Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2018 2 10 /04 /avril /2018 13:01

 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018

 

 

LE PETEN

 

 

LES GARIFUNAS

 

 

XELA

 

 

GUATEMALA CITY

 

 

 

 

 

 

 

- - - - - - - - - - - - -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visa

 

 

Pas de visa à demander pour un séjour de moins de 3 mois.

Avoir le passeport valable 6 mois après la date du retour.

 

 

 

 

 

Question argent

 

 

 

1 $ = 7,20 quetzals. 1 € = 8,43 quetzals 

 

 

Employés de banque très "tatillons" sur l'état des billets de banque (ex - taches) et sur certaines valeurs. Les coupures de 50 € oui, mais pas les nouveaux billets de 50 € (pas encore habitués à en voir) -  (n'acceptent pas toujours les 20 €, car beaucoup de faux circulent dans le pays).  

 

 

Le Guatémala est un pays abordable pour un voyageur, même en s'offrant des petits (parfois gros) plaisirs.

 

Le quotidien est très bon marché.

 

 

 

 

 

 

Logement

 

 

Le choix est large pour trouver le confort qui convient à chacun. de basique, la nuit à 14 $ à confortable, 33 $ la nuit avec p/d.

 

 

 

 

 

 

La nourriture

 

 

. Repas pour trois fois rien dans les marchés (attention à l'hygiène).

 

. Repas dans les restaurants, de meilleure qualité, à prix très abordable. Bons plats de 6 $ à 10 $. 

 

. Achat de provisions dans les épiceries à moindre coût.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le transport

 

 

. Le chicken bus, très bon marché, 1h00 de route = 1€. Très peu de touristes les utilisent, préférant les bus plus confortables.

. Le shuttle, plus de confort, plus cher, mais pas plus rapide.

Ex: Copan (Honduras) à Antigua, 50 $ pour deux. 

 

 

 

 

 

 

Les activités

 

 

Le poste de dépense peut-être important.

 

 

Les Parcs Nationaux et les lieux attractifs sont toujours payants. Souvent on vous recommandera un guide (en cause, la sécurité).

Malgré tout, ils est possible d'effectuer des sorties par ses propres moyens.     

 

Exemples d'activités :

 

Obligation de passer par une agence pour l'ascension des volcans + le droit d'entrée dans les Parcs Nationaux.

 

Ex :  Volcan Acaténango et entrée du parc : 86 $ pour deux.

 

Site Maya de Tikal et entrée du parc: 43 $ pour deux. 

 

          

                       

  

 

 

Vaccination

 

 

 

Pas de vaccination obligatoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Question hébergement 

 

 

 

 

Tous nos hébergements sont choisis sur place. Bien sûr nous demandons à chaque fois à visiter la chambre avant de nous installer.

 

Nous avons toujours fonctionné au "feeling" et n'avons jamais rencontré de problème.  

 

 

 

 

El Remate

 

Posada Dona Tonita

 

Rustique. Chambre éclairée à l'étage. Face au lac, avec un superbe ponton privé.

Bon restaurant. S/b à l'extérieur. 150 qz/n

Wifi faible à la chambre.

 

 

 

 

Livingston

 

Hôtel Garifuna

 

Chambre avec s/b. Accueil chaleureux, propre. Bon wifi. 150 qz/n.

Bonne adresse.

A recommander.

 

 

 

 

Antigua

 

 

Casa Jacaranda

 

Bon accueil. Face au Yellow. Joli jardin. Chambre avec sdb partagée. Charme et propreté. Bon wifi. 180 qz/n avec p/d.

Adresse à recommander.

 

 

 

 

Quetzaltenango

 

 

Casa San Bartolomé

 

Bon accueil. Vieille maison de famille transformée en B&B.

Belle chambre avec s/b. Terrasse et jardin superbes. Cuisine à disposition. Bon wifi. Bien situé.  225 qz/n avec p/d (très léger).

A recommander.

 

 

 

 

Guatémala City 

 

Hôtel Hunapu

 

 Zone 1. Accueil chaleureux. Chambre avec s/b. Familial - situé à proximité des stations de bus nationaux et du centre-historique. Bon wifi. 198 qz/n avec p/d.

Bonne adresse.

A recommander.

 

 

 

 

 

Question transport 

 

 

Fluvial

 

 

Bateau

 

Rio Dulce - Livingston: 125 qz/p.

Livingston - Puerto - Barrios: 35 qz/p.

 

 

 

 

 

 

 

Terrestre

 

 

Shuttel 

 

Copan (Honduras) - Antigua (Guatémala): 50$ pour 2.  

 

 

Bus

 

Melchior - El Remate, en combi : 30 qz/p.

 

El Remate - Santa Eléna, en combi : 20 qz/p.

 

Santa Eléna - Rio Dulce, bus 1ère classe : 100qz/p.

 

Puerto Barrios - Chiquimula- Zacala - El Florido, chiken bus et combis : 66qz/p.

 

Antigua -  Chimalténengo- Totonicapan - Quetzaltenango, chiken bus : 39 qz/p

 

Quetzaltenango - Guatémala City. Bus 1ère classe : 85 qz/p. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question au quotidien 

 

 

 

 

 

Décalage horaire : 7 heures entre la France et le Guatémala.

 

Moment idéal pour partir : pendant la saison sèche de novembre à avril.

 

1 bière: 15qz - 1blle d'eau de 2 l : 10qz -  3 bananes : 3qz -  1 plat correct : 55qz- 

1 p/d continental : 25qz -  1 gallon diésel ou d'essence (3,8l) : de 20 à 20qz - 

 

Bye bye le Bélize

 

 

 

---------------------

 

 

 

Hola le Guatémala

 

 

 

 

 

 

 

 

Itinéraire

 

 

En vert: 

 

Bus : Frontière du Bélize - El Remate - Tikal - Flores - Rio Dulce.

 

 

En rouge: 

 

Bateau : Rio Dulce - Livingston - Puerto Barrios.

 

 

 

 En bleu:

 

Bus : Puerto Barrios - Copan(Honduras).

 

 

 

En noir:

 

Bus : aller/ Copan - Guatémala City - Antigua - Quetzalténango

         retour/ Quetzalténango - Guatémala City 

 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 7 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Adieu le Bélize.

Les formalités sont effectuées très rapidement à la douane guatémaltèque.

 

 

On va retrouver avec plaisir les moments intenses des transports du Guatémala 

Les arrêts fréquents. 

Les surcharges au mépris des règles de sécurité et du confort. 

Les nombreux tumulos (les gendarmes couchés) présents partout.

Les routes parfois dangereuses (trous, animaux....). 

 

Mais aussi, du fait de cette promiscuité avec la population, l'exceptionnelle possibilité de communiquer par un sourire ou un commentaire.

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Dans le centre-ville de Melchio de Mencos située sur la frontière, on s'installe dans un combi (30qz/1) pour rejoindre El Rémate sur les rives du Lac Peten Itza.

L'attente est assez longue sur la place centrale, le chauffeur veut un maximum de passagers. Il interpelle tous les passants qui cheminent près de son véhicule.

 

En 1h30 de route, le conducteur nous dépose au carrefour Puente Ixlu à quelques kilomètres du village d'El Rémate.

 

Cinq minutes d'attente et on monte dans un collectivo (5qz/p). Nous descendons à l'embranchement de la route qui longe le lac, en direction des guesthouses et des pensions.

 

On a retrouvé très rapidement les réflexes et les codes du transport du pays !

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

On longe le lac à pied. Les 2 guesthouses (Alice et Mon Ami) tenues par des français sont complètes, on s'installe à côté d'elles, face au lac, à la pension Casa de Dona Tonita.

 

 Les chambres sont rustiques, mais l'accueil est bien plus agréable que chez les français. Peut-être que le succès n'est pas encore monté à la tête de notre gentille hôtesse.

 

Sa paillote au bout du ponton est une invitation au farniente et à la baignade : à tester plus tard.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Après avoir posé les sacs, nous partons visiter la ville de Flores

 

Nous montons dans un collectivo (30qz/p) pour Santa Elena située à 30 kilomètres. La ville est reliée à Flores par un pont.

 

Les deux villes jumelles forment l'agglomération la plus importante du Péten, la région qui couvre un tiers de la superficie du Guatémala.

Flores est la porte d'entrée de la jungle du Péten et des ruines Mayas.

 

Au terminus des bus de Santa Elena, nous partons à pied pour visiter les deux cités. La ville est bruyante, très commerçante. Nous cherchons à changer des dollars (les derniers).  

 

Affaire particulièrement difficile ici, les banques refusant les billets de 20 €. D'autres établissements les acceptent mais en nombre limité. D'autres encore les refusent parce que, pliés ou très légèrement tachés.

 

 

Le centre historique de Flores se trouve sur l'île du même nom. La balade est agréable dans les rues pavées. Les maisons aux façades colorées cachent de superbes patios.

La promenade sur les rives du lac est bordée de nombreux restaurants pour touristes. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Dans le centre ancien, à part l'église, pas d'édifice exceptionnel. Nous cherchons longtemps le théâtre mentionné sur le Routard. Il n'existe plus depuis plusieurs années, (pas très à jour notre guide).

La vie semble bien plus zen que chez sa voisine, mais aussi très refermée.

 

On se félicite de notre choix de loger à El Remate.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Le retour en combi est animé. Un "borracho" (personne ivre) bruyant, fait rire l'ensemble des passagers, sauf le conducteur. Arrivé à sa destination, il ne peut pas payer sa place, n'ayant pas un quetzal en poche ! 

 

On dîne au resto de notre pension en compagnie de Marc et Sandra, un couple de canadien très sympathique originaire de  Montréal.

Devant la beauté du coucher du soleil sur le lac, La discussion, très animée, porte sur le Guatemala et le Quebec que nous connaissons, notre fils vivant à Montréal depuis quelques années.  

 

 

Demain matin, nous allons visiter le site Maya de Tikal.

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 8 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fin de nuit est bruyante. Dans un bungalow voisin, à 3h, des touristes se préparent pour assister au lever du soleil, sur le site de Tikal.

Pas besoin de réveil pour nous à 6h.

 

A 7h, à l'embranchement de la route qui mène au Parc, nous attendons un combi (25qz/p).

Il est à l'heure. Le trajet est agréable, la selva (forêt) semble intacte dans la Réserve de la Biosphère Maya, la faune et la flore sont protégées et les activités humaines réglementées.

 

Après 3/4 d'heure de route, on entre au Parc National. L'achat des billets, à l'entrée (150qz/p), ne peut se faire qu'avec le passeport original. Heureusement nous les gardons toujours avec nous, ne connaissant pas l'obligation, nous aurions été obligés de repartir les chercher.

 

Cette formalité terminée, on reprend le colectivo pour quelques kilomètres. L'oeil aux aguets, les panneaux routiers signalent la présence de pumas, de chevreuils et de serpents.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

Visite du site de Tikal

 

 

 

 

 

 

Tikal à la particularité de conjuguer un site archéologique maya de 1er plan (classé à l'UNESCO comme patrimoine naturel et culturel) et une grande Réserve Naturelle.

 

L'ancienne capitale du royaume maya était un centre politique, économique et militaire, construit vers 600 avant J-C et pendant les 1500 ans suivants.

Il est impossible de voir l'intégralité des ruines en quelques heures. Nous ne prenons pas de guide et faisons confiance aux explications écrites de nos bouquins (Lonely et G.R) pour se diriger dans les différentes zones, à notre rythme. 

 

Les employés de nettoyage du parc se font un plaisir de nous renseigner lors de nos hésitations, même de nous accompagner pour nous montrer un détail.

 

Dès notre entrée, sous le couvert ombragé du chemin qui mène à la zone principale, on est conquis par l'ambiance presque mystique qui y règne : on pourrait se prendre pour des explorateurs à la recherche des ruines au milieu de la jungle avec, comme fond sonore, les cris des singes hurleurs et le chant des oiseaux exotiques.

 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

1 - Les Temples/Pyramides

 

 

2 - La faune

 

 

3 - La flore

 

 

 

 

 

 

 

 

1. Les Temples / Les Pyramides

 

 

La Gran Plaza

 

 

On débute la visite par le secteur de Gran Plaza, le coeur cérémoniel religieux Maya, il comporte de superbes temples et palais.

 

 

Le Temple I

 

D'une hauteur de 47 mètres, il est connu aussi sous le nom de Temple du Grand Jaguar. C'est le premier à la sortie du chemin et sûrement le plus photographié. Nous ne pourrons pas l'escalader car les marches ne sont pas sécurisées.

 

 

 

 

le Temple II, le Temple des Masques (en face du Temple I)

 

On accède à son sommet par un escalier en bois situé à l'arrière. De nombreuses sculptures, dont le visage d'une reine, agrémentent un linteau d'une porte.

 

 

 

 

L'Acropolis del Norte

 

Antérieure aux Temples, elle comporte de nombreuses structures de différentes époques.

 

 

 

L'Acropolis Central

 

Des pièces et des inscriptions font penser qu'il s'agissait d'un palais pour les nobles.

 

 

 

 

Le Temple IV

 

Le Temple le plus haut, à 65 mètres. C'est l'incontournable du site. Il fait partie du groupe temples-pyramides de Tikal. On grimpe au sommet par un escalier : la vue panoramique sur la canopée, vaste et lointaine, est prodigieuse. Les temples émergent de la forêt. C'est 180° de vision à couper le souffle. 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

Le Temple V

 

C'est le deuxième temple le plus élevé (59 mètres) mais aussi très escarpé. Des structures internes sont ornées de calendriers mayas.

 

 

 

 

La Plaza de los Siete Templos

 

Sept petits Temples sont alignés sur une vaste plate-forme avec, tout à côté, un triple jeu de balle.

 

 

 

 

El Mundo Perdido 

 

Le plus éloigné dans la jungle, est un complexe cérémoniel de 38 structures. Organisé pour être un grand complexe astronomique.

 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

2. La faune

 

 

 

On a eu le plaisir et la chance de croiser de nombreux habitants de la jungle :

 

Des oiseaux : des toucans, des perroquets, des pics à tête rouge. 

 

Des animaux : des singes araignées, des singes hurleurs aux cris féroces, des dindons ocelés et des agoutis. 

 

Et tous ceux que l'on ne voient pas, mais que l'on entend !

 

Et aussi..... des MOUSTIQUES. Voraces, belliqueux qui nous dévorent,  même protégés par une épaisse couche de crème répulsive.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

3. La Flore

 

 

 

 

 

Le ceiba (fromager) aux racines gigantesques : c'était l'arbre sacré des mayas. Il est aujourd'hui l'arbre national du pays.

Des cèdres, des palmiers, enfouis parfois dans la végétation très dense de la forêt tropicale.

D'immenses fougères. 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Tikal. Situé dans une forêt luxuriante - est le plus beau des sites Mayas que nous ayons vu depuis le début de notre périple. La météo nous a été favorable avec une chaleur tropicale très supportable.

 

Un souvenir dans notre mémoire qui rejoindra, dans la lignée, d'autres somptueux sites que nous avons visité précédemment : Angkor ou le Machu Picchu.

 

A 15h, on monte dans la navette qui assure le trajet de Tikal à El Rémate.

A notre retour, on s'offre un moment de détente sur la rive du lac pour admirer le coucher du soleil.

 

Repas au resto de notre pension avec le couple montréalais. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 9 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes debout aux aurores. La chaleur est déjà présente. 

A 7h, nous nous présentons au bureau d'entrée (40qz/p) du Biotopo Cerro Cahui, situé à cinq minutes à pied de notre logement.

 

Créé par l'état et un propriétaire privé, le parc - d'une superficie de 650 ha - il est situé en grande partie sur les flancs d'une petite montagne, face au lac.

On s'engage dans un sentier bien balisé, qui permet de faire une randonnée sur deux parcours distincts. Le parcours est plat au début. On retrouve la même végétation que la veille à Tikal.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

La montée est raide pour arriver aux miradors. De superbes vues sur le lac s'offrent à nous, nous sommes largement récompensés de nos efforts.

Au dernier belvédère, on aperçoit dans la végétation, des ruines mayas très dégradées, recouvertes de terre.

 

C'est le silence complet. Pas d'activités humaines proches (très peu de randonneurs, nous sommes quatre sur le parcours). Ce qui nous permet d'avoir la chance, en étant très attentifs et à l'écoute du moindre bruit, de voir des singes araignées au sommet des arbres.

Ils nous ont repérés, mais évoluent sans frayeur apparente : un grand moment de plaisir et de curiosité pour nous.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Au loin on entend les cris puissants, presque terrifiants, des singes hurleurs. Nous ne voyons que quelques perroquets bruyants et des pics-verts qui tambourinent sur des troncs d'arbres. On termine notre balade de 8 kilomètres en 3h30 de pur bonheur.

 

Seul désagrément, les moustiques, encore et toujours. Pas de répit, ils sont toujours d'attaque. Nous adoptons la même stratégie que la veille : la tenue de camouflage -  vêtements longs et plusieurs couches de lotion répulsive -.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

A notre retour à notre guesthouse, on profite des hamacs sous la paillote et d'un bain dans l'eau chaude du lac.

Repas au village ce soir. On se régale de poissons du lac avec les couleurs du coucher de soleil en toile de fond.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 10 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Départ de bonne heure ce matin dans le village d'El Remate encore endormi. Les cochons assurent le service de propreté. 

On prend le premier colectivo en direction de Santa Eléna. C'est l'heure des scolaires et on compte 28 passagers dans le pire moment (pour un van qui compte 16 places). Ils s'entassent sans un mot, c'est leur quotidien. 

 

A la gare routière, on est assailli par les "aboyeurs" des compagnies de bus. Les prix varient dans la minute : on est habitué et et on prend ces tractations comme un jeu.

 

On choisit un bus 1ère classe (100qz/p) pour rejoindre la ville de Rio Dulce sur les rives du Lac Izabal.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

La campagne est une grande zone de culture. De nombreuses fincas (propriétés agricoles) installées le long de la route pratiquent l'élevage, cultivent le maïs, la canne à sucre, l'huile de palme et les fruits.

Dans les villes traversées, toujours le même dispositif de sécurité à l'entrée des magasins avec un service armé assez dissuasif. 4h de route et nous arrivons à Rio Dulce.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Pas de route pour atteindre notre prochaine destination, la ville de Livingston sur la côte de la Mer des Caraïbes. Ce sont des lanchas (pirogues locale à moteur) qui assurent le trajet.

 

On se rend au ponton à pied. Deux possibilités : la lancha à 125qz/p ou la location en groupe, d'une embarcation.

 

Pour nous, le problème ne se pose pas. A 13 h, nous sommes les seuls touristes. Nous prenons les billets au guichet et à 14 h nous embarquons.      

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Le capitaine fait un détour devant la forteresse El Castillo de San Felipe. Construit en 1652 par les espagnols pour empêcher les pirates de piller les villages. 

On passe ensuite sous un immense pont en direction de la Mer des Caraïbes.

 

 

Nous faisons plusieurs arrêts pour observer des colonies d'oiseaux sur de petites îles. On a un aperçu de la vie des pêcheurs. Parfois la rivière est étroite avec une végétation dense, parfois très large avec l'impression de traverser des gorges.

 

Au bout de 2h d'une très belle croisière, nous accostons au ponton de Livingston.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

C'est une ville à l'ambiance décontractée, très caraïbéenne. La majorité de sa population est issue du métissage entre les esclaves africains évadés et les autochtones. Ce sont les Garifunas appelés aussi Gariganus.  

 

On s'installe à l'hôtel Garifuna dans un quartier de la communauté noire. Une famille agréable et chaleureuse nous reçoit.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

En soirée, on se balade dans les rues du petit port. Au restaurant Buga Mama on teste la spécialité locale, le Tapado : une sorte de bouillabaisse à base de poisson/crabe/crustacés avec des bananes et de la crème de coco, assaisonnée de coriandre.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 11 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grosse chaleur ce matin, pas de service de petit-déjeuner à notre hôtel. On va le prendre au centre-ville.

Pas de plage digne de ce nom, mais la vie locale est active avec les pêcheurs transformés en ouvriers, préparant les paillotes pour la saison estivale et touristique qui approche.

 

C'est étonnant et étrange. Les habitants, dans les maisons et dans les rues, vivent à un rythme fait de nonchalance et d'indolence.... La ville est totalement différente du reste du pays.    

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

On se dirige vers le nord par le bord de la plage. Pas de dune de sable : simplement une plage étroite bordée de palmiers, de bateaux de pêche amarrés et quelques maisons de pêcheurs très simples, cachées dans une végétation aux couleurs éclatantes.

 

Nous arrivons à la Plage Quehueche où de nombreux locaux pique-niquent ou déjeunent dans un restaurant, musique à fond.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

On croise de nombreux garifunas. Le contact est bien plus facile qu'au centre-ville. 

Des sourires, le "holà" est bien distinct. Rien à voir avec ce sentiment de distance qu'ils entretiennent avec les touristes, mais il est vrai que nous ne croiserons pas d'étrangers en dehors de la ville.

 

Après 5 kilomètres d'une balade très agréable, on arrive à Los Siète. C'est une série de cascades et de bassins d'eau douce.

Le gardien nous signale qu'il n'y a que très peu d'eau et nous fait une ristourne (15qz/1).

 

Effectivement les trous d'eau sont presque à sec, mais nous sommes au frais. De jeunes locaux se baignent dans le seul bassin rempli.

Sur le chemin, j'immortalise un toucan au bec coloré au sommet d'un arbre. Magnifique. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Fin de la randonnée, baignade et détente sur le sable fin. L'endroit est paradisiaque, nous plongeons dans une eau translucide à près de 30°. A l'écart des habitations, nous avons de la chance de trouver une plage sans pollution plastique. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Repas pizza dans le centre-ville. Face à nous, un petit groupe de musiciens célèbrent la fête d'une association.  Musique traditionnelle garifuna avec tambours et maracas et des danses. Suivant les percussions, elles sont plus ou moins frénétiques et entrainantes.

 

On prolonge l'instant bien sympathique en mangeant une énorme banana split.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 12 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Skype avec Manue ce matin de bonne heure. 

Puis avec notre sac sur le dos, on rejoint l'embarcadère.

 

Nous prenons une lancha  (45qz/p) pour Puerto Barrios, la grande ville de la région. Ce soir on dormira au Honduras à Copan Ruinas pour découvrir un important site Maya.

 


Comme les jours précédants, il fait beau avec une chaleur étouffante. 30 minutes de navigation le long de la côte et on arrive au débarcadère.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Arrivé à Puerto Barrios, nous nous rendons à pied à la gare routière en 15 mn.

 

 

Face aux bureaux des grandes compagnies de bus, on grimpe dans un colectivo local (45qz/) pour la ville de Chiquimula.

On démarre un petit marathon routier ce matin à 8h15.

 

On va battre des records de lenteur aujourd'hui : un vieux bus, de la petite montagne et beaucoup d'arrêts.... mais çà on ne le sait pas encore.

 

 

Itinéraire du voyage Livingston - Copan Ruinas

 

Lancha - en jaune

 

Bus - en rouge 

 

 

Itinéraire du voyage Copan Ruinas - Guatémala City - Antigua

 

Shuttle - en vert

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Premier arrêt long (halte repas) à Rio Hondo, c'est un carrefour routier avec une jonction pour Guatémala City. Pour nous, changement de bus mais toujours avec notre billet initial, le conducteur prend la direction de la ville de Zacapa.

 

 

Vers 13h, nous arrivons enfin à Chiquimula. Notre trajet a duré près de 5h pour effectuer les 170 kilomètres qui séparent les deux villes. 

 

Heureusement le parcours a été animé avec les nombreuses montées et descentes des passagers, les vendeurs d'en-cas et la présence d'un prédicateur ambulant à la voix très forte. Après une brève prière générale pour captiver l'attention, il harangue  individuellement des passagers un peu naïfs, pour leur vendre des potions, des crèmes et autres mixtures. Bien sûr contre des espèces sonnantes et trébuchantes.   


 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

De nouveau, on monte dans un un colectivo à Chiquimula pour El Florido. La ville frontière est à 60 kilomètres. 2h de route de plus, avec un changement de colectivo dans la ville de Jocotan.

 

Miracle ! la frontière du Honduras approche. Il est 16h. On double des dizaines de camions qui attendent leur tour, garés sur le bord de la route.

 

 

En complément des nombreux formulaires administratifs, le contrôle des remorques et des marchandises effectué par les douaniers est très strict.  

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

 

 

 

 

Hasta luego le Guatémala

 

 

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

 

 

 

 

 

Hola Honduras

 

 

 

 

 

Incursion au Honduras

 

du 12 au 14 mars 2018

 

 

 

 

A suivre : claudeniseenvoyage.over-blog.fr voyage au Honduras 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-----------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hola le Guatémala

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 14 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

Le séjour a été très bref au Honduras. Les formalités sont expédiées rapidement à la frontière guatémaltèque.

Notre shuttle est confortable pour faire ce long trajet. Nous empruntons la même route qu'il y a 2 jours.

A Rio Hondo, on laisse un touriste allemand qui se rend à Rio Dulce

Nous, on se dirige vers Guatémala City.

 

 

On traverse une grande région agricole (mangues, melons et élevage). Si la température est élevée, le ciel est couvert, on profite avec plaisir de la climatisation.

 

 

A l'approche de la Capitale, de grands travaux (construction d'une autoroute qui a débutée il y a 2 ans) créent de gros bouchons.

Dans la banlieue de Guatémala City, notre conducteur bloque les portes du véhicule pour raison de sécurité.

Bonjour l'ambiance pour notre séjour prochain, dans la plus grande métropole d'Amérique Centrale.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

On arrive à Antigua à 19h30. Pour éviter une recherche fastidieuse ce soir, vu l'horaire, on s'installe au Luna Jade (1 nuit passée en janvier) pour la nuit.

 

Nous nous rendons à l'Eglise de la Merced pour manger des tortas (pain brioché avec viande/sauce/avocat/oignon) et retour à la chambre.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 15 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne nuit dans la fraîcheur, sans ventilo ou air conditionné.

 

Deux raisons nous poussent à revenir dans cette région :

 

- Retrouver une météo tempérée. Depuis notre entrée au Yucatan au Mexique, vers le 12 février, nous avons supporté de fortes chaleurs, de jour comme de nuit.

 

- Retrouver les traditions et les coutumes authentiques de cette partie du Guatémala

 

 

La première résolution dès le début de la matinée est de trouver un hôtel plus sympathique. On trouve notre bonheur dans la même rue, à la Casa Jacaranda, une posada toute proche

 

Antigua, on connaît bien la ville. On parcourt les rues sans but précis, juste pour profiter de bons moments.

 

Fascinés par l'ambiance frénétique, on se rend au marché pour retrouver l'abondance de la variété de produits locaux, les odeurs et les couleurs. Prendre le pouls économique et traditionnel de la ville !

 

Un stand très coloré nous intrigue. Une commerçante prépare une mixture avec des couleurs très vives. Elle nous explique qu'elle prépare de la sciure de bois colorée, pour créer des tapis de sol éphémères appelés "Alfombras".

Les rues pendant la Semana Santa (Semaine Sainte) sont décorées de cette préparation faite de sciure de bois, de fleurs, de feuilles de palmier et d'autres matières organiques.

 

Lors des processions, dont la date de célébration approche, la tradition combine les rituels autochtones et le christianisme.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

On démarre la balade dans la ville, se perdre dans les rues et y flâner pour apprécier l'architecture des monuments aux influences espagnoles.

 

Du balcon du 1er étage du Palacio Del Ayuntamiento (hôtel de ville) la vue est superbe sur la Plaza Mayor. 

La végétation a bien évoluée depuis le mois de janvier. Les jacarandas aux fleurs mauves et les tulipiers égayent le grand square.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

En soirée, on se régale avec un ceviche dans un stand de rue, près du marché.

 

De retour à notre pension, on réserve, pour la première fois, par internet, une chambre dans la ville de Quetzaltenango, notre prochaine destination.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 16 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernier jour à Antigua dans cette ville/musée au charme fou. L'ancienne capitale du pays est certainement une des plus belles réalisations coloniales d'Amérique Centrale.

 

Nous prenons notre ptit déj dans le jardin de notre pension, sans obligation de se presser. Aujourd'hui c'est une bonne journée de farniente.

 

Dans la matinée, on s'éloigne du centre-ville pour parcourir les rues de la périphérie. C'est toujours le même enchantement. 

 

On est invité par un particulier à visiter dans sa propriété, les ruines de l'Eglise Santa Rosa, non répertorié par les guides. L'endroit, avec sa façade abimée, est peut-être le plus photogénique à découvrir à Antigua.

 

Le monument nous laisse émerveillé par cette beauté cachée. Pas très loin, deux femmes, aux superbes coiffes, papotent sur un banc, indifférentes aux touristes.

Il règne une grande sérénité dans ce quartier.  

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

On consacre une partie de l'après-midi, dans le jardin de notre guesthouse, à préparer notre séjour à Quetzalténango (randos, visite des villages et des monuments).

 

En début de soirée, retour dans les rues pavoisées. La couleur mauve est à l'honneur à l'occasion des festivités de la Semaine Sainte prochaine.

Dernier achats souvenirs au grand magasin Nim Po't

 

L'immense halle mérite le détour pour découvrir une belle collection de vêtements mayas.

Accrochés aux murs, les huipils sont regroupés par région et rendent la visite enrichissante. 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Devant les bâtiments privés (officines de pharmacie, banques, magasins de sport, d'alimentation) etc... On est toujours étonné de voir le grand nombre d'agents de sécurité fortement armés (mitraillettes, pistolets) avec souvent, le doigt sur la gâchette. 

 

La délinquance est présente. Elle concerne aussi bien les guatémaltèques que les touristes étrangers, pourtant lors de notre périple, on n'a jamais été témoin d'un incident. 

 

On termine notre séjour au Restaurant Picadilly à la carte internationale, enfin une viande rouge, façon française !

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 17 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès le petit déj avalé, on se rend à la gare routière, c'est une nouvelle occasion d'un passage au marché. 

 

On quitte Antigua à 9h pour Chimalténango dans un chicken bus (5qz/p) qui semble bien poussif. La météo est idéale pour cette étape.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

On prend un nouveau bus dans cette ville pour Totonicapan (30qz/p). Dernier changement de bus à la gare routière de cette ville pour Quetzalténango (4qz/p).

Celui-ci est ultra rapide, nos sacs à dos sont déchargés du toit avant notre descente. Petit moment de frayeur, il faut toujours avoir l'oeil aux aguets. 

 

On traverse une grande région de culture. Des producteurs dans des échoppes proposent à la vente, des légumes, des fruits et de l'artisanat local sur le bord de la route.

 

Les volcans sont très nombreux dans cette région très montagneuse, le Santa Maria (3772 mètres) est visible en permanence sur le côté gauche du bus.    

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Nous arrivons à Xéla, le nom Maya de Quetzalténango vers 12h30. 

 

De la station de bus La Rotonda, on se rend à pied à notre hôtel.

Il nous faut une vingtaine de minutes pour rejoindre La Casa San Bartolomé, une vieille demeure de famille superbement meublée et décorée.

 

Nous avons une vue privilégiée sur la ville depuis une plate-forme à l'étage.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Dès notre installation effectuée, nous partons à la découverte de la Plaza Mayor. La cathédrale Del Espiritu Santo fait face à des bâtiments fastueux.

Construite en 1532, elle a été détruite par deux séismes. La façade sculptée d'époque cache une cathédrale moderne.

 

On effectue quelques achats dans un supermarché pour se restaurer ensuite sur la magnifique terrasse de notre pension.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 18 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit déjeuner local pris à l'hôtel, omelette/frijoles volteados (haricots noirs) complètement rassasié, on se rend à la station des bus de Minerva à pied.

 

Nous sommes dans une grande ville et pourtant nous restons dans le Guatémala profond. Le tourisme est encore tout nouveau. Dans le quartier nord du centre-ville, on déambule dans les rues pavées bordées de maisons aux façades colorisées. 

 

La gare routière se trouve près du Temple de Minerve. Le quartier est poussiéreux et envahit par une pollution débordante (sonore, de l'air et les déchets).

Il y a trop de problèmes sûrement à régler avant d'envisager à agrémenter les rues.

Le départ des bus pour la ville de San Andres Xecul, est proche d'un marché très actif et couleur locale.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Notre bus (5qz/p) nous dépose au carrefour de la Moreria. Dans ce petit village, on monte à l'arrière d'un pick-up pour effectuer les derniers kilomètres qui nous séparent de San Andrès Xecul.

 

Idéal depuis notre "plateau" pour jouir des paysages. Au loin, nous rappelant que nous sommes dans la région montagneuse des Hautes Terres, à 2.300 mètres d'altitude, on distingue les sommets des imposants volcans.

On traverse des hameaux et des maisons disparates et hétéroclites, construits au milieu de maigres champs de céréales.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Nous venons dans le village pour admirer son église, une des plus célèbres du pays.

 

 

Elle témoigne du mélange d'influences catholique et maya.

La façade, d'un jaune safran est merveilleuse, chargée de motifs divers et colorés: des saints, des anges mais aussi des animaux ( singes, tigres...) des plantes, des vignes et des fruits...

 

La bâtisse est couronnée par une coupole décorative de couleur rouge, bleue et jaune. On en prend plein les yeux. 

 

L'ensemble offre un cocktail ahurissant, hypnotisant, d'un raffinement rare, loin des austères édifices religieux habituels.

 

La place respire la gaieté, de nombreux fidèles, majoritairement indigènes se pressent pour entrer dans l'église.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

C'est dimanche, un mariage est célébré ainsi que le baptême d'un bébé. Les hommes sont en costumes, les femmes en habits traditionnels chamarrés et bariolés.

 

On reçoit un accueil très chaleureux de la population. De nombreuses questions nous sont posées : américano ? d'où on vient ?

Est-ce que le Guatémala nous plaît ? est la question la plus souvent demandée.

 

Les guatémaltèques sont très sensibles aux réponses des touristes, tellement ils sont fiers de leurs traditions, de leur ville ou du pays.  

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

San Andres Xecul possède une chapelle, dans les hauteurs du village, au "Barrio Calvairario".

On grimpe vers le promontoire par une rue étroite très escarpée. Autour de nous, les maisons dépassent rarement deux étages. Seulement quelques unes sont peintes, la couleur béton domine. La peinture coûte cher.

Nous arrivons au sommet, La Chapelle est plus petite que l'église, moins chargée, mais la façade est du même jaune safran.

 

Du belvédère, nous jouissons d'une magnifique vue sur la ville et la campagne environnante.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

A quelques mètres au-dessus de l'église, dans un renfoncement creusé dans le sol, une légère fumée se dégage d'un autel maya. Trois femmes marmonnent des incantations. L'une d'elles jette des morceaux de copal (encens) et des bougies dans le foyer. 

 

Si le catholicisme est la religion officielle, les traditions ancestrales dans les régions et les populations indiennes perdurent. 

 

Un fait nouveau est apparu, c'est la prolifération des sectes évangéliques qui parviennent facilement à convertir la population indigène.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

On s'offre une pause gourmande dans le petit marché sur la place de l'église. Au milieu de la population, on est frappé par leur gaieté. Un lien social et générationnel semblant fortement unir la population.

 

Dans ce village de tisserand, pas de travail ce dimanche, on quitte ce petit havre de paix à regret.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

On s'installe à l'arrière d'un pick-up jusqu'à la Moreria. De là, on prend un chicken bus pour Salcaja.

 

La ville abrite l'Eglise de San Jacinto. C'est la plus ancienne construite en Amérique Centrale.

 

La cité fut une des premières à être envahie par les espagnols. On passe par le marché, sur un étal on trouve les fleurs séchées de l'hibiscus. Elles servent à fabriquer la boisson appelée "jamaïca". Bue très fraiche, c'est excellent.

 

Sur la place Centrale, une église plus récente accueille les nombreux fidèles. 

 

Pas d'activité artisanale le dimanche, on retourne en chicken bus à Xéla.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

La foule s'est rassemblée autour du Parc Central de Xéla. Un petit marché artisanal est installé devant la cathédrale.

 

 

A l'issue de la messe de l'après-midi, sur le parvis de la cathédrale un attroupement se forme : des musiciens, des hommes en costumes et des femmes en tenues traditionnelles.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

C'est une répétition pour les Processions de la Semaine Sainte qui à lieu à la fin du mois. Cette période de l'année est devenue une des principales attractions du pays. Un vrai spectacle grandeur nature.

 

Les cucuruchos (les pénitents) portent un char énorme sur l'épaule, avec au centre le Christ portant sa croix. 

Quelques hommes ont une expression de souffrance, les visages sûrement marqués aussi par le poids de la charge.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

En soirée, on prépare notre repas à la cuisine de notre pension : poulet/pâtes et pastèque, un régal.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 19 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A pied, on rejoint la station de bus La Rotonda ce matin.

 

En attendant notre chicken bus, on se délecte avec un grand verre d'orange pressé devant nous.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Le conducteur du bus (5qz/p) nous emmène après de nombreux arrêts, au village de Zunil.

La station de bus est devant une belle église, d'un blanc immaculé. Elle est agrémentée de colonnes torsadées de couleur jaune sur ses côtés.

 

L'intérieur est orné de tentures mauves en prévision des festivités de la Semaine Sainte.

 

La ville est dominée par la présence de l'imposant Volcan Santa Maria.

On dévale une petite rue pavée et on se dirige vers le marché couvert tout proche.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

La halle accueille une population composée essentiellement d'indiennes de l'ethnie Quiché. Les poivrons, les gros radis et les tomates semblent avoir prêté leurs tons aux tenues vestimentaires élégantes et aux chapeaux bariolés des paysannes qui les vendent.

Seuls des produits nécessaires à la subsistance quotidienne des villageois sont présentés sur les étals : des fruits, des légumes, des tissus et de la quincaillerie, etc... Pas de souvenirs... Mais aussi pas de touristes !

 

L'activité est à son comble le matin, elle baisse rapidement vers midi, les paysans ayant écoulé leur produits retournent vers le monde rural.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Dans une maison proche du marché, nous faisons connaissance avec San Simon appelé aussi Maximom.

 

Déjà vu à Santiago Atitlan, c'est une divinité mi-dieu mi-saint. Il est vénéré dans cette région, par la population indigène.

 

Ce phénomène religieux s'est développé ces dernières années du fait de la fragilité des églises catholiques et protestantes et aussi d'une crise économique et sociale.

 

Une femme nous demande une petite rétribution (5qz) pour entrer dans la maison. Elle fait partie de la cofradia (confrérie), une organisation ancienne, importée d'Europe par les Franciscains.

Les membres de la confrérie doivent tour à tour prendre soin du saint, pendant 1 an, dans leur maison.

 

Un homme offre des présents et parle à San Simon

 

Celui-ci, de la taille d'un homme est une sorte de grande poupée.

Il est assis sur un trône. Le personnage porte des lunettes de soleil et est habillé en tenue de cowboy, une cigarette dans la bouche. 

Au sol, quelques quetzals dans une corbeille et une bouteille d'alcool près de lui.

 

Il est synonyme de prospérité et de bonheur pour certains. Pour d'autres, il peut apporter le malheur sur des gens qui leur ont fait du mal.

Le phénomène n'est pas  compris par toute la population (indiens catholiques).

Pour attirer, soit le bonheur ou le malheur, des bougies de couleurs différentes sont allumées.

 

La scène est surréaliste, on a un mélange de respect pour la croyance et de sourire avec l'accoutrement du sujet.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

A la sortie de la ville, une vaste zone maraichère assure la subsistance des villageois cultivateurs. Le décor reste superbe malgré la pollution visible sur les berges de la rivière.

Nous prenons un chicken bus (3qz/p) pour Almolonga, un village voisin réputé pour son marché.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

La région d'Almolonga est reconnue comme étant le verger de l'Amérique Centrale. De nombreuses parcelles et des champs sont cultivés dans cette belle vallée. Les cultures sont arrosées par un ingénieux système d'irrigation par gravité à partir des sources des montagnes.

 

Des cultivateurs sont fiers de nous présenter la diversité de leurs récoltes : des radis, des carottes, des patates, des choux et des fleurs.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

En ville, le marché immense est séparé en deux parties :

 

. Le marché de gros, ou une grande partie de la production locale part au Salvador et au Honduras.

 

. Le marché local, près de l'église en pleine rénovation, dégage des odeurs aux parfums enivrants et est haut en couleurs. Les femmes en huipils (vêtements traditionnels) chamarrés s'occupent de la vente sur tous les étals. Comme dans tous les marchés du pays, les vendeurs sont regroupés par spécialités. Les épices, les légumes et les fruits frais d'un côté, le matériel de l'équipement des maisons (casseroles,etc...) les vêtements, la viande, les objets électroniques et les chaussures en face. Les couleurs éclatent au milieu de cette foule, les gens s'interpellent pour se saluer ou attirer le chaland. Un mélange d'effluves, de parfums plus où moins subtils, on arpente avec plaisir les allées dans cet environnement entêtant, imprégné de ces senteurs multiples. 

 

On goûte à quelques spécialités salées et sucrées, on a un faible pour les "patatas fritas" ! Parfaitement dorées ! 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Nous grimpons dans un énième chicken bus (3qz/p) pour revenir à Xéla. Le conducteur nous dépose à la station de la Rotonda.

 

De là, nous nous rendons à pied à la gare routière privée de la compagnie Linéa Dorada pour acheter les billets (85qz) pour Guatémala City.

Le voyage va se terminer dans quelques jours.

 

On poursuit par une balade dans la ville. On rend visite aux sapeurs-pompiers. Ils nous donnent des renseignements sur leurs interventions et nous font visiter les locaux de la caserne.

 

On ressent dans leur attitude, la fierté de l'intérêt porté par les touristes, pour la vie du pays en général.

Un écusson des pompiers de Bordeaux laissé en souvenir de notre passage, ornera une étagère de la salle de réception. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Comme toujours, on effectue un passage dans un marché. Le Mercado La Démocracia est spécialisé surtout pour des achats pour les citadins. 

 

Sur la place principale, face à la cathédrale, on achète quelques souvenirs de la région.

 

 

Repas ce soir à la posada, on échange des adresses et des renseignements, sur les randonnées à effectuer, à un couple de français qui se rendent demain à Nebaj, dans la Région Ixil.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 20 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il fait frisquet ce matin, on prend notre p/d à 7h. S'il n'est pas copieux, il est servi avec le sourire et gentillesse par l'employée de maison.

 

Le lever du jour au-dessus des toits de la ville laisse présager une météo favorable. Impeccable, nous avons prévu une randonnée à la Laguna Chicabal.

Ce lac est dans le cratère d'un volcan. Dans la région il est considéré comme un centre spirituel Maya - Quiché.

 

Le centre-ville est déjà bien animé. La fête se prépare sur la Plaza Mayor.

 


 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Sur une petite place on prend un combi (2,5qz/p) pour le Marché La Démocracia

 

Dans une rue de ce quartier, on s'installe dans un combi (7qz/p) pour le village de San Martin Sacatepéquez.

1h de route au milieu d'une nature exubérante. Le chauffeur nous dépose dans un endroit perdu, au parking de Toj Mech, un petit hameau au pied de la montagne.

 

On remarque quelques belles maisons, construites par des gens qui travaillent ou ont travaillé aux USA.

 

 

Il fait chaud et humide. La montée est rude, d'abord sur une route cimentée puis un chemin pierreux et poussiéreux. 

Il nous faut près de deux heures pour arriver à l'entrée du Parc Naturel.

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Le gardien nous donne des informations sur le sentier et encaisse les 50qz/p de droit d'entrée.

 

Il nous reste encore à parcourir 3 kilomètres sur un chemin qui zigzague sur une pente escarpée. Les dernières dizaines de mètres sont rudes, heureusement le couvert végétal est important, idéal pour nous protéger de la chaleur.

 

 

Depuis le 1er mirador, la vue est superbe. Côté forêt, le panorama est splendide sur le volcan Santa Maria, "la tête" au-dessus des nuages.

 

Côté lac, le décor est saisissant de beauté, au loin les volcans émergent par instant des nuages.

 

Une opportunité que l'on apprécie encore plus, car nous sommes pour l'instant seuls. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

On s'engage sur un chemin de crête qui va à un deuxième mirador.

La météo change rapidement, le brouillard nous enveloppe. Nous profitons seulement par intermittence de quelques vues sur le lac.

 

Plus bas, provenant du cratère, au bord de l'eau, on entend des voix fortes, comme des incantations.

A l'aide des jumelles, j'aperçoit un groupe d'une vingtaine de personnes, sur la rive du lac qui pratique une cérémonie.

 

Nous dévalons rapidement la pente qui mène dans le cratère du volcan, par un chemin étroit et abrupt.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Sur les berges du lac, de nombreux autels avec des croix servant aux rites Mam, un des peuples Mayas, sont érigés aux quatre points cardinaux. 

La brume et le brouillard à la surface de l'eau ajoute du mystère au lieu.

 

Pour ne pas déranger les personnes qui accomplissent leur cérémonie, on s'arrête de longues minutes à quelques dizaines de mètres.

 

Une fois terminé leurs incantations, souvent très bruyamment, puis s'être lavés et avoir bu de l'eau du lac, ils quittent le site de recueillement. On reprend notre marche en allant vers leur direction.

 

On monte les 615 marches très raides de la rive du lac jusqu'au premier mirador en leur compagnie.

 

On discute un moment avec eux. Ils viennent en famille d'une ville du sud du pays. Le site est d'une importance spirituelle très forte. Ils y vénèrent des créatures mythiques et invoquent et prient pour des pluies et des récoltes abondantes.

 

Bien sûr, il nous faut répondre aux questions habituelles.

C'est pour nous une belle et très riche rencontre. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

La descente vers la plaine est rapide, toujours dans le brouillard.

 

Le quetzal, l'oiseau emblématique du Guatémala niche dans la montagne, on ne l'a pas vu. On aperçoit un toucan dans un arbre et quelques colibris, toujours aussi difficiles à photographier.

 

Sur le chemin on rencontre un homme en costume traditionnel qui revient d'un champ.

 

Il porte une grande tunique blanche à fines rayures rouges avec les manches brodées de rouge, d'orange et rose, resserrée par une large ceinture rouge et un pantalon orné de broderies identiques.

 

A notre demande, il se laisse photographier. Curieux lui aussi, il nous pose des questions sur notre présence dans son village et d'où on vient.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Retour à Xéla et repos à notre pension, on a les jambes lourdes... Très lourdes.

 

En soirée, repas d'un autre continent, au Sabor de la India. Le cuisinier est généreux avec le thali (repas indien).

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 21 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La température matinale est fraîche lorsque nous prenons notre petit déjeuner.

Dernière journée à Xéla, pas de découvertes particulières prévues aujourd'hui.

 

Nous prenons un chicken bus pour aller à Salcaja, nous sommes à la recherche de quelques souvenirs à ramener en France.

 

Deux boissons traditionnelles, sont élaborées dans la ville.

 

Le Rompope appelé aussi Rompopo. C'est une boisson à base de rhum, de jaune d'oeuf, de sucre et des épices. Nous cherchons une fabrique, mais après une recherche poussée dans les rues et posé de nombreuses questions à des locaux, on ne trouve que des boutiques de vente. 

 

Le Caldo de frutas, un genre de sangria très corsée, à base de fruits fermentés. Là aussi, pas de fabriques artisanales ouvertes.

 

On se dirige sur la Place Centrale, d'un style moderne pour la région. Le marché se tient à côté, on ne trouve pas l'article en tissu que l'on recherche.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Retour à Xéla. On s'installe sur un banc du parc Central, la deuxième ville du pays est animée à toute heure de la journée. C'est le lieu incontournable, il est le poumon vert et aussi festif.

La plaze conserve une forte identité locale et traditionnelle.

 

Sur ses abords, le Passage Enriquez, à la belle structure architecturale et son intérieur jaune safran, concentre de nombreux bars et restaurants.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Nous remontons dans le quartier animé et populeux de La Démocracia et son marché. Face au Parc Benito,il faut du recul pour prendre en photo l'Eglise San Nicolas au style architectural gothique impressionnant.

 

Plus loin, surprise, le théâtre Municipal de style gréco-romain détonne.

 

Découvrir la ville à pied est un vrai plaisir. Du centre, il suffit de 30 minutes pour atteindre n'importe quel point. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

A l'angle d'une rue, on a une vue sur un incendie provoqué par des pyromanes sur un flanc du Volcan Santa Maria, impressionnant par sa forme conique.

Les nombreux habitants, témoins de la scène sont offusqués et indignés.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Donnant sur le Parc Central, nous entrons dans une superbe maison coloniale, la Casa No'j. Autour d'un joli jardin, la maison est le principal lieu de culture de la ville.

Régulièrement, elle accueille des expositions de peinture, de sculpture et de photo.

 

 

Xéla à un choix de restaurants pour toutes les bourses et tous les goûts, on s'installe à une table du restaurant La Casona. Je me régale avec un ceviche joliment présenté.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 22 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rangement des sacs à dos ce matin, puis un petit tour en ville pour profiter pleinement de cette belle halte à Xéla.

 

La cité et sa région sont un lieu attachant, à la forte identité locale, où l'on se sent en sécurité. 

 

On prend un petit en-cas à la pension avant de prendre un taxi (25qz) pour rejoindre la station de bus Linéa Dorada.

 

Nous grimpons à 15h, dans un bus de 1ère classe pour Guatémala City.

 

Confortable, pas d'arrêts et la chance de pouvoir admirer de beaux points de vues. On subit juste un gros embouteillage à l'approche de la Capitale.

 

Nous arrivons à 19h30. Notre hôtel, le Hunapu réservé la veille par internet (eh oui on s'embourgeoise, en plus du confort d'un bus 1ère classe !) est à une rue de la station de bus de la compagnie.

 

Le fils du propriétaire nous attend dans le hall.

 

On dépose nos sacs et on va dîner dans un stand de rue tout proche. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 23 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le réveil est brutal, les avions qui décollent, passent au-dessus de notre quartier.

Notre logeur nous invite à déjeuner à 7h30.

 

Bienvenue à Guatémala City ! la mégapole est devenue la capitale du pays en 1775.

 

 

Avant cette date, c'était Antigua, à 40 kilomètres d'ici. Un séisme destructeur, détruisit entièrement la ville. Les espagnols décidèrent de construire une nouvelle capitale dans une région moins exposée aux catastrophes naturelles.

 

Malgré ses précautions, trois séismes importants ont détruits en partie Guatémala City. Un premier en 1917, un autre en 1918 et le plus terrible en 1976. Le nombre de victimes fait froid dans le dos. 23.000 morts, 70.000 blessés et des centaines de milliers de sans-abris.

 

Nous partons à la découverte de la ville. Alerté par les recommandations officielles où de quelques touristes sur des forums, on se tient sur nos gardes.

 


Les zones 1 et 2, sont le coeur historique de la ville. La première visite est la Paroquia de Los Remedios.

Construite dans un quartier très vivant, elle abrite de beaux trésors artistiques. Elle est un des lieux de départ des processions pour la Semaine Sainte.

 

Un marché de rue est installé dur le parvis et les trottoirs. Immersion rapide au milieu de la population.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

Dans les rues, une manifestation avec de la musique attire notre attention. C'est un défilé d'étudiants déguisés. Ils paradent sur des chars en se moquant du gouvernement.

 

On questionne des passants qui nous expliquent les raisons de cette tradition du vendredi, précédent le vendredi Saint.

 

Appelé le Desfile de Los Bufos (défilé des bouffons), des milliers d'étudiants, dans une ambiance festive, mais aussi revendicative, dénoncent les excès des institutions et des politiques : 

 

. Corruption.

. Fraude fiscale.

. Scandales.

. Situation des ethnies indigènes, etc...

 

La population participe en nombre en les encourageant bruyamment.

C'est la seule façon dans l'année de revendiquer, sans être inquiété par les autorités. 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

La population s'est appropriée les rues fermées, à la circulation.

Les gens se défoulent sans retenue. La clameur qui monte du défilé est énorme.

Installé sur les trottoirs, un véritable commerce s'installe en parallèle avec le défilé :  des vendeurs d'eau, de gadgets, de glaces. C'est la fête !

 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

On remonte la 6ème avenue, elle est entièrement réservée aux piétons.Toute la population qui compose le pays se retrouve dans cette artère : 

Les riches comme les plus pauvres. Les mendiants cohabitent avec les "bobos". Des familles représentant tout les milieux sociaux, déambulent en toute sécurité devant les magasins aux façades Art Déco.

 

 

 

L'architecture de la ville jouit d'une grande richesse, héritière des cultures précolombiennes et de l'influence espagnole. 

 

Les rues du quartier regorgent de bâtiments décrépis. Le centre historique est caractérisé par un urbanisme varié, désordonné, voire chaotique.  

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

La Plaza de la Constitucion est le coeur du centre historique. La foule exubérante est rassemblée dans le parc central, face à la Cathédrale Saint-Jacques et le Palacio Nacional.

Le début de la construction de la Cathédrale date de 1782. Elle a la particularité d'avoir résisté à de nombreux séismes.

Sur le parvis, on peut lire sur une douzaine de piliers, les noms de centaines de personnes "disparues" pendant la guerre civile, entre 1960 et 1996.

 

 

Le Palais National (Palacio Nacional) est un des bâtiments importants de la capitale. De style baroque/néo-classique, habituellement il est ouvert à la visite.

Actuellement, pour éviter un déferlement de la foule, il est fermé et gardé par de nombreux militaires armés. 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Tout proche, derrière la Cathédrale, le Mercado Central est le magasin incontournable pour la population locale et les touristes étrangers.

Sur trois niveaux au sous/sol, l'artisanat des différentes régions du pays est bien représenté.

 

Dans le secteur des fruits, des légumes et de la restauration locale beaucoup plus animée, ont retrouve les battements du coeur de la ville, l'ambiance, les couleurs et les odeurs.

 

On préfère déjeuner dans un stand de rue. Le patron est généreux avec ses tortas. Une occasion unique pour discuter avec des ouvriers qui sont en pause.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Toujours à pied, nous changeons de quartier. L'Office de tourisme est situé au nord de la zone 14.

Le long des larges avenues, le quartier est composé de gratte-ciel modernes, de bâtisses fastueuses et de centres commerciaux.

 

A l'O.T, la réceptionniste à l'accueil, nous donne de la documentation et des informations sur les activités culturelles et les monuments à visiter.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

On revient dans la zone touristique, en fin d'après-midi.

 

Le défilé des étudiants s'est déplacé devant le Palais du Gouverneur. L'ambiance est tendue, beaucoup de chants et de provocations d'un côté.

De l'autre, les policiers et les militaires sont  nombreux et sur leurs gardes. Des regards, des gestes de mécontentement, mais aucun débordement. 

 

Des stands de nourriture et de boisson sous des bâches, sont installés pour contenter cette foule gourmande.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 24 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas de petit déjeuner à l'hôtel. A l'omelette/purée de haricots, on préfère de bons croissants repérés la veille dans une boulangerie. 

 

 

Dans certains quartiers, la préparation des processions de la Semaine Sainte qui débute demain, occupe les habitants :

 

Sur la chaussée, étendus sur tout un pâté de maisons, les "alfombras" sont créés par des riverains.

 

Posés sur du sable comme base de support, des jeunes gens, à l'aide de pochoirs font des dessins réalisés avec de la sciure colorée, des fleurs, des légumes et des aiguilles de pin.

 

Toutes les décorations sont réalisées par des associations, des riverains ou des fidèles de l'église.

 

 

Ils représentent des motifs religieux, des représentations d'animaux ou des motifs d'inspirations mayas.

 

Lorsque les alfombras sont terminés, ils sont légèrement arrosés pour ne pas qu'ils soient dispersés par le vent.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

Lors des processions, seuls les porteurs peuvent fouler les tapis colorés.

Après le passage, une équipe de nettoyage, balaie le sol et fait place nette pour peut-être réaliser une nouvelle création, si une autre procession passe dans les jours à venir.

 

Les rues sont un véritable enchantement, un Musée à ciel ouvert.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

Nous entrons dans la zone 2 en longeant une belle avenue bordée de flamboyants, de tulipiers et de jacarandas aux fleurs mauves.

 

Nous arrivons au Parc Minerva. Dans ce très agréable jardin se trouve La Mapa en Relieve (carte en relief du Guatémala). On règle de droit d'entrée, 25qz/p.

 

Réalisée au début du XXe siècle, étendue sur plus de 1000 m2, c'est une des réalisations les plus insolites au monde en matière de miniature.

 

Sans équivalent, Francisco Cela, un topographe réalisa en 1905, ce chef d'oeuvre d'une carte en relief. Deux promontoires furent construits plus tard, pour observer l'oeuvre en la surplombant.

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

Nous revenons vers le centre historique. Les murs des rues des quartiers Nord révèlent l'histoire effroyable de la guerre civile que le pays a connu de 1960 à 1996.

 

Des centaines d'affiches, parfois en format A4, sont collées avec les listes de noms, parfois les photos, des personnes recherchées par leur famille.

 

La dictature a fait des massacres, à brisé des familles. Des parents, des frères et soeurs cherchent toujours leurs proches.

 

 

Les victimes de l'armée guatémaltèque, étaient essentiellement les populations les plus pauvres.

 

Durant cette période, Amnesty International a estimée entre 50.000 et 70.000 personnes étaient mortes, lors de cette répression et du génocide de la population.

 

Avec tristesse, on reste un long moment devant les affiches et à lire les noms et les prénoms. Phénomène identique au Chili et en Argentine, il ne faut pas oublier.

Comprendre et raconter leur histoire. 

On reprend notre trajet vers le coeur de la capitale. Nous croisons un antique bus rouge qui avance péniblement en crachotant des volutes de fumée. Il est interdit aux touristes étrangers de monter dans ses véhicules particulièrement dangereux.

Aussi surprenant, le long de la grande avenue, un troupeau de chèvres se promène. Pour les riverains, il est possible d'acheter du lait directement au propriétaire.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

On reprend notre trajet vers le coeur de la capitale. Nous croisons un antique bus rouge qui avance péniblement en crachotant des volutes de fumée. Il est interdit aux touristes étrangers de monter dans ses véhicules particulièrement dangereux.

Aussi surprenant, le long de la grande avenue, un troupeau de chèvres se promène. Pour les riverains, il est possible d'acheter du lait, directement au propriétaire.

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

L'environnement du Palais du Gouverneur à retrouvé sa sérénité. La cathédrale est décorée pour les processions qui vont démarrer.

 

Nous allons au Mercado Central chercher un souvenir, commandé auprès d'un commerçant la veille.

 

On s'attable dans un stand de restauration au sous-sol.

On se régale pour ce dernier repas avec un énième ceviche. Accompagné d'une généreuse coupe de Pina Colada. Bien sûr, appréciée avec modération !

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

La semaine Sainte au Guatémala occupe une place importante dans le coeur des guatémaltèques. 

En fin d'après midi, nous assistons à la première procession. Celle des enfants. Pour l'occasion, les rues sont devenues piétonnes.

 

En premier, ce sont les garçons, habillés de violet, la couleur de la pénitence. Ils portent avec fierté sur un char, des sculptures d'anges et de saints. Des nuages d'encens s'élèvent dans le ciel, des prêtres entonnent des prières, chantées en rythme par les fidèles.

 

En suivant, c'est la procession des filles. Habillées en blanc, elles portent elles aussi sur leur épaule, un palanquin plus petit avec dessus, la sculpture de la Vierge Marie.

 

 

La fanfare arrive derrière, rythmant le cortège en jouant des musiques funèbres.

 

Alignés sur le parcours, les parents et les familles acclament et encouragent les petits pénitents. 

Quel mélange de couleurs, de senteurs et de foi, lors de cette fête spirituelle !

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

C'est l'effervescence aux abords de la Cathédrale. Des équipes de jeunes gens assurent une dernière touche aux tapis de sol pour les prochaines processions. Un véritable Art de la rue.

 

Sur le parvis du monument, les vendeuses de fleurs rivalisent dans leurs créations. Elles réalisent de véritables chefs d'oeuvre.

 

 

A côté, des manifestants en faveur des droits de l'homme, défilent en silence. Ils interpellent la population sur la recherche de la vérité de quelques affaires impliquant des hommes du gouvernement.

 

 

 

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

En fin d'après-midi, les processions des adultes débutent.

 

Celle des femmes s'est élancée près de l'Eglise de la Merced. Elles sont habillées en noir, mantilles sur la tête et gantées.

 

A l'avant du défilé, des hommes avec des perches relèvent les fils électriques qui peuvent gêner la cérémonie (il y en a énormément !). Le palanquin porté par les femmes (les dolorosas) supporte la Vierge Marie.

 

Cette fête est une bénédiction pour les petits métiers et le petit commerce. Tout se vend, tout s'achète...

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

La procession est longue, la première des enfants, a débutée en fin de matinée. A 19h30, il fait nuit. C'est la procession des hommes. Ils sont habillés en costumes noirs et cravates violettes.

Elle est saisissante, les Cucuruchos, c'est le nom que se donne les pénitents, portent sur leurs épaules, un immense baldaquin avec des sculptures de bois de plusieurs centaines de kilos, dont le Christ sur un trône.

 

 

La charge semble énorme, certains porteurs ont une expression de peine. Ils sont une cinquantaine à porter le char.

Au son d'une cloche, les hommes se remplacent toutes les dix minutes.

 

La fumée, provoquée par l'encens, donne une impression mystique, associée à la musique lugubre de la fanfare qui suit à l'arrière.

Le char par instant tangue et donne l'impression d'un bateau pris dans une tempête.

 

 

Grand moment de ferveur pour la population, mais aussi, grande fête tout court. Ils nous semble par instant que pour certaines personnes, c'est un prétexte pour s'amuser.

 

On teste quelques douceurs dans les divers stands de restauration avant de rentrer à l'hôtel.

 

Quelle journée riche en émotions !

 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 25 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On prend notre petit déjeuner à l'hôtel ce matin, puis on va faire le tour du quartier à pied. C'est notre dernier jour du voyage.

 

A 10h15, le taxi (60qz) que nous avons réservé un peu plus tôt dans la rue, est devant notre pension.

 

La circulation est fluide ce matin, dans cette ville généralement encombrée et polluée. En 20 minutes nous sommes à l'aéroport.

Le passage à l'enregistrement est très rapide.

 

A 14h notre avion décolle pour Panama City. Le vol est effectué en 1h30. On profite de quelques belles vues sur des lacs et des volcans.
 

Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City
Voyage GUATEMALA 2018 Le Péten Tikal. Les Garifunas. Xéla. Guatémala City

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 26 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De Panama City à Amsterdam, 9h20 de vol.

 

On ne traîne pas dans l'aéroport Schiphol, notre avion Air France est prévu à 13h45. 

 

Gros retard, on décolle bien plus tard, à l'arrivée à Paris on a seulement 15 minutes pour récupérer les bagages et monter dans le TGV. Opération réussie avec succès.

 

Mais on retrouve rapidement les petits soucis des français, retard du TGV de 20 minutes à Paris, de 40 minutes à Bordeaux, le chef de bord peut toujours s'excuser !

 

A Bordeaux on monte dans le dernier train qui va vers Agen, il est 21h. Quelques minutes et on est à la maison, dans la fraîcheur et la pluie !

 

Eh voila, on râle, mais on relativise rapidement en pensant aux gros problèmes vécus par les habitants des pays que l'on vient de visiter.

 

 

Souvenirs du voyage

 

 

 

 

Que du plaisir à visiter le pays. Pas une fois on a éprouvé un sentiment d'insécurité que ce soit en ville (même en soirée dans la capitale), dans les transports (locaux uniquement, combis et chicken bus) et dans les randonnées (en individuel).

 

Bien entendu, il est important de prendre les précautions nécessaires, mais valables aussi dans beaucoup de pays (France comprise).

 

Le Guatémala nous a conquis par une culture traditionnelle authentique, très loin du tourisme de masse. On se souviendra de la gentillesse et des sourires le la population.

 

Nous avons découvert une civilisation bâtisseuse de Cités et de Monuments grandioses dans un environnement de montagnes et de forêts tropicales encore préservé. 

 

 

 

 

Les coups de coeur

 

 

 

 

 

 

 

 

Le riche patrimoine colonial d'Antigua.

 

L'accueil de Blanca et Diégo à San Juan Atitlan soucieux que tout soit parfait lors de notre séjour, un temps fort de notre périple.

 

. Le site de Tikal, enfoui dans la jungle tropicale du Péten.

 

La douceur de vivre de Livingstone, ambiance caribéenne garantie.

 

Xéla et la région des indiens Mayas Quichés et Mayas Mam, avec leurs coutumes et traditions fortement représentés et authentiques.

 

La Semaine Sainte avec les préparatifs et les processions. Un spectacle qui mêle la foi et la fête païenne. Une chance d'avoir pu y assister à la fin de notre périple sans connaître à notre départ, les dates exactes de cette fête religieuse.

 

 

 

 

 

Les moins 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut déplorer la dégradation générale de l'environnement :

. Pollutions des déchets industriels dans les cours d'eau.

. Les gaz polluants des véhicules anciens, et les nombreuses décharges sur le bord des routes.

 

Ce fléau impacte malheureusement tous les pays d'Amérique Centrale et du Sud.

 

La pollution est malheureusement une catastrophe planétaire qui impacte généralement et socialement les pays et les populations les plus défavorisés.

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 07:18

 

 

 

 

 

Incursion au HONDURAS 2018

 

 

 

 

 

 Copán Ruinas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visas

 

 

 

 

Pas de visa obligatoire si le séjour n'excède pas plus de 90 jours.

 

 

 

 

Vaccinations

 

 

 

Pas de vaccinations obligatoires. Le vaccin contre l'hépatite A est recommandé.

 

 

 

 

 

 

 

 

Question argent

 

 

 

 

1 $ US = 23.5 lempiras

Les dollars US ainsi que les quetzals guatémaltèques sont acceptés dans tous les commerces de la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

Question hébergement 

 

 

 

 

Copán Ruinas 

 

Hôtel Brisas de Copán

Près du Parc Central.  Bon accueil. Décor fleuri agréable, chambre très propre.  20$ US/n.

Adresse à recommander. 

brisas@copanhonduras.org.

 

 

 

 

 

 

 

Question transport

 

 

 

 

Colectivo de la frontière à Copán Pueblo (20 qz/p).

 

Shuttle de Copán à Antigua (Guatémala). 25 $/p.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Questions au quotidien

 

 

 

 

 

1 Blle d’eau : 15 ls. 1 gâteau : 25 ls. 1 jus d'orange :  10 ls.

1 grosse mangue : 30 ls.

 

 

 

 

 

 

 

Itinéraire

 

 

 

 

Copán Ruinas se trouve à 12 kilomètres à l'est de la frontière du Guatemala

 

En rouge : chicken bus Puerto Barrios - Copan.

 

En vert : shuttle Copan - Antigua.

 

Incursion au HONDURAS en 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 12 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

Le poste-frontière regroupe les deux douanes. Les formalités sont très rapides dans le bureau des douaniers Guatémaltèques.

A pied, on se dirige à une dizaine de mètres, au guichet des douaniers honduriens. Les formalités sont, là aussi rapidement expédiées. Une prise informatisée de nos empreintes des doigts des mains et une taxe d’entrée de 30 Qz/p nous est demandée. 

Le tarif est affiché, une information assez rare qui mérite d'être signalée.

 

 

Des camions sont garés des deux côtés de la frontière, en attente du passage. Ils font l'objet d'une sévère inspection. (Suivant les marchandises transportées, les taxes sont assez lourdes pour passer au Honduras).

 

Nous sommes les seuls touristes étrangers. Sur le parking, près des locaux des gardes-frontières, le conducteur d'un colectivo nous interpelle pour nous transporter à Copán Pueblo.

Les 12 kilomètres sont rapidement effectués sur une route lisse, refaite à neuf. Le chauffeur nous dépose au Parc Central, au plus pur style colonial. 

Après la visite auprès de quelques hôtels du centre, notre choix se porte sur l'Hôtel Brisas.

L'accueil est parfait. La chambre donne sur une jolie terrasse fleurie.

 

A la réception, on pose la question sur la raison des couleurs du drapeau du pays. La réponse est explicite : les trois bandes horizontales qui le compose avec les 5 étoiles au centre évoquent sa situation géographique. 

 

La bande blanche au milieu représente la terre; les bandes bleues représentent le ciel, la Mer des Caraïbes et l'Océan Pacifique. Les cinq étoiles rappellent les pays qui constituaient les Provinces unies d'Amérique Centrale.

 

Fort de ses informations, on pose les sacs à la chambre et on part à la découverte de la ville.

 

 

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

Copan est un joli bourg paisible aux ruelles pavées, bordées par des maisons au charme colonial.

Le tableau semble idyllique avec la vue sur les collines boisées. Les habitants, chaleureux et souriants discutent sous les superbes palmiers de la Place Centrale. Elles est dominée sur un côté, par l'Eglise San Jose Obrero de style colonial baroque. Son intérieur est très simple.

 

 

Pour les hommes, le port du chapeau de cow-boy est de rigueur. Chaussés de bottes, ils collent bien dans ce décor, à la fois campagnard et rustique.

 

On termine la journée au restaurant Bacsé Maya, à quelques mètres de notre hôtel. Près du menu affiché à l'entrée, un panneau attire notre attention. Il interdit le port d'armes dans l'établissement !

 

La loi autorise les personnes majeures à posséder une arme, mais le trafic avec les pays voisins rendent l'application de la loi difficile. Le phénomène explique la présence de ses panneaux ainsi que la présence des vigiles armés, dans les lieux publics. 

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 13 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit déjeuner traditionnel au restaurant Bacse Maya. Oeufs brouillés/haricots noirs et tortillas.

Le plein d'énergie est fait, on peut se diriger vers le Site Maya de Copán.

On emprunte le sendero peatonal (sentier piétonnier) qui longe la route. 1 kilomètre de balade et nous voilà déjà arrivé.

 

 

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

On règle le droit d'entrée. 15 $US/p et 15 $US/p supplémentaire pour la visite des tunnels.

Pas de documentation ni de plan fourni. On prend des photos d'une maquette, exposée dans le pavillon d'accueil des visiteurs, pour se repérer dans l'enceinte.

 

Les ruines Mayas ont été reconnues au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO en 1980. Le site fut découvert en 1570, mais les fouilles n'y ont été entreprises qu'à partir du XIXe siècle.

 

Dès les premiers mètres passés dans le parc, nous sommes accueilli par une volée d'aras (guacamayos).

Multicolores et braillards, ils ont élus domicile dans de grands arbres. En totale liberté, ils sont nourris tous les matins par les employés du site.

On est captivé de longues minutes par la beauté des plumages et les arabesques qu'ils réalisent dans les branches. Les Mayas idolâtraient ces oiseaux.

Leur présence est dû grâce à un programme de réintroduction de l'espèce.

Un multitude d'oiseaux colorés viennent se nourrir dans les mangeoires. Des couleurs... Des couleurs et encore des couleurs !

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

 

 

 

 

 

Le site est excentré par rapport aux autres cités majeures Mayas comme par exemple Tikal au Guatémala ( il faut passer une frontière). 

 

Le ciel est dégagé, la température frôle déjà les 30°. Le site vient d'ouvrir, nous sommes une poignée de visiteurs à parcourir les chemins balisés. La nature est encore endormie, on va pouvoir bénéficier de la tranquillité des lieux.

Si on oublie les cris stridents des perroquets, il règne un calme et un silence absolu. 

Identique au autres sites Maya, Copán suivant la carte cosmologique, est orienté selon les quatre points cardinaux avec le centre qui en constitue l'axe.

 

On débute par l'incontournable :

 

. La Grande Place appelée Gran Plaza. Au centre d'une immense zone engazonnée, de nombreuses stèles sculptées avec des détails d'une qualité et d'une finesse exceptionnelles, certaines avec des restes de couleur rouge sont protégées des intempéries sous des toits en tôle posés sur des structures métalliques légères.

Quelques unes sont des répliques, les originales sont dans un musée.

 

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

 

Le Jeu de Balle appelé Juego de Pelota, est le deuxième plus grand terrain de pelote d'Amérique centrale. Ce jeu symbolisait la lutte entre le monde terrestre - force de vie - et le monde inférieur - aspiré par la mort-

Le complexe est formé d'une fosse centrale encadrée par deux murs inclinés. A Copán, pas de traditionnels anneaux, vus sur les autres sites Mayas, mais en haut des murs, trois sculptures en pierre représentant des têtes de perroquets. L'oiseau sacré pour les Mayas. Les joueurs devaient les viser. 

 

Les ruines et ses places monumentales témoignent des différentes étapes de son développement, avant son abandon au début du Xe siècle.

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

 

La Plaza Occidentale est à proximité du jeu de balle. C'est une suite de plusieurs temples. Le plus haut est l'Acropole.

De son sommet, on peut imaginer le sentiment de puissance que devait ressentir les rois. 

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

 

Au sud de la Gran Plaza, l'Escalier Hiéroglyphique monumental est couvert par une bâche protectrice. Malgré son aspect rudimentaire, elle joue bien son rôle de protection. 

64 marches en pierre de tuf volcanique s'érigent jusqu'à 12 mètres de hauteur. Il est adossé à une pyramide. Achevé en 743 apr. J.C, c'est un des joyaux importants de la ville maya. 

 

Les contremarches sont ornées de 1800 glyphes. Sculptés à même la roche, c'est le plus long texte maya connu.

Un escalier que l'on peut lire comme un livre, il raconte la dynastie des rois de Copán.

 

Seules les 15 premières marches sont d'origines. La partie supérieure de l'escalier s'est écroulée et a été reconstituée dans le désordre.

 

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

 

 

Le chemin va dans une zone ombragée, il mène vers les Tunnels. Impeccable la chaleur est intenable, sous terre on va trouver un peu de fraîcheur.

 

Originalité du site, les tunnels ont été creusés dans la masse de l'Acropole par les archéologues. L'objectif de ses fouilles était d'étudier les différentes strates de construction (étapes d'empilation) par les mayas, au fil des années. 

 

Le Tunnel Rosalila mène aux tombes royales enfouies sous le temple qui porte le même nom. Son état de conservation est remarquable.
 

 

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

Le Tunnel de Los Jaguares donne sur un accès à la tombe de Galindo, du nom de son découvreur. Un système de drainage des eaux et des voies d'aération est expliqué sur des panneaux d'information. Ces systèmes sont associés aux quartiers des habitation des nobles.

 

Protégés par des plexiglas, on observe un masque Macaw et des glyphes datant de 542 avant J.C. Pour nous profanes et ignorants de l'histoire de ces civilisations disparues, il nous faut énormément d'observation et d'imagination, pour comprendre l'ensemble.

 

La balade dure 4h. Nous avons un coup de cœur pour les tunnels.

 

On constate que si les stèles sont magnifiques, l'enceinte est relativement petite, comparée à celles visitées au Guatémala et au Mexique

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

 

Le site devait être occupé dès 1200 av jc. Puis la ville s'est développée entre 435 et 822 apr j-c.

Elle a atteint son apogée à partir du VIIe siècle. Il semble que l'ensemble du monde Maya fut abandonné, en raison de la déforestation, des inondations et de la chute des rendements agricoles.

 

Actuellement, le site de Copán est menacé par l'érosion naturelle, due à la rivière du même nom et à la microflore. L'activité agricole gagne aussi vers les structures plus éloignées, dont les sépultures, à deux kilomètres du Groupe Principal.

 

La région est en zone sismique, le site a été endommagé à deux reprises. L'intégrité des ruines passe par une extension des limites du Parc archéologique de Copán

 

Mais le pays, un des plus pauvres du continent latino-américain, doit faire face à de gros défis économiques. Freinés par la violence, le narco trafic, l'insécurité et la corruption.  

 

 

Retour au centre ville. La chaleur est étouffante avec un taux d’humidité important. Le ciel se couvre de nuages, un orage menace. On trouve un peu de fraîcheur dans les ruelles bordées d'échoppes et d'habitations traditionnelles aux couleurs bariolées. 

 

 

On termine notre journée dans un resto voisin. L’offre de restauration n’est pas très variée, on retrouve les "bases" de la cuisine latino-américaine : enchiladas, maïs et haricots.

 

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 14 mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On prend un desayuno (petit-déjeuner) continental, moins roboratif que le local, au Via Via, un restaurant prisé des touristes. Le cadre est agréable tout comme le service.

 

On part flâner, à la découverte d'une partie de la ville que l'on a pas encore explorée. L'ambiance est tranquille dans les ruelles pavées de galets. Il fait frais pour l'instant, autour de 20°, nous sommes en moyenne altitude, à 600 mètres environ.

Dans l'horizon des ruelles, on aperçoit les forêts de pins et une flore dense et abondante. Le patrimoine naturel autour de la ville est riche et varié.

Pas de maisons cossues ni de grands édifices coloniaux. Le long des rues tirées au cordeau, l'ensemble architectural est constitué de maisons basses avec de jolies façades colorées.

 

 

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

 

 

Le Mercado (marché) regorge de fruits et de légumes comme dans toutes les villes en Amérique Centrale. Sous son toit en tôle, il est fréquenté par les locaux. Au 1er étage, nous avons un aperçu de la restauration et de quelques métiers artisanaux.

Dans les espaces proposant la restauration, les hommes portent tous le chapeau de cow-boy traditionnnel.

Les Santiags et ceinturons sur les étals rivalisent dans les couleurs et les détails. La botte doit être considérée dans le pays comme un modèle de chaussure virile.

Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018
Incursion au HONDURAS en 2018

 

Quelques petits souvenirs de notre passage dans le pays vont trouver une place au fond d'un sac. Il est l’heure du départ en shuttle pour Antigua. Le trajet direct devrait durer environ 7h30.

 

Nous sommes 5 touristes à prendre place dans le véhicule.

On subit les mêmes formalités qu'à l'aller aux postes de douanes. Pas de taxes de sortie du Honduras et d’entrée au Guatemala.    

 

 

 

 

 

 

Bilan voyage au Honduras

 

 

 

 

Le site Maya

 

 

La beauté de l'environnement naturel...La forêt... L'observation des oiseaux multicolores.

 

 

Au niveau archéologique

 

 

Après la visite quelques jours auparavant du site de Tikal et ses grands Temples monumentaux, Copán est plus riche de stèles et d'autels. Les formes géométriques des glyphes gravées dans la pierre sont d'une précision étonnante. Que dire des sculptures représentant des animaux ciselées finement sur les murs des Temples.

Quel plaisir, même pour un non initié de rechercher les détails.

Découvrir les couleurs des stèles, en passant du gris des pierres à la couleur rouge.

 

 

 

 

Copan Ruinas

 

Dans un cadre paisible, la beauté des ruelles pavées et des maisons coloniales colorées. La gentillesse et les sourires de la population. On se sent très à l'aise à parcourir tous les quartiers.

 

Impossible de se faire une idée d'un pays, d'une région et même d'une ville en s'y peu de temps. Une halte agréable... Qui mérite un séjour bien plus long. 

Que du positif.

 
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 07:18

 

 

Voyage BELIZE 2018

 

 

 

 

 

Visa

 

 

 

 

 

 

 

Pas de visa. Passeport valable 6 mois après le retour.

 

 

 

 

 

 

 

 

Vaccination

 

 

 

 

Pas de vaccination obligatoire

 

 

 

 

 

 

 

Question argent

 

 

 

La monnaie est le dollar bélizien $Bz

1$US = 2$Bz.

Le dollar de Bélize est indexé sur le dollar américain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question hébergement 

 

 

 

Bélize City

 

Hôtel Caribbean Palms Inn   

 

Centre-ville. Dortoir pour deux avec salle d’eau privée. Près de l'embarcadère des bateaux. Chambre correcte. Personnel sympathique. 78.40$Bz/ n.

cpalms26@yahoo.com 

 

 

 

 

Ile de Caye  Caulker

 

Maxhapan Cabanas

 

Bungalow dans un jardin superbe. Accueil très sympathique des propriétaires. Excellente adresse. 55$US soit 110$Bz/nuit.

 

Adresse à recommander.

maxahapan04@hotmail.com

 

 

 

 

San Ignacio

 

J&R guesthouse

 

Accueil familial. Salle d’eau commune. Cuisine à disposition. Propreté des locaux. 30$Bz/n.

 

Adresse à recommander.

 

 

 

 

 

 

 

 

Question transport

 

 

 

 

 

Bus

 

 

 

Bacalar (Mexique) - Bélize City. 180 kilomètres. 5 heures de trajet. 127.5MXN/p.

 

 

Bélize City - San Ignacio. 110 kilomètres. 2h30 de trajet 9$Bz/p

 

 

San Ignacio - Benque Viéjo. 13 kilomètres. 15 minutes de trajet. 3$Bz/p.

 

 

 

Taxi 

 

 

Benque Viéjo - frontière du Guatémala. 10$Bz.

 

 

 

 

Bateau

 

Belize City - Caye Caulker : billet aller-retour 56$Bz/p.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Question au quotidien

 

 

 

 

 

Chocolatine : 2$Bz -  1blle d’eau : 1.5$Bz -  1 ananas : 3$Bz -

1 glace : 2$bz.

 

 

 

 

 

 

 

Le Pays

 

 

 

Membre du Commonwealth, connu sous le nom de Honduras Britannique, le Bélize a obtenu son indépendance en 1981. La langue officielle est l'anglais.

 

La population est composée de nombreux métissages, le groupe le plus nombreux étant d'origine africaine.

 

Son drapeau national : bleu et rouge. Le motif central représente deux hommes (un métis et un créole). Il s'agit du seul drapeau d'un Etat souverain à mettre en évidence des êtres humains.  

 

 

Capitale : Belmopan.

 

Superficie : 23000 km2.

 

Population : 3.85000 habitants.

 

Ressources :  Pétrole . Agriculture. Tourisme.

 

Le pays est considéré comme un paradis fiscal.

 

 

 

 

 

 

Itinéraire

 

 

 

Flèche rouge : Mexique - Bélize City - Caye Caulker.

 

Flèche verte : Caye Caulker - Bélize City - San Ignacio - Benque Viéjo - Frontière du Guatémala.

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

 


 

 

 

 

 

 

Jeudi 1 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons Bacalar, dans le sud de la péninsule du Yucatan au Mexique. Un vrai paradis sur terre, qui aurait mérité un séjour de quelques jours supplémentaires.

 

 

Après une grosse heure de route, le conducteur du bus stoppe le véhicule à hauteur d'une petite cahute qui fait office de poste frontière.

 

Passage à la douane mexicaine : un système de racket semble être instauré. Une taxe de sortie du territoire mexicain nous est imposé par un douanier. Il reste inflexible aux interrogations des touristes.

 

Les formalités d’entrée, côté Bélize sont longues... Les agents sont tatillons en contrôlant nos passeports.

 

Nouvelle surprise que l'on va être obligé d'appliquer : la langue ! Un peu déroutant, nous allons devoir pratiquer l'anglais...

 

L’ensemble des démarches nous prend 1h45. 

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

Le Bélize jouit d'un climat tropical humide entrainant souvent des inondations. La route n'est pas en bon état, dégradée par les nombreuses intempéries. Le chauffeur est attentif aux pièges de la chaussée, les nombreux "topes" ne sont pas signalés. Les soubresauts des roues sont pénibles pour les passagers et très usants pour la mécanique.

 

Sur le bord de la route, les maisons en bois ont un charme traditionnel. Pour être protégées des crues, elles sont construites sur pilotis.

Dans cette région tropicale, à perte de vue, d'immenses plantations de canne à sucre, d'orangeraies et de bananeraies baignent dans les plaines marécageuses.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

A Bélize City, le chauffeur nous dépose au Terminal routier (Novelo's Bus Terminal), un grand hangar près d'un canal.

 

D'anciens bus scolaires américain sont garés en rang d'oignons à côté d'un marché en plein air. Il règne une cohue bonne enfant indescriptible, le genre d'ambiance que l'on aime bien !

 

Sur le lonely, nous repérons un hôtel dans le centre-ville, on s'y rend à pied.

 

Difficile à croire que nous sommes dans la ville la plus importante du pays, tant les bâtiments sont délabrés. Les baraques en bois de style caribéen sont rafistolées et décrépies.

Pour les plus riches, les maisons sont construites en brique, protégées par de haut murs, des fils de fer barbelés et des barreaux en acier aux fenêtres. 

C'est un peu la désolation.

 

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

On se rend compte rapidement que si le pays affiche un PIB correct, la pauvreté de la population et l'échec urbain prouve que la situation économique du Bélize reste précaire.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

Dans l'ancienne capitale, on retrouve un mélange de traditions anglaises et de coutumes des caraïbes.

 

 

Nous posons nos sacs à l'hôtel. Immédiatement nous allons à la découverte de la ville, fondée en 1638 à l'embouchure du fleuve Belize, elle compte 60.000 habitants.

 

 

Il ne reste que peu d'édifices intéressants. La capitale économique est un mélange de maisons en bois et de bâtisses victoriennes héritées de l'hégémonie britannique.

Le patrimoine architectural colonial, mal entretenu, procure aux touristes en transit, l’occasion d'une rapide visite.

 

Le Swing Bridge, le vieux pont en acier qui relie les deux rives, est un vrai point de repère du centre-ville. Il est le seul pont tournant manuel au monde.

 

Saint John’s Cathédral est la plus ancienne église anglicane d’Amérique Centrale.

 

Tout ce qui mérite d'être visité est concentré au centre-ville, le dernier bâtiment est le Government House of Culturs, il était l'ancienne résidence des gouverneurs britanniques, maintenant il est transformé en Musée historique.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

Les bâtiment, hormis les banques, sont vétustes. Mais il y règne "un petit quelque chose de joyeux". Avec sa population à l'allure nonchalante et les sons de musique reggae au passage des voitures, les rues ont un air de Jamaïque.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

Cuisine chinoise au menu d'un restaurant du quartier des docks.

 

La majorité des établissements sont tenus par une importante communauté asiatique. Les portions sont très copieuses... On comprend le regard surpris du serveur, lors de la prise de commande de nos deux plats.

Impossible de finir !

 

Il est 21h30. Les guides touristiques recommandent des mesures de précautions à prendre dans les rues, la nuit.

Nous empruntons l'artère principale. Pas de soucis de sécurité pour renter à l'hôtel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 2 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sommeil a été très calme. Le café est offert par le réceptionniste de l’hôtel. A pied, on rejoint la gare routière pour s’informer des horaires de départ des bus, pour le retour au Guatémala, dans une semaine.

 

Le long des rues, nous croisons de nombreuses personnes en surpoids. Face à nos interrogations sur ce phénomène, nous repérons en partie la cause. Un camion rouge vif de la célèbre enseigne Coca-Cola est garé devant l'entrée du Terminal routier.

 

Le camion à la publicité tapageuse est beau, les haut-parleurs diffusent de la musique à tue-tête. Les gens font la queue toute la journée pour obtenir une canette de Coca à l'arrière du véhicule... Comme au Mexique, le coca-cola prospère, il est moins cher et plus facile d'acheter une bouteille de coca que de se procurer de l'eau.  

 

Le Bélize est classé 6ème pays au monde, consommateur de cette boisson, avec 80 litres par personne !

 

 

Nous effectuons un passage ensuite à l’ATM de la banque Scotiabank pour effectuer un retrait d’argent en devise locale.

Nous retirons, dans tous les pays que nous visitons, en priorité à cette banque, qui ayant des accord avec la nôtre en France, ne nous facture aucun agios pour les retraits, ce qui est fort appréciable.

 

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

A 10h30, on s’installe dans une vedette de la compagnie Water Taxi Bélize (Il existe aussi un speed bateau, mais beaucoup plus cher).

 

 

Le temps est idéal pour la traversée, soleil radieux et température très agréable. Rapidement, on laisse derrière nous les habitations du port.

A l'approche de l'ile, le bleu de l'eau oscille entre un camaïeu turquoise et émeraude.

 

45 minutes plus tard, la traversée sur une mer d’huile se termine, Caye Caulker se dévoile.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

Dès la descente du ponton, on tombe immédiatement sous le charme : des rues de sable, des maisons aux couleurs chatoyantes, des vendeurs de rues avec des bonnets jamaïcains et des touristes qui se déplacent en tongs, en vélos et en voiturettes de golf.

 

Pas de voitures ici !

 

Nous sommes rapidement plongés dans l'ambiance décontractée Caraïbes.

 

Pour quelques jours, on va oublier la pollution de la circulation. Quelques rastafaris aux dreadlocks fournis, coiffés d'un bonnet aux couleurs de la Jamaïque et pieds nus, écoutent du reggae. 

 

Le personnel du bateau a rassemblé les bagages dans un cabanon, en rendant le ticket où est inscrit le numéro des sacs, nous les récupérons.

 

A pied, on se rend à la Posada Maxhapan Cabanas (maison d'hôte) que nous avons contacté la veille par mail, elle se trouve au sud de l’ile.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

On est reçu par les propriétaires très sympathiques et chaleureux.

A notre disposition, une belle chambre très propre et confortable avec un frigo, un micro-onde, la climatisation et une réserve d'eau purifiée. 

Seulement 2 bungalows dans un superbe jardin arboré.

La propriétaire nous montre les vélos mis gratuitement à notre disposition, idéal pour parcourir l’ile qui mesure 7 kilomètres de long sur 600 mètres de large.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

Dans une supérette proche, exploitée par des chinois (la majorité des supermarkets) on achète des légumes et des fruits en prévision du repas du soir.

 

La particularité de l'ile est sa topographie. Sous les effets d'un cyclone en 1961, l'ile a été coupée en deux et un petit chenal s'est creusé : le "split" au courant assez puissant.

L'ile du nord est constituée de mangroves et d'une réserve naturelle appartenant à une famille.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

L'ile du sud comprend le village de Caye Caulker, là où nous avons notre hébergement. Dans un petit sac on glisse le nécessaire pour prendre un bain et en vélo, on se rend sur la rive du Split.

 

 

Pas de plage paradisiaque, l'homme a aménagé et bétonné des pontons pour les bateaux et une plage touristique... Très touristique et bruyante.

On y trouve deux bars, un terrain de volley et un plongeoir.

La majorité des touristes anglo-saxons et nord-américains viennent se poser et bronzer au soleil.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

On s'éloigne de seulement quelques mètres pour ne pas entendre le son de la musique trop important.

La couleur de l'eau est une invitation à la baignade, on s’offre un petit plouf, l'eau est proche des 28°... What else.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

La baignade est terminée, nous rentrons par le côté ouest de l'ile. Les pêcheurs ont su garder l'authenticité et le naturel du quartier, bien différent du secteur touristique du font de mer.

Pourtant il est seulement éloigné de trois rues, mais assez loin de l’agitation des bars et des restaurants. 

Les maisons en bois des pêcheurs sont peintes de couleurs vives. Vétustes et dégradées, elles sont construites sur pilotis.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

Dans un port minuscule, un pêcheur nettoie des poissons et des conques (gros coquillages roses). De nombreuses raies s’agitent dans l'eau boueuse autour du bateau. Elles semblent raffoler des entrailles des poissons que le pêcheur leur jette.

 

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

L'endroit est isolé, la majorité des villageois habitent ici, peu de touristes viennent s'y aventurer, on profite d'un superbe coucher de soleil sur l'immensité océane pour terminer cette très agréable journée.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

La rue principale est une succession d'hôtels, de bars et d'agences de voyages de plongée et de croisières.

Celle de chez "Carlos Tours" est encore ouverte. Nous réservons une sortie snorkeling pour demain matin. 280$Bz pour 2, tout inclus.

 

 

Repas diététique avec une salade de légumes et des fruits sur la terrasse de notre bungalow.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 3 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au lever du jour, petit déjeuner à la chambre. Le ciel est dégagé, la température supérieure à 25°. Le temps idéal pour la sortie snorkeling.

 

Dans un local de l'agence, nous sommes une quinzaine de personnes dont un couple de français, Raymond et Sylvie de Bergerac, à faire l'essai des palmes, du masque et recevoir les recommandations pour réussir notre journée... 

 

Au ponton, on embarque sur un catamaran pour Hol Chan Marine Réserve.

Cette aire protégée est composée de récifs coralliens et d'herbiers marins.

 

 

La barrière de corail du Bélize est une des plus grandes après la Grande Barrière de Corail en Australie et les lagons de Nouvelle-Calédonie.

 

l
l

l

 

Premier arrêt : Hol Chan Marine Park.

 

C'est une passe, où l'eau s'engouffre dans le lagon, au rythme des marées.

Ici on peut observer la plus grande variété de poissons. Les eaux riches en plancton sont peuplées par des requins, des raies, des barracudas et de gros poissons tropicaux multicolores. 

 

 

Nous sautons dans l'eau, notre guide nous demande de le suivre et à l'aide d'une pique, il nous montre les coraux de feu (à ne pas toucher car il brûle la peau, comme le nom l'indique) et des poissons cachés sous les récifs.

Le courant est fort, il faut être vigilant.

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

Deuxième arrêt : Shark Ray Alley. il est réputé pour sa forte concentration de raies et de requins-nourrices

 

Une fois le catamaran ancré, les premiers requins nourrices apparaissent. 

 

Le capitaine nous donne quelques instructions. Masque, tuba et les palmes enfilés, nous nous jetons au milieu de ces impressionnants poissons.

Ils ne présentent aucun danger pour l'homme. Une dizaine de requins, appâtés par la nourriture donnée par les responsables des Tours se déplacent en bande.

 

Non signalé avant le départ, cette action de nourrissage est un peu dérangeante !

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

D'une longueur de 1 à 2 mètres, avec des petits yeux verts et deux barbillons, ils ne font pas peur. 

Juste un petit frisson lorsqu'un, plus curieux vient nous frôler. 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

Leur façon d'onduler est fascinante, ils semble nous fixer, avant de virer au dernier moment. L'appréhension passée, on s'éloigne du bateau à la suite de notre guide.

La visibilité est très bonne, à cinq mètres de profondeur nous observons des tortues marines qui se nourrissent dans les herbiers, sur le fond  sablonneux. 

Au loin, on aperçoit un défilé de raies pastenague évoluant avec grâce. 

 

Cet arrêt est une véritable réussite. 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

 

Le catamaran est au mouillage, il est l'heure de se restaurer !    

On se remet de nos émotions en appréciant le punch de bienvenue, puis le repas, accompagné d'un panaché de fruits frais.

 

 

 

L'équipe du bateau lève l'ancre pour le dernier arrêt :  Coral Garden

 

Le spot le plus coloré, est à seulement quelques dizaines de mètres de la barrière de corail.

 

 

L'eau est très calme, la majorité des coraux sont morts, mais les couleurs demeurent extraordinaires. Dans cette piscine naturelle, on évolue en toute tranquillité au milieu de poissons oranges, bleus, noirs, rouges.

 

Venue de nulle part, une majestueuse tortue de mer vient respirer à la surface, un instant inoubliable !

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

Avec Raymond, on poursuit une murène verte immense. Sur la défensive, elle ouvre sa gueule, on peut voir une rangée de dents agressives. Son attitude n'inspire pas la confiance, elle a l'air agressive, mais on l'observe avec fascination.

Instant magique !

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

Le bateau met le cap sur l'ile, le capitaine déploie la grand-voile. Punch, musique reggae, bronzage et des images plein la tête...  

Nous accostons aux environs de 16h30.

 

Très bonne journée de détente et de souvenirs inoubliables.

 

Repas sur la terrasse pour clôturer la soirée.

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DIMANCHE 4 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Skype avec Manue ce matin pendant notre petit déjeuner. 

En vélo, on prend la direction du sud de l’île dans un sentier sablonneux, tracé par les touristes et des locaux qui habitent dans quelques maisons, entre la côte et la mangrove.

 

Nous adoptons l'allure "Go Slow",  la devise de l'île.

 

Plus sauvage, la mangrove est colonisée par les oiseaux migrateurs et sédentaires.

On passe devant le petit aérodrome. La piste d'envol est à faire peur (ciment fissuré et semé de trous) elle s'étend sur toute la largeur de l'ile.

 

Le sentier alterne avec des passages arborés et touffus, aux terrains découverts et inondables au bord de l'eau. 

Quelques panneaux signalent des maisons et des bouts de carrés sableux à vendre. Infesté de moustiques voraces, il faut-être téméraire pour s'installer ici !

 

Cette partie de l'ile est oubliée par les touristes : pas de plage, ni de bar et de resto pour faire la fête. Quelle tranquillité !

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

La balade est rapide dans ce secteur le plus sauvage de l'ile.

 

Nous passons à la posada pour poser les vélos et se restaurer. Sur le chemin, nous croisons le seul camion de l'ile... Le camion rutilant des pompiers !

Pas le temps de rêvasser trop longtemps, on se dirige à pied vers le ponton d'embarquement de la navette fluviale qui assure la traversée à la plage de Koko King.

Elle est séparée par le Split, sur la partie nord de l'île.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

A hauteur de l'hôtel Iguana Reef Beach Bar, sous un ponton, nous avons la surprise et le bonheur de voir des hippocampes au milieu de la végétation aquatique. Un nouveau grand moment de plaisir.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

La navette-bateau (toutes les 15 mn) est gratuite, elle fait la traversée en 5 minutes.

La plage est un espace aménagé pour le bien-être des touristes, aujourd'hui dimanche, elle est envahit par les locaux.

Plage de sable, chaises longues et parasols, balançoires et bouées. Restaurant et bar avec de la musique plein pot !

 

Ambiance très fétarde, pas top à notre goût, mais vu le peu de plages sablonneuses à Caye Caulker, on l'apprécie pour quelques heures.

 

Repas pizza (excellente de surcroit) ce soir accompagnée d'une bière bien fraîche.

 

 

Skype avec Ben et Sylviana, la météo est moins agréable à Montréal !

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 5 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous quittons la chambre à 6h30 ce matin pour Bélize City.

Notre sympathique hôtesse, malgré l'heure matinale est là pour un dernier au revoir. Sympa de sa part.

 

 

Il y a peu de touristes au départ du bateau. Des hommes et des femmes qui vont au travail et de jeunes élèves et étudiants. 

Nous sommes dans le quotidien des autochtones. La traversée est effectuée sans souci. Du débarcadère on rejoint la gare routière à pied.
 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

A 8h30, nous grimpons dans un vieux bus scolaire américain transformé. Pas de climatisation, les fenêtres bien ouvertes assurent le rafraichissement de l'air, il fait très chaud ce matin.

 

Dès les premiers kilomètres effectués, la musique tonitruante nous plonge dans la culture et le mode de vie caribéen... Assis devant nous, un mennonite coiffé d'un chapeau de cow-boy est le voisin d'une Garifuna à l'imposante coupe de cheveux afro...

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

On traverse de grands espaces agricoles composés de champs de céréales, d'orangeraies, de pâturages et d'élevages bovins.

Au loin, devant nous, on aperçoit les collines et les montagnes verdoyantes des Monts Maya dont le sommet culmine à 1120 mètres d'altitude, près de la frontière guatémaltèque.

 

Les villages traversées sont animés, des élections municipales doivent avoir lieu dans la semaine. Les supporters ne se ménagent pas pour soutenir leurs candidats.

Toutes les rues sont pavoisées d'affiches de propagande, aux couleurs de leurs favoris. 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

On arrive vers 11h30 à San Ignacio. Cette ville cosmopolite de 20.000 habitants est la porte d'entrée de la Réserve Forestière Mountain Pina Ridge.

De nombreuses visites sont possible dans la jungle tropicale : les sites Mayas de Caracol, Xunantunich, des grottes calcaires, des cascades et l'observation de la faune.

 

On s'installe à la J&R Guesthouse, une maison colorée au milieu d'un jardin fleuri, tenue par une grand-mère très aimable.

La cuisine mise à disposition est très propre. 

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

 

Dans la seule rue animée et touristique, on achète dans une agence, un tour organisé pour visiter Actun Tunichil Muknal, une grotte Maya (340$bz/pour 2).

 

Le Bélize c'est beau, très beau même et très peu de touristes (hormis les iles) mais il est impossible d'organiser des visites par soi-même. Il faut payer cher, voire très cher, mais certains sites sont incontournables. 

 

Pour terminer l'après-midi, à pied, on découvre la ville et des quartiers défavorisés. Le marché en plein air, en bordure de la Rivière Macal croule sous les légumes et les fruits.

 

En soirée, il fait frais dans les montagnes, il faut s'habiller plus chaudement pour diner à la terrasse d'un resto de la grande rue.

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 6 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit-déjeuner royal, préparé par nos soins à notre guesthouse : des chocolatines (à la française) achetées dans une boulangerie repérée hier, lors de nos pérégrinations, du thé et 1 ananas juteux, frais et très parfumé.

 

 

A 8h, nous sommes au bureau de l'Agence Maximum Tour. Dans un petit sac, nous avons mis des vêtements de rechange.

 

Nous sommes une dizaine de touristes à monter dans un minibus. 1h de route sur la route asphaltée, puis dans des chemins pierreux. 

 

Nous traversons des propriétés d'orangeraies dans la campagne, toutes sont exploitées par des Mennonites.

Cette communauté est concentrée autour du village de Barton Creek et elle exploite cette culture tropicale.

 

Dissidents de la religion catholique, ils vivent en autarcie, repliés sur eux-mêmes. Ils mènent une vie simple, on en croise au volant de gros 4X4, d'autres utilisent un cheval, attelé à une carriole.  

 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

A l'entrée du parc, sur une aire d'accueil aménagée, on s'équipe (casque, gilet de sauvetage et lampe frontale). 

Les responsables des tours organisent les départs vers la grotte : 1 guide pour 8 participants.

 

 

Les Mayas venaient pratiquer leurs rites religieux dans cette grotte naturelle. Ils y pratiquaient des rituels, des prières, des offrandes et des sacrifices humains.

 

En groupe, on effectue une marche de 40 mn dans la jungle avant de traverser la Rivière Mopan. Nous avons de l'eau jusqu'à la taille.

 

Encore quelques minutes de marche dans la jungle tropicale et nous traversons une deuxième fois le rio, sur une passerelle en bois.

 

Cachée au milieu de la pinède, l'entrée de la grotte est submergée d'eau.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

La balade est une épreuve sportive : de la nage dans une longue rivière souterraine, puis de la marche dans un étroit boyau, l'eau atteint notre poitrine.

Nous poursuivons en escaladant, parfois avec difficulté de petites formations rocheuses, dans l'obscurité où éclairé par notre frontale. Une ouverture dans le plafond de roche permet à la lumière naturelle d'illuminer une petite partie du chemin.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

Le guide nous demande d'enlever les chaussures pour aller observer ce qu'il reste de l'époque Maya.

 

La grotte est ornée d'immenses voûtes avec des stalactites et des stalagmites, toutes dentelées, d'une couleur éblouissante. Le chemin est glissant et parfois dangereux, mais tous ses petits désagréments sont oubliés devant les merveilles qui s'offrent à notre vue.

 

Un vrai parcours de spéléologie, un "baptème" pour nous. 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

De l'époque Maya, enfouis dans les sédiments, des poteries en grès ainsi que de vieilles céramiques sont 

 

Nous escaladons encore des rochers pour atteindre la partie supérieure de la grotte. Fini le cheminement nous sommes tous réunis dans une chambre sèche, appelée Cathédrale de la Demoiselle de Cristal.

 

Dans cette caverne, plusieurs squelettes datant de 700 à 900 après J.C sont allongés sur le sol.

Victime d'un sacrifice, le squelette d'une jeune fille est la pièce maitresse du site. Calcifiés et préservés, ses os ont un aspect crstallisé.

 

A ce niveau, les appareils photos et les caméras sont interdits. Ce sont des clichés donnés par l'agence qui nous serviront de souvenirs, et permettent l'illustration de cet article.

Notre guide, en anglais et en espagnol, nous raconte avec sérieux les rites pratiqués à cette époque.

 

Les 3h de la visite sont passées très rapidement.

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

Nous reprenons le chemin du retour. Nouveau bain, il semble que l'eau soit encore plus froide.

Retour au parking. Dans un vestiaire de l'aire d'accueil, nous pouvons nous changer et mettre des vêtements secs.

 

Pique-nique (compris dans le tour) pris sous une halle couverte. Le punch au rhum semble convenir à tous les convives. Expérience unique, frissons garantis, surtout pour des profanes en spéléologie.

A ne pas rater si on va au Bélize

 

 

Ce soir, repas hamburger/frites/bière. Des pratiques qui devraient être interdites... La digestion est difficile... Mais que c'est bon !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 7 mars 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin du petit séjour à San Ignacio. Chocolatine encore toute chaude à la main, nous montons dans un bus d'un autre temps, en direction de la frontière guatémaltèque.

 

A la sortie de la ville, les fans des candidats aux élections se font face pour vanter les propositions de leurs favoris, dans une ambiance apparemment cordiale, ils refont passionnément le monde.

 

Le conducteur du bus, nous dépose dans la ville frontalière de Benque Viéjo.

 

Dès la descente de nos sacs, un dizaine de chauffeurs de taxi proposent leur service pour nous conduire jusqu'au poste frontière du Guatémala, à 10 kilomètres.

Ils faut jouer des coudes et de la voix, Denise choisie le plus calme et c'est parti !

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

Au niveau des postes frontières, nous traversons à pied le pont sur la Rivière Mopan qui sépare les deux pays.

 

Les formalités administratives sont rapides. Il faut remplir un petit formulaire, payer la taxe de sortie du territoire Bélizien (80$bz/2), un coup de tampon et c'est terminé. 

Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.
Voyage BELIZE 2018. Caye Caulker. San Ignacio. Grotte Actum Tunichil Muknal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Goodbye le Bélize

 

 

 

 

- - - - - - - - - - - -

 

 

 

 

Hola Guatémala

 

 

 

claudeniseenvoyage.over-blog.fr voyage Guatémala 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bilan du voyage au Bélize

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Bélize est un tout petit pays d'Amérique Centrale méconnu du grand public. Indépendant depuis 1981. Membre du Commonwealt.

Langue officielle : l'anglais, même si l'espagnol est largement pratiqué ou compris.

Mélange de culture : Maya, britannique, créole et garifuna

 

 

 

 

 

 

 

Les plus

 

Caye Caulker et son ambiance tranquille.

La barrière de corail.

La sortie snorkeling. Nager avec les requins-nourrices.

 

San Ignacio, une étape reposante. Une découverte de la "spéléologie" dans la grotte.

 

Très peu de touristes, peut être à cause du budget qu'il faut y consacrer.

 

Si le pays est pauvre, les services touristiques sont assez onéreux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les moins

 

 

Nous n'en avons pas trouvé. Nous avons adoré cette atmosphère particulière des Caraïbes... Des gens souriants et chaleureux à l'image de notre mamie de San Ignacio.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 07:13

 

 

 

 

 

 

 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018

 

 

 

 

 

 

ANTIGUA

 

 

LAC ATITLAN

 

 

TRIANGLE IXIL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visa

 

 

 

Pas de visa à demander pour un séjour de moins de 3 mois.

Avoir le passeport valable 6 mois après la date du retour.

 

 

 

 

 

 

 

Vaccination

 

 

 

Pas de vaccination obligatoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Question argent

 

 

 

1 $ = 7,20 quetzals. 1 € = 8,43 quetzals 

 

 

Employés de banque très "tatillons" sur l'état des billets de banque (ex - taches) et sur la valeur des grosses coupures. 

Les billets de 50 € : oui, mais pas les nouveaux billets (pas encore habitués à en voir). Ils n'acceptent pas toujours les 20 €, car beaucoup de faux qui circulent.  

 

 

Le Guatémala est un pays abordable pour un voyageur, même en s'offrant des petits (parfois plus gros) plaisirs.

 

 

Le quotidien est très bon marché.

 

 

 

 

Le logement

 

Le choix est large pour trouver le confort qui convient à chacun. Basique : la nuit à 14 $. Confortable : 33 $ la nuit avec p/d.

 

 

 

 

La nourriture

 

. Repas pour trois fois rien dans les marchés (attention à l'hygiène).

 

. Repas dans les restaurants, de meilleure qualité à prix très

abordable. Bon plat de 6 $ à 10 $. 

. Achat de provisions dans les épiceries à moindre coût.

 

 

 

 

Le transport

 

 

. Le chicken bus, est très bon marché. 1h00 de route = 1€. 

Peu de touristes les utilisent, préférant les bus plus confortables.

 

. Le shuttle, pour plus de confort, plus cher et pas plus rapide.

Ex : Copan (Honduras) à Antigua, 50 $ pour deux. 

 

 

 

 

Les activités

 

 

Le poste de dépense peut-être important.

 

Les Parcs Nationaux et les lieux attractifs sont toujours payants. Souvent on vous recommandera un guide( en cause, la sécurité). Malgré tout, ils est possible d'effectuer des sorties par ses propres moyens.   

 

 

Exemples d'activités  : 

 

. Obligation de passer par une agence pour l'ascension des volcans + le droit d'entrée dans les Parcs Nationaux.

 

Volcan Acaténango + entrée du parc: 86 $ pour deux.  

 

Site Maya de Tikal + entrée du parc: 43 $ pour deux.             

                       

 

 

 

 

 

 

 

 

Question hébergement 

 

 

 

 

 

Tous nos hébergements sont choisis sur place. Bien sûr nous demandons à chaque fois à visiter la chambre avant de nous installer. Nous avons toujours fonctionné au "feeling" et n'avons jamais eu de problème.  

 

 

 

Antigua

 

Hotel Yellow House.

1a Calle Poniente. N° 24. 

 

Bon accueil. Belle terrasse avec vue sur les volcans. Bien placé près de la station de bus. Chambre moyenne. Propre.

Réservé avec Expedia depuis le France. 25€/n (p/d compris-copieux).

wifiyellowhouseantigua@hotmail.com.

 

 

Luna Jade

1 a Calle Poniente. N° 22 A.

 

Accueil indifférent du personnel. Propreté douteuse. Bon wifi.

Pour un dépannage. Voisin du Yellow House. 125 qz/n

 

 

 

Panajachel

 

Hospédaje Montufar. 

 

Bon accueil. Chambre propre. Vue sur les volcans à l'étage. wifi faible. 90 qz/n.

 

 

 

 

 

San Juan La Laguna

 

Association Lena.

 

Chambre chez l'habitant. Famille très sympathique. Pas de wifi. Adresse à recommander.

Diégo et Blanca Mendoza. 250 qz/n. p/d et Diner compris.

05 AV. Zona 1. San Juan La Laguna.

bcholotiocumez@gmail.com.  asocianlemao1@gmail.com.

 

 

 

 

Chichicastenango

 

Hôtel Giron. 

6a Calle 4-52. Zona 1.

 

Bon accueil. Situé près du marché. Calme avec une cour intérieure. Chambre avec s/b très propre. Bonne adresse. 150 qz/n.

 

 

 

 

Nebaj

 

 

hôtel Ixil.

Angle 2a Avenida et 9a calle.

 

Très bonne adresse. Chambre avec s/b dans un beau jardin. Propriétaires sympathiques et de bon conseil pour les randonnées avec prêt de cartes de la région. 120 qz/n. Près de la gare routière.

Adresse à recommander. 

 

 

 

Todos Santos Cuchumatan

 

Hôtel Casa Familiar.

 

Chambre agréable. S/b à partager. Pas trop de choix dans la ville. Wifi dans le couloir. 140 qz/n.

 

 

 

 

 

 

Question transport 

 

 

 

 

TGV

 

 

Bordeaux - Paris Roissy :  billets ouigo 10 €/1 + 5 €/1 gros bagage (sac à dos). Billets achetés 3 mois avant la date d'utilisation.

 

Paris Roissy - Bordeaux : 110 € les 2 billets, achetés 3 mois avant la date d'utilisation. 

 

 

 

Avion

 

 

Aller-Retour - Paris-Amsterdam-Panama City-Guatémala City.

Billets achetés en octobre 2017 : 1621 €. 

 

 

 

 

Taxi

 

Guatémala City - Antigua :  13 $US/p.  

 

 

 

 

Bateau

 

Panajachel - San Juan La Laguna

San Pedro La Laguna - Santiago Atitlan. 25qz/p. 

 

 

 

 

 

Bus

 

 

Antigua - Chimaltenango - Los cuentros - Solola - Panajachel. Chiken-bus: 30 qz/p. 

 

Panajachel - Los Cuentros - Chichicastenango. Chiken-bus et combi: 13 qz/p. 

 

Chichicastenango - Nebaj. Combi et chiken bus : 42 qz/p.

 

Nébaj - Sacapulas - Huéhuétenango - Todos Cuchumatan. Chiken bus: 30qz/p.

 

Todos Santos Cuchumatan - La Mesilla(frontière mexicaine). Chicken bus : 35 qz/p.

 

 

 

 

 

 

Question au quotidien 

 

 

 

 

Décalage horaire : 7 heures entre la France et le Guatémala.

 

Moment idéal pour partir : pendant la saison sèche de novembre à avril.

1 bière: 15qz - 1blle d'eau de 2 l : 10qz -  3 bananes : 3qz -  1 plat correct : 55qz- 

1 p/d continental : 25qz -  1 gallon diésel ou d'essence (3,8l) : de 20 à 20qz - 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 18 janvier 2018

 

 

 

 

 

Départ de Langon en TER pour Bordeaux en début d'après-midi.

Bordeaux - Paris en TGV Ouigo. Arrivée à la gare sous l'aéroport Charles De Gaulle. On prend la navette "blue Line" (gratuite) et en 15 mn on est au F1 Roissy.

Idéal pour le départ demain matin à 5h.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 19 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enregistrement de nos sacs pour Guatémala City et formalités administratives dès 7h, dans le hall d'embarquement.

 

Envol pour Amsterdam à 9h avec la compagnie Air France.

 

Atterrissage à 10h15- le transfert est rapide. Le prochain vol est assuré par KLM, décollage à 11h. Nous laissons une météo capricieuse (pluie et fraicheur) derrière nous.

 

Arrivée à Panama City à 16h30, heure locale. La chaleur et le ciel bleu sont au rendez-vous.

 

 

Petite attente dans l'aéroport. On regarde par une grande baie vitrée le transfert des bagages de l'avion que l'on vient de quitter. Nous apercevons sur le véhicule, nos sacs avec la protection verte. 

On quitte le Panama City à 19h. 1h30 de vol avec la compagnie Copa et on atterrit à Guatémala City. Ouf ! 

 

Le passage est rapide pour les formalités d'entrée. Le "hic" est à la récupération des bagages ; 1 sac à dos manque à l'appel.

 

Notre pratique de l'espagnol débute rapidement, il faut faire les démarches auprès du personnel, pour remplir la déclaration de perte.

On donne l'adresse de notre hôtel à Antigua (nous avions réservé depuis la France) ainsi que notre adresse mail. Il ne reste plus qu'à espérer !

 

On sort de l'aéroport à 21h 45, il n'y a plus de navette pour Antigua

Nous partageons un taxi avec deux jeunes filles rencontrées dans le hall. En 1h de trajet, nous arrivons à notre destination.

 

Enfin, vers 23h, on prend possession de notre chambre au Yellow House.

 

 

 

Itinéraire du voyage

 

 

 

 

Rose 

 

 

1ère partie - 19 janvier au 4 février 2018. Guatémala City - Antigua - Lac Atitlan - Nebaj - Todos Santos Cuchumatan - La Messila.

 

 

Rouge

 

La Mesilla - Comitan (Mexique)

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 20 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès le lever du jour, un inventaire du sac restant s'impose. Si le sac manquant n'arrive pas, une séance de shopping s'imposera pour poursuivre le voyage !

 

Heureusement la journée s'annonce bien : un ciel bleu, une température agréable et le petit déjeuner copieux et varié, servi avec le sourire par les employées de l'hôtel.

 

Depuis la terrasse, la vue est superbe sur les volcans. Le Fuégo, actif, lâche par intermittence des volutes de fumée. 

Côté ville, on devine dans le jour naissant, la façade jaune de l'Eglise de la Merced, un monument "phare"  de la cité. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Nous donnons des consignes à la réception de l'hôtel, au cas où il y aurait des nouvelles du sac et nous partons découvrir la ville.

 

Ancienne capitale du pays, Antigua possède un riche style d'architecture coloniale, baroque et de Renaissance espagnole.

 

Inscrite depuis 1979 sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO, on trouve de nombreuses ruines provoquées par des tremblements de terre successifs, surtout ceux de 1773 et le dernier, en 1976.

 

Il est facile de déambuler dans les rues qui se croisent à angle droit autour de la Plaza Mayor (Place Centrale).

 

Les avenidas (avenues) du nord au sud et les calles (rues) de l'ouest à l'est.

C'est le plan d'urbanisation de toutes les villes du Guatémala

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

On change quelques dollars dans un cambio de rue. Le taux n'est pas du tout intéressant (1$US=6,00 qz). Le samedi, il a le monopole, les banques ne font pas de change ce jour-là.

 

 

On démarre notre visite par le marché central près de la gare routière.

C'est un point de rencontre important entre les gens de la ville, les villageois et les marchands qui viennent depuis les coins reculés des hautes terres. Cette population vient à la ville avec le moyen de transport fétiche du pays, le Chicken bus (bus de poulet).

Le chicken bus est un ancien bus scolaire américain de couleur jaune. En fin de vie routière, il est vendu à bas prix dans les pays d'Amérique Centrale.

Repeint et bariolé de motifs multicolores, il transporte aussi bien les passagers que des chèvres ou des poules (d'où son nom). Dans la désorganisation apparente des stations routières du pays, il assure un service social, indispensable à une grande partie de la population.

 

Pendant notre séjour, on utilisera ce moyen de déplacement en permanence. Pas cher et idéal pour rencontrer la population. Avant de démarrer, Il faut attendre qu'il se remplisse où lever la main en bord de route.

La conduite peut s'avérer dangereuse, les conducteurs font la course et se doublent pour prendre un maximum de passagers. Mieux vaut garder sur soit les objets de valeurs car les sacs sont arrimés sur le toit.

 

Avec le volcan Agua en toile de fond, la zone du marché est animée toute la journée. 

Eclatantes de couleurs, les femmes portent de jolis huipils (blouses traditionnelles) avec des motifs propres à chaque village, plus chamarrés et colorés les uns que les autres. 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Avec le volcan Agua en toile de fond, la zone du marché est animée toute la journée. 

Eclatantes de couleurs, les femmes portent de jolis huipils (blouses traditionnelles) avec des motifs propres à chaque village, plus chamarrés et colorés les uns que les autres. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

A pied, nous prenons l'avenue 1 Nord. Au bout de quelques minutes de marche, on arrive au point de départ du sentier qui mène au Cerro de la Cruz. Petite séance cardio, le chemin aménagé et sécurisé zigzague le long du flanc d'une colline.

La récompense est là-haut. Comme dans un écrin, la ville est entourée par le Volcan Agua, isolé, au dôme parfait, il culmine à 3766 mètres d'altitude.

A droite, plus éloignés, le volcan Fuégo - actif - et son voisin l'Acatenango qui le domine de quelques centaines de mètres.

Quelques vendeurs ambulants proposent des boissons rafraichissantes. Des touristes moins affutés sûrement ont sollicités des conducteurs de tuk tuk où des taxis.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

On descend en ville par le même chemin. Pas de précaution ni de protection solaire lors de l'ascension et de la descente, arrivé en bas, notre visage est "éclairé" par un coup de soleil. 

 

On déambule dans les rues pavées, c'est beau toutes ces façades colorées, ces ferronneries et les imposantes portes en bois.

Quelques belles maisons, lorsque les portails sont ouverts, laissent entrevoir de jolies cours intérieures arborées.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

La ville est reconnue pour ses nombreuses églises existantes ou en ruines.

 

L'Eglise de la Merced possède deux tours-clochers, une façade baroque très sophistiquée d'une belle couleur jaune avec des moulures et des sculptures en stuc blanc.

Le monastère, accolé à l'église, abrite à l'intérieur une des plus grandes fontaines coloniales d'amérique latine, en forme de nénuphar.

 

La petite place devant le monument, très animée en soirée, est le lieu idéal pour se restaurer devant les stands des vendeurs ambulants. Des tacos (tortilla fourrée à la viande/ sauce/oignon et coriandre), des tortas (pain brioché avec viande/avocat/oignon/sauce), etc... à des prix dérisoires, parfait pour manger sur le pouce.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

On passe sous l'Arche de Santa Catalina. C'est un des emblèmes de la ville. Elle fait la une de nombreux guides et catalogues touristiques. Elle est majestueuse avec la silhouette du Volcan Agua en arrière-plan.

Elle apporte beaucoup de charme à cette rue très touristique.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Située face au Parque Central, la Cathédrale San José avec sa belle façade blanche, est un des édifices les plus anciens d'Antigua, sa première construction date de 1545.

 

Dévastée par de nombreux séismes, entièrement reconstruite en 1680, elle reste malgré tout très endommagée, depuis un tremblement de terre en 1773.

 

Le Palacio de Los Capitaines Generales, classé à l'UNESCO, fut le QG de l'administration coloniale en Amérique Centrale. De style baroque, son architecture est majestueuse.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

L'église de San Francisco avec ses colonnes torses et deux clochers. Quelques rues plus loin, l'église Nuestra Senora Del Carmen. Devant sur le trottoir, est installé un marché d'artisanat.

 

Une autre église en ruines dont on a oublié le nom, sert de décor pour les photos des futures mariées.

 

On "pousse" la balade jusqu'au Cimetière San Lazaro, aux imposantes sépultures blanches.  

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

De retour à l'hôtel, nous réservons à la réception pour demain matin, une randonnée au Volcan Pacaya (60 qz/p).

 

Le volcan est accessible sans passer par une agence, mais demande un peu plus de disponibilité pour la recherche d'informations. Nous sommes un peu perturbés par notre mésaventure liée au sac... 

 

Pour la céna (diner) on goûte note premier pollo asado (poulet grillé) au barbecue avec des frites, dans un restaurant local. On comprend le succès de ce plat au Guatémala, c'est délicieux !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 21 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne nouvelle. Dans la nuit, un mail de la compagnie Copa Airlines nous annonce la récupération de notre bagage et sa livraison à notre hôtel, dans la matinée de lundi. 

On va pouvoir programmer l'ascension du Volcan Acatenango pour mardi, nos vêtements chauds, nécessaires à ce trek sont dans ce sac.

 

 

Ce matin, nous partons en direction du Volcan Pacaya. Un minibus vient nous chercher à l'hôtel à 6h. 

Petite tournée en ville pour récupérer les participants. Nous sommes 12 pour le moment. D'autres nous rejoindrons plus tard.

On effectue un arrêt à la sortie de la ville pour boire un café.

La vue sur les volcans est toujours captivante, avec le panache de fumée du Fuégo qui nous intrigue. 

 

Vers 7h30, on part dans un bus remplis de trente participants.

 

On traverse de magnifiques paysages de montagne. Nous mettons 1h30 pour arriver au centre d'accueil du Parc National, près du village de San Francisco de Sales.

 

Dès la descente du bus (même avant, à travers les fenêtres), un grand nombre de locaux proposent leurs services : location de bâtons de marche et pour les moins endurants la location de chevaux. 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Trois guides scindent notre groupe en trois. A l'entrée du Parc, on règle 50qz/p.

Un stand vend des boissons, chips et bananes. Une aubaine pour faire le plein d'énergie avant l'effort. 

L'ascension débute par une montée, sans grande difficulté, dans la forêt.

Aux différents belvédères aménagés, la vue, sous un ciel très clair, sur les volcans Agua (3760 m) à droite, au centre l'Acatenango (3976 m) puis le Fuégo (3763 m), est magnifique.  

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Le chemin alterne plat et montée dans la partie volcanique, sans végétation.

On atteint le flanc du volcan et les coulées de lave solidifiée. A un rythme régulier, les grondements de ce volcan actif se font entendre, suivis par un panache de fumée, qui sort des entrailles de la terre.

 

Plus haut, avec des jumelles, on distingue des inconscients qui montent au sommet, c'est une ascension normalement interdite.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

A notre niveau, les blocs de lave partent dans tous les sens, témoignage de leur refroidissement rapide sûrement. La roche est abrasive et coupante.

 

Notre guide nous donne des marshmallows à faire griller au-dessus des fumerolles.

A côté un magasin, au milieu de nulle part, propose de l'artisanat local fabriqué avec des roches du Pacaya.

Séance photos au promontoire aménagé avec vue sur une lagune, le Lac Atitlan et au loin, la capitale.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

La descente est bien plus rapide. A 12h, nous montons dans le bus pour rejoindre Antigua.

 

De retour à l'hôtel, on modifie, avec la responsable de la réception, notre séjour pour les jours suivants. 

 

On réserve à une agence, un Tour organisé, pour effectuer l'ascension sur 2 jours, du Volcan Acaténango. Départ mardi : 72$US/2.

 

On se balade l'après-midi au marché d'artisanat, plus commercial que chaleureux (on lui préfère le marché alimentaire avec son ambiance bonne enfant).

Plus tard, long moment de "contemplation" au Parc Central. Bain de foule assuré, nous sommes dimanche. C'est le point de rencontre, où se mêlent les habitants, les touristes et les vendeurs de souvenirs.

 

La visite du Musée du Jade nous permet d'admirer des pièces uniques et originales exposées dans ses galeries.

 

En soirée, on rejoint la place de la Merced pour tester les tortas,  partagées avec une population locale bien amicale. 

 

Au loin, la couleur rougeoyante des nuages au-dessus du sommet du Fuégo nous fait "baver". Vivement mardi.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 22 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis la terrasse, on distingue dans la nuit noire, un point rouge lumineux provenant du cratère du Volcan Fuégo. Ce sont des émissions de laves incandescentes. Le volcan est distant de la ville de 20 kilomètres. Vision magique et mystérieuse.

 

Désayuno (petit déj) en compagnie de Tim, un jeune touriste allemand de 18 ans en vacances avec sa mère, une femme très ouverte et à la culture extraordinaire avec qui nous avons sympathisés).

On quitte Antigua en Chicken bus (4 qz/p)  pour visiter les villages environnants.

 

Le conducteur nous dépose à San Antonio Los Caliantes, un village kakchiquel (peuple indigène maya) très agréable, il est au pied du Volcan Agua.

La bourgade est réputée pour l'artisanat du tissage des huipils. Les motifs représentent des animaux et des fleurs (les plus chers peuvent coûter 2.800qz).

 

Au marché, on a l'occasion de regarder et discuter avec des femmes qui tissent sur des métiers accrochés à la taille.

 

Sur la place centrale, c'est un artisan potier qui vend ses créations devant un lavoir où les femmes viennent faire leur lessive.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Dans la rue, on fait signe à un conducteur d'un chicken bus (3 qz) pour aller au village de Ciudad Viéja

 

​​Près le l'église, en haut du bourg, on discute avec un menuisier, spécialisé dans la fabrication des cercueils. Les plus sophistiqués atteignent le prix de 13.000 qz. Une fortune dans ce pays.

 

Le village est aussi réputé pour ses artisans, spécialistes dans la transformation des vieux bus américains en chicken bus. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Retour à Antigua. Nous récupérons avec satisfaction notre sac à dos "vadrouilleur", à la réception de l'hôtel.

On fait du change à la Banque Aztéca. Le taux est bien plus avantageux (1 $US=7,20 qz). 

 

 

Tous les deux, on prend un chicken bus (2qz/p) pour passer l'après-midi à Jocoténango. Nous sommes dans la proche banlieue, la ville est très traditionnelle et authentique. 

 

L'église est surprenante par sa couleur pêche.

Devant l'édifice, dans un jardin très soigné, trône un immense ceiba. C'est l'emblème national du pays.

Il est considéré comme un symbole de sagesse et de protection.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

La région d'Antigua est très favorable à la culture du café. Elle jouit d'un micro-climat et du sol parfois enrichi par la poussière des cendres volcaniques, à forte teneur en minéraux, provenant du Volcan Fuégo.

 

On décide de visiter la Finca La Azoeta. L'exploitation est située à l'entrée de la ville.

 

En avance sur l'horaire de la visite, on parcours le Musée (entrée 50qz/p). Des panneaux muraux, donnent des explications (dans la langue de Molière, une aïeule du propriétaire actuel était française) sur le monde du café.

 

 

La visite commentée est débute à 15h. Nous sommes 4 touristes à bénéficier des  explications (en espagnol) du guide. Il détaille les différentes étapes : plantation, fleur, fruit, cueillette et séchage.

Nous sommes en pleine période de récolte, idéal pour la visite.

Dans la cour en béton, les grains qui ont été lavés et débarrassés de leur pulpe sèchent au soleil d'une manière naturelle.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

On poursuit la visite dans la plantation : les caféiers poussent à l'ombre de bananiers et d'arbres de la famille de l'eucalyptus.

A côté, une machine déverse les résidus du fruit (pulpe et pelure). Plus tard, ils seront utilisés comme fertilisant.

 

La phase de torréfaction est à la charge des clients. La Azoéta produit environ 50.000 livres/an. Elle est considérée comme, petite/moyenne plantation.

 

 

On termine par une dégustation. La plantation torréfie une petite quantité de sa production pour la vente au domaine et quelques boutiques de souvenirs d'Antigua. 

Pour les puristes c'est pas le meilleur. La qualité supérieure part à l'exportation.

 

On apprécie toutes ces informations d'une activité locale, très importante pour les familles des employés.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

En soirée, repas au Rincon Typiquo. Un restaurant réputé pour sa gastronomie guatémaltèque.

 

La balade de nuit est très agréable pour admirer les monuments illuminés.

 

Plus tard, avant l'heure de la fermeture, on fait un tour au magasin de souvenirs Nim Po't.  

Sous une vaste halle, les étals regorgent de masques, de sculptures, de tableaux, etc... Des huipils (tuniques amples), des cortes (jupes) et des fajas (larges ceintures) sont regroupés par région, ce qui rend la visite très instructive sur l'histoire et les modes de vie du pays. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

Dans la chambre de la guesthouse, on prépare deux petits sacs pour effectuer l'ascension de l'Acaténango, demain matin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 23 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin, on prend le petit déjeuner sur la terrasse, nous disons au revoir à Tim et à sa mère Rita, qui poursuivent leur voyage dans le centre du pays.

 

 

On dépose ensuite en gardiennage (25qz/s) nos sacs à dos dans une laverie proche. A 9h, un bus vient nous chercher à notre hébergement. 

 

Jocoténango est le point de rassemblement des Tours Opérateurs.

Les responsables de l'agence assurent la logistique. Achat de victuailles dans une échoppe et inventaire des tentes, des tapis de sol, et des duvets... 

 

Nous quittons la ville dans un bus avec 30 personnes. Chacun s'acquitte, directement au guide, du billet d'entrée au parc soit, 50 qz/p.

 

En contrepartie, nous avons droit à un bracelet de couleur.

 

 

Une heure de route et nous atteignons le Hameau de Soledad.

 

Un parking est emménagé face au sentier qui va nous mener au camp de base, sur un flanc du volcan.

Des français de retour de l'expédition de la veille s'apprêtent à monter dans le bus. Ils nous racontent leur expérience. Ils sont fatigués, mais heureux. Ils nous mettent en garde sur le froid, là-haut.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Cinq guides vont nous accompagner et encadrer un groupe qui nous semble très hétérogène.

 

A 12h, à 2200 mètres d'altitude, on s'engage dans un sentier crevassé qui, dès le début, est bien raide et sablonneux. Au premier arrêt, le peloton s'est scindé en plusieurs groupes.

 

Il fait assez chaud, la vue sur les volcans du côté du Lac Atitlan est magnifique, malgré les nuages qui cachent les sommets.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Bien plus haut, les champs ont laissé la place à des paysages de forêt. Des feuillus puis des conifères.

 

A la halte casse-croûte, le "groupéto" arrive avec beaucoup de retard.

 

La température a chuté fortement, une légère pluie s'invite. La forêt est remplacée par une végétation clairsemée et le sentier devient pierreux.

Les grondements, à intervalles réguliers du Volcan Fuégo sont plus distincts.  

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Vers 17h, nous arrivons parmi les premiers, à 3600 mètres d'altitude, au camp de base.

 

Nos tentes sont déjà installées. Nous prenons possession de la nôtre. Pour la nuit, nous la partagerons avec deux jeunes québécois.

 

Par intermittence on voit le flanc du Fuégo, à seulement 2 kilomètres. Malheureusement le sommet est dans les nuages. 

Au loin, le Volcan Agua est resplendissant dans le coucher du soleil.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Les guides font chauffer une soupe lyophilisée. Autour du feu, le briefing est clair, les conditions climatiques sont très mauvaises, de la pluie et du brouillard et surtout aucune amélioration n'est prévue dans l'immédiat.

 

La nuit est difficile dans la tente, la pluie au-dehors, de la condensation à l'intérieur et un tapis de sol assez mince sur un sol dur. La totale ! 

Heureusement température est supportable dans nos duvets.

 

On s'endort avec le bruit des grondements du volcan.

 

 

Vers 4h, les guides passent devant chaque tente pour nous avertir que l'ascension au sommet est annulée. Grosse désillusion pour nous.

 

Une heure après, suite à l'insistance d'un groupe de randonneurs, les guides acceptent de monter.

 

A la frontale (gants et bonnets obligatoires) et en file indienne, on est une quinzaine à grimper au sommet.

Nos chaussures disparaissent sous les gravillons de magma. C'est souvent un pas en avant, deux pas en arrière.

 

Les guides sont attentifs, très rapidement des personnes refusent de monter plus haut tant le froid est vif. Il fait entre -5 et -10°C, sans compter les rafales de vent.

 

Au sommet, à 3976 mètres, avant le lever du soleil, c'est la déception. La vue est bouchée, le vent est glacial.

Une lumière rougeâtre par instant apparait. Difficile de savoir si c'est le soleil qui se lève ou les lueurs du Volcan Fuégo.

 

 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

En photo, une vue du Volcan Fuégo lors d'une éruption...ce que l'on aurait dû voir.... 

Pas besoin de commentaire !

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 24 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La descente est dévalée à grandes enjambées, souvent en se laissant glisser.

 

Au camp de base, on retrouve le reste du groupe qui a assisté à un superbe lever du soleil. 

 

Par intermittence, à la faveur de la dissipation des nuages, on a une petite vue sur le Fuégo. Que de regrets ! 

 

On prend le café et le thé autour du feu, puis il est l'heure de revenir au parking des bus.

 

Le chemin est boueux, très souvent glissant. Malgré les courbatures, la descente est effectuée en 3h. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

On est au bord de la route, attendant notre bus, aussi crotté et fatigué que le groupe de la veille. On rumine notre désespoir après notre mésaventure avec le sac. L'ascension a été retardée d'un jour, alors que les conditions météo étaient bien meilleures.

 

Quelques jours plus tard, alors que nous étions au Mexique dans la région du Chiapas, nous avons été informés de l'éruption du Fuégo. Une évacuation partielle des habitants les plus proches a été obligatoire, mais pas de victimes.

 

 

 

Retour à Antigua vers 13h. Il n'y a plus de chambre de libre au Yellow House. On pose nos sacs à la guesthouse Luna Jade, située dans la même rue.

 

On se restaure avec un bon ceviche aux camarones (crevettes) dans un resto local, au marché. Pas de chichi, mais quel régal !

 

On passe l'après-midi à déambuler dans le centre à la recherche de nouvelles découvertes. 

 

Retour enfin à notre chambre complètement "rincés". C'est notre dernière nuit à Antigua. Demain direction le Lac Atitlan

 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 25 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On se rend à pied à la station des Chickens bus vers 7h.

Le voyage va se faire en plusieurs étapes avec les vieux bus. Ils ne font jamais de grandes distances. Tant mieux, on a tout notre temps !

 

 

Sur le parking, l'ambiance le matin est à son paroxisme : les aboyeurs (ayudantes) interpellent les potentiels passagers, les moteurs vrombissent et crachent de la fumée. Ça hurle : Chichi... Xéla...Pana... Au milieu de cette agitation, des bus entrent et sortent à tour de rôle, dans l'enceinte routière.

 

Les noms des villes sont parfois longs, seules les premières syllabes sont prononcées. Le trajet Chichicasténango à Quetzaltnénango devient Chichi para Xéla". Facile, non ?

 

 

On démarre en direction de Chimaltenango (5qz/p) à 7h30.

Au fil des kilomètres, le nombre de passagers augmente exagérement. La rangée de 2 sièges accueille 3 ou 4 personnes entassées les unes sur les autres. Le désagrément de cette promiscuité va de l'inconfort momentané à la douleur physique.

 

L'ayudante, au niveau de la porte ouverte à le corps dans l'habitacle et un pied dans le vide. Il scrute la route devant lui, l'oeil aux aguets. Il récupère les passagers, collecte l'argent et entasse les colis sur le toit.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Le sens de circulation est au bon vouloir du chauffeur, obligé de s'adapter à l'état de la route : à gauche, à droite, au milieu. Il n'y a pas de règle. 

 

La télévision diffuse un film, mais pour qui ? La radio est à fond, elle crache de la musique diffusée par des haut-parleurs puissants. Des vendeurs ambulants montent et descendent lors des arrêts.

Le transport en chicken bus est un enchaînement de bus pour faire un trajet parfois court. Mais ça se passe en général très bien, tellement ils sont fréquents.

On ouvre grand les yeux, nous vivons une expérience inoubliable, qui fait le charme des pays de l'Amérique centrale

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Premier grand arrêt, à Chimaltenango. Pris dans un immense chaos, on est alpagué par un aide-chauffeur d'un bus qui se dirige vers Xéla.

Il crie PanaPana, sans que nous lui demandions quoi que ce soit (les aides-chauffeurs connaissent les destinations touristiques). Avec une légère brusquerie, il nous pousse à toute vitesse à l'intérieur (20qz/p).

 

Les bus s'arrêtent très souvent à la demande, mais ils démarrent aussi, très vite.

 

Quelques kilomètres plus loin, le conducteur fait un stop à Los Cuentros, un carrefour routier de la Panaméricaine.

Le village est au sommet d'un col, dissimulé dans la grisaille. Nous grimpons dans un énième chicken bus, pour Solala (2,5qz/p). 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

La station routière se trouve sur la jolie Plaza de Solala. On s'installe sur un siège d'un chicken bus (3qz/p) pour Panajachel.

C'est la ville principale sur les rives du lac Atitlan. Depuis notre départ, la longue route goudronnée zigzague entre les montagnes, habillées par des forêts denses. 

Les derniers kilomètres sont particulièrement agréables. Installés sur le côté droit du véhicule, la vue sur le lac est magnifique. Nous sommes scotché de longues minutes à la vitre.

On arrive enfin à 11h30 à Pana.

 

Pour une nuit, on s'installe à l'Hôtel Montufart, situé à l'entrée d'une rue transformée en grand marché artisanal. La ville est très touristique.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Dès nos sacs posés, on peut visiter la ville et prendre sur le port des informations sur les horaires de départ des lanchas (bateaux à moteur) pour demain.

 

Le cadre est spectaculaire. Suite à un séisme, il y a des dizaines de milliers d'années, une profonde dépression circulaire (une caldeira ) s'est formée et s'est remplie d'eau. Le Lago de Atitlan.

Les puissants et majestueux volcans Atitlan, Toliman et San Pedro bordent le sud des rives du lac.                                                   

 

Détails de l'itinéraire du séjour au lac Atitlan :

 

Flèche noire : Arrivée et départ en bus.

 

Flèche violette : pick-up pour visiter les villages.

 

Flèche verte : déplacement en lancha sur le lac.

 

Flèche bleue : déplacement à pied lors de l'ascension du volcan San Pédro

 

Flèche rouge : départ de San Juan pour Panajachel, avec des escales rapides dans les villages riverains.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Des pickups sont garés près de l'Eglise Saint-François d'Assise. On s'installe à l'arrière d'un, pour aller au village de San Antonio Palopo.

Le véhicule est bondé de femmes indigènes. Je suis obligé de rester sur les marches arrières, en me tenant à des barres de fer, au-dessus de ma tête.

 

C'est incroyable le nombre de dos d'ânes, appelés topes ou tumulus sur les routes. Mes bras et mes cuisses sont mis à rude épreuve. Pour les profiter des vues sur les paysages du lac, c'est parfait.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

En descendant du véhicule, une jeune fille, dans un bon français, appris au contact des touristes, nous propose de visiter un atelier de poteries et de céramiques.

On sait pertinemment que son intervention est intéressée, mais c'est une bonne façon de découvrir l'artisanat local.

 

Au milieu d'un dédale de ruelles, l'atelier est rudimentaire. On à droit à une information complète sur les procédés de fabrication et des motifs mayas peints sur les poteries. Deux petits souvenirs trouverons place dans nos sacs.

Le village vit surtout de l'agriculture : avocat, oignon, ciboulette, etc. 

Dans cette région, les huipils des femmes sont caractérisés par des motifs bleus et rouges.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Nouveau trajet en pick-up (5qz/p). Moins de monde = plus de confort.

Assis à l'arrière sur des bancs en bois, on en prend plein les yeux. La beauté des lieux se trouve partout. Le panorama est exceptionnel entre d'un côté, les montagnes et de l'autre, en contre bas, les eaux bleues du lac.

On atteint rapidement le village de Santa Catarina Palopo. Il est construit à flanc de montagne, les maisons surplombent le lac.

 

C'est un village agricole (culture de maïs et de haricots). De nombreux artisans sont installés dans des ateliers d'arts et de tissages.

Les façades des maisons sont peintes d'un bleu vif, décorées d'étonnants dessins géométriques.

Le portail de l'église est ouvert, sont intérieur est tout simple. Le centre culturel est à côté. Des photos rappellent les traditions et les évènement locaux. La symbolique des couleurs des différents vêtements est expliquée.

A la sortie, une urne est placée pour recevoir une donation. Il faut faire vivre le centre. 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Nous nous installons sur la terrasse d'un restaurant. Le cadre est très agréable, elle surplombe les eaux sombres. Au menu : viande/frites/riz. Classique au pays.

 

On fait le retour à pied jusqu'à Pana, à 4 kilomètres. Quelques belles maisons dominent les rives du lac. Elles sont protégées par des murs surmontés de barbelés.

Des dispositifs qui nous intriguent. La réputation du Guatémala en terme de sécurité n'est pas fameuse. Pour l'instant, nous la trouvons en opposition totale avec la gentillesse, les sourires et les échanges, que l'on a avec la population depuis notre arrivée.  

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

On se dirige vers le marché. L'endroit idéal pour prendre le pouls de la ville. Des restaurants, des bars et des cafés pour les touristes étrangers et les expatriés, se succèdent dans la rue touristique appelée "Gringoland".

 

A hauteur du marché, des vendeurs, dans des stands et des étals proposent les plats traditionnels locaux.

Les huipils des femmes sont absolument magnifiques. Elles déambulent avec les hommes, eux aussi en costume traditionnel, dans les allées, aux multiples produits frais et d'artisanat.

 

Le ciel se couvre, des nuages annonciateurs de pluie s'accumulent au-dessus de la vile.

 

L'Eglise San Francisco peut nous permettre de se mettre à l'abri. L'édifice religieux possède une belle façade coloniale très décorée.

Construite en 1567, elle a survécu aux intempéries et aux nombreux séismes qui ont frappé la région.

D'immenses tentures de couleur verte ornent la nef. Les fidèles préparent très en avance, les célébrations de Pâques et de la Semaine Sainte.

 

 

En soirée, assis sur la terrasse de notre hôtel, on peut rêver devant la beauté du coucher de soleil sur le Volcan Atitlan

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 26 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup de vent dans la nuit, c'est le bruit des tôles sur les toits qui nous réveille.

Au petit déjeuner, on se régale avec une pastèque achetée la veille au marché.

 

Nous laissons nos sacs à la réception de l'hôtel pour la matinée. A hauteur du marché, nous prenons un chicken bus (3 qz/p) pour Solola.

 

Tous les vendredis se tient un des plus beaux marché du pays. Le Guatémala est réputé pour ses marchés colorés. L'authenticité de celui de Solola est un incontournable.

 

On arrive sur la place centrale de la ville à 8h. A pied, on parcours quelques centaines de mètres pour atteindre le marché qui s'étend dans un véritable labyrinthe de rues et de terre-plein herbeux sur les hauteurs.

 

Pas d'artisanat de souvenirs, le marché reste authentique, les locaux s'y rendent uniquement pour leurs achats quotidiens.

 

C'est le lieu de rendez-vous important pour la population des villages indiens qui viennent vendre des fruits, des épices, des fleurs, des légumes (notamment d'énormes radis et carottes).


 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Sous de grandes toiles tendues pour protéger les étals et leurs précieuses marchandises des rayons du soleil où des averses et des pluies d'orages, les marchands proposent des médicaments, vendus en vrac, parfois à l'unité, ils côtoient, sur les comptoirs, de la volaille où impeccablement empilés en pyramides des épices. 

C'est un festival d'odeurs, de saveurs et de couleurs. Nous avons les yeux, le nez et les oreilles qui sont saisis par les couleurs, les effluves et les brouhahas au milieu d'une foule mouvante. Les billets et la menue monnaie passe rapidement d'une main à l'autre. A chaque stand, ça marchande, ça parle fort et ça rit mais toujours dans une bonne ambiance.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Les Tours Opérateurs organisent la visite du marché de Chichicasténango, avec un départ depuis Guatémala City ou Antigua.Très médiatisé, il est présenté comme le plus grand du pays et délaissent les autres. 

Ici pas de horde de "gringos". Ce matin, on compte seulement une poignée de touristes.

 

C'est la terre des peuples Quiche (K'iche),Cackchiquel (Kaqchikel) et Tzutuhil (Tz'utujil), tous descendants directs des mayas. L'espagnol est très peu parlé, les indigènes emploient surtout  des dialectes.

 

Les couleurs des vêtements traditionnels sont différents, suivant les tissus et les fils utilisés ils représentent le statut social et économique de la société et les hiérarchies religieuses.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

On prend notre un repas dans une échoppe : poulet/riz/frijoles (haricots noirs). Les inévitables tortillas, préparées et façonnées à la main puis cuites sur une plaque bien chaude accompagnent notre plat.

 

On mange pour trois fois rien au marché, mais il faut être attentif à l'hygiène. Parfois il faut avoir l'estomac bien accroché !

 

Autre grande spécialité locale, de nombreux stands proposent du chicharron (couennes de porc grillé ou frit). 

Avant de repartir dans les villages perdus dans la montagne, les villageois s'accordent quelques douceurs.

 

Du sucré, du salé, il nous semble que les locaux mangent en permanence. 

Sur un étal, plus surprenant, des petits morceaux de pierres et des morceaux de bois.

Au marché, tout se vend et tout s'achète.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Il est midi, nous revenons vers le Parc Central à pied pour prendre le chicken bus pour Pana. Des villageois grimpent à l'arrière des pickups. C'est le moyen de transport  tout-terrain bon marché pour aller dans les chemins montagneux.

 

Près du parc arboré, la Torre Centroamericana et l'Eglise Nuestra Senõra de la Asunción sont les monuments importants du centre-ville. 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Retour à Pana. Les boutiques de la grande rue proposent des marchandises colorées, typiques.

Pour les touristes en quête de souvenirs, des sacs brodés, des châles et des chapeaux. Dans une bijouterie, Denise négocie un bijou en jade (d'un joli vert très soutenu). La jadéite est extraite des carrières de Las Minas à Zacapa). Une des plus importantes au monde.

 

Nous récupérons nos sacs à dos. A pied, on se rend au ponton des lanchas (25qz/p) pour San Juan La Laguna.

Un village pittoresque, réputé pour sa quiétude et son authenticité. 

Le bateau, peint en bleu comme tous les autres accueille une vingtaine de passagers. Si on oublie le bruit du moteur, la traversée est un enchantement visuel. Les rivages verdoyant au pied des montagnes se révèlent peu à peu.

Face à nous se dresse trois volcans (le San Pedro à 3020 mètres, le Toliman à 3102 mètres et Atitlan à 3557 mètres).

La traversée de cette grande étendue d'eau, d'un bleu profond est rapide.

Un passager nous montre de la main, les petits villages qui se blottissent sur les pentes des montagnes. 25mn de plaisir à contempler un panorama exceptionnel. 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Le batelier amarre la plancha à un débarcadère. La pente est raide pour atteindre le haut de la rue principale du village de San Juan La Laguna.

Sur une petite place, on s'informe auprès d'une commerçante des possibilités de se loger. 

Elle est membre de l'Association Lema, une coopérative traditionnelle, pour l'amélioration et la qualité de vie des femmes. Elle nous met en contact avec une famille qui accueille des touristes et des personnes, dont de nombreux étudiants. Ils viennent prendre des cours d'espagnol, dans de nombreuses écoles.

 

Blanca, son mari Diégo, policier à Guatémala City, et leurs enfants, Néfly et Hamy nous reçoivent avec simplicité et gentillesse. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Diégo est de repos cette semaine. Il s'improvise guide cet l'après-midi pour nous faire découvrir son village. Les employées des diverses coopératives nous ouvrent leurs portes :

 

. Un atelier de tissage (utilisant des produits naturels pour les teintes) elle nous présente les différentes étapes de fabrication. 

 

. Une coopérative de plantes médicinales et aromatiques. La responsable semble avoir une solution pour soigner tous les maux qui affectent l'espèce humaine.

 

. Un atelier/musée, à la Chocolaterie Factory.

 

Les habitants de cette communauté tz'utujil sont très fiers de leurs traditions artisanales. Ils savent les préserver et les perpétuer.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Diégo rentre chez lui, nous laissant découvrir son village à notre rythme.

 

Le passage à l'église est incontournable. La montagne derrière est surnommée le Narriz Del Indio (Nez de l'Indien). Un sentier de randonnée mène à un mirador au sommet. Il permet de profiter de vues fantastiques.

Sur le parvis de l'édifice religieux, un couple, peut-être le père et sa fille déambule en tenue traditionnelle.

L'homme porte un pantalon blanc, orné de broderies d'oiseaux et de fleurs. La femme est habillée d'un huipil chatoyant, décoré de motifs et de symboles. 

 

La température chute dès le coucher du soleil, nous sommes à 1562 mètres, nous rentrons à la "maison".

Repas en famille à 19h. Blanca, très bonne cuisinière, nous fera découvrir les spécialités de sa région, en cuisinant tous les jours les menus différents. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 27 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réveil matinal de toute la maisonnée à 7h.

Le petit déjeuner est copieux et consistant (guacamole, omelette/poulet, tortillas et pain). Il est pris en commun, toute la famille est là.

Au cours de ce séjour, nous allons faire très rapidement des progrès en espagnol.

 

On prend un tuk-tuk (25qz) pour aller randonner au Volcan San Pédro. 

Blanca, très gentiment, nous a préparé un paquet/repas.

 

La météo est idéale. Nous achetons nos billets d'entrée (100qz/p) guide compris, au bureau du Parc National (1820 m).

Le sentier d'accès au sommet du volcan est bien balisé et sécurisé. L'excursion est populaire, on devrait rencontrer des randonneurs.

On signifie gentiment à notre guide que l'on fera l'ascension seul. A notre rythme.

 

La montée est raide. Nous traversons des zones de plantations de maïs et de caféiers, puis une forêt primaire.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

A 2194 mètres, on atteint un mirador signalé par un panneau " camino hacia las tubes". La vue dégagée, est époustouflante sur le lac, les montagnes et le village de San Pédro. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

On fait une pause à un terre plein, aménagé pour accueillir des campeurs.

 

La dernière étape est très abrupte, pierreuse avec des escaliers en rondins, sculptés dans la terre.

 

Nous arrivons au sommet à 3020 mètres à midi. 3h de marche avec de nombreux arrêts photos compris.

Là haut, l'espace est restreint sur des rochers. Il faut le partager avec d'autres randonneurs. On s'installe sur la rocaille et des troncs d'arbres. 

Le ciel commence à s'ennuager. Il faut saisir rapidement du spectacle :  le lac d'un bleu intense, les volcans Atitlan (3537 m), Toliman (3158 m) et le Cerro de Oro (colline).

 

Au bord du lac, à droite la vue est magnifique sur la jolie baie de la ville de Santiago Atitlan.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Passer le petit moment d'euphorie, on se rassasie de l'en-cas et des fruits frais préparés par Blanca.

 

On s'offre un moment de repos, allongés sur les rochers, puis c'est la descente.

Nous croisons de nombreux randonneurs locaux. Chargés lourdement avec du matériel de camping, ils vont passer la nuit sur le volcan.  

 

L'activité agricole bat son plein. Récolte du café et la coupe de bois. Une occasion unique de discuter et de faire encore de belles rencontres avec les ouvriers.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Le village de San Pedro est au bord de l'eau. Le petit port est très touristique.

Pas d'internet chez Blanca. On prend connaissance, sur notre mobile, des nouvelles internationales dans un bar. En compagnie d'une bonne "Gallo" fraîche. La bière nationale du pays.

 

Retour à San Juan en tuk-tuck.  Blanca travaille sur son métier à tissage dans sa cour.

 

Le soir, la discussion est animée avec nos sympathiques hôtes. Ils veulent tout savoir de notre journée, en espagnol bien sûr.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 28 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce matin, petit déjeuner dominical. Blanca nous a gâtée. Il est identique à celui d'un jour de fête. 

 

Les "chuchilitos", du poulet/maïs et guacamole accompagnés de thé et de Jamaïca (une infusion refroidie, couleur rose des fleurs d'hibiscus).

 

On va ensuite au petit marché local du village puis à l'église.

Trois offices sont donnés dans la journée, c'est l'occasion pour les habitants de tout âge de mettre leurs plus belles tenues traditionnelles.

On retrouve avec plaisir, Diégo et sa famille.

 

  

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Nouveau trajet en tuk-tuk, pour aller au débarcadère des lanchas de San Pédro. Nous allons au marché de Santiago De Atitlan.

 

Les rives du lac voient le niveau de l'eau monter depuis ces dernières années, plusieurs hypothèses sont attribuées à ce phénomène : 

- Activité sismique qui impacte le fond du lac.

-  Déforestation des pentes bordant le lac.

- Changement climatique...

 

Des maisons sont construites sur des pilotis, alors que des poutres et des parpaings émergent de l'eau. Des vestiges d'habitations englouties.

 

Des lavandières frottent et tapent leur linge sur les rochers, près du ponton d'embarquement.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Deuxième ville en importance, elle est aussi la plus fréquentée des cités bordant le lac. C'est un centre d'artisanat reconnu. Le dimanche est jour de marché à Santiago De Atitlan.

 

On dévale très rapidement la grande rue dédiée à la vente aux souvenirs pour les touristes pressés.  

 

On plonge dans les couleurs et les odeurs du mercado, proche de la Plaza de l'Eglise Santiago Apóstol, envahie par les fidèles.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Des femmes d'un certain âge portent un couvre-chef rouge. Le tissu qui est utilisé, peut atteindre 4 mètres de long, il est appelé tocoyal.

Toutes les femmes sont habillées de huipils tissés à la main. Ornés de motifs représentant des oiseaux stylisés. Chaque couleur est propre à un village.

 

Les costumes des hommes ne passent pas inaperçus : une chemise colorée et un pantalon court, blanc avec des rayures violettes, brodé en son bas d'une frise multicolore d'oiseaux et des fleurs.

Un grand chapeau de cow-boy blanc fait partie de la tenue traditionnelle.   

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Dans cette région montagneuse, croyances païennes et culte religieux se mélangent dans différentes manifestations.

 

Un saint populaire est vénéré par les indigènes mayas dans la cité. Maximom, également appelé San Simon.

 

Tous les ans, ce personnage, (une sorte de poupée) représentant un homme, est hébergé dans une maison différente appartenant à un membre d'une Confrérie Religieuse.

Il fut créé par la désillusion de l'église catholique et la dureté des évangélisateurs conquistadors. 

 

Les indigènes déposent des offrandes (argent, cigares, cigarettes, alcools) et viennent lui parler à son oreille ou se confesser devant son effigie.

Il peut faire le bien comme le mal, guérisons ou sortilèges !

 

En échange d'une donation (20qz) on est autorisé à entrer dans la maison. La propriétaire nous permet de photographier. 

Notre esprit rationnel d'européen nous rend sceptique devant l'intérêt "apparent" du chaman pour l'argent. Il récite des rituels et des incantations.

 

Ces anciennes traditions sont complexes et inconnues pour nous, on quitte les lieux en laissant Maximom fumer tranquillement !

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Dans la rue principale, de nombreux restaurants proposent des menus traditionnels. On se régale d'une assiette de camarones (crevettes) grillées.

 

Nous nous écartons des rues touristiques. Les ruelles pavées serpentent et sinuent entre les maisons colorées. Quel plaisir de s'imprégner de la tranquillité des lieux.

Le dénivelé des rues, montantes ou descendantes, est à faire peur : très pénible pour les travailleurs parfois lourdement chargés.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Retour à San Pédro en lancha. A pied,  on avale les 2 kilomètres qui séparent San Pédro de San Juan. La vue est toujours aussi belle sur le lac depuis les hauteurs.

On passe devant le petit cimetière coloré qui domine la ville. Dans quelques rues, des peintures murales ornent des maisons. Elles retracent la culture maya.

 

Ce soir, la discussion avec Blanca et Diégo, se porte sur le mode de vie guatémaltèque : L'insécurité, Diégo est policier et connait bien les problèmes liés au maras (gangs de voyous violents). L'éducation, l'école est gratuite et obligatoire entre 7 et 14 ans, avec de grandes inégalités selon les classes sociales. Les problèmes liés à la protection sociale. 

 

Très instructif, parfois édifiant. Nous aurons appris beaucoup de choses pendant ce séjour dans cette famille, gardienne des traditions et tellement chaleureuse dans sa simplicité.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lundi 29 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit-déjeuner avec Diégo et Blanca ce matin. Les enfants sont à l'école depuis 7h30.

Blanca nous a préparé un lait traditionnel appelé "avena". A base de lait, d'avoine, de banane et sucre. Une nouvelle bonne découverte.

 

 

Notre séjour chez nos "nouveaux amis" restera gravé dans notre mémoire. Enrichissant et touchant ! 

Leur accueil, dans la simplicité, nous a permis de se fondre dans le réel de la vie locale, de la gastronomie de tous les jours et de la facilité à progresser dans la communication en espagnol.

 

Dernière discussion autour de la table. C'est l'heure des adieux, mais en hôtes très respectueux de l'hospitalité, ils tiennent à nous accompagner jusqu'à la lancha.

 

Le ciel est superbement bleu, la température agréable, on va profiter encore quelques instants du paysage unique du lac et des villages de la rive ouest. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

Le Lac Atitlan est un paradis sur terre

 

 

 

 

 

 

 

Pas de perte de temps, à la descente de la lancha, on monte directement dans un chicken bus (3qz/p) pour Solola.

 

Au bout de 3 kilomètres, l'arbre de transmission du véhicule rend l'âme. Le chauffeur commence à réparer directement sur la route... Il est conscient qu'il en aura pour un moment. C'est donc tout naturellement que la totalité des passagers monte dans un nouveau bus. L'aide conducteur est ravi de l'aubaine.  

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

On arrive au Parc Central de la ville, l'allée centrale du bus est encombrée, il est difficile de descendre du bus avec nos sacs à la main. 

 

Quelques minutes d'attente et nous montons dans un nouveau chicken bus pour Los Cuentros. On stoppe à ce carrefour routier national, dans la grisaille et le froid. 

Heureusement nous avons gardé nos sacs avec nous. Sur le toit, tout aurait été trempé malgré les sursacs en nylon.

 

 

Cinq minutes plus tard, dernier et court trajet pour aller à Chichicasténango. 

On s'engouffre dans un combi local (10qz/p) surchargé et blindé de voyageurs.

Il est impossible de voir les paysages, nous sommes vingt trois pour 15 places assises.

 

Nous arrivons dans la ville vers 11h. L'arrêt des bus est en plein centre. Venir à Chichi, est une petite aventure routière.

On s'installe à l'hôtel Giron, à quelques mètres de la station.

 

 

 

Nous sommes dans le pays QuichéRoberta Michu, prix Nobel de la paix en 1992 et figure du peuple Quiché est native du coin.

Cette région est l'entrée des hauts-plateaux qui s'étend jusqu'au Mexique, elle est peuplée par les Quichés. Une minorité ethnique importante du pays, garante des traditions anciennes. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Chichicasténango, est blottie dans une vallée entourée de montagnes. La ville connait une affluence touristique importante grâce à son immense marché qui, deux fois par semaine, les jeudis et les dimanches, envahit les rues de la ville. C'est le plus connu du Guatémala. Prisé des touristes par son artisanat. 

Les autres jours de la semaine, c'est un simple marché local où les villageois des alentours viennent vendre leurs produits, les étals regorgent de fruits et de légumes. Quelques échoppes proposent des tissus bien évidemment.

 

Nous, aujourd'hui lundi, volontairement, on ne verra que celui-ci. Dès notre installation terminée dans la chambre, on se précipite vers le marché car il se termine en général vers 13h.

 

 

Au bas de l'église, nous sommes abasourdi par la cohue de la foule. Le marché occupe l'essentiel des rues du centre. C'est un spectacle haut en couleur.

Un enchevêtrement d'étals, à l'extérieur et à l'intérieur, de baraques aux toits de tôles d'où dégouline toutes ce qui peut se vendre... Tout est désordonné, c'est ce qui donne le charme.
 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Le marché est un véritable éveil pour les sens. Des couleurs des tissus brodés explosives. Des odeurs parfois indéfinissables suivant les étals. Des bruits, provoqués par les femmes qui réalisent les tortillas, en tapotant la pâte de maïs pour ensuite poser les galettes, sur une plaque bien chaude.

Les stands de restauration sont assaillis par une population gourmande. Prudent, j'opte simplement pour des fruits frais. 

Les traditions sont fortes et se perpétuent dans cette partie du Guatémala, mais la modernité guette avec la proximité des nombreux touristes, aux codes bien différents.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Rassasié, on se rend à pied, dans une forêt de pins, en direction du cimetière, à la colline de Pascual Abaj.

 Ce lieu sacré abrite une idole de pierre. Placée au milieu d'un cercle de croix, elle est vénérée par des gens qui viennent pratiquer des rites mayas.

Des fleurs, des cigarettes et des bouteilles d'alcool jonchent les abords.

 

 

 

Sur la colline en face, le cimetière est multicolore. Les rituels mayas et le catholicisme se confondent.

Les tombes sont plus colorées les unes que les autres. Le blanc est pour enterrer les pères, le turquoise pour les mères, le bleu pour les garçons, le rose pour les filles et le jaune pour les grands-parents. Un cimetière peut-être gai, chatoyant et coloré !

 

On revient vers la ville, le long du chemin de terre, on traverse des jardins et des enclos. Le catholicisme oblige parfois les pratiques clandestines. A l'abri des regards, des autels plus intimistes sont consacrés aussi aux rites et pèlerinages mayas.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Retour en ville , il faut être attentif pour garder l'équilibre sur la pavés glissants.

On s'arrête dans un atelier de fabrique de masques. L'étalage est un patchwork de couleurs. Ils sont portés lors des cérémonies et des danses traditionnelles.

Un exemplaire vient alourdir un de nos sac à dos. 

 

Plus loin un panneau (ne pas jeter d'ordures et ne pas uriner sur le mur) nous fait sourire. Les municipalité ont du mal à faire respecter les consignes, elles sont très rarement suivies. 

Particulièrement à Chichicasténango.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

Il fait nuit, fin de notre journée marathon, démarrée ce matin, des bords du lac.

On savoure un repas aux saveurs internationales. Des "pâtes à l'ail et à la bolognaise" au restaurant de l'hôtel. Excellent !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 30 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ciel est pluvieux et la température très fraîche, nous sommes à 1.600 mètres d'altitude. Nous prenons un petit déjeuner continental au Las Brasas. On déambule ensuite dans les rues pavées de la ville.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

L'intérêt de la ville est reconnu pour son marché. L'autre attrait est l'Eglise Santo Tomas et son ancien monastère.

Construite en 1540, elle est fréquentée par les indiens Quichés.

 

A proximité du marché, l'ambiance est subjuguante comme surnaturelle sur les marches du parvis de l'église.

Des chamans effectuent des rituels mayas. Ils font brûler de l'encens, de la résine de copal et des bougies, dans le but d'obtenir de bonnes récoltes pour les uns ou recouvrer la santé pour d'autres. 

Mélange de traditions et de catholicisme.

 

L'escalier de l'église, construite sur un ancien temple maya, est composé de 18 marches. C'est le nombre de mois du calendrier maya.

 Celles-ci sont squattées par des marchandes de fleurs. Les couleurs égayent un peu le décor.

 

Quelques hommes qui ont abusé d'alcool au marché, récupèrent difficilement dans une indifférence totale.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

L'intérieur de l'édifice est un exemple du syncrétisme religieux. Une religion "Nouvelle". Le sol est jonché de fleurs, de bougies et de bouteilles d'alcool.

L'ensemble est un peu surréaliste. Influence de croyances issues de systèmes culturels totalement opposés. Le catholicisme des conquérants espagnols n'a pas effacé la religion traditionnel maya.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

En face, à quelques pas du Parc Central, sur la Colline Q'ana Ix, un escalier de 137 marches mène à l'entrée de l'Iglesia Del Calvario.

Elle est peinte en blanc immaculé. Les manifestations des croyances maya ont noircies des petites chapelles. La-haut, la vue est remarquable sur le marché.

 

On traverse le marché où s'activent de nombreuses petites mains :

Ça cuit les tortillas, ça coupe des légumes et des fruits, ça frit des couennes de porc, ça grille des poulets. 

 

Sous les tôles et les bâches en plastique, les clients sont impatients, attablés pour le déjeuner.

 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Sur la place, les murs de l'Hôtel de Ville sont dessinés de fresques émouvantes. Elles retracent toute la vie d'un Maya (traditions agricoles, culte des ancêtres et plus récemment le conflit armé). 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

La découverte de Chichi est terminée. Nous prenons un combi (genre van) local (6qz/p) jusqu'à Santa Cruz Del Quiché, la ville est le chef lieu de la région. 

On compte 28 personnes, chauffeur compris, pour une capacité officielle de 16 passagers : heureusement, on a seulement 45 minutes de route.

 

Les conducteurs font des allers-retours plusieurs fois dans la journée. Plus ils vont vite, plus ils peuvent en faire, avec en prime un maximum de personnes !

 Le système s'applique aussi pour les chicken bus.

 

A la gare routière, un marché est attenant. L'attente est très brève, on s'engouffre dans un chicken bus (15qz/p), à destination de Nebaj, dans la région Maya Ixil.

 

Les vendeuses de nourriture dans les gares routières sont nombreuses. Mieux vaut éviter les aliments crus pour éviter de mettre son système digestif à l'épreuve. On privilégie la consommation de fruits.

 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Les paysage de montagnes sont superbes. Sur le bord des routes des maisons rustiques en adobe (terre séchée). On tente de discuter avec notre voisin dont le sourire est communicatif, mais il ne maitrise que son dialecte.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

A 12h30, on arrive enfin à Nébaj. Il pleut et il fait froid. On pose nos sacs à l'Hôtel Ixil, tenu par une très sympathique famille.

 

Le marché est à une rue. C'est un festival de couleurs. De nouveaux tissus, de nouvelle tenues traditionnelles.

Les femmes portent des huipils et rebozos (châles) aux nombreux motifs d'animaux et d'oiseaux.

Les cheveux tressés, sont ornés de pompons verts, jaunes et violets.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Sur le Parque Central, un joli jardin est aménagé autour de l'église. On est à la recherche d'un guide, pour effectuer une randonnée dans les villages environnants. Sans succès.

Les propositions des agences ne nous conviennent pas.

 

La vieille église, est le seul édifice qui date de l'époque coloniale. Malgré la météo incertaine, on déambule dans les rues étroites en prenant le temps d'apprécier les habits traditionnels portés par les femmes.

 

De retour à notre guesthouse, notre logeur nous certifie qu'il est possible de le faire seul. Il nous présente des cartes détaillées des différentes randonnées.

 

Banco pour demain matin.

 

Ce soir au restaurant on se décide pour le menu "desayuno" (petit déjeuner) mais façon guatémaltèque. Que du consistant : omelette/ viande.

Dans la chambre, nous étudions les cartes des sentiers du secteur. On choisit la randonnée jusqu'à Cotzol, un village Ixil, très isolé dans la montagne.

 

En noir: trajet en combi

 

En bleu : randonnée vers les villages de Xéo et de Cotzol.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 31 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit déjeuner au marché. On achète quelques gâteaux et des fruits pour notre balade.

 

 

A 8h, on quitte la ville en combi (5qz/p). Le conducteur s'engage dans un grand chemin en terre, en direction de la Laguna Tzalbal.

Nos compagnons de voyage, souvent pour quelques minutes, sont exclusivement des agriculteurs qui descendent au fur et à mesure, travailler dans les champs. 

 

Nous descendons au départ d'un sentier signalé par un grand panneau.

 Un léger brouillard nous enveloppe, mais pas de pluie. Le sentier boueux et glissant serpente entre des pâturages et des champs de maïs.

La balade bucolique se termine... Le trek, le vrai  commence. La pente devient de plus en plus raide, pas de descente. La végétation est tropicale, avec des fougères immenses , la forêt est impénétrable. Au loin, les paysages sont fantastiques. 

Des paysans, occupés dans leur champ, très gentiment nous accompagnent jusqu'à une bifurcation pour nous montrer le sentier qui mène à Cotzol.

La météo s'améliore de plus en plus, le ciel se dégage. La montée au village de Xéo est interminable, fatigante. En haut du col, on s'arrête quelques instants dans une tienda (épicerie) pour récupérer de nos efforts. 

On sort nos gâteaux et on achète des bananes au vendeur avec qui nous discutons.

C'est le seul du village à parler espagnol. Les autres parlent le dialecte local.  

 

 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

La balade bucolique se termine... Le trek, le vrai  commence. La pente devient de plus en plus raide, pas de descente. La végétation est tropicale, avec des fougères immenses , la forêt est impénétrable. Au loin, les paysages sont fantastiques. 

Des paysans, occupés dans leur champ, très gentiment nous accompagnent jusqu'à une bifurcation pour nous montrer le sentier qui mène à Cotzol.

La météo s'améliore de plus en plus, le ciel se dégage. La montée au village de Xéo est interminable, fatigante. En haut du col, on s'arrête quelques instants dans une tienda (épicerie) pour récupérer de nos efforts. 

On sort nos gâteaux et on achète des bananes au vendeur avec qui nous discutons.

C'est le seul du village à parler espagnol. Les autres parlent le dialecte local.  

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

Nous sommes l'attraction de la journée. Des "gringos" dans le village sans guide, c'est très rare.

L'effort est important pour arriver en haut du village. La boue colle aux chaussures dans les montées. Dans les descentes, grandes "glisssssssades" sous les rires des enfants, agglutinés dans la cour de l'école.

Les maisons sont disséminées autour du chemin. Les hommes sont dans les champs. Seulement quelques femmes et les écoliers animent la vie du village. 

 

Sur une partie plate, un programme de construction en dur (l'école) est prévu, heureusement pour eux.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

C'est un bonheur de voir les habitants venir spontanément nous dire hola (bonjour), nous serrer la main pudiquement et repartir aussi rapidement.

 

Il est 12h, il nous sera impossible de passer au village de Cotzol.

Un grand chemin mène à une finca qui produit du fromage et du café. On modifie notre parcours en sachant qu'un combi qui va à Nebaj passe près de la plantation.

 

On arrive à la Cosecha El Beneficio. Elle est perdue dans la montagne.

Le propriétaire nous présente ses différentes productions réalisées en famille. A cette période, il ramasse et sèche le café. Il concentre du temps à son potager (tomates, piments).

On lui achète du fromage (très bon) fabriqué dans un "laboratoire", qui ne serait certainement pas autorisé par Bruxelles. 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Au bord du chemin pierreux, nous attendons le seul combi qui passe dans l'après-midi. Face à nous, un ancien s'active à ficeler un chargement de bois, pour ensuite le poser sur son cheval.

Curieux de rencontrer des européens, il nous pose mille questions. Lui, il a connu et souffert de la répression armée il y a 20 ans.

 

Notre microbus (10qz/p) arrive vers 15h. Une jeune femme descend, elle est en décalage complet avec le lieu. Une canette de coca à la main, des escarpins  au pied, pas du tout adaptés au chemin, elle se dirige avec son enfant vers la finca que nous venons de quitter. 

 

Nous descendons vers une autre vallée, de chaque côté du chemin, les flancs de montagne sont déboisés, il faut du bois de chauffe pour les villes. Le sort des campagnes n'est pas un sujet d'actualité au pays.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

On squatte une réserve d'eau dans le jardin de notre hôtel. Grand lessivage de nos vêtements et des chaussures crottés.

Quelle belle journée avec d'excellents souvenirs. 

 

En tongue, on va au restaurant El Pasa Bien. Poulet pour moi et churrasco (steak) pour Denise. Régal pour les papilles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 1 février 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'hôtel est parfait, nouvelle nuit au calme mais il a fallu une couverture supplémentaire. Indispensable, il fait froid, nous sommes à 1.900 mètres d'altitude.

 

On va déjeuner dans un resto qui a du wifi. La météo est généreuse, grand ciel bleu et la température grimpe allègrement vers les 20°.

Dans la rue, les commerces sont ouverts. 

Le poulet est omniprésent dans la cuisine guatémaltèque, il est cuisiné de nombreuses façons. Dans la rue, les cacahuètes sont vendues directement à la brouette.

 

 

On s'installe dans un microbus (8qz/p) ce matin pour une balade à la Cascade de Santa Avelina, dans le village de San Juan Cotzal.

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

La route parfois chaotique traverse des paysages uniques, la région montagneuse rappelle nos Pyrénées, nous sommes à 2000 mètres d'altitude. La région est l'une des plus sauvages de la province.

 

De la place principale du village, on se rend à pied, à flanc de montagne pour admirer une belle chute d'eau. On observe les toits de quelques maisons construites sur les pentes, parfois très abruptes.

Les cascades ne sont pas très spectaculaires, mais quel calme : personne à part nous.

Retour à la ville. Dans les rues, les grains de café sèchent sur des bâches. De temps en temps, ils sont brassés et retournés à la main par des femmes, pour accélérer uniformément le séchage.

On croise des paysans qui transportent des sacs de café à dos de cheval. Des scènes de vie que l'on aime et dont on ne se lasse jamais.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Retour dans le centre ville. Après la récolte, les grains de café sont séchés au soleil sur des bâches. De temps en temps, ils sont brassés et retournés à la main par des femmes.

On croise des paysans qui transportent des sacs de café à dos de cheval. Des scènes de vie que l'on aime et dont on ne se lasse jamais.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Sur le Parque Central, devant l'église, on se serre dans un tuk-tuk (12qz/p) pour aller au village de Chajul.

 

Le bruit est infernal dans l'habitacle, on ne croise aucun véhicule tout le long du trajet. Seuls quelques paysans marchent à pied, avec de lourdes charges sur les épaules. Un autre, plus riche peut-être, à de la chance, les ballots de bois sont portés sur le dos des chevaux.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Dans le bourg traditionnel très pauvre de Chajul. Les femmes sont vêtues de corte (jupe) couleur bordeaux et de huipil violet et turquoise avec des châles bleus. Nous sommes toujours dans le triangle Ixil. Le village est reculé, construit en pente sur le flanc d'une montagne.

 

Plus bas, on se balade dans un quartier aux maisons traditionnelles en briques d'adobe (terre séchée) et de piliers de bois. 

 

Vu le peu de tourisme, le village est préservé pour quelques années, des influences extérieures et c'est tant mieux.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Le marché de Chajul s'étale long de ruelles étroites et d'une petite place. Les étals sont abrités du soleil (et régulièrement de la pluie) par des bâches toiles cirées. Des fruits et des légumes à profusions. L'effervescence se tient près des stands de tissus traditionnels.

Les couleurs des vêtements sont éclatantes, rarement aussi beaux depuis notre arrivée dans le pays. On passe d'une émanation parfumée à une mosaïque de couleurs en un rien de temps ! 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Un seul combi (7qz/p) relie la ville à Nébaj dans l'après-midi. 

Au contact de la population, nous nous posons des questions sur les conditions de vie des femmes indigènes.

 

Certaines deviennent mères très jeunes, dès l'âge de 13 ans. Les femmes sont continuellement en danger, maltraitance, violence machiste, discrimination basée sur le sexe et la race, viols collectifs et organisés. 

Progressivement, et avec l'appui d'organisations internationales, les femmes guatémaltèques apprennent à gagner leur autonomie et leur indépendance.

 

Nouvelle journée excellente, avec la météo clémente et une température très agréable. C'est la première fois depuis que l'on est dans  cette région montagneuse. 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 2 février 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On quitte Nébaj ce matin, la région a été un gros coup de coeur.

C'est un endroit dont l'évocation nous rappellera plein de bons souvenirs et de belles rencontres.

 

Le beau temps s'est installé apparemment, il fait super beau. A la gare routière, nous montons dans un chicken bus (10qz/p) pour aller à Sacapulas à 35 kilomètres environ. On a un dernier regard sur Nebaj dans la vallée et plus loin, la région montagneuse des volcans.

 

Sacapulas est un carrefour routier important dans la région. A la station routière, nous faisons une halte rapide d'une trentaine de minutes avant de monter dans un combi (20qz) pour la grande ville de Huéhuétenango, appelée par les locaux, simplement Huéhué. ​​​​​​​

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Huéhué est au pied du massif montagneux des Cuchumatanes, une région aride, rocailleuse, couverte de conifères et d'agaves.

 

Huéhué, le conducteur nous dépose près d'une station service, c'est la station des transports en direction de Todos Santos Cuchumatan. 

Dans les minutes suivantes, un bus nous prend en charge pour la dernière étape de 40 kilomètres au nord-ouest.

 

Quelle facilité de déplacement dans ce pays si on accepte les contraintes liées à la promiscuité et à l'inconfort parfois. Le voyage est long, la route serpente avant de traverser le col de Cuchamatanes à 3500 mètres d'altitude. Ensuite une descente sur un chemin en gravier.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Nous arrivons à Todos Santos à 14h. Le village est au coeur de la Sierra de Los Cuchumatanes. Les habitants se distinguent pat leurs traditions et leur culture. Les hommes sont reconnaissables à leur pantalon rouge à rayures blanches.

 

On pose nos sacs à l'hôtel Casa Familial. Il n'y a pas trop de choix dans la ville, à l'écart des guides touristiques. 

Seuls quelques voyageurs individuels, qui veulent sortir des sentiers battus sont récompensés par l'authenticité des lieux et des habitants.

 

Immédiatement on se rend à la Place Centrale. L'église et le marché sont tout proche.

Dans la rue, comme annoncé dans le guide touristique, ce sont les hommes qui ont gardé les habits ancestraux.

Ils portent sous un surpantalon noir, un pantalon rouge à rayures blanches et une chemise bleue et blanche. Ils sont coiffés d'un chapeau rond, orné d'un ruban bleu. En accessoire, un sac brodé en bandoulière.

Du gamin au vieillard, sans exception. Les femmes portent toutes la même jupe bleue et un haut richement brodé et coloré. 

 

L'idiome (dialecte) parlé de la région est le Mam.

 

Miguel, un commerçant rencontré dans son magasin a fait des étudie à Marseille. Dans un très bon français il nous de nombreuses réponses à nos questions sur la vie locale.  

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

On visite l'église du village. A l'intérieur, comme dans toutes les églises du pays, elle est ornée de tentures. Celles-ci sont de couleur verte. Les fêtes religieuses  seront célébrées dans les mois prochains.

 

L'animation est calme dans le marché. Des tissus, des chapeaux d'un côté. De l'autre, des étalages de fruits et de légumes. Le grand marché a lieu le samedi. Les gens en nombre descendent de la montagne pour vendre les produits de la ferme.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

On s'éloigne de la ville, à 500 mètres de la place. Nous allons au site cérémoniel Maya de Tuj K'mam Txun.

 

Sur le chemin abrupt, on échange quelques mots avec deux anciens qui se reposent sur le bas-côté. Dans un champ pentu, un agriculteur vêtu des vêtements traditionnels travaille la terre à la main.

Pas de mécanisation dans cette région reculée.

 

Quelques pas plus loin, dans un atelier, un jeune homme sympathique réalise un huipil aux couleurs chatoyantes. Ils nous explique la signification des couleurs de la région.

 

Au sommet de la colline, nous avons un aperçu de la ville, nichée dans une vallée, entourée de hautes montagnes.

 

Le site de cérémonie est constitué de croix en bois sur un autel en pierre. La population lors des rites, vient y déposer des offrandes. 

Les croix commémorent les évènements du mois d'août 1982, lorsque l'armée a exécuté des centaine de prétendus collaborateurs de la guérilla, puis incendié les maisons.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

Double couverture dans la chambre. Le chauffage n'existe pas et à 2470 mètres, à cette haute altitude, le climat est rude. La nuit, la température est très souvent négative.    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Samedi 3 février 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit déjeuner au restaurant de l'hôtel. Pancakes au miel accompagnés d'un grand bol de mosh (porridge chaud).

On est "paré" pour la journée.

 

 

Le samedi est le jour du grand marché. Toutes les rues du haut de la ville sont animées. C'est une explosion de couleurs devant nos yeux.

Des bonimenteurs vantent des médicaments contre tous les types de maladies. Les indigènes attentifs aux paroles semblent facile à convaincre. Pauvres et peu éduqués, ils sont maintenus à des travaux subalternes, tous dans les champs. Seuls les liens familiaux et communautaires font leur force.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

La restauration est omniprésente. Les comédores (restos) sont nombreux et occupés en permanence par une population gourmande. 

Nos papilles sont en éveil en permanence : sucré, salé. On teste beaucoup de nouveautés.

Sous une halle, les sacs contenant des patates et des céréales jonchent le sol. Il faut parfois faire de grandes enjambées pour les éviter.

Dans le secteur des fruits et des légumes, toutes les générations se retrouvent, les garçons assurèrent la relève pour les anciens rapidement fatigués par des conditions de travail très dures.  

 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

Dans la rue on discute un long moment avec un enseignant et sa femme, toute timide.

L'artisanat, les tissus et les broderies sont identiques à ceux déjà vus dans les villes de la région. Seules les tenues traditionnelles, en particulier pour les hommes, sont propres à Todos Santos.  

On est conquis par la gentillesse des habitants.

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

En début d'après-midi on se rend en microbus (5qz/p) dans un village proche, Tzulul. Un bourg à 5 kilomètres. Dès la sortie de la ville, le paysage à des allures du bout du monde. Les gens habitent des maisons construites en adobe, ils semblent vivre isolés. Quelle quiétude.

 

Ici, ce sont les hommes qui tissent. Pas de chance, c'est samedi, ils sont tous au marché.

Sur le chemin boueux, une jeune fille travaille sur un métier à tisser sur le pas de la porte de sa maison.

Des jeunes gens se joignent à nous et engagent la conversation. On évite les photos en leur présence, ils sont alcoolisés. La boisson fait des ravages parmi une frange de la population.

 

Complètement désoeuvrés, ils parlent avec haine du président Trump.

Parmi eux, certains ont été refoulés des USA. Aux problèmes matériels, s'ajoute un sentiment d'échec. L'an dernier, 35.000 guatémaltèques ont été expulsés des Etats-Unis.

 

Notre statut d'européen est plus apprécié. Mais ils ne comprennent pas que pour nous, ce soit si facile de venir dans leur pays, et inversement pour eux, si  compliqué de pouvoir travailler à l'étranger.

 

Ce soir repas au restaurant Evelyn, le moins cher du voyage, 2€/p, et très bon !

 

La visite de Todos Santos nous a permis de nous imprégner de la vie authentique d'un village, hors des circuits touristiques.

Le touriste est tranquille, pas de vendeurs accrocheurs qui tentent de vendre des articles avec insistance. Pas de supermarchés non plus. Le calme

 

Le wifi est excellent à l'hôtel, on correspond avec Ben par skype ce soir. 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimanche 4 février 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Départ de notre chambre à 4h du matin. On se dirige à l'arrêt des bus devant l'église. Face à nous des gens attendent le chicken bus pour Huéhué.

 

Nous, nous partons pour la ville de La Mesilla à frontière mexicaine distante de 90 kilomètres. 

 

Le chicken bus (35qz/p) arrive à 5h. La route devient rapidement un chemin de terre et de pierres. Les montées sont très raides, l'allure est très lente.

Le chauffeur, malgré la nuit, est à l'affut d'éventuels clients. Les points de rendez-vous sont donnés par téléphone.

 

Au lever du jour on profite des beaux panoramas. Les montagnes de Cuchumatanes sont parmi les plus hautes du Guatémala.

 

Vers 9h30 on arrive à La Mesilla. La gare routière est située dans le centre-ville.

 

A pied, on effectue le kilomètre dans une grande rue marchande qui mène au poste frontière guatémaltèque.

 

Le tampon est apposé rapidement, sans un regard posé sur notre visage. Le douanier est tout excusé, il suit avec attention à la télé, un match du FC Barcelone retransmit en direct !

 

On s'installe dans un taxi qui nous transporte au poste frontière Mexicain, quelques kilomètres plus loin.

 

 

VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil
VOYAGE GUATEMALA 2018 Antigua. Lac Atitlan. Triangle Ixil

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

 

 

Adios le Guatémala

 

 

 

 

 

Buenos dias le Chiapas

 

 

 

 

 

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

 

 

 

Souvenirs du Guatémala

 

 

 

 

 

 

 

Que du plaisir à visiter cette première partie du pays. Pas une fois on a éprouvé un sentiment d'insécurité, que ce soit en ville (même en soirée dans la capitale), dans les transports (locaux uniquement, combis et chicken bus) et dans les randonnées (en individuel).

 

 

 

 

 

 

 

 

Les coups de coeur

 

 

 

 

 

Un peuple authentique attaché aux traditions quelles soient, culturelles, vestimentaires ou religieuses.

Où que vous soyez, il y a toujours quelqu'un pour vous aider. Tous les chauffeurs   ont été d'une grande aide dans nos déplacements que ce soit pour nos bagages ou bien pour une indication de destination.

La beauté du lac Atitlan, la tranquillité du village de San Juan.

On se souviendra de la gentillesse, de la discrétion et des sourires de la population.

L'accueil de Blanca et Diégo à San Juan Atitlan soucieux que tout soit parfait lors de notre séjour, un temps fort de notre périple.

Le riche patrimoine colonial d'Antigua.

Les treks dans les régions montagneuses et sur les volcans.


 

 

 

 

 

Les moins

 

 

 

 

On peut déplorer la dégradation générale de l'environnement due aux pollutions des déchets industriels dans les cours d'eau, les gaz polluants des véhicules anciens, et les nombreuses décharges sur le bord des routes.

Ce fléau impacte malheureusement tous les pays d'Amérique Centrale et du Sud.

La pollution est malheureusement une catastrophe planétaire qui impacte généralement et socialement les pays et les populations les plus défavorisés.

 

 

Partager cet article
Repost0