Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 13:59

 

 

 

 

 

 

 

Voyage au CHILI en 2013

 

 

 

 

 

Première partie

 

 

 

 

San Pédro de Atacama

Désert d'Atacama

 

 

Chanaral

Parc National de Pan Azucar

 

 

Valparaiso

 

 

Pucon

Volcan Villarica

 

 

 

 

 

 

Informations générales

 

 

 

 

 

 

Visa

 

 

Validité du passeport 6 mois après le retour.  

 

 

 

 

 

Vaccination

 

 

Aucune obligatoire, sauf la fièvre jaune si on vient d'Amazonie

 

 

 

 

 

 

Question argent

 

 

 

1 euro= 670 pesos chilien.

 

 

 

 

 

Question hébergement

 

 

 

 

 

 

ARICA

 

Hospédaje Résidencial Blanquita

Tenu par une famille, chambre très propre, pas de p/d - 14000 pch la nuit.

 

 

SAN PEDRO D'ATACAMA  

 

Hospédaje Casa Los Musicos

Tenu par une française absente lors de notre passage ; la déception de notre périple. Ne mérite pas de figurer dans le guide - 16000 pch la nuit.

 

 

CHANARAL

 

Hospédaje Pan Azucard

Willy, le propriétaire, est volubile et très sympa. Petit déjeuner copieux, chambre confortable et propre -  25000 pch la nuit. hostalpandeazucar@hotmail.com 

A sa place sur les guides. Nous recommandons.

 

 

LA SERENA

 

Hospédaje El  Roblès

Situé près du terminal des bus, familial, pas de p/d, très correct. Négocié à 20000 pch la nuit.

 

 

VALPARAISO 

 

Hospédaje La Maison De La Mer

Chambre avec salle d'eau dans une jolie maison avec jardin tenue par un Français. Cuisine à disposition, p/d compris, - 20000 pch la nuit

Nous recommandons.

 

 

PUCON 

 

Hospédaje Chez Lucia

Petite maison toute en bois- propriétaire adorable - peu de chambres, p/d compris, très bonne adresse, 18000 pch la nuit.

Nous recommandons.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question transport

 

 

 

 

 TAXI

 Frontière Pérou/Chili au terminal terrestre d'Arica, 1000 pch/p.

 

 Chanaral au Parc de Pan Azucar, aller-retour 20000 pch, seul moyen de locomotion.

 

 

 

 

BUS

 

ARICA-SAN PEDRO D'ATACAMA 

Cnie Tur Sur, semi-cama de nuit, bonne cnie 10800 pch/p.

 

SAN PEDRO D'ATACAMA - CHANARAL 

Cnie Ciktur, semi-cama de nuit, confortable, 15000 pch/p.

 

 CHANARAL - SERENA

Cnie Tur Bus, semi-cama de jour, 9300 pch/p.

 

 SERENA - VALPARAISO

 Cnie Tur Bus, semi-cama de jour, 5900 pch/p.

 

 VALPARAISO - TEMUCO 

Cnie Tur Bus, semi-cama de nuit, 11000 pch/p.

 

TEMUCO - PUCON

Crie Tur Bus, local, 3000 pch/p.

 

 PUCON - PUERTO-MONTT

Cnie Jac, semi-cama de jour, 9100 pch/p.

 

PUERTO-MONTT - Aéroport  

Bus ETM depuis le terminal, 2000 pch/p.

 

 

 

 

 

 

Quelques prix:

 

1 litre d'eau : 800 pch. 1 repas local: 3500 /5000 pch

1 repas gastro: 12000/15000 pch. 1 thé: 1500 pch

1 empanada (chausson fourré légumes ou viandes)  1000 pch. Cerises (500grs) 500 pch. (L'hiver pour nous est l'été pour eux),

 

 

 

 

CARTES DU CHILI

 

 

 

Flèches rouges : transport en bus

Flèches bleues : transport en avion

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

Fin de notre voyage au Pérou

 

 

- - - - - - - - - -

 

 

Passage au poste frontière de Arica (Chili)

 

 

 

 

 

 

Mercredi 13 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

L'attente est longue au poste frontière. Formalités rapides côté péruvien, mais contrôle très sérieux et poussé à la douane chilienne (passage à 20h). 

Enormément de trafic pour juste un petit tampon après une fouille minutieuse des sacs par la police chilienne.

 

On rejoint la station de bus d'Arica en taxi collectif (fini les minibus).

Nous mettons nos montres à l'heure locale : + 2 h par rapport au Pérou, donc des journées avec un ensoleillement plus long.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Depuis le terminal routier, nous prenons le taxi collectivo n°8 qui nous dépose au centre ville.

 

Après quelques recherches infructueuses, nous posons nos sacs au Résidencial Blanquita, une maison familiale de quelques chambres dans un quartier tranquille, bien située dans le centre-ville.

 

Après cette longue journée dans les transports et les formalités administratives, pas besoin de berceuse ce soir.  

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 14 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin, nous prenons les billets de bus de nuit pour San Pédro De Atacama à la cnie TurSur. Départ à 22h00 ce soir.

 

Arica est une ville moderne, avec un  niveau de vie supérieur aux villes du Pérou. Les centres commerciaux abondent, des banques à tous les coins de rues. L'ambiance est plutôt joyeuse.  Nous partons à la découverte de la ville.

 

 

La balade débute par la Plaza Colon, située en front de mer, bordée par la Cathédrale San Marcos, classée Monument Historique en 1984, 

Les éléments la composant ont été fabriqués en France par les ateliers G.Eiffel en 1876, puis transportés en bateau en pièces détachées.

 

 

De style gothique, entièrement métallique à l'exception des deux portes en bois, son intérieur fait très épuré.

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Tout près de là, le bâtiment de l'ancien Bureau des Douanes, lui aussi construit selon les plans de G.Eiffel en 1874 est devenu, aujourd'hui, le Centre des Arts et de la Culture. Cette belle bâtisse est classée Monument Historique National.

 

Il est fermé au moment de notre passage. Dommage !

 

Nous nous engageons dans une des rues piétonnières du centre-ville. 

 

Le niveau de vie au Chili est nettement plus élevé que celui de ses voisins la Bolivie et le Pérou (infrastructures, activité commerciale). Naturellement, le coût des biens et services n'est pas le même !

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

On accède à pied à la colline El Morro qui domine la ville et le port en offrant un superbe panorama.

Après une montée ardue mais assez courte nous rejoignons, au  sommet de cette haute butte rocheuse, le Musée Historique et des Armes qui rappelle la guerre du Pacifique qui opposa le Chili au Pérou en 1880.

 

Devant nous l'Océan Pacifique et au loin, l'intérieur de la région avec le désert aux portes de la ville. Ici, il ne pleut que quelques millimètres par an : Arica est connue comme l'endroit habité le plus aride au monde.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Dans un restaurant sur le port de pêche à l'apparence paisible, on se régale d'un succulent cèviche (poisson mariné au citron lime) et d'une paila marina (un ragoût de crustacés et de poissons de mer).Très goûteux.

 

Dans les eaux du port, de nombreux lions de mer et pélicans jouent les vedettes en se disputant les restes de poissons jetés par les pêcheurs.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

En ville, la conduite des chauffeurs de voiture nous surprend.

Contrairement au Pérou et en Bolivie, le piéton peut traverser la chaussée sans risquer de se faire renverser : les coups de klaxons sont pratiquement absents !

 

Dans la soirée, la rue centrale est très animée : clowns, musiciens, jeux divers.

Les élections des députés, sénateurs et du nouveau président de la république ont lieu ce mois-ci. 

Dans la rue, les supporters des différents candidats vantent, côte à côte, sans aménité apparente, les mérites de leurs leaders.

 

A 22h, nous montons dans un bus semi-cama de nuit (sièges inclinables) pour San Pédro De Atacama.

   

 

 

 

 

Vendredi 15 novembre 2013 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrêt technique et une prise de nouveaux passagers dans la ville de Calama vers 7h. 

 

Au lever du jour, la palette de couleurs est incroyable, allant de diverses variété d'ocres de la roche et du sable du désert jusqu'aux sommets majestueux de la Cordillère des Andes.

 

A  l'approche de San Pédro De Atacama, une nouvelle activité essentielle à la région : l'extraction du lithium. Ce métal est indispensable dans la fabrication des nouvelles technologies, notamment "les mobiles".

Il est appelé le nouvel "or blanc" de l'Amérique du Sud.

 

Les habitants de la région sont inquiets sur les conséquences de cette activité dont le processus consiste à "évaporer l'eau".

 

La région fournit d'autres minerais et minéraux : iode, cuivre, soude, etc. 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Le bus nous dépose à 9h au village de 5000 habitants, à 2400 mètres d'altitude. 

Riche de quelques maisons d'adobe (briques de terre), San Pedro de Atacama est au coeur d'un oasis en plein désert, un des plus arides au monde.

Le centre-ville a du charme malgré l'enchainement, dans les petites rues, des boutiques de souvenirs, agences de voyage, bars, restos et hôtels.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

On se rend à pied à la Casa De Los Musicos, un hostale tenu par une française absente pour quelques jours. 

Le confort très sommaire n'est pas gênant, mais la propreté douteuse nous fait hésiter.   

Fatigués par la nuit de bus et la chaleur, et aussi pour son patio tellement accueillant, on décide d'y poser nos sacs. 

 

  

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Dans une agence, près de la petite église, nous achetons des billets pour visiter, cet après midi, la Vallée de la Luna et la Vallée de la Muerte et pour demain le Salar de Atacama.

Face à notre pension, nous nous régalons d'une bonne cuisine chilienne dans un resto local.

 

Vers 16h, accompagnés d'une douzaine de touristes nous partons en minibus. Le petit groupe est sympathique. Notre guide fait de gros efforts pour contenter tout le monde (commentaires en anglais et espagnol).

 

On débute notre circuit par la Cordillère de la Sal (Cordillère du Sel).

Formée il y a 30 millions d'années, elle présente des alternances de gypse et de halite (sel gemme). 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

La vallée de la Muerte est le deuxième arrêt au coeur de la Vallée de la Sal.

Le panorama  et son relief semble irréel, nous sommes dans un autre monde. 

Quelques dunes, des passages rocheux, entourés de falaises érodées avec des formes étranges.

 

Cette merveille géologique est le résultat des effets du vent, de la chaleur et de la pluie depuis des millions d'années.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Nous continuons par la Vallée de la Luna après avoir payé au gardien du parc un droit d'entrée de 2000 pch/p. 

 

Ici, point de faune ni de flore. Toute vie est impossible. Ce désert immense avec un paysage sculpté par l'eau et le vent pendant des millénaires est réputé dans le monde pour son aridité comme nulle part ailleurs.   

Formé de hautes dunes et de formations rocheuses, la couleur ocre domine. Le sol est constitué de grosses concrétions de sel.

 

La géologie a laissé son empreinte partout dans le désert, en y dissimulant de véritables trésors.

 

Le décor est âpre mais somptueux.

 

Nous effectuons un stop aux "Très Marias", des statues en sel.

 

Cette formation, issue de l'érosion des roches, évoque la légende de 3 femmes en train de prier pour protéger les mineurs lorsque les mines étaient encore exploitées.  

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

En fin d'après midi, dernier arrêt pour admirer le coucher de soleil. Nous ne sommes pas seuls : c'est le rendez-vous incontournable des "Tours Opérators", mais le charme opère.

En toile de fond, le volcan Licancabur et les sommets de la Cordillère. 

Les roches se teintent de rose et de rouge.

 

Nous trouvons un coin tranquille pour s'isoler et profiter pleinement du panorama somptueux.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Séduits et fascinés par ces décors étranges et grandioses, nous sommes sur une autre planète ! 

 

Au retour de la balade, au terminal routier, nous prenons des billets pour rejoindre, demain,  Chanaral en bus semi-cama de nuit. 

 

Ce soir, nous dinons à domicile dans la cuisine de l'hospédaje.

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 16 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au lever du jour, un minibus vient nous prendre à l'hôtel pour découvrir la partie Est du désert d'Atacama.

Nous sommes douze dont une grande partie était avec nous hier. Notre premier arrêt, à 40 km de San Pedro est la petite ville de Toconao : Un village en pierres blanches volcaniques.

Sur la place principale, l'église construite en 1750, a une particularité : son clocher blanc est séparé. 

 

Le village, qui vit au rythme de la mine de lithium proche, est désertique dans la journée. 

Il ne s'anime qu'en soirée, à l'heure de la "débauche".

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Quelques minutes plus tard, au coeur du Salar, on rejoint la Réserva Nacional Los Flamencos

 

La Laguna (lac) de Chaxa fait partie des sept secteurs de cette immense réserve.

 

Nous rejoignons un petit groupe de touristes et c'est dans un silence absolu que nous profitons du spectacle offert par les vedettes locales : trois espèces les flamants.

-  le flamant de James aux plumes très claires et aux pattes rouges,

- le flamant du Chili, bec noir et "genoux" roses. 

- le flamant andin, ailes écarlates et pattes jaunes.

 

Ils se nourrissent dans la journée dans les concrétions salines à la blancheur éblouissante des lagunes aux couleurs changeantes suivant la lumière.  

 

Le soir venu, les oiseaux se dirigent vers leurs lieux de nidification, des lacs préservés plus loin, hors de la présence humaine.

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

A l'écart de la piste, notre chauffeur organise le déjeuner, bienvenu devant ce panorama unique avec sa chaine de volcans dont certains sont actifs.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Puis nous nous dirigeons vers le sud-est du désert. La route monte allègrement dans les plaines aux maigres plantes herbacées, pour atteindre les 4100 mètres en passant par le village de Socaire.

Ce minuscule bourg, à 3200 m d'altitude, est composé de maisons en pierres volcaniques et possède deux vieilles églises.

 

L'arrêt vaut pour son superbe point de vue sur le Salar  , mais un halo lumineux, provoqué par des poussières ou du sable emportés par le vent, ne permet pas une vue précise des sommets de la Cordillère. Dommage !!

 

Nous quittons le bitume pour une piste pour atteindre les lacs Miscanti - Miniques à 4350 m.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Quelques kilomètres plus loin, au bout de la piste, devant nous, au pied des sommets des volcans enneigés, apparaissent deux superbes lacs couleur bleu lagon.

 

L'ensemble est un "cadeau" de la nature, avec les volcans environnants dont au loin le majestueux Licancabur et son sommet en forme de cône parfait.

Il marque la frontière entre le Chili et la Bolivie.

La nature est préservée. Peu de touristes viennent jusque là. Quelle chance nous avons de voir ces sites majestueux.

 

Il ne fait pas trop froid, nous marchons un petit peu pour se rapprocher des lagunes.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Les lacs offrent des effets miroir sur le volcan Miniques et le Cerro Miscanti. Suivant l'orientation du soleil, ils se reflètent sur les eaux d'un bleu turquoise, tirant sur l'émeraude. Une vraie palette de peintre !

 

De nombreuses familles de vigognes, une des quatre races de camélidés présentes au Chili, vivent toujours à proximité des points d'eau.

 

Plus haut, sur les flancs des montagnes, elles se nourrissent d'herbes rases dans les très maigres pâturages. 

 

Dans les eaux des lacs, des oiseaux endémiques du Salar, des mouettes des Andes et des canards à collier noir se régalent d'algues filamenteuses appelées Ruppia et Potanot qui tapissent le fond des lagons.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Le temps passe trop rapidement devant cette nature si prodigue.

 

Il est l'heure du retour. La réussite de cette journée est due, en grande partie, par le sérieux du tour opérateur que nous avons sollicité. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 17 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Flânerie dans le village aux petites rues en terre battue et aux trottoirs minuscules.

Repos et détente sur un banc de la place principale, à l'ombre des caroubiers.

 

Face à nous, la magnifique église datant de 1744, construite en adobe et de style colonial espagnol, est le seul édifice emblématique de San Pédro.

L'extérieur est blanchi à la chaux. A l'intérieur, se succèdent des bancs sous un plafond de bois lié par des lattes en cactus cardon.  

L'ensemble est coloré et élégant !

 

La journée est très chaude, environ 35°. On se rafraîchit, au marché, avec des glaces et des fruits frais (ananas, pastèque).

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Dans le petit parc attenant, nous retrouvons avec plaisir le couple de barcelonais, très sympathique, déjà rencontré auparavant.

Ils sont partis depuis 15 mois pour un voyage autour du monde avec leurs deux enfants de 3 et 5 ans.

 

A l'époque de leur départ, la petite avait presque 2 ans et voyageait en poussette !

C'est la 4ème fois qu'on les rencontre depuis Sorata en Bolivie. Eux aussi sont en route pour le Sud du Chili.

 

Fin de notre séjour dans le Salar.

 

A 20h, nous montons dans le bus de nuit pour Chanaral via Calama et Antofagasta, deux grandes villes du Nord du Chili.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 18 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons à Chanaral, ville minière (cuivre) du bord du Pacifique à 6h du matin. Elle se situe dans la troisième région, au sud du désert d'Atacama.

 

Dès notre descente du bus, on est accosté par un chauffeur de taxi qui nous propose de nombreux déplacements touristiques dans la région et nous soumet des adresses d'hôtels. On l'éconduit gentiment.

 

Après plusieurs tentatives pour trouver un hébergement à cette heure matinale, notre taxi, patient, qui nous a suivi, nous indique un hospédaje dans nos prix, tenu par un de ses amis.

 

Cette adresse s'avère excellente, la maison mérite de figurer dans un guide : l'accueil de Willy, le proprio est chaleureux et sincère. Il nous offre le petit déjeuner.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Dans cette ville, il n'existe pas de transport pour aller visiter le Parc National Pan de Azucar, sur la côte Pacifique.

 

Pour y aller :

 

Le top, avoir son propre véhicule.

 

Le stop, mais très peu de circulation.

 

Le taxi, la seule solution fiable.

 

 

On se met d'accord avec notre copain, le chauffeur de taxi (très persévérant) pour l'aller et le retour, pour 20000 pch.

 

A 30 km au nord de la ville, il nous dépose près d'une plage. Nous lui réglons la moitié de la course et nous lui donnons rendez-vous à ce même endroit à 18h.

 

Nous sommes sur le littoral de l'Océan Pacifique. Après recherches, nous réservons à un pêcheur, un tour en barque pour 2h (60000 pch).

Le prix est identique, que nous soyons 2 ou 10. Nous trouvons rapidement 4 personnes qui se joignent à nous pour partager les frais.

 

Nous embarquons en évitant de se tremper car il n'y a pas de ponton.

 

Après quelques minutes de navigation, nous longeons le parc marin constitué d'une partie continentale et de quelques ilots dont l'ile de Pan de Azucar.

La faune locale y est concentrée en abondance.

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Sur les rochers, une colonie de pingouins de Humboldt, évaluée à plus de 5000 individus nous observent, indifférents.

L'ile est leur lieu de reproduction. Il est interdit aux passagers de quitter les barques. 

 

Quelques pélicans, à l'oeil moqueur et aux couleurs vives, se dressent fièrement sur la caillasse.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Des cormorans et autres espèces d'oiseaux nichent entre les rochers et sur les flancs des petites falaises.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Le Parc est réputé pour ses colonies d'oiseaux.

 

Mais d'autres résidents de l'ile, d'imposants lions de mer à la crinière rousse, sont affalés sur les rochers et profitent des rayons du soleil. Ils se la "coule douce".

Mais quelle odeur !

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

La plage est immense avec très peu de touristes. Pas de baignade, il fait trop frais. 

Nous grimpons sur le sommet d'un petit cerro (colline) désertique pour profiter du panorama.

 

Sur les rochers, les urubus à tête rouge ont colonisé la plage en quête de la dépouille d'une charogne. Ces oiseaux ne gagnerons jamais le prix de beauté !

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Un seul restaurant, mais avec des  produits de la mer. On se régale avec une soupe de poissons pour moi et un congre finement cuisiné pour Denise. 

 

Sur l'océan, devant nous, les pélicans avec leur grande envergure sont d'excellents planeurs, Ils volent inlassablement en formation à la surface de l'eau, la tête en arrière avec des battements réguliers. A la fois aériens et gracieux. 

 

Oublié des Tours et des Guides touristiques, le Parc nous a permis de passer une excellente journée, riche d'émotions. 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Le taxi est sérieux, il est 18h, il vient nous récupérer et nous dépose au port de Chanaral.

 

Sous les pontons, des otaries et des pélicans se disputent les entrailles des poissons jetées par les pêcheurs. La vie est calme et sereine dans cette bourgade.

 

En dehors du circuit touristique, l'activité sociale de la petite ville se concentre autour de la Plaza de Armas et de son église.

 

De jolies maisons anciennes, dont quelques unes en bois, bordent les rues.

De grandes affiches nous rappellent que les élections présidentielle approche.

 

A la gare routière, nous achètons les billets de bus pour le lendemain à la compagnie TurBus.

 

Le soir, discussion animée avec Willy : il peut nous consacrer du temps, nous sommes ses seuls clients. 

 

Contact skype avec Manue dans la nuit (décalage horaire oblige).

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 19 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On petit-déjeune avec Willy, puis on se rend à pied au terminal des bus pour se rendre à la ville de La Séréna : nous continuons la descente vers le Sud du pays.

Les paysages, côté gauche, sont monotones avec, en permanence, des petites montagnes semi-désertiques avec parfois, quelques habitations.

 

A droite, nous avons un aperçu de l'Océan Pacifique par instant, mais la vue est "gachée" par une épaisse brume.

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Nous arrivons à 14h et nous posons nos sacs à l'hospédaje El Robles, à quelques dizaines de mètres du Terminal, idéal pour notre prochaine étape.

L'accueil est familial, une belle adresse.  

 

La ville est la capitale de la 3ème région, c'est une station balnéaire qui semble tranquille et agréable.

D'architecture de style néocolonial, les églises et de nombreuses maisons datent du XVIIème et XVIIIème siècle. Mais la majorité des constructions sont récentes.

 

L'animation est présente en fin d'après-midi sur la Place de Armas.

La population se retrouve sur les bancs publics pour discuter, à l'ombre des grands arbres.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Une belle cathédrale domine la Place. Classée Monument National en 1981, les murs sont en calcaire. Le sol carrelé en forme d'échiquier est en marbre et les colonnes faites de chaux et de ciment.

Nous profitons de quelques instants de fraîcheur.

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

La Séréna a des airs de cité balnéaire et est reliée à la ville de Coquimbo, vers le sud le long de l'océan, par l'Avenida del Mar longue de 10 km.

 

Au bas de l'avenue Aguirre, par un axe piétonnier bordé de nombreux palmiers, nous arrivons devant le Faro Monumental (le phare) construit au début des années 1950.

Devant ce monument touristique, tout bon visiteur doit faire un selfie au coucher du soleil !

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

La population locale s'est donnée rendez-vous pour déambuler le long de l'avenue en direction de la ville de Coquimbo, une des plus importantes stations balnéaires du pays.

 

Pas d'amateur dans les flots de l'océan, sur les immenses plages : la température de l'eau est particulièrement fraîche.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

En fin d'après-midi, sur le retour vers le centre-ville, dans un bar, on regarde, à la télé, les dernières minutes en direct du match de foot qualificatif pour le mondial au Brésil, opposant la France à l'Ukraine.  

 

On fête la victoire des bleus (3-0), avec une bonne bière (il n'y a pas de vin rouge, notre côté français) et des frites. 

 

Notre halte, dans cette ville, résidait dans la possibilité de visiter un des plus grands observatoires astronomiques au monde installé plus à l'est dans le désert.  

Mais les employés étant en grève depuis plusieurs jours, seule une partie de l'observatoire est ouverte au public. Les coupoles, avec tous les appareils d'observation de la voute céleste, sont inaccessibles. 

On renonce : dommage !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 20 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact skype avec Ben et Manue ce matin. On petit-déjeune (excellent) dans la cuisine de notre hôte puis on dépose du linge dans une lavandéria et notre balade urbaine peut démarrer.

 

Le marché alimentaire nous déçoit un peu : pas très animé, peu de fruits et de légumes.

Le Mercado La Récova voisin offre un grand choix d'articles d'artisanat de la région ainsi que celui provenant de la vallée Del Elqui. 

La papaye est vendue sous toutes les formes possibles.

 

On se restaure, comme d'habitude depuis plusieurs jours, d'un repas poisson dans un boui-boui, dans les allées du marché.

 

Puis, en bus collectif on se rend à Coquimbo, la capitale de l'Etat d'Elqui. C'est une jolie ville portuaire avec de nombreux restaurants qui bordent les quais. On peut y manger à toutes heures.

Par un escalier tout en couleur, on atteint le sommet d'une colline où sont perchées de vieilles maisons typiques.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

L'activité dans ces quartiers est réduite, loin de l'agitation des rues des bâtiments florissants du XIX ème siècle du Barrio Ingles (quartier anglais).

Des petites habitations colorées s'accrochent aux flancs de la colline. Ce matin, notre logeur nous a déconseillé la visite, pour lui, trop risquée.

 

Nous évoluons sans problème dans les rues, en ignorant  les regards trop "appuyés".

Malgré la pauvreté apparente, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité. 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

Retour à La Séréna. Nous  achetons les billets de bus pour Valparaiso avec un départ jeudi matin à 6h20.

Récupération du linge propre et repas du soir dans un resto où on est les seuls clients. Le service est rapide, on semble déranger. Loin de la sympathie habituelle des habitants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 21 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Départ à l'heure de notre bus pour Valparaiso. 

Le jour se lève lorsque nous passons devant le minaret de la Mosquée de Coquimbo. La ville compte une trentaine de familles musulmanes.

 

Tout le long du voyage, sur notre droite, une nébulosité abondante nous prive d'une belle vue sur l'océan.

A gauche, nous traversons un paysage de moyenne montagne : terminé les régions sèches et arides.

Plus tard, nous apercevrons dans les vallées, de grandes étendues de vignes et de maraichage.

 

A l'approche du terminus (20 km)  nous passons à Vina Del Mar : c'est la station balnéaire la plus importante du pays. De nombreux édifices modernes bordent les plages.

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Nous arrivons à Valparaiso vers 13h. 

Au terminal des bus, un français tenant un hospédaje, venu récupérer des touristes français, nous embarque dans sa voiture et nous fait visiter sa maison.

Idéalement situé dans le cerro Yungay, au calme tout en étant au coeur de la ville, c'est l'endroit idéal pour notre séjour.  Nos sacs posés, avec le plan fourni par notre breton exilé, nous débutons la visite de la ville.

 

De notre quartier, nous avons une vue idéale sur un incontournable des sites à visiter, la maison-musée  La Sebastiana de Pablo Néruda, construite dans le Cerro Bellavista.

 

Nous avons les mollets "affutés" par deux mois de vadrouille en Amérique du Sud : obligatoire et conseillé pour visiter, les différents quartiers de la métropole, sachant que ça monte et ça descend sans arrêt dans la haute ville.

 

Heureusement des dédales de ruelles et d'escaliers colorés permettent de relier les barrios (quartiers) sans revenir dans la basse ville.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Dans son cadre naturel en forme d'amphithéâtre qui domine l'immense baie, la municipalité forme un énorme labyrinthe avec ses 45 cerros (collines).

Des maisons de toutes les couleurs. Le Street Art envahit les murs. L'art est partout à "Valpo". La ville regorge de graffitis et d'oeuvres magnifiques.

 

Les funiculaires, déclarés "Monuments historiques" sont pittoresques, ils constituent un moyen de transport adaptés à la déclivité importante de la réalité géographique. Les Valparaisiens les appellent "ascensores"

Le centre historique a été déclaré Patrimoine Culturel de l'Humanité en 2003. 

 

Dès les premiers instants, on adore.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Nous délaissons le plan pour errer dans les rues. En fait, il suffit de descendre pour retrouver la rue principale qui borde le port.

 

On s'installe dans l'ascenseur Conception, le plus ancien (1883) calle Prat pour rejoindre le cerro Gervasoni. Les oeuvres de street-art sont partout et ont donné à la ville une réputation mondiale pour cet art urbain.

La culture et la vie sociale valparaisienne se trouvent dans ce quartier, où les jolies maisons colorées jouxtent des masures délabrées au toit en tôle. Tout en contraste.

Depuis, le Paseo Atkinson, des terrasses offrent de superbes points de vue sur la baie.  

 

Le cerro est très touristique. Nous nous posons pour un instant de repos sur un banc et chiner dans les étals d'un marché où des artisans proposent des bijoux, des sacs et des peintures représentant la vie locale.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

En fin d'après-midi, par un escalier, nous rejoignons la partie basse de la ville.

Dans la zone appelée Barrio Puerto, près le la Plaza Sotomayor, le bâtiment de la Marine du Chili, qui abrite le musée maritime, a fière allure.

Nous sommes au coeur de l'activité commerciale.   

Au quai Prat, de nombreux touristes embarquent sur des bateaux pour avoir une nouvelle perspective sur la ville et son port.

 

Caché dans une petite ruelle, nous découvrons un resto local et terminons la journée avec, au menu, un plat traditionnel chilien : la chorrillada : une énorme assiette de frites, oignons et viande de boeuf, (très) roborative. Très bon.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 22 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous petit-déjeunons dans le salon du gîte. Bon et copieux.

Sur les conseils de notre hôte, on se rend en métro à la caléta Portales.

 

A l'écart du centre, le quai où se trouve le petit port de pêche grouille de vie au retour des bateaux de pêche.

 

Plusieurs dizaines de personnes s'activent pour réaliser les tâches quotidiennes : remise en état des bateaux avec, la réparation des filets pour certains, montage des lignes pour d'autres (il est impératif de préparer la prochaine sortie), et le nettoyage des poissons. 

 

Les pélicans et les lions de mer se disputent les entrailles et les restes de la pêche offerts par les matelots.

 

Les prises sont vendues en direct sur des étals dans une cacophonie pas possible. La clientèle populaire, mais très avisée, vient acheter un produit sortant tout juste de l'eau. 

Couleurs, odeurs, tout un folklore !

 

Sur un étal, du céviche (poisson cru mariné) est proposé dans des barquettes. Notre repas de midi avec, pour terminer, des fraises énormes et très goûteuses. Le printemps chilien à du bon.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

Retour à pied le long (3km) de la jetée. Sur un ancien édifice marin, d'imposants lions de mer se prélassent.

Avec le recul, la vue des cerros sur les flancs de la montagne est époustouflante.

La promenade est agréable face à l'océan. Nous prenons ensuite l'avenida Brazil.

 

La métropole regorge de petits jobs : là ceux sont des jongleurs qui se sont accaparés les feux tricolores, rejoints parfois par des laveurs de pare-brise.  

Une "petite pièce" est toujours la bienvenue.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Au Terminal des bus, nous achetons les billets de bus pour Témuco notre prochaine destination.

 

Nous montons et arrivons dans un quartier hors plan. Lequel ? Les découvertes sont les meilleures surprises. 

Nous avons droit, encore, à de véritables arcs-en-ciel de couleurs avec des maisons et des nouveaux funiculaires

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Nous terminons la journée dans la basse ville et le port, autour de la Place Sotomayor et ses élégants édifices.

 

De retour à notre hôtel, repas dans la cuisine de notre gite avec les merveilleux légumes et fruits achetés en prévision.

 

En soirée, depuis la terrasse, illuminations magiques de la ville.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 23 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tôt le matin, nous prenons l'antique trolleybus (déclaré monument national historique en 2003 ; une machine à remonter le temps. 

C'est avec ce moyen de transport emblématique de la ville que nous nous rendons au marché alimentaire qui se tient avenue d'Argentina.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Très achalandés, les étals regorgent de légumes et fruits notamment des fraises et cerises énormes.

Bien entendu, nous goûtons à tout ; un vrai régal, et que dire des avocats, crémeux à souhait, en sandwichs.

 

Ouvert jusqu'à la fin de l'après-midi, les habitants font le plein de produits frais.

 

Dans les rues voisines il y a là, à même la chaussée, le paradis des chineurs. Tel un vide-greniers de chez nous, les locaux viennent y faire de bonnes affaires à petit prix.

Jouets, vêtements d'occasion, DVD, etc.... 

 

On repart avec un achat souvenir.

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Au retour, le trolleybus nous dépose dans l'avenue Colon.

 

Les cerros vallonnés, avec une architecture et une atmosphère propre à chacun, nous attirent.

Appareil photo à la main, mollets fermes, nous partons à la chasse aux oeuvres de street art !

 

A tous les coins de rue, nous faisons des découvertes. Impossible de tout photographier. 

Dans ce dédale de ruelles vieillottes, la flore tropicale met une touche colorée de plus. 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

La visite est épuisante mais on ne s'en lasse pas. C'est notre dernière journée et la balade n'est pas terminée. 

Nous nous installons dans un bar pour récupérer, avant de nouvelles découvertes.

Nous revenons vers le Paseo Gervanosi. Ce quartier (très touristique) a beaucoup de cachet avec ses belles maisons stylées, ses boutiques, bars et restaurants réputés que bordent des terrasses aux points de vue magnifiques sur la ville. 

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

La ville portuaire (même si elle a perdu en notoriété depuis 1914 et la mise en service du canal de Panama), garde beaucoup d'attrait et de charme.

 

De nombreux barrios (quartiers) abritent une population miséreuse, quelquefois violente.

Personnellement, nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité, même en sortant des secteurs touristiques.

 

Ce soir, la discussion avec le proprio de la maison d'hôte sur la Patagonie nous fait rêver. 

Non prévue au départ, mais envisageable si nous disposons de quelques jours de libre sur notre planning. On avisera au moment voulu !! 

 

Nous prenons congés de nos hôtes pour prendre le bus à 22h : destination Témuco dans la région du Sud, pays des indiens Mapuche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 24 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après deux heures de route, notre bus fait une halte à Santiago, la capitale du pays, puis on reprend la Panaméricaine Sud.

Au lever du jour vers 5h30 surprise : la fraîcheur et la pluie s'invitent jusqu'à notre arrivée au terminal de Témuco à 7h30.

 

La région d'Araucanie se distingue par une végétation verdoyante, la pluviométrie est importante toute l'année. 

A l'horizon, les contreforts de la cordillère se dévoilent.

 

A peine le temps de récupérer nos sacs que nous repérons un bus de la même compagnie qui démarre pour Pucon à 7h45.

 

La ville est le point de départ pour sillonner la région des lacs.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon


Fatigués, mais assez chanceux, on n'hésite pas. On s'engouffre dans le véhicule. Nous arrivons à destination à 9h.

 

La ville est blottie au creux des sommets avec en point de mire le volcan Villarica, le géant de la Région des Lacs, toujours en activité. 

 

Pucon, bordant le lac Villarica, a su préserver son allure traditionnelle et un cachet particulier. 

Les touristes bénéficient de nombreuses activités de plein air : ascension du volcan, randonnées, skier ou paresser dans les eaux thermales.

 

Nous avons la sensation d'être dans une station de ski.

 

La vue sur le volcan est magnifique ! de chaque endroit de la ville on peut apercevoir les volutes de fumée.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

On pose nos sacs "chez Lucia", une hospédaje recommandé par le G.R.

C'est une petite maison en bois avec 4 chambres.

 

La propriétaire nous accueille chaleureusement. Un jeune couple français déjeune, on s'installe autour de la table. Ils reviennent de Patagonie ; idéal pour les infos sur les randonnées.

 

Dans la matinée, on part à la recherche d'une agence pour effectuer l'ascension du volcan Villarica.

 

Lucia nous recommande fortement l'agence Aguavantura Expédition, dirigée par des français (46000 pch/p tout compris), un peu cher, mais réputée sérieuse. Matériel et habillement sont fournis par l'agence.

On s'inscrit pour le lendemain. L'aventure sera fonction de la météo.

 

Vers 14h00, on part en bus local avec la cnie Caburga (450 pch/p l'aller) faire une balade à Los Ojos De Caburga à 20 km de Pucon.

 

Le bus nous dépose près du site que l'on rejoint à pied.

 

C'est une rivière souterraine qui, à cet endroit, ressort dans la forêt. L'eau est d'une belle couleur bleu-vert, limpide, avec trois cascades au milieu d'une flore particulièrement exubérante.

 

C'est un lieu de détente des touristes locaux dans cette région d'Araucanie. Le paysage se distingue par sa beauté naturelle. 

 

Nous profitons de ce bon moment de repos  

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Retour en ville, nous passons au super-marché local pour effectuer des achats pour le repas de ce soir à la cuisine de notre logement et celui de demain sur le volcan.

Nous faisons un "saut" à l'agence pour confirmation de la météo de lundi qui conditionne l'ascension du volcan.

Mail aux enfants et bonne nuit les petits !

 

Les journées sont longues et parfois fatigantes en "vacances" !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 25 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A 5h, l'alarme de la montre sonne : il est l'heure d'effectuer l'ascension du volcan ! Quel réveil.

Nous prenons le petit-déjeuner préparé par Lucia (eh oui, c'est une super hôtesse qui s'est levée tôt pour nous), puis direction l'agence.

 

Le volcan domine la ville, la météo dégagée permet d'apprécier sa forme parfaite. Du sommet enneigé, des volutes de fumée s'élèvent dans un ciel sans nuage, trop beau ! 

Nous avons hâte, mais n'ayant jamais effectué d'ascension dans la neige, nous sommes un peu perplexes mais très décidés à réussir. 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Dans les réserves de l'agence, les guides nous fournissent le matériel pour s'équiper en partie (chaussures, guêtres, vêtements chauds).

 

Chacun portera le reste, casque, crampon et piolet,   dans un sac à dos.

En minibus, on se rend au volcan. Le véhicule se gare à la station de départ des télésièges.

 

Superbe beau temps, ciel bleu azur, mais avec un vent très violent et très froid.

Dans la plaine, la vue sur le lac et la forêt est superbe.

 

Le volcan (alt. 2847 m) est magnifique avec quelques fumerolles qui s'échappent régulièrement. 

 

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Le responsable des guides est en contact permanent par radio avec l'agence en ville pour les derniers points météo.

 

De nombreux minibus, remplis de touristes se garent près de nous. Nous sommes une bonne centaine ce matin pour effectuer l'ascension.

 

Trop de vent, les télésièges ne fonctionnent pas. 8 personnes de notre groupe qui en comprend 23 se désistent. 

Nous effectuons donc la première partie de l'ascension à pied jusqu'au terminal des télésièges. Le sol est recouvert de poussière et de gros cailloux. La pente est raide, présage d'une rude journée.

 

Là haut, les guides doivent nous dire si on peut effectuer la montée jusqu'au sommet. Le spectacle qui s'offre à nous est simplement grandiose.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Au terminal, les guides ont l'autorisation d'effectuer l'ascension. Ils demandent au groupe qui veut monter, car seuls paient entièrement ceux qui effectuent la montée, les autres ne règlent que le déplacement.

 

Il y a un vent glacial, 6 personnes se désistent. Tous les deux, on se regarde....et nous restons.

 

Les guides constituent des équipes pour assurer la sécurité. Nous nous équipons : pas facile d'enfiler les crampons. Notre responsable nous explique l'utilisation du piolet pour assurer une glissade sécurité et nous voila partis. Nous ne sommes plus que 9.

 

A partir de maintenant, nous avons 1650 m de dénivelé pour atteindre le sommet avec des bourrasques de vent très violentes.

Pour nous c'est une première, les sensations de marche dans la neige sont nouvelles mais assez agréables.

 

Les guides sont de vrais "pros". Ils imposent des repos, chacun creusant un petit trou avec son piolet dans la neige légèrement verglacée pour s'asseoir.

Plus bas, de nombreux groupes partis plus tard suivent nos traces, le chemin de l'ascension semble unique.

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

A 100 m du sommet, un véritable mur, encore 2 abandons.  

Au bout de 5h de "grimpette", c'est la délivrance. Nous ne sommes plus que 7.

Surprise, au niveau du cratère, pratiquement pas de vent, seules de légères fumerolles de soufre nous gènent un peu.

Pouvoir évoluer sur les neiges éternelles est un vrai plaisir, ce qui pour nous était inconnu.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Quel privilège de se restaurer face à ce décor.

 

Détendus et fiers de la réussite de ce challenge, nous sommes récompensés de nos efforts par une vue panoramique à 360° et un cratère fumant et bouillonnant de lave.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Il est l'heure de descendre. Le moment "fun" décrit au départ par l'agence est arrivé. La descente en luge !

 

Nous enfilons un surpantalon, les guides nous expliquent la technique, l'utilisation du piolet comme frein, la mise en place d'un disque en plastique sous nos fesses et go.

 

Comme des enfants, nous dévalons le flanc du volcan à grande vitesse. 1h30 de descente. Un grand moment de plaisir !

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Vers 16h30, on rejoint notre minibus afin de regagner l'agence. Une fois le matériel rendu, nous réglons la prestation (92000 pch).

Tous les participants se retrouvent autour d'un apéritif offert par la très sérieuse agence.

 

Un moment agréable pour terminer cette excellente journée.

Une nouvelle expérience qui restera un excellent souvenir de notre voyage.

 

Au retour chez Lucia, le passage dans la salle de bain est un vrai moment de détente. 

Nous retrouvons la vrai vie dans le super mercado pour le repas du soir et les sandwichs du lendemain pour une balade matinale. ça, des vacances !

 

En fin de journée, nous achetons des billets de bus pour le mercredi 27 pour Puerto Montt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 26 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin à 6 h, notre formidable hôtesse nous a, encore,  préparé notre petit déjeuner. 

 

Le bus local démarre à 7 h. Nous allons randonner au Santuario El Cani, à 25 km environ de Pucon.

 

A 8h, le véhicule nous dépose à l'entrée du parc. Pas de garde au refuge. On s'évite quelques pesos.

D'une surface de 500 hectares, la réserve est dédiée à la conservation des Araucarias Araucana, une espèce d'arbres en forme de parapluie, les plus anciens sur terre.

 

Bonne nouvelle, les nuages se sont dissipés.

Nous entamons un chemin balisé en compagnie d'un couple de jeunes français. La première partie du parcours est agréable, mais un peu ennuyeuse.

Le trek devient vite plus physique, la montée est ardue. 7 heures de marche en tout dans une forêt exceptionnelle.  

Le premier arrêt est à la Laguna Negra, bordée par des araucarias vieux de 2000 ans. La nature, faune et flore, est généreuse. Quelle splendeur !!

 

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

Nous poursuivons nos efforts avec une dernière "grimpette", très raide, pour atteindre un promontoire à 1550 m.

Le panorama à 360° sur 4 volcans, le lac, la chaine des Andes : tout contribue à rendre ce moment inoubliable,  magique et impressionnant.

Avec nos moyens photographiques, nous immortalisons tous ces magnifiques paysages. 

C'est Ici, l'endroit idéal pour savourer nos sandwichs.

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

Nous redescendons par un sentier différent de l'aller. Les chemins sont parfaitement entretenus, heureusement car la végétation est dense. Fin de la balade à 16h.

 

A l'abribus, nous attendons un  hypothétique moyen de locomotion pour rentrer, la circulation étant très faible. 

Enfin un bus se présente et nous ramène vers 17h à Pucon.

 

Encore une belle journée, un peu fatigante, mais mon tour de taille apprécie. Je suis obligé de faire un nouveau trou dans ma ceinture pour tenir mon pantalon.

 

Avant de faire honneur aux spécialités locales dans un bon restaurant, nous allons flâner autour du lac, près de la ville.

 

Ce soir, cocktail pisco sour puis saumon/couscous et aubergine pour moi, poulpe grillé/rizotto pour Denise. Je me fais plaisir avec un fondant au chocolat pour terminer. (Un peu de calories ne peut pas me faire de mal).

 

Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon
Voyage au Chili en 2013. 1ère partie San Pédro Atacama. Chanaral. Valparaiso. Pucon

 

 

 

 

Mercredi 27 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

Fin de la première partie du voyage au Chili 

 

 

 

A venir, un séjour à l'ile de Chiloé en Patagonie nord, puis en Patagonie du sud  avec une randonnée dans le Parc de Torres Del Paine, ensuite l'ile mystique de l'Ile de Pâques et pour terminer la capitale Santiago.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bilan du voyage au Chili

................................................

 

 

 

 

 

Pays d'Amérique du Sud au développement en hausse, avec un PIB assez élevé, mais il connait une inégale répartition des richesses et crée une brèche sociale entre les riches et les pauvres.

Population plus individualiste qu'au Pérou ou en Bolivie. Manifestations ou grèves, frais de scolarité disproportionnés pour les étudiants en regard du salaire minimum.

Le pays connait de grandes revendications sociales.

 

L'élection du nouveau président devrait redonner espoir à la population (Mme Bachelet est élue le jour de notre départ). 

 

 

 

 

 

 

Les + 

 

 

 

 

 

. L'ile de Pâques ! La destination parfaite, ( (5000 habitants, donc grande tranquillité) ambiance mystique, plages, temps clément, superbes paysages

 

La diversité des paysages, du désert et des montagnes arides du Nord, aux  vallées maraichères et viticoles du Centre.

 

 . la très pittoresque et traditionnelle ile de Chiloé.

 

 . Tout le long du Chili, les volcans et montagnes enneigés de plus de 5000 m.

 

 . Le trek W du Parc National de Torres Del Paine en Patagonie.

 

 . La ville de Valparaiso, ses couleurs et fresques des maisons, ses funiculaires.

 

 . L'ascension du volcan actif et enneigé Villarica à Pucon.

 

 . Le désert et les lagunes de San Pédro de Atacama.

 

 . Les habitants, que l'on a rencontrés, attachants et sympathiques.

 

 

 

 

 

 

 

Les - 

 

 

  • Le Chili est un pays cher, même si les prix sont plus abordables qu'en Europe.
  •  
  • La rapidité à laquelle parlent les chiliens. Utilisant beaucoup d'expressions propres au Chili, nous avons "galéré" parfois pour les comprendre.

 

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 15:38

 

 

Voyage au PEROU à 2 en 2013

 

 

 

 

Lima

 

 

Cuzco

 

 

Puno

 

 

Aréquipa

 

 

Canyon de Colca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations générales

 

 

 

 

 

 

Visa  

 

 

 

Pas de visa, seulement validité du passeport 6 mois après le retour.  

 

 

 

 

Vaccination 

 

 

 

  Pas de vaccination obligatoire

 

 

 

 

 

Question argent

 

 

 

 1 euro = 3,70 soles environ.

 

 

  

 

 

 

 

Question hébergement

 

 

 

 

 

 

Lima et Cuzco exceptés (réservations effectuées depuis la France pour la soirée de notre arrivée et de celle de Manuéla et Benjamin à Cuzco), nous n'avons jamais réservé à l'avance durant notre séjour.

On trouve toujours à se loger et, avant de prendre possession d'une chambre, on demande toujours à la voir.

 

 

 

 

 

LIMA

 

 La Casa de Arturo

 

Calle Barranco 151.

 

Hospédaje familiale - Le propriétaire parle français. Bons conseils. Peu de chambres.

Chambre double, salle d'eau commune - p/d compris - 80 soles la nuit.

A recommander.

www.chesswiser.blogspot.com 

 

 

 

 

HUANCAYO

 

Hôtel Plaza

 

Avenida Républica Uruguay 570.

 

Chambre double avec salle d'eau, 50 soles la nuit. Correct, bien situé.

 

 

 

AYACUCHO

 

Hôtel Las Américas 

Avenida Mano Capac 319.

 

Bel hôtel - très bien situé.

Chambre double (bonne literie) avec salle d'eau ; 45 soles la nuit. 

 

 

CUZCO

 

Hospedaje El Tuco

 

Avenida Grau 835.

 

Chambre double avec salle d'eau, p/d compris - Cuisine à disposition -  85 soles la nuit. 

 

 

 

PUNO  

 

Hospédage El Manzano

 

Avenida Del Puerto 449.

 

Situé entre le port et le centre ville - chambre avec et sans s/b, 57 et 46 soles la nuit.

Famille très accueillante : propreté, calme, p/d copieux, un vrai plaisir.

A recommander.

 

 

 

 

AREQUIPA  

 

  -   Hôtel Posada San Juan

 

Calle San Juan De Dios 210.

 

Bel hôtel centre ville - chambre avec salle d'eau - bruit et musique toute la nuit, 90 soles la nuit.  A éviter.

 

 

  -   Hospédaje El Remanso  

 

Calle Bolivar 403 Cercado.

 

Tout près du couvent de Santa Catalina - tenue par une famille sympathique, chambre avec salle d'eau, propre - 70 soles la nuit.

 

 A recommander.

hostaelremanso1@hotmail.com.

 

 

 

 CABANACONDE 

 

 

    -  Hôtel Valle Del Fuego

 

Calle Miguel Grau.

 

Annexe de la Casa de Pablo, chambre avec salle d'eau, sommaire mais propre, 30 soles la nuit.

 

 

    -   Oasis de Sangalle

 

Etape dans le canyon. Bungalow : chambre sommaire, propreté douteuse aux toilettes et au resto. 30 soles la nuit.

 

 

 

 

 

 

 

Question transport 

 

 

 

 

 

 

BUS 

 

 

Lima-Huancayo 

 

Compagnie Cruz Del Sur : bus cama confort, sécurité, onéreux. Trajet 305 kilomètres . 8 heures. 78 soles/p.

 

 

Huancayo-Ayacucho

 

Compagnie Empressa Molina. Bus semi cama, correct. Trajet 280 kilomètres. 6 heures. 35 soles/p.

 

 

Ayacucho-Quinua

 

Combi. Trajet 25 kilomètres. 1heure. 4 soles/p.

 

 

 

Ayacucho-Cuzco

Compagnie Expreso Los Chakas : local

Trajet 560 kilomètres. 22heures arrêt compris.

           Partie Ayacucho - Andahuaylas: 25 soles/p

           Partie Andahuaylas - Cuzco: 30 soles/p

 

 

Cuzco-Centrale Hydraulica-Cuzco

 

 

combis aller -retour. Changement à Sta Maria. 45 soles/p.

 

 

Cuzco- Puno

 

Compagnie Perou Tour. Cama. Très bonne cnie. Trajet 400 kilomètres. 7 heures. 40 soles/p.

 

 

 

Puno-Sillustani

Trajet 35 kilomètres. 1 heure.

Bus+visite 35 soles/p.

 

 

Puno - Aréquipa

Compagnie Julsa. Bus touristique, arrêt à Juliaca. Trajet 300 kilomètres. 6 heureS. 30 soles/p.

 

 

Aréquipa-Chivay-Cabanacombe

 

Compagnie Milagros. Bus Pourri -A EVITER  absolument. Trajet 210 kilomètres. 17 soles/p.

 

 

Cabanacombe - Chivay - Aréquipa

 

Compagnie Andaluccia. Bus local. Trajet 210 kilomètres. 5 heures. 17 soles/p.

 

 

Aréquipa - Tacna

Compagnie Flores. Bus semi-cama, confort. Trajet 400 kilomètres. 6 heures. 38 soles/p.

 

 

 

 

TAXI

 

 

 

 

Taxi collectif  TACNA - Frontière chilienne

 15 s/p + 2 s/p de terminal.

 

Tous nos déplacements en bus local (bondé) où en combis (genre van, équipé de 12 sièges mais en général surchargé 15-20 passagers), nombreux arrêts, odeurs, couleurs, le reflet de la vie locale.

Rarement à l'heure.

 

 

 

 

 

Trois classes de bus 

 

 

Bus camas   

Siège s'inclinant partiellement ou entièrement, idéal pour les voyages de nuit. En principe aucun arrêt, parfois prise de passagers en cours de route. Toilettes et repas compris dans le prix. Plus onéreux.

 

 

Bus semi-camas  

Le bon compromis, bon confort, risque de nombreux arrêts et surcharge régulière, assez bon marché.

 

 

Bus touristique ou économicos 

Local - tout est permis - sécurité pas très fiable - promiscuité (on peut être deux sur un même siège) -  vendeurs d'encas pour l'alimentaire, bonimenteurs pour la vente de livres ou produits médicinaux : Tout ce que demande un touriste individuel et curieux .

 

 

 

Terminaux routiers :

 

 

 

Toujours bien organisé (mais ne pas relâcher son attention sur les bagages.

Accès règlementé sur les quais de départ, d'où un sentiment de sécurité pour les bagages en soute. Remise d'un ticket pour le retrait à l'arrivée.

 

 

Tarifs affichés dans les bureaux de vente des différentes compagnies, mais en fonction de l'heure d'achat, possibilité de réduction ou au contraire d'un prix fort, (d'où l'intérêt d'acheter son billet la veille).

 

Terminaux toujours bruyants, dùs à la concurrence féroce entre les "aboyeurs" pour attirer les clients dans leur compagnie, une vraie scène de théâtre.

 

 

 

 

 Terminaux combis : 

 

 

Regroupés dans un quartier ou en plusieurs points de la ville, ils ne partent qu'une fois complets.  

Aléatoires au niveau de l'horaire, mais indispensables pour la population. 

 

 

 

 

 

AIR

 

 

 

 

Réservations effectuées sur le net 6 mois avant le départ auprès de la Compagnie LAN (Compagnie Nationale Chilienne). 

Escale de 4 h à Madrid à l'aller et plus de 11 heures à Santiago à l'aller......2 retraités.

 

Parents  :

Aller - Bordeaux-Madrid-Santiago-Lima.  

Retour - Santiago de Chili-Madrid-Bordeaux

Prix . 1200 euros/2. A/R 

 

 

 

Réservations effectuées sur le net 4 mois avant le départ auprès de la Compagnie AIR FRANCE. Une seule escale..... 2 actifs.

 

Enfants  :

Aller - Bordeaux-Madrid-Lima-Cuzco.

Retour - La Paz-Madrid-Bordeaux

Prix .  2265 euros/2. A/R

 

 

 

 

 

 

 

Question au quotidien 

 

 

 

 

 

Avoir toujours de la petite monnaie, détailler les notes (restos, hôtels).

Connection wi-fi gratuite pratiquement partout, bouteille d'eau bien souvent assez chère mais indispensable.

 

Quelques prix :

1 litre d'eau : 3.5 s - 1 repas local : 5/20 s -

1 thé : 2.5 s - 1 jus de fruit : 5 s

 

 

 

 

 

 

Mercredi 25 septembre 2013

 

 

 

 

 

 

Repas d'au revoir avec les enfants à Bordeaux, puis direction l'aéroport de Mérignac. Départ avec un vol de la compagnie  Air Nostrum à 18h35. Atterrissage à Madrid à 20h.

Longue attente pour le vol pour Lima prévu à 0h20.

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 26 septembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

0h20, l'avion décolle à l'heure pour Santiago du Chili, le vol est assuré avec Lan Chili. Arrivée à 9h, heure locale.

 

Récupération au transit des billets pour Lima, toujours avec la compagnie Lan.

Impossibilité de sortir de l'aéroport. L'attente est très longue, notre vol pour Lima est prévu à 20h.

Contact skype avec Manue et message mail avec Ben.

 

 

Départ à 20h - Enfin nous arrivons à destination à Lima à 22 h.

 

Dans le hall d'arrivée, une foule de personnes avec de nombreuses pancartes attendent les voyageurs. 

 

 

Arturo, notre hôte, est présent et nous emmène chez lui.

 

Il est très sympathique et parle un très bon français. La discussion se prolonge jusqu'à 1h du matin.

On termine la soirée par un contact skype avec Benjamin.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 27 septembre 2013 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réveil très matinal, décalage horaire oblige. Dans le salon, nous prenons le petit déjeuner avec 5 français. 

 

Arturo nous fournit quelques explications pour prendre le bus pour relier le centre de Lima.

Notre logeur se charge de nous réserver un bus pour Huancayo pour le lendemain matin.

 

Dans le quartier de notre hébergement, les déplacements se font, comme en Asie, en tuk-tuk. Ils sont omniprésents, mais seulement hors du centre-ville historique.

 

Nous prenons le Metropolitano, le moyen de transport le plus pratique.

La circulation dans les rues est chaotique, la pollution reine !

 

Ce matin, la visite se concentre sur le Centre Colonial de Lima.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

Lima est un concentré de grands bâtiments remarquables datant de l'époque coloniale, Pour cette raison, la capitale en 1991 a été classée au Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

 

En déambulant dans ce quartier, à l'arrière de la Plaza de Armas, nous découvrons la Basilique/Monastère de San Francisco. 

La façade ocre est gigantesque. Petite balade dans les jardins impeccablement soignés.
 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Dans le même quartier, l'Eglise et Sanctuaire de Santa Rosa de Lima est un lieu important de pèlerinages pour des milliers de croyants du pays qui viennent rendre hommage à la sainte.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Le patrimoine architectural de la ville est très riche. Les belles demeures coloniales possèdent des balcons fermés, en bois ouvragé, de toute beauté.

Cette particularité permettait aux dames de la haute société de voir sans être vue ! 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Nous arrivons sur la Plaza de Armas appelée aussi Plaza Mayor. La statue de Pizarro est immanquable, au milieu de la place, sur son cheval. Il trône près d'une belle fontaine en bronze.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Le Palacio de Gobernio, est à la fois, le siège du gouvernement, la résidence du président et le siège du pouvoir exécutif.

Il va être midi, la cérémonie de la relève de la garde va débuter : les musiciens en tenue d'apparat défilent au pas et en musique...

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

La Cathédrale, avec sa chapelle attenante, domine les palmiers de la plaza. Edifiée en 1625 et reconstruite plusieurs fois, elle est un mélange de styles baroque, roman et gothique.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

On se promène dans la rue Jiron de la Union, un secteur piétonnier animé, constitué principalement de magasins, cinémas, restos et des vendeurs ambulants.

Nous nous dirigeons ensuite vers la Plaza San Martin où les bâtiments sont d'inspiration architecturale française. 

 

Des stands de revendications politiques et de conseils diététiques attirent un grand nombre de badauds. 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Toujours à pied, (nous n'utilisons jamais de taxis ou bus en ville - trop de choses zappées) nous nous éloignons du secteur touristique. L'environnement est beaucoup plus populaire.

 

Repas dans un petit kiosque avec des "picarones" (beignets) chauds et croustillants : un vrai plaisir sucré accompagné d'un de jus de fruits frais. Un "bonheur pour les papilles" pour un prix modique !

 

Nous nous laissons entraîner par les sons d'une musique vers un amphithéâtre : un couple de danseurs fait le spectacle, sono à fond, devant un public étonnamment calme et tranquille.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

La vie quotidienne dans la ville est un voyage dans le temps. Des métiers utiles et nécessaires, oubliés dans les pays occidentaux, sont pratiqués dans les rues.

Un ourlet décousu....  et une couturière est vite trouvée.

 

Pareil pour le cordonnier : une chaussure usée retrouve une seconde vie en un temps record.

 

Directement chez le client, le rémouleur affûteur et son atelier mobile aiguise les couteaux, ciseaux, etc... 

 

Les nombreux cireurs, autour de la Place de Armas, acceptent toutes les sortes de chaussures, bottines et basket.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Pour notre sécurité, (j'ai mon appareil photo dans les mains) des passants nous conseillent de ne pas prolonger la visite dans cet endroit et de revenir dans le secteur touristique : au-delà, la police n'est plus présente.

 

Dans ces quartiers, où la pauvreté est omniprésente, l'attrait des vols et dérives criminelles menace la jeunesse.

 

 

 

Retour chez Arturo. Sa mère nous a préparé un bon repas (commandé le matin) de la cuisine péruvienne "criolla". 

 

Une fusion de cuisine espagnole et précolombienne : Entre autres, la papa à la huancaina (pommes de terre/ piments/oeufs durs/ fromage) une spécialité du Centre du Pérou.

 

La maman est bonne cuisinière. Excellent.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

 

 

 

Samedi 28 septembre 2013 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arturo nous emmène à la Gare Routière privée de la compagnie Cruz Del Sur.

Notre destination est Huancayo à 300 kilomètres, dans le centre du pays, dans la partie des hauts plateaux (Altiplano).

 

Cette région est hors des circuits touristiques habituels. C'est la raison principale du choix de notre itinéraire pour rejoindre Cuzco.

 

Il fait froid et un brouillard intense recouvre la capitale lorsque le bus démarre. Nous traversons d'immenses quartiers, très loin de l'opulence du centre historique.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Deux heures après avoir quitté Lima, la route s'élève rapidement. Au loin, on aperçoit les montagnes enneigées. Nous longeons la vallée du Rio Mantaro avec quelques lacs.

 

Nous atteignons le passage le plus haut à 4818 mètres, sans aucun effet sur notre organisme - nous ne sommes au Pérou que depuis deux jours. (Nous avons emporté du Diamox pour l'altitude au cas où... Nous ne l'utiliserons jamais).

 

Nous croisons régulièrement la voie ferrée. Le "Ferrocaril Central Andino" relie Lima à Huancayo. Il n'y a qu'un trajet par mois.

 

Ce parcours de train, après celui du Tibet, est le plus haut du monde. 

 

Les paysages suivent l'altitude et les conditions climatiques. Après l'enveloppe nuageuse et fraîche de Lima, nous retrouvons le soleil dans les zones montagneuses arides et stériles.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

A 15h30, le bus nous dépose au Terminal Routier de Huancayo.

 

Immédiatement, à un comptoir, nous effectuons la réservation des billets de bus pour Ayacucho, notre prochaine étape.

 

La météo est agréable (environ 20°) pour une ville à 3300 m d'altitude. 

 

Nous choisissons l'hôtel Plaza situé entre le terminal et le centre ville.

 

Rapidement, nous partons à la découverte de la capitale de la province du Junin

 

La Plaza de le Constitution est au coeur du quartier commerçant. C'est là que fut signée la première constitution péruvienne en 1839.

 

La Cathédrale de la Très-Sainte-Trinité, borde les jardins de la place. Sa construction a débuté en 1799 et s'est terminée en 1831. 

 

La Plaza porte bien son nom : en fin d'après-midi, des groupes de jeunes participent à une reconstitution historique.

 

Les tenues vestimentaires des "acteurs" sont superbes.

 

Une fanfare accompagne le spectacle. La sono "crache" les décibels : mieux vaut être à l'écart des haut-parleurs, mais la population, très attentive et enthousiaste, ne semble pas être dérangée.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

A quelques pas de là, sur un marché plein de senteurs et de couleurs, un étal retient particulièrement notre attention avec une odeur alléchante de grillé : celle d'un porc rôti. Avec gourmandise, on se régale de quelques morceaux d'effilochés bien choisis.

 

Plus loin, c'est une pâtisserie avec sa vitrine de gâteaux aux mille couleurs qui attire le regard. L'arc-en-ciel entier est représenté.

 

Les péruviens grignotent en permanence et sont "accros" au sucre et à la friture.

Je suis modeste dans le choix et trouve mon plaisir avec une glace au chocolat.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 29 septembre 2013 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Huancayo est réputé pour sa féria (marché) dominicale. Après un petit-déjeuner rapide, on part pour la matinée.

 

Dans les pays d'Amérique du Sud, le marché est une institution. Avec peu de moyens de conservation (pas de frigo) la population s'approvisionne tous les jours.

 

Créée en 1572, la manifestation attire tous les habitants des vallées environnantes.

Nous avons, à cette occasion, le plaisir de découvrir les différentes tenues traditionnelles des communautés.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Les fruits et légumes sont les grands classiques, présentés sur des étals où entassés sur le sol par des vendeuses, le chapeau vissé sur la tête.

 

Il y a de la couleur (un véritable kaléidoscope) et de l'odeur avec, parfois, des interrogations sur des produits inconnus pour nous européens.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Les étals d'artisanat local, côtoient les présentoirs d'articles et contrefaçons chinoises peu couteux.

Une mate burilados (calebasse en courge ciselée) prend place dans notre sac. Appelé aussi compagnons ébréchés, ils représentent l'art péruvien ancestral, fait de traditions et de croyances. 

 

 

Quelques éventaires présentent la pharmacopée traditionnelle. Les bonimenteurs à l'aide de photos ou de paroles, proposent des décoctions et plantes séchées soignant tous les organes, maladies et inflammations.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

A quelques rues de là, sur un terrain vague, c'est un déballage de fournitures d'occasion. Un immense capharnaüm ... indescriptible : ça discute ferme dans les allées. Quelle ambiance !

Dans la rue, les petits boulots sont légions : vendeurs de jus de fruits, d'oeufs, etc.. Certains ont des pèse-personnes devant eux. 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Midi arrive. Les possibilités de déjeuner sont multiples, parfois étonnantes !

Le choix est immense : on cherche les spécialités en fonction des rues .... et on commence à saliver. 

 

Le cuy (cochon d'inde) frit pourrait nous tenter, mais le voir vivant dans une cage à quelques mètres : impossible !!!

 

La truite, une spécialité régionale, fera notre bonheur.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Petite marche de 2 kilomètres pour grimper au Cerro de la Libertad. C'est une aire de jeux aménagée sur une petite colline. Il y a de nombreuses installations récréatives et quelques stands d'oeuvres d'art.

Les mariages sont célébrés dans une petite chapelle.

 

La vue est imprenable sur la ville depuis ce point de vue naturel.

 

 

Nous sommes intrigués par la particularité que nous avons déjà remarque depuis notre arrivée, à savoir que souvent, les maisons à étages ne sont pas terminées.

Un villageois nous précise que c'est pour éviter de payer un impôt !

Un autre nous signale que les gens font construire un rez-de-chaussée, puis quelques années plus tard, suivant leurs moyens ils continuent avec un étage.

En attendant, les briques sont laissées "à nu" ce qui donne une impression d'inachevé.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

Retour à l'hôtel en soirée et préparation des sacs. Demain matin, continuation de notre périple, toujours dans les Hauts plateaux du Centre.

 

 

 

 

 

 

Lundi 30 septembre 2013  

 

 

 

 

 

Ce matin, départ à 8h en bus économico pour rejoindre Ayacucho dans le Centre du pays. Un trajet de 300 kilomètres. 

 

Pas de sieste, ni de lecture dans le bus : je profite des panoramas époustouflants des paysages et du cadre de vie de la population.

 

Nous longeons la rivière Mataron pendant la majeure partie du voyage sur une route, escarpée et mal entretenue malgré quelques travaux, avec des virages serrés qui ralentissent la vitesse du bus.

 

Bus économico =  arrêts fréquents :  une personne sur la route ? De suite, le rabatteur se penche à la porte et hurle la destination.

Traditionnel et folklorique !

 

Placé à un endroit stratégique un commerçant, en moto, attend les clients. Les passagers descendent, Denise lui achète quelques gâteaux.

 

La vallée est très fertile : du maraichage, des avocatiers et figuiers de barbarie.... Dans les vallées, sur les rives des rivières, l'extraction des graviers est une activité importante.

 

Villages ou habitations isolées, les maisons en adobe sont le patrimoine de beaucoup de familles pauvres.

La vie est difficile dans les montagnes, l'entraide et la réciprocité est primordiale pour survivre dans ces lieux loin de tout.

 

 

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Sur le bord de la chaussée, de nombreuses petites stèles rendent hommage aux victimes de la route. Mon voisin me dit que les accidents sont liés à l'alcool et la vitesse plus qu'à la mauvaise qualité des routes.

 

Depuis la fenêtre du bus, j'évalue la distance entre les pneus et le précipice : rien de rassurant. Même en étant sobre le conducteur doit être très attentif !

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Nous arrivons à Ayacucho à 15h00 et posons nos bagages à l'hôtel Las Américas, situé entre le Terminal Routier et la Plaza de Armas.

 

Hors des circuits touristiques, la ville est décrite comme la plus belle ville andine après Cuzco et nous confirmons. 

 

La capitale de la province de Huamanga se trouve à 2750 mètres d'altitude.

 

Ville berceau, dans les années 1980, du groupe maoïste Sentier Lumineux, elle a retrouvée la sérénité grâce aux organisations d'autodéfense paysannes.

 

Mais un nouveau groupe est né, se faisant appelé "Narco-Sentier", financé grâce à l'argent du narcotrafic.. 

 

 

 

Mardi 1er octobre 2013  

 

 

 

 

 

Ce matin, direction la station de bus pour réserver des billets pour Cuzco.  Le voyage s'effectuera en deux parties : la première de nuit et la deuxième de jour... pour profiter du panomara.

 

 

Ayacucho possède plus de 30 églises.

 

La Cathédrale sur la Plaza, avec sa haute façade rosâtre de style espagnol, encadrée par deux clochers est magnifique. L'intérieur est richement décoré.

 

Une opportunité se présente pour monter sur le toit et jouir de la vue sur la plaza et la cité.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

La Plaza Mayor est animée cet après-midi : une manifestation est organisée en l'honneur des anciens. Sagement assis, ils se lèvent et effectuent les danses régionales. 

 

 

Gardiennes de la tradition, les femmes sont parées de vêtements spécifiques aux différents villages et  arborent de magnifiques chapeaux : dépaysement   assuré.

 

Pas d'orchestre ! Avec la sono à fond, c'est un DJ qui met l'ambiance : l'homme et la femme tournoient l'un autour de l'autre (parfois avec maladresse) en restant distant : cette danse de séduction s'appelle la Marinera.

 

Le Pérou est le pays qui compte la plus grande variété de danses traditionnelles (entre 300 et 400 recensées). 

C'est l'héritage ancestral, issu des folklores précolombiens puis des colons espagnols et enfin des esclaves africains.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

La coca est très présente dans les rues. Les feuilles, dans de grands paniers en osier, sont vendues sur les marchés. Elle fait partie de la vie quotidienne des indiens de l'altiplano.

 

Utilisée en infusion rafraîchissante, comme analgésique ou simplement mâchée.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Dans l'après-midi, au cours de notre pérégrination, une "mamie", très souriante et curieuse de notre présence, pose mille questions à Denise.

 

Les façades des maisons sont joliment colorées. Chaque quartier abrite une église, ouverte toute la journée et fréquentée par une population catholique à 90%. 

Les grandes villes sont sous l'influence de différentes organisations évangéliques.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

En début de soirée, on retourne sur les toits de la Cathédrale pour une vue panoramique des montagnes et de la ville et une température agréable nous incite à profiter des illuminations de la Cathédrale et du Parc.

 

Nous comprenons mieux la réputation de cette belle cité andine où tout n'est que quiétude et bien-être. 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

Mercredi 2 octobre 2013 

 

 

 

 

En combi, nous prenons la direction de Quinua, un village à 35 km  au nord d'Ayacucho.

 

Le trajet est agréable, offrant de belles vues sur la cordillère. On longe sur quelques kilomètres les Ruines de Huari. Ces vestiges témoignent d'une cité précolombienne (500-700 après J.C). 1 heure plus tard, nous sommes à destination.

 

Le village andin, joli et très calme, est niché dans une région assez verdoyante avec des bosquets d'eucalyptus. 

Avant d'arrivée sur la toute mignonne Plaza de Armas, un marché propose des fruits et des légumes.

Sur la Place, un petit musée vend de superbes articles/souvenirs consacré aux figurines et à la bataille d'Ayacucho.  

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Le village est réputé pour ses céramiques et son sanctuaire historique.

 

Les toits des maisons, qui bordent les ruelles du village, sont coiffés de petites et curieuses figurines, typiques de la région.

Elles sont censées protéger les habitants du mauvais sort. Même les murs en sont garnis. 

 

La palette de créations des artisans du village s'est élargie : le travail de la céramique rougeâtre représente des sujets et des formes nouvelles de cet art traditionnel avec des plats, des musiciens, des taureaux, etc....

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

A la sortie du village, sur un immense plateau herbeux, en direction de la pampa, un obélisque blanc, érigé en 1974, commémore la bataille de 1824 mettant fin à la colonisation espagnole.

 

Le socle est décoré d'une statue surmontée d'un médaillon à la gloire de Simon Bolivar (libérateur de l'Amérique Latine).

 

Depuis un cerro (petite montagne) proche, la vue est bien belle sur les montagnes de la cordillère.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

De retour à Ayacucho, on déambule dans les rues tranquillement. Nous sommes les seuls touristes.

 

Comme les jours précédents, depuis notre arrivée sur les hauts plateaux, la journée est très chaude. La tranquillité des rues de Ayacucho est perturbée par une manifestation pacifique d'enfants. 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

 

Jeudi 3 octobre 2013

 

 

 

Petit-déjeuner pris au marché. Le temps est agréable et invite au farniente. Journée repos et départ en fin d'après-midi pour Cuzco.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

La Station de bus Wari, de construction récente, est très agréable. Un couple d'anciens, bien sympathiques, vient nous tenir compagnie.

 

Notre bus, semi-cama, à tout les allures d'un bus local et démarre à l'heure à 19h30.  

Le confort ne nous manque pas, reste juste la question de la sécurité !

 

Première partie de voyage sans histoire. En pleine nuit, le bus est stoppé par des policiers; Ils effectuent un contrôle, à la recherche du trafic de coca.

Les femmes, avec leurs nombreuses jupes sont les plus concernées.

RAS, le bus repart.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

Vendredi 4 octobre 2013  

 

 

 

 

 

 

 

A 2h30, nous effectuons un arrêt dans la petite station de Andahuaylas.

Il fait froid, la station est vraiment sale. Nous patientons sur des bancs en compagnie de quelques voyageurs locaux.

 

Seuls étrangers, la présence d'un militaire nous rassure, car un va et vient incessant de personnes étrangères au bus nous oblige à rester attentifs à nos bagages.

 

Quelques enfants insomniaques animent un peu la salle.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Départ du bus à 6h30, le temps est froid et pluvieux. Au lever du jour les conditions climatiques s'améliorent. La vue sur les sommets des montagnes est somptueuse.

La chaussée bitumée se transforme en chemin pierreux.

 

Denise est assise près d'une péruvienne, professeur d'histoire et grande admiratrice de la France. Elles discuteront pendant près de 5 heures.

 

Près d'Abancay, l'éboulement (quelques minutes avant notre arrivée) d'un pan d'une falaise bloque la route.

 

Une pelleteuse mécanique arrive et trace un chemin pour nous dégager. 2h d'un travail dangereux (cet épisode nous rappelle les Philippines, avec le même problème) pour assurer une voie de circulation.

 

Des petits commerçants en motos viennent proposer.....de la nourriture bien sûr.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Nous arrivons à Cuzco à 17h30. Pour effectuer les 900 kms, nous avons mis 22 heures, halte comprise.

 

Fourbus, nous nous installons à l'hospédaje El Tuco, réservé depuis la France, où nous séjournerons avec nos enfants qui arrivent dimanche.l

 

 

 

 

 

 

Samedi 5 octobre 2013  

 

 

 

 

 

 

 

 

La nuit a été réparatrice. Le petit-déjeuner pris dans la cuisine est cosmopolite : un couple d'uruguayens, de jeunes américaines et le propriétaire.

 

Nos enfants arrivant demain, nous nous activons pour récupérer les billets d'entrées au Machu Picchu pour le mercredi 9.

 

Les tickets d'entrée sont délivrés au bureau de la direction régionale de la culture.

Le paiement s'effectuant seulement en soles (monnaie du pays) nous sommes obligés de repartir à la banque pour changer des devises.  La file d'attente est importante (situation régulière et identique au Pérou et en Bolivie).

 

L'accès au Wayne Picchu (montagne faisant face au Machu Picchu) n'est pas possible : complet jusqu'au 15 octobre. 

 

Les autorités péruviennes ayant limité l'accès à 400 personnes par jour, car trop dangereux d'en accueillir plus. 

 

Nous achetons 4 billets à 128 soles/p (38€/p).

 

ATTENTION. Seul le jour indiqué sur le billet est valable pour la visite. 

 

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Nous prenons des renseignements chez Pérou Rail (train), mais aller à Aguas Calientes (ville de départ pour accéder au Machu Picchu) par le rail est onéreux. En siège économique, le billet est à partir de 70$ (54€) l'aller.

 

Nous avions lu, avant notre départ sur un blog, les possibilités de faire le trajet en combi en passant par des villages.

 

Un couple de commerçants rencontrés dans la rue nous confirme l'information.

Ils nous communiquent le nom de la rue pour prendre un combi pour Santa Maria, départ du "périple".

 

Nos enfants sont partants pour notre façon de voyager, alors VAMOS !

 

 

Direction la Plaza de Armas, c'est l'endroit emblématique de la cité. Il y a une foule de touristes. On y reviendra demain matin pour apprécier l'architecture et photographier en toute tranquillité.

 

A deux pas de la Plaza, nous visitons le Couvent de la Merced, accolé à la Basilique. 

Impossible de rester insensible à la beauté du jardin du cloître à l'inspiration architecturale baroque.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Adossé à la colline, le quartier de San Blas est très touristique, mais en musardant dans les jolies ruelles et escaliers, particulièrement pentus, nous trouvons le calme. Il faut dire que la balade se mérite. 

 

Près de l'église, depuis un mirador longeant une place, nous avons une belle vue sur la Plaza Centrale et les montagnes environnantes. C'est superbe.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

On se dirige vers les ruines de Saqsaywaman, une forteresse inca. C'est un site religieux où vivaient les  prêtres qui officiaient lors des cérémonies et des sacrifices.

Elle est située à deux kilomètres de Cuzco. Elle culmine à 3700 m.

 

Composée de remparts parallèles longs de 600 m, ils sont constitués de blocs monolithiques de plusieurs tonnes. Parfaitement imbriqués les uns dans les autres. Leur aspect poli est magnifique.

 

La technique utilisée pour déplacer ces masses de pierres reste un mystère.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Depuis le belvédère du Cristo Blanco, quelques dizaines de mètres plus haut, nous bénéficions, malgré un léger voile de brume, d'un superbe panorama sur Cuzco et sa banlieue.  

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

La météo est capricieuse, alternant soleil et nuages.

 

Nous revenons, toujours à pied, vers le centre où nous croisons un couple de jeunes mariés et leurs invités.

Les cholitas sont parées de leur plus belle tenue. 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

= = = = = = = = = = = = = = = =

 

 

 

Suite de notre périple au Pérou avec nos enfants Manuela et Benjamin dans "Voyage à 4 du Machu Picchu à l'ile d'Amantani en 2013".

 

et

 

"Voyage à 4 en Bolivie"

 

 

 

Nous reviendrons au Pérou, à deux, le 6 novembre.

 

 

 

= = = = = = = = = = = = = =

 

 

 

 

 

Retour à deux au PEROU

 

 

 

 

 

 

Mercredi 6 novembre 2013 

 

 

 

 

 

Les formalités pour quitter la Bolivie et l'entrée au Pérou se font au pas de charge : peu de touristes, les fonctionnaires ont le sourire.

 

Sur la rive opposée, les massifs montagneux enneigés de Bolivie qui surplombent le Lac Titicaca sont majestueux .

Difficile de distinguer l'Illampu et le sommet du Lago Glaciar que nous avons escaladé, il y a quelques semaines.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Nous sommes à la fin du printemps dans cette partie du monde, mais le climat est capricieux à cette altitude. Nous trouvons un peu de neige avant d'arriver à Puno. Dans les villages, les stations-services sont rares : le carburant est vendu dans des bidons en bord de route.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

L'activité économique de la région concerne l'agriculture, la pêche et le tourisme.

Sur les rives du lac, la coupe de la totora bat son plein : les roseaux sont ficelés et entassés sur le bord du lac.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Dans la plaine, les champs cultivés en petites parcelles séparées par des murets en pierres font penser à un immense damier.

 

Peu de tracteurs et d'outils mécaniques. Tout le travail est manuel avec des boeufs à la place d'engins motorisés. Les conditions de production auxquelles sont confrontées les agriculteurs sont difficiles avec le peu de pluviométrie chaque année, ce qui pénalise les rendements.

 

La météo typique en montagne : beau le matin et souvent un vent violent l'après-midi.

 

Les villages, aux maisons en adobe et toits en chaume ou en tôles, semblent perdus au milieu des grands espaces.

 

Nous retrouvons avec plaisir les tenues traditionnelles des femmes, qu'elles soient en ville ou à la campagne. Véritable marqueur culturel et identitaire, le chapeau traditionnel fait partie de la culture andine.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

A 15h00, le sympathique propriétaire de l'hôtel El Manzano nous donnes les clefs d'une chambre.

La balade en ville va être brève : retrait d'argent sur la  Place d'Armas et  diner rapide dans une auberge typique, puis retour à l'hôtel.

 

La journée est bien remplie depuis le départ ce matin de Potosi en Bolivie.

 

 

 

 

 

 

Jeudi 7 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

Petit déjeuner sympa à l'hôtel. On achète, auprès de notre hôte, des billets pour le site de Sillustani, à quelques 50 kms de Puno.

 

Première chose que nous faisons ce matin au terminal routier : achat des billets de bus pour Aréquipa, notre prochaine destination.

 

Puno, malgré son dynamisme, n'est pas la plus belle ville du pays. Elle s'est développée grâce à l'exploitation des mines d'argent au XVIIème siècle.

Elle est surtout connue pour être le berceau de la civilisation inca. Elle a aussi, le triste record d'être la ville importante la plus froide du Pérou.

 

 

La Plaza de Armas mérite la visite. Nous grimpons les marches du parvis de la cathédrale Saint-Charles-Borromée. Construite en 1757, de style baroque métis, le portail et la façade sont finement ouvragés de motifs païens (soleils lunes, sirènes) qui alternent avec des motifs chrétiens.

 

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

A quelques rues, on se dirige toujours à pied, au Cerro Huajsapata.

 

Notre logeur avant de partir de l'hôtel, nous a déconseillés d'y aller seuls, l'endroit n'est pas bien fréquenté. Nous restons sur nos gardes.

On gravit les marches qui mènent au cerrito (petit mont) où est érigé une grande statue blanche du 1er inca, Manco Capac qui, d'après la légende, serait sorti des eaux du Titicaca pour fonder l'Empire Inca.

 

Depuis les hauteurs, une superbe vue s'offre à nous, englobant la ville, le lac et les différentes petites iles.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Revenus dans la partie basse de la cité, nous traversons un marché qui empiète sur les rails d'une ancienne voie ferrée et poursuivons notre balade vers le port.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Sur le quai, de nombreux petits restaurants avec terrasse, des installations éphémères avec 1 table et 4 tabourets, offrent un panel multiple pour se restaurer. 

Un attroupement devant un camion aménagé (en Europe nous appelons cela food-truck) en gargote nous interpelle.

 

La spécialité de la cheffe est le céviche de truite ( truite crue marinée avec du citron vert, de l'oignon rouge, des grains de maïs et de la patate douce coupée en tranches épaisses). On prend place sur des tabouret :  le plat est délicieux. 

En dessert, des churros, des tranches d'ananas et de pastèques feront notre bonheur. Tout cela pour un prix modique.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Un immense tapis verdâtre de lentilles d'eau tapisse la surface du lac dans le port. Les eaux résiduelles et les effluents non traités stagnent à l'intérieur de la baie.

Superbe pour les photos mais, ultime conséquence, les poissons fuient ces eaux mortes.

Nous rentrons à notre hôtel en passant par le marché alimentaire étalé dans la rue. Il est toujours aussi actif et coloré.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

A 14h30, un minibus vient nous chercher à l'hôtel. Nous sommes une dizaine, avec un guide qui va nous faire partager, en espagnol et en anglais, ses connaissances sur le site.

 

Sillustani est un site archéologique funéraire pré-inca, à 40 kilomètres de Puno, sur les rives du lac Umayo.

Dès l'entrée, depuis un promontoire, un panorama magnifique s'offre à nous au milieu des collines, des ruines et un lac magnifique avec des iles.

 

Les tribus guerrières enterraient leurs aristocrates dans des tours appelées chullpas. Elles sont construites pour souligner le lien entre la vie et la mort. 

 

Vides à présent, elles sont préservées et méritent le détour : les blocs de pierre rappellent les constructions des incas.

 

Certaines chullpas présentent des reliefs, en relation avec le culte des morts.

 

Le site est entouré par le lago Umayo aux eaux cristallines. Sauvages ou élevés pour la laine et le portage des charges lourdes, des lamas peuplent les rives sous la surveillance de quelques familles.

   

Belle journée "bucolique" dans un cadre magique.

 

En fin de visite, on aime moins le côté attrape-touristes avec de nombreuses (trop) échoppes de souvenirs le long du chemin d'accès.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Sur la route du retour, visite (obligatoire) d'une  "demeure traditionnelle". Reconstitution du village avec les outils de travail. Aucune authenticité. On "zappe " la zone des souvenirs.

 

Dehors, dans un enclos, la famille des camélidés est représentée : la vue des lamas, vigognes et alpagas nous suffit. 

   

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Retour à Puno vers 18h. Dans une gargote, on se contente d'une soupe agrémentée de viande, un plat typiquement local, et d'un dessert (pas top), pour 5 s/p.   

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 8 novembre 2013 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Départ de Puno à 6h15 en bus local. Nous allons devoir être patients car le parcours va être jalonné de nombreux arrêts.

 

Longue attente au terminal du centre-ville de Juliaca, une grande ville.

 

Le quartier est très animé et bruyant. Les transports en commun sont assurés par des tricycles et des mototaxis blancs et bleus à trois roues en toile ou en tôle. Le conducteur qui à la voix qui porte le plus gagne la course !

 

Le chauffeur du bus est content, l'allée centrale s'est lesté de quelques passagers supplémentaires (assis sur des strapontins ou tabourets) et le toit s'est alourdi de nombreux ballots. Le déplacement doit être rentabilisé au maximum et "au diable la sécurité"......

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

Rencontre improbable après plusieurs kilomètres de route, une ligne de chemin de fer longe la route... ou l'inverse. Il semble que l'on fasse  la course avec une draisine. Un événement surréaliste dans cet environnement désertique.

 

Les trains entre Arequipa et Cuzco, ainsi que Arequipa et Puno, n'existent plus.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

A plus de 4000 mètres d'altitude, les paysages de l'Altiplano sont magnifiques et variés.

Mini-pause à hauteur de la Laguna Lagunillas, pour se dégourdir les jambes pour certains... ou se soulager pour d'autres.

 

La vue est magique depuis un belvédère. Les lamas et les flamands roses se partagent les rives du lac. 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Nous sommes à hauteur de la Réserve Nationale Salina y Aguadar Blanca avec un panorama surprenant sur les sommets enneigés des volcans.

Les lamas, et particulièrement les vigognes, profitent des grandes étendues en toute liberté. 

 

La traversée de la Cordillera Negra, avec un des plus dangereux volcans le Misti qui domine majestueusement la ville de Arequipa, attire notre regard en permanence. 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Dans le bus, nous hésitons un moment. Il est possible de descendre à l'embranchement d'un poste de police, près de Patahuasi, pour rejoindre la ville de Chivay, et de là, se diriger vers le canyon de Colca.

 

Encombrés par nos sacs de voyage, on renonce. Après le calme de Puno, on retrouve dans la banlieue d'Aréquipa, les habitations de fortune des périphéries des grandes villes : pas d'eau, ni d'électricité, ni d'assainissement... Le centre historique, par contre, est très bien entretenu.

 

 

Près de la Plaza de Armas, notre choix d'hôtel se porte sur la Posada San Jan, un bel édifice d'architecture colonial. 

 

La deuxième ville du Pérou, baptisée "la ville blanche", a vraiment beaucoup de charme. Elle doit son surnom à ses bâtiments coloniaux construits avec du "sillar", une pierre blanche volcanique.

 

La capitale de la région, riche de nombreux monuments classés, est la deuxième ville la plus peuplée du pays. Blottie à 2335 mètres d'altitude, au pied des volcans Misti et Chachani.

 

Arequipa est classée, depuis l'année 2000, au Patrimoine Culturel de l'Humanité.

On débute la visite par le Parc Grau. La vue est royale sur le paysage accidenté des Andes et ses volcans : presque inquiétante pour la sécurité des habitants.

 

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Avec un seul  crédo, découvrir ces joyaux à notre  "vitesse", on se dirige vers la Cathédrale Notre-Dame qui domine la Plaza de Armas.

Depuis sa construction en 1656, elle a subit de nombreuses restaurations dues à un incendie puis à des tremblements de terre, dont le dernier en 2001.

Immense, elle occupe avec ses 108 mètres de long, la largeur de la place.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

La Plaza de Armas est accessible par trois portails en granit, coiffés de voutes en briques. Les beaux bâtiments coloniaux abritent des banques, des magasins stylés et de bon restaurants. C'est un plaisir de déambuler sous les arcades.

En soirée, près de la cathédrale illuminée, on sacrifie une nouvelle fois au poulet/frites péruvien.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

 

 

Samedi 9 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

Une fois le petit déjeuner avalé à l'hôtel, on change d'hospéjade, le quartier est trop bruyant.

En fin de semaine, les péruviens adorent faire la fête, musique à tue-tête. Une boite de nuit jouxte la pension, il faut toujours être attentif à l'environnement lors du choix d'un couchage. 

 

Avec nos sacs sur le dos, nous trouvons près du couvent Santa Catalina, l'hospédaje El Remenso. L'accueil familial est très chaleureux.

 

Nous souhaitons faire une randonnée à la laguna Blanca au pied du Misti. Impossible de trouver la station de combis, les avis donnés par les aréquipenos sont très contradictoires sur les itinéraires : on abandonne l'idée.

 

Le Couvent Santa Catalina vient d'ouvrir ses portes à la visite. A l'entrée, dans le patio, une guide propose ses services, elle parle le français : nous allons faire la visite en sa compagnie.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Sa construction a débuté en 1579. C'est le plus grand couvent du monde, le plus important édifice religieux du Pérou.

 

Une communauté de 40 soeurs carmélites habitent une partie du vaste complexe religieux, d'une superficie de 20.000 m2. Aux fil des siècles, le couvent a accueilli jusqu'à 500 soeurs.

 

Le sens de la visite nous fait passer par plusieurs ruelles à consonance andalouse : Cordoba, Toledo.....

 C'est un dépaysement complet, nous sommes en Espagne, en Andalousie, tant le style architectural est calqué.

 

Dissimulée derrière de hauts murs, c'est une ville dans la ville avec un dédale de rues aux bâtiments aux couleurs vives : bleu indigo, ocre jaune, orange abricot ou rouge brique.

 

On traverse des jardins fleuris et des patios entourés d'arcades et ornés de superbes fontaines, où les religieuse se retrouvaient les jours de marché.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Les soeurs y vivaient recluses et coupées du monde. Issues de familles fortunées, pour avoir l'honneur et le privilège d'intégrer le couvent, elles devaient verser une dot importante à la communauté.

 

Grace à cette action, elles occupaient un appartement doté d'un certain confort : cuisine, chambre et pour les plus privilégiées, d'une pièce à part pour loger les servantes.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Les couloirs extérieurs possèdent des fresques murales de toute beauté. Les plafonds sont ornés de toiles de l'école de Cusco.

 

Les salles aux riches mobiliers sont garnies de luxueux objets d'orfèvrerie et des sculptures. 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Le côté pratique n'a pas été oublié : dans les jardins, nous découvrons un astucieux système d'irrigation constitué de grandes demi-jarres en terre cuite.

 

Les religieuses qui vécurent dans le monastère jusqu'en 1969 sont enterrées dans un petit cimetière attenant.

 

Les appartements des nonnes ont une cuisine, mais dans l'obscurité, nous en observons une, immense, avec un four à pain.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Nous grimpons sur les toits : depuis les terrasses, la vue est fabuleuse sur la ville et au loin, les volcans Misti et Chachani.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

La visite est terminé, elle a duré trois heures. L'ambiance hors du temps de ces lieux en fait un de nos coup de coeur du voyage.

Ce couvent, parfaitement entretenu, est un lieu unique. Une visite incontournable lors d'un séjour à Arequipa.

 

Les rues piétonnes voisines sont bondées. Il y a une grosse activité commerciale et nous sommes sur un weed-end. 

On se pose dans une pâtisserie où les gâteaux ont des couleurs éclatantes. Je "craque" sur une coupe au chocolat/chantilly gigantesque.

 

La Cathédrale est ouverte. A l'intérieur, la nef toute dorée est magnifique. L'autel principal est en marbre de Carrare. L'orgue, très imposant, est un des plus grands d'Amérique du Sud, il vient de Belgique.

 

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

Au Terminal Routier, nous achetons des billets pour le village de Cabanaconde au Canyon de Colca pour demain, départ à 3h30 du matin.

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 10 novembre 2013 

 

 

 

 

 

 

 

 

La sonnerie du téléphone nous réveille en pleine nuit à 2h. Pas de petit-déjeuner ce matin.

Nous laissons nos gros sacs à la consigne de l'hospéjade, et, dans un petit sac à dos, nous mettons le strict nécessaire pour 3 jours.

 

Départ en taxi à 2h30. Dans le Terminal, notre bus doit être le plus ancien. Peu de monde grimpe à l'intérieur, nous démarrons à l'heure prévue 3h30.

Nous avons environ, 220 kilomètres de trajet.

 

 

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Dès les premiers hectomètres parcourus, le chauffeur est à la chasse aux clients, n'hésitant pas à faire des détours dans la ville.

 

Nous mettons enfin le cap sur la route de Puno.

A la pointe du jour, nous profitons des splendides panoramas sur les sommets. Quelles couleurs !

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Au bout de 2h00 de trajet, petite panique du conducteur et de son aide, due à une surchauffe du moteur.

 

Dans la cabine, des volutes de vapeur apparaissent. Les deux compères alimentent en permanence le radiateur avec des bouteilles d'eau.

 

Après plusieurs tentatives de réparation, le moteur rend l'âme, on se gare sur le bas côté, en plein désert mais dans un décor de rêve.  

 

On apprendra par la suite que cette compagnie, la pire, est à éviter ; mais c'est la seule qui assure un départ de très bonne heure d'Aréquipa.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

On nous assure qu'un autre bus de la compagnie va venir nous chercher. Nous décidons de ne pas attendre, et nous nous rendons sur le bord de la route pour faire du stop. 

 

Après une petite attente, un minibus nous emmène à la ville de Chivay (10 s/p), le véhicule est surchargé, nous faisons le trajet  debout.

 

 

A la station de bus de cette ville, on prend un combi (7 s/p) pour le village de Cabanaconde, distant de 60 kilomètres.

 

Les femmes portent des robes et des vestes ornées de belles broderies. Elles portent des chapeaux, très colorés, en coton.

 

 

De 12 places initialement et officiellement prévues, on se retrouve rapidement à 22 au maximum et tellement compressés qu'il nous est impossible d'avoir un aperçu du Canyon de Colca.

Odeur, chaleur et, malgré tout, pas une plainte des locaux, sûrement habitués quotidiennement à ces conditions de transport

 

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Le chauffeur nous dépose sur la place du village de Cabanaconde à 10h30.

On petit-déjeune à l'hôtel Valle Del Fuego où on passera la nuit à notre retour de la randonnée dans le canyon.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

On s'engage dans un chemin, près de l'église du village vers 12h.  

 

On laisse derrière nous Cabanaconde après avoir traversé des champs de maïs.

Le canyon est face à nous. Sur le sentier, un garde/contrôleur nous demande les bolétos (billets) touristicos que l'on ne possède pas : 70 s/p, la marche devient un luxe.

Après discussion, nous lui en achetons qu'un et le gars accepte de nous laisser passer.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Nous "attaquons" notre petite expédition vers l'Oasis de Sangalle :  le chemin est étroit et pierreux, les genoux sont beaucoup sollicités dans cette pente abrupte.

 

La vue est fantastique sur le canyon, sa profondeur à cet endroit avoisine les 1100 mètres.  

Il est le 2ème plus profond au monde après son voisin de Cotahuasi. Long de 100 kms, il est entouré de hautes montagnes et de volcans.

 

Lors de la descente, nous sommes surpris par un cavalier sur une mule. Il faut s'effacer pour laisser passer. 

il assure le ravitaillement des villages car il n'y a pas de réseau routier et l'animal sert au transport des vivres et autres marchandises.

Pas de végétation, le sol est très sec. 

 

Au fond du canyon, l'oasis s'offre à notre vue, dans un écrin de verdure. 

Encore quelques minutes d'effort pour atteindre cette première étape où nous passerons la première nuit.

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

2h30 d'effort plus tard, la vision est rafraîchissante.

Avec de nombreuses plantes, fleurs et arbres tropicaux, l'environnement est très calme autour d'une piscine et de quelques bungalows.

Nous nous installons dans notre abri. Très simple et sommaire.

 

Ce soir, dans le mini-restaurant, nous partageons le repas avec un jeune couple de Toulouse. L'occasion d'échanger quelques "tuyaux" sur le voyage.

Pas besoin de berceuse, la journée a été longue et pleine d'imprévus.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

 

Lundi 11 novembre 2013

 

 

 

 

Lever aux aurores. La journée de marche va être longue. 

 

Nous quittons l'oasis à 7h00, en direction de deux minuscules villages Malata et Coshnirwa.

Nous changeons de rive, en franchissant un pont sur le Rio Colca.

Assez rapidement l'Oasis est derrière nous.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Le chemin est étroit et sinueux en bordure de la falaise, la chaleur devient étouffante. Nous avons droit à une séance émotion. Des éboulements se sont produits les jours précédents. 

 

Au premier, il n'y a plus de sentier, on effectue le passage seuls, dans les gravillons, en prenant énormément de précaution, la chute peut être fatale. Nos bâtons de marche remplissent pleinement leur utilité....

 

Au deuxième, le chemin est aussi "effacé"  mais là, des employés du Parc chargés de l'entretien et armés de pelles sont au travail. Ils nous aident à franchir ce  passage.

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Une villageoise au pas alerte, nous rattrape et nous tient compagnie jusqu'au village de Coshnirwa. Nous devons "allonger le pas" pour la suivre.

Dans un monologue, elle nous raconte son quotidien très dur dans ces montagnes, sans se plaindre.      

Une belle leçon de vie. 

 

Dans le canyon, des condors planent, portés par les courants d'air ascendants. Le zoom du Sony me permet de faire des photos de qualité. 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

San Juan de Chuccho, le proprio du petit restaurant nous improvise un excellent repas : steak de lama, accompagné d'un jus de fruits frais.

 

Sur la place des femmes discutent devant l'église en nous lançant de fréquents regards.

Depuis hier, sur tout le parcours, nous avons rencontrés seulement 7 touristes, tous avec des guides.

 

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 Nous avions initialement prévu de passer la nuit dans ce village mais, après s'être consultés, on décide de rejoindre Cabanaconde directement. 

 

On change de flanc de montagne en traversant le Rio par un pont. Face à nous, la montée semble bien rude, sans plat ni de descente.

Pas de conversation, il faut rester concentrés sur nos sensations.

 

On croise des locaux qui vont à leur village avec des mules.

 

Lors d'une pause à mi-montagne, on évalue avec fierté le chemin que l'on a parcouru depuis hier matin. 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Enfin, on atteint la partie plane d'un champ près de Cabanaconde, c'est la délivrance !

Partis à 12h30 du fond du canyon, on arrive au sommet à 17h.

 

On aura mis 2 h30 pour descendre au fond du canyon hier et 4 h30 pour remonter aujourd'hui.

On a pas "chômés" ! 

 

Deux belles journées ensoleillées et chaudes. Des paysages magnifiques, des rencontres avec des locaux que la barrière de la langue (dialecte) limite parfois.

 

La douche, un peu de repos avec une bonne bière bien fraiche ! Que du bonheur.

 

Nous confirmons par téléphone à l'hôtel El Remenso à Arequipa, notre retour pour le lendemain, un jour plus tôt que prévu.

 

Ce soir, une soupe et des spaghettis au pesto et au lit à 20h. Très, très fatigués.

 

Aujourd'hui, nous avons marché 9 h (18 km) -  1800 m de dénivelé, avec quelques portions qui ressemblent à de l'escalade.

 

 

Itinéraire dans le canyon.

 

Flèche verte : 1ère demi-journée

Flèche mauve : 2ème journée

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

 

Mardi 12 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

Cela fait près de deux mois que nous nous "agitons" sur ce rythme et nous tenons la grande forme.

 

Ce matin, après une bonne nuit de sommeil, et sans courbatures, nous reprenons la route.    

 

Départ au petit-jour de la place centrale de Cabanaconde à 6h30 avec le bus de la cnie Reyna juqu'au point de vue de Cruz Del Condor sur la route de Chivay où nous avons décidé de faire une halte de 2-3 heures sur ce site très renommé, pour essayer d'apercevoir encore des condors.

 

Les couleurs sont superbes au lever du soleil.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

Beaucoup de monde au mirador de la Croix du Condor. La majorité des visiteurs viennent d'Aréquipa, avec des agences, pour voir les condors.

 

Une aubaine pour les villageoises parées de leur plus belle tenue : les touristes se ruent sur les stands de souvenirs.

 

Sur une halte de 7h00 à 11h00, nous verrons deux points noirs au loin.

Heureusement pour nous, la randonnée nous a comblés avec la vue de quelques spécimens. Ici le point de vue est magnifique pour l'observation mais le résultat peut s'avérer aléatoire.

 

 

Vers 11h00 on prend place dans le bus de la cnie Andaluccia qui nous mènera directement à Aréquipa.

 

Nous traversons des paysages grandioses, les lagunas Salinas y Blanca, avec des sommets à 4800 mètres d'altitude : le trajet passe très vite .

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

Nous traversons des petits hameaux isolés. 

Les revenus sont très bas pour les habitants qui exploitent le sel déposé dans la lagune une partie de l'année, et le reste du temps font de l'élevage de lamas et d'alpagas, logeant dans des petites maisons au toit de tôle, mal isolées, sans chauffage ni électricité.   

 

Les conditions de vie sont très rudes à cette altitude. 

 

Arrêt à la station de bus de Chivay. Le moto-taxi est une source importante d'emplois dans les régions reculées du pays. Coloré et bariolé, c'est un mode de déplacement efficace pour compenser le manque de développement du réseau de transport collectif.

 

Dans le bus, les femmes rivalisent d'élégance avec les tenues traditionnelles dont le chapeau : une institution dans le pays. Broderies colorées ou version chic !

 

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

A Arequipa, au terminal privé des bus de la compagnie Flores, nous achetons des billets pour Tacna, terme de notre périple au Pérou.

 

On termine la journée par une dernière balade en ville.

La Plaza de Armas est le joyau de la ville. Elle est entièrement illuminée par des lampadaires et des luminaires subtilement placés dans la Cathédrale et sous des arcades abritant des magasins encore ouverts.

 

 

 

On gardera un très bon souvenir d'Aréquipa.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

 

 

 

Mercredi 13 novembre 2013

 

 

 

Contact skype avec Ben ce matin.

 

Nous quittons nos hôtes, en taxi, pour le Terminal Flores. Une très belle et moderne station de bus.

 

Le voyage se passe sans problème sur la Panaméricaine ; au début en direction du Sud avec des montagnes très arides et ensuite vers l'Ouest avec la traversée d'un désert et des dunes de sable. 

 

 

La Route Panaméricaine n'est qu'une longue ligne droite.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Nous arrivons à Tacna vers 11h. Une armée de rabatteurs très pressants attendent les passagers à la descente du bus pour emmener les voyageurs à la frontière chilienne.

 

On laisse passer "l'orage" et nous allons déjeuner au resto du Terminal.

Denise choisit elle même le taxi collectivo qui nous mènera à la frontière.

 

Au poste de police péruvien, le chauffeur prend nos passeports et s'occupe des premières formalités et une fois celles-ci effectuées, on rejoint le poste frontière chilien. Le passage est rapide à l'immigration. 

 

Pour le contrôle douanier, nous prenons place dans la très longue file d'attente... L'ambiance est très animée (interpellation bruyante, mais dans la bonne humeur, des fonctionnaires) car des personnes profitant de "passe-droits" la franchisse en douce.

 

Enfin, le passage pour nous se fait vers  20h. Vu l'heure, plus de contrôle ni de fouille...

 

Les douaniers doivent avoir hâte de rentrer chez eux.

 

Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca
Voyage au Pérou à 2 en 2013. Lima. Cuzco. Aréquipa. Canyon de Colca

 

Un taxi collectivo nous emmène au Terminal de bus d'Arica, une ville portuaire importante du Chili, distante de 15 km environ. 

 

 

 

 

 

 

Adios al Perú

 

 

 

Hola Chile

 

 

 

 

 

 

 

Bilan du voyage au Pérou 

 

 

 

 

Nous savions que ce pays était riche en histoires et mythes. Ce mois passé à le parcourir nous a permis d'en découvrir un peu plus.

 

Diversité de paysages incroyables, les volcans, l'Altiplano, les canyons.

Les superbes et riches édifices et couvents religieux, les bâtiments coloniaux.

 

Avec nos enfants, découverte des sites archéologiques de Cuzco, du Machu Picchu et du lac Titicaca.

La tranquillité et l'authenticité de la région du Centre du pays - Huancayo et Ayacucho- avec les marchés traditionnels.

La visite de la belle ville d'Aréquipa et le monastère Santa Catalina.

 

Les  + 

 

  • Les costumes traditionnels des cholitas (femmes indigènes péruviennes).
  • La magnifique ile d'Amantani sur le lac Titicaca avec, en arrière plan, la cordillère.
  • L'accueil sans fioriture de Maria, sa soupe de quinoa et le maté de munia (feuilles de menthe des Andes), sur l'Ile d'Amantani. Authenticité garantie.
  • Le trek du canyon de Colca.
  • Cuzco, si on évite la cohue des touristes.
  • La randonnée pour accéder au Machu Picchu depuis Santa Maria.
  • Les boissons : la cusquenia (bière), le maté (feuilles de coca et munia), le pisco sour (alcool de raisin+citron vert+ blanc d'oeuf+glaçon).
  • Les fruits et légumes (particulièrement l'avocat) et le céviche (poisson cru mariné au citron vert).

 

Les - 

 

  • Le code de la route, absent au Pérou. Attention, danger pour les piétons.
  • L'insalubrité chronique dans les villes, les bords de route etc... (heureusement, la jeunesse estudiantine a pris les choses en mains et informe la population sur les conséquences).
  • Le monopole de Pérou rail (que nous n'avons pas emprunté) pour accéder au Machu Picchu.
  • Le peu de diversité des menus au restaurant, quand on voit la variété et l'abondance des fruits, légumes et viandes sur les étals des marchés

 

 

 

Sujets d'étonnement:

 

 

 

 

Les postes de télévision omniprésents dans les commerces, petits stands de marché,  etc... qui accaparent l'attention du personnel.

 

Les nombreux contrôles par la police dans les bus de nuit (soutes et passagers) en recherche de drogue qui approvisionnerait les finances du mouvement " Nouveau Sentier Lumineux". 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 15:43

 

 

Voyage à 2 en Bolivie

 

 

Année 2013

 

 

 

 

Sorata

 

 

Cochabamba

 

 

Santa Cruz

 

 

Sucre

 

 

Potosi

 

 

 

 

 

 

 

Informations générales

 

 

 

 

 

Visa

 

 

Validité du passeport 6 mois après le retour. 

 

 

 

 

 

Vaccination

 

 

Pas de vaccination obligatoire.

 

 

 

 

 

Question Argent

 

 

1 euro = 9 bolivianos

 

 

 

 

 

 

Question hébergement 

 

 

 

 

Tous nos hébergements sont choisis sur place. Bien sur nous demandons à chaque fois à visiter la chambre avant de nous installer. Nous avons toujours fonctionné au "feeling" et n'avons jamais eu de problème.

 

 

 

 

 

LA PAZ

 

Hospédaje Arth'ys guesthouse

Ave Montes.

 

Familial, bon accueil, cuisine à disposition, bien situé et sécurisé. 85 bs/p la nuit.

Nous recommandons.

 

 

 

 

SORATA

 

Hôtel Résidencial Sorata

Plaza Central.

 

Bel immeuble ancien, joli jardin très fleuri, chambre propre, 40 bs/p la nuit. Très correct.

 

 

 

 

COCHABAMBA

 

Hôtel Casa Vieja Colonial

Calle Junin.

 

Simple, joli jardin, p/d compris, bien situé, 130 bs la nuit. Correct.

 

 

 

 

SANTA CRUZ

 

Hôtel Sarah

Calle Sara 85

 

Bien situé, propre mais cher pour les prestations, p/d compris, 200 bs la nuit.

 

 

 

 

SAN JOSE DE CHIQUITOS

 

Hôtel Turubo

Calle Bolivar. Plaza Principal

 

Chambre avec ventilateur, propre, 120 bs la nuit. Près de la place centrale. Bon accueil. Correct.

 

 

 

 

SUCRE

 

Hôtel Pachamama

Calle Aniceto Arce 450.

 

Bon accueil, beau jardin, cuisine, très bien situé. 90 bs la nuit. 

A recommander.

 

 

 

 

POTOSI

 

Hôtel El Turista

Calle Lanza 19

 

Bel immeuble, bon accueil, chauffage, p/d compris, négocié à 200 bs la nuit.

Très correct.

 

 

 

 

 

 

 

 

Question transport 

 

 

 

 

 

BUS 

 

 

 

LA PAZ - SORATA

 

140 kilomètres. 4 h30 de trajet.

Combi aller et retour, 17 bs/p.

 

 

 

LA PAZ - COCHABAMBA

 

380 kilomètres. 5h30 de trajet.

Compagnie Cosmos. Semi-cama. Confort. 43 bs/p.

 

 

 

COCHABAMBA - SANTA CRUZ

500 kilomètres. 9h de trajet.

Compagnie Copacabana. Semi-cama. Confort. 40bs/p.

 

 

 

SANTA CRUZ - SUCRE 

500 kilomètres. 10h de trajet.

Compagnie Santa Cruz Expresso. Bus touristique au lieu du semi-cama. 150 bs/p, à éviter.

 

 

 

SUCRE - TARABUCO 

60 kilomètres. 1h à 1h30 de trajet.

Combi aller et retour. Nombreux arrêts, 20 bs/p.

 

 

 

SUCRE - POTOSI 

160 kilomètres. 3h de trajet.

Compagnie Villa Impérial. Bus local, 17 bs/p.

 

 

 

POTOSI - LA PAZ

550 kilomètres. 10h de trajet.

Compagnie El Dorado. Bus cama. Confort. Sécurité. 110 bs/p.

 

 

 

LA PAZ - PUNO (PEROU)

260 kilomètres. 4h de trajet.

Compagnie Titicaca. Bus semi-cama. Confort. 70 bs/p.

  

 

 

 

Des contraintes dans un bus touristique, économico et local car tout est permis : 

- sécurité pas très fiable.

- Bus surchargé, promiscuité, vendeurs d'en-cas pour s'alimenter, bonimenteurs pour la vente de livres ou produits médicinaux.

Mais la découverte du quotidien fait le charme du voyage.

 

 

 

 

Terminaux routiers

 

Toujours bien organisés, mais ne pas relâcher son attention sur les bagages. 

 

Tarifs affichés dans les bureaux de vente, mais en fonction du moment, possibilité de réduction ou au contraire, d'un prix élevé.

 

Terminaux toujours bruyant, dû à la concurrence entre les "aboyeurs" pour attirer les clients dans leur compagnie : une vraie scène de théâtre.

 

 

 

 

 

Terminaux des combis

 

Regroupés dans un quartier ou en plusieurs points de la ville. Ils ne partent qu'une fois complets, aléatoires au niveau de l'horaire, mais indispensables pour la population. 

 

 

 

 

 

 

 

Train

 

 

 

 

Santa Cruz - San Jose De Chiquitos

 

 

265 kilomètres. 5h15 de trajet.

Classe Expresso Oriental. Aller et retour 90 bs/p.

 

 

 

 

 

 

 

 

Question au quotidien

 

 

 

1 litre d'eau : 6 bs.   1 menu local : 20 bs

1 menu touristique : 50bs.   Empanadas: 4bs

 
 

 

 

 

 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

 

 

 

 

 

 

Après notre escapade en famille au Machu Picchu et sur l'ile d'Amantani au Pérou, puis au Salar d'Uyuni en Bolivie (voir les articles précédents) nos enfant ont pris l'avion pour Paris depuis l'aéroport de La Paz.

 

Nous deux poursuivons notre séjour en Bolivie.

 

 

 

 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 

 

 

 

Carte et itinéraire du voyage en Bolivie

 

 

Flèche violette : périple en famille.

 

Flèche verte : périple à deux.

 

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

 

 

Mardi 22 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

Départ aujourd'hui pour Sorata, la capitale de la province de Larecaja au Nord-Ouest de La Paz.

 

Après avoir laissé un sac en consigne (gratuite) à la réception de Arth'ys Guesthouse, en taxi, on se rend à El Alto, calle Bustillos dans le barrio Cementerio (cimetière) pour prendre un collectivo (17 bs/p).   

 

Nous démarrons à 8h. Toujours prévoyants en étant les premiers, nous avons pu choisir notre place. Nous nous installons donc à l'avant, à côté du chauffeur.

A l'arrière, les passagers sont bien serrés : plus une place de libre.

 

 

La traversée de El Alto (quartier de La Paz devenu une ville par son urbanisation anachronique) est révélateur de la précarité de la population : des rues boueuses et sales, des décharges qui s'empilent sur les trottoirs, la circulation intense et anarchique.

La population est composée en majorité par les exclus du pays.

 

El Alto, est l'immense cache-misère qui domine la vallée de La Paz

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi


 

Sorata se situe dans la cordillera Réal, à 150 km environ. Nous prenons la route de l'altiplano, en direction du lac Titicaca

 

Le conducteur n'est pas causeur. Il "mâchouille" en permanence une boule de feuilles de coca. Sa bolsita (petit sachet) de coca, à portée de main, est accrochée au levier de vitesse.

Cette plante (les feuilles brutes) a plusieurs propriétés dont celle de calmer la faim et, à la manière du café, de lutter contre le sommeil.

 

Les hauts-plateaux laissent entrevoir des paysages somptueux. Nous scrutons, avec envie, les sommets de la cordillère royale.

Après les longues lignes droites, nous prenons la direction de la ville de Huari. 

 

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

A mesure que l'on grimpe, les vues sont incroyables sur le Lac Titicaca et les sommets enneigés, dont l'Illampu (6430 m).

C'est imposant et grandiose.

 

Alors que cela fait 1 mois que nous sommes en altitude, Denise est dérangée par le soroche (mal des montagnes). Elle demande au chauffeur quelques feuilles de coca à mâcher.

Malgré son goût amer, les effets sont immédiats.

Elle lui achète, pour quelques  bolivianos, le petit sachet de feuilles au cas où le problème se reproduirait. 

 

Nous arrivons à Sorata vers 11h30. Nous posons notre sac à l'hôtel Résidencial Sorata repéré sur le GDR. Un ancien bel immeuble colonial, maintenant défraichi.

On s'installe dans une chambre avec une belle vue sur le jardin luxuriant.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Sorata, à 2670 mètres d'altitude, est réputé pour être un des plus beaux villages des Andes Bolivienne. La population à majorité Aymara y pratique une agriculture variée.

Malheureusement, les rues autour de la place centrale sont en rénovation. On apprécie malgré tout les palmiers-dattiers qui donnent une note exotique ainsi que l'architecture des maison coloniales.

Oublié par les autorités, le village est calme et accueillant., l'activité s'articule autour de la Plaza Général Enrique Penaranda.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Nous déjeunons dans un restaurant sur la Place Centrale, spécialisé dans la cuisine italienne.

Enfin des pâtes pour faire oublier le poulet/frites !

 

On prend contact avec un guide, obligatoire pour effectuer des randos, à l'association locale. Il nous propose un treck pour la Laguna Glaciar (5100 m) sur 2 jours pour 1700 bs. On lui dit que l'on va réfléchir.

 

Dans un bar, un autre guide nous fait une proposition pour le treck, à 600 bs sur un jour, affaire conclue. 

Mais embrouille entre les 2 guides : le premier, averti par le patron du bar, nous a rejoint.

Nous ne souhaitons pas faire d'histoire, on laisse tomber !

Peu de touristes à cette époque de l'année ; la concurrence est rude entre les accompagnateurs, plus ou moins officiels.

 

 

Par hasard, nous rencontrons un couple d'espagnols de Barcelone avec leurs 2 jeunes enfants.

Nous sympathisons et ils nous donnent le nom d'un chauffeur taxi/guide qui les a accompagnés à la Laguna Chilata aujourd'hui.

 

De retour à l'hôtel, on le contacte par téléphone. Il nous demande 500 bs pour la journée, avec un départ à 5h demain matin.

Il nous fait très bonne impression : alors go !

 

 

En soirée, au restaurant, on discute avec nos "ibères" rencontrés dans l'après-midi. Ils sont partis pour 17 mois autour du monde avec leurs enfants de 3 et 5 ans. Bravo !

Nous discutons voyages, et comme toujours, on s'échangent quelques "tuyaux". 

 

Dans le salon de notre hôtel, la propriétaire se propose pour nous préparer, pour demain matin, 3 lunchs-box.

Tout est ok.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 23 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous à l'heure prévue avec Edouardo. Sa femme Héléna l'accompagne. La route monte allègrement en lacets entre les cultures en terrasses.

Les champs de maïs, de pommes de terre et les vergers se succèdent. Nous traversons quelques hameaux typiques.

Fin du chemin carrossable. La voiture va rester là, sur le parking de la centrale d'une mine,  gardée par Héléna.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Enfin, nous attaquons l'ascension. Edouardo suit un chemin vaguement tracé. Après avoir contourné un massif, nous marchons sur un relief qui alterne des parties plates et de bons raidillons.

 

Les vues sur les sommets sont magnifiques. Nous sommes face à un superbe phénomène météorologique. Une "mer de nuages". Tout un immense secteur de la vallée est recouvert d'une épaisse couche ouateuse.

 

Impression iréelle. Trop beau !

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi


La montée est rude, on va trop vite à mon goût, le manque d'oxygène se fait sentir.

Partis de Sorata à 2700 m d'altitude, nous sommes maintenant à 4200 m.

En 1h30, nichée sur un petit plateau, nous sommes face à la laguna Chillata.

Le lac est formé par la fonte des neiges éternelles de l'Illampu.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Edouardo nous montre des pierres qui forment des figures étranges sur les rives. Il ne possède pas de formation de guide, il lui est donc impossible de nous renseigner avec certitude sur ces particularités.

Selon les croyances locales, le lac est sacré, les pierres ont des significations surnaturelles et spirituelles.

Nous serions en présence de vestiges Incas. 

 

Les abords de la lagune sont les terrains attitrés des vaches, lamas et viscaches.

La pause photo nous permet de récupérer un peu de nos efforts.

 

Si le ciel, au dessus de nos têtes, est d'un beau bleu, au loin, du côté du majestueux sommet de l'Illampu, de gros nuages menaçants s'annoncent.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Nous reprenons l'ascension vers la laguna Glaciar à 5045 mètres d'altitude, but de notre ascension 

Le sentier, bien signalé, nous emmène sur le versant occidental du massif de l'Illampu. Nous traversons une zone marécageuse avec quelques jolis petits lacs.

Dans les éboulis de rochers, la difficulté augmente. Edouardo avance sans hésiter.

 

La vue sur le Lac Titicaca, au loin, est fabuleuse : nous sommes récompensés de tous ces efforts.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Vers 4800 mètres, j'ai le souffle court, j'ai très chaud et quelques maux de tête. Pourtant, physiquement ça va. (on est monté très vite, trop vite, l'oxygène se fait plus rare).

Je décide d'arrêter pour ne pas gâcher cette randonnée et je reste à cet endroit pour attendre leur retour.

 

Il ne reste seulement que 300 m d'ascension pour atteindre le glacier. Denise et Edouardo poursuivent.

Le temps par instant se couvre, il tombe du grésil, un peu de neige accompagnés de coup de vent froid.

Je suis tenté de les rejoindre mais il faut rester sérieux.

 

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

J'ai confiance en notre guide, mais je me fais du souci. 

Après un laps de temps assez long, Ils reviennent. 

Ca va beaucoup mieux. 

 

Denise me détaille ce qu'elle a vu.

Après une montée difficile et fatigante dans les éboulis, facilitée par la présence de quelques cairns pour signaler la direction du sommet, elle fait face à un spectacle hors du commun.

 

Une énorme langue glacière de 30 mètres (sixième plus grand au monde) de haut qui se noie dans le Lac Glaciar (5045 m).

 

 

Le temps d'une pause rapide pour manger les sandwichs, elle me montre quelques photos du glacier.

Grande satisfaction par procuration, l'objectif est atteint.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Edouardo est timide, mais curieux de notre venue dans sa ville. Il nous pose énormément de questions sur la France et le "monde" en général.

 

La descente se fait, comme toujours, assez rapidement et on retrouve une température convenable ainsi que le beau temps.

 

Nous retrouvons Héléna et sommes de retour à Sorata à 18h00.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Retour à l'hôtel. Après une douche chaude et un léger repos, direction    un "cyber café" pour envoyer un mail à Benjamin et Manue.

 

Repas bolivien, dégusté avec gourmandise, pour terminer cette excellente journée.

 

Ce treck, pour être vécu dans de bonnes conditions, se fait en 2 jours avec nuit sous la tente à la Laguna Chillata.

Mon regret, c'est de n'avoir pas calmé l'ardeur d'Edouardo qui est monté à son allure, bien trop rapide pour moi, mais sa gentillesse est à souligner.

 

Ramiro Edouardo. Taxi/guia turistica. N° téléphone : 71509193. 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 24 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie reprend son rythme ce matin lorsqu'on quitte Sorata en collectivo vers 8h (20bs/p). 

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Le temps est gris et pluvieux jusqu'à Huari. Dès que l'on quitte la zone montagneuse, nous retrouvons une météo plus agréable sur l'altiplano.

 

Nous arrivons à El Alto vers midi. 

Derrière la vitre de notre véhicule, on est surpris par le comportement d'un chauffeur d'un collectivo qui a percuté un piéton, celui-ci git par terre, inconscient.

Avant de lui porter secours, le conducteur regarde les dégats occasionnés à son véhicule, tranquillement !

 

Nous passons devant une immense statue du révolutionnaire Che Guevarra qui trône sur un rond point.

Il fut exécuté par l'armée bolivienne et la CIA le 9 octobre 1967 près de Santa Cruz à l'Est du pays.

Haute de 7 mètres, l'oeuvre d'art est faite de ferraille. Le "Che" porte une mitraillette à la main droite, il tient une colombe dans la main gauche. Il est debout, le pied gauche écrasant un aigle qui représente les USA.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Dès notre arrivée à La Paz, on achète des billets de bus à la compagnie Cosmos pour la ville de Cochabamba dans le Centre-Est du pays. 

 

Nous récupèrons notre sac au Arth'ys où nous avons retenu une chambre pour cette nuit. Cet après-midi, repos.

Contact skype avec Ben en soirée.

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 25 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons la capitale à 8h15 en bus semi-cama. Nous avons 380 kilomètres à parcourir pour atteindre Cochabamba.

Installés à l'étage du bus, derrière le grand pare-brise, on profite des paysages de l'Altiplano. Avant la grande ville de Oruro, on bifurque à gauche et nous traversons la Cordillère Centrale.

A perte de vue, ce n'est que la nature à l'état brut.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Nous arrivons à 16h30 dans la capitale de la province de Cercado. et nous installons à l'hôtel Casa Viéja Colonial, en plein centre-ville.

 

Cochabamba, située à 2570 mètres d'altitude, jouit d'une météo clémente toute l'année : elle est appelée "Ville du Printemps Eternel".

 

Nous faisons une courte balade, sur la Plaza du 14 de Septiembre, et  nous nous "posons", comme les locaux, dans le parc arboré entouré de belles maisons coloniales.

 

Les cochabambins se retrouvent sur les bancs pour discuter et manger une glace.

 

En début de soirée, en route pour notre hôtel, nous croisons une fanfare : une tradition dans le pays. Toutes les générations se pressent à leur passage.

Pour cause d'estomacs brouillés, pas de balade et de repas ce soir !

 

 

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 26 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contact skype ce matin de bonne heure avec Manue. 

 

Le petit-déjeuner est englouti avec plaisir dans la salle du restaurant. La diète d'hier soir a été bénéfique pour notre estomac.

 

La région est le grenier et le jardin de la Bolivie. C'est d'ici que partent les produits agricoles pour les marchés du pays.

 

En tenue allégée, on se rend près du terminal routier au Marché de la Cancha : il est considéré, comme un des plus grands d'Amérique du Sud.

 

Le mercado est le coeur de la ville. Les stands de fruits et légumes et les étals d'artisanat typiques du pays envahissent les rues et avenues.

 

L'animation est à son comble chaque mercredi et samedi. Nous nous "fondons " dans la population.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi


 
A un angle du parc de la Place du 14 de Septiembre, nous grimpons dans un jeepney qui nous dépose à l'ouest de la cité, au pied de la colline de San Pédro où se dresse, au sommet, le Christo de la Concordia (Christ de la Paix).

 

Un ascenseur nous mène à la gigantesque statue d'une hauteur de 34,20 mètres, dressée sur un piédestal de 6,25 mètres. Le monument pèse 2.200 tonnes.

Il est réputé pour être le plus grand de la planète.

 

Il semble protéger Cochabamba, à l'image du Corcovado, le Christ Rédempteur, de Rio de Janeiro au Brésil.

 

Séance photo de mariage devant l'édifice pour de jeunes mariés. Sympathiques les boliviens, mais la pose est solennelle et le visage grave.

 

Depuis le sommet, la vue panoramique sur la ville et les Andes offre une scène spectaculaire.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Deux possibilité pour le retour au centre ville :  le téléphérique ou la descente à pied.

Fidèles à nos habitudes la marche, pour nous, est le meilleur moyen pour découvrir une ville. Nous optons pour cette solution.

 

Exceptionnellement, on a accès au couvent de Santa Térésa, habituellement fermé, car un mariage s'y déroule.

L'intérieur de l'édifice religieux est joliment fleuri.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

On termine par la Place Colon et les avenues très animées.

Un repas copieux dans le quartier sera suivi d'une glace dans la rue en profitant de la douceur de fin de journée, assez rare depuis que nous sommes en Bolivie.

 

Ce soir, depuis notre hôtel, nous procédons à l'envoi de mails aux amis et à la famille. 

 

Nuit blanche pour cause de musique. (bien regarder l'environnement avant de choisir un hôtel en fin de semaine).

Les boliviens sont de joyeux fêtards !

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 27 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons l'hôtel à 6 h ce matin pour la station de bus toute proche. 

Direction Santa Cruz dans les plaines orientales du pays à 500 kilomètres de là, avec la compagnie Copacabana dans un bus semi-cama.

On démarre à 8h et laissons derrière nous le Christ veiller sur Cochabamba depuis le haut de la colline.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

La première partie du trajet s'effectue sous la pluie et le froid.

Nous croisons beaucoup de camions dans la montagne, lourdement chargés, sur cette route en terre battue. La conduite est difficile. 

Sur les bas-côtés, des carcasses de véhicules accidentés en témoignent. Il nous faut 4h pour couvrir 150 km.  

 

Enorme surprise vers la région amazonienne du pays. A hauteur de Villa Turani, changements de relief, de végétation et de climat.

Avec une température élevée, la vie semble moins rude dans cette région des plaines orientales : riche de ressources naturelles et généreuse en cultures tropicales (bananiers, ananas, cannes à sucre) ainsi que l'élevage de bovins.

La présence, dans le sous-sol, d'hydrocarbures font de cette province le poumon économique du pays.

 

Les restaurants sur le bord de la route se succèdent, les villages traversés sont animés. Dans les marchés, les femmes Aymara, en tenue traditionnelle, ont abandonné le chapeau melon noir : elles portent fièrement un chapeau blanc tressé  

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Nous arrivons à Santa Cruz à 19h. 11 h de bus pour faire 500 kilomètres !

 

En taxi on rejoint le Sarah hôtel. Le prix est prohibitif par rapport aux prestations, mais il est tard, et il commence à faire nuit ; on pose nos sacs.

On souhaite aller manger au centre ville. Recommandations importantes du veilleur de nuit relatives à la sécurité : peu d'argent sur soi, pas de papier officiel, ni de sac :  bonjour l'ambiance !

 

La ville est très animée et occidentalisée. Les restaurants typiquement boliviens sont fermés : on se contente d'un pollo/frites.

Côté sucreries, c'est le festival des couleurs avec des pâtisseries aux couleurs improbables, les boliviens en raffolent. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 28 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon petit-déjeuner à notre hôtel.

 

Nous allons en bus (2bs/p) au terminal routier pour acheter les billets de train pour se rendre à San José De Chiquitos (Mission Jésuite) à 266 km par la voie ferrée, en direction de la frontière avec le Brésil.

 

Puis, nous revenons à la Plaza 24 de Septiembre. Les boutiques, bars et restaurants chics occupent les galeries des anciennes demeures coloniales. Luxe et propreté, une autre Bolivie !

 

Notre départ est à 14h50. Après avoir laissé nos gros sacs en consigne à la réception de l'hôtel, et avec un seul petit sac à dos, direction la gare routière qui à la particularité de faire aussi gare ferroviaire. On s'installe dans le train Expresso Oriental.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Un seul train par jour relie les deux villes. L'Expresso Oriental est économique, populaire et familial, il transporte aussi beaucoup de marchandises.

 

Assez confortable, il est possible de regarder des films sur les écrans de télévision. Le train, bien que roulant très lentement, tangue autant qu'un bateau. Le voyageur bolivien est gourmand, des restes de " pollo " sont répandus sur le sol ! C'est assez folklo.

 

Nous effectuons plusieurs arrêts dans des petites gares. Les paysages sont différents du reste du pays : des forêts sèches alternent avec des champs immenses, propriétés d'imposantes fincas (fermes).

 

Nous arrivons à San Juan à 21h00. Le train continue son parcours jusqu'à Puerto Suarez à la frontière brésilienne.

Il fait nuit, un taxi nous dépose au Turubo, le seul hôtel ouvert. Il fait encore une chaleur tropicale, on apprécie le ventilateur dans la chambre.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 29 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le "ventilo" a fonctionné toute la nuit. Quel plaisir de se réveiller avec les conditions météo généreuses de la région, la température frise déjà les 30°.

 

Empanadas (feuilletés fourrés à la viande) et thé au petit-déjeuner dans un bar qui donne sur la jolie place du village. 

De gros travaux d'assainissement sont en cours sur tout le périmètre, mais le charme opère rapidement à la vue des magnifiques arbres bouteilles qui embellissent le parc. Ces arbres du nom de Ceiba spéciosa ont un tronc renflé couvert d'épines coniques.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Joyaux de l’architecture baroque, déclarées Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco en 1992, ce sont les Missions de la Gran Chiquitania.

Cet ensemble d’une dizaine d’églises fut fondé par le missionnaire Martin Schmidt, à partir des années 1697.

 

 

Celle de San José comprend une église et son clocher : elle arbore quatre structures principales en pierre qui ont fait l'objet de rénovation.

L'ensemble attire le regard : c'est superbe, majestueux et démesuré face à cette petite place de village.. 

 

 

Les missions avaient pour but l'évangélisation des peuplades. Elles étaient conçues de façon à pouvoir défendre des trafiquants les esclaves, les évangélisés et les nombreuses ethnies indiennes.

 

 

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

On visite l'église bâtie en 1748 et le Musée qui retrace, par des fresques murales, toutes les époques de la mission.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Il fait une chaleur accablante, 35°, avec une hygrométrie importante. On tente un rafraîchissement avec de la chicha de maïs, pas top !

 

Les rues sont en latérite rouge, souvent arrosées pour fixer la poussière. Des ouvriers, occupés à la réfection des écoulements d'eau, mâchent des feuilles de coca, les joues déformées par des "chiques" énormes.

Nous sacrifions une nouvelle fois au pollo/frites/riz dans un restaurant bien sympathique. La gastronomie locale n'est pas inventive.

 

Nous poursuivons notre balade à l'abri du soleil, sous les arcades des maisons. 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Des manguiers, citronniers, orangers et papayers ornent les jardins, mais pas de marché traditionnel. Les commerces proposent très peu de produits frais, pas de surconsommation ici, seulement un peu d'artisanat local.

 

Achat d'un masque indien utilisé encore lors des danses traditionnelles. Portées par les hommes, ces pièces représentent Los Abuelos (les anciens).

A l'origine c'était une façon de se moquer des envahisseurs blancs.

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Lors de notre balade, nous croisons des groupes d'hommes blonds coiffés d'un chapeau de cow-boy et en salopette bleu marine et chemise et des femmes en robes longues traditionnelles avec des chapeaux enrubannés.

 

Ce sont des Mennonites, une communauté religieuse évangéliste protestante qui parle l'allemand ancien.

Ils refusent la modernité (pas d'électricité, pas d'eau courante, etc...). Ils vivent en autarcie (ils ont leurs propres écoles, leur gouvernement) dans leurs propriétés agricoles.

Leurs déplacements se font en général en calèche.... mais nous en avons vu dans de gros 4X4.  

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Nous passons la soirée dans un restaurant tenu par un français qui a aussi une propriété agricole. Il nous fourni beaucoup de renseignements sur la vie locale.  

Il est très volubile et content de parler sa langue d'origine (nous aussi de notre côté nous sommes bavards) et on prolonge ce moment au maximum, car notre train en provenance du Brésil, pour revenir à Santa Cruz, passe en gare à 2h00 cette nuit.

 

Notre restaurateur nous apprend qu'une route (financée par les chinois), goudronnée depuis peu, relie la frontière brésilienne à Santa Cruz.

Cet investissement par la Chine doit leur permettre de commercer plus facilement, via un port au Chili.

 

Nous avons le plaisir d'admirer la mission jésuite de nuit, bien mise en valeur par des spots.

 

Finalement, nous apprendrons qu'il existe aussi un bus en fin d'après-midI pour le retour. Mais pas de regret car nous avons pu, en dînant, obtenir toutes les réponses à nos interrogations.  

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

 

 

Mercredi 30 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Difficile de trouver le sommeil dans le wagon.

Nous arrivons au terminus vers 8h30 et prolongeons le séjour au Sarah Hôtel pour une nuit supplémentaire.

Requinqués par une bonne douche, on repart à la découverte de la ville. Celle-ci, en pleine croissance commerciale, dynamique et moderne, est la plus peuplée du pays.

 

Elle est construite en plusieurs anneaux concentriques : la vieille ville, où on loge, est située à l'intérieur du premier anneau.

 

La belle Plaza 24 de Septiembre concentre une grande partie des édifices coloniaux.  

Avec la visite de la Cathédrale de San Lorenzo, du haut des deux tours, nous avons une vue globale de la ville.

Le musée d'arts religieux, à l'intérieur, abrite de belles peintures et sculptures d'époque.

 

Flâner sous les arcades des belles maisons, à l'abri des rayons du soleil, nous occupent toute la matinée.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

A l'écart de l'agitation de la circulation, sous les palmiers de la Plaza, les cireurs de chaussures s'occupent des clients. Un métier oublié dans nos civilisations modernes mais indispensable dans ce pays.

 

Ville moderne et important centre économique, les "Crucenos"  (habitants de Santa Cruz) flânent et arpentent le centre-ville et ses nombreux magasins de marques, implantés sous les arcades des riches bâtiments coloniaux.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Déjà vu depuis le début de notre périple en Amérique du Sud, des manifestants défilent sur les places pour dénoncer les décisions gouvernementales. Le rassemblement se déroule dans le calme.... la police veille.

 

Dans un resto local, on se régale avec un très bon céviche, puis retour à l'hôtel pour une mini-sieste.

Le soir, dégustation de pâtisseries : le visuel est très alléchant, par contre le goût.... 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 30 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

Matinée de repos. Quelques achats souvenirs et nous prenons un collectivo pour une visite du zoo, le plus important en Amérique du Sud par la biodiversité des espèces indigènes.

 

Observer des animaux à travers une grille n'est pas notre "tasse de thé", mais pour avoir un aperçu global de la faune du pays, il faut passer au dessus des préjugés.

 

Le zoo est fréquenté par beaucoup d'écoliers dans des allées très arborées. Des renseignements sur la faune et la flore figurent sur des panneaux :  pumas, tapirs, ours, paresseux, nandous, etc.. pour les gros animaux. 

Perroquets, toucans, condors pour les volatiles.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Dernier repas en ville, on récupère nos sacs à l'hôtel et nous prenons un taxi : direction le terminal routier.

Grosse difficulté pour trouver un bus en partance pour Sucre ce soir. Après une grande discussion, la compagnie Santacruz nous vend 2 places, en bus local, au  prix prohibitif de 300 bs.  

 

Le voyage s'effectue dans le bruit, avec de nombreux arrêts. Malgré le véhicule archi-bondé au départ, le chauffeur continu à prendre des clients.

Les nouveaux passagers s'entassent dans l'allée centrale.

La route, bitumée au début, n'est plus qu'une route empierrée pour la plus grande partie du trajet et dégageant beaucoup de poussière. Les nombreux camions ralentissent la moyenne.

 

Cette distance de 500 kilomètres qui sépare les deux villes va être longue, très longue....

   

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 1er novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous arrivons à Sucre (2780 m d'altitude) à 7h.

Il fait bien plus frais qu'à Santa Cruz. Nous sommes dans la Cordilléra Centrale.

L'entrée de la ville, par la banlieue, n'est pas formidable : un important site industriel local, une cimenterie, génère une pollution du sol et de l'atmosphère.

 

Nous sommes dans la capitale du département de Chuquisaca. Si La Paz est la capitale administrative, Sucre est le centre constitutionnel de la Bolivie.

 

Pour se dégourdir les jambes, on se rend au centre ville depuis le Terminal routier.

Sur le trottoir d'une petite rue, nous sommes interpellés par la gérante de la guesthouse Pachamama.

Elle nous propose de visiter son établissement. On visite la chambre qui nous convient et on dépose nos sacs. Petite discussion rapide avec notre fille Manue par skype.

 

Passage obligé au mercado central tout proche. Les étals croulent sous une profusion de fruits et de légumes. On s'installe dans un box dans le secteur dédié à la restauration.

La nourriture proposée par les " mamas " en tablier bleu est variée : nous goûtons au chorizo criollo accompagné de grosses pâtes : un plat pas très raffiné et bourratif, mais l'accueil est familial.

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

La fête de Todos Santos (jour des Saints) le 2 novembre est attendu avec ferveur dans la ville. Les boliviens viennent honorer leurs morts dans le cimetière.

La fête débute toujours le 1er, en début de matinée.    

 

A l'approche de l'immense cimetière, sur les trottoirs, de grosses quantités de fleurs sont vendues par des villageoises.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Dans les allées, autour des tombes, tout est propre et rangé.

Des "petites mains", pour gagner un peu d'argent, munies d'échelle et d'un nécessaire pour le nettoyage des caveaux proposent leurs services. 

 

Dans les secteurs privilégiés, il y a les mausolées monumentaux des riches familles.

Mais pour la majorité, ce sont des petits caveaux entreposés à la verticale : peut-être une façon astucieuse de réduire l'espace des cimetières. (A méditer pour les occidentaux).

Les ouvertures en façade sont personnalisées avec des photos, objets et figurines des défunts,

 

A cette occasion sont déposées diverses offrandes (boissons, jouets, fleurs, pains).

Et le lendemain, les familles reviennent pique-niquer sur les tombes.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

A quelques centaines de mètres, le Parc Bolivar est le rendez-vous de la population.

Sous d'immenses arbres ornementaux, de nombreuses aires de jeux attendent les enfants.

Notre attention est attirée par une version miniature de la Tour Eiffel. Inattendu et surprenant. 

Petite fierté pour les touristes français que nous sommes.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Au détour d'une allée, c'est avec plaisir que nous retrouvons nos barcelonais de Sorata, occupant leurs enfants sur un terrain de jeux. Nous échangeons sur nos différentes découvertes du pays.

 

Ils nous refilent un "tuyau" pour effectuer un treck, dans un ancien chemin Inca, depuis la ville de Topolo.

 

Sur la belle Place 25 de Mayo, l'imposante Cathédrale Nuestra Senora de Guadalupe est l'emblème de la ville.

 

Mélangeant les styles renaissance et baroque, elle abrite un Musée à l'intérieur. En ces jours fériés, elle est fermée, dommage.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Nous passons devant le marché où quelques étals sont encore ouverts et achetons des victuailles pour le repas de ce soir car, à notre hébergement, une cuisine est mise à la disposition des touristes.

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 2 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

La nuit a été réparatrice ; oublié les courbatures attrapées dans le bus la nuit dernière.

 

Petit-déjeuner succulent au marché  : (saucisses/pommes de terre pour l'un, boeuf/pommes de terre pour l'autre le tout dans une épaisse sauce). Nous sommes " calés ".

Notre cuisinière préférée nous a gâtés.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Nous souhaitons faire aujourd'hui un treck dans la Cordilléra de Los Frailes à 40 km de Sucre et, pour ce faire, suivons les conseil de nos amis espagnols.

 

Vers 8h30, on est sur l'avenida Mendoza pour trouver un taxi qui veuille nous transporter à Topolo.

Le 1er refuse, le 2ème, après discussion, accepte moyennant 300bs pour la journée.

Il est surpris par notre demande car il a, dans le véhicule ses petits enfants. Qu'à cela ne tienne : il prévient sa femme et dépose les gamins, achète des victuailles pour son repas de midi, fait le plein d'essence et nous quittons la ville.

En Amérique du Sud, comme dans tous les pays que nous avons visité, les gens réagissent très vite. Et trouvent une solution à tous les problèmes. Là, où nous européens chercherions la "petite bête", eux sont très réactifs.

 

Nous empruntons une belle route goudronnée puis ensuite un chemin de pierres.

Nous sommes surpris par notre conducteur : il ne connait pas du tout le secteur et demande, plusieurs fois, le point de départ du chemin de l'Inca à des villageois.

Nous avons pris de l'altitude depuis Sucre, la vue est magnifique sur la vallée.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Le temps semble se "gâter", de gros nuages s'amoncellent sur nos têtes.

Le chauffeur nous laisse au début du chemin, à l'Eglise de Chataquila (Petite Lune) en Quechua.

 

Ce sentier était emprunté par les Incas pour relier les villages Jalq'a et a été réhabilité par la commune de Sucre.

Nous avons devant nous un magnifique panorama qui laisse présager de bien belles vues tout au long de la randonnée.

 

Nous voilà partis ... Une descente très prononcée, de 700 m de dénivelé. 2 h de marche sur des dalles formant des marches en escalier, parfois inégales et instables.

Les couleurs des montagnes sont superbes ; à perte de vue un mélange de vert et rouge. 

 

De nombreux cactus, certains en fleurs, égaient notre balade.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Nous sommes rattrapés par deux grosses averses qui gâchent notre plaisir. Un voile brumeux se dissipe par instant pour laisser apparaitre la montagne qui nous encercle.

 

Nous apercevons au loin, d'un rouge violacé le cratère de Maragua, il a été formé par la tectonique des plaques. Cette dépression est unique en Bolivie.

 

Dans ce secteur, des empreintes de dinosaures sont visibles, figées dans les roches.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Après 6 km de descente on retrouve, au village de Chaunaca, Adolpho le chauffeur de taxi. On est complètement "rincés", mais heureux de cette belle balade.

 

On rentre à Sucre. Après s'être douchés et changés de vêtement, nous prenons un bus pour visiter à la périphérie de la ville, le Château de la Glorieta (El Castillo de Gloriéta) un superbe palais.

Malheureusement pour nous, il est fermé (2ème jour des Saints).

 

On fait le tour du Monument National qui est un mélange d'art baroque, de renaissance, de néoclassique et d'arabe. 

Assez surprenant et incroyable dans la diversité et la confusion des styles. 

 

En attendant le bus de retour dans le jardin qui entoure le château, on est surpris par la pluie et on trouve refuge dans un local occupé par des militaires.

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Ce soir, nous nous préparons le repas dans la cuisine de l'hôtel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 3 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin, postés sur l'avenida Las Américas la grande artère routière de la ville, près d'un "dinosaure poste téléphonique", sous un crachin très pénétrant, nous prenons à 6h30, un colectivo (10bs/p) pour nous rendre à Tarabuco (alt. 3250 m) un village Quéchua à 65 km de Sucre

 

La route s'élève dans la Cordilléra Centrale avec les sommets des Andes à perte de vue.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

Vers 8h00, nous arrivons dans la petite ville habitée essentiellement par des indiens de la culture Yampara.

 

Son marché dominical est célèbre dans le pays. Notre véhicule nous dépose sur la place centrale.

Une statue géante commémore la bataille gagnée contre les espagnols en 1816.

Un guerrier bolivien tient dans sa main gauche le coeur d'un soldat espagnol étendu à ses pieds.  

Les maisons, qui bordent les rues pavées et très étroites, datent de la période coloniale. 

 

Il est encore tôt, nous allons au Malki, un bel endroit pour déjeuner. Le patron nous sert un bon petit-déjeuner : une bonne adresse sympathique.

 

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Nous arpentons les rues. A cette heure matinale bien fraîche, nous sommes les seuls touristes. 

 

Les familles Yamparas (les hommes et les femmes ont revêtu leurs plus beaux atours) arrivent des villages voisins pour ce marché traditionnel.

Nous retrouvons les étals habituels de viandes, fruits, légumes, céréales andines et feuilles de coca. 

 

Nous déambulons au milieu d'un grand capharnaüm.

Sous des bâches en plastique de couleurs blanches, rouges et bleus, les marchandises sont étalées à même le sol. Des ustensiles de cuisine aux outils agricoles, le choix est vaste.

 

Nous sommes éblouis par la formidable palette de couleurs des aguayos portés sur le dos par les femmes.

Ces morceaux de tissu très colorés, aux motifs locaux symbolisés par des rayures bleues, rouges, noires et vertes servent à porter aussi bien des enfants que de volumineux ballots de marchandise.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

L'artisanat du textile et du cuir attire le regard.

De beaux tissus de la région ornent les étals et révèlent les couleurs chamarrées du pays.

 

Articles de décoration (tissus multicolores), des habits (ponchos) et accessoires (sacs) : c'est le marché réservé surtout aux touristes.

 

Il est 11h ; les touristes, emmenés par les bus des agences de tourisme de Sucre, arpentent les rues

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

Il est l'heure pour nous de rentrer avec un colectivo bien surchargé. Dans une ambiance très folklo, nous retrouvons les "odeurs" de la Bolivie authentique : mastiquage des feuilles de coca et poules serrées dans des paniers.

 

Difficile de répondre correctement aux questions posées sur notre venue dans le pays, les communautés Aymara et Quechua parlent peu ou mal l'espagnol.  

 

Retour dans le centre-ville. 

Sucre est classée depuis 1991 au Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco : ce n'est que justice,  la cité regorgeant de nombreux trésors architecturaux.

 

Du haut de la rue de notre hôtel, nous avons une vue sur les nombreux clochers des églises Tous ces vestiges de l'époque coloniale ont les façades blanches.

 

Depuis l’église de la Recoleta et son monastère, fondés en 1601 par les Franciscains et qui surplombent la vallée, son magnifique mirador offre une vue splendide sur Sucre.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Sur le chemin du retour vers le centre, nous découvrirons d'autres monuments religieux qui méritent une visite, notamment Santo Domingo et Santo Fransisco, richement décorés.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Au café El Condor, on se régale d'un papa rellena (grosse patate soufflée et fourrée de viande) pour moi et d'un tucumana (empanada farci de viande et aromates) pour Denise. Délicieux.

 

Au marché aux fruits, on se délecte avec une spécialité locale, une coupe énorme composée de fruits frais avec de la chantilly fraiche.

 

Spectacle de rue, répétition ou clip ? Un petit groupe de danseuses crées l'animation dans un parc public.

 

A la gare routière, on achète des billets pour Potosi en bus local à la compagnie Villa Impérial.   

 

De retour à l'hôtel, on range nos sacs, on écrit quelques mails aux parents et amis et réglons la note à la propriétaire car demain matin on part de bonne heure.     

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

 

 

 

Lundi 4 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

Départ à 8h00 de Sucre. Comme d'habitude, dans les bus locaux, le but est d'entasser un maximum de passagers.

L'assistant du conducteur interpelle les passagers, tous munis de sacs en plastique ou de sacs en tissu attachés sur le dos, pour aller au fond du véhicule et faire de la place devant : des clients retardataires pourraient arriver encore !

 

Sur la route, les arrêts (fréquents) se font à la demande et dans les villages, les vendeurs ambulants profitent des haltes pour monter dans le véhicule et proposer leurs marchandises. Bien entendu, les nombreux passagers assis dans la rangée centrale doivent se pousser..... tout se déroule dans une belle cacophonie !

Bien sûr, il ne faut pas oublier la musique. Obligatoire et à forte intensité !

 

La chaleur, les odeurs qui se dégagent de leur casse-croûte ou du mastiquage des feuilles de coca, les paysages fabuleux qui défilent sous nos yeux nous rappelle que nous sommes en Bolivie et nous nous sentons tellement privilégiés....

 

C'est avec soulagement que l'on arrive à Potosi à 11h45. 4h de trajet pour 160 km, le conducteur est top !

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

Le terminal routier étant loin du centre, nous nous restaurons sur place. Nous rejoignons en combi, la plaza 10 de Noviembre à 16 h.

 

On s'installe au El Turista, un superbe hôtel où on négocie la chambre à 200 bs avec p/d.

Confort ultime, il y a le chauffage. Les nuits sur l'altiplano sont froides.

 

 

Potosi (alt. 4070 m), construite au pied du Cerro Rico (Mont riche) une montagne de minerai d'argent, est une des grandes métropoles les plus hautes du monde.

La vieille ville fait partie de la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 1987.

 

Du temps de la colonisation espagnole, Potosi fut une des villes les plus importantes d'Amérique du sud. L'expression "c'est le Pérou" vient de là car Potosi, à cette époque, faisait partie du Haut-Pérou.

 

Aujourd'hui rare, l'argent est remplacé par l'extraction d'étain et de plomb. On se refuse "à visiter" les mines exploitées dans des conditions de sécurité apparemment désastreuses pour les mineurs.

 

Dès les sacs posés, nous partons à la découverte de cette agglomération.

 

Les rues piétonnes, les maisons coloniales aux couleurs vives, les balcons en bois finement travaillés, tout ici montre un riche passé.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

La Cathédrale de San Luis Rey est l'édifice religieux le plus imposant. Elle borde la place centrale en plein centre-ville, elle est magnifique.

On ne verra pas l'intérieur, les portes monumentales sont fermées.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Dans l'après-midi, on visite l'église de Santa Teresa et le couvent Carmélite (21 bs/p) construits entre 1685 et 1692.

 

Cet édifice religieux possède un riche trésor patrimonial : de superbes tableaux, des retables et des objets de la vie du couvent. 

 

Ces richesses provenaient des dots, à leur entrée dans ce cloitre, des demoiselles (ainée obligatoirement) de bonne famille. Et où elles y passaient le reste de leur vie....

Actuellement il accueille 6 nonnes.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

En fin de journée nous terminons la visite de la cité en arpentant les calles classées historiques (Quijarro, Tarija, Sucre, etc..). Elles sont tortueuses, pleines de méandres : ces particularités avaient pour but de faire obstacle aux vents froids.

 

En soirée, l'animation est essentiellement assurée par une jeunesse exubérante, mais comme à Sucre, l'ambiance générale est assez calme hors week-end.

 

Le superbe coucher du soleil depuis la plaza, laisse rêveur.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

 

 

 

 

 

Mardi 5 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

Dès le petit-déjeuner pris à l'hôtel, nous laissons les sacs en gardiennage à la réception et partons acheter les billets de bus pour le retour à La Paz. Le séjour en Bolivie tire à sa fin.

 

Surprise, tout le centre-ville est bloqué par une manifestation qui est prévue pour 2 jours. Pas de bus de ville, on prend un taxi, qui fait un grand détour pour atteindre la gare routière.

Il y a un avantage à ça, visite de la ville motorisée.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

On achète les billets à la cnie El Dorado pour rejoindre la capitale en bus cama. Départ ce soir à 20h45.

Nous changeons de quartier mais l'architecture des maisons reste la même. Balcons en bois et couleurs vives des maisons. Nous avions entendu parler de Potosi et de ses mines d'argent du temps de sa splendeur. Mais là, sur place, la réalité dépasse les écrits. Quel bonheur !

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

L'intérieur de l'Iglesia y Muséo de San Lorenzo de Carangas est sobre, nous admirons sa façade finement sculptée, elle vaut le détour.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Potosi, aussi, est riche en monument religieux. La Compania de Jésus datant du 18ème siècle possède une belle façade d'art baroque. Elle est fermée lors de notre passage.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

La météo est bien plus agréable que la veille.

On se restaure au Potocchi : au menu on tente le steak de lama, une viande réputée pour être saine et nourrissante.

 

Nous nous posons sur la plaza 10 de Noviembre et là, on retrouve la famille de barcelonais en partance pour le Salar d'Uyuni. Cette fois-ci, on s'échange nos adresses mails.

 

Il est 14h30, l'heure d'ouverture du Musée Casa de la Moneda. Il s'agit du bâtiment colonial le plus important d'Amérique du Sud.

 

Dès l'entrée, dans le patio, nous sommes accueillit par un masque polychrome souriant installé au début de la guerre d'indépendance.

Construit entre 1750 et 1773. L'édifice déclaré Monument National est d'une beauté passionnante et captivante.

 

L'époque de la colonie est représentée dans de nombreuses pièces. Des galeries d'art présentent d'importantes collections de peintures.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Le processus de fabrication de la monnaie était essentiellement manuel.

Le Musée présente des machines de laminage utilisées pour caler et frapper la monnaie, un four servant à fondre l'argent et une collection de poinçons et d'étampes.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

Nous sommes stupéfaits par les squelettes d'enfants espagnols présentés comme étant des momies. Ils ont été découverts sous les fondations d'une église.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

On achète des souvenirs et quelques gâteaux pour le voyage en bus cette nuit.

Dans la rue, devant des habitants impassibles, des étudiants en médecine sensibilisent la population contre l'obésité en prenant, entre autres, le poids et la taille des passants.

Belle et nécessaire initiative.

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Récupération des sacs à l'hôtel.

A 20h45, départ pour La Paz. La nuit va être longue... 

 

 

 

 

 

 

 Mercredi 6 novembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

6h15 - nous sommes au Terminal routier de la capitale. Nous achetons immédiatement des billets pour Puno au Pérou à la cnie Titicaca ,déjà empruntée il y a plusieurs semaines. 

On petit-déjeune à la brasserie.

 

On quitte La Paz à 8h00, le panorama est toujours aussi époustouflant sur la Cordillèra Réal et le Lac Titicaca.

 

Passage sur le ferry à San Pédro de Tiquina. On atteint Copacabana vers 12h.

Dans les ruelles sinueuses de la partie haute de la ville, le marché de rue est le lieu rêvé pour approcher les cholitas

Chapeau melon sur les cheveux noirs tressés, habillées de grands jupons, leur look traditionnel est génial. Nous les retrouvons dans le marché divisé en trois secteurs.    

 

Il est l'heure de découvrir les saveurs locales dans un étal du marché près de la Basilique Notre-Dame.

Elle est un des deux principaux lieux sacrés du pays. Datant du 16ème siècle, elle reste le principal intérêt culturel de la ville.

 

Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi
Voyage à 2 en Bolivie. Année 2013   Sorata Cochabamba Santa Cruz Sucre Potosi

 

Pour passer la frontière, nous reprenons le bus pour un bref instant. Nous effectuons les démarches administratives, comme lors de notre entrée.

Passage au contrôle immigration péruvien quelques kilomètres plus loin, les formalités sont rapides.

 

Mise à l'heure de nos montres et nous voila au Pérou. Reprise du bus pour atteindre Puno.

Nous avons prévu un séjour à Puno puis Aréquipa et le canyon de Colca.

 

 

 

Adios Bolivia

 

Hòla el Peru

 

 

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

 

 

 

 

Bilan du voyage en Bolivie

 

 

 

 

 

 

 

Notre coup de coeur : ce pays, le plus haut d'Amérique du Sud sans accès à l'océan, est partagé en 4 grandes régions.

 

Avec nos enfants, Manue et Ben, nous avons parcouru l'altiplano du nord : du lac Titicaca au Parc Avaroa au sud avec la frontière chilienne.

Moments intenses passés au Salar d'Uyuni.

Puis, à deux, un tour des villes mythiques, avec Potosi, Sucre et Cochabamba sans oublier les missions jésuites.


 

La musique et les danses traditionnelles semblent tisser un lien social très fort entre les différentes ethnies qui composent la population. De nombreuses représentations animent les places centrales des villes avec la participation des habitants.

 

Le sous-sol du pays est très riche, pourtant la majorité de la population ne profite pas de la retombée de ces richesses.

 

Les paysages sont fabuleux et diversifiés, (couleurs, formes).

 

Peu visité pour l'instant, le contact avec les populations, encore faiblement intéressé par la manne touristique, est très cordial.

 

On gardera un souvenir très fort de ce pays extraordinaire tant par ses paysages que par son accueil.

 

 

Les + 

 

 

 

  • Les paysages du lac Titicaca.
  • Nos 3 jours passés dans le Salar d'Uyuni en famille, faune, flore, montagnes, volcans, geysers, photos et chauffeur/cuisinier, top, top, top !!!!.
  • Potosi, Sucre, villes aux rues et monuments superbes.
  • La chaleur du côté de Santa Cruz et des missions jésuites.
  • L'ascension à la Laguna Glaciar à Sorata.
  • La tranquillité de notre auberge à La Paz.

 

Les - 

  • L'insalubrité des grandes villes (comme au Pérou, des voix se font entendre dans la rue pour y remédier).
  • Malgré un éventail très varié en fruits et légumes, une restauration de rue ou au restaurant très basique et répétitive (le pollo/frites est roi).
Partager cet article
Repost0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 09:50

 

 

 

Equipée inoubliable à 4 en

 

BOLIVIE 

 

 

 

Année 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La BOLIVIE

 

 

 

 

La Paz

 

 

 

 

Salar d'Uyuni

 

 

 

Parc National Avaroa

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations générales

 

 

 

 

 

 

 

Visa

 

 

Validité du passeport 6 mois après le retour. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vaccination

 

Pas de vaccination obligatoire. 

 

 

 

 

 

 

 

Question Argent

 

 

1 euro = 9 bolivianos

 

 

 

 

 

 

 

 

Question hébergement 

 

 

 

 

 

 

 

Tous nos hébergements sont choisis sur place. Bien sur nous demandons à chaque fois à visiter la chambre avant de nous installer.

Nous avons toujours fonctionné au "feeling" et n'avons jamais eu de problème.

 

 

 

 

 

La Paz

 

 

Hospédaje Arth'ys

Avenida Montes.

 

Guesthouse familiale, propre, cuisine à disposition, bien située, sécurisé. 85 bs/p la nuit.

Nous recommandons.

 

 

 

 

 

 

Salar d'UYUNI

 

 

San Pédro De Quemes

 

Hôtel de sel. Très simple et propre. Etonnant et unique. Eau chaude. Lit confortable.

Compris dans le billet du tour.

 

 

 

Laguna Colorada 

 

Dortoir sommaire. Electricité de 19h à 21h00. Pas de chauffage, nuit et p/dèj dans le froid.

Compris dans le billet du tour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question transport 

 

 

 

 

 

BUS  

 

 

Puno - La Paz : 

Compagnie Pérou Tour. Bus semi-cama. 255 kilomètres. 5h de trajet. 40 soles/p.

 

La Paz - Uyuni :

Compagnie Panamérica - à éviter absolument -  bus local au lieu du bus semi-cama. 540 kilomètres. 10h de trajet.  90 b/p.

 

 

UYUNI - LA PAZ :

Compagnie Panasur : bus semi-cama. Confort, sécurité. 100 bs/p.

 

 

 

 

Bus touristique ou économico, local, sécurité pas très fiable, promiscuité. Vendeurs d'encas pour l'alimentation. Bonimenteurs pour la vente de livres où produits médicinaux.

 

Parfois contraignant mais c'est tout ce que demande un touriste individuel et curieux.

 

 

 

 

Terminaux routier

 

Toujours bien organisés, mais ne pas relâcher son attention sur les bagages. 

Tarifs affichés dans les bureaux de vente, mais en fonction de l'instant, réduction ou prix fort.

Terminaux toujours bruyants, dû à la concurrence entre "aboyeurs" (rabatteurs) pour attirer les clients sur leur compagnie.

 

 

 

 

 

Terminaux des combis  

 

Regroupés dans un quartier ou en plusieurs points de la ville. Indispensables pour la population, ils ne partent qu'une fois complets (horaires très variables).

 

l

 

 

 

 

 

Question au quotidien

 

 

 

 

 

1 litre d'eau : 6 bs.     1 menu local : 20 bs

1 menu touristique : 50bs.    Empanadas : 4bs

 

 

 

 

Carte et itinéraire

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

 

 

 

Dernier jour au Pérou avec Benjamin et Manuela, nous allons passer quelques jours en leur compagnie en Bolivie pour visiter le Salar d'Uyuni.

 

 

 

 

Denise et moi, nous reviendrons au Pérou à la fin de notre grand tour à 2 en Bolivie, une fois les enfants partis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 13 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd'hui, nous quittons Puno (Pérou) pour la Bolivie.    

La population malgré la pluie est fidèle au marché. A 8h nous démarrons du Terminal en bus semi-cama. C'est l'effervescence le matin, la ville est un axe routier important entre les deux pays.

 

Nous longeons les rives du lac avec, à l'horizon, toujours des paysages fantastiques. 

 

Une pellicule de neige couvre les petits massifs montagneux autour de Yunguyo, la dernière ville du Pérou.

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Dans le bus, un "officiel" nous informe des différentes formalités à accomplir pour le passage à la frontière avec la Bolivie.

 

Descente de tous les passagers du véhicule pour effectuer la partie administrative. Un petit manège commence entre les officiels péruviens et boliviens.

 

1ère phase : arrêt à un bureau de change. Les employés, peu nombreux, sont débordés par l'arrivée massive des touristes.

Nous effectuons à pied une centaine de mètres entre des étals de petite restauration et de "change" de monnaie, vers un contrôle de la police péruvienne.

 

2ème phase : le passage au poste de police passé avec succès, petite marche sur 200 mètres pour arriver au poste d'immigration bolivien : sans un sourire, les employés nous délivrent notre visa.

 

Malgré tout, l'ambiance reste décontractée parmi les touristes. 

 

Nous reprenons le bus sous une averse de grésil en direction de Copacabana à huit kilomètres. La ville, à 3800 mètres d'altitude, s'est développée en fonction du tourisme : c'est ici le point de départ pour l'Isla del Sol.

 

Nous dinons dans un des nombreux comédors (restaurants) du port. La baie, en forme de croissant, invite à une balade le long de la jetée malgré le temps couvert et la fraicheur due à l'altitude.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Changement de bus, mais toujours avec la même compagnie, on longe le lac Titicaca pour arriver à San Pédro de Tiquina.

 

Pour traverser le Détroit de Tiquina qui unit les lacs Chucuito et Huinaymarka, quelques minutes dans un petit  bateau suffisent pour nous amener sur l'autre berge.  

Nous accostons sur la rive opposée à San Pablo de Tiquina.

 

Le bus, quant à lui, est arrimé sur une barge rudimentaire. Nos sacs sont restés dans le véhicule : petit moment d'angoisse. 

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

On est émerveillés par les superbes panoramas sur la Cordillèra Réal, et les sommets enneigés des Andes.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

La circulation est pratiquement nulle jusqu'à la capitale, La Paz, que nous atteignons à 17h15.

 

Nous nous installons à l'auberge de jeunesse Arth'ys guest house, dirigée par les membres d'une famille très sympathique. Elle est située idéalement entre le terminal de bus et le centre historique.

 

Nous réglons nos montres (1 h de différence avec le Pérou).

 

On laisse le temps à Manue et Ben de s'installer et nous allons réserver au terminal de bus 4 billets pour le lendemain : destination le Salar d'Uyuni dans le sud du pays.  

 

Nous avons encore quelques instants de luminosité pour visiter dans le centre historique la Basilique de San Francisco.

De style baroque, sa façade est couverte de bas-reliefs. Un musée est accolé sur une partie latérale. Vu l'heure, l'édifice est fermé. 

 

En face, le long de l'avenue, un marché abrite des stands de restauration. Pour nous ce soir, menu pizzas.

 

 

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 14 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit-déjeuner à l'hôtel, puis nous partons à "l'assaut" de la ville. 

 

La Paz et sa topographie particulière en fait la capitale la plus haute du monde, entre 3200 et 4000 mètres.

Encaissée dans une sorte de vallée, elle est entourée par les montagnes Huayna Potosi (6090 m) et Névado Illimani (6460 m).

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Elle s'étend sur un dénivelé de plus de 1000 mètres entre les quartiers aisés de la zone sud et le haut plateau d'El Alto, refuge des classes défavorisées.

C'est la deuxième ville de Bolivie (2 millions), en nombre d'habitants, derrière Santa Cruz.

 

Pas facile d'atteindre le mirador de Killi Killi : les rues fortement escarpées nous obligent à faire quelques arrêts. Mieux vaut avoir les mollets affutés !

Mais la récompense est au bout : en haut une vue impressionnante de La Paz...  un panorama à 360° !

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

La descente vers le centre-ville est plus facile. Nous déambulons vers la Plaza Murillo en passant par le quartier colonial. Quelques rues sont bordées de maisons à l'architecture espagnole coloniale.  

 

La place porte le nom de l'homme qui a conduit la rébellion bolivienne contre l'envahisseur espagnol en juillet 1808. C'est l'endroit le plus visité de la capitale.

Elle est bordée par trois édifices emblématiques.

 

La Cathédrale Métropolitaine de style néo-classique possède d'exceptionnels vitraux. Des clochers surmontés de coupoles donnent un effet de gigantisme.

 

Elle domine une esplanade publique envahit par des milliers de pigeons. De nombreux marchands ambulants vendent des graines aux habitants pour nourrir les volatiles.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Le Palais du Gouvernement, appelé Palacio Quemado (Palais Brûlé) est la résidence du chef de l'Etat.

Ce bâtiment imposant, à l'architecture coloniale, n'est pas visitable.

 

La sécurité du Palais est assuré par des Gardes vêtus d'uniformes du 19e siècle. Nous ne connaissons pas les horaires des relèves des militaires : dommage !  

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Dernier édifice de style colonial, tout près de la cathédrale, le Palacio Legíslavo (Palais des Congrès).

 

De la Place Murillo, une plaque marque le Point Kilométrique Zéro des routes boliviennes. Des explications sur ce point sont données à un groupe d'enfants par leur instituteur.   

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Quelques mètres plus loin nous sommes dans le mercado Lanza (marché).  

1000 commerçants attendent les clients au rez-de-chaussée : ça grouille de vie entre les étals de fruits, de légumes et de toutes sortes de viandes.

Le marché, constitué de toutes petites allées, est une véritable caverne d'Ali Baba Nous avons l'impression de déambuler dans un vrai labyrinthe.

 

Les étages supérieurs sont le temple des gargotes de restauration. Les tables sont pleines à craquer. 

 

Nous nous restaurons de plats vraiment très savoureux à un prix imbattable et découvrons de nouvelles saveurs avec de grand verre de jus de fruits frais. 

Nous avons adoré cette ambiance bon enfant !

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

La Paz abrite de nombreux points d'intérêts touristiques, dont l'incontournable et insolite Marché des Sorcières appelé par les pacéniens, le "Mercado de las Brujas" ou aussi "Mercado de Hechiceria"., situé à deux pas de la Place Centrale, au croisement de la Calle Linares et la Calle Jimenez.

 

Partout des étals aux couleurs flamboyantes et bariolées.

 

Les vêtements artisanaux côtoient les herbes médicinales séchées, diverses potions et amulettes. Les articles les plus intrigants sont les becs de toucan séchés, des grenouilles et des insectes.

 

Mais le plus sacré pour les boliviens est le foetus de lama momifié. L'explication nous est donnée par une vendeuse. 

 

Lors de la construction d'une maison, les nouveaux arrivants enterrent un foetus sous la première pierre posée, l'action représentant une offrande à la Déesse Pachamama.

 

Croyances et superstitions, l'héritage des indiens Aymaras n'est pas près de s'éteindre.

Nous sommes en plein dans le monde de la sorcellerie et de la médecine traditionnelle.

Découverte étonnante et fascinante.

 

Bien sûr, comme dans tous les marchés, il est possible de se restaurer.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Nous reprenons notre marche dans les rues du centre. Heureusement, pas de contrôle antipollution en Bolivie pour les bus déglingués, bariolés et poussifs qui sillonnent les rues de la capitale.

Ils crachotent de gros panaches de fumée : pas très sain pour les poumons mais ces bus artistiquement décorés sont un vrai spectacle. 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Nous récupérons deux sacs à l'auberge, on laisse le reste en consigne à la réception.

 

Nous sommes au Terminal routier à 19 h pour aller à Uyuni, et là, mauvaise surprise ! 

Le bus ne correspond pas au semi-cama (sièges inclinables) réservé la veille. La nuit promet d'être longue...

 

La route est en grande partie goudronnée. Assis derrière le conducteur, je surveille sa vigilance. (Nous ne le faisons pas d'habitude). Denise et moi sommes habitués à voyager dans ces conditions, mais pour nos enfants, nous recherchions plus de sécurité et de confort.. 

 

Nous effectuons un long arrêt à Oruro. Pause pipi et restauration. Un arrêt apprécié pour le renouvellement de l'air dans le bus. 

A la recherche d'authenticité, nous voyageons toujours local.

Mais là, entre des passagers assis dans l'allée centrale et l'odeur des aliments vendus par les vendeuses ambulantes, le tout, mélangés à quelques odeurs de pieds, ça "cocotte grave" ! 

 

La compagnie Panamérica est vraiment à éviter. Des locaux nous le confirmeront plus tard.  

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 15 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jour se lève à l'approche d'Uyuni. Nous roulons sur une piste de terre en assez bon état.

A perte de vue, des vallées rocailleuses à la végétation clairsemée parfois inexistante et quelques hautes collines ocre/rouge offrent un avant-goût de notre séjour dans le désert.

 

A 7h30 nous sommes au Terminal routier. Il fait frais à cette heure matinale, la ville est située à 3670 mètres d'altitude.

Face à l'horloge municipale, nous trouvons un restaurant ouvert pour le petit-déjeuner.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Avant le départ de France, Claude et Régine, nos amis de Bordeaux, en vacances en Bolivie deux ans auparavant, nous avaient conseillés "Turismo El Desertio" : conseil très pertinent.

 

Nous nous rendons à l'agence.

On conclu l'affaire pour 700 b/p + 150 b/p pour l'entrée du Parc Avaroa + 30 b/p pour l'Ile aux Cactus + 10 b/p pour la douche (hôtel de sel à San Pédro) = 890 b/p.  

 

 

El Desertio

www.turismodesiertosalar.com.

Email : turismoeldesiertouyuni@bolivia.com

A recommander.

Le chef de l'agence nous détaille l'itinéraire prévu.

 

Sur les conseils de passagers de bus boliviens, dans la foulée, on réserve nos billets d'autocar pour le retour jeudi à la compagnie Panasur. 

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

A 11h, notre chauffeur, Pédro, vient nous récupérer à l'agence. Nous ferons la balade dans un 4X4 confortable en compagnie de deux jeunes touristes autrichiennes.

 

Avant de découvrir le célèbre Salar, première halte au Cimetière des Trains. Le site se trouve à 3 km de la ville. Pas d'aménagement touristique.

 

A l'abandon, des carcasses de locomotives à vapeur, des wagons et de nombreuses parties de trains désossés subissent les agressions du désert : vent, sel, froid, etc.

La rouille est omniprésente et fait son oeuvre.

 

Vestiges du trafic ferroviaire (procuré, entre autres, par l'activité des mines de Potosi), les marchandises étaient dirigées vers le Chili.

 

Ces trains, devenus épaves, se sont arrêtés de fonctionner lors de l'arrivée des machines diésel : plus besoin de recharger en eau et charbon. 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Le site maintenant est devenu un lieu incontournable du tour du Salar franchement pas très intéressant, sauf pour les photographes qui immortalisent ces quelques instants.     

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Nous reprenons la route pour nous rendre au petit village de Colchani où la majorité des habitants travaillent le sel, seule activité économique : extractions par blocs ou en grains et conditionnement. 

Du travail à coup de pics et de pioches, dur et pénible, payé chichement.

 

Un peu de culture (le quinoa), mais c'est surtout le tourisme et l'artisanat à base de sel qui génèrent des revenus supplémentaires.

 

Nous faisons une balade rapide dans le village aux maisons en briques.... de sel.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Après cette halte, nous nous dirigeons vers le centre du Salar. Nous sommes émerveillés par tant de blancheur et d'espace. Il semble que l'on roule sur la glace. La réverbération est très forte.

 

C'est une véritable mer, blanche de sel complètement gelé, couvrant environ 12000 km2 : plus grand que la Corse.

 

En séchant, le sel forme des prismes qui se répètent à l'infini.

 

La production, destinée à la consommation humaine, est récoltée avec des pics et des pelles depuis des 'lustres", puis rassemblée sous forme de petits cônes réguliers.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Arrêt repas à hauteur du premier hôtel construit en pierres de sel dans le désert.

Tout autour du bâtiment, de nombreux drapeaux flottent au vent. 

 

Aucune signification valable nous est donnée ; peut-être que les premiers visiteurs étrangers ont, chacun,  planté leur drapeau ?

Insolite, mais belle entrée dans le Salar.

C'est le stop de tous les "Tours Opérators". Nous sommes en compagnie de nombreux touristes.

 

Pédro nous prépare le déjeuner. La qualité du repas est égale à la superbe présentation délicate et attentionnée. C'est parfait.

 

Assiette à la main, nous nous asseyons sur ce tapis blanc. Expérience nouvelle, un moment unique ! 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Le Salar est une ancienne mer, prise au piège par le soulèvement andin des plaques tectoniques et qui s'est élevée, progressivement, à 3750 mètres.

 

Comme tous les touristes, nous jouons le jeu de la séance photo au gré de l'inspiration de chacun. 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Fin des figures de style.

 

Sous un beau soleil mais une température fraîche (12°), nous reprenons notre périple vers l'Isla Inca Huasi constituée de coraux pétrifiés et couverte de cactus géants (le plus haut atteint 12 mètres, le plus âgé 1200 ans).

La luminosité est éclatante.

 

En provenance de Patagonie, un couple de baroudeurs américains avec un gros "van 4X4" en bois d'un autre âge est garé là. Leur engin roulant attire les regards. Ils font une halte dans le Salar avant leur retour aux USA. 

 

Plusieurs chemins balisés font le tour de l'ilot, nous en prenons un pour atteindre le sommet.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

De là-haut, nous avons une vue imprenable à 360° sur le salar, la nature vierge dans toute sa splendeur.

 

Le site est unique pour le plaisir des yeux.... et des photographes.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Malheureusement, toute bonne chose à une fin. Pédro nous attend dans le 4X4 : direction le petit village de San Pédro de Quemes

 

Sur le bord de la piste, les lamas domestiqués sont moins farouches que les vigognes au superbe pelage : peureuses, elles bondissent dans les maigres pâturages dès notre approche.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Nous allons passer notre première nuit dans un hôtel construit en pierres de sel.

Le bois utilisé pour la décoration est en cactus. Insolite !

 

Très bon repas, eau chaude, lit confortable, température agréable, le must dans ce désert.

 

Nous faisons connaissance de deux français, Jean et Christine : très volubiles (nous, voyageurs, avons toujours quelques anecdotes à raconter et des "bons plans" à s'échanger) et sympathiques.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

 

 

 

 

 

 

 Mercredi 16 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après le petit-déjeuner, nous quittons l'hôtel en direction du sud. Finies les vastes étendues de sel, on se dirige vers la Réserva Nacional De Fauna Andina Eduardo Avaroa, un parc de 715000 hectares environ. 

Son altitude varie de 4000 à 6000 mètres d'altitude.

 

 

Cette réserve abrite 3 sortes de flamants, des viscaches, des nandous, des lamas et des vigognes.

 

 

On longe la chaine volcanique qui sépare la Bolivie du Chili.

 

La piste de terre est au coeur d'un vaste paysage aride de couleur ocre. Devant nous, des tourbillons de poussières se forment sous l'effet du vent.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Près du village de San Juan de Rosario, Pédro, nous donnes des explications sur l'Espace Funéraire Nécropolis (XII-XV siècle), un site pré-hispanique composé de 45 vestiges de tombes. 

Certaines, décorées, sont "noyées" dans le sable.

 

Une moitié des sépultures exposent des restes d'antiques pratiques mortuaires.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Notre piste croise l'interminable voie ferrée Uyuni - Ollague au Chili, propriété de la FCA ( Empresa Ferroviara Andina ) et nous entrons dans le Salar de Chiguana.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Sur notre droite, le majestueux volcan Ollague (5865 mètres) est en activité (un panache de vapeur permanent s'élève sur un côté du dôme). 

iI se situe à cheval sur la frontière avec le Chili.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Enfin nous arrivons aux joyaux du parc, les Lagunas : la beauté pure à l'état brut avec des couleurs différentes suivant les minéraux qui composent leurs eaux.

 

La Laguna Canapa à 4300 mètres aux reflets azur est le refuge des flamants et des vigognes. Peu de monde : nous profitons de ces instants plein de sérénité. 

 

 

 

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

La Laguna Hedionda, à la même altitude, est un lac à très forte salinité, d'un blanc laiteux.

Des centaines de flamants se gavent de mollusques et de crustacés dans les nombreux bassins.  

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

La Laguna Chiarkota à 5000 mètres, a ses eaux gelées une grande partie de l'année.

De là, nous avons une superbe vue sur le volcan Sajama, culminant à 6540 mètres ! 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

La Laguna Honda est la moins profonde, seulement 10 centimètres. Entourée de nombreux volcans, cette lagune est un vrai miroir.

 

Sur les berges, les vigognes se nourrissent de quelques graminées et de plantes herbacées. 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

 

 

Pédro nous organise un pique-nique. Excellent conducteur, fin cuisinier, il répond toujours avec gentillesse à nos questions entre deux prises de feuilles de coca.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Nous continuons par le Paséo de l'Inca, la piste devient pierreuse. Sur les rochers, les viscaches (genre de lapin avec une longue queue) rongeurs endémiques des Andes, somnolent sous les rayons du soleil.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Nous traversons une partie du Désert de Siloli qui est un prolongement du Désert d'Atacama (frontière avec le Chili) un des plus aride au monde.

C'est une des portes d'entrées de la Réserve Nationale de Faune Andine Eduardo Avaroa.

 

Tout au loin, à l'horizon, le sable est rouge. Les paysages semblent irréels.

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Balayés par le vent depuis des milliers d'années, les rochers forment des concrétions qui défient, parfois, l'apesanteur. 

 

C'est le moment pour les photographes d'immortaliser ces instants, avec l'incontournable "Arbol de Piedra".

Pédro nous signale qu'il est interdit d'y grimper ; il a été déclaré Monument Naturel.

Aucun touriste autour de nous : nous avons de la chance. Nous pouvons profiter pleinement de cette curiosité de la nature.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Pour terminer cette journée bien chargée, nous entrons dans le Parc Avaroa. Nous sommes dans l'extrême sud du pays.

Notre chauffeur transmet nos identités aux gardes, nous réglons le droit d'entrée (150 bs/p) et on se dirige vers la Laguna Colorada.

 

Au bout de la piste, c'est le choc :  des couleurs fantastiques, un paysage irréel où le rouge domine. 

 

Cette lagune (alto andina) doit son nom à la couleur rougeâtre due à des crustacés microscopiques, nourritures principales des flamants.

Alimentée par des petits cours d'eau issus de la fonte des glaciers, le niveau de l'eau est faible : 80 cm maximum.

 

Des milliers d'oiseaux s'ébattent devant nous : spectacle sublime d'une nature et d'une faune préservées.

Et nous en sommes les spectateurs privilégiés. 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

 

La nuit tombe, la température chute elle aussi, nous quittons avec regret cet endroit unique et magique.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

On rejoint notre hôtel. C'est un refuge. Dortoirs de 6, sans chauffage. Des toilettes pour 20, nous avons droit à 3 heures d'électricité en soirée.

 

Dans une salle commune, le repas vite avalé débute par une soupe bien chaude au quinoa.  

 

Il fait très froid, nous dormons tout habillé. La nuit est agitée pour Ben et moi (turista) et une des soeurs autrichiennes. 

Pour elle c'est le sorocche (mal des montagnes), le réveil va être difficile.

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 17 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réveil à 4h30. Le petit-déjeuner, accompagné d'un Efferalgan, est pris dans une salle glaciale.

 

La toilette est rapide : pas d'eau chaude, et des wc à la propreté douteuse.

 

Nous sommes habitués à voyager dans des conditions parfois difficiles. 

Là, nous sommes dans le top !

 

Le jour pointe son nez quand Pédro active le chauffage du 4X4. Le ciel est clair et profond, suivant la direction scintillant où sombre. On démarre, ouf ! 

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Comme la veille à San Pedro de Quemes, il fait une belle gelée.

 

Aujourd'hui, nous descendons à l'extrémité sud du Parc, à la Laguna Verde, près de la frontière avec le Chili

 

Il fait toujours très froid, lorsque nous effectuons un arrêt aux geysers bouillonnants de Sol de Mañana (Soleil du matin). 

 

Impressionnant champ géothermique de la région, alimenté par une activité volcanique, des vapeurs soufrées à l'odeur nauséabonde s'élèvent de plusieurs cratères de boue en ébullition.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

La nature est extraordinaire dans le Parc.

Après les chutes de neige, un phénomène rare se produit ; de petits blocs acérés de glace, en forme de lame, sont orientés dans la même direction.

Sous l'effet d'un phénomène physique, l'action du soleil, associé à un air très sec, sculpte la glace. 

Cette singularité rappelant une procession religieuse est nommée "les pénitents de glace". 

Vision très étrange et originale.

 

 

Chaque étape apporte son lot de découvertes "fantasmagoriques". 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Nous continuons notre route en direction du Bain Thermal de Polques, au sud du Salar de Chalviri. Encore une merveille de la nature.

 

Passer d'une nuit au refuge sans chauffage à un bain où il est possible de se tremper dans des eaux thermales à 35°, c'est tout le paradoxe de ce parc enchanteur.

 

Encore faut-il avoir prévu le maillot de bain, dommage !

Quelques touristes prévoyants se délassent dans ce cadre grandiose.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Ensuite nous traversons le Désert de Dali, référence à l’artiste Catalan pour les couleurs irréelles et naturelles de ce paysage fantastique qui remémore la touche colorée de l'artiste.

Certains disent qu'il s'en serait inspiré !

 

C'est une palette de rouge, marron, bronze et beige. Un tableau grandeur nature avec un ciel bleu en toile de fond.

Tout simplement sublime. 

 

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Pour clôturer notre périple, il nous reste la Laguna Verde au pied du volcan Licancabur.

 

Ce lac salé doit sa couleur verte à sa forte concentration de carbonate de plomb, d’arsenic, de soufre et de calcium.

Le volcan et son cône pratiquement parfait culmine à 5960 mètres, il est à-cheval sur la frontière Bolivie/Chili.

 

Au cours de nos 40 ans de voyages (Kénya, Thailande, Inde, Philippines, Cuba, etc..) nous avons vu beaucoup de belles choses.

 

Mais là, nous sommes face à une nature vierge et en même temps sublimée par toutes ces couleurs naturelles. Beaucoup d'émotion...

 

Malheureusement notre halte sera brève, le froid et le vent violent nous empêchent de profiter de ces instants magiques.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

 

Nous retournons à Uyuni, en empruntant des pistes différentes de l'aller.

 

Sur notre route nous observons les Dales du Désert. 

Ces importantes roches de plusieurs tonnes, taillées par le vent et posées dans ce paysage désertique, "dessinent" pour chacun d'entre nous des personnages différents.

  

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Pédro se dirige vers la Laguna Colorada pour profiter une dernière fois du spectacle.

 

On aperçoit de nombreux lamas en liberté, rigolos avec leurs rubans de laine colorée aux oreilles pour les identifier par leur propriétaire.

 

Benjamin va beaucoup mieux aujourd'hui, il en profite grandement.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

L'exploitation du lithium bat son plein. Au loin, des ouvriers travaillent dans les gisements, dans le fond des lagunes.

Ces minerais sont acheminés directement au Chili, ce qui provoque la fureur des boliviens, car non profitables à la population locale.

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Dans un petit village, perdu au milieu de nulle part, nous faisons une pause déjeuner.

Le petit bourg conserve ses maisons aux murs en pisé. Pas d'artisanat à proposer aux touristes.

La halte est courte, mais nous avons une approche rapide des conditions de vie des habitants.

Pas de voyeurisme. Des "Buenos dia" fusent et nous restons à l'écart, mais cet arrêt est bien plaisant. 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Face à nous, sur le flanc d'une montagne, nous apercevons une énorme excavation, due à l'extraction de divers minerais : argent, plomb, zinc.

Notre chauffeur  nous informe que peu de boliviens profitent de cette manne, car pas de technologie et d'industrie dans le pays, encore maintenant tout part au Chili.

 

Dans un village, Pedro nous propose de visiter, une vieille église et le marché local.

Le foot est omniprésent en Bolivie : des jeunes disputent une partie sur un terrain aux dimensions sans limite.

 

Pas de tribune, mais quel décor !

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

La route est bien longue, nous atteignons enfin Uyuni vers 16h.

 

Bien que fatigués par cette journée démarrée très tôt, on visite l'église : le seul monument remarquable du centre ville.

 

Repas dans une pizzéria avant de prendre le bus pour La Paz à 20h.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 18 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12h de bus dans de bonnes conditions. Nous arrivons dans la capitale à 8h.

 

La pollution enveloppe la ville à cette heure matinale.

 

 

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Nous prenons possession de 2 chambres au Arth'ys Guesthouse et récupérons nos bagages. Puis nous procédons à un grand nettoyage (physique et vestimentaire).

 

Enfin tout propre, il est temps de repartir pour de nouvelles découvertes de cette ville haut perchée.  Direction le Marché des sorcières.  

A chaque coin de rue le spectacle est permanent. Le lieu est touristique mais avec une animation bon enfant.

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

On passe un moment agréable au restaurant Angélo Colonial.  

Ce café bobo de la capitale, à la décoration originale, ressemble à un magasin d'antiquaire.

C'est lieu parfait pour déguster quelques douceurs sucrées du pays.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

Sur l'immense place de la Cathédrale Murillo, ce sont les danses folkloriques qui sont à l'honneur.

Bien alignés, des groupes de danseurs aux tenues traditionnelles exécutent une chorégraphie du plus bel effet.

Les danseuses, aux jupes colorées, virevoltent aux sons d'une musique tonitruante diffusée par un orchestre haut en couleurs.   

 

La population accompagne joyeusement les pas de danse. Beau spectacle, très coloré ....et très bruyant.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

En soirée,  nous effectuons quelques achats dans un supermarché pour cuisiner notre repas, arrosé d'un vin local, à la guesthouse.

Nous terminons cette journée par une nouvelle partie de tarot.

 

Extinction des feux vers 22h. Ouf !

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 19 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis l'hôtel ce matin, on confirme auprès de la compagnie LAN, le vol retour de Manue et Ben pour le lundi 21.

Puis nous partons en ville tous les deux, grasse matinée pour les "jeunes" !

 

Nos pas nous mènent vers les Quartiers San Pedro et Miraflores.

 

Sur la place de l'Université de San Andres, des étudiants informent et font de la prévention aux "pacenos" (habitants de La Paz) sur de nombreux sujets (médical, sociétal, etc..).

 

Leurs actions compensent le manque d'initiatives des décideurs gouvernementaux.

 

Le Quartier San Pedro, proche du centre et préservé du tourisme, est habité par la classe moyenne : belle occasion d'explorer la capitale dans un autre cadre.

 

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

En début d'après-mid on rejoint, en famille, la calle Mexico : lieu de départ des jeepneys (2,5 bs/p) pour visiter un site étonnant au sud de la ville et à 10 km du centre.

Un peu de calme après l'agitation urbaine.

 

Après avoir réglé le prix d'entrée (15bs/p), nous découvrons la Vallée de la Lune, due à l'érosion d'une partie d'une montagne.

 

Le sol, composé d'argile, est de nature fragile. Au cours des siècles, les éléments ont sculpté une œuvre d'art, semblable à un désert de stalagmites.

 

Quelques formes originales ont étés affublées de noms évocateurs : la "Molaire du Diable" une montagne en forme de dent ou le "Monticule de la Tortue".

 

Un chemin balisé permet d'en faire le tour assez rapidement,  

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Nous revenons au centre-ville par le même moyen de locomotion, et faisons une halte dans un bon restaurant fréquenté par de nombreux touristes. Tant pis pour l'authenticité bolivienne, mais les plats sont très bons.

 

Sur le chemin du retour à l'hôtel, devant la cathédrale, des représentations traditionnelles et un concert de musique attirent un nombreux public.

Les cuivres sont à l'honneur.  Mieux vaut éviter d'être près des haut-parleurs, le volume du son est généreux ! 

 

On termine la soirée par une partie de tarot.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 20 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De bonne heure, Denise et moi allons prendre un super petit-déjeuner typique au Marché Lanza.

Retrait d'argent à la BNB et retour à la guesthouse.

 

Manue et Ben, levés plus tard, le prendrons à la cuisine de l'hôtel.

 

Vers 10h30, on prend un collectivo (2,5bs/p) pour El Alto, où se tient le dimanche, un immense marché.

 

El Alto, à la périphérie nord de La Paz, est la "3ème ville" la plus peuplée de Bolivie. C'est dans ce quartier qu'est implanté l'aéroport international.

C'est aussi une immense banlieue cache-misère qui domine, à 4000 mètres d'altitude, la capitale.

 

Avant de partir, les propriétaires de l'hôtel nous rappellent les règles de sécurité contre les vols, dans ce qui est appelé le "Marché aux voleurs".

 

Le collectivo nous dépose sur la route qui mène à l'aéroport. Nous entamons la montée vers la ville par d'interminables et éprouvants escaliers.

 

Arrivés là-haut, le décor est grandiose, offrant une vue panoramique sur la cuvette urbaine.

 

Nous apercevons les travaux du futur téléphérique qui, en 2014, reliera El Alto à la capitale.

Un moyen de locomotion nécessaire pour les travailleurs et la population délaissée de ce quartier.

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

 

 

On accède au marché par une passerelle.

 

De suite on est dans l'ambiance : grand bain de foule garanti. Il nous est difficile de se frayer un chemin entre les étals qui regorgent de marchandises neuves et plus souvent d'occasion.

 

La "ville" est désorganisée : de nombreuses rues pas goudronnées, dans certaines zones, pas d'eau courante, ni d'assainissement.

 

La population indienne (Aymaras et Quechuas) est majoritairement représentée et dominante. Le langage traditionnel et les tenues vestimentaires colorées des femmes contrastent avec les modes citadines de la capitale.

 

Des services de restaurations sont improvisés partout, alors que certaines places sont les lieux de rendez-vous des spectacles de rue. 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

Dans un passage encombré, notre fils se fera voler son mobile par un couple de voleurs avec un scénario bien rodé et connu de la population : 

Une femme jette sur Benjamin des confettis sur son épaule gauche. Réflexe immédiat de Ben qui avait la main droite dans sa poche pour protéger son téléphone : lever le bras dans un geste de défense. Un comparse, en 1 seconde, plonge sa main dans la poche droite du pantalon de notre fils, pourtant bien fermée par un scratch, et lui " pique " son portable (qui lui sert d'appareil photo).

 

On recherche en vain le voleur.

 

Heureusement c'est le dernier jour, Ben est assuré contre le vol, et les photos sécurisées sur "le cloud".

 

Il n'y a aucun policier à El Alto. On rentre à La Paz pour déposer plainte auprès de la police touristique. Ce document lui permettra de se faire rembourser son appareil 

 

Puis, on s'arrête au Parc Laikacota et son mirador. 

 

Là aussi, la vue à 360° sur la ville est impressionnante.

 

Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013
Equipée inoubliable à 4 en BOLIVIE en 2013

 

 

Dans la rue, les odeurs alléchantes d'une grilladerie chatouillent nos narines.

Nous nous posons là, pour la dernière soirée avec nos enfants.

 

A la carte, plusieurs sortes de viandes. Des morceaux énormes, très bons (nous n'en avons plus l'habitude depuis 1 mois que nous sommes en voyage, la digestion va être difficile). 

 

Ce soir, j'échange mon sac contre celui de Manuéla, plus facile à porter sur le dos pour la suite de notre périple à deux en Bolivie avec un retour dans le sud du Pérou pour terminer par le Chili et l'Ile de Pâques !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 21 octobre 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernier jour de vacances avec nos enfants. 

 

On prend notre petit-déjeuner, accompgné d'un grand jus de fruits frais au mercado central : un vrai régal.