Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2018 6 21 /07 /juillet /2018 21:42

 

Voyage au Pérou en 2014

 

Lima

Caraz

Trujillo

Mancora

Chachapoyas

Lagunas

Iquitos

Pisco

Pucusana

 

Informations générales

 

 

Visa

 

 

Pas de visa, seulement validité du passeport 6 mois après le retour.

 

 

Vaccination 

 

 

 

Pas de vaccination  obligatoire, fièvre jaune conseillée pour l'Amazonie, obligatoire pour continuer vers d'autres pays d'Amérique latine, notamment le Chili.

 

 

Question argent

 

 

 

1 euro = 3,50 soles environ

 

 

Question hébergement

 

 

 

Lima excepté ( réservation effectuée depuis la France ) nous n'avons jamais réservé à l'avance durant tout notre séjour.

 

Lima : hospédaje Casa d'Arturo, très familial et de très bon conseil ( parle français) , salle de bains commune très propre, centre ville accessible par le métrobus, excellente adresse, 80 soles la nuit avec p/d, vient chercher à l'aéroport. 35 soles. www.chesswiser.blogspot.com.

 

Caraz : hôtel Chavin, chambre avec s/b, bon accueil, 50 soles la nuit avec p/d, bonne adresse. Le proprio est de très bon conseil pour les balades.

 

Trujillo : hospédaje Manu Wasi, chambre sombre quelconque, salle d'eau commune, p/d inclus, ne mérite pas les 75 soles la nuit.

 

Chiclayo : hospédaje Victoria, accueil sympathique, 40 soles la nuit sans p/d, bonne adresse.

 

Mancora : hospédaje Punta Balléna, face à l'océan, piscine, bon accueil, négocié à 80 soles avec p/d au lieu de 120 s, à recommander.

 

San Ignacio : hôtel Posada, impersonnel, salle d'eau commune, 30 soles la nuit sans  p/d. 

 

Chachapoyas : hôtel Johumaji, correct, bien placé, avec salle d'eau, 30 soles sans p/d.

 

Yurimaguas : hôtel El Naranjo, chambre correct, salle d'eau, ventilateur, 45 soles sans p/d.

 

Lagunas : hospédaje Eco, bon accueil, propre, calme, petit jardin (possibilité de faire sa lessive),  salle d'eau, 25 soles sans p/d, bonne adresse.

 

Iquitos : hospédaje La Casa Del Frances, chambre sombre, humide, sans aération, ventilateur, propreté douteuse, 45 soles sans p/d, accueil et services désinvoltes, ultime recours après recherches infructueuses dans d'autres hôtels (complets).

 

Pisco : hôtel Posada Hispana, bon accueil, chambre avec salle d'eau très propre, bien situé, négocié à  45 soles sans p/d, bonne adresse. (restaurant dans l'hôtel).

 

Pucusana : hôtel El Mirador, vue splendide sur le port, accueil très sympathique d'Erika et sa mère Elisabeth, chambre avec salle d'eau correcte, négociée à 50 soles avec p/d, bonne adresse.

 

 

Question transport

 

Bus

 

Lima - Caraz : cnie Moviltour, 9h30 de trajet, 40 s/p, bonne cnie.

Caraz -  Chimbote : cnie Yungay Express, 5h de trajet par le canyon d'El Pato, 25 s/p.

Chimbote - Trujillo : cnie América Express, 2h de trajet,10 s/p.

Trujillo - Chiclayo : cnie Entrafesa, 4h30 de trajet, 14 s/p.

Chiclayo - Mancora : cnie Chiclayo Express, 6 h de trajet, 35 s/p.

Mancora - Guayaquil (Equateur) : cnie Cifa, 60 s/p. Transport en minibus de Mancora à Tumbes puis bus, 8h de trajet.

Zumba - San Ignacio : taxi, 15 s/p.

San Ignacio - Jaen - Bagua Grande - Chachapoyas : trajet en combis, 37 s/p.

Chachapoyas - Tarapoto : cnie Turisma Selva en combi, 11h30 de trajet, 45 s/p.

Lima - Pisco : cnie Perubus, 4h30 de trajet, 33 s/p.

 

 

Fluvial

 

 

Yurimaguas - Lagunas : bateau rapide, 4h de trajet, 50 s/p.

Lagunas - Iquitos : lancha (bateau lent),  40h de trajet, 150 s/p en cabine.

 

 

Air

 

 

Paris - Lima - Paris : 1535 euros les 2 billets achetés en juillet.

Iquitos - Lima : cnie Star Peru, escale à Puccalpa, - réputée pas très fiable sur les horaires. (pour nous 5 heures de retard au décollage).

273 dollars les 2 billets, y compris la modification sur la destination de la veille. 

 

 

 

Questions au quotidien

 

 

Avoir toujours de la petite monnaie, détailler les notes ( restos, hôtels ) connection wi-fi gratuite, bouteille d'eau bien souvent assez chère mais indispensable.

 

Quelques prix :

1litre d'eau: 3.5 s

1 repas local: 5/20 s

1 thé: 2.5 s

1 jus de fruit: 5 s

 

 

Dimanche 14 septembre

 

 

 

Départ de Langon en TER dans l'après midi puis repas d'au-revoir avec les enfants chez Benjamin à Bordeaux.

 

 

Lundi 15 septembre

 

 

 

Départ de Bordeaux en TGV à 7h30 pour Paris, accompagnés jusqu'à la gare par Manuéla et Benjamin.

Arrivée à la gare Montparnasse vers 11h00, navette jusqu'à Orly W.

Envol avec la cnie Europa pour Madrid à 17h00, atterrissage à 19h00 au terminal 2, petit repas au terminal 1 où notre avion pour Lima doit décoller à 23H55.

 

 

Itinéraire

 

 

Flèche rouge : transport en bus au Pérou

Flèche violette : transport en bus en Equateur

Flèche bleue : transport en bateau

Flèche noire : transport en avion

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Mardi 16 septembre

 

 

 

Arrivée à Lima (ville que nous connaissons déjà pour y être passés l'année dernière) à 5h00 du matin, le ciel est couvert et la température assez fraiche (fin de l'hiver dans l'hémisphère sud).

Comme prévu Arturo est dans le hall d'arrivée. Une fois la chambre réceptionnée (impeccable) et une bonne douche, prise du petit déjeuner avec notre hôte, toujours aussi volubile sur son pays et ses coutumes. 

Puis on va au centre-ville en métrobus (que nous maitrisons bien). Passage dans un change ( 1euro = 3,6 soles). On se rend à la cnie Moviltour pour réserver 2 billets de bus pour Caraz le lendemain à 7h30.

On profite d'être dans ce secteur pour visiter le quartier de la Victoria avec en particulier le Muséo De Arte situé dans un superbe immeuble, puis la Plaza Manco Capac.

Dans la rue on déguste des morceaux d'ananas et de pastèque pour un prix dérisoire.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Tous les édifices publics ainsi que de nombreuses maisons particulières affichent sur leurs façades de grands tracts avec photos et slogans de leurs candidats favoris pour les élections (mairies et régions) qui doivent avoir lieu début octobre.

L'activité est intense sur les trottoirs, de la mécanique à la musique. 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Vers midi on passe par la Plaza San Martin avec la statue du libérateur du Pérou et l'imposant hôtel Bolivar.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On atteint le Barrio Chino pour déjeuner au marché central, avec les odeurs et les couleurs en supplément, hors note !!!.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

L'après midi est consacré à la Plaza Mayor et au Quartier Rimac avec ses rues au style colonial et les petits métiers habituels (cireurs de chaussures, etc..) qui anime le parc.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

De là, on a une vue sur le cerro (colline) San Christobal qui doit être détruit car recouvert de favélas aux maisons en adobe (blocs de terre).

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Retour vers 18h00 chez Arturo, le sommeil est rapidement trouvé.

 

 

 

 

Mercredi 17 septembre

 

 

 

Réveil à 4h30, léger petit déjeuner en compagnie d'Arturo, celui-ci nous emmène en voiture à la station du métrobus UNI.

A 7h30, départ pour Caraz. Lima est nimbée d'un brouillard appelé Garùa,le ciel est d'une couleur blanchâtre, la température assez fraîche, cette particularité climatologique durera pendant tout le parcours le long du pacifique.

Au nord de la capitale, dans la ville de Barranca nous effectuons une pause repas, puis on prend la direction de la cordillère. A hauteur du lac Conococha on se dirige vers les Cordillèras Blanca et Négra avec leurs pics enneigés. Plus haute chaine de montagnes après l'Himalaya, la Cordillèra Blanca compte 18 sommets de plus de 6000 mètres.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

En toile de fond la vue est époustouflante. On traverse Huaraz, ville qui fut rayée de la carte en 1970 par un séisme de 8 sur l'échelle de Richter, tout le centre du pays fut impacté avec la mort de 70000 personnes.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le ciel est clair et nous offre une vue fascinante sur le sommet du Huascaran qui domine à 6768 mètres, point culminant du Pérou. Nous roulons dans une vallée verdoyante et cultivée, pourtant nous sommes à plus de 3000 m.

On passe par Caruaz avec un arrêt sur sa jolie Plaza d'Armas, on traverse ensuite Yungay, une ville entièrement détruite en 1970.

On arrive à Caraz (2270 m) à 17h00, on pose nos sacs à l'hôtel Chavin au centre du village.

On se dirige rapidement au point d'information touristique pour récupérer des cartes et plans de randos à effectuer dans les environs.

Petite visite de la Place d'Armes et du marché, puis récupération obligatoire, de la fatigue du voyage et du décalage horaire.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Jeudi 18 septembre

 

 

 

Petit déjeuner pris dans un café proche de l'hôtel, au El Turista, achat ensuite de pains et fromage au marché, fréquenté par les villageoises en tenue traditionnelle.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Munis d'un plan donnné par l'OT on part pour une randonnée vers 9h00 dans la Cordilléra Blanche. Le temps est super beau, le sentier souvent abrupt, la vallée est très agricole ( maïs, pommes de terre, arbres fruitiers, oeillets ) les paysans dans les champs semblent surpris de voir des "gringos" dans ce secteur, qui il est vrai ne fait pas partie des randonnées habituelles.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Au village de Llacshu, on rencontre 3 "cholitas", nom des femmes en tenue et coiffure traditionnelles, volubiles et surtout curieuses de notre venue dans leur village.

On prolonge la discussion, difficile car dans un espagnol approximatif, leur langue maternelle étant le quéchua.

Trop tard pour aller plus loin, mais quel bon moment passé en leur compagnie.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On tourne le dos au Huandoy et son pic enneigé, qui culmine à 6160 m. On rentre à Caraz et ses petites rues pentues vers 17h30.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

La balade aura durée malgré tout 8h et plus de 20 kms. Pas assez protégé du soleil, nos visages porterons les traces quelques jours.

Un arrêt dans une pâtisserie et une bonne bière s'impose pour nous requinquer. On effectue quelques achats de fruits et de victuailles au marché pour demain, la laguna Paron est au programme de la prochaine journée.

Fiesta dans la ville, fin de la musique vers 3h du matin.

 

Vendredi 19 septembre

 

 

 

A part d'effectuer un treck de plusieurs jours, la laguna Paron est difficile d'accès sur une journée, on prends donc un taxi à 7h30 pour boucler les 32 kms qui sépare Caraz de ce site au prix de 120 s avec 2h d'attente.

3 possibilités pour la lagune Paron:

- Un tour organisé

- Taxi, demi-journée, 120 soles, le + interessant

- Combi pour Puéblo Paron au 15eme km, puis marche de 17 km( 2 jours avec camping à la lagune).

Le véhicule de ville souffre sur ce chemin de terre et de pierres. De 2270 m on atteint la lagune à 4200 m par un canyon avec des parois de 1000 m environ.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le cadre est majestueux, la vue sur le lac et les pics environnants est superbe, indescriptible. On effectue une balade de 2h sur la rive gauche, le chauffeur, sympa, nous accompagne. Les eaux de la laguna Paron sont d'un bleu turquoise.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Dans le ciel, un halo lumineux s'est formé autour du soleil, il comporte les différentes couleurs de l'arc en ciel. D'après notre chauffeur ce phénomène naturel est fréquent.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Aucun touriste durant la visite,un ciel bien dégagé, on se sent vraiment privilégié. Retour à Caraz vers 13h30, l'almuerzo (déjeuner) est pris dans un bon resto péruvien, le Luchitas situé près de l'église.

Plus tard, en combi, on rejoint Yungay. A l'arrêt des bus, on s'informe des modalités possibles auprès d' un chauffeur de taxi pour aller demain aux lagunas Llanganuco. On poursuit par une balade sur la petite place, le marché et la vision de ses nombreuses cholitas (femmes indigènes) aux tenues traditionnelles.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

En moto-taxi on rejoint l'ancienne Yungay, ensevelie en 1970 par 50 millions de mètres cubes de granit, de glace et de neige (un pan entier de montagne s'est détaché lors du séisme) faisant 25000 victimes.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le Campo Santo comporte une statue blanche du Christ édifiée sur l'ancien cimetière.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Retour à Caraz, on achète des billets de bus pour Chimbote pour le 21 à 9h00.

Ici aussi pour les prochaines élections, les propriétaires arborent sur leurs maisons les tracts de leur favori; sur une affiche on peut lire différentes modalités du scrutin et les possibles amendes, le vote est obligatoire, de quoi méditer !!!.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Nuit de fiesta dans la ville ( fête de la Merced ) musique à fond et feu d'artifice à 3h du matin !!!.

 

Samedi 20 septembre

 

 

 

Une fois le petit déjeuner avalé, on va visiter aujourd'hui, la vallée de Llanganuco et ses lagunes. On prend un combi pour Yungay, on y arrive à 8h15.

Le bus pour la ville de Yanama qui se situe sur l'autre versant de la cordillère  est la solution la moins couteuse, mais il est déjà parti. On trouve un taxi pour 60 s avec attente de 2h aux lagunas.

Par une route de terre et en grimpant de 1300m pendant 28 km, on atteint la vallée de Llanganuco et ses superbes lacs appelés aussi lagunas Chinacocha et Orconcocha à (3900m).

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

C'est sous un ciel bien dégagé que l'on profite au pied du Huascaran, de la couleur turquoise très intense des eaux de la laguna Chinacocha.

On la contourne par la droite dans une forêt de Quenuas, des polylepis (arbres) caractéristiques des Andes reconnaissables par leur écorce rouge et leurs petites feuilles.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

La laguna Orconcocha, est plus petite, située au bout de la vallée glaciaire, les eaux de ce lac tirent vers le bleu ciel.

Notre chauffeur nous propose, moyennant un supplément, de nous emmener au col de Portachuélo de Llanganuco à 4767m, d'où la vue est extraordinaire, pour 60 soles supplémentaires et 1 h de route, qui tient plus de la piste.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le panorama est extraordinaire sur les lacs enserrés par les plus hauts sommets de la cordillère ( Chopicalqui, Huascaran, Huandoy, Chacraraju...) tous à plus de 6000m

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le retour s'effectue tout en douceur dans le chemin pierreux vers Yungay. Nous  profitons au maximum de ce décor grandiose. Superbe journée.

Après l'almuerzo dans un petit resto (la soupe au quinoa est un régal), on s'attarde dans le marché très traditionnel, puis on rentre à Caraz.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Dernière balade dans cette petite ville très agréable dans la nuit étoilée, avec le Huandoy et son sommet enneigé et glacé qui la domine.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Notre séjour dans la région du centre est une réussite : temps, hébergement, gentillesse des habitants et superbes paysages.

 

Dimanche 21 septembre

 

 

 

Dernier petit déjeuner chez Maria, puis départ en bus pour Chimbote, nous avons choisi le trajet le plus long pour profiter de la vue du canyon d'El Pato, et on ne sera pas déçu.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le décor est incroyable, 33 tunnels (très étroits) creusés dans la montagne, de grandes falaises, quelques grands cactus et le rio Santa au fond du canyon qui sépare la cordilléra Blanca enneigée de la cordilléra Négra.

La route est en terre avec beaucoup de poussières levées par un fort vent.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Vers Santa Cruz fini la montagne. On est surpris par les couleurs de cette vallée, véritable oasis, aux riches terres agricoles ( rizières, maïs, légumes, fruits )

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Arrivés à Chimbote vers 14h, on prend aussitôt un bus pour Trujillo dans la même gare routière.

Le long du pacifique, on retrouve un décor de dunes de sables et de petites collines de rochers, puis la fertile vallée du fleuve Moche. A 16h on arrive dans la troisième ville du Pérou par le nombre d'habitants.

On se rend au Munay Wasi où on pose nos sacs. En fin de journée, on ne trouve qu'une polléria ouverte sur la place d'Armas, le poulet/frites/riz est incontournable dans ce pays

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Lundi 22 septembre

 

 

 

On petit-déjeune avec des touristes et des étudiants à l'hôtel, puis on visite la ville. Plusieurs édifice coloniaux et d'innombrables églises dans le vieux Trujillo donnent un charme particulier à la ville.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On commence par la Casa de la Emancipacion, mélange de style colonial et républicain où fut déclarée officiellement l'indépendance de Trujillo en 1820.

Maintenant cet édifice abrite le Banco Continental, sol en marbre, mobilier d'époque et galeries consacrées à des expositions.

Comme partout en Amérique Latine, les banques se sont appropriées les plus beaux édifices. Mais il est vrai qu'elles les entretiennent d'une manière remarquable.

On poursuit par la Plaza de Armas.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Vaste et joliment embellie par des massifs, c'est une des plus belles d'Amérique du Sud, avec des édifices coloniaux bien préservés et hauts en couleurs ; en particulier la Casa Urquiaga qui abrite la Banque Centrale du Pérou. Elle recèle de nombreux meubles d'époque et des collections des cultures mochica, nazca chimu et vicus; de pures merveilles.

En bordure de la place, la cathédrale de couleur "aji de gallina " (jaune) qui possède une basilique et un musée.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Immanquable la Casa Ganoza Chopitéa, la demeure la plus préservée de la ville. A l'époque, c'était un couvent, aujourd'hui elle abrite un excellent café. Porte d'entrée, plafonds, colonnes, que des détails époustouflants.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

A noter, ce qui n'est pas négligeable, la majorité des batiments sont gratuits pour les visites. Près de notre hôtel, angle calles Espagna et Colon on prend le bus de la ligne B pour se rendre à la ville de Huanchaco, ancien village de pêcheurs.

Cette ville balnéaire bien que prisée par les touristes ( surfeurs ) a su garder un certain charme. Les pêcheurs locaux utilisent toujours d'étroites embarcations en roseau (caballitos de totora), dont la durée de vie n'est que de quelques mois. Une particularité, les pêcheurs ne sont pas dans l'embarcation, mais ils la chevauche.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Sur la plage de sable gris, pélicans et lions de mer jouent les vedettes devant les appareils photos. On mange un succulent céviche dans un des nombreux restaurants du bord  de mer.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

En fin d'après-midi on visite l'église (une des plus anciennes du Pérou), qui domine la ville, avec une superbe vue panoramique.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

 En bus, sur le chemin du retour, comme à l'aller, on passe devant les ruines du site de Chan Chan, la plus grande ville précolombienne et la plus vaste cité en adobe ( briques de terre ) de la planète.

Le site a été dévasté par de nombreuses inondations, pillée par les espagnols, il faut beaucoup d'imagination pour se représenter la cité d'antan, notre choix de visite s'est porté sur d'autres ruines.

En soirée, on va flaner près de la plaza centrale tout en dégustant dans la rue de l'arroz con leche y mazamorra ( riz et compote de maïs violet ).

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Mardi 23 septembre

 

 

 

Petit déjeuner en compagnie de 4 jeunes français arrivés d'Equateur dans la nuit. On échange quelques adresses sur nos différents intinéraires.

Dans le quartier historique, on visite le Palacio Iturrégui ouvert seulement le matin : cette belle demeure jaune canari fut édifiée au 18 ème siècle, belles salles décorées, colonnes intérieures et beaux plafonds, il abrite aujourd'hui un club privé.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On va acheter ensuite des billets de bus pour Chiclayo, départ prévu demain matin. On rejoint ensuite à pied la calle Ovalo Grau pour prendre un combi pour se rendre aux ruines de la période mochica : Huacas del Sol y de la Luna (les temples du soleil et de la lune).

On atteint le site par une route en très mauvais état, pourtant 10 km seulement sépare le site du centre ville. Toujours aussi animé le trajet : descente à la demande, bonimenteurs, ventes de boissons etc ..

Le Musée, visité après l'achat des billets, se révèle très intéressant ( mobilier, objets, bijoux, squelettes, etc..).

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le Temple du Soleil, plus grande structure précolombienne du pays, ressemble maintenant à un gigantesque tas de briques ( estimé à 140 millions de briques d'adobe ) détruit par les pluies.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le Temple de la Lune, plus petit, est plus intéressant, (céramiques, frises de personnages, métaux précieux, le lieu vaut vraiment la visite).

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Ces deux vestiges sont situés dans un vrai désert aux portes de Trujillo.

Revenu en centre-ville, on se dirige vers le marché central, immense et couvert: fruits et légumes à profusion, viandes et poissons sur les étals toute la journée!!!.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le secteur des plantes médicinales est largement pourvu.  

On y effectue quelques achats. En soirée, retour près de la Place d'Armas déguster notre riz, tout en regardant l'agitation frénétique des habitants.

Ce soir skype avec Manue et Ben.

 

24 septembre

 

 

 

Départ en bus à 8h pile, le ciel est toujours aussi couvert, mais avec une bonne température. Paysage désertique le long de la côte, très sec sur une grande distance, en direction de Chiclayo, puis grandes plantations de cannes à sucre, maïs, rizières.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Arrivée à Chiclayo à 12h, la station de bus est dans le centre, on rejoint à pied l'hôtel Victoria. L'almuerzo est pris tout près, au 900'S, un restaurant qui sera notre cantine durant notre séjour : propre, service agréable et bonnes spécialités.

Ce midi ( riz cuit dans la bière avec du canard et de la coriandre ) succulent. Balade l'après midi sur la Place d'Armas, avec un jardin agréable et la cathédrale qui le domine.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Plus loin le marché central avec une structure fermée et surtout le marché Modélo, très étendu dans les rues, un des plus important du Pérou.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On est intrigué et curieux au mercado de Brujos ( marché des sorciers ). Les guérisseurs y proposent leurs services : sur les étals, os de baleines, peaux de serpent, foetus de lamas, amulettes, fioles de différentes couleurs, cactus et herbes médicinales, le choix est grand pour soigner tous les maux possibles et imaginables.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Dans la rue, on se régale avec de très bon gâteaux et de rafraichissants jus de fruits pressés devant nous.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

En fin de journée, après le repas léger du soir, pris avant 19h. Comme souvent, en soirée,  séance glandage sur un banc à regarder l'agitation de la rue et à discuter souvent avec des habitants curieux de notre venue dans leur pays.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Jeudi 25 septembre 

 

 

 

Pas de petit déjeuner chez notre hôte. Nous le prenons dans la rue, puis on se rend au Terminal terrestre Epsel pour prendre un combi et se rendre au site archéologique de Sipan à 30 km environ de la ville, qui fut découvert seulement en 1987.

Une fois réglée l'entrée du Musée et du site ( 8 s/p ), on se dirige vers les tumulus où furent découvert les sépultures des seigneurs de Sipan par des pilleurs de tombes.

Après des querelles entre les voleurs, les archéologues, mis au courant, effectuèrent les premières fouilles.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Site funéraire avec des momies, animaux, objets en or, céramique et bijoux en pierres semi-précieuses datant de 300 à 400 après notre ère.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

La visite du Musée est fort intéressante avec diaporama, vidéo et exposition.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Retour à Chiclayo vers 13h, repas à la "cantine", puis achat des billets de bus pour Mancora, dernière grande ville dans le Nord du pays avant la frontière avec l'Equateur. On se "perd" dans quelques rues un peu excentrées, pas très touristiques mais avec beaucoup d'attrait.

On continue notre découverte des spécialités culinaires de la région dans la rue avec le "king kong" un gâteau composé de plusieurs " étages " avec des crèmes différentes et des papas rellénas ( pommes de terre farcie avec de l'oignon/ oeuf/olive et viande boeuf hachée ). Très très bon. Ce sera notre diner.

Ce soir, à l'hôtel, préparation des sacs pour notre départ demain matin.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Vendredi 26 septembre

 

 

 

Nuit difficile pour nous.  En cause, des péruviens fêtards dans l'hôtel ; malgré la gentillesse de notre logeur qui, la veille, nous avez donné une chambre éloigné des bruits de la rue.

Dernière balade en ville pour déjeuner. On rejoint le terminal des bus de la compagnie en taxi. Le départ se fait à 10h, le long de la Panaméricaine Nord, on retrouve les paysages secs et arides de la côte avec un habitat des plus rudimentaires.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Alternance de cultures, principalement de cannes à sucre. Après Piura, maïs et rizières.

A l'approche de Mancora, le paysage est un peu fantomatique dans cette région au riche sous-sol: de nombreux puits de pétrole et de gazoducs bordent la route dans cette zone aux gisements pétroliers et aux réserves de gaz qui constituent peut-être une industrialisation future. 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On aperçoit enfin l'Océan Pacifique, nous arrivons à Mancora à 16h. On se rend en tuc-tuc à l'hospédaje Punta Balléna conseillé par les français rencontrés à Chiclayo.

Peu de touristes : on négocie la chambre, petit déjeuner compris, à 80 soles au lieu de 120, le cadre est superbe avec vue sur l'océan depuis notre chambre. 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Mancora est la station balnéaire la plus prisée du nord du Pérou. Fréquentée toute l'année, la période actuelle est la plus basse, quelques surfeurs profitent des bons spots et de la vie nocturne animée.

On va à la découverte du centre ville et de son port de pêche plus au sud.  De nombreux pélicans, frégates, fous à pattes bleues, parfois des tortues de mer sont là pour profiter du retour des pêcheurs locaux.

Empanadas (chaussons fourrés au poulet ou au fromage) avocat crémeux, gâteaux, fruits au menu de notre repas sur la terrasse devant notre chambre avec un superbe coucher de soleil.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Samedi 27 septembre

 

 

 

Très bonne nuit de sommeil, seul le bruit des vagues pour nous bercer : le centre ville, animé, est loin de l'hôtel.

A 7h on va assister au déchargement des bateaux de pêche. L'activité est intense mais dans le calme, pas de stress apparent chez les péruviens et ce dans de nombreuses occasions.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Journée détente au programme, le petit déjeuner est bien apprécié sur la terrasse de notre hôtel, on enfile nos maillots de bain pour une longue marche sur la plage de sable gris qui s'étend sur quelques kilomètres.

En milieu d'après midi, déjeuner dans le centre, puis un tour aux nombreux stands de souvenirs.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Achat des billets de bus pour Guayaquil en Equateur à la cnie CIFA pour le lundi 29.

Mancora = repos et farniente.  Que du plaisir de se balader sans but précis. Achat de pain/fromage, fruits ( raisins et pastèques ) pour le repas de ce soir à l'hôtel.

 

Dimanche 28 septembre

 

 

 

Réveil matinal comme d'habitude vers 6h, footing (les bonnes vieilles habitudes ressurgissent) sur la plage pour commencer la journée, le temps est splendide.

Personne à part quelques oiseaux marins, on profite pleinement de ces instants.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Au retour on apprécie l'excellent petit déjeuner préparé par notre hôtesse, on se dirige ensuite vers le port pour quelques photos.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Baignade à la plage principale, plus propice à cette activité sportive ( propreté et sécurité ) jusqu'a 13h.

Almuerzo en ville. Au menu : céviche et spaghettis pour l'un, raviolis et poulet pour l'autre, accompagné d'un grand verre de maracuja puis retour à l'hôtel pour glandage à l'abri du soleil et de la température assez élevée.

Vers 17h30 on se dirige vers la plage centrale pour immortaliser le coucher du soleil.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On termine la journée comme les jours précédants avec une petite collation à l'hôtel. Non prévu sur notre itinéraire, mais suite aux bons conseils des français de Chiclayo, ce séjour est vraiment parfait, un temps idéal, un excellent hébergement, baignade, activité du port de pêche. 

Dans ces conditions de tranquilité, la station balnéaire est à recommander.

 

Lundi 29 septembre

 

 

 

Dernières photos de l'océan depuis notre hôtel et on quitte Punta Balléna vers 7h.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Légère attente devant le bureau de la compagnie Cifa et départ en minibus pour la ville de Tumbes sitée à 30 km de la frontière équatorienne.

Sur le trajet, à gauche de la route, de longues plages de sable, à droite le désert.

Arrivée à Tumbes à 9h45. A 10h on démarre pour Guayaquil en bus. Changement de végétation, alternativement désert et quelques bosquets.

Après avoir dépassé Tumbes, à 20km environ, le bus s'arrète au poste frontière récent, ça semble bien organisé, le guichet de sortie du Pérou est accolé à celui de l'entrée en Equateur. les formalités se font rapidement et sans problème, au rythme sud-américain, le bus repart en direction de Huaquillas la ville la plus proche puis Guayaquil

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On est perplexe face aux nombreuses difficultés rencontrés par des voyageurs au passage de ce poste frontière.

Avec le transport recommandé par le guide Lonely Planet  nous n'avons eu  aucun souci.

 

 

Hasta la vista Pérou

( au revoir le Pérou )

 

Buenos dias el Equateur

( bonjour l'Equateur )

 

 

Mercredi 5 novembre

 

 

Adios el Equateur

( adieu l'Equateur )

 

Ola El Pérou

( bonjour le Pérou ) 

 

 

Il est 16h, au poste frontière de La Balza, on traverse le pont qui enjambe le rio Canchis, frontière naturelle qui sépare l'Equateur du Pérou.

Dans une petite cabane en dur, un douanier péruvien nous remplit les papiers d'entrée du territoire assez rapidement et nous envoie chez son voisin le policier, là c'est plus compliqué car il est en pleine sieste et on a frappe directement dans sa chambre : pas de grands discours de sa part, il valide nos passeports malgré tout sans problème.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

C'est avec 2 passagers péruviens que l'on prend un taxi pour se rendre à San Ignacio, la principale ville après la frontière.

Pendant 30 km on retrouve la conduite sportive, le poste radio à fond et l'environnement gaché par les innombrables déchets (surtout papiers et plastiques) du Pérou.

On atteint San Ignacio vers 17h30, du terminal terrestre on rejoint le Posada hôtel en moto - taxi.

Un repas rapide dans un restaurant où la aussi on retrouve les habitudes des serveurs, omnibulés par les programmes télé.

Le sommeil est vite trouvé, la journée a été longue en transport.

 

 

Jeudi 6 novembre

 

 

 

Petit déjeuner à l'hôtel, on quitte le centre ville en moto - taxi pour le terminal sous la pluie.

Pour 20 s/p on prend un combi pour Jaen, belle route mais parfois en travaux pour collecter les eaux des nombreuses cascades qui jallonent les rives. Après 3 h de route changement de combi pour rallier la ville de Bagua Grande ( 7s/p ) en 1h.

On arrive dans cette cité, on occupe l'attente d'un nouveau combi pour Chachapoyas en grignotant au terminal des fruits et des petits gâteaux secs torsadés, spécialité de la région.

Départ du terminal pour 10s/p pour notre ville de destination Chachapoyas, le dénivellé de la route est plus important. Après des paysages de grandes étendues désertiques puis des rizières, assez surprenant, une fois passé Pédro Ruiz c'est déjà pour nous la haute montagne, environ 2300 m.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On termine notre marathon routier vers 14h30, un peu courbaturé, mais on tombe rapidement sous le charme de Chachapoyas, cette ville tranquille, aux maisons blanches.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On prend une chambre à l'Hostal Johumaji, tout près de la Place d'Armas.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Une fois installé on va faire le tour des différents terminaux de combis pour se rendre au site de Kuélap et Tarapoto pour rejoindre l'amazonie.

On rencontre une famille de la région de Toulouse partie pour 6 mois avec leur 3 enfants. En leur compagnie on visite l'Institut Nacional de Cultura qui conserve 6 momies et des céramiques datant de diverses périodes précolombiennes.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Dans un restaurant péruvien on se régale comme souvent, même si c'est répétitif, d'un tallarin (pâtes)/poulet.

 

 

Vendredi 7 novembre

 

 

 

Pas de petit déjeuner ce matin, réveil à 4h45 pour un départ au terminal des combis pour Tingo Viejo. Nous allons visiter Kuélap, construit par le peuple des nuages. On complète (7 s/p) un combi qui démarre à 5h30, la route emprunte la vallée du fleuve Uctubamba. De gigantesques montagnes, une végétation dense, déjà les prémices de la selva (forêt) haute.

Le combi nous dépose à Tingo Viejo, où démarre le sentier de 10 km qui mène aux ruines, le ciel est bien dégagé même si là-haut on voit beaucoup de nuages.

Le sentier dégagé, pierreux est bien signalé.  Durant notre ascension, on ne croise que 2 personnes dont une à cheval et on comprend pourquoi : difficile, très difficile!!!.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Au début ça monte et ça descend gentiment, puis sans répit, ça devient raide, notre réserve d'eau se vide rapidement tant la chaleur est présente.

En chemin, chose rarissime, on rencontre une tarentule bien velue.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Les paysages sont magnifiques, les montagnes à perte de vue.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

A 3000m enfin nous arrivons dans un petit hameau, l'ascension est pratiquement terminée.

C'est dans les nuages que nous effectuerons les 100 derniers mètres de montée. Notre grimpette aura durée près de 4h, pour un dénivellé de 1200 m.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On achète les billets d'entrée, 15 s/p. Avant de pénétrer dans l'enceinte on fait un petit pique-nique au pied de la forteresse, pour l'instant une légère brume empêche de profiter pleinement de la vue sur les ruines.

La citadelle est posée comme une couronne, sur la crête d'une montagne à 3100 m d'altitude.

D'une longueur de 585 m pour 110 m de large, les murs d'enceinte font de 10 à 20 mètres de haut. L'arrière de la citadelle donne sur un précipice vertigineux. Deux entrées principales donnent vers l'est, en forme de V pour ne permettre l'accès qu'à 1 seule personne à la fois.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Elle fut l'ancienne capitale du peuple Chachapoyas, elle reste un des plus beaux et mystérieux sites archéologiques des Andes, une des plus importantes constructions précolombienne en pierre du continent.

3 plates-formes empilées les une sur les autres supportent près de 400 constructions de forme majoritairement cylindriques, certaines sont décorées de formes géométriques.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

La végétation très luxuriante et exubérante est dû à l'intense humidité, orchidées et broméliacées donnent à l'ensemble un cachet "nature sauvage".

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Les spécialistes estiment que la construction de ce site a nécessité un volume de pierres trois fois plus important que la pyramide de Khéops.

Le brouillard disparait, on profite pleinement de la vue sur le site et des montagnes environnantes à la faveur d'un ciel bien dégagé et du soleil rayonnant.

Une dizaine de personnes cette matinée, Kuélap est loin de l'agitation du Machu Picchu. La difficulté pour arriver là-haut, même s'il existe un accès plus rapide que celui que l'on a emprunté, le Nord du Pérou loin des proprositions des tours opérateurs, font que le site restera encore mystérieux pour quelques années.

La descente vers Tingo est plus facile pour le souffle, mais traumatisante pour les genoux et les orteils, on l'effectue en 2h30.

Un quart d'heure d'attente et on monte dans un bus pour rejoindre Chachapoyas vers 16h. Après une bonne douche, il nous reste 2h avant la nuit pour profiter des charmes da la ville.

La cité a conservé son passé colonial, grandes maisons blanches avec des balcons traditionnels, grande et belle Place d'Armes.

On récupère nos vêtements donnés à laver à l'hôtel, puis l'éternel poulet roti/frites. On termine la journée à discuter avec la famille française.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Samedi 8 novembre

 

 

 

Petit déjeuner dans un café/panadéria (boulangerie) face à notre hôtel, puis petite balade en ville jusqu'à 10h.

Achat de 2 billets de bus pour Yurimaguas (porte d'entée en Amazonie) demain à 6h30. Départ à 10h en collectivo pour Leimebamba, une petite ville à 40 km. On prend la même route que la veille, la région recèle une multitude de sites archéologiques.

Nous on y va pour admirer les colibris au Kentikafé, un lieu où des mangeoires attirent les Loddigésies Admirables ( ils n'existent qu'au Pérou ) et une dizaine d'autres espèces de colibris.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Un sandwich à la main, l'appareil photo de l'autre on attend le moment propice. Les oiseaux sont très difficiles à prendre en vol : malgré tout, quelques belles photos, l'endroit est silencieux, le Musée et la vallée sont en contrebas.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Malheureusement, le seul bus de la journée pour revenir à Chachapoyas en provenance de Celendin passe dans le village à 14h, on rejoint la petite place, lieu de rencontre de la population et sa belle église en pierre.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On arrive à Chachapoyas vers 16h, pour un dernier tour en ville, que l'on quittera à regret.

 

 

 

 

 

 

Dimanche 9 novembre

 

 

 

On libère la chambre vers 5h45. A pied on rejoint le terminal de la compagnie Turismo Selva, c'est dans un combi de 20 places que l'on quitte Chachapoyas

A Pédro Ruiz, plusieurs personnes montent avec nous pour rejoindre Tarapoto.

Un panorama montagneux noyé de brume pour commencer avec une température fraiche et un ciel nuageux, puis végétation tropicale d'altitude.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Enormément d'élevage bovin. Puis les paysages sont tout à fait différents, plats, plus secs, plantations de bananeraies, de cannes à sucre, café ou encore cacao.

A Moyomamba, ville célèbre pour ses orchidées, une grosse averse noie les rues non goudronnées, s'ajoutant à la pagaille de la circulation constituée principalement par des motos et motos - taxi.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Après une attente assez longue pour remplir notre combi, on démarre vers 13h30, la chaleur se fait très présente, nous arrivons dans la Selva basse .

Tarapoto est atteint vers 15h, située à la lisière de la jungle péruvienne orientale, la chaleur est étouffante, bruyante toujours à cause du nombre incroyable de motos.

A15h on change de combi, une fois rempli, 30mn plus tard, on démarre pour Yurimaguas. Seuls étrangers, des passagers sympas nous interpellent pour nous faire découvrir, au hasard de la route, des cascades ou de beaux points de vue. Puis c'est la Selva basse, 100 m d'altitude, avec des cultures de palmiers pour l'huile de palme à perte de vue ( fléau de la déforestation), des bananeraies.

Vers 18h, on pose nos sacs au El Naranjo, petit hôtel dans une rue calme, près de la Place d'Armes. Sans perdre de temps on va à la pêche aux infos pour trouver un bateau pour demain. En vain tout est fermé. On se venge sur 2 pizzas et des glaces.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On passe la nuit avec le ventilateur à fond, chaleur et humidité excessives pour cette première nuit près de la jungle.

 

Lundi 10 novembre

 

 

 

 

Appel skype ce matin à 6h avec les enfants pour bien commencer la journée (avec le décalage horaire, il est midi en France). A l'extérieur une pluie diluvienne s'abat sur la ville, inondant les rues, un avantage pour nos oreilles, le son de la télévision est couvert par le tonnerre et l'écoulement des eaux.

C'est sous cette pluie que l'on rejoint en moto-taxi, La Boca, le port principal sur le rio Huallaga, d'où partent des bâteaux transportant des biens où des personnes, ravitaillant les petits villages qui se trouvent le long du rivage.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Deux choix pour rejoindre Lagunas, la petite ville isolée dans la selva accessible uniquement par voie navigable:

 . le plus pittoresque, la lancha, bateau de transport de toutes marchandises ou bétail, éventuellement de personnes, mais horaire très aléatoire.

  . un "bateau rapide", 4 h pour effectuer le trajet.

 

On choisit la deuxième solution. Sous un abri de fortune on attend 9h30, heure de départ. On est une vingtaine de personnes à s'installer sur des chaises pas très confortables, la vue malheureusement sur le rio sera minimaliste ; pour se protéger de la pluie des bâches en plastiques sont installées. 

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Trois arrêts avant d'arriver à Lagunas pour déposer des villageois. La dernière heure est bien plus intéressante avec la levée des bâches, le ciel s'est bien éclairci et la chaleur se fait sentir.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Pas de route dans la région, seulement une rue principale en béton dans la ville, uniquement des motos et en transport public des motos-taxi. 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Vers 14h30,on pose nos sacs à l'hospédaje Eco, propre et accueil sympa, accompagné par un guide un peu collant qui de suite nous fait une proposition de 1200 soles/2  pour 4 jours et 3 nuits pour visiter la Réserve Pacaya-Samiria, d'une superficie de plus de 2 millions d'hectares.

Mais on veut, avant de se décider, se renseigner sur la concurrence. Le moto-taxi qui nous a emmené à l'hôtel connait un guide référencé lui aussi dans le Lonely Planet. On se rend chez lui.

Pas du tout le même standing, mais Kléver, un vieux guide de 70 ans nous plait bien; les témoignages de nombreux touristes sur les murs de sa maison attestent de ses qualités. Il nous fait une proposition pour 800 soles/2 pour 4j/3n mais le séjour doit être beaucoup plus rudimentaire et sommaire (on ne sera pas déçus) en dehors en partie de la réserve, mais plus près de la vie des villageois.

On accepte et il nous donne rendez-vous pour demain matin chez lui pour le petit-déjeuner. De retour à l'hôtel on prépare un sac rapidement car l'électricité n'est disponible dans la ville que de 19 h à 22 h environ le soir, le matin c'est de 5h à 9h, le deuxième sac restera ici.

Avant d'aller dîner, on discute avec 2 français, membres  d'ESF ( Electricité Sans Frontières) en mission, pour mettre en place des panneaux photovoltaïques et permettre une plus grande autonomie électrique à l'hôpital municipal.

Repas habituel, même près de la jungle, poulet roti/frites!!!.

 

Mardi 11 novembre

 

 

 

A 7 h ce matin, discussion avec les électriciens français à notre hôtel, puis en moto-taxi, on se rend chez Kléver, celui-ci nous a préparé un petit déjeuner ( thé, sandwichs et fruits frais ) notre estomac est calé pour un bon moment, on lui verse 500 soles en acompte, le reste au retour.

En suivant, il nous fournit des bottes à notre pointure, on ne les quittera qu'à notre retour, on prépare le matériel dans des bâches que l'on charge dans une moto-taxi, il semble qu'il y a beaucoup d'improvisation chez Kléver.

Le port de Lagunas, qui reçoit des bateaux de toute taille, n'est en fait que la rive du rio qui fait office de quai.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Pédro, (notre marinier, cuisinier et guide pour l'expédition) aussi taiseux que Klever est bavard, s'affaire à démarrer le moteur, il a une tête bien sympathique, il est accompagné par sa femme et ses enfants venu lui dire un au-revoir.

Kléver s'aperçoit qu'il a oublié chez lui le matériel le plus important du périple : les moustiquaires!!. Une fois le matériel installé dans le bateau, assis sur le matelas qui a deux fonctions en fait ( la nuit matelas, la journée siège ), on démarre vers 10h30.

Direction l'aval du fleuve, rive gauche pour découvrir une lagune et des arbres millénaires.

Dès le départ rencontre avec nos premiers dauphins gris d'amazonie.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Puis on s'engage dans un petit rio, on s'arrête un instant pour regarder de petits singes qui sautent d'une rive à l'autre, bien difficiles à photographier tant ils sont rapides et la  végétation luxuriante et dense.

Hors de la réserve, quelques pêcheurs relèvent leur filet.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Plus loin on s'arrète pour un tour à pied de près de 3h.

On a droit à une présentation de divers arbres avec explications sur les vertus médicinales des différentes résines ou décoctions de plantes, Kléver n'est pas avare de nombreuses anecdotes (vraies ou fausses) ça fait le charme du personnage.

On passe un bon moment au pied d'un arbre géant qui aurait 10000 ans. Vu sa circonférence, et ses racines, pourquoi ne pas le croire, difficile pour nous de le prendre en photo car il faudrait énormément de recul.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Plus loin, à l'aide de sa machette il ouvre le noyau d'un fruit qui contient 2 petits vers blancs, appelés suris, ils font partis de la gastronomie du coin!!!.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Papillons, chenilles, escargots géants, libellules complètent la liste des petits insectes et des petits grignotages. Heureusement que nous avons les bottes, le terrain est très marécageux, les points d'appuis trompeurs, nos genoux font connaissance avec la boue.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Kléver nous dit qu'à la saison humide (janvier-février-mars) le secteur est recouvert par 2 à 3 mètres d'eau.

Au retour de notre petite expédition, Pédro nous a préparé l'almuerzo (galettes frites composées d'oeufs et de farine, salade d'ananas/bananes et oranges) on participe à la vaisselle en nettoyant les ustensiles dans l'eau marron du rio.

On s'aperçoit à cet instant que notre pharmacie est à l'hôtel y compris les cachets pour purifier l'eau. On boira l'eau qu'il y aura.

Le répulsif acheté au Pérou en complément du spray français n'aura aucun effet sur les moutisques péruviens.

Voraces et très très  nombreux, nous serons harcelés continuellement. ( Mais nous constaterons qu'ils attaquent aussi les Péruviens).

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On se dirige à pieds dans la selva vers notre point de campement pour la nuit.

Rudimentaire. D'abord Pédro dégage à la machette la surface pour installer nos matelas qui repose sur des bâches, 8 petits " piquets" en bois trouvés sur place pour fixer les moustiquaires et 2 grands piquets pour attacher la bâche plastique qui sert de toit.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le repas du soir se compose de riz (eau de cuisson du rio) oeufs, bananes frites. Pédro est un expert pour préparer le feu et toujours avec le sourire.

Une fois le repas terminé et excédés par les attaques répétitives des moustiques on va se réfugier dans notre abri. Kléver et Pédro (en grande discussion) s'installeront  plus tard eux aussi sous leurs moustiquaires.

On a droit à une superbe symphonie offerte par les nombreux oiseaux et insectes environnants et les lumières des lucioles dansants dans la nuit.

Réveil à 4h du matin : c'est pas plus mal car les moustiquaires ne sont pas des plus étanches et on n'a pas emmené avec nous l'anti-moustique en bombe. Au moins debout, on peut combattre à armes égales avec ces petites bêtes.

Munis de lampes torches, on part à la chasse aux tarentules et aux caïmans. C'est gagné pour les grosses araignées poilues : sur le tronc d'un arbre connu de Kléver, une famille sortie pour manger et se promener. ( le papa noir, la maman les pattes plus orangées).

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Pour les caïmans : rien. Pas un oeil luisant, ni de près ni de loin.

On regagne notre "lodge" pour le petit déjeuner.

 

 

 

 

Mercredi 12 novembre

 

 

 

Bon petit-déjeuner, fruits frais et galettes d'oeufs frits.

On range le matériel dans notre barque pour rejoindre le rio Huallaga.

Notre périple dans la jungle doit nous mener aujourd'hui à la lagune Huaritari, refuge naturel de nombreux oiseaux dont les condors d'amazone et aussi des caïmans. On doit aussi pêcher des piranhas.

Etonnement de notre part, un paresseux traverse le rio à la nage en faisant des mouvements très lents. Puis il grimpe avec lenteur à un arbre à l'aide de ses trois doigts griffus.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

2 heures de navigation plus tard on accoste dans la communauté de Yanama, le frère de Pédro habite là avec sa femme et leur 3 enfants parmi une quinzaine de familles.

Pas d'électricité ni d'école, c'est le dénuement complet.

Les hommes sont flegmatiques ou résignés, ils nous semblent qu'ils aiment bien leur hamac.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

La discussion entre eux s'effectue surtout dans le dialecte local, Pédro nous prépare une soupe dont il a le secret, il est capable de beaucoup avec peu de choses, la famille elle, se contente de quenouilles de maïs grillées.

Comme on a mangé léger, le reste de la soupe est partagé à tous les membres de la famille.

On décharge le matériel de notre barque, une grande partie restera là pour la nuit, le reste est porté sur nos épaules pendant 1 h de marche jusqu'à 2 canoës pas très étanches.

Un doigt de la main pour boucher une grosse fuite d'eau dans le fond du canoë et on atteint l'endroit de notre campement pour la nuit. La lagune est superbe, recouverte par endroits de plantes aquatiques, la forêt nous offre une véritable cacophonie.

Comme la veille, on installe notre campement, la chaleur est intense et l'humidité très présente, on commense à sentir "fort", la sueur, la fumée, les multiples couches de produit anti-moustiques, l'odeur des pieds dans les bottes.

Nos petites lingettes imprégnées ne nous sont pas d'un grand secours. On effectue une belle balade en canoë sur un petit rio et ensuite le tour de la lagune, beaucoup d'oiseaux aquatiques, plusieurs condors magnifiques au cri rauque (le cri d'un âne).

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Au retour, avec Pédro on va poser un filet de pêche alors qu'un superbe coucher de soleil se laisse admirer.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Pédro nous prépare des tortillas aux oeufs/frites, nos estomacs sont blindés surement ; aucun problème et pourtant...

Beaucoup de moustiques, plus la fatigue due principalement à l'inconfort dans les canoës, nous nous mettons à l'abri sous notre tente. Au loin l'orage gronde, on demande à Kléver d'annuler la sortie prévue ce soir pour voir les caïmans, le concert donné par les bruits de la forêt nous suffit.

 

Jeudi 13 novembre

 

 

 

Pas de pluie cette nuit. A 6 h ce matin on effectue une sortie sur la lagune, des dizaines de perroquets et de perruches font un bruit d'enfer lors de leur envol, petits et gros oiseaux se laissent plus ou moins (souvent moins) approcher, on est loin de la sérénité des Galapagos.

Un gros condor d'amazone est surpris par notre passage.  

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

A notre retour Pédro a retiré le filet de pêche, une dizaine de poissons au fond du canoë dont 3 piranahas. Il s'empresse de les cuisiner pour le petit déjeuner.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Pour moi, ce sera fruits, Denise déguste son poisson avec le riz.

Je goûte une très petite bouchée, la mâchoire de son poisson est mise à l'abri dans le sac et sera ramenée à Langon, un trophée de plus!!!.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Le ciel est toujours aussi beau, on effectue le chemin de la veille en sens inverse, petite séance photos chez le frère de Pédro, on se promet de leur envoyer un exemplaire dès notre retour.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On se dirige vers le rio Négro toujours en aval de Lagunas.

On s'arrète à la communauté Muva Espéranza. Plus importante, elle possède un générateur pour fournir de l'électricité pour les grandes occasions.

Chez le chef du village on déjeune ( soupe de Pédro ), photos de la famille, là aussi on enverra un exemplaire.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On profite de l'école toute proche pour utiliser l'eau et les toilettes : c'est beau la modernité...

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

L'instituteur déjeune avec nous, il nous explique le fonctionnement des programmes scolaires, il est seul pour des élèves de 6 à 12 ans, pas de secondaire ici.

Le village est géré par un comité de "sages" pour les problèmes de propreté, éducation, etc.., pas d'élections, des habitants sont désignés pour rencontrer les responsables de la région. Un jeune nous montre  un anaconda qui, il y a quelques jours, s'est attaqué à un enfant.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On quitte le village à regret, nous y avons passé un bon moment.

Dès le départ on voit de nombreux dauphins roses en train de jouer dans le rio, c'est un des buts de notre visite dans cette partie de la réserve ; on stoppe dans un spot connu de Kléver, des dizaines de dauphins nous entourent, pour les photos, nada, à part des ronds à la surface, parfois une nageoire dorsale, légère déception.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

De gros nuages arrivent. Pédro accélère le moteur de son embarcation pour établir notre campement. On monte les tentes dans un bras du rio Négro.

Ce soir au menu, croquettes d'oeufs et farine,chips de bananes. Avec le temps orageux les moustiques sont énervés, agressifs, nos vêtements ne font pas barrière, nous nous mettons tous sous la moustiquaire.

Eclairs et gros nuages, la pluie devrait être au rendez-vous cette nuit.

 

Vendredi 14 novembre 

 

 

 

3 h du matin, gros orage, pas de vent, mais il faut améliorer les écoulements entourant notre campement, la dextérité et l'ingéniosité de Pédro sont primordiales.

1 grosse heure plus tard on peut se recoucher, difficile malgré tout de trouver le sommeil. On se lève vers 7h, difficulté ce matin pour démarrer le feu, tout est humide,  " MacGyver " réussi malgré tout, il nous concocte un dernier petit déjeuner.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On charge ensuite le matériel dans le bateau, le dernier jour est arrivé. 

On aimait bien les discussions avec notre guide et cette nature si sauvage.

Mais le manque d'hygiène et les moustiques nous ont fait apprécier le retour.

Dans la matinée, j'ai la chance de prendre un dauphin rose qui saute hors de l'eau, buenas suerte !!! (bonne chance). La photo est superbe.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

A hauteur de la communautée de la veille on retrouve l'eau noire du rio Négro qui se mélange à l'eau boueuse du rio Huallaga, 6h pour remonter celui-ci, avec un arrêt "banos" (toilettes dans la nature) chez le frère de Pédro.

On accoste à Lagunas vers 14h, immédiatement on se rend au bureau des compagnies de lanchas, on nous confirme le passage du bateau pour la soirée.

Finalement, l'arrivée du bateau ne se fera que le dimanche après-midi.

On dépose le matériel chez Kléver, on lui verse les 300 soles dues, rendez-vous chez lui est pris vers 17h pour prendre le thé en compagnie de Pédro.

C'est avec un grand plaisir que l'on retrouve l'hôtel Eco et la douche.

Que c'est bon une douche froide!!!! surtout lorsqu'il fait plus de 30°.

Five o'clock chez Kléver, apparemment ils ont bien appréciés notre compagnie.

Il faut reconnaître, que malgré les conditions rudimentaires, on a toujours participé à toutes les tâches (pas obligatoires).

On aligne quelques phrases sur son livre d'or, discrètement on donne une propina (pourboire) bien méritée à Pédro, une dernière photo en leur compagnie qu'on leur fera parvenir et c'est les adieux.

En compagnie du petit-fils de Kléver on se rend à la bibliothèque pour utiliser internet. Finalement, à cause d'un problême de connection ça ne sera pas possible.

Sur la Place d'Armes, toute récente, on déguste avec plaisir un poulet grillé/frites avec une grande Cusquenia (bière).

Ah ! que c'est bon les retrouvailles avec la cuisine péruvienne. 

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

La nuit dans un grand lit bien fait (et sans moustique) : que du bonheur !.

 

 

 

 

 

Samedi 15 novembre

 

 

 

Lever tardif ce matin, 7h quand même, Il a plu toute la nuit. Mais la chaleur est déjà bien présente. Denise profite d'un grand bac dans le jardin pour faire une lessive. On déjeune avec un thé simplement, pas de gargottes proposant des p/dj continentaux, le riz/poissons, non, pas tous les matins.

On se rend à pied au port pour réserver 2 billets à la compagnie Eduardo, on souhaite avoir une cabine privée, mieux vaut s'y prendre à l'avance, le bateau est prévu vers 5 ou 6h du matin.

On trouve de quoi se sustenter dans une panadéria avec des petits pains et des barres chocolatées et 1 ananas juteux à souhait. En chemin on rencontre Kléver, on discute quelques minutes dans la rue.

Un peu désoeuvrés dans cette ville, on apprend qu'une réserve d'animaux existe à quelques km de là, dirigée par une ONG, oeuvrant pour la réintroduction des animaux blessés ou malades.

On s'y rend à pied, à la grande surprise des habitants, pour eux 3 km c'est vraiment très loin.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

En chemin on rencontre énormément d'oiseaux. Peu de monde durant cette belle balade.

L'entrée de la réserve n'est pas fermée mais personne pour nous recevoir, un panneau nous signale que l'entrée est interdite, on voit au loin des cages avec des perroquets.

De l'autre côté de la route on entend des grognements, ce sont des singes en liberté, on les observe en avançant prudemment, mais là aussi, interdit d'entrer, après avoir pris quelques photos on retourne au centre ville.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Retour à l'hôtel, on range le linge sec dans les sacs et on se fait une partie de dominos, bonne journée de récupération.

Le soir, même repas que la veille à la polléria, l'endroit est sympa et le poulet bien grillé. En prévision du réveil prévu vers 3h cette nuit on se couche de bonne heure, mais vers 21h le proprio de l'hôtel vient nous signaler que le bateau est retardé et ne sera à Lagunas que vers13h. Toujours les imprévus d'un voyage en individuel, on adore !!!.

 

Dimanche 16 novembre 

 

 

 

Petite séance glandage ce matin, on file directement au marché couvert où on se régale comme la veille avec du pain et du chocolat et un mix de fruits frais.

Nous nous dirigeons vers le port pour prendre des nouvelles de la lancha : horaire d'arrivée confirmée, le bateau est parti de Yurimagas il lui faut environ 12h pour effectuer le trajet.

A l'hôtel, on discute avec un jeune français de Narbonne qui est arrivé hier soir. Lui aussi se dirige vers Iquitos, mais il a choisi de prendre un bateau rapide avec arrêt à Nauta, la ville où les rios Maranon et Ucayali forment l'Amazone.

On ne ratera pas le départ de la lancha : à midi pile on est dans le bureau de la compagnie, on grignote des petits gâteaux torsadés et du chocolat pour passer le temps.

Vers 14h, le voilà notre bateau, grosse agitation sur la rive, des passagers pour voyager, des personnes pour charger ou décharger toutes sortes de marchandises, des femmes et des enfants pour vendre des fruits, gaséosas (boissons gazeuses) pâtisseries et poissons frits...

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On prend possession de notre cabine située au 3ème niveau avec 2 petits lits superposés, la porte ferme avec un gros cadenas.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Il y a une douzaine de cabines en tout à l'avant. Sur  la partie arrière, les passagers accrochent leur hamac en quinconce, plus loin mais dans le même espace, les toilettes et les douches alimentés par l'eau du rio.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Au deuxième niveau, des marchandises en tout genres ( électroménagers, cochons, poules, boissons...) tout pour approvisionner les villages des rios.

De nombreux passagers ont accrochés leur hamac. Le local cuisine est à ce niveau. 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

En bas, le fond plat de la lancha supporte les machines et d'autres cargaisons plus lourdes ou encombrantes.

La croisière est sympa, la proximité nous permet de discuter avec des passagers péruviens, nous sommes les seuls étrangers, l'équipage est aux petits soins.

Le repas compris dans notre billet cabine est bon, une sonnerie tinte à l'heure du service, un homme de l'équipage nous l'apporte dans des barquettes dans notre cabine.

Les autres passagers se rendent aux cuisines avec un récipient personnel pour être servis. Les paysages sont superbes, la vitesse réduite du bateau nous permet de les apprécier.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Quelques dauphins gris et roses se laissent admirer brièvement, mais le spectacle est plus intéressant sur les berges.

De jour comme de nuit, la population est présente attendant la lancha avec impatience. En fin de journée on assiste à un superbe coucher de soleil sur le rio Maranon, immense et boueux.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

L'accostage effectué par la lancha dans les villages met en valeur la dextérité du pilote. Dès le bateau amarré c'est un véritable ballet de personnes qui s'affairent, travail à la chaine, accouplés avec de petits bateaux, l'arrêt est bref, pas de temps à perdre.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

La nuit dans la cabine est agréable, aucun bruit de moteur je me lève malgré tout pour regarder un déchargement dans un village. L'activité sur le rivage est intense malgré l'heure tardive.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Lundi 17 novembre

 

 

 

Nuit très correcte, vers 5h un coq insomniaque sur le pont nous tire du sommeil, aucune impression d'être sur un bateau, le p/d nous est servi vers 6h30  - porridge/morada, pains mantequilla y jamon (beurre/jambon).

Belle journée en prévision, le ciel est bien dégagé.

Seul lien avec l'extérieur, les arrêts toujours attendus avec intérêt par les populations. Un seul incident : une personne qui voit sa barque disparaitre sous l'eau, victime de l'inattention du pilote. Le différent se règle dans l'indifférence pour le malheureux propriétaire.

Sur le rio, d'improbables et parfois étranges embarcations dérivent sur les eaux. 

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

A 12h, repas (riz/porc), pas de poulet aujourd'hui, une erreur sûrement!!.

La lancha stoppe à Nauta pour une durée plus importante, sur le quai improvisé, le déchargement offre un vrai ballet humain sur des planches branlantes en guise d'escalier.

Le coucher de soleil est une vrai palette de couleurs, superbement beau.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

18h30 précise, l'heure du repas, sans surprise poulet/riz et quelques frites, le chef n'est vraiment pas très inspiré.

On reprend notre route vers Iquitos, c'est en pleine nuit que l'on navigue sur l'amazone, ce grand fleuve qui s'écoule pendant plus de 3600km jusqu'à son embouchure, résultant de la réunion des rios Maranon et Uyucali.

Un immense regret pour nous de ne pas être témoin visuel de ce phénomène.

 

Mardi 18 novembre

 

 

 

La lancha accoste dans un des ports d'Iquitos vers 6h, une multitude de barques  avec des commerçants viennent chercher leurs marchandises. 

Des hommes et enfants  s'activent chacun à leur tour. Des fruits, dont l'aguaje principalement, fruit d'un palmier poussant dans la zone tropicale de l'Amazonie, une peau d'un brun foncé, couverte d'écailles protège une chair jaune vif. Les sacs contenant les fruits sont contrôlés, inspectés, humés et finalement transvasés dans les barques.

a
a

a

 

Le déchargement devant durer assez longtemps, on prend un bateau-taxi pour atteindre un des quartiers nord de la ville. A près le passage sur les quais encombrés par les diverses marchandises, nous avons quelques difficulté pour trouver un hôtel, les 2 premiers choix sont complets.

On se dirige vers l'hospédaje Casa Del Frances, la cour d'entrée est jolie, mais  l''accueil désinvolte, la propreté douteuse, la chambre proposée n'est pas lumineuse et mal ventilée, on accepte, mais par défaut.

On apprendra par la suite que le propriétaire vit à Paris ; l'appréciation du guide Lonely est "gentille". 

Dès le p/d terminé, on prend 2 billets d'avion chez Star Péru avec un départ le vendredi 21 pour Puccalpa, ville du centre du pays, le temps restant ne nous permet pas de prendre une lancha et ses 6 à 7 jours pour faire les 1500 km séparant les deux villes.

Iquitos est la seule grande ville au monde accessible uniquement en avion ou en bateau, une seule route de 100 km la relie à Nauta.

Très peu de voitures dans les rues, uniquement des motos et des motos-taxi, des bus ancestraux et brinquebalants, qui provoque un vacarme permanent, de jour comme de nuit.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On se dirige vers l'hospédaje Casa Del Frances, la cour d'entrée est jolie, mais  l''accueil désinvolte, la propreté douteuse, la chambre proposée n'est pas lumineuse et mal ventilée, on accepte, mais par défaut.

On apprendra par la suite que le propriétaire vit à Paris ; l'appréciation du guide Lonely est "gentille". 

Dès le p/d terminé, sur la Place Centrale, on prend 2 billets d'avion chez Star Péru avec un départ le vendredi 21 pour Puccalpa, ville du centre du pays, le temps restant ne nous permet pas de prendre une lancha et ses 6 à 7 jours pour faire les 1500 km séparant les deux villes.

Iquitos est la seule grande ville au monde accessible uniquement en avion ou en bateau, une seule route de 100 km la relie à Nauta.

Très peu de voitures dans les rues, uniquement des motos et des motos-taxi, des bus ancestraux et brinquebalants, qui provoque un vacarme permanent, de jour comme de nuit.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Vers la fin du 19 ème siècle, la ville connu du succès avec le boom du caoutchouc. Des patrons aux fortunes colossales firent bâtir de luxueuses demeures construites avec des marbres importés d'Italie, les façades revêtues d'azulejos sévillans ( carreaux de faïence ornés de motifs géométriques ), des balcons de fer forgé de Hambourg.

On peut apprécier encore quelques jolis vestiges de ces anciennes résidences.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

La culture de l'hévéa se termina vers 1915, suivirent l'exportation des bois précieux et des résines puis l'or.

Malheureusement pour l'Amazonie, c'est maintenant le pétrole. Au point de l'office touristique de la ville, on nous donne une carte et un plan des curiosités à visiter. Muni de nos documents, on se rend en moto-taxi au port de Bella Vista Nanay, un bateau-taxi nous emmène à la ferme aux papillons de Pilpintuwasi.

Ce centre enseigne aux visiteurs le cycle de vie de cet insecte.

Le morpho bleu aux ailes irisées, le papillon hibou ou d'autres grands papillons de l'Amazonie cotoient les aras, perroquets et singes en liberté.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

En fin d'après-midi on déambule sur le Malecon Tarapaca aménagé au bord des nombreux rios qui forment l'Amazone. Là, se dressent encore d'anciennes belles demeures.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

L'énorme portion de poulet roti/frites engloutie, on revient sur le Malecon et la Place d'Armas pour une promenade digestive, la température devient plus agréable, la journée c'est difficilement supportable.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Mercredi 19 novembre

 

 

 

Départ ce matin à pied pour le quartier Belen, implanté au sud da la ville sur les bords du rio Italaya, un des nombreux affluents de l'Amazone.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On y parvient en longeant en premier le malecon puis des petites rues qui nous mènent à ce faubourg, " Belen" un bidonville construit dans la plaine en contre-bas. Toits de tôles rouillées ou en feuilles de palmiers, murs en planches, maisons sur pilotis ou flottantes, rues défoncées en terre battue.

L'éducation environnementale est un gros problème dans ce pays ( sacs plastiques, détritus ) et encore davantage ici lorsque le fleuve est au plus bas.

Mais, hélas, beaucoup de difficultés majeures liées à l'éducation, travail,etc... relèguent les soucis de pollution au dernier plan.

Cinq mois de l'année environ, les eaux de l'Amazone reprennent leur droit sur cette bande de terre et voilà la " Venise du Loréto " vantée par les guides touristiques.

Egaré dans une ruelle, un garde de la sécurité touristique nous interpelle et pour plus de sécurité nous accompagne dans notre visite.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On se dirige vers le petit port, d'où proviennent les denrées de la forêt et du reste du pays. Les bateaux chargés de victuailles accostent, vite abordés par des acheteurs qui les vendront ensuite dans les rues du quartier.

La vue depuis un bateau loué pour 1h donne un aperçu de la vie journalière des habitants : l'eau du fleuve sert de bac à lessive, de latrine, " eau potable" et de piscine pour les enfants !!!.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Retour sur la terre ferme.On déambule entre les étals de poissons, viandes de poulet, caïman, tortue, vers vivants ou en brochettes, plantes médicinales, fruits et légumes très appétissants, tous nos sens se réveillent, surtout l'odorat qui supporte difficilement parfois des odeurs puissantes !!!!, l'envie de vomir n'est pas loin. 

Notre guide amateur se fait un plaisir de nous présenter ces produits avec pas mal d'anecdotes.

Le marché est un lieu unique, c'est un excellent endroit pour s'initier à la cuisine typique de la selva.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

 

Le quartier flottant de Belen suit les mouvements du fleuve, dans la plaine inondable. Chaque année de nouveaux habitants provenant des communautés autochtones se rapprochent de la ville pour peut-être, vivre une vie meilleure.

La zone est très pauvre, ce qui peut entrainer de la violence, plus encore qu'au centre d'Iquitos, mieux vaut se rapprocher de la police touristique.

On quitte notre guide improvisé, photo de rigueur et franche poignée de mains.

 

approcher de la police touristique.

approcher de la police touristique.

 

Au marché central couvert, on achète de quoi faire un repas à l'hôtel.

Des couleurs et des odeurs décuplées par la chaleur ambiante dans ce bâtiment. Le tour est joué en faisant quelques apnées !!!.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Voilà un moment unique qui laissera une trace dans notre voyage.

Après un thé et des gâteaux en guise de repas, nous rejoignons les bureaux de l'Alliance Française où on procède à l'échange d'un livre (en prévision du retour en avion). Dommage ; la discussion avec les 2 employées est courte, elles ne parlent pas notre langue!!.

Le reste de l'après-midi se passe dans notre chambre, le ventilateur à pleine puissance,Il fait une chaleur intense et moite. On avale notre repas, la balade sur le malecon en soirée nous permet de retrouver une fraicheur toute relative.

 

 

Jeudi 20 novembre

 

 

 

Petit déjeuner près de l'hôtel. On se rend ensuite dans les locaux de Star Péru pour changer la destination de notre billet d'avion.

On souhaite retrouver un peu de fraîcheur pour la fin du séjour, on la trouvera dans les environs de Lima. A la place de Puccalpa à l'origine, on poursuivra le vol jusqu'à la capitale.

Une fois les formalités terminées, on se rend en bus au port de Bellavista pour prendre un bateau-taxi en direction du Mirador Indépendencia et au barrio  (quartier) Floridano où se situe la petite réserve Fundo Pédrito qui permet de voir ou revoir les espèces peuplant l'Amazonie :  piranhas, petits caïmans, des païches ( poissons géants du bassin amazonien de 2m de long pour plus de 100kg, interdit de commerce, on le retrouve pourtant dans certains restos ), tortues, aras en liberté, anacondas, des nénuphars géants ( victoria régia ), un petit havre de paix, loin de l'agitation et du bruit d'Iquitos.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

A pied, on rejoint par un chemin en béton le Mirador Indépendacia d'où on a une superbe vue sur l'Amazone, large à cet endroit de 1,5 km. Côté terre, la vue est splendide sur la forêt et un village coloré, bien préservé du tourisme de masse, le contact avec les familles est facilité par leur gentillesse.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On effectue le retour en bateau-taxi en compagnie de Selva, jeune étudiante en français, petite fille du proprio du parc visité.

On lui promet de lui donner des nouvelles par mail avec des photos.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Au port de Bellavista on passe un moment au milieu des étals bien achalandés en produits divers, de nombreux stands proposent des vers de palmier appelés "suris"  en brochettes, en sauce,  ou crus, bon appêtit.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Comme les jours précédants on attend la fraicheur pour sortir de l'hôtel, une     salade de légumes avalée avec gourmandise, une coupe de fruits frais et on va faire une dernière balade sur le malecon.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Vendredi 21 novembre

 

 

 

Petits pains et barres chocolatées en guise de petit déjeuner en arpentant le malecon, la vue du fleuve au loin et des pauvres habitations en contre-bas est toujours aussi saisissante, la température ambiante augmente rapidement.

A 8h30, c'est en moto-taxi que l'on rejoint l'aéroport distant d'une dizaine de km du centre. Le passage à l'enregistrement est très rapide, l'activité est réduite, peu de vols, mais l'attente de notre décollage est longue, très longue ; prévu à 11h20, on quitte Iquitos à 16h50.

Le ciel, dégagé au départ, nous offre une vue imprenable sur la forêt et les méandres des différents et immenses rios. Mais une grosse couche de nuages nous empêchera de distinguer la Cordillère des Andes.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Un escale rapide à Puccalpa et on atteint Lima vers 20h. On téléphone à Arturo ( à l'aide de l'appareil de Tristan le jeune français de Lagunas que l'on a retrouvé à Iquitos ) pour venir nous chercher, il arrive 1/2h plus tard, toujours souriant.

On dépose le français dans un terminal de bus, Il part pour Huaraz dans la Cordilléra Blanca. Vers 22h enfin on peut se reposer dans le confort et le calme.

 

Samedi 22 novembre

 

 

 

Petit déjeuner en compagnie d'Arturo qui nous donne son point de vue sur la vie sociale au Pérou, toujours très intéressant.

On laisse un sac chez lui et on prend le métrobus pour la station de bus Mexico.

A la compagnie de bus Pérubus on prend 2 billets pour Pisco, au sud de Lima à 300 km. On démarre à 10h50, toujours le même paysage le long de la côte, dunes de sable, rocailles, et mines à ciel ouvert, le ciel est bien dégagé, la température agréable.

L'industrie viticole est bien présente sur la route. Vers Chincha, d'immenses propriétés, avec des caves d'exposition et de vente. A 14h, le bus nous dépose à San Clémente sur la Panaméricaine Sur, à 6km de Pisco.

C'est en taxi que l'on atteint la ville. On prend une chambre au Posada Hispana, un hôtel près de la Place d'Armas. L'accueil est très sympathique (le proprio est natif d'Andorre) une chambre propre et agréable, le top.

Un séisme à détruit les infrastructures à 70% en 2007. La cathédale ( 300 personnes ensevelies ) fermée au public en porte les stigmates.

Une église financée par l'Espagne s'élève à côté.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On dîne dans un resto aux spécialités péruviennes sur la place toute proche.

Comme d'habitude dans tout le Pérou, les soirs de week-end, la nuit va être animée et bruyante et pourtant, le proprio conscient des nuisances, nous a proposé une chambre à l'arrière de son établissement.

 

Dimanche 23 novembre

 

 

 

La musique s'est arrétée vers 3h du matin mais dans l'ensemble bonne nuit.

On se régale d'un bon p/d à l'hôtel, puis on se rend à Paracas ( El Chaco ) le principal village de la péninsule en combi. 20mn de route vers le sud  avec le passage entre l'implantation d'usines de poissons qui dégagent une horrible puanteur.

On atteint un ensemble de bâtiments anciens, récents, une zone de stands réservés aux touristes, un secteur hétéroticle où la principale activité est liée aux tours opérateurs pour visiter les iles Ballestas et la faune locale ( flamants, pélicans, lions de mer, manchots et dauphins).

Déjà vu en d'autres endoits du pays ou en Equateur, on se contente de marcher sur plusieurs kms le long de la baie, la vue sur la montagne est superbe, les couleurs ocres nous rappelle les couleurs du Parc Avaroa en Bolivie.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Hôtels chics et belles villas devant l'océan, le quartier de Belén à Iquitos et la misère doivent être loin des préoccupations des propriétaires, peut-être même inconnues.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

A l'extrémité de la baie, on arrive à l'entrée de la Réserva Nacional De Paracas, quelques flamands et oiseaux marins profitent de la tranquilité des lieux.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Au retour, sur la plage on retrouve notre famille de Toulouse, les enfants se baignent. On échange quelques nouvelles et on rentre à Pisco. On termine notre journée au centre ville où une journée caritative est organisée, on participe en dégustant un céviche poissons/mariscos, des gâteaux et on s'installe sur un banc pour regarder déambuler les habitants.

On retrouve notre chambre, soirée pizza et dominos.

 

 

Lundi 24 novembre

 

 

 

Tôt ce matin on se rend à l'embranchement de San Clémente pour prendre un bus pour Ica, la grande ville de la région, désigné comme le " miracle dans le désert ". 1h de route, d'importantes exploitations : asperges, coton, fruits et surtout la vigne.

Des vins renommés, très sucrés et le Pisco (boisson nationale du Pérou), eau de vie de raisin titrant entre 30° et 45°. Les vendanges ont lieu en mars/avril, de nombreuses bodégas organisent des visites, mais assez difficiles d'accès pour les indépendants comme nous.

On se renseigne au hasard sur la Place d'Armas : des combis partent pour le village de San Juan De Bautista à 7km de là. Sans adresse précise on s'y rend.

Le chauffeur nous dépose devant une maison qui devrait être une bodéga. En fait la famille qui produit du vin est présente mais loin de l'accueil et du faste des vrais professionnels, le proprio et sa fille nous font visiter leur jardin, puis dans une cuve ils nous miment l'action de fouler du raisin, un peu surnaturel !!!, ils nous font gouter du Pisco et du vin rouge sucré, idéal pour l'apéro.

On leur achète 1 bouteille de chaque, grand moment de simplicité et d'émotion passé en leur compagnie.

De retour à Ica, on visite la place avec à côté la Cathédrale qui a subit aussi des dégâts énormes en 2007, elle est interdite au culte depuis cette date.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

La ville ne comporte que peu de maisons de style. Il fait très, très chaud.

On se fait une dégustation de fruits dans la rue, pastèques/ ananas et jus d'orange, alors que l'hiver s'annonce en Europe, un père noël bien décontracté, passe dans la rue, juché sur une voiture. Quel décalage !!!!.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

De retour à Pisco, une coiffeuse promène allègrement sa tondeuse sur ma tête, coupe pour 2 euros, qui dit mieux ?.

Le soir, au resto, cocktails de Pisco Sour et pizzas. Nos voisins dégustent des glaces énormes bien tentantes, mais une pastèque bien mûre et rouge nous attend à l'hôtel, regrets!!!.

 

Mardi 25 novembre

 

 

 

Départ pour San Clémente ce matin à 8h30, on remonte vers Lima en bus avec un arrêt prévu à Pucusana, un petit village de pêcheurs à 3h de route de Pisco.

On démarre vers 9h30, le temps est couvert, brumeux, avec une température bien agréable. Le bus nous dépose au km 57 sur la Panaméricaine, de là, des combis en attente, amènent les passagers à 10 km environ au terminal terrestre  de Pucusana, près du port.

Le village est situé au sud de la grande banlieue de Lima, de la chambre d'hôtel que l'on a choisi, le El Mirador, construit tout en haut d'une butte, la vue sur le port est un vrai tableau.

Beaucoup de bateaux, une activité permanente, mais à un rythme calme, un endroit idéal pour terminer le voyage.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

L'accueil de notre hotesse Erika est très agréable (le courant passera bien durant notre séjour), bonne et longue discussion.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Une fois installé on se rend sur les quais, des pêcheurs arment leurs bateaux pour quelques jours de sortie en mer, on discute avec leur d'entre eux.

On en profite pour manger un céviche,( poissons/crabes/mariscos ), derniers clients de la journée on est servi copieusement.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On effectue un petit tour digestif dans la ville, la température a bien baissé, on retourne à l'hôtel. De la terrasse nous avons droit à un magnifique coucher de soleil sur la baie.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Mercredi 26 novembre

 

 

 

Bien installé sur la terrasse qui domine la baie, on déjeune en discutant avec la propriétaire, le ciel est toujours bouché. On se dirige plus tard vers la criée sur le port.

Les bateaux à tour de rôle viennent décharger leur cargaison. Gros calamars (plus de 35 kilos)  requins marteaux, anchois, crabes, péricos, etc...Les camions réfrigérés sont en attente tout près, Lima est à 1h de route, on a décidé d'aller à Miraflores, un barrio au Sud de la capitale.

On prend un bus au terminal qui nous dépose sur la panaméricaine.

C'est à pied que l'on va parcourir l'avenue Benavides à la grande surprise de la policière à qui on demande des renseignements sur la direction. C'est vrai pour un péruvien faire 5 km à pied est inconcevable, pour nous un moyen de visiter une ville à notre allure.

Tout d'abord le barrio Santiago de Surco, puis Miraflores, ancien district résidentiel et balnéaire. Miraflores, maintenant  centre économique et touristique de la capitale. Ambassades, hôtels de standing, boutiques, centres commerciaux et sécurité, les expatriés se trouvent dans ce secteur. Près de l'océan on se dirige vers le parque del Amor bien fleuri, aménagé sur la falaise qui domine l'eau, la vue est superbe sur les iles au large.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On prend un bus au terminal qui nous dépose sur la Panaméricaine.

C'est à pied que l'on va parcourir l'avenue Benavides à la grande surprise de la policière à qui on demande des renseignements sur la direction. C'est vrai pour un péruvien faire 5 km à pied est inconcevable, pour nous un moyen de visiter une ville à notre allure.

En premier, le barrio Santiago de Surco, puis celui de Miraflores, ancien district résidentiel et balnéaire. Miraflores, maintenant  est le centre économique et touristique de la capitale.

Ambassades, hôtels de standing, boutiques, centres commerciaux et sécurité, les expatriés se trouvent dans ce secteur. Près de l'océan on se dirige vers le Parque Del Amor bien fleuri, aménagé sur la falaise qui domine l'eau, la vue est superbe sur les iles au large.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Trop impersonnel pour nous, notre impression est mitigée mais il fallait voir cet aspect et l'architecture du pays. On prend l'almuerzo dans un bon resto traditionnel et on revient prendre notre bus de retour, toujours à pied!!!. La prise du bus se fait sous un pont, pas prêt d'oublier le vacarme et l'effervescence qui y règne, il faut être un peu en recul pour ne pas se laisser emporter.

Les bus et combis se succédent toutes les 20 secondes. Quelquefois plusieurs en même temps. A Pucusana, on discute avec la propriétaire sur plusieurs sujets (école, appt, loyer) toujours très intéressant.

On assiste le soir au retour des bateaux de pêche : toujours la même activité. Un régal pour les yeux.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Ce soir dans la chambre, repas pain/fromage, un bon (enfin)  acheté dans un super marché à Miraflores,

 

 

 

 

Jeudi 27 novembre

 

 

 

Matinée glandage prévue, tout d'abord le déjeuner en toute tranquillité, puis balade sur le port, quelques photos du retour de pêche. Les eaux du Pérou sont  poissonneuses: de grands péricos, des calmars, des requins sont déchargés en quantité des cales des bateaux, dans une ambiance familiale très sympathique.

 

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On prolonge vers une petite plage bordée par des résidences et bâtiments d'habitations plus récents, surement le secteur résidentiel, en passant sous un tunnel, brut, creusé dans la montagne.

On croise une dame qui promène son chien, appelé chien inca ( biringo ). Inscrit au Patrimoine National en 2001. Le chien nu du Pérou ne possède pas de poils sur le corps, sauf une petite crête sur le somment du crâne. Rigolo la bête.

Des représentations ont été retrouvés dans les vestiges des civilisations pré-incas.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana
Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

On quitte Pucusana, Erika et sa mère Elisabeth à regret, en bus vers 10h30.

Le chauffeur passe par quelques stations balnéaires bordant une petite route. On atteint les faubourgs de Lima assez rapidement. La circulation devient très vite dense et anarchique, c'est celui qui passera le premier, la police est dépassée.

Nous traversons de nombreux barrios avant d'arriver au terminal Place Bolognési en centre-ville vers 14h. A la station Grau, on prend le métrobus pour la station Uni, quartier de chez Arturo, chez qui on arrive vers 14h30 : 4h de route pour effectuer 60km.

Dès que l'on a déposé le sac et pris possesion de  notre chambre, on retourne au Centre Historique pour les derniers petits achats dans le Barrio Chino, bon repas arrosé par un Pisco Sour pour notre ultime repas en Amérique Latine.

Discussion animée avec Arturo et 2 jeunes français de passage chez lui pour la nuit.

 

Vendredi 28 novembre

 

 

 

Réveil de bonne heure ce matin, préparation des sacs, p/d puis départ à l'aéroport avec Arturo.

Voyage au PEROU 2014. Lima. Caraz. Trujillo. Lagunas. Iquitos. Pisco. Pucusana

 

Sur le chemin celui-ci nous fait part de ses réflexions sur la sécurité dans son pays. Bien avertis dès notre départ et avec le vécu de l'an dernier, en aucun instant on n'a ressenti un danger.

Passage rapide au checking et au contrôle douanier. Départ à l'heure de notre avion, voyage retour sans histoire.

 

Adieu le Pérou

 

Samdi 29 novembre

 

 

Escale rapide à Madrid, arrivée à Paris à l'heure prévue. Sans perdre de temps, on se dirige vers la gare TGV de l'aéroport.

Arrivée à Bordeaux à 14h37.

 

Souvenirs de voyage

........................................................ 

 

Coups de coeur :

 

  • La cordillère des Andes, avec ses hauts sommets enneigés et les superbes lagunes de la cordillère Blanche.
  • Les marchés des petites ou grandes villes, lieux de traditions, couleurs et odeurs, l'authenticité d'un pays est là.
  • Les sites archéologiques de Kuélap et Sipan.
  • La selva (forêt) amazonienne avec le parc Pacaya Samiria, sa faune et sa flore et ses communautés indigènes. La surprenante ville d'Iquitos et son quartier de Belén.
  • Les ports de pêche, celui tranquille de Pucusana et celui de Mancora avec la plage en complément.
  •  Les péruviens, surtout ceux qui n'ont pas trop d'intérêt avec le tourisme et nous en avons rencontré beaucoup malgré notre statut de visiteurs ( valable pour tous les pays ).

 

Petits désagréments :

 

  • La radio plein volume et les films de guerres dans les bus, souvent les deux ensemble.
  • Les coups de klaxon en permanence dans la rue.
  • Les soirées ( fiestas ) de fin de semaine, intérêt à regarder l'environnement de l'hôtel choisi avant de réserver une chambre.
  • Les moustiques et les petites mouches noires, redoutables, agressifs et sanguinaires !!!!!.
  • Les alarmes de voiture qui se déclenchent pour un rien.

 

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2018 1 02 /07 /juillet /2018 15:31

 

Voyage Equateur 2014

 

Iles Galapagos

Quito

Otavalo

Boucles de Quilotoa

Zamora

 

 

 

Informations générales

 

 

Visa

 

 

Pas de visa, seulement validité du passeport 6 mois après le retour. 

 

 

Vaccination

 

 

Pas de vaccination obligatoire, vaccins conseillés : fièvre jaune, fièvre thyphoïde, hépatites A et B.

 

 

Question argent 

 

 

 

1 euro = 1,25 dollar américain 

 

 

  Question hébergement 

 

 

 

Nous n'avons jamais réservé à l'avance durant tout notre séjour.

Wifi gratuit dans tous les hôtels.

 

Guayaquil :"Hostal Suite Madrid", bien situé, belle et grande chambre propre, excellent accueil, français parlé, 1er nuit négociée à 45 $ puis à 35 $. pas de p/d.

 

Puerto Lopez : "hostéria Itapoa", familial, bon accueil, chambre dans un bungalow, jardin agréable, 30 $ avec p/d.

 

Puerto Ayora - Galapagos : "Espana Hotel", chambre sans charme, bruyant, 30 $ sans p/d.

"Hôtel Sir Francis Drake", excellent accueil, bien situé, patio agréable, jolie chambre, 30 $ sans p/d.

 

Quito : "hôtel Colonial House", bien situé, bruyant, propreté douteuse, "gentil le lonely", 25 $  sans  p/d. 

 

Otavalo :"hospédaje Rincon Del Viajero", excellente adresse ( accueil, chambre, patio ) petit déjeuner sur terrasse avec vue. Personnel extra - 25 $ avec p/d - A recommander.

 

Latucunga :

. "hostal Tiana", auberge de jeunesse, chambre agréable, patio et cuisine, internet gratuit, bon accueil, 30 $ avec p/d.

. "hotel Central", familial, excellent accueil de la proprio, belle chambre, 20 $ sans p/d, à recommander. 

 

Quilotoa : "hostéria Alpaca Quilotoa", très en dessous des appréciations du lonely, mais faute de mieux !!, 40 $ en demi-pension.

 

Chugchilan :" hostal Cloud Forest", excellent accueil, beau cadre, bonne chambre, 30 $ en demi-pension, proprio très disponible. A recommander.

 

Cuenca : auberge de jeunesse, "Posada Del Rio", bon accueil, très propre, ambiance sympathique, cuisine commune, 20 $ sans p/d.

Zamora :

." hôtel Bétania", ambiance triste, chambre sombre, 25 $ sans p/d.

."hôtel Gomar", bon accueil, chambre agréable, 30 $ avec p/d.

 

Loja : "hôtel Villocaro", accueil sympathique, bien situé, confortable, 24 $ pas de p/d.

 

Vilcabamba : " Rendez-Vous Hostal Guesthouse", excellente adresse, jardin superbe, très propre, service parfait, cartes de randonnées disponibles, négociée à 30 $ avec p/d. Propriétaire français et présent. A recommander.

 

 

 

Question transport

 

 

 

 Bus:

 

                                                          

Tumbes ( Pérou ) - Guayaquil:

  Cnie Cifa - 60 soles/p = 16 euros.

 

Guayaquil - Puerto Lopez :

 Cnie Jijipapa - 4,25 $/p.

 

Guayaquil - Quito :

 Cnie Ecuador - bus de nuit - 10 $/p.

 

Quito - Otavalo :

  Cnie El Lago - 2,40 $/p.

 

Quito - Latacunga :

Cnie San Miguel - 1,75 $/p.

 

 Latacunga - Quilotoa :

Cnie Vivero - 2 $/p.

 

Latacunga - Cuenca :

Cnie Santa - 9 $/p.

 

Cuenca - Loja :

Cnie San Luis - 7,50 $/p.

 

Loja - Zamora :

Cnie Nambija - 1,20 $/p.

 

Loja - Saraguro :

Cnie Sud Oriente- 1,75 $/p.

 

Loja - Vilcabamba :

Cnie Vilcabambatours - 1,75 $/p.

 

Vilcabamba - Zumba :

 Cnie Sud Oriente- 6,50 $/p.

 

Zumba - La Balsa : ranchéra ( camion avec sièges ) 1,50 $/p.

 

Les transports sont très bon marchés en Equateur.  1heure = 1dollar.

 

 

 

                                                                

Air

 

 

 

Guayaquil - Galapagos aéroport de Baltra :

Billets achetés depuis la France au mois d'aout.

Aller avec compagnie Lan Ecuador.

Retour avec compagnie Tame.

Prix : 572,25 euros les deux billets. 

 

 

 

 

Questions au quotidien

 

 

 

1 empanada = 60 cents      

Petits pains = 5 pour 1 $           

1 l d'eau aux Galapagos = 1,65 $

4 avocats = 1 $                   

2 kgs de mandarines = 1 $        

1 almuerzo (déjeuner) =  2 à 4 $

 

 

 

 

Itinéraire en bleu, flèche rouge :

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

 

Lundi 29 septembre

 

 

 

A la sortie du Pérou, les formalités sont rapidement effectuées au poste frontière, le rio Zarumilla marque la limite entre les deux pays. Notre passage de frontière contrairement aux explications et recommandations données par le guide lonely s'est passé sans complication.

Nous avons effectué le trajet en bus avec la compagnie Cifa. On se retrouve rapidement sur la route qui mène à Guayaquil, la ville la plus importante du sud de l'Equateur.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

 Au terminal terrestre de bus de la ville de Huaquillas, on profite d'une halte pour se rafraichir avec une bonne salade de fruits frais, servie dans une grande coupe.

Le long de la route, de vastes étendues de plantations de bananes (l'Equateur  est le 2ème producteur derrière l'Inde), des stands de vente sur les abords en attestent. (Et nous en mangerons beaucoup pendant notre séjour).

Cannes à sucre et cacaoyers constituent les autres productions. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

L'habitat par rapport au Pérou a l'air plus cohérent, moins de pollution terrestre (sacs plastiques et détritus). Notre bus nous dépose à 16h au gigantesque terminal de Guayaquil, ou se trouve un immense centre commercial.

Une centaine de guichets de compagnies de bus sont alignés par région au rez-de-chaussée : à l'un, on s'informe immédiatement des heures de départ pour Puerto Lopez (côte de l'océan Pacifique) pour demain.

On prend ensuite un taxi pour le centre de cette grande ville de plus de 2 millions d'habitants.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On s'installe à l'hôtel "Suite Madrid" près du Parque Del Centenario, la place la plus importante. On effectue une balade sur le malecon puis la Place Bolivar, nous terminons cette longue journée par l'éternel repas "poulet/frites", (répétitif mais très bon malgré tout).

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Ce soir, on apprécie le confort de la chambre après cette  journée harassante passée pour une grande partie dans le bus.

 

 

 

Mardi 30 septembre

 

 

 

Excellente nuit Vers 5h, contact skype avec Ben et Manue pour commencer  la journée. Le petit déjeuner est rapidement avalé à la cafétéria de l'hôtel, on laisse un sac en consigne à l'accueil et on se dirige,  avec le bus Métrovia (O,25  ) d'un fonctionnement simple et bon marché, au terminal terrestre.

On achète 2 billets pour Puerto Lopez avec un départ à 9h40.

Comme dans tous les pays d'Amérique latine, les montées et les descentes de bus sont à la demande. Très pratiques, ils assurent pleinement un service social, ici aussi, présence des vendeurs en tout genres.

 

Le long de la route, on constate souvent un habitat très pauvre.

 

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

En surnombre de passagers, on est arrété par la police, rapidement, des enfants sans sièges sont installés sur nos genoux par l'aide du conducteur. Le problème est réglé discrètement entre le chauffeur et un policier à l'arrière du véhicule !!!.

Après avoir parcouru le trajet dans un paysage moyennement montagneux, on longe ensuite la côte pacifique, pour arriver enfin dans le petit port vers 16h.

On rejoint l'hospédaje Ipatoa en moto-taxi.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le cadre est superbe, notre chambre est dans un bungalow au fond d'un jardin exubérant, avec bien sur, l'accessoire indispensable dans ce pays, " le hamac ".

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Tout en effectuant les formalités d'usage avec la propriétaire, on réserve pour le lendemain un tour pour l'observation des baleines ( 20 $/p ), but de notre visite dans le Parque Nacional Machalilla.

Le village de pêcheurs au bord de l'océan se visite rapidement : la plage et le malecon (promenade bétonnée) qui la borde, 2 où 3 rues cimentées, les autres en terre battue qui mènent à une place centrale et au débarcadère des bateaux.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

En début de soirée on dîne dans un des stands de restauration, aussi divers que savoureux.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

 

Mercredi 1er octobre

 

 

Très bonne nuit dans notre bungalow. Le petit déjeuner est pris sur une plate-forme surélevée face à l'océan. Des colibris et autres oiseaux exotiques viennent voleter dans les bougainvilliers en fleurs. 

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Nous nous rendons à pied sur la plage ou règne une grande agitation. Des petits bateaux de pêche déchargent leurs prises et là, surprise ! requins marteaux, marlins, langoustes et péricos sont vendus directement, soit à des acheteurs avec des camions frigorifiques, soit à des habitants ou des restaurateurs qui cuisinent dans des gargottes à proximité. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. ZamoraVoyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. ZamoraVoyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. ZamoraVoyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. ZamoraVoyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. ZamoraVoyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le temps presse on reviendra demain car nous avons rendez-vous à 10h30 avec la compagnie Rosita Tours en bout du Malecon, pour notre sortie en mer.

La pleine saison des baleines à bosse est juillet/août, on peut  apercevoir quelques spécimens, du moins on l'espère, en octobre.

Nous sommes 15 touristes sur le bateau, on s'éloigne de quelques miles au large, des dires de notre pilote, apparamment 2 baleines adultes et 1 baleineau fréquentent les eaux.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Après de longues minutes d'attente, enfin, elles se décident à se montrer. En faisant surface, la première aperçue expulse de l'air provoquant un petit nuage, puis très proche sur sa tête, en passant sous notre bateau on aperçoit distinctement des protubérances appelées tubercules. Devant nous, deux font le dos rond pour effectuer une plongée.

A l'écart des deux autres, peut-être le mâle, nous gratifie de plusieurs sauts spectaculaires, nous faisant pousser des cris de bonheur et de jubilation.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Du snorkeling est prévu. Après avoir pris une petite collation sur le bateau, une partie des passagers se jette à l'eau quelques minutes, mais le spot n'a pas l'air terrible.

Nous avons posé l'ancre devant une petite ile où quelques fous à pieds bleus ont élus domicile.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On rentre au port vers 15h, heureux de la rencontre avec les cétacés, qui vont quitter les eaux chaudes de l'Equateur pour retourner en Antarctique.

On passe la fin de l'après midi sur la grande plage de sable noir devant notre hôtel, sous un panneau de signalisation bien particulier et pas banal !!!. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Ciel couvert, peu de vagues, température de l'eau agréable.

Comme la veille, repas du soir au grès des menus préparés dans la rue ; en dessert, une succulente coupe de fruits frais.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

  Jeudi 2 octobre

 

 

 

 

 

 

 

Notre petit déjeuner terminé, on passe par le port où les bateaux ,comme tous les matins, proposent leurs prises à la vente. De superbes marlins sont découpés directement sur place, les pélicans, attentifs, attendent sagement pour assurer le service de nettoyage.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

 A 8h, nous sommes à l'ouverture du bureau de l'office de tourisme pour prendre des informations sur le Parque Machallila et sa forêt, l'employé nous remet une carte sommaire mais suffisante pour y aller seul.

A 9h45, un bus pris au terminal, nous dépose à l'entrée du parc, on règle le droit de visite au gardien, 5 $ /p et on s'engage sur un sentier.

La forêt tropicale sèche est formée d'arbres en forme de bouteilles, d'immenses cactus candélabres, des figuiers de barbarie, etc...

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

La chaleur devient difficilement supportable, les oiseaux rares, singes et iguanes invisibles. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

 Après 6 km de marche, on atteint le village d'Agua Blanca et son musée archéologique, quelques urnes funéraires et des céramiques attirent notre attention. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Avant de prolonger la balade, on se restaure avec un excellent plat, des camarones (grosses crevettes)  à la plancha, accompagnées d'une bière bien fraiche.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On passe ensuite devant des ruines ( seules les fondations des édifices sont visibles ), après avoir traversé une rivière asséchée. D'une plate-forme surélevée on a une vue à 360° du parc.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

C'est avec plaisir que l'on revient à l'entrée de la réserve, nous avons fait environ 18 km sous une chaleur écrasante.

Installés sur le bord de la route dans l'attente du bus, une voiture s'arrête à notre hauteur et nous propose de nous ramener à Puerto Lopez.  Le couple, de Quito, sympathique avait parié sur la nationalité des "gringos", la dame a gagné : dommage le trajet est trop court pour prolonger la discussion.

Dernière sortie en ville ce soir, demain retour vers Guayaquil en bus. En rentrant à notre hôtel, envoie d'un mail général pour la famille et les amis.

 

 

Vendredi 3 octobre

 

 

 

 

Cette dernière nuit fut animée, bagarre de chats sur notre toit et aboiement des chiens dans une rue proche.

Avant de partir, on effectue quelques achats de vêtements légers au marché, récupération du sac à l'Ipatoa et direction le terminal en moto-taxi.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le voyage retour est très animé, comme d'habitude dans les bus locaux. On arrive à Guayaquil à 16h. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Déposés au terminal de bus, sans hésiter on rejoint le terminal du métrovia tout proche par un long pont.

30 mn plus tard on est au centre ville où on s'installe de nouveau à l'hôtel Suite Madrid, nous sommes devenus de vrais "guayaquilénos".

En fin d'après midi on va acheter des cartes postales, là c'est plus compliqué : on en trouve enfin à la bibliothèque scientifique !!, les formalités à la poste sont longues, pas facile l'administration en Equateur, car encore très archaîque.

 

Le repas du soir terminé, on se dirige vers le malecon, où la foule en cette fin de semaine est nombreuse, plusieurs animations ( jongleurs, mimes, etc..) forment des attroupements dans une ambiance festive devant la Rotonda, une statue qui est un des monuments le plus important de la ville.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Samedi 4 octobre

 

 

 

 

 Dès le petit déjeuner terminé, on va récupérer le linge laissé la veille dans une lavandéria puis depuis l'hôtel on fait confirmer par téléphone notre vol pour les IlesGalapagos.

Après plusieurs essais infructueux on trouve un DAB pour retirer des dollars près de la Cathédrale San Fransisco, celle-ci fut restaurée en 1990 suite à un incendie.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On se rend ensuite au Marché Artisanal Loja, on y trouve tout l'artisanat fabriqué dans le pays, le marché occupe plusieurs rues du centre-ville, mais il concentre aussi un grand nombre de touristes.

Rapidement on quitte les lieux pour visiter les quartiers historiques de Las Penas et le Cerro Santa Anna au nord du malecon. Les maisons sur la colline sont peintes de couleurs vives, elles rappellent les barrios (quartiers) de Valparaiso au Chili.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

La vue, du sommet où se trouve le Fortin Del Cerro, est splendide, le panorama magnifique sur la ville et les fleuves.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Les canons qui autrefois protégéaient la ville sont pointés vers le fleuve Guayas.

De nombreux bars, magasins de souvenirs ou cafés sont implantés le long des 444 marches qui mènent au sommet. Le cadre est beau mais très touristique.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On tente de prendre un autre escalier parallèle et délabré, mais il nous est interdit, car réservé uniquement aux riverains beaucoup plus défavorisés, on est exclus verbalement et sans ménagement.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On revient dans le centre ville par le malecon. En face de celui-ci sont édifiés le Palacio Municipal (hôtel de Ville)et, séparé par une petite rue piétonne, le Palacio de Gobierno (Palais du Gouverneur), les deux de style colonial. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

L'un résidence du maire, l'autre siège du gouvernement. On poursuit vers le Parc Bolivar, Guayaquil est surement la seule ville au monde à héberger des iguanes terrestres dans un de ses jardins publics.

Différents de ceux des Galapagos, la rencontre avec ces lézards préhistoriques est surprenante.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Des perruches et des perroquets verts bruyants décrivent des arabesques d'arbre en arbre. Il est plus facile de les prendre en photos lorsque les enfants leur donnent à manger.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

La cathédrale de style néo-gothique de construction récente, simple et moderne, est érigée sur l'ancienne, détruite par un incendie.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Un instant de repos bien mérité après cette longue balade sur un banc et nous rejoignons le terminal de bus où on achète des billets pour la capitale Quito, lors de notre arrivée des Iles Galapagos, le 13 octobre.

On ralliera Guayaquil à Quito en bus de nuit . En soirée, on prend un repas sur l'avenue du 9 octobre, grande rue commerçante de la ville, grands magasins, boutiques haut de gamme et fast-foods drainent une importante population.

Sous l'autorité de la police très présente, le bas du centre ville est fermé à la circulation ; toujours pareil en fin de semaine c'est la fiesta, ambiance chaleureuse. Heureusement pour nous, notre hôtel est un peu à l'écart des bruits.

 

 

 

Dimanche 5 octobre 

 

 

 

 

Ce matin, on prend notre petit déjeuner dans la rue car on va visiter le Bosque Protector Cerro (sommet) Blanco. Vers 8h on prend un bus qui se rend sur la côte à la station balnéaire de Salinas.

Après avoir parcouru 15km , on se fait déposer à l'entrée de la réserve. C'est un parc privé de 6000 ha (entrée 4 $/p), où subsiste une des dernières forêts tropicales sèches.

Habitée par des animaux sauvages ( jaguars, singes, serpents, perroquets ) la visite doit se faire sous la responsablité d'un guide, on prend le circuit le plus long, 13 km dans la selva pour 15 $.

Le dénivelé est important, la montée rude sous un soleil de plomb. Au premier arrêt, notre guide nous montre dans la plaine, un élevage industriel de crevettes (appelé aussi pénéiculture) l'Equateur est un des 1er pays producteurs au monde mais paradoxalement nous en mangerons peu car toute la production est exportée.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Arrivés au sommet on peut jouir d'une belle vue, des arbres superbes ainsi que la végétation, par contre pas de gros animaux ni de beaux oiseaux, seuls quelques petits spécimens.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le guide nous explique que l'urbanisation galopante oblige la faune à se déplacer, de plus, ce n'est pas non plus la bonne saison.

4h de balade sous le soleil, notre bronzage est parfait. Vers 14h on prend un repas dans un resto traditionnel (soupe de crabes et poulet). Un peu de repos à l'hôtel et on se rend au sud de la ville par le malecon, en premier, visite de la Tour de l'Horloge puis du Mercado Sur, un batiment d'acier et de verre, il abrite des expositions artisanales et commerciales.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le dimanche est le jour rêvé pour visiter la ville, circulation réglementée, moins de pollution sonore.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Préparation des sacs de voyage, demain matin départ de bonne heure pour l'aéroport : direction les Galapagos.

 

 

 

 

Lundi 6 octobre

 

 

 

 

Dès 6h15, nous sommes à la station du métrovia ; déjà les rames sont archi-pleines. Difficiles avec nos sacs à dos de se faire une place.

Nous optons pour un taxi pour se rendre à l'aéroport. Les formalités d'enregistrement terminés, paiement de la taxe des bagages de 10 $ en sus, on va prendre notre petit déjeuner.

A 9h40 notre avion décolle, 2h de vol et on atterrit à l'ile de Baltra (décalage d'1h en moins avec le continent) le ciel est couvert avec une température bien agréable. L'eau y est turquoise et la végétation sèche.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Avant de quitter l'aéroport, on s'acquitte de la taxe d'entrée aux Iles Galapagos de 100 $/p. Nous rencontrerons beaucoup de touristes au Pérou et en Equateur qui nous dirons ne pas avoir visité les iles car tout est trop cher.

L'avion, impossible d'y aller autrement que par air, les taxes d'entrée, une croisière, obligatoire pour visiter les iles, fait des Galapagos une destination assez onéreuse.

Pour rejoindre l'ile de Santa Cruz (appelée aussi Indéfatigable), il faut prendre un bus pendant quelques minutes qui nous dépose à l'embarcadère d'un ferry.

La traversée en bateau est très rapide, les passagers sont réunis dans un deuxième bus pour rejoindre Puerto Ayora, la capitale qui se situe au sud de l'ile. Lors du passage sur les hauteurs (860 m), les nuages ont fait leur apparition, accompagnés d'un léger crachin.

On s'installe à l'hôtel Espagna, proche du port. La ville compte 15000 habitants sur les 20000 environ de l'ile. A pied on se rend à la banque Pichincha, le seul DAB qui ne pose pas de problème à notre carte de retrait.

On va ensuite sur le port. Là, tout ce qui concerne le tourisme y est concentré. On prend des renseignements sur les offres de plongées et les possibilités de croisières, le petit office de tourisme est fermé.

On souhaite découvrir les iles en indépendant, en faisant des " sauts de puce" par bateau-taxi. On prend contact avec un taxi (pick-up exclusivement) pour nous emmener demain à El Chato, la réserve de tortues géantes située au centre de l'ile.

 

 

Mardi 7 octobre

 

 

 

 

On déjeune à l'hôtel tôt le matin, sur le port on trouve notre chauffeur de taxi qui nous mène à la réserve (30 $ avec l'attente) un bus existe mais avec des horaires très aléatoires. Sur les hauteurs de l'ile, nous parcourons le parc chaussé de bottes en caoutchouc, le terrain est très humide, on approche les tortues géantes "en liberté".

Leur taille est impressionnante : lorsque l'on s'approche très près d'elles, elles se cachent dans leur carapace en expirant fort

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

A côté de la réserve, notre chauffeur nous dépose à l'entrée de Los Tuneles.

Le tunnel de lave, haut de 3m et large de 5m, est formé par une coulée volcanique qui, refroidie en surface, forme une croûte solide ; mais le coeur, resté fluide, permet le passage de la lave.

Lors de l'arrêt de la lave en fusion, il reste une cavité en forme de galerie.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On parcourt le tunnel sur plusieurs centaines de mètres. A la sortie, le taxi nous ramène au port. Après réflexion on se rend compte qu'il est difficile de découvrir l'archipel sans faire une croisière pour deux raisons principales:

- les iles sont classées Parc National et à ce titre impossible de se balader sans un guide.

- pour faire du snorkeling il faut obligatoirement un bateau car toutes les iles ne sont pas habitées, et donc non joignables.

On accepte la proposition de la compagnie Vermilion : 4 jours/3nuits sur un bateau de croisière reliant les iles de Santa Cruz, San ChristobalEspagnolaFloréana et à Santa Cruz, le tout pour 550 $/p, départ le 10/10.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

L'après-midi, on se rend à la plage de Tortuga Bay, accessible à pied depuis le centre ville en 30 mn par un chemin balisé, avec une obligation de s'enregister dans un cahier à l'entrée et de signaler sa sortie.

Immense plage de sable blanc, des vagues impétueuses, une eau bleue turquoise et en prime, pratiquement personne, seuls quelques surfers locaux.

La baignade est interdite en raison des courants dangereux.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On se dirige vers une deuxième plage. Près d'une mangrove de nombreux iguanes marins se dorent au soleil.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On s'installe au nord de la plage. Dans la baie on aperçoit des tortues de mer qui viennent respirer à la surface de l'eau.

Les locaux sont en famille pour s'y baigner et pique-niquer. A l'arrière, une réserve abrite, dans la mangrove, des colonies d'oiseaux.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Pour raison de sécurité l'accès aux plages se termine à 17h. On reviendra demain passer plus de temps.

Retour à l'hôtel pour la dernière nuit, demain on ira au Sir Francis Drake, hôtel plus accueillant et plus confortable pour le même prix.

 

 

 

Mercredi 8 octobre

 

 

 

 

 

Installation dans notre nouvel hôtel, la chambre est confortable et claire, l'accueil familial. De la fenêtre de notre chambre, nous avons une petite vue sur le port.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Ce matin nous allons à la station de recherche Charles Darwin (naturaliste anglais, père de la théorie de l'évolution des espèces). Située au nord-est de la ville, on y va à pied.

Plusieurs scientifiques et bénévoles contribuent à la reproduction des tortues géantes ainsi que la réintroduction des iguanes terrestres sur les iles d'où ils ont disparus.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le musée et certains bâtiments normalement accessibles au public sont actuellement en rénovation, dommage pour les compléments d'informations, mais la visite est très instructive sur les espèces endémiques des iles.

Une petite collation nous suffit avant de nous rendre à la plage de Tortuga Bay.

Même long chemin que la veille, le ciel est couvert mais il fait une température idéale pour se baigner.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On loue un canoë pour approcher les tortues. Le long d'une mangrove on aperçoit une grande raie et 3 petits requins.

 

La baignade dans cette eau limpide est un vrai plaisir.

17h arrive, on quitte à regret cette belle plage. Excellente journée de détente, on poursuit la soirée par un bon repas dans un resto traditionnel.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Jeudi 9 octobre

 

 

 

 

 

 

On consacre cette journée à la seule visite de Puerto Ayora, du port et des petites plages environnantes.

Petit déjeuner pris sur le port ; léger notre "continental", composé de thé et de tartines de pain/beurre/confiture. 

Pour nos voisins, des locaux, c'est riz/poulet, un vrai repas, comme au Pérou. On se dirige ensuite vers le petit port de pêcheurs, où une fois déchargés, les poissons, crustacés et langoustes sont vendus sur la voie publique.

Tout le monde aura une part !!!.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

De petites plages ensablées sont enserrées entre les éboulis de lave et de basalte.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

L'activité dans le port est intense : le ravitaillement des iles plus lointaines, les déchets des bateaux de croisières.

Tout transite par des barges puis chargé sur des camions.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Dans les différents petits ports, la faune locale est très présente.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Vendredi 10 octobre

 

 

 

 

 

7h30 ce matin, affluence sur le ponton, les touristes sont dispatchés en fonction de leur destination. Un bateau-taxi nous transporte vers une vedette rapide en partance pour l'ile de San Christobal (appelée aussi ile Chatham).

2h de "tape-cul" plus tard on accoste à Puerto Baquerizo Moreno, siège de l'administration des Galapagos. La traversée s'est déroulée par une mer calme, aucun malade parmi nous, chose rare parait-il.

 

Comme sur l'ile de Santa Cruz, même comité d'accueil sur les marches du ponton.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Vers 11h, on fait connaissances sur le port avec notre guide et une partie de l'équipage. Sous sa conduite on transporte nos sacs sur le King Of The Seas.

Le groupe est composé de 3 espagnols, 1 allemand, 1 couple de polonais, 1 néo-zélandaise, 1 couple d'australiens et nous.  L'équipage est composé de 6 équatoriens, guide compris.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On prend possession de notre cabine : 2 lits superposés, toilettes/douche, hublot avec vue sur océan, pas le grand luxe mais confortable.

Dès la fin de notre repas, on appareille pour se rendre vers le Cerro Brujo, une des plus belles plages des Galapagos. Le programme de l'après-midi débute par du snorkeling, donc on se jette dans l'eau turquoise aussitôt le bateau mis à l'ancre.

Le site est recommandé pour les tortues de mer, on n'est pas déçu: quelques dizaines nagent entre nous.

La sensation de se retrouver à côté de ces animaux sans que ceux-ci ne semblent s'inquiéter de notre présence est magique.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

La température de l'océan est très fraiche ( 18° ), la combinaison s'impose pour profiter un maximum du spectacle.

La grande plage est une vaste étendue de sable blanc, fin comme du sucre glace. Une grande colonie de lions de mer est ici chez elle, là aussi notre présence de les dérange pas, allongés nonchalamment, ils peuvent être aussi extrêmement bruyants lorsqu'ils se poursuivent.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On se promène le long de cette belle plage terminée en bout par des rochers où se dorent des iguanes marins.

En se sentant observés, ils rejettent un filet d'eau: soit ils libèrent du sel, soit c'est un moyen d'intimidation.

A l'arrière de la plage, une mangrove avec divers oiseaux, hérons, fous à pieds bleus, etc.....

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

C'est en zodiac que l'on retrouve le bateau. Vers 18h on a droit à un superbe coucher du soleil qui enflamme le ciel et l'océan.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Notre diner est pris sur le bateau dans le port de Puerto Baquerizo, on peut dire l'excellent repas!!!, tous les jours différents.

Les petits déjeuners sont particulièrement soignés - très copieux et variés.

Vers 22h, alors que l'on est couché, on s'éloigne pour se rendre sur l'ile Espagnola.

 

Samedi 11 octobre

 

 

 

 

 

Nuit très courte pour moi, le bruit du moteur du bateau m'a tenu éveillé unebonne partie de la nuit.

Je suis à la proue lorsque l'on arrive en vue de l'ile Espagnola (appelée aussi ile Wood). Des tortues de mer à la surface de l'eau viennent respirer régulièrement. Cette île est la plus méridionale des Galapagos et aussi une des plus belles.

A 6h, arrêt du moteur et descente de l'ancre. A 7h30 la cloche tinte pour réunir tous les passagers dans le salon pour un petit déjeuner très complet pour attaquer la journée.

En tenue de bain on débarque sur la baie de Gardner en zodiac, ici aussi énormément de lions de mer, crabes et iguanes marins, on marche le long de la superbe plage.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Séance snorkeling en suivant. Un îlot offre un bon spot de plongée, mais le courant est très fort, près des rochers la visibilité n'est pas parfaite pour faire de belles photos, mais de nombreux poissons de toutes tailles et de toutes les couleurs se laissent admirer.

Un lion de mer joueur vient à plusieurs reprises me toucher, instants plein d'émotions.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Il est 12h, on est appelé par le maitre coq pour déjeuner, pas difficile de trouver les sujets de discussion après ces expériences.

Le guide nous octroi un petit instant de repos, vers 15h revenu sur l'ile, on accède à un sentier rocailleux où une colonie d'iguanes marins montent la garde.

On les contournent mais plus loin ce sont des lions de mer, allongés paisiblement qui encombrent le passage.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On poursuit notre chemin. Près des falaises, c'est le royaume des oiseaux marins, mouettes de hood, albatros, ceux de "Bernard et Bianca".

Des couples couvent l'unique oeuf posé à même le sol, parfois à moins de deux mètres du sentier. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Très majestueux en vol (2,50 m d'envergure) alors qu'ils sont si patauds au décollage. Les petits avec de grands yeux et un duvet laineux semblent vulnérables, mais toute cette faune ici n'a jamais eu de prédateurs, leur vie semble être très paisible.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

 Fous à pieds bleus ou fous masqués, on est en pleine période des amours où de reproduction, une chance pour nous.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

La vue du haut des falaises est époustouflante, en contrebas de l'écume jaillit avec force des trous souffleurs.

Le retour sur le bateau se fait au rythme d'un superbe coucher de soleil.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Journée fantastique, difficile de trouver les superlatifs pour décrire ces moments intenses. La soirée est plus compliquée pour moi, un terrible mal de mer avec nausées, vertiges et une transpiration excessive me dérangent toute la nuit.

L'appareillage du bateau vers 22h en direction de l'ile de Floréana (appelée aussi Santa Maria) ne fait que l'accentuer.

 

Dimanche 12 octobre

 

 

 

 

 

Pas de petit déjeuner ce matin pour moi, mais pâleur, somnolence et apathie pour débuter la journée. Je reste sur le pont du bateau et je scrute l'horizon au fin de le percevoir fixe et horizontal.

Nous sommes à l'ancre à l'ile de Floréana, à la "Baie de la Poste", les baleiniers ont installés la première boite aux lettres (un tonneau en bois) à la fin du 18ème siècle, afin que le courrier puisse être ramassé et envoyé à destination.

De nos jours, les touristes laissent une carte postale dans l'espoir que d'autres voyageurs la prenne et la poste . Il y en a plus de 300 et certaines datent de 5 ans.

Denise en dépose une, donnée par notre guide, avec notre adresse ( effectivement la carte est arrivée à notre domicile avant notre retour, récupérée par des touristes français et postée depuis le centre de la France ). Rare.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Quelques centaines de mètres plus loin, il est possible de descendre dans un tunnel de lave à l'aide d'une corde et d'une lampe torche, je m'en dispense vu mon état.

Pendant le repas ( pour les autres ) le bateau se dirige vers l'ilot Champion à quelques miles de là. Malgré une petite houle et un courant assez fort, le site est de tout premier ordre.

J'enfile ma combinaison dans l'espoir que mon état patraque s'améliore. Déjà la température fraîche de l'eau stimule mon système nerveux, la faune sous marine fait tout oublier ( magique, fabuleux, incomparable, sublime, inoubliable, etc...).

Des poissons tropicaux de toutes les couleurs , des tortues marines, des raies manta et les lions de mer, je pousse des cris de joie et d'étonnement dans mon tuba, plus de mal de crâne !!!.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Vers midi, pendant le repas, le bateau se rend à Punta Cormorant, autre point de débarquement, sans ponton.

Le zodiac nous mène au départ d'un sentier en direction d'une lagune qui sépare deux plages. Des flamants en compagnie de canards et d'huitriers occupent le plan d'eau, il faut le zoom de l'appareil photo pour bien les apercevoir.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Plus loin, le long du sentier c'est une frégate mâle qui gonfle un sac orangé sous sa gorge, lors de la période nuptiale il devient rouge vif.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On arrive par le sentier à une belle plage où les tortues viennent la nuit pondre leurs oeufs ; effectivement le guide nous montre les nids, l'éclosion devrait se faire entre décembre prochain et mars 2015.

Le secteur est balisé pour éviter l'intrusion des hommes, mais pas des lions de mer !!!.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Nous sommes de retour au bateau vers 15h, on lève l'ancre en direction de Puerto Ayora.

Pendant la traversée, quelques dauphins nous accompagnent.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On arrive vers 19h, un pot de départ est organisé, un échange d'adresse mails à lieu entre les passagers, petits moments sympathiques. Dernier repas à bord, la nuit se présente bien, pas de roulis ni de tangage au mouillage dans le port.

 

 

 

 

Lundi 13 octobre

 

 

 

 

 

Nuit de rêve sur le bateau, pas de bruit jusqu'au réveil, tout le monde est sur le pont de bonne heure, le petit déjeuner avalé à 6h30 est préparé par une nouvelle équipe, l'équipage précédent à droit à quelques jours de repos.

Accompagné par notre guide, on s'installe dans un bus pour rejoindre l'aéroport.

Sur les hauteurs de l'ile on s'arrète à "Los Gémelos" (les jumeaux) deux énormes cratères de lave. On fait une petite randonnée autour du plus proche pour observer une flore endémique, dont une forêt de Scalesias (arbre d'une dizaine de mètres recouverts de fougères et de mousses). 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Comme à l'aller, passage par le ferry puis le bus pour quelques minutes, notre guide nous laisse interloqués en se plaignant ouvertement du peu de pourboire dont il a été gratifié, très mal élevé.

Les formalités sont rapidement effectuées dans le petit aéroport, départ à 12h30, par le hublot, derniers regards sur les iles et arrivée à Guayaquil à 14h.

On effectue le transfert entre l'aéroport et le terminal de bus en taxi, nous mettons nos sacs à la consigne et partons faire une balade en ville.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Vers 19h30, retour au terminal, légère attente et on s'installe dans le bus de la cnie Ecuador pour Quito.

A la sortie de la ville, on complète le remplissage du bus dans un terminal. On croise énormément de camions et de bus toute la nuit, je ne dors que d'un oeil, les chauffeurs ont la conduite " sportive", mais le voyage se fait sans encombre.

 

 

Mardi 14 octobre

 

 

 

 

 

On arrive au petit matin dans la capitale. Le temps est frais, un ciel mitigé, le terminal de bus là aussi est immense, on se restaure dans un des petits restos de la salle d'attente.

Comme à notre habitude, on veut utiliser les transports publics pour aller au centre ville, on se renseigne à un policier qui nous accompagne à la porte du métrobus.

On passe au pied du El Panecillo, statue de la Vierge de Quito érigée sur une colline et qui constitue un point de repère de la ville.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le bus est bondé à notre arrivée à la station San Blas après 1h de route.

A pied on se rend au Colonial House, recommandé par le lonely, pas du tout comme décrit, mais il a l'avantage d'être bien situé.

Quito, capitale de l'Equateur compte plus de 2 millions d'habitant, bien davantage avec la banlieue, (la ville nous rappelle La Paz en Bolivie), étendue sur 50 km à 2850 m d'altitude sur les flancs d'un volcan.

L'Unesco a déclaré Quito Patrimoine de l'Humanité pour son architecture coloniale et c'est justifié.

On débute la visite par le centre: cathédrales, monuments historiques, etc...

Le centre historique est le plus grand et le mieux préservé d'Amérique Latine.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On change de quartier, pour rejoindre le barrio Mariscal et ses parcs, on s'offre une petite collation avec des fruits avant de retourner à l'hôtel.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

La journée a été particulièrement fatiguante, la nuit dans le bus, la marche, l'altitude. Contact skype avec Manue et Ben et le sommeil arrive rapidement.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 15 octobre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On quitte l'hôtel à 7h30 pour la Mitad Del Mundo.(ligne équatoriale, qui divise la planète en deux émisphères).

 

 

Il nous faut prendre le métrobus nord jusqu'à la station Ofélia. De là, on a 1h30 de trajet en bus vers le nord-est de la ville ( 22 km ).

 

C'est le site marquant la ligne imaginaire équinoxiale définie par une équipe de savants français en 1736.

La Mitad Del Mundo est très, très touristique mais il mérite le détour pour le côté symbolique ( en général, photos avec un pied dans chaque hémisphère matérialisé par une ligne jaune).

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le musée français mérite largement la visite.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le retour est identhique à l'aller. Nous prenons notre déjeuner dans le quartier Mariscal, plus branché, les touristes et les expatriés affluent. Les risques de vols aussi, mais la journée, c'est relativement sécurisé, le quartier est plaisant, grand contraste avec les banlieues.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On revient dans le centre historique bien plus intéressant, la Basilique Del Voto Nacional d'où la vue, depuis les clochers, est imprenable sur Quito et les environs, volcans et sommets compris.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Puis on déambule dans les rues au grès de notre humeur et de quelques monuments qui nous interpellent.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Installés sur un banc sur la place Santo Domingo, Denise est victime d'une tentative de vol au cutter sur un léger sac qu'elle porte sur le dos : le voleur est gêné par l'intervention d'un policier en civil ; celui-ci nous conseille de quitter les lieux, il est vrai que l'on est hors circuit touristique.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

La nuit tombe très rapidement. Dès 18h, on rentre à l'hôtel, quelques empanadas et des gâteaux pris dans la rue seront notre repas ce soir.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Jeudi 16 octobre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Départ de l'hôtel vers 7h45, c'est en taxi (les bus sont trop bondés avec nos sacs) que l'on se rend à la gare routière Garcelem au nord de Quito, 30mn de trajet.

On prend 2 billets à la cnie El Lago pour Otavalo, une ville dans le Nord du pays, renommée pour son marché traditionnel, le départ est à 9h40.

Enormément de circulation à la sortie de la capitale, amplifiée par l'incroyable anarchie, la signalisation est rarement respectée (loi du plus fort  !!).

Le panorama montagneux ensuite est magnifique, le ciel dégagé nous permet de voir les nombreux sommets.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Nous sommes dans la Sierra du Nord. Avant d'arriver à Otavalo, on passe devant la lagune San Pablo au pied du volcan Imbabura.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On atteint Otavalo vers11h30. De la gare routière on se rend à pied à l'hospédaje El Rincon Viajéro, excellente adresse familiale.

Dès les sacs posés, on se rend dans une lavandéria. Ensuite on passe à l'office de tourisme pour des informations sur les randonnées dans le secteur.

Pas de transport public pour aller aux lagunes Mojanda à 17 km de la ville, on contacte un chauffeur de taxi sur la place centrale et on prend rendez-vous demain à 8h15 devant notre hôtel au prix de 25 $ l'aller et le retour.

On mange dans un bon resto typique près du marché artisanal.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Très jolie ville de 40000 habitants. L'économie repose sur l'agriculture et l'élevage et en grande partie sur l'artisanat.

Le grand marché du samedi attire de nombreux touristes et  la population locale, très souvent habillée en tenue traditionnelle.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le charme colonial et propre du centre ville, la beauté des paysages et des lagunes ont permis à Otavalo d'atteindre un bon niveau de développement, bref on adore la ville, dès les premiers instants.

La balade est un pur plaisir, sans but précis, curieux de découvrir à chaque rue quelque chose de nouveau.

On achète du pain, un avocat bien crémeux, du fromage et des fruits que l'on mangera à la cuisine à disposition sur la terrasse de notre hotel, avec en toile de fond les pics montagneux environnants.. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Vendredi 17 octobre

 

 

 

 

 

Petit déjeuner au soleil sur la terrasse, puis départ en taxi pour la lagune Mojanda à 8h15, notre chauffeur est à l'heure.

On démarre l'ascension de la montagne par une route pavée, truffé de gros trous, le chauffeur est surpris, on comprend rapidement qu'il n'y vient que rarement car il est incapable de nous renseigner sur le nom des pics environnants.

La montée est rude, vers le pâramo (formation végétale au-dessus de 3200 m dans les Andes). 1h de trajet pour 17 km.

Enfin arrivé, le chauffeur nous dépose à la 1ère lagune ( 3735 m ), on lui donne rendez-vous au même endroit à 15h pour le retour.

En premier, pour profiter du temps clément on souhaite gravir le pic de Fuya Fuya ( 4286 m ).

 

C'est un ancien volcan éteint, tout proche du chemin qui fait office de parking. On tergiverse un peu, il y a plusieurs sentiers au départ de la lagune, d' après nos renseignements à l'office du tourisme il faut  3h minimun pour effectuer l'ascension.

Des nuages noirs arrivant au loin, on opte pour longer la grande lagune, la grimpette, on verra plus tard.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

En chemin on rencontre un couple de français qui nous indique le départ du sentier pour monter au volcan.

En fait, le chauffeur ne le connaissant pas l'avait dépassé. On contourne la lagune principale par la droite, on suit un sentier qui nous mène à une deuxième petite lagune, le ciel encore relativement dégagé nous permet de profiter d'un superbe panorama. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Vers 12h on est au pied du Fuya Fuya, c'est impossible d'atteindre le sommet et de redescendre pour 15h mais la tentation est grande de faire un petit effort.

La végétation est importante à cette altitude, il ne neige que bien plus haut, là où notre sentier est vraiment repérable.

Le temps change rapidement : au 1/3 de l'ascension, du brouillard descend vers la lagune.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On continue. Le chemin est de plus en plus raide, encore quelques minutes de marche et c'est une averse de grésil et de pluie, le froid devient intense, aucun espoir d'éclaircie, on retourne à la lagune.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

En avance sur l'horaire du rendez-vous avec le taxi, on décide d'entamer la descente de la route à pied en même temps que les jeunes français.

Un orage terrible se déclenche, le tonnerre gronde fortement. On marchera 1h30 sous une pluie diluvienne avec de l'eau jusqu'aux chevilles (la pluie ruisselle tout le long de la route, nous sommes en pente).

Enfin, nous apercevons notre chauffeur, nous redescendons à Otavalo le chauffage à fond. On lui pourri un peu sa voiture, il nous dépose à notre hôtel.

La douche chaude est bien appréciée, c'est en tongs que l'on va faire une balade en ville. Nos chaussures sont imbibées d'eau. A l'abri d'une averse dans une panadéria (boulangerie) on discute avec une française de notre âge. C'est son 1er voyage en individuel, on prolonge la discussion jusqu'à 19h.

Pizzas au menu ce soir près de notre hôtel, que c'est bon la gastronomie !!!.

Malgré le mauvais temps, superbe journée, avec des rencontres humaines sympas.

 

 

Samedi 18 octobre

 

 

On est réveillé ce matin par un groupe de français arrivé dans la soirée à l'hôtel.

On prend le petit-déjeuner près de leur table, le programme minuté de leur journée, annoncé par leur guide, nous fait sourire.

Voyager comme l'on fait a des contraintes parfois, mais la liberté de choix, quel luxe. L'attraction principale de la ville est le marché traditionnel du samedi, c'est un des plus importants d'Amérique du Sud.

Les habitants ont gardé leurs traditions et identité, indifférents au grand nombre de touristes. Jupe noire, chemisier blanc brodé de fleurs et un foulard pour la femme, un pantalon blanc et un chapeau pour l'homme, ils prennent d'assaut les 3 marchés de la ville.

Ils sont magnifiques.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

De très bonne heure le matin le marché aux animaux se déroule dans une cacophonie monstre, ça meugle, bêle, grogne, piaule, etc...

Le marché est divisé en plusieurs secteurs : bovins, ovins, porcs, lamas, poules et cuy (cochon d'inde).

Le tout dans un champ de terre où de boue suivant la météo. Vendeurs et acheteurs très actifs et expressifs dans les négociations.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Sac en plastique, toile de jute ou simple laisse pour le cochon, le moyen de transport utilisé pour ramener son achat est surprenant.

Des stands de restauration avec tous les produits présents sur le marché, porcs, cuys et poulets, occupent un terrain proche.

Il faut se montrer discret avec l'appareil photo, diversement apprécié.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le 2ème marché, bien plus touristique car il débute plus tard que celui des animaux, il se trouve sur la Plaza de Ponchos et les rues adjacentes. C'est le marché artisanal ouvert aussi toute la semaine : écharpes, bonnets, hamacs, panamas, tableaux, etc...

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le choix est multiple, c'est une mer de couleur, marchandage obligatoire en restant aimable.

Là aussi des stands de restauration offrent l'occasion de manger du cochon grillé et autres spécialités.

Pour nous, au menu, oeuf/poulet/pâtes/betteraves/salade, on a refusé le riz comme accompagnement. Trop c'est trop !!!!.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le dernier est le marché aux fruits et légumes, CD, outils de travail, etc.... Réservé en grande partie aux locaux qui viennent se ravitailler pour leurs besoins journaliers. Il est aussi le plus authentique.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Il est situé près de la Place Bolivar. Ici aussi de la restauration c'est le lieu où se retrouve la population, citadine et villageoise.

Vers 14h30, on quitte l'effervescence de la ville pour aller sur les hauteurs, on va au mirador El Lechéro à pied. 1h de grimpette. Dommage, les sommets, au loin, sont dans les nuages, mais la campagne est belle.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Les gens répondent à nos bonjours dans les champs, d'autres à nos questions, car plusieurs sentiers se croisent et il est difficile de trouver le bon.

Enfin, on trouve une route pavée d'où on a une jolie vue sur la lagune San Pablo.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Quelques minutes de marche encore et on est à l'entrée du Parque Condor, cette fondation hollandaise se consacre à la réintroduction des rapaces.

On loupe la démonstration du vol d'un aigle, mais on a l'occasion de voir de près des condors des Andes.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le ciel se couvre, il se met à pleuvoir fort. La française rencontrée la veille à Otavalo est venue en taxi, elle nous propose de l'accompagner. On l'invite dans une panadéria pour goûter des gâteaux locaux ; agréable moment de partage de souvenirs de voyage.

Le retour à l'hospédaje se fait sous un nouvel orage, ce soir rangement des sacs en prévision du départ demain matin en bus pour Latacunga. Repas léger à la cuisine.

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 19 octobre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès l'excellent petit déjeuner englouti et les adieux au veilleur de nuit, on prend la direction de la panaméricaine en taxi.

Vers 9h, on monte dans un bus dont la destination finale est la station Quitumbe à Quito.

Arrivée dans la capitale à 12h, on trouve immédiatement un bus de la compagnie San Miguel qui part à 12h30 pour Cuenca avec un arrêt à Latacunga, dans le centre du pays.

On est toujours étonné de la facilité et la multiplicité des offres de transport public. Dommage pour les paysages, le voyage se fait sous un ciel couvert toute la journée.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On arrive à Latacunga dans la Sierra Centrale à 14h, on se rend à l'hôtel Tiana situé à quelques rues du petit terminal. Peu de monde dans la ville, on reçoit un accueil sympathique, la chambre confortable, le jardin et le patio agréables. Le responsable nous donne un petit plan des sentiers des boucles de Quilotoa (but de notre séjour dans la région).

Avec difficulté on trouve un restaurant encore ouvert :  pas le choix, poulet grillé/frites, mais des portions énormes!!!. (Un acheté, un offert).

On fait un petit tour dans le centre ville, on est dimanche mais les coiffeurs sont ouverts. Pour 2 $ j'ai droit à une coupe d'incorporation.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Au terminal des bus, on se renseigne sur les différents horaires de départ pour Quilotoa demain. Vu l'heure tardive à laquelle on a déjeuné, 1 gâteau et 1 cappuccino chacun assurent le repas du soir.

De retour à l'hôtel on prépare 2 petits sacs pour la randonnée (qui doit durer 3 jours). Nos 2 gros sacs à dos resteront à la consigne de l'accueil.

Terminé pour aujourd'hui, le sommeil vient rapidement.

 

 

 

Lundi 20 octobre

 

 

 

 

 

C'est en compagnie de plusieurs touristes que l'on déjeune dans notre pension, on dépose nos sacs dans une pièce au sous-sol et à pied on va au terminal de bus.

Pour 2 $/p, on s'installe dans un bus local de la cnie Vivero qui démarre à 9h30. Nous sommes sur le toit de l'Equateur, les sommets et volcans environnants culminent entre 4 et 6000 mètres.

Les pentes des montagnes, essentiellement agricoles, forment une véritable mosaïque de couleurs.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

A 11h30, notre bus nous dépose près du cratère du volcan.Dès la descente on est assailli par un groupe de femmes qui vendent un droit d'accès au site !!!.

Le village de Quilotoa ( 3915 m ) se compose de quelques maisons et hôtels,  l'environnement est aussi terne que le vent est glacial.

On s'installe à l'Hostéria Alpaca Quilotoa décrit par le Lonely comme hôtel de standing !! La vérité est tout autre, accueil désagréable, grande chambre à la propreté douteuse mais à l'odeur de fumée bien présente (poêle à bois), eau tiède pour la toilette, 40 $ en demi-pension, les prestations ne les méritent pas mais le choix est très limité.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le ciel est menaçant, pas de temps à perdre on se dirige vers le cratère. Là on oublie tous les petits problèmes matériels, la vue est époustouflante  sur les eaux d'un vert émeraude, 400 mètres plus bas.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Au loin les volcans Cotopaxi (5897 m) et Iliniza Sur (5248 m) aux sommets enneigés se dressent au loin.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On part par la droite du cratère pour en faire le tour, il faut en moyenne 4 à 5h de marche. C'est une succession de montées et descentes au bord du cratère où par quelques passages plus retirés. 

Les vues sur la vallée avec plusieurs fermes sont supers belles également.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Deux touristes et un couple de paysans seulement croisés dans l'après-midi. On profite d'une pause pour se régaler d'un sandwich, au poulet bien sur.

Le ciel devient menaçant, on préfère revenir sur nos pas alors que nous avons effectué 3 des 6 kms du cratère.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

De retour au mirador, point de départ du sentier, l'employée de "l'OT" ne possédant pas de carte du site, nous montre du doigt le chemin pour rejoindre Chugchilan, le village que nous souhaitons atteindre demain. Heureusement, à l'hôtel Tania à Latacunga on a récupéré un plan assez explicite.

On s'engage malgré le mauvais temps du côté gauche du cratère pour reconnaitre le chemin, on croise des enfants très jeunes qui reviennent de l'école.

Difficile de croire qu'ils empruntent ce chemin escarpé seuls tous les jours.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le temps de faire une photo et la pluie tombe drue, le froid s'installe (nous sommes à plus de 4000 m). On rejoint l'hôtel trempés pour prendre une douche, tiède!!!.

A l'accueil on nous signale que, si on veut du chauffage dans la chambre, il faut ramasser le bois dehors.

Un moment après, un employé vient avec une fiole d'essence pour démarrer le feu. Idéal pour l'odeur (cocktail essence/fumée).

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le soir dans l'obscurité de la salle commune, on a droit à un repas simple et frugal.  Nous sommes une quinzaine de touristes, les plats posés en bout de table. Mieux vaut être dans les premiers à se servir. (2 touristes ont été oubliés, ils partiront au lit en ayant mangés.. les restes !!!)

Heureusement la discussion qui suit après nos "agapes" est très intéressante avec 2 canadiens de Quebec et 3 français dont un couple de Bordeaux.

Comme on souhaite prolonger ce moment, on laisse mourir le feu du poêle. 

2 couvertures bien épaisses font l'affaire pour passer une nuit confortable.

 

 

 

 

Mardi 21 octobre

 

 

 

 

 

Nuit parfaite. Aucune nuisance, seul le passage sous la douche est difficile. Heureusement, nous on ne l'est pas trop, ça nous arrive assez fréquemment.

Le petit déjeuner est du niveau du repas de la veille. A 7h45 on est sur le chemin du cratère du volcan, on le contourne par la gauche, après un dernier regard sur ce lieu enchanteur et inoubliable, on aborde la descente.

C'est la vallée et les petits villages qui nous attendent. Des sentiers il y en a des dizaines.

Heureusement les 2 canadiens de la veille nous avaient signalés qu'il fallait avoir en point de mire un grand toit bleu à l'horizon, on suit leur conseil.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Les paysages sont splendides, on arrive au village de Cayamba vers 11h. La salle de sport de l'école s'avère être le toit bleu qui nous a servi de guide.

Des enfants s'y amusent, les filles sont toutes en tenue traditionnelle. Et ce n'est pas pour le touriste : il n'y en a pas.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Une légère activité règne dans ce hameau. Une femme, vêtue traditionnellement, pull en laine et robe brodée de fleurs, un chapeau sur une longue tresse, promène un mouton. La campagne respire la sérénité.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Les paysages andins sont toujours aussi époustouflants. Après être descendus dans un canyon par un sentier très pentu, empruntés des ponts fait de bambous

puis remontés l'autre côté du canyon, on atteint Chugchilan à 12h30. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le village ( 3200 m ) est tout petit, authentique. Loin des groupes des tours opérators, car pas très accessible, il profite d'un tourisme de routard.

On se pose à l'Hostal Cloud Forest, à recommander. Accueil familial. Lui aussi propose la demi/pension, chambre avec vue, tout est parfait.

Pour ce midi c'est de la viande, et une bonne !!, ça nous réconcilie avec la gastronomie équatorienne. Une fois le repas terminé, on fait une balade autour de la place et de l'église, on prolonge vers un point de vue proche.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On termine l'après-midi au salon de l'hôtel, chocolat chaud/dominos/internet. Le repos complet, les vacances !!!.

On dîne en compagnie de Maria, une gendarme espagnole de Madrid, volubile, très sympathique.

José, le propriétaire, à l'origine de la carte originale donné par l'hôtel Tiana, vient compléter les détails des sentiers qui doivent demain nous mener à Sigchos, terminus de notre balade des boucles de Quilotoa.

Pas besoin de compter les moutons ce soir pour s'endormir, la fatigue est bien présente.

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 22 octobre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a droit ce matin à un petit déjeuner de compétition, de quoi nous donner de l'énergie pour effectuer les 23 kms qui nous séparent de Sigchos.

Pas de liaison wifi avant de partir, on donnera des nouvelles aux enfants plus tard.

Nous démarrons, munis des dernières recommandations de José. Les paysages sont superbes, un temps parfait pour la marche, on traverse quelques hameaux déserts.

es gens sont dans les champs, à notre passage ils répondent gentiment à nos bonjours.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Les 5 derniers kilomètres sont interminables, une pente très raide fini de nous achever. Enfin c'est le village.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Nous arrivons au centre ville vers 13h30. De la place centrale on monte dans un bus local (1,80/p) vers 14h30 pour rentrer à Latacunga.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

A cette altitude ( 3000 m ) c'est dans le brouillard et le froid que nous prenons au fur et à mesure des ouvriers agricoles ( hommes et femmes ) qui quittent leur travail.

C'est le seul bus de l'après-midi et l'unique moyen de transport pour eux, bien souvent il ne font qu'un petit trajet, les bus dans ces pays sont indispensables et vitaux, la raison pour laquelle ils sont toujours bondés.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Nous arrivons à Latucunga à 17h.

Alors que l'on récupère nos sacs, à l'accueil on nous signale que l'hôtel est complet ; ils ont oubliés de nous garder une chambre.

Pas grave, on se rend à l'hôtel Central tout proche, on est accueilli formidablement bien, la chambre est très confortable, on y dépose nos sacs.

On dine dans une pizzéria repérée lors d'une balade précédente, lasagne et canelloni + glace pour 3 $, qui dit mieux !!!!.

Pas besoin de berceuse ce soir, la journée a été éreintante.

 

 

 

 

Jeudi 23 octobre

 

 

Le petit déjeuner est pris en compagnie de la propriétaire et de sa fille, très bavardes (nous aussi). On en profite pour connaitre mieux les us et coutumes du pays.

Nous avons décidé ce matin de nous rendre à Saquisili, une petite bourgade dont le marché du jeudi matin est un des plus renommé de la Sierra Centrale. Dans le bus ( 0,30 $ ) nous sommes les seuls "gringos".

Après 20 minutes de route, on arrive au centre-ville. Le marché se tient sur 7 places différentes, chacune à une spécialité.

On se dirige vers le marché aux animaux ; trop tard pour assister aux transactions pour les plus gros, par contre le secteur dédié aux petits est très animé, ( poulets, pigeons, lapins, cuy, etc,....).

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Dans un autre du bric à brac. Plus loin, le recyclage est présent où comment un pneu trouve une seconde vie transformé en récipients divers

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Quelques rues plus loin ce sont différents articles: artisanat, de fripes, vanneries et des patates (des dizaines de variétés).

A chaque secteur on trouve un service de restauration, cuys, pattes de poulets ;  odeurs et couleurs en sus !!!.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

C'est dans le dernier marché que l'on passe le plus de temps, celui des fruits et légumes. Les étals regorgent des produits locaux, un enchantement pour les yeux.

De nombreux consommateurs sont attablés devant des assiettes remplies copieusement de riz avec viandes ou poissons.

On les accompagne, pour nous ça sera des fruits ( bananes, ananas, mandarines etc... ).

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Une fois le marché terminé, pour les villageois et villageoises c'est le moment du retour ; les femmes sont toujours mises à contribution, pliées sous le poids des achats. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Matinée extraordinaire de véracité et d'authenticité, pas de touriste. La population, une majorité indigène, vaque à ses occupations sans ce soucier de l'environnement étranger à leur culture. Ce marché nous semble plus traditionnel, moins d'étals de souvenirs, que celui d'Otavalo.

Vers 13h on retourne à Latacunga, le toit de notre bus est chargé de produits très hétéroclites ( poulets, matelas, légumes, etc.. ).

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Arrivés à Latacunga, on complète la visite de la ville en se perdant dans quelques rues retirées du centre, puis on revient à l'hôtel pour une séance glandage.

En soirée, on se rend au terminal des bus prendre 2 billets  pour Cuenca, à la compagnie Santa, départ demain à 12h.

Dans la soirée, une parade se déroule dans la rue avec orchestre et danses traditionnelles.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Vendredi 24 octobre

 

 

 

 

 

Le petit déjeuner se prolonge en compagnie de Viola la propriétaire, elle nous offre gentiment des petits souvenirs, on lui fera parvenir les photos prises avec elle.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Pour attendre 11h15, heure de départ pour le terminal, on part faire un tour en ville. Vers 12h15, notre bus démarre. On passe par Ambato et Riobamba, deux grandes villes du centre du pays ;  brouillard, averses répétitives, fraicheur. 

Les paysages sont complètement bouchés, parfois la route boueuse est inondée, pas de regret d'être dans un bus à ce moment là.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

A 19h, arrêt repas, qui dure quelques minutes. On reprend la route avec du retard. Pour être à l'heure à Cuenca, le chauffeur nous révèle ses talents de pilote, il a le pied lourd sur l'accélérateur.

Vers 21h, arrivés au centre-ville, un taxi (3 $) nous dépose au Posada Del Rio, une auberge de jeunesse situé près du rio Tomebamba.

Le voyage en bus a été long et fatigant depuis ce midi, on se couche dès la réception de la chambre.

 

 

 

 

Samedi 25 octobre

 

 

Cuenca ( 255O m ) dont le centre ville est classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco est la ville principale de la Sierra du Sud, elle est la plus belle ville coloniale du pays.

Après le petit déjeuner pris à côté de l'auberge et la dépose de vêtements dans une lavandéria, on demande à la propriétaire de changer de chambre : la literie est très "fatiguée". Pas de problème, on déplace nos sacs.

Avant de partir contact skype avec Manue et Ben.

On débute la visite de la ville par le Muséo Del Banco Central "Pumapungo", réputé pour ses collections et diaporamas éthnologiques.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On passe devant les ruines de Todos Santos où sont superposées des ruines canaris,incas et espagnoles. En mauvais états de conservation, Il faut faire preuve de beaucoup d'imagination.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On poursuit en longeant le rio Tomebamba, par la calle Larga, véritable havre de paix. On laisse derrière nous les arches du Puente Roto, l'essentiel de ce pont a été emporté par une inondation.

En prolongement, le quartier "bobo" d'El Barranquo, avec ses maisons construites à flanc de falaise; est bien plaisant et tranquille.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Par l'escalier "la Escalinata", on se laisse guider par les très belles rues coloniales.

A chaque coin, on trouve une église, une cathédrale ou un parc.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Vers le nord du centre ville, on flâne un peu au marché artisanal et on se régale d'une collation au marché aux fruits et légumes.

En revenant dans la rue Larga, on visite le Muséo Del Sombréro de Paja Toquilla une vieille fabrique de Panama (le chapeau panama est originaire et fabriqué uniquement en Equateur), explication gentiment donnée par une employée.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On termine notre balade vers le Parque Calderon et l'imposante cathédrale Inmaculad Conception, avec ses dômes bleus visibles de toute la ville, et la cathédrale El Sagrario blanchie à la chaux.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On rentre fourbus de notre périple urbain. La literie, en bien meilleure état, va être appréciée.

 

 

 

 

 

Dimanche 26 octobre

 

 

Ce matin en déjeunant, un contact skype nous permet de retrouver une grande partie de la famille réunie pour le repas d'anniversaire de la mère de Denise.

Aujourd'hui on a décidé de visiter les petits villages réputés pour leur artisanat et leur marché dominical.

Notre bus local ( 0,60 $/p ) démarre pour Galacéo ( 2600 m ) une bourgade réputée pour la fabrication des ikats ( châles brodés ).

Impossible de trouver un atelier ouvert. Pas découragés, on se dirige vers le marché couvert, toujours coloré et animé, les femmes sont toutes en tenue traditionnelle.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Vers 11h, après 15 mn de bus (0,25 $/p) on atteint le village de Chordeleg, centre d'artisanat de bijoux en or et argent. La petite place centrale est entourée de magasins et bien entendu on y trouve en majorité des touristes.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On fuit vers le marché local pour se restaurer avec les villageois ; au menu, ce midi, saucisses/patates aux oignons pour moi, pour Denise émincé de porc/légumes pour 3 $

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

La digestion est difficile dans le bus (0,50 $/p) qui nous mène à Sigsig. Ce village indien est lui réputé pour la fabrication des panamas (chapeaux), la plus proche fabrique est à quelques minutes à pied ; on s'y rend, pas de chance elle est fermée (et oui c'est dimanche). Une photo de la vierge nous donne une idée de l'importance donnée aux chapeaux !!!.

Ici aussi on flâne dans le marché d'alimentation, lieu de vie formidable dans ces contrées. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

De la jolie place avec son église en pierres volcaniques, on reprend un bus (1,25 $/p) pour Cuenca via les 2 autres villages.

Le bus est bondé. C'est le jour de repos, on a droit à une vrai représentation de théâtre donnée par une famille envahissante, le trajet qui passe par de superbes paysages nous semble rapide.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

En cette fin d'après-midi, c'est la pluie qui nous accueille à Cuenca, on achète de quoi faire des sandwichs pour demain et on rentre directement à l'hôtel.

 

 

 

 

Lundi 27 octobre

 

 

Réveil et lever de bonne heure ce matin, on part pour le Parque National Cajas à 30 km à l'ouest.

A 6h15, depuis notre hôtel, on monte dans un bus (0,25 $/p) pour le Terminal Féria Libre. De là, on se rend au Terminal Arénal tout à côté.

A la compagnie Occidental on prend un bus (1,50 $/p) qui va à Guayaquil. Le chauffeur nous dépose au poste des gardes forestiers de la lagune Toréadora (4200m). Il fait un temps superbe, les paysages sont grandioses, le soleil donne des couleurs dorées au paramo (prairies andines).

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Un garde nous donne des recommandations pour notre randonnée. Il n'a pas de cartes détaillées. On prend des photos des itinéraires affichés sur un mur.

On contourne la grande lagune par la gauche, le sentier est bien balisé. Parfois dans la mousse, le sol imbibé d"eau est traitre par endroit. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

De hautes falaises avec des sommets déchiquetés et acérés entourent la lagune. Au bout d'1h de marche on suit l'itinéraire n°1 signalé par un panneau, le parcours que l'on choisit fait 5h, il fait une grande boucle.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Notre balade passe par une forêt de polylépis, sorte d'arbre au tronc et aux ramures torturés, couvert de mousse, ils ne vivent qu'à plus de 3500 mètres d'altitude.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On mange nos sandwichs sur les bords d'une petite lagune où quelques canards pataugent dans l'eau, la végétation est variée. On est emballé par le calme, le décor naturel intact de toutes pollutions.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Apparemment on n'est plus sur notre chemin balisé. Pas de panneaux non plus. Au loin on aperçoit la route qui mène à Guayaquil. A part les nuages menaçants,rien d'inquiétant. Plus on avance, plus le sol devient marécageux.

D'un promontoire, on a une superbe vue sur les nombreuses lagunes ( il y en a 230 environ sur 30000 ha ) qui font penser à des miroirs.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Vers 13h on rebrousse chemin vers l'entrée du parc, il nous est impossible de se situer au milieu de tous ces chemins qui se croisent.

Face au poste des gardes, on monte dans un bus qui va à Cuenca, il nous dépose quelques kms plus bas, face à l'entrée de la lagune Llaviucu ( 3200 m ).

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Au bout d'un long chemin, nous découvrons cette lagune qui se trouve dans une vallée. Elle abrite un grand nombre d'oiseaux, (un garde nous montre un toucan au plumage très coloré, à la cime d'un arbre, malheureusement impossible de l'immortaliser en photo) la flore exotique est aussi très présente ( bromélias qui parasitent des arbres, pendulas,etc..), notre petite vadrouille est bien agréable, seul le gros orteil de mon pied droit me fait souffrir.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Les gardes forestiers qui quittent le la lagune à la fin de leur journée de travail, nous proposent de monter à l'arrière de leur pick-up, ils nous déposent à une station de bus dans les faubourgs de Cuenca.

Quelques minutes après on rejoint la place centrale. On dîne dans une bonne pizzéria, puis retour à l'auberge, une petite lassitude se fait sentir.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Quelques minutes après on rejoint la place centrale. On dîne dans une bonne pizzéria, puis retour à l'auberge, une petite lassitude se fait sentir.

 

 

 

 

 

Mardi 28 octobre

 

 

On prend le petit déjeuner près le l'hôtel, contact avec Ben par skype. On part ensuite faire un dernier tour dans cette ville que l'on a énormément appréciée.

L'occasion de découvrir les plaques des rues en faïence, derniers regards sur les magnifiques édifices et rues coloniales.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Au terminal de bus, on achète à la compagnie San Luis (7,50 $/p) 2 billets pour Loja, une ville importante toujours dans la Sierra Sud.

Malgré l'altitude, les paysages sont verdoyants, l'herbe haute, de nombreux élevages de vache, l'ambiance est pastorale et bucolique, la météo nous gâte encore aujourd'hui.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Un gros souci, mon orteil est très enflé et rouge : obligé de délacer la chaussure.

Dans le bus on échange quelques paroles avec un couple de jeunes français qui arrivent du Canada, ils s'arrêtent en cours de route à Saraguro, un village indien. Nous, on a prévu d'y aller dimanche pour le grand marché.

On arrive au terminal de Loja à 16h45. Après discussion dans le bus, on choisit de prolonger pour Zamora, ou l'entrée est plus facile pour le Parc de Podoparcus.

Un bus de la compagnie Nambija démarre de suite, on y prend place. La montagne est moins haute, la végétation plus exotique et exubérante ; on se rapproche de la région de l'Oriente du Bassin Amazonien.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

De chaque côté de la route, de magnifiques et hautes cascades dévalent de la montagne, mais dégradent parfois la chaussée.

A 17h45, on pose nos sacs à l'hôtel Bétania en plein centre ville de Zamora (980 m). La douleur causée par mon orteil est insupportable.

Montré à un pharmacien, celui-ci me conseille d'aller à l'hôpital tout proche. Les formalités d'entrée se font à l'ancienne ; pas d'informatique, pesage sur la balance avec des poids, je me pose des questions pour la suite!!!.

C'est un jeune médecin qui m'ausculte, il découvre un ongle incarné. La zone est gonflée avec du pus, il décide d'effectuer une petite intervention chirurgicale en supprimant une partie de l'ongle, gros soupir !!!!.

Anesthésie locale avec une petite intervention chirurgicale. Impeccable, grand professionnalisme malgré les moyens matériels dont il dispose.

La totalité des soins est gratuite à notre grande surprise (uniquement dans le service public).

Pendant 3 jours, interdiction de mettre des chaussures fermées et prise d'antibiotiques.

 

 

 

Mercredi 29 octobre

 

 

La nuit a été tranquille, aucune douleur à l'orteil.

Dès le petit matin, chaleur et fort taux d'humidité sont bien présentes. C'est en tong que l'on arpente les rues de la petite ville ( 15000 h ), on apprécie le calme de la place principale propre et agréable, on squatte un banc un long instant pour organiser le séjour dans la région.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Dans une rue proche il existe un centre de protection, le Réfugio Ecologico Tzanka, il est peuplé de petits animaux. Ce sont des bénévoles qui le dirigent, première visite pas de réponse, on remet celle-ci au lendemain.

C'est l'heure du rendez-vous à l'hôpital pour les soins, ce n'est pas la même équipe que la veille, une infirmière me remplace le pansement.

Au menu, ce midi, du poisson en céviche et des pâtes. L'après-midi, il fait très chaud, on profite du ventilateur de la chambre.

En début de soirée, achat de gâteaux et de raisin pour le repas du soir à la chambre.

 

Jeudi 30 octobre 

 

 

Journée de repos encore, on prend notre temps pour le petit déjeuner, ensuite on va au centre Tzanka. Les animaux en captivité ne sont pas notre "tasse de thé", mais mon état physique limite les activités.

Heureusement ce sont des petits  animaux qui peuplent cet abri (perroquets, petits singes, tortues, etc...) certains dans de petits enclos.

On doit changer d'hôtel, demain c'est le début des festivités à zamora. Le Bétania est complet. Nous allons plus haut dans la rue, à l'hôtel Gomar, accueil souriant, bonne chambre, identique au précédent.

On s'installe, puis on fait un petit tour sur le malecon en construction le long de la berge du rio Zamora.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Plus tard dans une pâtisserie, on achète des gâteaux pour remercier le médecin et son équipe. Un infirmier me remplace le pansement, le doc me donne le OK pour visiter le Parc Podoparcus demain. Devant la cathédrale, sur la place, une association caritative propose une vente d'empanadas préparés sur place. Ca sera notre repas du soir.

 

Vendredi 31 octobre

 

 

Petit déjeuner pris à l'hôtel  puis départ en taxi pour le Parc Podoparcus à 6 km.

Le chauffeur nous dépose au parking du poste de contrôle de Bombuscaro.

Par un sentier de pierres on arrive en 30mn au poste des gardes, on récupère une carte précise des sentiers et des points de visite. On débute notre randonnée à 8h30, il fait chaud et humide, mais sous la végétation dense et près d'un ruisseau, il fait plus frais, la marche est un vrai plaisir, la beauté de la flore tropicale s'offre à nous.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

"Nursery" de plantation d'orchidées, fougères géantes et de nombreuses plantes inconnues, nous donnent l'importance écologique et exceptionnelle du parc.

Passage rafraichissant à la cascade Podérosa.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On termine notre balade par une montée de 900m de dénivelé de face. Le panorama sur la vallée et les montagnes environnantes est fantastique.

Bravo la médecine équatorienne, test de solidité réussi pour mon orteil.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On rentre à pied à Zamora, par la route de terre, de nombreuses petites cascades inondent les fossés, attirant des papillons multicolores.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Nous mettrons 2h30 pour rejoindre la ville, bien souvent sous la poussière levée par des camions. 8h de rando dans la journée, on a le visage cramoisi par le soleil.

A notre retour en passant devant le terminal de bus, achat de fruits et pâtisseries, puis repos léger à l'hôtel. Dernier pansement à l'hôpital, grands remerciements au personnel très compétent... et souriant.

On va se poser un instant sur la place, puis repas au restaurant de l'hôtel Samuria ; excellente adresse.

Sur l'immense colline face à la ville, on trouve ce qui est peut être la plus grande horloge du monde, l'aiguille des minutes fait 11,35 m de long, elle est joliment éclairée la nuit. 

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Repos bien mérité ce soir.

 

 

 

 

Samedi 1er novembre

 

 

A 8h45, on prend un bus (2,40 $/p) pour Loja ( 2050 m ), trajet sans soucis. On arrive dans cette ville, qui fut la 1ère cité d'Equateur à recevoir l'électricité en 1896. Avant de quitter le terminal, on se renseigne sur les horaires des bus pour Saraguro demain et Zumba pour la suite du voyage.

Un taxi nous dépose au Parque Central d'où, à pied, on choisi l'hôtel Villocaro, idéalement bien situé.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Le centre a un passé colonial, sinon c'est une grande ville sans charme avec énormément de magasins, elle est de plus particulièrement bruyante.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

A son crédit, elle possède un excellent restaurant, le El Fogon, on y a mangé notre meilleur morceau de viande grillée du voyage.

Un passage à l'OT nous conforte dans l'idée que l'accès au Parc Podoparcus depuis le poste de gardes de Cajanuma est compliqué, notre séjour à Loja va être réduit. Balade dans les rues et parcs.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Sur les différentes places et devant les églises, de nombreux étals proposent des gâteaux et de la Cola Morada ( boisson traditionnelle de la Fête des Morts, composée de mûres et myrtilles, parfumée à la girofle et à la cannelle).

Retour à l'hôtel vers 19h30 en passant par la Place Santo Domingo illuminée

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Dimanche 2 novembre

 

 

 

Pas de petit déjeuner ce matin, départ de l'hôtel dès 7h30 pour le terminal routier, on monte dans un bus (1,75 $/p) de la compagnie Sud Oriente à 8h, pour une arrivée à Saraguro à 9h30, toujours avec les mêmes paysages de cultures et d'élevages.

C'est une jolie petite ville ( 2550 m ) dans une vallée, entourée de collines verdoyantes.


 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Les Saraguros cultivent depuis toujours les céréales et les tubercules. Le marché dominical attire les touristes. Pour cette journée, les villageois de la campagne environnante sont parés de leurs plus beaux atours.

Les femmes arborent des chapeaux blancs où noirs, de longues jupes plissées et des colliers de perles. Les hommes portent un chapeau en feutre, un poncho et un  pantalon noir s'arrétant aux genoux, bien souvent ils portent leur tenue traditionnelle pour les travaux journalier.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

La place du village est très agréable avec son église qui la domine, deux marchés réputés le dimanche. Un à l'écart du centre : loin de l'abondance de celui d'Otavalo, il est tout aussi authentique, l'alimentaire voisine avec du bric à brac, etc...

Le deuxième au centre ville sous une halle couverte. On trouve sur les abords de la place beaucoup de stands de Cola Morada/gâteaux et de compositions florales. Les équatoriens, dans la tradition chrétienne catholique fêtent le jour des morts, le 2 novembre qui est jour férié. 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On fait plusieurs allers et retours entre les 2 sites, pour profiter au maximum des couleurs vestimentaires bigarrées des villageois et de la tranquillité de la ville.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Quelques empanadas pris dans le marché font office de repas.

On rentre à Loja par un des nombreux bus qui relie cette bourgade à Cuenca.

On récupère nos sacs à l'hôtel puis on retourne au terminal pour prendre un bus (1,75 $/p) pour Vilcabamba au sud de Loja, on se rapproche de la frontière avec le Pérou.

L'altitude est de 1500 m, la végétation est toujours aussi abondante et prolixe le long de la route, à l'approche de la ville on remarque de belles maisons neuves, nous arrivons à 16h.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On négocie une chambre au Rendez-vous Hostal Guesthouse ; avec de beaux batiments qui bordent un superbe jardin, au calme, le bon plan.

Le propriétaire, un fançais, nous oriente sur des randonnées à la journée.

La visite de cette bourgade ( 4000h ) est rapide, une jolie place centrale avec son église et quelques restaurants, quelques rues typiques avec des maisons en adobe.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Pas de tenue traditionnelle pour les locaux qui cotoient de nombreux "gringos" installés à demeure dans cette région au climat tempéré, réputée pour le nombre de ces centenaires.

Diner spaghettis au menu dans un restaurant près de l'hôtel.

 

 

 

 

 

Lundi 3 novembre

 

 

Bon petit déjeuner ce matin, le personnel de notre guest-house est souriant et compétent.

Muni de notre plan, on se dirige vers la réserve de Rumi Huico, véritable forêt tropicale.

Depuis le sommet  du Cerro Mandango qui fait un excellent mirador on domine la ville et on peut jouir d'une belle vue sur les sommets à l'horizon. 

3h de pur bonheur à marcher dans cette petite forêt qui abrite quelques oiseaux et une belle flore (cactus, orchidées et broméliacées entre-autres).

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Ce midi, repas diététique, des fruits, des fruits et au dessert fruits!!! ( bananes, pépino, tuna, ananas, raisins, fraises.

L'après-midi, on est en pleine forme pour une deuxième balade vers Agua Hierreo, une colline désertique avec un beau point de vue. Au retour on s'arrète au Parque Recreacional qui regroupe une piscine en plein air et un petit zoo avec des animaux de la région.

Dommage ! à côté le jardin d'orchidées est fermé.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Repas avec spécialités boliviennes ce soir (soupe de quinoa/pattes de poulet et tallarin(pâtes)/poulet ), original !!!.

 

 

 

 

Mardi 4 novembre

 

 

Contact skype avec Ben ce matin en déjeunant, puis on va faire un tour vers 9h à la cascade El Pato, à la lisière du Parc Podoparcus.

Cette randonnée démarre par une marche sur une petite route goudronnée et ensuite de terre battue. Il fait beau et chaud.

Le plan donné par le proprio de l'hôtel est très pratique lorsque l'on aborde les flancs d'une montagne, car plusieurs sentiers se croisent.

La montée est rude, on la fait en compagnie d'un couple sympathique de Perpignan et d'une jeune Bretonne rencontrés en chemin

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Au sommet la vue à 360° est magnifique. La cascade fait office de piscine pour les plus courageux aimant l'eau froide. Le cadre est remarquable de calme et tranquilité.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Lors de notre retour vers la ville, le ciel s'assombrit, on échappe de peu à une belle averse. Repas revigorant ce soir.

A l'hôtel préparation des sacs pour le départ en bus demain. Très belle journée mais les 6h de trek nous ont rendu un peu las. 

 

 

 

 

 

Mercredi 5 novembre 

 

 

Lever à 4h45 ce matin, récupération des sandwichs à la cuisine préparés par la cuisinière hier soir, rapport qualité/prix incomparable pour cette adresse. Dernier regard sur le jardin aux fleurs exotiques et sacs sur le dos on part à pied sur la route principale du village.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

A 6h45, on monte dans le bus ( 6,50$/p ) de la compagnie Sur Oriente pour Zumba, terminal des transports en Equateur.

Nous sommes les seuls étrangers (au cours de notre voyage en Equateur, nous n'aurons pratiquement jamais rencontré d'autres "gringos" dans les transports en bus), de nombreux écoliers et ouvriers agricoles monteront et descendront à la demande.

Un superbe paysage montagneux semi-aride se découvre sous le soleil levant.

On traverse les villes de Yangana et Valladolid aux maisons à l'architecture typique.

 

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On longe les forêts denses et exubérantes de l'ouest du Parc Podoparcus dont les sommets baignent dans les nuages.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

On effectue un arrêt almuerzo (déjeuner) et banos (toilettes) à Palanda, à l'entrée du Parc Yasuni. Cette région, véritable réserve de biodiversité vit dans la polémique, suite à l'autorisation gouvernementale d'exploiter les importantes ressources pétrolières de son sol.

La route en partie bétonnée et en terre devient de plus en plus difficile. L'éboulement d'une partie d'un flanc de montagne nous oblige à attendre un long moment, le temps que les pelleteuses dégagent une partie de la chaussée

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Nous arrivons enfin à Zumba. Au terminal, le chauffeur du ranchéra (camion avec des sièges en bois) attend le maximum de passagers.

Vers 14h30, nous démarrons. C'est une toute petite route en terre battue pleine d'ornières qui relie les deux pays.

Sur le banc en bois, on suit tout les mouvements du camion. Dur, dur pour le dos. Seul avantage, on peut apprécier les vues sur les montagnes, car ni portière ni vitre.

De nombreux écoliers descendent dans les hameaux et fermes environnantes.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora
Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Au sommet d'un col, l'armée équatorienne fait une revue de paquetage de nos sacs; RAS.

Vers 16h on arrive à La Balsa, la ville frontière séparée du Pérou par le rio Canchis, fini le "tape cul".

Notre camion nous dépose devant les postes de police et douane équatoriens réunis.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Les formalités administratives sont rapidement expédiées, on traverse le pont pour faire tamponner nos passeports côté péruvien.

Voyage Equateur 2014. Iles Galapagos. Quito. Otavalo. Boucles de Quilotoa. Zamora

 

Adios l' Equateur.

 

 

.................................................................................

Souvenirs du voyage

.................................................................................

 

 

L'Equateur est un petit pays par sa surface, ce qui le rend d'autant plus facile à parcourir pour le voyageur en individuel.

 

Il faut souligner l'excellent service de bus qui permet de se déplacer en quelques heures dans le pays.

 

 

 

Les coups de coeur :

 

 

 

  • Les îles Galapagos à 1000 kms de la côte pacifique, une faune marine et terrestre extraordinaire, un conservatoire animal et végétal unique.
  •  
  • Les marchésOtavaloSigsigSaquisili, etc... lieux de vie animés, colorés et de traditions ancestrales.
  •  
  • Les volcans et les lagunes, de la cordillère des Andes, destinations de superbes randonnées et ascensions.
  •  
  • Le riche passé  des villes, QuitoCuenca, etc... avec des monuments, musées et rues de l'époque coloniale. 

 

 

 

Les moins :

 

  • La nourriture, nous avons plus apprécié les repas dans les marchés qu'au restaurants ( souvent, riz, poulet ) par contre orgie de fruits. 
  •   
  • La radio où la télévision dans les bus (à fond).
  •  
  • Attention aux soirées de fin de semaine ( fiestas ) se renseigner sur l'environnement de l'hôtel avant de réserver une chambre.

 

 

     Soit peu de moins pour beaucoup de plus - PAYS A VISITER D'URGENCE.      

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 13:59

 

 

 

 

 

 

 

Voyage au CHILI en 2013

 

 

 

 

 

Première partie

 

 

 

 

San Pédro de Atacama

Désert d'Atacama

 

 

Chanaral

Parc National de Pan Azucar

 

 

Valparaiso

 

 

Pucon

Volcan Villarica

 

 

 

 

 

 

Informations générales

 

 

 

 

 

 

Visa

 

 

Validité du passeport 6 mois après le retour.  

 

 

 

 

 

Vaccination

 

 

Aucune obligatoire, sauf la fièvre jaune si on vient d'Amazonie

 

 

 

 

 

 

Question argent

 

 

 

1 euro= 670 pesos chilien.

 

 

 

 

 

Question hébergement

 

 

 

 

 

 

ARICA

 

Hospédaje Résidencial Blanquita

Tenu par une famille, chambre très propre, pas de p/d - 14000 pch la nuit.

 

 

SAN PEDRO D'ATACAMA  

 

Hospédaje Casa Los Musicos

Tenu par une française absente lors de notre passage ; la déception de notre périple. Ne mérite pas de figurer dans le guide - 16000 pch la nuit.

 

 

CHANARAL

 

Hospédaje Pan Azucard

Willy, le propriétaire, est volubile et très sympa. Petit déjeuner copieux, chambre confortable et propre -  25000 pch la nuit. hostalpandeazucar@hotmail.com 

A sa place sur les guides. Nous recommandons.

 

 

LA SERENA

 

Hospédaje El  Roblès

Situé près du terminal des bus, familial, pas de p/d, très correct. Négocié à 20000 pch la nuit.

 

 

VALPARAISO 

 

Hospédaje La Maison De La Mer

Chambre avec salle d'eau dans une jolie maison avec jardin tenue par un Français. Cuisine à disposition, p/d compris, - 20000 pch la nuit

Nous recommandons.

 

 

PUCON 

 

Hospédaje Chez Lucia

Petite maison toute en bois- propriétaire adorable - peu de chambres, p/d compris, très bonne adresse, 18000 pch la nuit.

Nous recommandons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question transport

 

 

 

 

 TAXI

 Frontière Pérou/Chili au terminal terrestre d'Arica, 1000 pch/p.

 

 Chanaral au Parc de Pan Azucar, aller-retour 20000 pch, seul moyen de locomotion.

 

 

 

 

BUS

 

ARICA-SAN PEDRO D'ATACAMA 

Cnie Tur Sur, semi-cama de nuit, bonne cnie 10800 pch/p.

 

SAN PEDRO D'ATACAMA - CHANARAL 

Cnie Ciktur, semi-cama de nuit, confortable, 15000 pch/p.

 

 CHANARAL - SERENA

Cnie Tur Bus, semi-cama de jour, 9300 pch/p.

 

 SERENA - VALPARAISO

 Cnie Tur Bus, semi-cama de jour, 5900 pch/p.

 

 VALPARAISO - TEMUCO 

Cnie Tur Bus, semi-cama de nuit, 11000 pch/p.

 

TEMUCO - PUCON

Crie Tur Bus, local, 3000 pch/p.

 

 PUCON - PUERTO-MONTT

Cnie Jac, semi-cama de jour, 9100 pch/p.

 

PUERTO-MONTT - Aéroport  

Bus ETM depuis le terminal, 2000 pch/p.

 

 

 

 

 

 

Quelques prix:

 

1 litre d'eau : 800 pch. 1 repas local: 3500 /5000 pch

1 repas gastro: 12000/15000 pch. 1 thé: 1500 pch

1 empanada (chausson fourré légumes ou viandes)  1000 pch. Cerises (500grs) 500 pch. (L'hiver pour nous est l'été pour eux),

 

 

 

 

CARTES DU CHILI

 

 

 

Flèches rouges : transport en bus

Flèches bleues : transport en avion

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

Fin de notre voyage au Pérou

 

 

- - - - - - - - - -

 

 

Passage au poste frontière de Arica (Chili)

 

 

 

 

 

 

Mercredi 13 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

L'attente est longue au poste frontière. Formalités rapides côté péruvien, mais contrôle très sérieux et poussé à la douane chilienne (passage à 20h). 

Enormément de trafic pour juste un petit tampon après une fouille minutieuse des sacs par la police chilienne.

 

On rejoint la station de bus d'Arica en taxi collectif (fini les minibus).

Nous mettons nos montres à l'heure locale : + 2 h par rapport au Pérou, donc des journées avec un ensoleillement plus long.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Depuis le terminal routier, nous prenons le taxi collectivo n°8 qui nous dépose au centre ville.

 

Après quelques recherches infructueuses, nous posons nos sacs au Résidencial Blanquita, une maison familiale de quelques chambres dans un quartier tranquille, bien située dans le centre-ville.

 

Après cette longue journée dans les transports et les formalités administratives, pas besoin de berceuse ce soir.  

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 14 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin, nous prenons les billets de bus de nuit pour San Pédro De Atacama à la cnie TurSur. Départ à 22h00 ce soir.

 

Arica est une ville moderne, avec un  niveau de vie supérieur aux villes du Pérou. Les centres commerciaux abondent, des banques à tous les coins de rues. L'ambiance est plutôt joyeuse.  Nous partons à la découverte de la ville.

 

 

La balade débute par la Plaza Colon, située en front de mer, bordée par la Cathédrale San Marcos, classée Monument Historique en 1984, 

Les éléments la composant ont été fabriqués en France par les ateliers G.Eiffel en 1876, puis transportés en bateau en pièces détachées.

 

 

De style gothique, entièrement métallique à l'exception des deux portes en bois, son intérieur fait très épuré.

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Tout près de là, le bâtiment de l'ancien Bureau des Douanes, lui aussi construit selon les plans de G.Eiffel en 1874 est devenu, aujourd'hui, le Centre des Arts et de la Culture. Cette belle bâtisse est classée Monument Historique National.

 

Il est fermé au moment de notre passage. Dommage !

 

Nous nous engageons dans une des rues piétonnières du centre-ville. 

 

Le niveau de vie au Chili est nettement plus élevé que celui de ses voisins la Bolivie et le Pérou (infrastructures, activité commerciale). Naturellement, le coût des biens et services n'est pas le même !

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

On accède à pied à la colline El Morro qui domine la ville et le port en offrant un superbe panorama.

Après une montée ardue mais assez courte nous rejoignons, au  sommet de cette haute butte rocheuse, le Musée Historique et des Armes qui rappelle la guerre du Pacifique qui opposa le Chili au Pérou en 1880.

 

Devant nous l'Océan Pacifique et au loin, l'intérieur de la région avec le désert aux portes de la ville. Ici, il ne pleut que quelques millimètres par an : Arica est connue comme l'endroit habité le plus aride au monde.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Dans un restaurant sur le port de pêche à l'apparence paisible, on se régale d'un succulent cèviche (poisson mariné au citron lime) et d'une paila marina (un ragoût de crustacés et de poissons de mer).Très goûteux.

 

Dans les eaux du port, de nombreux lions de mer et pélicans jouent les vedettes en se disputant les restes de poissons jetés par les pêcheurs.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

En ville, la conduite des chauffeurs de voiture nous surprend.

Contrairement au Pérou et en Bolivie, le piéton peut traverser la chaussée sans risquer de se faire renverser : les coups de klaxons sont pratiquement absents !

 

Dans la soirée, la rue centrale est très animée : clowns, musiciens, jeux divers.

Les élections des députés, sénateurs et du nouveau président de la république ont lieu ce mois-ci. 

Dans la rue, les supporters des différents candidats vantent, côte à côte, sans aménité apparente, les mérites de leurs leaders.

 

A 22h, nous montons dans un bus semi-cama de nuit (sièges inclinables) pour San Pédro De Atacama.

   

 

 

 

 

Vendredi 15 novembre 2013 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrêt technique et une prise de nouveaux passagers dans la ville de Calama vers 7h. 

 

Au lever du jour, la palette de couleurs est incroyable, allant de diverses variété d'ocres de la roche et du sable du désert jusqu'aux sommets majestueux de la Cordillère des Andes.

 

A  l'approche de San Pédro De Atacama, une nouvelle activité essentielle à la région : l'extraction du lithium. Ce métal est indispensable dans la fabrication des nouvelles technologies, notamment "les mobiles".

Il est appelé le nouvel "or blanc" de l'Amérique du Sud.

 

Les habitants de la région sont inquiets sur les conséquences de cette activité dont le processus consiste à "évaporer l'eau".

 

La région fournit d'autres minerais et minéraux : iode, cuivre, soude, etc. 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Le bus nous dépose à 9h au village de 5000 habitants, à 2400 mètres d'altitude. 

Riche de quelques maisons d'adobe (briques de terre), San Pedro de Atacama est au coeur d'un oasis en plein désert, un des plus arides au monde.

Le centre-ville a du charme malgré l'enchainement, dans les petites rues, des boutiques de souvenirs, agences de voyage, bars, restos et hôtels.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

On se rend à pied à la Casa De Los Musicos, un hostale tenu par une française absente pour quelques jours. 

Le confort très sommaire n'est pas gênant, mais la propreté douteuse nous fait hésiter.   

Fatigués par la nuit de bus et la chaleur, et aussi pour son patio tellement accueillant, on décide d'y poser nos sacs. 

 

  

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Dans une agence, près de la petite église, nous achetons des billets pour visiter, cet après midi, la Vallée de la Luna et la Vallée de la Muerte et pour demain le Salar de Atacama.

Face à notre pension, nous nous régalons d'une bonne cuisine chilienne dans un resto local.

 

Vers 16h, accompagnés d'une douzaine de touristes nous partons en minibus. Le petit groupe est sympathique. Notre guide fait de gros efforts pour contenter tout le monde (commentaires en anglais et espagnol).

 

On débute notre circuit par la Cordillère de la Sal (Cordillère du Sel).

Formée il y a 30 millions d'années, elle présente des alternances de gypse et de halite (sel gemme). 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

La vallée de la Muerte est le deuxième arrêt au coeur de la Vallée de la Sal.

Le panorama  et son relief semble irréel, nous sommes dans un autre monde. 

Quelques dunes, des passages rocheux, entourés de falaises érodées avec des formes étranges.

 

Cette merveille géologique est le résultat des effets du vent, de la chaleur et de la pluie depuis des millions d'années.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Nous continuons par la Vallée de la Luna après avoir payé au gardien du parc un droit d'entrée de 2000 pch/p. 

 

Ici, point de faune ni de flore. Toute vie est impossible. Ce désert immense avec un paysage sculpté par l'eau et le vent pendant des millénaires est réputé dans le monde pour son aridité comme nulle part ailleurs.   

Formé de hautes dunes et de formations rocheuses, la couleur ocre domine. Le sol est constitué de grosses concrétions de sel.

 

La géologie a laissé son empreinte partout dans le désert, en y dissimulant de véritables trésors.

 

Le décor est âpre mais somptueux.

 

Nous effectuons un stop aux "Très Marias", des statues en sel.

 

Cette formation, issue de l'érosion des roches, évoque la légende de 3 femmes en train de prier pour protéger les mineurs lorsque les mines étaient encore exploitées.  

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

En fin d'après midi, dernier arrêt pour admirer le coucher de soleil. Nous ne sommes pas seuls : c'est le rendez-vous incontournable des "Tours Opérators", mais le charme opère.

En toile de fond, le volcan Licancabur et les sommets de la Cordillère. 

Les roches se teintent de rose et de rouge.

 

Nous trouvons un coin tranquille pour s'isoler et profiter pleinement du panorama somptueux.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Séduits et fascinés par ces décors étranges et grandioses, nous sommes sur une autre planète ! 

 

Au retour de la balade, au terminal routier, nous prenons des billets pour rejoindre, demain,  Chanaral en bus semi-cama de nuit. 

 

Ce soir, nous dinons à domicile dans la cuisine de l'hospédaje.

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 16 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au lever du jour, un minibus vient nous prendre à l'hôtel pour découvrir la partie Est du désert d'Atacama.

Nous sommes douze dont une grande partie était avec nous hier. Notre premier arrêt, à 40 km de San Pedro est la petite ville de Toconao : Un village en pierres blanches volcaniques.

Sur la place principale, l'église construite en 1750, a une particularité : son clocher blanc est séparé. 

 

Le village, qui vit au rythme de la mine de lithium proche, est désertique dans la journée. 

Il ne s'anime qu'en soirée, à l'heure de la "débauche".

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Quelques minutes plus tard, au coeur du Salar, on rejoint la Réserva Nacional Los Flamencos

 

La Laguna (lac) de Chaxa fait partie des sept secteurs de cette immense réserve.

 

Nous rejoignons un petit groupe de touristes et c'est dans un silence absolu que nous profitons du spectacle offert par les vedettes locales : trois espèces les flamants.

-  le flamant de James aux plumes très claires et aux pattes rouges,

- le flamant du Chili, bec noir et "genoux" roses. 

- le flamant andin, ailes écarlates et pattes jaunes.

 

Ils se nourrissent dans la journée dans les concrétions salines à la blancheur éblouissante des lagunes aux couleurs changeantes suivant la lumière.  

 

Le soir venu, les oiseaux se dirigent vers leurs lieux de nidification, des lacs préservés plus loin, hors de la présence humaine.

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

A l'écart de la piste, notre chauffeur organise le déjeuner, bienvenu devant ce panorama unique avec sa chaine de volcans dont certains sont actifs.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Puis nous nous dirigeons vers le sud-est du désert. La route monte allègrement dans les plaines aux maigres plantes herbacées, pour atteindre les 4100 mètres en passant par le village de Socaire.

Ce minuscule bourg, à 3200 m d'altitude, est composé de maisons en pierres volcaniques et possède deux vieilles églises.

 

L'arrêt vaut pour son superbe point de vue sur le Salar  , mais un halo lumineux, provoqué par des poussières ou du sable emportés par le vent, ne permet pas une vue précise des sommets de la Cordillère. Dommage !!

 

Nous quittons le bitume pour une piste pour atteindre les lacs Miscanti - Miniques à 4350 m.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Quelques kilomètres plus loin, au bout de la piste, devant nous, au pied des sommets des volcans enneigés, apparaissent deux superbes lacs couleur bleu lagon.

 

L'ensemble est un "cadeau" de la nature, avec les volcans environnants dont au loin le majestueux Licancabur et son sommet en forme de cône parfait.

Il marque la frontière entre le Chili et la Bolivie.

La nature est préservée. Peu de touristes viennent jusque là. Quelle chance nous avons de voir ces sites majestueux.

 

Il ne fait pas trop froid, nous marchons un petit peu pour se rapprocher des lagunes.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Les lacs offrent des effets miroir sur le volcan Miniques et le Cerro Miscanti. Suivant l'orientation du soleil, ils se reflètent sur les eaux d'un bleu turquoise, tirant sur l'émeraude. Une vraie palette de peintre !

 

De nombreuses familles de vigognes, une des quatre races de camélidés présentes au Chili, vivent toujours à proximité des points d'eau.

 

Plus haut, sur les flancs des montagnes, elles se nourrissent d'herbes rases dans les très maigres pâturages. 

 

Dans les eaux des lacs, des oiseaux endémiques du Salar, des mouettes des Andes et des canards à collier noir se régalent d'algues filamenteuses appelées Ruppia et Potanot qui tapissent le fond des lagons.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Le temps passe trop rapidement devant cette nature si prodigue.

 

Il est l'heure du retour. La réussite de cette journée est due, en grande partie, par le sérieux du tour opérateur que nous avons sollicité. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 17 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flânerie dans le village aux petites rues en terre battue et aux trottoirs minuscules.

Repos et détente sur un banc de la place principale, à l'ombre des caroubiers.

 

Face à nous, la magnifique église datant de 1744, construite en adobe et de style colonial espagnol, est le seul édifice emblématique de San Pédro.

L'extérieur est blanchi à la chaux. A l'intérieur, se succèdent des bancs sous un plafond de bois lié par des lattes en cactus cardon.  

L'ensemble est coloré et élégant !

 

La journée est très chaude, environ 35°. On se rafraîchit, au marché, avec des glaces et des fruits frais (ananas, pastèque).

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Dans le petit parc attenant, nous retrouvons avec plaisir le couple de barcelonais, très sympathique, déjà rencontré auparavant.

Ils sont partis depuis 15 mois pour un voyage autour du monde avec leurs deux enfants de 3 et 5 ans.

 

A l'époque de leur départ, la petite avait presque 2 ans et voyageait en poussette !

C'est la 4ème fois qu'on les rencontre depuis Sorata en Bolivie. Eux aussi sont en route pour le Sud du Chili.

 

Fin de notre séjour dans le Salar.

 

A 20h, nous montons dans le bus de nuit pour Chanaral via Calama et Antofagasta, deux grandes villes du Nord du Chili.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 18 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons à Chanaral, ville minière (cuivre) du bord du Pacifique à 6h du matin. Elle se situe dans la troisième région, au sud du désert d'Atacama.

 

Dès notre descente du bus, on est accosté par un chauffeur de taxi qui nous propose de nombreux déplacements touristiques dans la région et nous soumet des adresses d'hôtels. On l'éconduit gentiment.

 

Après plusieurs tentatives pour trouver un hébergement à cette heure matinale, notre taxi, patient, qui nous a suivi, nous indique un hospédaje dans nos prix, tenu par un de ses amis.

 

Cette adresse s'avère excellente, la maison mérite de figurer dans un guide : l'accueil de Willy, le proprio est chaleureux et sincère. Il nous offre le petit déjeuner.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Dans cette ville, il n'existe pas de transport pour aller visiter le Parc National Pan de Azucar, sur la côte Pacifique.

 

Pour y aller :

 

Le top, avoir son propre véhicule.

 

Le stop, mais très peu de circulation.

 

Le taxi, la seule solution fiable.

 

 

On se met d'accord avec notre copain, le chauffeur de taxi (très persévérant) pour l'aller et le retour, pour 20000 pch.

 

A 30 km au nord de la ville, il nous dépose près d'une plage. Nous lui réglons la moitié de la course et nous lui donnons rendez-vous à ce même endroit à 18h.

 

Nous sommes sur le littoral de l'Océan Pacifique. Après recherches, nous réservons à un pêcheur, un tour en barque pour 2h (60000 pch).

Le prix est identique, que nous soyons 2 ou 10. Nous trouvons rapidement 4 personnes qui se joignent à nous pour partager les frais.

 

Nous embarquons en évitant de se tremper car il n'y a pas de ponton.

 

Après quelques minutes de navigation, nous longeons le parc marin constitué d'une partie continentale et de quelques ilots dont l'ile de Pan de Azucar.

La faune locale y est concentrée en abondance.

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Sur les rochers, une colonie de pingouins de Humboldt, évaluée à plus de 5000 individus nous observent, indifférents.

L'ile est leur lieu de reproduction. Il est interdit aux passagers de quitter les barques. 

 

Quelques pélicans, à l'oeil moqueur et aux couleurs vives, se dressent fièrement sur la caillasse.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Des cormorans et autres espèces d'oiseaux nichent entre les rochers et sur les flancs des petites falaises.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Le Parc est réputé pour ses colonies d'oiseaux.

 

Mais d'autres résidents de l'ile, d'imposants lions de mer à la crinière rousse, sont affalés sur les rochers et profitent des rayons du soleil. Ils se la "coule douce".

Mais quelle odeur !

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

La plage est immense avec très peu de touristes. Pas de baignade, il fait trop frais. 

Nous grimpons sur le sommet d'un petit cerro (colline) désertique pour profiter du panorama.

 

Sur les rochers, les urubus à tête rouge ont colonisé la plage en quête de la dépouille d'une charogne. Ces oiseaux ne gagnerons jamais le prix de beauté !

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Un seul restaurant, mais avec des  produits de la mer. On se régale avec une soupe de poissons pour moi et un congre finement cuisiné pour Denise. 

 

Sur l'océan, devant nous, les pélicans avec leur grande envergure sont d'excellents planeurs, Ils volent inlassablement en formation à la surface de l'eau, la tête en arrière avec des battements réguliers. A la fois aériens et gracieux. 

 

Oublié des Tours et des Guides touristiques, le Parc nous a permis de passer une excellente journée, riche d'émotions. 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Le taxi est sérieux, il est 18h, il vient nous récupérer et nous dépose au port de Chanaral.

 

Sous les pontons, des otaries et des pélicans se disputent les entrailles des poissons jetées par les pêcheurs. La vie est calme et sereine dans cette bourgade.

 

En dehors du circuit touristique, l'activité sociale de la petite ville se concentre autour de la Plaza de Armas et de son église.

 

De jolies maisons anciennes, dont quelques unes en bois, bordent les rues.

De grandes affiches nous rappellent que les élections présidentielle approche.

 

A la gare routière, nous achètons les billets de bus pour le lendemain à la compagnie TurBus.

 

Le soir, discussion animée avec Willy : il peut nous consacrer du temps, nous sommes ses seuls clients. 

 

Contact skype avec Manue dans la nuit (décalage horaire oblige).

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 19 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On petit-déjeune avec Willy, puis on se rend à pied au terminal des bus pour se rendre à la ville de La Séréna : nous continuons la descente vers le Sud du pays.

Les paysages, côté gauche, sont monotones avec, en permanence, des petites montagnes semi-désertiques avec parfois, quelques habitations.

 

A droite, nous avons un aperçu de l'Océan Pacifique par instant, mais la vue est "gachée" par une épaisse brume.

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Nous arrivons à 14h et nous posons nos sacs à l'hospédaje El Robles, à quelques dizaines de mètres du Terminal, idéal pour notre prochaine étape.

L'accueil est familial, une belle adresse.  

 

La ville est la capitale de la 3ème région, c'est une station balnéaire qui semble tranquille et agréable.

D'architecture de style néocolonial, les églises et de nombreuses maisons datent du XVIIème et XVIIIème siècle. Mais la majorité des constructions sont récentes.

 

L'animation est présente en fin d'après-midi sur la Place de Armas.

La population se retrouve sur les bancs publics pour discuter, à l'ombre des grands arbres.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Une belle cathédrale domine la Place. Classée Monument National en 1981, les murs sont en calcaire. Le sol carrelé en forme d'échiquier est en marbre et les colonnes faites de chaux et de ciment.

Nous profitons de quelques instants de fraîcheur.

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

La Séréna a des airs de cité balnéaire et est reliée à la ville de Coquimbo, vers le sud le long de l'océan, par l'Avenida del Mar longue de 10 km.

 

Au bas de l'avenue Aguirre, par un axe piétonnier bordé de nombreux palmiers, nous arrivons devant le Faro Monumental (le phare) construit au début des années 1950.

Devant ce monument touristique, tout bon visiteur doit faire un selfie au coucher du soleil !

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

La population locale s'est donnée rendez-vous pour déambuler le long de l'avenue en direction de la ville de Coquimbo, une des plus importantes stations balnéaires du pays.

 

Pas d'amateur dans les flots de l'océan, sur les immenses plages : la température de l'eau est particulièrement fraîche.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

En fin d'après-midi, sur le retour vers le centre-ville, dans un bar, on regarde, à la télé, les dernières minutes en direct du match de foot qualificatif pour le mondial au Brésil, opposant la France à l'Ukraine.  

 

On fête la victoire des bleus (3-0), avec une bonne bière (il n'y a pas de vin rouge, notre côté français) et des frites. 

 

Notre halte, dans cette ville, résidait dans la possibilité de visiter un des plus grands observatoires astronomiques au monde installé plus à l'est dans le désert.  

Mais les employés étant en grève depuis plusieurs jours, seule une partie de l'observatoire est ouverte au public. Les coupoles, avec tous les appareils d'observation de la voute céleste, sont inaccessibles. 

On renonce : dommage !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 20 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact skype avec Ben et Manue ce matin. On petit-déjeune (excellent) dans la cuisine de notre hôte puis on dépose du linge dans une lavandéria et notre balade urbaine peut démarrer.

 

Le marché alimentaire nous déçoit un peu : pas très animé, peu de fruits et de légumes.

Le Mercado La Récova voisin offre un grand choix d'articles d'artisanat de la région ainsi que celui provenant de la vallée Del Elqui. 

La papaye est vendue sous toutes les formes possibles.

 

On se restaure, comme d'habitude depuis plusieurs jours, d'un repas poisson dans un boui-boui, dans les allées du marché.

 

Puis, en bus collectif on se rend à Coquimbo, la capitale de l'Etat d'Elqui. C'est une jolie ville portuaire avec de nombreux restaurants qui bordent les quais. On peut y manger à toutes heures.

Par un escalier tout en couleur, on atteint le sommet d'une colline où sont perchées de vieilles maisons typiques.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

L'activité dans ces quartiers est réduite, loin de l'agitation des rues des bâtiments florissants du XIX ème siècle du Barrio Ingles (quartier anglais).

Des petites habitations colorées s'accrochent aux flancs de la colline. Ce matin, notre logeur nous a déconseillé la visite, pour lui, trop risquée.

 

Nous évoluons sans problème dans les rues, en ignorant  les regards trop "appuyés".

Malgré la pauvreté apparente, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité. 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

Retour à La Séréna. Nous  achetons les billets de bus pour Valparaiso avec un départ jeudi matin à 6h20.

Récupération du linge propre et repas du soir dans un resto où on est les seuls clients. Le service est rapide, on semble déranger. Loin de la sympathie habituelle des habitants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 21 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Départ à l'heure de notre bus pour Valparaiso. 

Le jour se lève lorsque nous passons devant le minaret de la Mosquée de Coquimbo. La ville compte une trentaine de familles musulmanes.

 

Tout le long du voyage, sur notre droite, une nébulosité abondante nous prive d'une belle vue sur l'océan.

A gauche, nous traversons un paysage de moyenne montagne : terminé les régions sèches et arides.

Plus tard, nous apercevrons dans les vallées, de grandes étendues de vignes et de maraichage.

 

A l'approche du terminus (20 km)  nous passons à Vina Del Mar : c'est la station balnéaire la plus importante du pays. De nombreux édifices modernes bordent les plages.

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Nous arrivons à Valparaiso vers 13h. 

Au terminal des bus, un français tenant un hospédaje, venu récupérer des touristes français, nous embarque dans sa voiture et nous fait visiter sa maison.

Idéalement situé dans le cerro Yungay, au calme tout en étant au coeur de la ville, c'est l'endroit idéal pour notre séjour.  Nos sacs posés, avec le plan fourni par notre breton exilé, nous débutons la visite de la ville.

 

De notre quartier, nous avons une vue idéale sur un incontournable des sites à visiter, la maison-musée  La Sebastiana de Pablo Néruda, construite dans le Cerro Bellavista.

 

Nous avons les mollets "affutés" par deux mois de vadrouille en Amérique du Sud : obligatoire et conseillé pour visiter, les différents quartiers de la métropole, sachant que ça monte et ça descend sans arrêt dans la haute ville.

 

Heureusement des dédales de ruelles et d'escaliers colorés permettent de relier les barrios (quartiers) sans revenir dans la basse ville.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Dans son cadre naturel en forme d'amphithéâtre qui domine l'immense baie, la municipalité forme un énorme labyrinthe avec ses 45 cerros (collines).

Des maisons de toutes les couleurs. Le Street Art envahit les murs. L'art est partout à "Valpo". La ville regorge de graffitis et d'oeuvres magnifiques.

 

Les funiculaires, déclarés "Monuments historiques" sont pittoresques, ils constituent un moyen de transport adaptés à la déclivité importante de la réalité géographique. Les Valparaisiens les appellent "ascensores"

Le centre historique a été déclaré Patrimoine Culturel de l'Humanité en 2003. 

 

Dès les premiers instants, on adore.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Nous délaissons le plan pour errer dans les rues. En fait, il suffit de descendre pour retrouver la rue principale qui borde le port.

 

On s'installe dans l'ascenseur Conception, le plus ancien (1883) calle Prat pour rejoindre le cerro Gervasoni. Les oeuvres de street-art sont partout et ont donné à la ville une réputation mondiale pour cet art urbain.

La culture et la vie sociale valparaisienne se trouvent dans ce quartier, où les jolies maisons colorées jouxtent des masures délabrées au toit en tôle. Tout en contraste.

Depuis, le Paseo Atkinson, des terrasses offrent de superbes points de vue sur la baie.  

 

Le cerro est très touristique. Nous nous posons pour un instant de repos sur un banc et chiner dans les étals d'un marché où des artisans proposent des bijoux, des sacs et des peintures représentant la vie locale.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

En fin d'après-midi, par un escalier, nous rejoignons la partie basse de la ville.

Dans la zone appelée Barrio Puerto, près le la Plaza Sotomayor, le bâtiment de la Marine du Chili, qui abrite le musée maritime, a fière allure.

Nous sommes au coeur de l'activité commerciale.   

Au quai Prat, de nombreux touristes embarquent sur des bateaux pour avoir une nouvelle perspective sur la ville et son port.

 

Caché dans une petite ruelle, nous découvrons un resto local et terminons la journée avec, au menu, un plat traditionnel chilien : la chorrillada : une énorme assiette de frites, oignons et viande de boeuf, (très) roborative. Très bon.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 22 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous petit-déjeunons dans le salon du gîte. Bon et copieux.

Sur les conseils de notre hôte, on se rend en métro à la caléta Portales.

 

A l'écart du centre, le quai où se trouve le petit port de pêche grouille de vie au retour des bateaux de pêche.

 

Plusieurs dizaines de personnes s'activent pour réaliser les tâches quotidiennes : remise en état des bateaux avec, la réparation des filets pour certains, montage des lignes pour d'autres (il est impératif de préparer la prochaine sortie), et le nettoyage des poissons. 

 

Les pélicans et les lions de mer se disputent les entrailles et les restes de la pêche offerts par les matelots.

 

Les prises sont vendues en direct sur des étals dans une cacophonie pas possible. La clientèle populaire, mais très avisée, vient acheter un produit sortant tout juste de l'eau. 

Couleurs, odeurs, tout un folklore !

 

Sur un étal, du céviche (poisson cru mariné) est proposé dans des barquettes. Notre repas de midi avec, pour terminer, des fraises énormes et très goûteuses. Le printemps chilien à du bon.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

Retour à pied le long (3km) de la jetée. Sur un ancien édifice marin, d'imposants lions de mer se prélassent.

Avec le recul, la vue des cerros sur les flancs de la montagne est époustouflante.

La promenade est agréable face à l'océan. Nous prenons ensuite l'avenida Brazil.

 

La métropole regorge de petits jobs : là ceux sont des jongleurs qui se sont accaparés les feux tricolores, rejoints parfois par des laveurs de pare-brise.  

Une "petite pièce" est toujours la bienvenue.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Au Terminal des bus, nous achetons les billets de bus pour Témuco notre prochaine destination.

 

Nous montons et arrivons dans un quartier hors plan. Lequel ? Les découvertes sont les meilleures surprises. 

Nous avons droit, encore, à de véritables arcs-en-ciel de couleurs avec des maisons et des nouveaux funiculaires

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Nous terminons la journée dans la basse ville et le port, autour de la Place Sotomayor et ses élégants édifices.

 

De retour à notre hôtel, repas dans la cuisine de notre gite avec les merveilleux légumes et fruits achetés en prévision.

 

En soirée, depuis la terrasse, illuminations magiques de la ville.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 23 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tôt le matin, nous prenons l'antique trolleybus (déclaré monument national historique en 2003 ; une machine à remonter le temps. 

C'est avec ce moyen de transport emblématique de la ville que nous nous rendons au marché alimentaire qui se tient avenue d'Argentina.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Très achalandés, les étals regorgent de légumes et fruits notamment des fraises et cerises énormes.

Bien entendu, nous goûtons à tout ; un vrai régal, et que dire des avocats, crémeux à souhait, en sandwichs.

 

Ouvert jusqu'à la fin de l'après-midi, les habitants font le plein de produits frais.

 

Dans les rues voisines il y a là, à même la chaussée, le paradis des chineurs. Tel un vide-greniers de chez nous, les locaux viennent y faire de bonnes affaires à petit prix.

Jouets, vêtements d'occasion, DVD, etc.... 

 

On repart avec un achat souvenir.

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Au retour, le trolleybus nous dépose dans l'avenue Colon.

 

Les cerros vallonnés, avec une architecture et une atmosphère propre à chacun, nous attirent.

Appareil photo à la main, mollets fermes, nous partons à la chasse aux oeuvres de street art !

 

A tous les coins de rue, nous faisons des découvertes. Impossible de tout photographier. 

Dans ce dédale de ruelles vieillottes, la flore tropicale met une touche colorée de plus. 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

La visite est épuisante mais on ne s'en lasse pas. C'est notre dernière journée et la balade n'est pas terminée. 

Nous nous installons dans un bar pour récupérer, avant de nouvelles découvertes.

Nous revenons vers le Paseo Gervanosi. Ce quartier (très touristique) a beaucoup de cachet avec ses belles maisons stylées, ses boutiques, bars et restaurants réputés que bordent des terrasses aux points de vue magnifiques sur la ville. 

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

La ville portuaire (même si elle a perdu en notoriété depuis 1914 et la mise en service du canal de Panama), garde beaucoup d'attrait et de charme.

 

De nombreux barrios (quartiers) abritent une population miséreuse, quelquefois violente.

Personnellement, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité, même en sortant des secteurs touristiques.

 

Ce soir, la discussion avec le proprio de la maison d'hôte sur la Patagonie nous fait rêver. 

Non prévue au départ, mais envisageable si nous disposons de quelques jours de libre sur notre planning. On avisera au moment voulu !! 

 

Nous prenons congés de nos hôtes pour prendre le bus à 22h : destination Témuco dans la région du Sud, pays des indiens Mapuche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 24 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après deux heures de route, notre bus fait une halte à Santiago, la capitale du pays, puis on reprend la Panaméricaine Sud.

Au lever du jour vers 5h30 surprise : la fraîcheur et la pluie s'invitent jusqu'à notre arrivée au terminal de Témuco à 7h30.

 

La région d'Araucanie se distingue par une végétation verdoyante, la pluviométrie est importante toute l'année. 

A l'horizon, les contreforts de la cordillère se dévoilent.

 

A peine le temps de récupérer nos sacs que nous repérons un bus de la même compagnie qui démarre pour Pucon à 7h45.

 

La ville est le point de départ pour sillonner la région des lacs.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon


Fatigués, mais assez chanceux, on n'hésite pas. On s'engouffre dans le véhicule. Nous arrivons à destination à 9h.

 

La ville est blottie au creux des sommets avec en point de mire le volcan Villarica, le géant de la Région des Lacs, toujours en activité. 

 

Pucon, bordant le lac Villarica, a su préserver son allure traditionnelle et un cachet particulier. 

Les touristes bénéficient de nombreuses activités de plein air : ascension du volcan, randonnées, skier ou paresser dans les eaux thermales.

 

Nous avons la sensation d'être dans une station de ski.

 

La vue sur le volcan est magnifique ! de chaque endroit de la ville on peut apercevoir les volutes de fumée.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

On pose nos sacs "chez Lucia", une hospédaje recommandé par le G.R.

C'est une petite maison en bois avec 4 chambres.

 

La propriétaire nous accueille chaleureusement. Un jeune couple français déjeune, on s'installe autour de la table. Ils reviennent de Patagonie ; idéal pour les infos sur les randonnées.

 

Dans la matinée, on part à la recherche d'une agence pour effectuer l'ascension du volcan Villarica.

 

Lucia nous recommande fortement l'agence Aguavantura Expédition, dirigée par des français (46000 pch/p tout compris), un peu cher, mais réputée sérieuse. Matériel et habillement sont fournis par l'agence.

On s'inscrit pour le lendemain. L'aventure sera fonction de la météo.

 

Vers 14h00, on part en bus local avec la cnie Caburga (450 pch/p l'aller) faire une balade à Los Ojos De Caburga à 20 km de Pucon.

 

Le bus nous dépose près du site que l'on rejoint à pied.

 

C'est une rivière souterraine qui, à cet endroit, ressort dans la forêt. L'eau est d'une belle couleur bleu-vert, limpide, avec trois cascades au milieu d'une flore particulièrement exubérante.

 

C'est un lieu de détente des touristes locaux dans cette région d'Araucanie. Le paysage se distingue par sa beauté naturelle. 

 

Nous profitons de ce bon moment de repos  

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Retour en ville, nous passons au super-marché local pour effectuer des achats pour le repas de ce soir à la cuisine de notre logement et celui de demain sur le volcan.

Nous faisons un "saut" à l'agence pour confirmation de la météo de lundi qui conditionne l'ascension du volcan.

Mail aux enfants et bonne nuit les petits !

 

Les journées sont longues et parfois fatigantes en "vacances" !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 25 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A 5h, l'alarme de la montre sonne : il est l'heure d'effectuer l'ascension du volcan ! Quel réveil.

Nous prenons le petit-déjeuner préparé par Lucia (eh oui, c'est une super hôtesse qui s'est levée tôt pour nous), puis direction l'agence.

 

Le volcan domine la ville, la météo dégagée permet d'apprécier sa forme parfaite. Du sommet enneigé, des volutes de fumée s'élèvent dans un ciel sans nuage, trop beau ! 

Nous avons hâte, mais n'ayant jamais effectué d'ascension dans la neige, nous sommes un peu perplexes mais très décidés à réussir. 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Dans les réserves de l'agence, les guides nous fournissent le matériel pour s'équiper en partie (chaussures, guêtres, vêtements chauds).

 

Chacun portera le reste, casque, crampon et piolet,   dans un sac à dos.

En minibus, on se rend au volcan. Le véhicule se gare à la station de départ des télésièges.

 

Superbe beau temps, ciel bleu azur, mais avec un vent très violent et très froid.

Dans la plaine, la vue sur le lac et la forêt est superbe.

 

Le volcan (alt. 2847 m) est magnifique avec quelques fumerolles qui s'échappent régulièrement. 

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Le responsable des guides est en contact permanent par radio avec l'agence en ville pour les derniers points météo.

 

De nombreux minibus, remplis de touristes se garent près de nous. Nous sommes une bonne centaine ce matin pour effectuer l'ascension.

 

Trop de vent, les télésièges ne fonctionnent pas. 8 personnes de notre groupe qui en comprend 23 se désistent. 

Nous effectuons donc la première partie de l'ascension à pied jusqu'au terminal des télésièges. Le sol est recouvert de poussière et de gros cailloux. La pente est raide, présage d'une rude journée.

 

Là haut, les guides doivent nous dire si on peut effectuer la montée jusqu'au sommet. Le spectacle qui s'offre à nous est simplement grandiose.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Au terminal, les guides ont l'autorisation d'effectuer l'ascension. Ils demandent au groupe qui veut monter, car seuls paient entièrement ceux qui effectuent la montée, les autres ne règlent que le déplacement.

 

Il y a un vent glacial, 6 personnes se désistent. Tous les deux, on se regarde....et nous restons.

 

Les guides constituent des équipes pour assurer la sécurité. Nous nous équipons : pas facile d'enfiler les crampons. Notre responsable nous explique l'utilisation du piolet pour assurer une glissade sécurité et nous voila partis. Nous ne sommes plus que 9.

 

A partir de maintenant, nous avons 1650 m de dénivelé pour atteindre le sommet avec des bourrasques de vent très violentes.

Pour nous c'est une première, les sensations de marche dans la neige sont nouvelles mais assez agréables.

 

Les guides sont de vrais "pros". Ils imposent des repos, chacun creusant un petit trou avec son piolet dans la neige légèrement verglacée pour s'asseoir.

Plus bas, de nombreux groupes partis plus tard suivent nos traces, le chemin de l'ascension semble unique.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

A 100 m du sommet, un véritable mur, encore 2 abandons.  

Au bout de 5h de "grimpette", c'est la délivrance. Nous ne sommes plus que 7.

Surprise, au niveau du cratère, pratiquement pas de vent, seules de légères fumerolles de soufre nous gènent un peu.

Pouvoir évoluer sur les neiges éternelles est un vrai plaisir, ce qui pour nous était inconnu.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Quel privilège de se restaurer face à ce décor.

 

Détendus et fiers de la réussite de ce challenge, nous sommes récompensés de nos efforts par une vue panoramique à 360° et un cratère fumant et bouillonnant de lave.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Il est l'heure de descendre. Le moment "fun" décrit au départ par l'agence est arrivé. La descente en luge !

 

Nous enfilons un surpantalon, les guides nous expliquent la technique, l'utilisation du piolet comme frein, la mise en place d'un disque en plastique sous nos fesses et go.

 

Comme des enfants, nous dévalons le flanc du volcan à grande vitesse. 1h30 de descente. Un grand moment de plaisir !

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Vers 16h30, on rejoint notre minibus afin de regagner l'agence. Une fois le matériel rendu, nous réglons la prestation (92000 pch).

Tous les participants se retrouvent autour d'un apéritif offert par la très sérieuse agence.

 

Un moment agréable pour terminer cette excellente journée.

Une nouvelle expérience qui restera un excellent souvenir de notre voyage.

 

Au retour chez Lucia, le passage dans la salle de bain est un vrai moment de détente. 

Nous retrouvons la vrai vie dans le super mercado pour le repas du soir et les sandwichs du lendemain pour une balade matinale. ça, des vacances !

 

En fin de journée, nous achetons des billets de bus pour le mercredi 27 pour Puerto Montt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 26 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin à 6 h, notre formidable hôtesse nous a, encore,  préparé notre petit déjeuner. 

 

Le bus local démarre à 7 h. Nous allons randonner au Santuario El Cani, à 25 km environ de Pucon.

 

A 8h, le véhicule nous dépose à l'entrée du parc. Pas de garde au refuge. On s'évite quelques pesos.

D'une surface de 500 hectares, la réserve est dédiée à la conservation des Araucarias Araucana, une espèce d'arbres en forme de parapluie, les plus anciens sur terre.

 

Bonne nouvelle, les nuages se sont dissipés.

Nous entamons un chemin balisé en compagnie d'un couple de jeunes français. La première partie du parcours est agréable, mais un peu ennuyeuse.

Le trek devient vite plus physique, la montée est ardue. 7 heures de marche en tout dans une forêt exceptionnelle.  

Le premier arrêt est à la Laguna Negra, bordée par des araucarias vieux de 2000 ans. La nature, faune et flore, est généreuse. Quelle splendeur !!

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Nous poursuivons nos efforts avec une dernière "grimpette", très raide, pour atteindre un promontoire à 1550 m.

Le panorama à 360° sur 4 volcans, le lac, la chaine des Andes : tout contribue à rendre ce moment inoubliable,  magique et impressionnant.

Avec nos moyens photographiques, nous immortalisons tous ces magnifiques paysages. 

C'est Ici, l'endroit idéal pour savourer nos sandwichs.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Nous redescendons par un sentier différent de l'aller. Les chemins sont parfaitement entretenus, heureusement car la végétation est dense. Fin de la balade à 16h.

 

A l'abribus, nous attendons un  hypothétique moyen de locomotion pour rentrer, la circulation étant très faible. 

Enfin un bus se présente et nous ramène vers 17h à Pucon.

 

Encore une belle journée, un peu fatigante, mais mon tour de taille apprécie. Je suis obligé de faire un nouveau trou dans ma ceinture pour tenir mon pantalon.

 

Avant de faire honneur aux spécialités locales dans un bon restaurant, nous allons flâner autour du lac, près de la ville.

 

Ce soir, cocktail pisco sour puis saumon/couscous et aubergine pour moi, poulpe grillé/rizotto pour Denise. Je me fais plaisir avec un fondant au chocolat pour terminer. (Un peu de calories ne peut pas me faire de mal).

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

 

Mercredi 27 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

Fin de la première partie du voyage au Chili 

 

 

 

A venir, un séjour à l'ile de Chiloé en Patagonie nord, puis en Patagonie du sud  avec une randonnée dans le Parc de Torres Del Paine, ensuite l'ile mystique de l'Ile de Pâques et pour terminer la capitale Santiago.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bilan du voyage au Chili

................................................

 

 

 

 

 

Pays d'Amérique du Sud au développement en hausse, avec un PIB assez élevé, mais il connait une inégale répartition des richesses et crée une brèche sociale entre les riches et les pauvres.

Population plus individualiste qu'au Pérou ou en Bolivie. Manifestations ou grèves, frais de scolarité disproportionnés pour les étudiants en regard du salaire minimum.

Le pays connait de grandes revendications sociales.

 

L'élection du nouveau président devrait redonner espoir à la population (Mme Bachelet est élue le jour de notre départ). 

 

 

 

 

 

 

Les + 

 

 

 

 

 

. L'ile de Pâques ! La destination parfaite, ( (5000 habitants, donc grande tranquillité) ambiance mystique, plages, temps clément, superbes paysages

 

La diversité des paysages, du désert et des montagnes arides du Nord, aux  vallées maraichères et viticoles du Centre.

 

 . la très pittoresque et traditionnelle ile de Chiloé.

 

 . Tout le long du Chili, les volcans et montagnes enneigés de plus de 5000 m.

 

 . Le trek W du Parc National de Torres Del Paine en Patagonie.

 

 . La ville de Valparaiso, ses couleurs et fresques des maisons, ses funiculaires.

 

 . L'ascension du volcan actif et enneigé Villarica à Pucon.

 

 . Le désert et les lagunes de San Pédro de Atacama.

 

 . Les habitants, que l'on a rencontrés, attachants et sympathiques.

 

 

 

 

 

 

 

Les - 

 

 

  • Le Chili est un pays cher, même si les prix sont plus abordables qu'en Europe.
  •  
  • La rapidité à laquelle parlent les chiliens. Utilisant beaucoup d'expressions propres au Chili, nous avons "galéré" parfois pour les comprendre.

 

Partager cet article

Repost0