chaleurs, est au "bout du monde". La tour octogonale est en bois. Il est encore en usage.

Très touristique, il est envahi d'une flopée de touristes.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Le retour se fait par une petite route côtière avec des rivages d'une beauté intacte et exceptionnelle.

C'est mon anniversaire aujourd'hui. "Pour marquer le coup" on fait une halte au petit port de Miscou au restaurant La Terrasse à Steve. Endroit sympathique, vue superbe sur les quais, plein de grafs et de messages sur les murs.

Pas de chichis avec les couverts (plastique). Le homard "sauce secrète " décevant, la guédille (crevettes avec de la sauce dans du pain) pas mieux. Des regrets après beaucoup d'espoir vu la renommée de cet endroit.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

De belles maisons longent la grande route des îles, la pêche semble être une source de revenus confortables  pour les pêcheurs.

A Bas-Caraquet, tranquillement on apprécie un long moment la vue d'un lac.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Au point d'accueil de l'OT de Caraquet, une employée nous réserve une chambre  au gite Chez Ma Tante Estelle.

Munie d'une documentation on se rend à la distillerie Fils du Roy (www.distilleriefilsduroy.com) dans la commune de Petit-Paquetville. Pas facile à trouver dans les nombreuses petites routes.

Le bâtiment ne paie pas de mine. Il est 17h, c'est l'heure de la fermeture, les derniers visiteurs sont à la boutique.

Gentiment, Sébastien, le maitre distillateur, copropriétaire du chai, nous propose la visite.

La distillerie / brasserie est une affaire familiale. Sébastien au chai, sa mère à la boutique, le père effectue les livraisons. Avec seulement 5 années d'existence il a déjà glané de nombreux prix.

Sébastien Roy cumule les emplois: maitre distillateur, brasseur, historien et conteur de sa province. Il transmet facilement son amour pour son travail. La visite du chai terminée, c'est le moment de la dégustation (gratuite), un pur bonheur tellement le souci de faire plaisir est important.

Brasseur pour ses copains, dès son plus jeune âge au collège, il est constamment à la recherche d'une nouvelle saveur. Créateur, passionné et passionnant.

Pour conclure cette visite, il nous dit "qu'il a hâte de se réveiller le matin pour commencer à rêver".

On achète quelques souvenirs liquides qui ne verront pas la France. Cette brève visite restera un des moments du voyage tant la rencontre a été enrichissante humainement.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Dans toutes les Provinces Maritimes le homard, produit populaire et bon marché, est servi à toutes les sauces : dans les restaurants gastronomiques comme dans les cantines.

On en trouve sur le bord des routes dans les food trucks (ici à l'entrée de la ville de Caraquet). On le trouve aussi en guédille (sandwich) dans un croissant ou dans du pain.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On s'installe dans notre chambre au gîte Chez Ma Tante Estelle. L'accueil est des plus chaleureux.

Une fois installés on se rend sur le port où quelques pêcheurs lancent leurs lignes depuis les quais. Le coucher de soleil est magnifique. On se fait plaisir avec une glace énorme malgré le froid.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

Vendredi 14 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Petit-déjeuner aux accents différents ce matin : québécois, touristes du Nouveau-Brunswick et français. Copieux et varié le brunch préparé par Roger, le maitre de maison.

On quitte la maison vers 10 h après une discussion animée et amicale. Achat du déjeuner que nous dégusterons sur la route (crabe des neiges tout frais décortiqué) dans une poissonnerie, du pain et yaourt dans une boulangerie "à la française").

Sur la route touristique du littoral on s'arrête à Grande-Anse Lighthouse face à la Baie des Chaleurs.

Dans le phare se trouve le bureau d'Informations Touristiques : pas d'histoire ancienne pour le bâtiment mais il offre une belle vue sur les côtes de Gaspésie. Le village est surement le plus coloré de la péninsule acadienne.

Avant de quitter les côtes, on a un dernier regard pour les falaises où nichent de nombreux oiseaux marins.  

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

A Bathurst, la ville principale du nord de la province de la zone côtière, on s'engage sur la route 180 dans le secteur central de la région.

Un arrêt à la sortie de la ville dans un Tim Horton pour boire un cappucino et à nous les longues lignes droites, avec les forêts d'épinettes, les marais et la petite montagne.

La conduite est monotone, pas de circulation. Même les orignaux sont présents seulement sur les panneaux de signalisation.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

A mi-parcours, on effectue une halte repas avec nos achats de ce matin,  devant le panorama majestueux des montagnes de la Chaîne des Appalaches.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On passe Saint-Qentin, dans une région dédiée surtout à l'industrie du bois puis direction Saint-Léonard par la route 17.

Grosse journée de voiture. Nous récupérons l'autoroute 85 jusqu'à la Province du Québec. Au niveau du lac Témiscouata, on s'arrête à la fromagerie "Le Détour" pour quelques achats.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

On retrouve avec plaisir la jolie route des Navigateurs sur les côtes du Bas-Saint-Laurent.

Les jolis villages de Portage, Saint-Jean -Port-Joli et La Pocatière. Les vues sont superbes sur le fleuve et les champs en fleurs.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

C'est le début des vacances au Québec, l'afflux de touristes est important. 

On trouve enfin, après une longue recherche, une chambre de libre au motel Le Martinet à La Pocatière ; très confortable.

 

 

 

Samedi 15 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Reprise de la route des Navigateurs ce matin, après l'excellent petit-déjeuner pris en compagnie de nombreux touristes.

Le ciel s'est largement dégagé avant notre arrivée à Montréal. Vers 14h on arrive au 9 1/2 Saint-Laurent, Jean, le propriétaire est là pour nous accueillir, nos posons nos bagages et ramenons le véhicule au loueur.

Dans le quartier des spectacles de la ville, a lieu en ce moment le festival d'humour. Dans une rue du quartier du Plateau des artistes répètent leur numéro pour le plus grand plaisir des passants et des photographes.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Soirée BBQ chez Benjamin, l'occasion de goûter les bières de la brasserie Fils du Roy et les vins du domaine de Grand-Pré.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 

 

Dimanche 16 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Ciel et température d'été ce matin, idéal pour prendre notre petit-déjeuner sur la terrasse du gite.

On se rend dans le Vieux Montréal par des petites rues bien ombragées, bordées par des maisons à l'architecture des années 1800 et avant l'avènement d'un habitat formé par des duplex ou triplex dotés d'escaliers extérieurs, parfois certains aux couleurs improbables.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Les trottoirs révèlent des surprises, comme un mini déballage d'occasions joliment présentées.

Le quartier des Arts devient un théâtre à ciel ouvert l'été lors des nombreux festivals en tout genre. Une soixantaine de troupes de théâtre de rues vont présenter durant la saison 800 spectacles.

On croise une longue file de vénézuéliens particulièrement motivés qui viennent signer une pétition contre l'élection de l'assemblée constituante dans leur pays.   Ambiance joyeuse malgré la gravité de la situation.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Rendez-vous au restaurant Chez Claudette avec Benjamin et Silviana pour déguster des recettes traditionnelles québécoises avec, entre-autres, une excellente poutine (composée de frites, de cheddar frais en grains, de viandes, que l'on recouvre d'une sauce brune).

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Pour digérer, on fait une balade dans le Mile End :  quartier branché de Montréal.

Dans un parc, des gens flânent dans un vide-grenier organisé par une association. A côté, sous les arbres, deux artistes chanteurs/conteurs captivent les grands et les petits avec des contes et histoires.

On déguste un café au concept unique et original : les grains sont fraîchement moulus à la force des jambes, la pompe qui achemine l'eau du réservoir à la cafetière est également activée par le pédalier. L'eau est chauffée par un système  au gaz.

L'ambiance dans le parc est sereine et sympathique. Pas de risque d'incivilité pour les instruments de musique laissés à disposition des amateurs.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Plus loin le quartier d'Outremont est typique de l'architecture de la bourgeoisie avec de belles demeures.

Une forte présence de la communauté juive hassidique peuple l'arrondissement. Quelques tensions avec le reste de la population, dues en partie à un isolement et au mode de vie austère aux antipodes de la vie moderne, et de problèmes linguistiques.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

 Helm est une microbrasserie conviviale dans le quartier. Elle propose une grande variété de bières brassées sur place ainsi que du vin et du cidre. Le serveur est de très bon conseil, ses propositions correspondent  parfaitement avec nos goûts.

La rue est un concentré de créativité et d'originalité en tous genres, souvent étonnantes.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Repas chez Ben et Silviana : BBQ avec des calamars pour clôturer cette belle journée.

 

 

Lundi 17 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Le ciel est mitigé ce matin, journée MARCHE à pied.  

Quelques quartiers parcourus jusqu'à midi et le brunch pris au Beauty's Restaurant à la décoration agréable, avec une nourriture simple et traditionnelle qui nous convient.

L'après-midi, de nouvelles découvertes de la ville.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Ce soir, repas exotique chez Benjamin en compagnie de ses très sympathiques colocataires. Au menu  : ceviche de saumon et des crevettes préparées par notre fils, façon grand chef.

 

 

 

Mardi 18 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Le petit-déjeuner est pris avec de nombreux touristes français au gîte.

La matinée est consacrée au secteur nord de la ville. Retour dans le quartier d'Outremont et ses particularités communautaires qui posent questions.

Ultra-orthodoxes, les juifs hassidiques vivent entre-eux pour pratiquer leur mode de vie. L'habillement (robes longues, cheveux cachés par une perruque pour les femmes, les hommes portent de longue barbe, des papillotes et sont coiffés de chapeaux ou toques) donne une impression un peu mystérieuse, bizarre et décalée du Montréal très cosmopolite.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Dans la rue Fairmount, le Wilensky's est un incontournable de la culture juive.

Dans un décor des années 1930, le menu est limité à des sandwichs (petits) aux salami/fromage. Il en faudra deux pour contenter ma faim. La maison sert les mêmes spécialités depuis 1932. 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Repas du soir de nouveau chez Benjamin sur la terrasse avec une température très agréable.

 

 

Mercredi 19 juillet 2017

 

 

 

 

 

 

Dernière journée au Québec.

Le temps est idéal ce matin pour avoir une vie de la métropole depuis les hauteurs du Mont-Royal. On entre dans le Parc par la rue Rachel. Sur le chemin on croise énormément de marcheurs, coureurs à pied et cyclistes, l'effort semble intense pour beaucoup sous le chaud soleil.

De la-haut, les vues sont superbes malgré la brume dans le lointain.

 

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Benjamin et Silviana nous emmène "bruncher" au "Vieux vélo", rue Beaubien, une des bonnes adresses de la ville.

Spécialisé dans les oeufs bénédictines qui sont "magnifiquement" cuisinés, la sauce est parfaite. Bon service et ambiance familiale.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

On termine par une balade dans le quartier de la Petite Italie et ses nombreux commerces avec les incontournables dépanneurs (épiceries de proximité) et des microbrasseries au nom parfois évocateur.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017
Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Récupération de nos sacs au gite et un au-revoir à Jean, notre hôte très cordial.

Nous rejoignons l'aéroport par les bus 55 et 747. Petits moments d'émotion avec notre fils et retour vers Paris avec au décollage, un léger retard.

Les Provinces Maritimes du Canada. Montréal . 2017

 

Souvenirs du voyage

 

 

 

Les gentilés (habitants) des Provinces Maritimes du Canada:

 

 

Apprendre et comprendre l'histoire de l'épuration ethnique que fut le Grand Dérangement  des acadiens, ces français qui souffrirent pour ne pas abandonner leurs terres : une page d'histoire pratiquement inconnue par une grande majorité de nos concitoyens.

 

 

 

Les coups de coeurs :

 

 

Les paysages spectaculaires à perte de vue : ceux des forêts de sapins, d'épinettes, d'érables ou les paysages côtiers parsemés de petites îles inhabitées. Les scènes de la vie quotidienne avec les flottes de bateaux multicolores quittant ou entrant dans les petits ports.

Les iles de la Madeleine : c'est le Québec, mais surtout un autre monde avec des panoramas incroyables et différents. Dans la journée on passe d'un décor qui ressemble à l'Islande à un autre qui rappelle les eaux turquoises de l'Océanie.

 

L'accueil chaleureux des madelinots fiers de leur accent qui diffère d'une ile à l'autre.

 

 

 

Le Nouveau-Brunswick : avec les "places" au noms évocateurs et mystérieux car en dehors des contrées touristiques habituelles à savoir : la baie de Fundy au sud, Caraquet au nord, Shédiac et Cap Pelé à l'est.

La sincérité et la sympathie des acadiens et des francophones très concentrés géographiquement dans la province, qui luttent pour préserver leur langue et leur culture face au gouvernement majoritairement anglophone.

 

 

 

La Nouvelle-Ecosse : avec le grandiose Parc National du Cap-Breton et ses paysages de rêve : forêts, lacs, rivières et la côte océane "à couper le souffle".

Halifax et les petits ports voisins de la capitale.

 

 

 

L'ile du Prince-Edouard : la plus petite des provinces du Canada offre des décors très variés avec des plages sauvages aux falaises rouges. Petite, facile à visiter c'est un lieu plein de charme, loin de l'agitation. Comme dans les autres Provinces, de nombreux musées, festivals artistiques et gastronomiques animent la saison touristique.

 

Les moins :

Que du plaisir et de belles rencontres.

 

Partager cet article

Repost0